Previous month:
octobre 2009
Next month:
décembre 2009

121 notes en novembre 2009

Google et son appétit de Lyon

Loup Tous les détails sur le contrat liant Google et la Bibliothèque de Lyon, seule bibliothèque française a avoir signé l'accord GoogleBooks, sont désormais dévoilés et disponibles sur le site de France2. On saura si c'était de l'agneau ou du cochon (merci Isabelle).

PS: Sur Livres-Hebdo à qui l'on doit cette levée par l'administration: "Après l’avis de la Cada, la mairie de Lyon a fini par communiquer le contrat de numérisation de livres signé avec Google, désormais consultable par tous". Accès bloqué, on appréciera...


La Crunchpad, c'est fini

Cdba On y aura cru jusqu'au bout. Mais la Crunchpad ne se fera pas, c'est Michael Arrington lui-même qui l'annonce aujourd'hui sur Techcrunch. Une sombre histoire, tout le travail de développement pillé par un fournisseur indélicat. On se rappellera du frenchy Louis Monier nous montrant le prototype en début d'année avec la petite table d'enfant et les légos. Dommage, vraiment dommage...

Le livre électronique Txtr: en pré-commande à 299€

Txtr_reader_0908_5 Du nouveau sur le livre électronique Txtr aujourd'hui sur le blog. Il sera finalement vendu 299€ et en pré-commande à partir de demain (vous me pardonnerez ma traduction approximative de l'allemand, j'ai fait comme j'ai pu, j'espère que c'est exact techniquement parlant): "Le premier livre électronique TXTR coûtera 299€. Ce sera vingt euros de moins que ce que nous avions initialement annoncé. Pour atteindre le prix, nous avons sacrifié la fonctionnalité LAN sans fil encombrante.
Nous avons été sollicités dans les semaines qui ont suivies la Foire du Livre de Frankfurt encore et encore: pourquoi cette chose est si chère? Et la réponse était toujours: l'interface mobile coûte du temps et de l'argent. Parce que nous voulons faire un livre électronique mobile connecté - un dispositif avec une connexion mobile qui être configuré pour fonctionner aussi facilement avec que sans - ne restait plus qu'à sacrifier le WLAN. L'internet sans fil est difficile à configurer pour les profanes et pour un appareil sans bornes hotspots publics de toute façon, il serait resté inaccessible.
Comme mentionné précédemment: un livre électronique n'est pas un ensemble de caractéristiques techniques ou un ordinateur avec un écran spécial. Nous ne croyons pas dans un navigateur Web sur les lecteurs (c'est mieux adaptés à d'autres écrans) et non plus le fait que le lecteur devrait remplacer un PDA/smarphone. Un livre électronique doit servir à lire et il doit être facile. Le sans fil est-il vraiment une caractéristique trop compliquée pour les profanes? Elle aurait été utilisée seulement pour le téléchargement occasionnel qui fonctionne via sans fil ou par câble. Un mot sur la pré-commande, nous expédions demain matin. Nous avons déjà de nombreuses réservations. Plus de détails demain!
PS: toute personne qui a remarqué que le port Bluetooth n'est pas non plus sur la liste et qui pense que le Bluetooth est également supprimé, c'est faux. Bluetooth est définitivement là -  il est aussi compliqué que le sans fil, mais pas aussi cher. Autre remarque: Si vous utilisez Linux, vous pouvez utiliser Bluetooth. Si tout cela est trop technique, n'y pensez plus". Plus de détails demain.

