20 notes dans la catégorie "Canada"

Marché de l'ebook anglo-saxon : quelle situation début 2017?

PaysIntéressant tableau relayé par GoodeReader, celui des ventes de livres numériques sur les 4 plate-formes anglo-saxonnes, Amazon, Apple, Kobo et Nook durant le mois de février dernier. Attention il ne s'agit pas des chiffres d'affaires mais du nombre de livres, cumulés par type d'activités. De haut en bas: auteurs indépendants auto-publiés, catalogue des 5 majors de l'édition, éditeurs indépendants et autres publications hors-catégories. Auquel s'ajoute sur Amazon l'impression à la demande. Si on regarde au niveau des 619 millions d'ebooks achetés, la répartition est la suivante: Amazon (84,8%), Apple (10,3%), Nook (3,1%) et Kobo (1,8%). Ces chiffres en disent long sur la situation du livre numérique sur le marché anglo-saxon.

Vous pouvez suivre ces relevés de ventes mensuels sur le site Authorearnings.

Ventes


Overdrive : le prêt numérique en bibliothèques en forte hausse

OverdriveUne année 2016 florissante pour le géant Overdrive, racheté par Rakuten il y a bientôt deux ans et leader des offres de prêts de livres numériques dans le monde. 196 millions de livres numériques ont été empruntés auprès des établissements, une augmentation de 21% par rapport à 2015. Une tendance qui va à l'encontre du marché grand public. Sur un marché anglo-saxon où les prix des livres numériques ont été beaucoup relevés depuis deux/ trois ans, l'intéret des lecteurs se déporte sans doute plus fortement sur le prêt en bibliothèques. Overdrive est présent dans 36.000 bibliothèques et écoles, dans 63 pays à travers le monde. Le communiqué d'Overdrive est ici.


Canada : les bibliothèques confrontées à des prix prohibitifs

BibliothequesLes bibliothèques canadiennes anglophones réagissent à la hausse de la demande en proposant davantage de livres numériques à leurs lecteurs. Mais les conditions d'achats pour les établissements sont de plus en plus difficiles, les grands éditeurs multinationaux facturent les livres numériques en anglais 3 à 5 fois plus cher aux bibliothèques qu'aux autres clients. En février dernier, les bibliothèques ont écrits aux majors anglo-saxonnes de l'édition pour demander un modèle de prix et de conditions d’achat raisonnables. A voir ce site avec des exemples de livres, des prix sidérants.


Kobo : 26 millions de lecteurs dans 190 pays

Michael%20TamblynFidèle à sa réputation, Michael Tamblyn, le patron de Kobo, a communiqué quelques données concernant la société dans une interview récente:

  • Kobo, c'est plus de 26 millions de lecteurs.
  • Une présence dans 190 pays.
  • Une librairie de 4.7 millions d'e-books et de magazines.
  • Le troisième acteur du marché derrière Amazon et Apple.
  • L'auto-publication représenterait 15% des livres vendus par Kobo.
  • Kobo a été racheté par Rakuten pour $315 millions en 2011.
  • En 2007, 25 salariés, aujourd'hui 360 salariés chez Kobo.
  • La moyenne d'âge du lecteur type chez Kobo, plus près de 50 ans que de 20.

Des ventes en janvier chez Kobo estimées à 18% du marché canadien. Des clients qui achètent en moyenne 1 e-book par mois et 16 livres imprimés par an.

Beaux chiffres, surtout quand on sait que Kobo est absent ou presque du marché américain (via GoodeReader).

PS: je vous conseille également de lire cette interview avec d'autres éléments intéressants sur Publishingperspectives.


