30 notes dans la catégorie "1001libraires"

1001 libraires: c'est fini

1001 librairesFin de 1001 libraires. Le site ne répond désormais plus, ainsi que toutes les adresses des librairies affiliées. J'avais espéré qu'ePagine aurait repris le relais sur l'offre numérique, malheureusement ce n'est pas le cas. Une pensée à tous les libraires concernés.

PS: quelques liens actifs comme la librairie Saint-Christophe de Lesneven dans le Finistère: 

"Nous voulons partager avec vous cet amour que nous et vous avons de la littérature, qu’elle soit grande ou petite, qu’elle soit dessinée ou pas, qu’elle intéresse les grands ou les petits… Tout cela importe peu, s’il y a l’amour du livre, alors nous allons bien nous entendre…

Allez, on va dire que ce n’est qu’un mauvais moment à passer et que nous reviendrons encore plus beaux et encore plus forts."


Aurélie Filippetti: réflexion sur un portail numérique

FilipettiDans un communiqué de l'AFP, Aurélie Filippetti, la nouvelle ministre de la Culture, a confirmé le soutien qu'elle souhaite apporter à la librairie indépendante après l'échec de 1001libraires:

"Regrettant la disparition du portail 1001libraires (...), la ministre réunira rapidement les différents acteurs de la filière pour soutenir les libraires et relancer la réflexion sur un portail numérique commun librairies/maisons d'édition".

L'un des "enjeux essentiels sera aussi d'accompagner les éditeurs, les libraires et les bibliothèques à prendre place sur le secteur des livres numériques". Une large concertation devrait être conduit par le président du Centre National du Livre, Jean-François Colossimo, afin de dégager un nouveau projet fondé sur l'expérience acquise. Le communiqué sur France24.


1001 libraires: fin de l'aventure

10011001 libraires, le site de la librairie indépendante devrait fermer. C'est le site allemand BuchReport qui l'annonce ce matin. "Trop cher, trop ambitieux" titre le billet. En juin prochain, les actionnaires devraient conclure. Un peu plus d'un an après l'ouverture, le constat est là malgré les efforts de relance annoncés en début d'année. Des mauvais choix techniques, un site qui n'a jamais fonctionné correctement, le verdict du web n'exempte pas les libraires. Un drôle de gâchis, j'ai envie de dire tant les efforts humains et financiers avaient été fournis. Une pensée à toute l'équipe et à tous les libraires qui s'étaient engagés avec passion dans l'aventure (merci à Antoine sur twitter pour le relais).


1001 libraires: on en est où?

1001 librairesOn se rappelle du constat d'échec lancé par le site 1001 libraires en début d'année et la recherche de nouveaux partenaires financiers. Silence radio tout à fait pesant au Salon du Livre, rien n'a filtré. Les négociations sans doute toujours actives en coulisses. Juste un petit indice, Gibert Joseph était entré comme partenaire à l'époque pour assurer la logistique de l'envoi des livres. Gibert Joseph justement qui s'appuie sur la SSII Smile pour son site internet. Smile, comme par hasard l'un des actionnaires sur le projet TEA, annoncé par Decitre il y a quelques semaines, à hauteur de 1,87%. Smile lui même promoteur actif de solutions OpenSource, tiens tiens. Que fait Smile dans la boucle? Est-ce que 1001 libraires ne serait pas l'objet en sous-main d'une recapitalisation par la société TEA? En tout cas une proximité bien troublante d'un acteur qui peut se révéler bien décisif au moment venu. On a peine à penser qu'il ne s'agit que de coincidences. A suivre...

PS: autre détail, Valérie Heppe Collin, cofondatrice et DG de TEA, a elle-même participé au lancement du site de Gibert Joseph.


1001 libraires : constat bien difficile

1001Constat d'échec terrible pour le portail de la librairie 1001libraires. Les Echos reviennent aujourd'hui sur presque un an de désastre malheureusement. Un site qui, dès son lancement, n'a pas fonctionné au niveau techique. Les semaines, les mois suivants bien difficiles, on n'a pas pu faire machine arrière. «Le système était une usine à gaz», reconnaît Matthieu de Montchalin, le nouveau président, élu depuis quelques jours. La logique du web ne pardonne pas. Centre logistique fermé, licenciements. Tentative de refonte aujourd'hui sur de nouvelles bases:

"Le nouveau projet est moins ambitieux: les options proposées aux libraires seront notamment restreintes, et la logistique sera sous-traitée, pour les libraires qui le souhaitent, à Gibert Joseph. Matthieu de Montchalin se donne jusqu'en juin pour construire la nouvelle plate-forme, qu'il espère ouvrir au public pour la rentrée littéraire de septembre. Objectif, fédérer alors une centaine de librairies qui utiliseraient le portail pour leur site (contre 30 aujourd'hui), et 700 librairies dans la base de données de géolocalisation (350 aujourd'hui). Mais le nouveau président doit d'abord trouver les financements pour relancer le portail: 500.000 euros, qu'il espère réunir d'ici au 15 février."

