17 notes dans la catégorie "Auto-publication"

Marc-Edouard Nabe : Les Porcs en auto-édition totale

NabeSon nouveau livre était attendu depuis plus de deux ans, il est enfin arrivé à bon port. Marc-Edouard Nabe propose son 30ème livre, Les Porcs. Un imposant pavé noir de 1000 pages, excusez du peu. Après L'Homme qui arrêta d'écrire en 2010 (qui avait failli décrocher le Prix Renaudot, on s'en souvient), L'Enculé en 2011 et la republication de son premier livre Au régal des vermines en 2012, c'est le 4ème livre que Nabe publie directement lui-même en auto-édition. Des couvertures noires, juste le nom de l'auteur, le titre, rien au dos et en 4ème le numéro 30. Pas d'autre texte, de code barre, etc. Pas d'Amazon ou autres à la demande, de l'auto-édition totale, radicale. Un auteur qui s'entoure de quelques professionnels pour réaliser "son" livre (composition, maquette, corrections-relecture, assistant coordinateur) puis qui choisit lui-même un imprimeur. Une fabrication toujours aussi exceptionnelle, un livre cousu -vous pourrez en chercher longtemps sur les tables des libraires-, un beau papier légèrement ivoiré. Premier tirage à 1500 exemplaires. Côté distribution, Marc-Edouard Nabe propose son livre uniquement via son site internet. Provocation toujours, un unique point de vente physique en colportage, Darius Krzemien comme un grand roi persan, sous son arbre Place Maubert à Paris. Avec ce livre Marc-Edouard Nabe reprend la veine du Journal, couvrant dans ce premier volume les années 1999 à 2010.


Les Plumes francophones : le concours ouvert à partir de début mai

PlumesLa nouvelle édition du concours «Les Plumes francophones»  a été lancée samedi à Livre Paris. L'objectif est de révéler de nouveaux talents, les auteurs en langue française de demain. Un concours qui est parrainé cette année par le romancier algérien Yasmina Khadra. Ouvert à tous, cet appel à l’écriture, organisé par Kindle Direct Publishing, le service d’autoédition d’Amazon en partenariat avec la Fondation Alliance française et TV5 Monde, donne la possibilité aux amateurs de proposer en ligne leurs textes, qui ensuite seront jugés par le public et par un jury de professionnels. Le concours sera ouvert à partir du 1er mai sur la page plumesfrancophonesamazon.fr (via RFI).


Ina Global : le phénomème de l'auto-édition

InaLe site InaGlobal revenait la semaine dernière sur le phénomène de l'auto-édition. Un écosystème en plein développement aux Etats-Unis, encore balbutiant en France, dans lequel les auteurs ne sont pas forcément gagnants. Avec une offre qui se développe de manière exponentielle, figurer en bonne position dans les listes des meilleures ventes des principales plateformes et émerger de la masse devrait devenir plus difficile encore.


Amazon éditeur ? C'est désormais parti...

AmazonpublishingLes premiers livres arrivent enfin en France. Annoncé l’an dernier et présent au dernier Salon du Livre de Paris en mars, le département d'édition d’Amazon (Amazon Publishing) a publié quatre premiers titres d’auteurs français. Un cinquième est prévu pour l’été. Ces ouvrages labellisés Amazon Publishing sont vendus à 9,99€ dans leur version imprimée et 5,99€ en version numérique. Ils sont aussi versés automatiquement dans l'offre d'abonnement Kindle Unlimited (via Livres-Hebdo).

Répérés dans la vaste offre d'auto-édition d'Amazon, ils comportent la mention suivante: "Nouvelle édition : cette édition de ... , publiée le ..., comprend des révisions éditoriales." Les premiers titres sont les suivants:

  • "Les Loges du mal" de Enzo Bartoli
  • "Le Sourire du clair de lune" de Julien Aranda
  • "La Simplicité des nuages" de Julien Aranda
  • "Klimax" de Lionel Clamy

Plusieurs éditeurs français se font la spécialité de surveiller les succès d'auto-édition du Kindle pour proposer des contrats d'édition à leurs auteurs pour les versions imprimées. Amazon va être en mesure désormais de leur proposer lui-même un contrat d'édition dont les conditions ne sont pas connues pour l'instant, notamment sur les droits de préférence pour des livres ultérieurs. Est-ce que ces livres deviendront des best-sellers de l'édition française ? A suivre...


Royaume-Uni : l'auto-publication en progression en 2015

Nielsen%20BookInsights%20ConferenceConfirmation une nouvelle fois de la progression de l'auto-publication anglo-saxonne. Après les Etats-Unis, le magazine britannique TheBookSeller relaie une étude présentée à la conférence NielsenBookInsights. La part de l'auto-publication au Royaume-Uni serait passé de 16% à 22% du marché de l'ebook en 2015. Comme aux Etats-Unis toujours, le ralentissement du marché du livre numérique semble aussi se confirmer de l'autre côté de la Manche (+5% seulement).


