Previous month:
mars 2011
Next month:
mai 2011

84 notes en avril 2011

Le livre-application d'Al Gore sur l'iPad

Le livre d'Al Gore, "Our Choice", en application sur l'iPad à 3,99€ (en version américaine uniquement). Les développeurs ont mis le paquet, on est aux Jeux Olympiques, incontestablement ce qui se fait de mieux sur la tablette magique. Vous jugerez. On s'intéressera beaucoup aux "effets spéciaux", sans doute beaucoup moins au texte lui-même. Nouveau genre de livre. Puisque c'est Al Gore qui le dit... Après, ce que l'on retiendra. On sauvera peut-être la planète et les livres avec! (via iPadd).

Al Gore's Our Choice Guided Tour from Push Pop Press on Vimeo.


Penguin: pas manchot dans le numérique

Penguin L'industrie du poche en pleine restructuration. Penguin a annoncé en fin de semaine dernière que ses ventes de livres numériques avaient tout simplement doublées au cours du premier trimestre 2011 par rapport à la même période de l'année dernière. Penguin va continuer à "s'adapter" au "changement significatif de l'industrie, conduit par l'augmentation des ventes, à la fois sur les canaux de distribution en ligne et les livres numériques eux-mêmes, face à la pression accrue sur les boutiques physiques" (via TheBookSeller).


Lecture: l'iPad en panne?

Ipad Tiens, petit malaise, il y aurait comme un blème, ce n'est pourtant pas un "old-school" qui relaie l'info aujourd'hui. Petite étude américaine qui jette le doute. Vous êtes sûr, ah bon? Pour Michael Norris, analyste senior, le lien ne se fait juste pas entre l'avènement de ce nouvel appareil et une augmentation de la consommation de livres numériques: «Dans les deux mondes, en ligne et hors ligne, il existe nombre de facteurs indépendants et de distractions qui empêchent une personne de découvrir et d'apprécier un livre», précise-t-il. Ipadons, ipadons, les pompeux... On doit bien se marrer chez Amazon. Est-ce que certains vont revoir leurs vaccins? La magie ne suffit pas!


Christian Bourgois Editeur: 20 titres en numérique

Logo-bourgois Déjà vingt titres des Editions Bourgois disponibles en offre numérique. Je suis un inconditionnel de ces livres blancs qui ont accompagnés mes lectures depuis vingt ans et plus. Gombrowicz, Pound, de Roux, Ehni, Cummings, Powys, Williams, Burroughs, Kerouac, Lewis, Gaddis, Fante, Morrison, Bolano, le liste serait trop longue. J'ai même les tous premiers des années soixante que je conserve jalousement sous papier cristal. Certainement plus d'une centaine dans ma bibliothèque, combien j'aimerais les emmener avec moi en numérique. Immense regret de les voir verrouiller avec des DRM, ne pas pouvoir les prêter à mes proches qui les ont usés avec moi dans leurs versions papier, les faire redécouvrir à quelques autres aussi. Cela me rappelle l'époque où je devais retrouver ma collection de vinyls. Vraiment dommage, pas du tout sûr que Christian Bourgois ait fait ce choix-là...

PS: à signaler le billet sur les livres de Michael Collins sur le blog ePagine.


Diable Vauvert: coup de coeur

Proust Genet Flaubert Plus intéressant, mon coup de coeur du week-end, le Diable Vauvert qui décline sa petite collection "à 20 ans" avec une série d'écrivains à découvrir. Petit prix (4,99€/ 12€ dans les versions imprimées), absence de DRM vous pourrez les échanger avec vos amis proches comme dans la vraie vie des livres. Quel intérêt d'attendre, n'est-ce pas?


Gallimard: les auteurs étrangers peu à peu

Coe SamediJonathan Coe, Ian MacEwan, Orhan Pamuk, plusieurs auteurs étrangers rejoignent l'offre numérique des Editions Gallimard depuis quelques jours, ça vient doucement. Dans leurs versions grand format entre 10 et 19€, comme dans des versions Folio entre 7 et 10€. Bien cher malheureusement. Bien peur que les lecteurs attendent: début janvier pour une version optimiste du scénario, quelques semaines pour la version pessimiste malheureusement. On éduque le marché, comme on attend les poches... 