La dernière chance pour une mutualisation des libraires indépendants sur le web? Relancer SeaFrance?


1001 libraires : 27 sites de libraires associés

1001sites_16_-2351001 libraires, c'est maintenant près de 300 libraires en France dont les stocks remontent pour les trouver près de chez vous. A signaler 27 libraires en France qui vendent aussi du livre numérique au travers de leurs sites faits sur mesure. De Yvetot à Perpignan, de Lesneven à Metz. Le livre numérique, c'est aussi chez les libraires, parlez-en avec le vôtre. A découvrir ici.


Christian Thorel: quel avenir pour la librairie?

Thorel Christian Thorel, directeur de la Librairie Ombres Blanches à Toulouse et nouveau président de 1001 libraires, redéfini le contour de ce portail face à Amazon et l'avenir de la librairie indépendante:

"1001libraires permet la géolocalisation des livres. Je peux savoir dans l'instant où je dois aller pour trouver le livre que je cherche au plus près de chez moi. Trois cent cinquante libraires sont actuellement géolocalisés et nous souhaitons passer à près de 600 au début 2012. Une fois le livre localisé, le portail permet de le réserver en ligne, et nous sommes quatre ou cinq à assurer également l'expédition. Le portail héberge par ailleurs les sites internet de chacune des librairies adhérentes. Il donne enfin accès à toutes les versions numériques des livres déjà édités sur papier.

Est-ce suffisant pour contrer un site comme Amazon?

Amazon a mis le monde du livre en coupe réglée. Nous n'avons plus aucun moyen de lutter contre sa situation monopolistique sur internet. Seuls les lecteurs peuvent s'y opposer en prenant conscience du danger qu'il y a à confier le commerce du livre à un seul libraire. Si on souhaite une ville avec uniquement des fast-foods et des marchands de vêtements franchisés, il faut continuer à acheter sur Amazon. Mais je pense que les librairies ont encore une place au cœur de nos villes pour peu que les lecteurs réagissent.

Vous êtes pessimiste face à l'avenir?

Parlons chiffres, une librairie comme Ombres blanches tourne autour de 1% à 2% de progression depuis trois ans. Les affaires ne prospèrent pas, elles se maintiennent dans un marché compliqué. Face à l'avenir, nous avons une vision à trois ans et nous pouvons distinguer de vagues contours à cinq ans. Au-delà on ne sait pas."

(via La Dépêche).


Rentrée littéraire: le choix des libraires

Librairie La sélection des libraires pour cette rentrée numérique, par forcément celle que l'on croit! (via NouvelObs).

LE TOP 10
 
«Le Héron de Guernica», par Antoine Choplin (Le Rouergue)
«Limonov», par Emmanuel Carrère (POL)
«Des vies d'oiseaux», par Véronique Ovaldé (L'Olivier)
«Son corps extrême», par Régine Detambel (Actes Sud)
«Du domaine des murmures», par Carole Martinez (Gallimard)
«Accabadora», par Michela Murgia (Seuil)
«Même les chiens», par Jon McGregor (Bourgois)
«L'Art français de la guerre», par Alexis Jenni (Gallimard)
«Léna», par Virginie Deloffre (Albin Michel)
«Karen et moi», par Nathalie Skowronek (Arléa)

Beaucoup d'entre eux sont déjà en version numérique. Pour ma part, je vous donnerais mes propres coups de coeur bientôt, papier comme numérique bien sûr, en attendant ceux de mon ami Thierry qui n'a sans doute pas oublié la rentrée!

PS: bien évidemment suivre ce qui se dit sur 1001libraires; la sélection Libfly/Furêt du Nord est ici, on attend celle de Babelio!

Et si mon libraire n'était plus là?

Campagnelibrairie26072011 Et si mon libraire n'était plus là? 

"La question pourrait sembler excessive et pourtant comme l'assure Christine de Mazières, la déléguée générale du SNE, dans les «Inrocks»: «dans cinq ans, sur les 2500 librairies indépendantes actuellement existantes, 1000 auront disparu». L'urgence est aux portes des librairies. Le conseil, la diversité des fonds, la relation de proximité avec le client sont donc en péril. Le libraire est une espèce en voie de disparition.