Réseau Canopé : des ateliers consacrés à l'auto-édition avec Amazon

CanopéRéseau Canopé (le réseau de création et d'accompagnement pédagogiques sous la tutelle de l'Education Nationale) et Amazon annoncent par un communiqué de presse l'organisation conjointe d'ateliers consacrés à l'auto-édition de contenus éducatifs.

"Afin de faire bénéficier la sphère éducative d’un nouveau moyen de faire connaître ses ouvrages et ses bonnes pratiques, Amazon et Réseau Canopé encouragent et accompagnent la communauté éducative dans son projet d’autoédition indépendante.

Au sein des Ateliers Canopé, antennes départementales de Réseau Canopé, une série de 6 ateliers de formations dédiées à l’autoédition seront proposés gratuitement à tous, de mars à octobre 2016. Ils auront lieu, dans un premier temps, dans six villes: Orléans, Rodez, Lyon, Rouen, Lille, Pointe à Pitre. Chaque atelier d’autoédition sera composé de neuf séances de 3h et animées par un médiateur numérique de Réseau Canopé familier de Kindle Direct Publishing (KDP) qui initiera les participants à l’autoédition sur KDP".

Vous saurez tout sur les subtilités du format propriétaire d'Amazon... Le communiqué de presse est ici. Même si cette annonce a une portée limitée, c'est en tout cas une première. Je me trompe peut-être mais à ma connaissance je n'ai jamais vu ce type d'accord entre Amazon et des organismes publics du système éducatif d'autres pays. Après la BNF avec Apple, voici Canopé avec Amazon, à qui le suivant?

PS: Cela n'aura pas tardé. A la veille du Salon du Livre, le Syndicat National de l'Edition (SNE) et les éditeurs scolaires ont vivement réagi à propos de cet accord: "À l’heure où les éditeurs d’éducation sont mobilisés à plein pour accompagner la réforme des collèges et la réforme de tous les programmes de la scolarité obligatoire pour la rentrée 2016, le partenariat du Réseau CANOPÉ, l’opérateur public du Ministère de l’Education nationale, avec Amazon pour l’organisation d’ateliers Amazon Kindle Direct Publishing dans le but de «promouvoir l’auto-édition» par les enseignants sur des formats propriétaires américains et les «former aux questions sur le droit d’auteur» suscite stupéfaction, incompréhension et de nombreuses interrogations." Lire le communiqué de presse ici. Les libraires, au travers du SLF (Syndicat de la librairie française) ont eux-mêmes réagis, voir ci-dessous.

Slf


Cultura : ouverture de la Boutique des auteurs

CulturaL'annonce avait été faite à la rentrée l'année dernière. Cultura ouvre aujourd'hui en partenariat avec Librinova sa "Boutique des auteurs", une plate-forme spécifique pour les auteurs auto-publiés. C'est, à mon avis, la première fois qu'un libraire français important prend en compte l'auto-publication dans son circuit de vente. Cultura rejoint ainsi les principaux acteurs anglo-saxons, une nouvelle possibilité pour les auteurs en quête d'une plus grande visibilité dans les librairies numériques ainsi que dans les espaces physiques. Les livres seront disponibles bien au-delà de Cultura, dans près d'une centaine de librairies. Une réelle opportunité pour les auteurs. A la différence des autres plate-formes, la publication est payante, différentes formules, entre 50 et 75€ pour la formule de base. 


Auto-publication : publier son livre à l'ère numérique

PubliersonlivreA découvrir "Publier son livre à l'ère numérique" de Marie-Laure Cahier et Elisabeth Sutton. La version papier est publiée par Eyrolles et la version numérique par les auteurs, en auto-publication sur les différentes plateformes au prix de 4,99€ (disponible jeudi). Un terme d'auto-édition qui me semble toujours bien inapproprié et qui sème la confusion puisque l'auto-édition, c'est justement de se passer d'éditeur. Auto-publication est plus exact (traduction de "self-publishing"). C'est bien de "publier son livre" qu'il s'agit comme l'explicite d'ailleurs le titre. Un phénomène popularisé outre-Atlantique par Amazon et encore très marginal en France, l'occasion de faire le point avec cet ouvrage. On retrouvera beaucoup de témoignages de ceux qui observent depuis de nombreuses années son développement. Ne nous leurrons pas, tous les primo-succès que j'ai pu voir depuis l'arrivée du Kindle en France se sont transformés magiquement par des contrats d'éditions avec des éditeurs traditionnels. Impossible d'accéder à une véritable reconnaissance sans cela. Une recherche dans Amazon donne plus de 2,29 millions de titres sous la rubrique "Ebooks Indépendants" en langues étrangères et 54.000 titres en langue française. Même modeste, c'est déjà près de 30% du catalogue numérique de l'édition française. Bien difficile de se rendre visible dans une telle offre.

