15 notes dans la catégorie "Afrique"

Youboox ouvre un partenariat en Tunisie

YoubooxLe site de lecture en streaming Youboox a annoncé un partenariat en Tunisie avec l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, qui revendique 7 millions d’abonnés. Il poursuit ainsi sa stratégie de développement avec de grandes entreprises extérieures au secteur du livre qui sont en recherche d'offres complémentaires pour leurs abonnés. "Ce partenariat avec Ooredoo marque une première étape dans la stratégie d'internationalisation de Youboox vers l'Afrique francophone, la volonté de devenir la marque de référence pour la lecture numérique dans le monde francophone et celle de rendre plus simple l'accès à la culture" a annoncé Hélène Mérillon, présidente et co-fondatrice de Youboox dans un communiqué. Youboox avait déjà révélé l'année dernière que la moitié de ses abonnés se trouvait en Afrique francophone (via Livres-Hebdo).


Afrique du Sud : Kobo avec Exclusive Books

KoboKobo n'en finit pas de marquer des points. Après le rapprochement avec Tolino en Allemagne annoncé il y a quelques semaines seulement, c'est en Afrique du Sud cette fois avec un partenariat avec le site ExclusiveBooks. Les bibliothèques des clients seront transférées vers Kobo. Voir ici. On lira avec intérêt les progrès de Kobo/ Rakuten du côté des recommandations avec l'importance du BigData qu'ils gêrent désormais dans le monde entier, sur le blog RakutenToday (via TheBookSeller).


Ecole Johanne Sutton : une bibliothèque numérique au Mali

MaliA l’initiative de la famille de Johanne Sutton, une journaliste de RFI assassinée en 2001 en Afghanistan, un projet pédagogique verra le jour dans le village de Tienfala au Mali le 11 novembre prochain.
Son objectif est de soutenir la démarche de l’Ecole Johanne Sutton (lien facebook) en permettant l’accès à la culture des jeunes de 3 à 13 ans. La bibliothèque sera installée au sein de l’Ecole, mais sera accessible à l’ensemble des écoles du village.
"Plus de 500 ouvrages imprimés sur papier et numériques ont été réunis: livres d’auteurs classiques, livres pour la jeunesse de 3 à 13 ans seront mis à la disposition des élèves. Ils ont été réunis par Elizabeth Sutton qui a su convaincre trois éditeurs français de s’impliquer dans l’aventure. Ils seront acheminés grâce à l’Ambassade du Mali en France qui approuve cette initiative. Elle pourrait se développer dans d’autres écoles maliennes." Plus de détails sur le site IDBoox, d'Elizabeth Sutton, la soeur de Johanne.


WorldReader : les liseuses au soleil

Worldreader-Solar-Solution_Students"We've gone Solar". Le projet WorldReader en Afrique présente un développement complémentaire pour les écoles et les bibliothèques, une station avec des panneaux solaires pour recharger les liseuses, proposée en complément des BlueBox. Tous les détails sur le site. Ils seront présents au Mobile World Congress qui démarre en début de semaine prochaine à Barcelone.


Cameroun : QuickDoBookBox à l'université de Douala

QuickdoLe dispositif QuickDo-BookBox, qui permet aux utilisateurs des pays du Sud d'accéder à bas coût à des ouvrages de référence, entrera le mois prochain dans sa phase pilote au Cameroun avec la bibilothèque de l'Université de Douala. Je vous en avais parlé au printemps dernier. QuickDo-Box a été présenté lors du forum des chercheurs et innovateurs d’Afrique de l’Ouest et du Centre, organisé à Yaoundé le mois dernier (du 11 au 12 décembre). Rappelons que le dispositif permet le téléchargement de livres numériques sans que l'utilisateur ait besoin d'une connexion Internet. A lire plus de détails sur le site SciDevNet.


Algérie: Fimaktabati, une bibliothèque numérique avec Algérie Télécom

FimaktabatiUne nouvelle bibliothèque numérique francophone Fimaktabati, comportant des milliers d'ouvrages, santé, enfance, éducation, culture et savoirs, sera lancée dimanche par Algérie Télécom (AT). Un service qui est "mis à la disposition" des clients. Pour accéder à cette bibliothèque, il suffit d'acheter une carte de recharge «Fimaktabati» au niveau du réseau commercial d'Algérie Télécom et de se connecter au site avec le mot de passe sur cette carte. Une offre conçue clés en main par Cyberlibris. Le coût de la carte sera de 2400 DA par an, soit 22€ par souscripteur (via LeTempsd'Algérie).