Le réseau de librairies en France est l’un des plus denses du monde et représente 45% du marché du livre. Il est le fruit d’une attention constante de l’interprofession, des pouvoirs publics et, bien sûr, des libraires, mobilisés pour offrir un service de qualité à leurs clients. Face à la détérioration constatée de l'économie des librairies, les partenaires de la campagne ont souhaité défendre ce modèle et rappeler aux lecteurs qu’ils peuvent agir pour maintenir ce réseau de librairies.
Sur une initiative de l’hebdomadaire LE POINT, une vaste campagne de presse prévue tout l’été invite les acheteurs de livres à continuer à privilégier leurs achats en librairie. L'interprofession, qui regroupe le SLF, SNE, CNL et l'ADELC, finance cette campagne, diffusée massivement dans les grands hebdomadaires et chez les libraires" (via 1001libraires).

Profitez de vos vacances pour aller à la découverte des librairies et profitez-en pour parler du livre numérique avec eux!


1001 libraires : 20 nouveaux libraires en ligne

1001sites_12_-235 20 nouveaux libraires indépendants disposent désormais d'un site web décliné de 1001libraires avec entre autres une offre numérique:


Bienvenus pour ces libraires pionniers! La diversité des livres (et de ceux qui les défendent si bien) a son mot à dire. De nouveaux services aux lecteurs qui s'ouvrent ainsi dans les librairies indépendantes dans toute la France. Allez en parler avec eux!


1001 libraires: rencontre à la librairie Le Divan

1001-libraires-sur-youtube-L-smM7i8 Digitales, la chaine du livre numérique de 1001libraires continue! Deuxième émission réalisée à la librairie Le Divan, rue de la Convention dans le XVème arrondissement de Paris, en compagnie de son directeur Philippe Touron. L'occasion d'aborder la vente des livres numériques en librairie, avec cette enseigne pionnière sur le secteur avec la société ePagine. Elle a été en effet parmi les premières en France à expérimenter la mise en place de bornes au sein même de l'espace de la librairie. Elle propose aussi la vente de lecteurs avec une offre intégrée. Quand des librairies convaincus que leur mission de médiateurs sur les livres passent aussi par ces nouvelles propositions de lecture. C'est aussi un service que le libraire de demain devra proposer à ses clients! Loin des peurs et des fantasmes, un combat à l'encontre des préjugés et des idées reçues. On doit se retrousser les manches chez les libraires! Merci à Philippe Touron pour son accueil, on pourra bien entendu retrouver l'espace de vente du Divan sur le web.


1001 libraires: rencontre avec Françoise Benhamou

1001-libraires-sur-youtube-L-smM7i8 Eté oblige, deux nouvelles émissions d'un coup sur la chaîne "Digitales" du livre numérique de 1001libraires, le portail de la librairie indépendante. Une nouvelle formule d'entretiens directs avec des témoins privilégiés des mutations en cours, que j'inaugure aujourd'hui. J'espère que vous apprécierez ces séquences plus directes. Merci de vos remarques. Ce premier entretien avec l'économiste Françoise Benhamou, professeur à Paris 13, bien connue des lecteurs de Rue89 et des auditeurs de France-Culture tous les dimanches. Elle suit de près l'économie de la culture en général et le marché du livre numérique en particulier en Europe et en France.


L'Armitière propose du numérique

Armitière Un petit clin d'oeil à la Librairie L'Armitière bien connue de nos amis de Rouen. J'avais eu l'occasion d'inviter Matthieu de Monchalin lors de la première émission Digitales de 1001 libraires. Ils viennent d'ouvrir leur site issu de "l'usine à sites 1001", avec bien évidemment l'offre numérique associée. Mille et une librairies en France à proposer l'ensemble des catalogues disponibles avant les américains! C'est possible? Parlez-en à vos propres libraires!


Digitales sur 1001 libraires: le poche et le numérique

Le poche et le numérique peuvent-ils faire bon ménage? C'est sur ce thème qu'est consacré la troisième émission de Digitales proposée par 1001libraires.com qui vient d'être mise en ligne. J'ai eu le plaisir d'accueillir pour en parler Olivier Bessard-Banquy, universitaire et fin connaisseur de l'histoire du poche, Lionel Besnier, directeur éditorial de la collection Libretto et Antoine Duquesne, directeur marketing chez Harlequin. Un plateau équilibré entre histoire et modernité! J'espère que vous apprécierez!


1001 libraires, de mieux en mieux

1001 Premiers achats sur 1001libraires, ça marche, tout n'est pas parfait encore, loin de là, ça rame un peu, manquent encore un paquet de couvertures, le moteur présente quelquefois des bizarreries, mais les commentaires des libraires remontent, les émissions sont intéressantes, on finit par trouver. L'arrivée à une masse critique va faire sens. Des résultats que je ne trouvais pas la semaine dernière sont remontés, des catalogues entiers notamment ceux de Numilog/Hachette en numérique, avec les formats disponibles qui s'affichent. Allez, Rome s'est pas fait en un jour. Hardis les libraires!