La saga Apple

Une petite planche de bande-dessinée absolument géniale due à Michel Rabagliati qui en dit plus que de longs discours confus sur le sujet (non, je dirais pas lesquels). Bon, il force un peu le trait, mais pas mal de choses assez justes. Notamment, à tous mes amis graphistes qui se sont fait épongés en 25 ans. Ils se reconnaitront, les pauvres. Et le pire, c'est que la saga risque bien de continuer! :) (via Graphism).

Mac_apple


QuarXPress avec Blio sur l'ebook

Quark Du berger à la bergère, Quark propose lui aussi une évolution de son logiciel de mise en page XPress orienté ebook. Il me semble aller au-delà de celle d'Indesign, avec une dimension "sociale" dans la distribution numérique, en nouant un partenariat avec Blio. L'objectif est bien de recréer une communauté active à l'ombre de l'espace professionnel largement entamé. Trois avancées à retenir:

  • une option permettant d'exporter aisément au format ePUB (la norme ouverte de livre électronique) en vue d'une diffusion sur iBook, Nook ou Kindle. 
  • Blio eReader, une application multi-plateforme et multi-support présentant les livres électroniques comme dans leurs versions imprimées, en couleurs et avec toutes les fonctionnalités du eReader idéal. Compatible Windows, Blio eReader prendra en charge prochainement Mac OS X et Android. 
  • App Studio (via une mise à jour) qui permettra aux graphistes de créer des applications iPad et de les diffuser illico via l'App Store. QuarkXPress fournira ainsi tous les outils nécessaires pour réutiliser du contenu ou d'en concevoir spécialement pour l'iPad, notamment des lecteurs audio/vidéo, des diaporamas, des zones de défilement, des overlays Web, des fenêtres contextuelles, des boutons, des hyperliens, etc.

(via ITR Manager).


eInk: Amazon réserve 60% des écrans

Eink Chiffres donnés par Digitimes aujourdhui sur les prévisions d'écrans eInk produits. Ce ne sont pas 25 mais 27 millions d'écrans qui seront produits cette année. Et Amazon aurait réservé 60% du lot soit 16,2 millions. Pour rappel, Amazon aurait vendu un peu plus de 9 millions d'exemplaires de son Kindle l'année dernière, et 300.000 en Angleterre fin d'année dernière en quelques mois seulement. La suite en Allemagne. Si on compte des achats en moyenne de 15/20 livres par an sur chaque Kindle, c'est vrai que c'est pas du "Winnie l'Ourson", n'est-ce pas Hadrien!


Apple ne donne pas les chiffres de ventes de livres

Apple 100 millions de livres téléchargés. Voilà qui frappe les esprits. Vous vous rappelez sans doute de l'annonce de Steve Jobs à la dernière conférence à propos de la plateforme iBooks de l'iPad. Oui, mais combien de livres payants dans tous ces téléchargements? Certains s'étaient posé la question à l'époque. La semaine dernière, EBookNewser revenait sur l'absence de communication d'Apple à ce sujet, confirmée par les récents échanges avec la presse. C'est bien ce silence qui intrigue quand on connait la manière habituelle d'Apple à se répandre sur ses chiffres. Est-ce que ceux-là posent problème? Apple ne parle "délibérément" pas de ses ventes de livres. Comme le remarque Nate Hoffelder, cela viendrait d'Amazon, de Sony ou de Barnes and Noble cela ne surprendrait personne, mais de la part d'Apple... Serions-nous loin des estimations prévues? Combien par iPad vendu? Est-ce que les livres seraient frappés du même syndrôme que les abonnements de presse et de magazines sur l'iPad? Suivant le proverbe américain:"Il vaut mieux garder le silence et passer pour un imbécile, que d'ouvrir la bouche et de lever tous les doutes».

PS: pas trop d'inquiétude cependant, c'est conforme aux convictions du boss.


Futur des livres: on écrit beaucoup

Books A lire absolument sur Owni, "Que vont devenir les livres?", la traduction d'un billet de Kevin Kelly, spécialiste des cultures digitales. Ex-rédacteur en chef de Wired, il vient de publier sur son blog “What books will become” (repris sur OWNI.eu), un essai sur les avenirs possibles du livre. Bravo à Hubert Guillaud pour sa traduction. Un long billet que je vais prendre le temps de lire à tête reposée, on en reparle!


Sony: tablettes de jeux?