MalEbooks : des liseuses pour le Mali

MalebooksUn beau projet qu'il convient de relayer. MalEbooks, envoyer des liseuses au Mali avec des livres pré-téléchargés du domaine public. Un suivi et un retour d'expérience sont prévus. Beaucoup de partenaires qui accompagnent, notamment l'Esdes-Ecole de Management de Lyon. Un financement participatif a été lancé. J'espère que des éditeurs seront aussi sensibles à ce projet. Tous les détails sur le site.

Malebooks FR from Skwirel&Malik on Vimeo.


QuickDoBookBox : une solution de livres numériques pour l'Afrique

QuicdobookshopA découvrir le projet QuickDoBookBox en partenariat avec l'incubateur Bond'Innov de Bondy. Une solution  de développement du livre numérique pour les pays de l'hémisphère sud. Un marché francophone complètement oublié par les éditeurs, pourtant estimé à 650M€ en 2012 avec 150 millions de lecteurs potentiels. Le créateur de QuickDoBookBox, Dominique Buende (Prix Social Orange 2013), revient sur le déploiement de la solution au Cameroun. L'Université de Douala a commandé 3.000 liseuses pour les étudiants. Des bornes comme des machines à café permettent de télécharger des livres numériques pour 650F CFA (environ 1€). Le paiement se fait à l'aide du téléphone portable. Déjà 160.000 contenus mis à disposition par les éditeurs. D'autres développements sont prévus au Sénégal, Gabon, Maroc, etc. (via JournalduCameroun).


Tablettes et liseuses dans les Ideas-Box

IdeasboxSoutenez le programme Ideas-Box lancé à l'automne 2013 par Bibliothèques Sans Frontières, la principale ONG d'appui aux bibliothèques à l'accès à l'information et à la culture dans le monde francophone. Des grandes boîtes de couleurs destinées aux populations réfugiées. 15 tablettes, 50 liseuses, 5000 ebooks et 250 livres imprimés présents dans les Ideas-Box, véritables médiathèques portatives. Voir le site dédié et l'appel aux dons.


LNA : une librairie numérique africaine

LnaUne nouvelle librairie numérique africaine vient de voir le jour: la LNA, (librairie numérique africaine). "Un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle. On pourrait élargir le propos, et considérer comme tombé à tout jamais dans l'oubli tout livre africain peu diffusé, livré aux mites et souris dans des entrepôts poussiéreux, ou jamais réimprimé après épuisement". L'initiative mérite d'être souligné, l'accès à de nouveaux contenus francophones qui ne bénéficient pas de visibilité sur les réseaux numériques. Un communiqué de presse tombé avant-hier que je relaie. Merci aux concepteurs du site de m'avoir prévenu.

Dakar, le 11 mars 2014 – Nouvelles Editions Numériques Africaines (NENA) annonce l’ouverture de la Librairie Numérique Africaine (LNA)

(www.librairienumeriqueafricaine.com).

Inaugurée en décembre 2013 à l’occasion de la Foire du livre de Dakar, cette plate-forme de commerce électronique dédiée au livre africain est maintenant totalement fonctionnelle. Les lecteurs du monde entier peuvent y créer un compte et se procurer en ligne les livres des dizaines d’auteurs et de la quinzaine d’éditeurs africains avec qui NENA a conclu une entente d’édition ou de coédition numériques.

Avec la LNA, les auteurs et éditeurs d’Afrique disposent enfin de leur propre outil pour la promotion du livre numérique africain. Dans les autres librairies numériques sur Internet, pour lesquelles NENA assure un service de diffusion numérique, il est naturellement impossible d’y mettre en valeur les titres africains. Sur la LNA au contraire, NENA va désormais pouvoir y attirer les lecteurs du monde entier en promouvant la notoriété du site.

La LNA a d’ailleurs des avantages compétitifs:

- une concentration unique d’œuvres numériques africaines,

- des publications non disponibles sur les autres librairies, en particulier des cédéroms et des livres imprimés à la demande,

- des prix inférieurs à ceux pratiqués sur les sites européens.