PS: trop tard, trop tôt, les erreurs, à lire deux billets constructifs ici et ici, maintenant que l'on corrige tout cela rapidos, clouer le bec aux habituels geeks grincheux. Montrer que les oldschools sont des vrais hypes...

PS: à signaler également les remarques de Blossolalie qui dissèque le site et apporte des commentaires pertinents, si vous en découvrez d'autres, je relaierais!


A L'Alinéa... ou ailleurs

Sant-jordi11
Allez, quitte à paraître encore "Old-School", j'assume, c'est la fête des libraires indépendants ce week-end. Il y en a forcément un près de chez vous! Petit message ce matin de L'Alinéa à Martigues, pionnière dans le numérique aussi, l'une des toutes premières à avoir rejoint ePagine à l'époque (c'est pas d'aujourd'hui que je suis "Old-School!", vous noterez d'ailleurs les commentaires):

"Samedi 23 avril se tiendra la treizième Fête de la librairie par les libraires indépendants. Cette année, notre journée coïncidera parfaitement avec la date de la San Jordi, journée mondiale du Livre et du droit d’auteur, nous associant dans une même action avec les quatre-vingts pays qui commémorent cette date.

Réinterprétant librement la tradition catalane de la Sant Jordi, la librairie l’Alinéa offre ce jour-là à ses clients une rose et un livre emblématique des enjeux culturels de notre temps.

Un "livre sur le livre", intitulé L'Eloge des cent papiers.

Très élégant, l'ouvrage propose un lexique d'une centaine de mots "restituant la culture méconnue et foisonnante de l'univers du livre", comme "alinéa", "jacquette", "ligature", "papier bible"... On y découvre également les textes inédits de quinze écrivains contemporains, composés à partir des mots du lexique qu'ils ont sélectionnés, ainsi qu'"Une brève histoire de la page" par Alberto Manguel. Rendez-vous donc samedi 23 avril, pour la San Jordi, chez votre libraire: L'Alinéa"

Mais bien sûr, pour ceux qui ne seront pas à Martigues, il y en a bien d'autres!


1001 libraires: Google et la librairie

1001libraires Le deuxième numéro de Digitales, l'émission du livre numérique de 1001 libraires: "Google et la librairie". L'occasion de revenir sur l'actualité de Google en ce début d'année. Avec Catherine Thiolon, directrice du développement numérique des éditions Quae, Philippe Colombet, responsable du développement du programme Google Livres de Google France et François Maillot, directeur général de la librairie La Procure. Je les remercie d'avoir répondu à mon invitation.


1001 libraires: l'événement est chez les libraires

Carte Ouverture de 1001 libraires aujourd'hui, les libraires indépendants ont désormais un portail référent sur le web. Une enseigne fédératrice, une base unique d'un million de références, des stocks de livres "réels" auprès de 237 premiers libraires sur toute la France, des commentaires qui remontent sur la vie de tous les livres. Le livre numérique présent, avec un catalogue croisé papier/numérique. Le récent rapport du CNL confirmait récemment que les librairies restaient les lieux privilégiés des français pour découvrir et acheter des livres. La dynamique du web peut amplifier encore  ce lien fort. J'espère que 1001 libraires va vite pleinement mériter son nom. Le compteur est désormais ouvert:  plus que 764! Des livres partout en France près de chez vous et non pas simplement dans quelques dépôts près de Pithiviers. Fouillez, trouvez, commandez, 2h ou 48 heures. Mettez les libraires à l'épreuve, ils adorent ça! [Une pensée à Hélène, un peu plus de quatre ans déjà!].


1001 libraires: ouverture le 4 avril

1001libraires C'est officiel! L'annonce a été faite pendant le Salon du Livre. L'ouverture du portail de la librairie indépendante, 1001libraires.com, c'est pour le lundi 4 avril prochain! Une petite quinzaine à patienter!

Repérer un livre sur le site et le retirer dans une librairie près de l'endroit où l'on se trouve dans un délai de 2h. Se le faire envoyer directement à son domicile dans un délai de 24h. Tout cela avec des conseils de vrais libraires, les meilleurs! J'ai vu la version béta du site. Déjà une remontée des stocks de plusieurs centaines de libraires partenaires en France. Et bien entendu, une offre numérique croisé avec celle du papier. C'est de la balle!

PS: en attendant vous pouvez les rencontrer au Salon stand PL2i ou regarder aussi la chaîne YouTube ici.