Sony a présenté ses futures tablettes S1 et S2 (sous Android) qui devraient sortir en fin d'année. Sans grandes surprises, un design relooké avec une surépaisseur sur l'arrière. Avec possibilité de se connecter à la bonne vieille télé. Intéressant en fin de vidéo, l'ouverture sur le champ des jeux cher à Sony. J'ai interrogé de nombreux gros joueurs autour de moi, pas très convaincus par les tablettes, est-ce que le paradigme pourrait changer? (via Engadget). On parle de 600/700€, dingue. Je sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je suis bien plus impressionné par mon billet précédent!


iRiver: l'eInk met un tigre dans son moteur

Reader2 Un avant-goût des prochaines générations de livres électroniques, plus rapides avec des qualités de contraste et de définitions toujours plus proche du papier, vous savez ce support pas trop mauvais pour la lecture. Une image qui parle à l'homme de l'imprimé "old-school" que je suis. C'est le prochain modèle Cover Story HD du constructeur iRiver en partenariat avec LG Display (qui dispose de la licence eInk), dont les certifications américaines sont en cours. Un vrai petit cousin jumeau du Kindle. Pour ceux qui sont persuadés qu'il s'agit d'une technologie déclinante et sans avenir. Ceux qui ont eu entre les mains les premiers Irex il y a quelques années me comprendront. Les demi-tons, les noirs profonds, la blancheur de fond à 80%, la vitesse de rafraichissement pour la vidéo, nous l'aurons un jour! Une aventure que n'aurait pas reniée Dürer ou Gustave Doré plus près de nous! (merci à eBouquin, je n'avais pas aperçu cette vidéo en début d'année). D'autres infos sur TechJournal hier.


Zebook dans les librairies

Zebook Sans nouvelles de ZeBook depuis plusieurs mois, ils nous reviennent avec un nouveau design de leur site et des offres numériques. Un rôle de distributeur, les Editions Blanche notamment leur font confiance, mise en ligne de 13 nouveaux titres tous proposés au format ePub sans DRM avec des petits prix (tiens encore un éditeur de plus). Ils ont rejoint les réseaux ePagine, Immatériel, Fnac, IBooksStore, etc., désormais disponibles chez plus de 50 partenaires. A signaler également une librairie-store avec Bragelonne par exemple et une offre technique et scientifique importante, Eyrolles, Quae, Pearson, OCDE, etc.


Adobe: la créativité au format ePub

Longtemps que l'on attendait les évolutions du côté d'Adobe pour permettre le passage au format ePub de manière optimisée. C'est désormais fait. LCreative Suite 5.5 d’Adobe est disponible sous ses déclinaisons habituelles (Premium, Design, Master). "Pont entre la version actuelle et la CS 6, que l’on devrait découvrir en 2012, cette mouture intermédiaire fait, on s’en doute, la part belle à la production de contenu et présente son lot d’innovations. Elle s’améliore surtout sur le plan de l’exportation de fichiers au format ePub" (via ZDNet). Voir également la vidéo de présentation d'Adobe qui a été mise en ligne il y a quelques semaines. J'en connais qui vont pouvoir s'y mettre! (merci Guillaume pour l'info).


Ecritures numériques "immatérielles"

Sobook SoBookOnline justement qui nous gratifie aujourd'hui d'un excellent billet sur la présentation à l'Atelier Français du jeudi 21 avril dernier sur les écritures numériques. Il dresse une superbe bibliographie sur la littérature expérimentale. Je le remercie de m'autoriser à la relayer ici. J'avoue que beaucoup de choses dans tout cela me semble relever complètement des oeuvres plastiques, voire de l'univers du jeu (on joue énormément), plutôt que de la littérature et de l'imaginaire. Toujours le même problème, où s'arrête l'écrit, où commence le multimédia, l'écriture devient un accessoire au service de l'ensemble, mais vite sous l'emprise de l'image animée excessivement "dévorante". Peut-on encore parler de lectures? Nous étions beaucoup à avoir le même raisonnement il y a quelques années avec les possibilités de créativité des CDRoms. Le débat revient à nouveau. Pour les écritures automatiques, cela n'est pas sans me rappeler aussi un foisonnement identique au milieu des années 80 du côté de Beaubourg, une exposition Les Immatériaux (tiens, cela me rappelle quelque chose!), avec catalogue luxueux à couverture blanche à l'appui, j'étais bien jeune à l'époque, bon sang, il n'est plus dans ma bibliothèque. Je me rappelle être sorti sur le parvis de Beaubourg avec un certain sceptissisme. Ouais, et alors? Quelle émotion dans tout cela? Pourquoi faire? Je lisais Joyce à l'époque, admirant Ulysse, mais pas tout. Un peu comme Ezra Pound, quand il parle de Finnegans Wake de James Joyce comme "une quête injustifiée de l'exagération". Je me demande ce qu'il penserait aujourd'hui de tout cela le vieux lion, de l'ergodique et du noématique. En tous cas, les pistes s'ouvrent à l'infini pour nos amis plasticiens, on jugera sur pièce dans vingt-cinq ans; reste à savoir si les écrivains de demain seront tous plasticiens. Encore bravo à Marc pour le boulot!