Une autre particularité est la possibilité, soit d’acheter en ligne, soit de seulement commander et payer hors ligne, pour accommoder les personnes non habituées à effectuer des achats en ligne. A noter toutefois que l’achat en ligne est maintenant devenu facile dans plusieurs pays d’Afrique grâce aux cartes de crédit pré-payées sans obligation de compte bancaire: il est donc devenu aussi facile d’acheter des livres numériques en ligne que d’acheter du crédit téléphonique.

L’impact économique de la LNA va bien au-delà de l’activité commerciale d’une seule entreprise: c’est toute l’industrie africaine de l’édition qui va en bénéficier, auteurs et éditeurs, à mesure que leurs publications seront accessibles par cet outil commun de commercialisation maintenant à leur service. L’impact social et culturel n’en est pas moins considérable: c’est la diffusion, l’accessibilité et la pérennisation (par la numérisation) du patrimoine culturel de l’Afrique que va maintenant permettre la LNA.

Aujourd’hui, seulement 150 recueils ou livres numériques en ePub et/ou PDF interactif et dans divers domaines sont disponibles sur la LNA. C’est évidemment modeste, mais il faut bien un commencement à tout. Le jour où des milliers de titres africains y seront disponibles, alors la LNA pourra se proclamer le site incontournable pour le livre africain. C’est pourquoi NENA lance un appel aux auteurs africains, aux éditeurs africains, et aux éditeurs occidentaux d’auteurs africains, à entrer en contact avec NENA pour des ententes d’édition, de coédition ou de distribution numériques en vue d’enrichir l’offre de la librairie numérique africaine.

Pionnière dans son domaine, Nouvelles Editions Numériques Africaines (NENA) est une entreprise sociale dans le domaine de l’édition numérique africaine. Depuis 2008, NENA publie des recueils et des livres numériques dans tous les domaines, notamment en coédition numérique avec d’autres éditeurs africains. NENA est aussi un diffuseur et, avec la LNA, un libraire numérique.


Worldreader: la fragilité des livres électroniques

KindleVous vous rappelez sans doute du programme WorldReader pour l'Afrique avec la mise en place de Kindle dans les écoles. Un an après, plus de 40% de casse d'écrans malheureusement dans le dernier rapport sur l'opération au Kenya, Ouganda, Ghana, voir le billet sur TheAtlantic. Les enfants ne sont pas sensibles à la relative fragilité des supports, plus de 40% d'entre eux n'ayant même jamais utilisé un ordinateur. Heureusement que les écrans incassables arrivent, vite, des livres électroniques comme le FlexOne! Le site Worldreader à suivre ici


Penguin avec Worldreader

Screen-shot-2011-07-15-at-8.14.24-PM1 Je vous parle régulièrement de Worldreader, cette initiative qui rencontre un grand succès pour fournir des Kindle dans des écoles en Afrique. Un éditeur vient de dire oui pour participer activement au projet et pas un des moindres puisque c'est Penguin. L'annonce a été faite aujourd'hui sur le blog. Malheureusement pour des livres français et le développement de la francophonie, il faudra attendre encore longtemps...


Worldreader: des Kindle pour l'Afrique

Je vous avais déjà parlé de l'initiative de Worldreader qui mène une action dans plusieurs pays d'Afrique pour distribuer des Kindle. Et ça marche! Premiers résultats avec deux vidéos mises en ligne la semaine dernière. Toutes les vidéos à retrouver sur la chaine. J'aimerais bien que Sony, Barnes s'associent à de telles initiatives! Si sur les 27 millions de readers produits cette année, on en réservait 1% pour eux, en diluant les coûts dans le reste! I have a dream...


Worldreader: des Kindle introduits au Ghana

Un projet passionnant que je ne connaissais pas, c'est Worldreader.org, qui mène une expérience d'introduction du Kindle au Ghana en milieu scolaire. «Des livres pour tous» est le mot d'ordre de cette ONG diri­gée par David Risher, qui a été aux commandes du développement produit chez Amazon durant cinq ans. Le bilan est bien entendu positif tant du point de vue de l'intérêt des élèves et des étudiants que de l'accès à des bibliothèques impossibles à venir autrement qu'en numérique. J'en parlais récemment avec Alain Pierrot qui me disait le désarroi de trop nombreuses bibliothèques africaines qui ne disposent plus de budgets pour acheter de nouveaux livres. Pourquoi des livres et pas des ordinateurs?  L'analyse est très intéressante. Avec des petits lecteurs à moins de 100$, on voit les formidables perspectives pour beaucoup de populations à travers le monde. Formidable papier électronique... (via ReadWriteWeb).