Kobo : les liseuses de la marque pour 63% du temps de lecture

KoboAu contraire d'Amazon, Kobo nous habitue depuis des années à communiquer des informations précieuses sur le marché du livre numérique. Il nous donne aujourd'hui des indications sur les habitudes de lecture de ses lecteurs canadiens, avec une répartition par supports. Les clients canadiens de Kobo passent la plupart de leur temps (63%) sur les liseuses de la marque. Reste 37% sur les applications de lecture gratuites de Kobo pour lire sur d'autres environnements, le plus populaire étant Android à 22%. Mike Tamblyn, le directeur de Kobo, en dit plus: «Nos études révèlent que les gens aiment vraiment la lecture sur des appareils dédiés; ils offrent un contenu illimité qui peut être apprécié sans distractions numériques, leur conception est capable d'être au plus prêt de l'expérience sur l'imprimé. Cela continue d'attirer le lecteur au quotidien. Cependant, il y a beaucoup de lecteurs "multitâches" qui préfèrent transformer leurs smartphones et tablettes existantes dans une bibliothèque portable et notre application de lecture numérique est parfaite pour cela. Dans tous les cas, notre rôle est d'améliorer l'expérience de lecture, et de veiller à ce que les nouvelles versions et les livres favoris ne soient qu'à quelques clics de souris» (via GoodeReader).


Canada : Kobo Mini is back

KoboUne annonce intéressante du côté de chez Kobo puisqu'ils proposent cette semaine une série limitée du Kobo Mini en version 2 avec un écran eInk Pearl à 49,99$. Cette offre est valable du 3 au 7 novembre, uniquement au Canada. Personnellement j'étais un grand fan de ce modèle au format 5 pouces, excessivement pratique en mobilité. J'espère que cette offre rencontrera le succès et que Kobo la renouvellera dans d'autres pays. A suivre... (via GoodeReader).


Canada : les bibliothèques font face à des prix trop élevés

BiblioRéactions très vives des bibliothèques canadiennes devant les prix pratiqués par les éditeurs pour les livres numériques qui leur sont proposés. Elles ont ouvert un site web pour mettre en évidence les prix pratiqués par certains éditeurs: 3, 4, 5 jusqu'à 7 fois le prix pour certains d'entre eux, un titre de Michael Connelly par exemple. Toutes voient ces budgets numériques inflationnistes mettre en péril le renouvellement de leurs autres collections (via GoodeReader).


Canada : les éditeurs et la production de livres numériques

BookNet_CanadaA découvrir une très complète étude de BookNet Canada sur les éditeurs et leurs publications numériques au Canada. Elle a été réalisée auprès de 70 éditeurs. Rythme de la numérisation, publication des nouveautés, personnels, modèles, etc. Un panorama très complet. Pour archive ici. Il manque ce type d'étude auprès des éditeurs français (via GoodeReader).


Amazon : Kindle Unlimited au Canada et au Mexique

Kindle-unlimitedAprès de nombreux pays en Europe, Amazon vient d'ouvrir Kindle Unlimited, son service d'abonnement de livres numériques, au Canada et au Mexique. En France nous attendons toujours que s'exprime Laurence Engel, la Médiatrice du Livre, sur la conformité de cette offre par rapport à la loi sur le prix unique du livre numérique (via TheDigitalReader).


Canada : les liseuses sont toujours très privilégiées

BookNet_CanadaLes lecteurs canadiens privilégient toujours dans leur grande majorité les e-readers (liseuses). C'est ce que révèle une étude publiée par BookNet Canada et relayée par le site LaPieuvre.ca la semaine dernière:

"Selon cette étude, les acheteurs de livres numériques étaient majoritairement portés à lire ceux-ci sur des appareils spécialisés –Kindle, Kobo et autres Nook, pour ne nommer que ceux-ci-, et ce dans une proportion allant de 44 à 60% au Canada, pour une moyenne nationale de 53% pendant l’ensemble des quatre trimestres de 2013.

Si la lecture sur tablette numérique – iPad, Nexus 7, etc. – a enregistré un recul marqué de 11% entre le premier et le quatrième trimestre de l’an dernier, passant de 34 à 23%, la lecture sur téléphone mobile, elle, semble avoir le vent dans les voiles, avec un taux de pénétration de 11% en date de la fin de l’année, rapporte BookNet Canada.