Sélection d’oeuvres à découvrir :

Pour navigateurs (plus sur e-ecritures.org et Projet BPI)

Pour tablettes

Editeurs pure players (100 % numérique)

Bibliographie (rapide)


Chroniques de lecture - 15

Plume Week-end pascal ou pas, notre ami Thierry fidèle à son poste aujourd'hui pour sa chronique habituelle!

Michael Jackson de Pierric Bailly
Editions POL
A télécharger sur epagine.fr

Ah ! Le style, le ton, l’humour détaché de Pierric Bailly !
J’adoooooore !
Bon, cher lecteur, je vous préviens, ça passe ou ça casse !

Pour moi, 400 pages de lecture-plaisir.
Ce livre aurait pu s’intituler «Richard Virenque». Vous connaissez tous Richard Virenque, le cycliste à la voix «d’ornithorinque», «l’athlète de variété» ?
Luc, étudiant à Montpellier est fan de Richard Virenque.
Luc vient du Jura et ses «collègues» de fac se moquent de «son Richard Virenque» et de son accent des montagnes. L’accent de Luc, pas de Richard... vous me suivez ?
Luc adore sa petite soeur, «de moins quatre ans».
Le père de Luc est né le même jour, la même année que Michael Jackson.
Ca sera à peu près tout concernant Michael Jackson.
Luc aime Maud.
Maud est étudiante en psychologie, aux Beaux Arts... sait pas bien...
Luc est étudiant en Arts du spectacle, spécialité cinéma... sait pas bien non plus...
Le livre est découpé en 3 parties.
Entre chaque une page-mutation.
Luc à 18 ans. Luc à 22 ans. Luc à 26 ans.
Mais est-ce vraiment le même Luc ?
Est-ce la même Maud à chaque fois ?
Bailly C’est un roman d’amours adolescents, pré-adultes.
Avec du sexe, en veux tu en voilà. Du sexe cru mais tendre aussi.
Des joints «d’herbe sans tabac qui décalquent», des tequilas frappées et des doutes.
Des doutes. Des doutes.
Un (dernier ?) foutoir, joyeux et triste à la fois. Cruel et lucide. L’écriture, la lecture vont vite, vite. Après y’aurait la vie adulte... sans doute ?
Mais surtout, y’a l’écriture de Bailly. Sur tout.
Bailly est né dans le Jura. Il 28 ans. Il a fait des études à Montpellier.
Un auteur, euh non, un écrivain à découvrir !
 "Le temps passe, je n'ai pas l'impression de me rapprocher de la fin. On dirait même que ça vient de commencer."

T.C.


1001 libraires, de mieux en mieux

1001 Premiers achats sur 1001libraires, ça marche, tout n'est pas parfait encore, loin de là, ça rame un peu, manquent encore un paquet de couvertures, le moteur présente quelquefois des bizarreries, mais les commentaires des libraires remontent, les émissions sont intéressantes, on finit par trouver. L'arrivée à une masse critique va faire sens. Des résultats que je ne trouvais pas la semaine dernière sont remontés, des catalogues entiers notamment ceux de Numilog/Hachette en numérique, avec les formats disponibles qui s'affichent. Allez, Rome s'est pas fait en un jour. Hardis les libraires!

PS: trop tard, trop tôt, les erreurs, à lire deux billets constructifs ici et ici, maintenant que l'on corrige tout cela rapidos, clouer le bec aux habituels geeks grincheux. Montrer que les oldschools sont des vrais hypes...