PS: une pensée à David Forrest, il fait son chemin aujourd'hui avec Bragelonne.


Prix Amazon 2015 de l'auto-édition : les lauréats

AmazonUn jury présidé par Lorant Deutsch décernait aujourd'hui un prix Amazon 2015 de l'auto-édition. Sur les dix ouvrages en compétition (tous issus de la plateforme KDP d'Amazon), trois ont remporté un prix. Ce sont trois femmes qui sont à l'honneur:

  • Prix Amazon 2015 - Amélie Antoine pour "Fidèle au poste"
  • Prix Spécial du jury - Solène Bakowsky pour "Un sac"
  • Prix Coup de Coeur des Lecteurs - Isabelle Rozenn-Mari pour "Souviens-toi Rose".

Le gagnant du concours recevra 3.000€, un dispositif marketing d’une valeur de 10.000€ et son livre sera revu par les équipes d’Amazon Publishing pour une possible traduction de son ouvrage en langue étrangère.


Librinova : un partenariat avec Cultura

LibrinovaJoli coup pour la plate-forme d'auto-publication Librinova qui annonce en effet un partenariat avec l'enseigne Cultura, au travers d'un nouveau site La Boutique des Auteurs. Une ouverture à venir courant octobre. Cette boutique proposera l’édition de manuscrits avec des services d’accompagnement (correction des textes, conseils littéraires, etc.) ainsi que leur diffusion sur les sites de vente en ligne et plus particulièrement bien sûr Cultura.com. Côté sélection des manuscrits, les Editions Anne Carrière sont déjà associées. Plus de détails sur Livres-Hebdo. A signaler que Librinova avait procédé à une levée de fonds au début de l'été.


IggyBook : une rentrée des Indés en octobre

IndésLes auteurs indépendants à l'honneur cet automne. Du 1er au 31 octobre prochain, le site d'auto-publication IggyBook lance une opération "La Rentrée des Indés". Par "indés", il faut bien entendu comprendre les auteurs indépendants. Cette opération est accessible à tous ceux qui auront publié un livre dans une version numérique (ebook) entre le 1er janvier et le 31 octobre 2015. Ce livre devra être proposé à la vente via Iggybook. Pendant toute l’opération, Iggybook met à disposition des participants un accès gratuit à ses outils de création d’ebooks, de vente et de diffusion. Une vaste opération de promotion est prévue autour de cet événement. La date n'est bien entendu pas laissé au hasard, puisqu'elle correspond à l'annonce des traditionnels prix littéraires. Tous les détails de l'opération sur le site. A signaler que IggyBook propose à ses auteurs (plus de 450 pour l'instant) la publication sur l'ensemble des plateformes et a conclu un accord de distribution avec EdenLivres au début de l'été.


Amazon revoit sa copie pour la rémunération des auteurs

AmazonAmazon a profité du lancement de sa nouvelle Kindle PaperWhite pour annoncer un changement majeur dans la manière de rémunérer les auteurs de livres numériques. Jusqu’ici le géant américain avait fait le choix de payer les auteurs sur une somme forfaitaire à partir d'un minimum de 10% de pages lues dans l’ouvrage. Maintenant la rémunération ne se fera plus au nombre de livres vendus mais au nombre de pages lues. Le livre à la découpe en quelque sorte, un changement de paradigme important comme le rappelle Affordance. La mise en place sera effective au 1er juillet prochain. Cela concerne bien entendu les auteurs qui entrent sur le programme d'auto-publication d'Amazon KDP mais aussi sur la formule d'abonnement Kindle Unlimited puisque les publications sont automatiquement reversées dans celle-ci. Amazon annonce clairement qu'un livre de 200 pages abandonné au milieu sera payé autant qu'un livre de 100 pages lu jusqu'au bout. A suivre... (via BidnessEtc).


Librinova lève des fonds pour son développement

LibrinovaL'auto-publication francophone attire les regards. Surfant sur le phénomène outre-atlantique, plusieurs plateformes se sont créés depuis un an. C'est le cas de Librinova qui vient de faire une première levée de fonds de 350.000€ qui devrait lui permettre de renforcer l'équipe, développer de nouvelles fonctionnalités innovantes et attaquer de nouveaux marchés à l’international (via NextFinance).


Kobo: un service d'auto-publication pour les auteurs

Kobo-touch-273x300Pour faire face à Amazon, Kobo va lui aussi proposer dès l'année prochaine un service de publication en direction des auteurs. Quand on sait les partenariats annoncés avec des libraires européens comme WHSmith et la Fnac, une annonce dont on n'a pas fini de commenter les implications avec les éditeurs. Marc Lévy traiter avec la Fnac en direct, on imagine! (via eBookNewser). Lire également le billet sur Teleread.