«Au début de l’année, les répondants au sondage ayant mentionné lire des livres sur leurs téléphones intelligents appartenaient majoritairement à la plus jeune tranche d’age, soit de 18 à 29 ans, mais, à la fin de 2013, la distribution était plus équilibrée entre les groupes d’âge», indique-t-on dans le résumé du rapport.

La lecture sur plateforme mobile aurait également une influence sur les tendances en matière d’achat de livres numériques: 74% des personnes interrogées ayant procédé à l’acquisition de livres via leurs téléphones ont affirmé que le fait de justement pouvoir se procurer des ouvrages par ce canal de distribution venait augmenter le nombre de livres qu’ils achetaient.

Quant à ceux qui préfèrent lire des livres numériques sur ordinateur, ils comptent encore pour 10% du marché.

Entre autres conclusions également mentionnées dans le rapport de BookNet Canada, le prix payé en moyenne pour les livres électroniques a augmenté en 2013, pour atteindre un maximum pendant le troisième trimestre, alors que c’est à cette même période de l’année que le nombre de téléchargements gratuits a atteint un niveau plancher.

Les conditions économiques relativement difficiles ont par ailleurs convaincu 16% des personnes interrogées de diminuer leurs achats de livres, et 59% des acheteurs de livres numériques ont dit alterner sans distinction entre les versions papier et dématérialisées des ouvrages lorsqu’il est question d’une oeuvre à se procurer.

Malgré la croissance de la popularité des livres électroniques et des diverses plateformes qui permettent de les consulter, ces ouvrages dématérialisés ne représentent encore que 17% des livres achetés en 2013, conclut BookNet Canada."


De Marque renforce sa présence au Canada

DemarqueLa société québecoise De Marque a annoncé hier une alliance avec le Library Services Centre (LSC) pour lancer Cantook Station, une nouvelle solution de prêt numérique offerte aux bibliothèques publiques canadiennes. LSC est l'un des plus importants fournisseurs canadiens de matériel bibliographique pour les bibliothèques. À l'échelle canadienne, LSC se classe dans les deux plus grands fournisseurs pour les bibliothèques publiques avec plus de 200 institutions desservies. Une reconnaissance importante sur l'excellence des solutions De Marque pour le développement du livre numérique en bibliothèque.


Sony et Kobo : l'alliance niponne face à Amazon

KobosonyAnnonce aujourd'hui d'un partenariat entre Kobo et Sony. Les clients actuels des librairies SonyReader aux États-Unis et au Canada auront désormais accès à la librairie Kobo à partir de fin mars par un processus de migration simple et facile. La librairie SonyStore fermera à cete date. Les clients recevront un mail de Sony avec des instructions sur la façon de transférer facilement leurs bibliothèques sur un compte Kobo. «Nos clients peuvent être assurés qu'ils auront une transition en douceur vers l'éco-système Kobo et pourront continuer à accéder et lire les titres qu'ils aiment sur les périphériques Sony" a déclaré Ken Orii, vice-président de la division d'affaires de lecture numérique, Sony Electronics. "Avec une philosophie commune, à offrir la meilleure expérience de lecture sur toutes les plateformes et avec le meilleur contenu disponible, Kobo et Sony vont atteindre plus de gens que jamais auparavant», a déclaré Takahito Aiki, PDG, Kobo. «Ensemble, des millions de clients à travers les États-Unis et au Canada trouveront leur prochaine grande lecture à portée de main -à tout moment, en tout lieu et sur ​​n'importe quel dispositif."