PS: à signaler également les remarques de Blossolalie qui dissèque le site et apporte des commentaires pertinents, si vous en découvrez d'autres, je relaierais!


Philippe Carrese chez Publienet

Mauvaisgenres A signaler aujourd'hui un douzième titre de la collection "Mauvais Genres" chez Publienet avec "Flocoon Paradise" de Philippe Carrese qui était paru chez Florent Massot il y a dix ans. J'avais beaucoup aimé Enclave paru chez Plon il y a quelques années (à relire l'interview sur Bibliosurf). Publienet en train de redonner vie à pas mal de titres épuisés qui n'étaient plus disponibles que sur le marché de l'occasion, c'est aussi cela l'intérêt du numérique pour nous et les auteurs concernés!


SoBookOnLine, vraiment indispensable

Sobookline Je vous en avais déjà parlé je crois, mais j'enfonce le clou, un blog vraiment indispensable depuis quelques mois, c'est SoBookOnline que je lis toujours avec beaucoup de plaisir. Son auteur, Marc Jahjah, étudiant en lettres modernes reconverti dans le multimédia, s'intéresse plus particulièrement aux fonctions sociales de la lecture numérique. Il s'était exprimé avec beaucoup d'intelligence en décembre dernier sur "La Mort du livre papier n'est pas une position idéologique tenable". On sent un vrai passionné des livres et des possibilités nouvelles qui s'ouvrent, une nouvelle voix dans la blogosphère à suivre absolument.


Meilleures applications iPad pour les petits

Souris Suivez tous les mois le top 5 des meilleures applications iPad pour les enfants. Et bientôt sur Android. C'est sur la Souris grise. A l'honneur plusieurs éditeurs: Editions du Nuage, AppsOfAllNations, Soouat, GentilMartien, Zabouille et KiwiMedia. Entre jeux et "livres", ça fourmille pour les petits et grands. Un premier trophé des meilleures applications francophones est même organisé en mai prochain à Paris. A signaler également le lancement d'une série "Apprendre avec:", une première avec la Jungle, par la société québécoise TribalNova, c'est par ici. Preuves maintenant à l'appui, on joue beaucoup sur l'iPad, c'est même ce qu'on fait le plus, nous devrions voir arriver rapidement l'ensemble des acteurs de ce secteur.


Clubic teste les livres électroniques

015E00FA04202406-photo-logo-reader A signaler un test de livres électroniques sur Clubic. Sans grande surprise, Kindle et Sony en tête de liste. Une présentation de six modèles dont deux fois deux marques identiques. Dommage de ne pas voir apparaître les modèles de PocketBook notamment, qui présentent bien des intérêts. Pour rappel ma page de tests. Bravo pour les photos bien faites et réellement fiables, en revanche pour la conclusion, toujours les mêmes préjugés habituels: "Faut-il craquer pour une liseuse? Avec le recul que nous avons pu prendre depuis la première édition de notre comparatif, près d'un an et demi, force est de constater qu'il n'y a toujours rien de franchement séduisant sur ce marché. Les produits n'ont pas évolué ou presque. Leurs interfaces semblent dater du siècle précédent, plombées par une lenteur de navigation à faire marrer le plus mauvais des smartphones (mais à copieusement irriter l'utilisateur). Il va falloir sérieusement progresser sur la qualité des écrans à encre électronique (plus de contraste et de netteté s'il vous plait), sur la fluidité des interfaces (plus de puissance dans les liseuses ou des OS mieux conçus) et sur la réactivité du tactile (on veut du multipoint capacitif qui fonctionne bien!). A choisir, nous conseillerions plutôt les Reader de Sony, plus agréables à utiliser, mais sans grande conviction."

Toujours confondre performances high-tech et confort de lecture... Ce sont des machines à lire et elles font de mieux en mieux le job. Je ne sais pas si on est gros lecteurs chez Clubic, pas un mot sur ce plaisir de lire. Pour ne pas voir d'améliorations en un an et demi sur des modèles comme ceux de Sony, en terme de contraste, de rapidité, etc., j'avoue que cela m'épate assez. Heureusement que beaucoup de commentaires ont le mérite de remettre les choses en perspective. Bref, à nuancer par des avis des lecteurs qui s'en servent réellement au quotidien. Sortez un peu de vos ordis chez Clubic!