Libération et sa chimère mobile

Iphone_autopromo Intéressant commentaire de Benoit Drouillat, décidément incontournable, à propos de la nouvelle formule mobile de Libération sur l'Iphone disponible aujourd'hui: "Je trouve passionnant le besoin que suscite le numérique de se raccrocher à la matérialité des supports de l’information. Cette métaphore de navigation, le journal lui-même, propose-t-elle un journal miniaturisé ou une relation hybride et nouvelle entre ses supports? Cette expérience laisse perplexe, car on ignore si c’est la nostalgie du papier ou le désir d’innovation qui a conduit le journal à formuler cette étrange proposition. D’un point de vue utilitaire, le principe n’apporte qu’une correspondance approximative au mieux et au pire illisible entre le journal papier et une interface mobile. C’est une transposition assez fruste d’un medium dans un autre medium. D’un point de vue symbolique, la mise en abyme ne peut que suggérer un questionnement sur le rapport hiérarchique entre les différents media et la difficulté à se départir de la culture du papier. Le procédé donne assurément naissance à un objet curieux, une chimère".



La Stampa étend son offre

Stampa Le quotidien italien La Stampa qui avait démarré des offres d'abonnements sur l'Iliad BookEdition au printemps dernier est en train de poursuivre avec d'autres livres électroniques disponibles sur le marché. Aussi bien des abonnements seuls avec des offres intéressantes qui démarrent à 11,90€/mois que des propositions de livres électroniques et d'abonnements associés avec trois petits modèles 5/6 pouces dont le Cybook Opus (six mois d'abonnements gratuits). L'incontournable Kindle d'Amazon est lui aussi disponible en abonnement. On regrette vraiment qu'une société française comme Bookeen ne puisse monter aucun partenariat comme celui-ci avec des titres de la presse française. Nul n'est prophète en son pays comme on dit. 

Dialogues avec Libfly

Logo-libflybis Quand les librairies s'invitent dans les réseaux communautaires: "Vous êtes client de la célèbre librairie Dialogues à Brest? Vous souhaitez connaitre la disponibilité d'un livre directement depuis Libfly? C'est désormais possible. Il vous suffit d'ajouter la librairie Dialogues dans vos librairies préférées et vous verrez s'afficher la disponibilité à chaque consultation d'un livre. Un lien permet de rebondir directement sur la fiche de la Librairie Dialogues pour passer commande". C'est par ici.


Découvrir le rich media

Couverture_communiquer-rich-media Benoit Drouillat a pointé ce week-end sur un livre qui a l'air très intéressant, qui vient de paraitre au CFPJ, "Communiquer en rich media" d'Alain Johannes qui fait "la distinction entre plurimedia (plusieurs media s’additionnent sur des supports différents), multimedia (plusieurs modalités sont proposées dans un même support, comme un site web) et rich media (un ordonnancement complémentaire, scénarisé et interactif de plusieurs modes d’expression)." A lire sa note de lecture sur son blog.

Découvrez "D'ici là"

A signaler le très beau travail éditorial, graphique et sonore du 4ème numéro de la revue "D'ici là" intitulé "Le palimpseste de la mémoire est indestructible" sous la direction de Pierre Ménard. 33 auteurs, 115 pages. C'est du côté de Publienet bien sûr!


Des livres électroniques au banc d'essai

Logo Le site anglais RegHardware (du labo au salon) propose un comparatif très bien fait de différents livres électroniques disponibles sur le marché. Fiches complètes et trois modèles qui tiennent la tête:
Sony PRS-600: 8/10 ; Cybook Opus: 8/10 ; IRiver Story: 8/10
Sony PRS-300: 7/10 ; Cool-Er: 6/10 ; IRexDigitalReader DRS-1000: 5,5/10

Le nouveau IRiver Story coréen est désormais disponible en Angleterre et il intègre le trio de tête (merci Clément). En attendant sans doute des tests du Kindle et du Nook. A signaler le comparatif qu'il avait fait l'année dernière à la même époque.


Des livres, toujours plus de livres?

Matriochkas Faut-il voir des livres partout? C'est la question que suscitent ces nouvelles formes d'expression multi-médias, sorte de poupées gigognes aux possibilités infinies. Cinq expériences de "lectures" repérées très récemment. Je me suis amusé à joindre une petite intruse qui ne me semble pas dépareiller l'ensemble!