Kobo dessert 18 millions de lecteurs à travers le monde et travaille avec 1,3 million d'auteurs, l'un des meilleurs catalogues du monde avec plus de 4 millions de livres numériques, magazines et journaux. Pour Sony, une annonce qui n'est pas une surprise puisqu'il avait déjà arrêté la distribution de ses liseuses aux Etats-Unis et au Canada, se concentrant sur d'autres marchés. Un accord intelligent et bien complémentaire entre les deux marques, Sony se concentrant désormais sur son seul métier de constructeur de périphériques, liseuses, smartphones et tablettes. "Ce changement ne concerne que les Etats-Unis et le Canada. Nous allons continuer de gérer nos librairies virtuelles au Japon et en Europe en fonction des besoins des clients et de l'environnement commercial", a ajouté le porte-parole. A suivre. Je verrais bien un accord du même type en Europe à moyen terme. Par exemple en France, Sony n'arrivant pas décider les éditeurs de développer une offre de librairie associée. Pour Kobo, c'est aussi l'occasion de déployer son business sur un marché des smartphones et tablettes bien plus large. Un recentrage évident également sur l'activité de matériel pour Sony avec son nouveau partenaire, japonais comme lui, faut-il le préciser. Bref, une alliance niponne pour contrer Amazon qui ne cesse de prendre des parts de marché en Europe et en Asie (via DigitalJournal).


Mon livre numérique au Canada

Booknet canadaPetit focus sur la situation du livre numérique au Canada donné par BooknetCanada hier dans un communiqué de presse. Les ventes de livres numériques se stabilisent désormais aux alentours de 15% du marché global. Comme aux Etats-Unis, on commence à atteindre un plateau pour le secteur. Au niveau des ventes, Kobo tiendrait toujours le leadership sur le marché canadien avec 25% de parts de marché, viennent ensuite Amazon à 18% et Apple à 14% (via RadioCanada).


Kindle PaperWhite au Canada

KindleAmazon profite de l'ouverture de sa boutique Kindle dans le pays pour rendre disponible son nouveau modèle PaperWhite. A signaler qu'Amazon impose désormais aux canadiens d'acheter sur la boutique canadienne et non plus sur la plateforme amazon.com qu'ils utilisaient jusqu'ici. Le livre numérique est désormais très populaire chez nos amis canadiens, près de 16% du marché selon une étude donnée à l'automne dernier. Pour les québecois, une offre désormais très importante en livres français (via Les Affaires).


Canada: livre numérique à 16% du marché

CanadaLe livre numérique représenterait désormais plus de 16% des ventes au Canada selon l'agence BookNet qui a publié hier une étude (via GoodeReader). A lire le billet paru sur LaPresse. On rappellera pour mémoire que l'American Publishers Association a indiqué au début de l'été que les ventes de livres numériques aux Etats-Unis dépassent dorénavant celles des livres reliés et se rapprochent des livres brochés.


Kobo attire les auteurs indépendants

KoboKobo lance son programme Writing Life, un service d'auto-publication pour les auteurs et éditeurs indépendants, afin de concurrencer KDP d'Amazon et Pub It de Barnes and Noble. 50 premiers auteurs en test d'ici fin juin. D'autres langues que l'anglais devraient s'ouvrir d'ici la fin de l'année. Possibilité de proposer gratuitement les contenus à tout moment, des royalties à de 45% en dessous de 1,99$ et de 70% pour des prix au-delà; publier sans DRM est également possible. Kobo a également communiqué quelques chiffres: en un an, progression des ventes de livres électroniques de 160% et des ventes de livres de 400%. Kobo c'est aujourd'hui 8 millions d'utilisateurs dans 190 pays (via PaidContent).


Kobo leader au Canada

Ca-lgflagKobo détiendrait 46% du marché du livre électronique canadien, confirmant leur stratégie payante à ce jour. A la fois au travers du partenariat avec les librairies Chapters qui leur donne une proximité avec les clients mais aussi de la diversification avec une gamme livre électronique/tablette comparable à Amazon. Dans le même temps, Sony reculerait très nettement sur ce même marché (via GoodeReader).