Le SNE et ses assises

Cybookopus JeanLou Bourgeon revient en deux temps (ici et ici) sur les Assises professionnelles du Livre organisée par le SNE (Syndicat National de l'Edition) autour du numérique. Merci, cela m'évite l'exercice! A noter qu'il propose un petit sondage autour de vos lecteurs préférés. Aucun n'est vendu en France, sauf... l'Iphone! N'orientes pas trop ton sondage, JeanLou! On lira aussi le billet d'Actualitte et le commentaire de Pierre Jean à propos de Libreka: "une plateforme de diffusion-distribution numérique analogue à ce que pourrait être notre Tite-Live. Les chiffres donnés = 112.000 titres numérisés (à comparer avec les 120.000 nouveautés publiés annuellement en Allemagne), les 13-14.000 titres vendus sous forme numérique, l'absence de précision sur le volume des ventes (mais "l'espoir que dans 1 an 2 ans ça pourrait être plus de 2% du volume des ventes comme aux USA"), le prix butoir de 10 euros au-dessus duquel les titres ne se vendent pas..., tous ces chiffres racontent plutôt une tentative d'autant plus courageuse qu'elle est dispendieuse. Comme si cette voie qui préserve les librairies était sans issue!". J'ajouterais aussi que 600 libraires sont déjà partenaires de Libreka en Allemagne sur ce programme. A la fin de l'intervention, j'ai été demandé à Ronald Schild ce qu'il pensait d'une offre sur un lecteur connecté. Ils y travaillent avec des modèles ouverts comme ceux de Sony et des acteurs comme Vodaphone. Pas de modèles fermés pour eux, ce n'est pas leur voie. Nous avons aussi parlé de son lecteur préféré, le Cybook Opus bien sûr, il a repris son train fissa... Bravo à Virginie Clayssen (présidente de la commission numérique au SNE) pour le choix éclectique de ces interventions. Comme tout ce qui se passe en France est secret...

Obsolètes les lecteurs en papier électronique?

Obsolete-technology-thumb10562149 Obsolètes rapidement les lecteurs en papier électronique? C'est Nicolas sur Actualitte qui aborde le sujet, sa conviction est faite. Mon sentiment? Mon Sonyreader a bientôt deux ans maintenant, il ne quitte pas mon sac; j'importe dessus beaucoup de livres, articles, rapports pour lire chez moi, dans le train, il m'a évité l'impression de quantités de ramettes de papier. C'est un usage quasi quotidien. Il démarre toujours au quart de tour avec une autonomie égale au premier jour. Un lecteur en papier électronique, c'est bien moins vite obsolète qu'un téléphone portable ou qu'un ordinateur portable, absolument catastrophiques dans la durée des batteries, je peste assez tous les jours...

PS: j'ai lu la semaine dernière que Windows 7 réduisait d'un tiers l'autonomie des ordinateurs portables et autres netbooks! Je peux vous dire que mon Sonyreader "obsolète" s'en contrefout...


La presse pas morte

Journaux Selon le New York Times, un consortium d’éditeurs américains planche actuellement sur la création d’un stand à journaux en ligne qui offrirait des publications en différents formats numérique. Un "iTunes" indépendant de la presse? On ne peut qu'inviter les groupe de presse et d'éditeurs français à avoir la même réflexion commune! (voir blog de la librairie Pantoute au Québec).

Didactibook: librairie en ligne de livres pratiques

Didactibook Encore un nouveau site de livres numériques, c'est Didactibook, spécialisé sur les livres pratiques. Avec notamment Les Editions Eyrolles et d'Organisation qui sont décidément absolument partout, la liste serait impressionnante. J'en parlais récemment avec un éditeur. Jusqu'où s'arrêter pour diffuser son offre? Si l'on excepte les grandes marques de la distribution classique, c''est bien au niveau de l'ouverture sur l'ensemble des lecteurs disponibles, l'accès par les réseaux mobiles,  les offres innovantes (abonnement notamment) et la qualité de l'expérience de lecture que la différence se fera...