15 notes dans la catégorie "Cnl"

CNL : une étude 2017 "Les Français et la lecture"

CnlLe Centre National du Livre donne aujourd'hui une très complète étude sur «Les Français et la lecture». Depuis 2015, le CNL a confié à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bi-annuel portant sur un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone.

Ce baromètre a pour objectif de :

  • Suivre l’évolution des pratiques et des perceptions de lecture des Français vis-à-vis du livre et de la lecture
  • Mieux comprendre les raisons d’éloignement et d’érosion des pratiques
  • Faire venir ou revenir à la lecture les publics qui en seraient éloignés

Le format numérique s'installe toujours plus dans les usages avec 5 pts en plus, le nombre de lecteurs de livres numériques passant de 19 à 24% par rapport à 2015. Le lectorat s'est «considérablement féminisé», souligne l'étude (+11 pts en 2 ans): il est aujourd'hui composé d'autant d'hommes que de femmes, majoritairement jeunes, et diplômé(e)s. C'est aussi du côté des grands lecteurs (+ de 20 livres/an) que le livre numérique s'installe durablement. J'ai retenu deux slides très synthétiques. L'étude à retrouver ici. Une confirmation des usages qui contraste et interpelle en tout cas avec le marché de l'ebook français, en décrochage par rapport à nos voisins européens. Il n'est pas suffisant de se fier aux seuls chiffres de ventes des éditeurs pour appréhender le numérique.

Cnl1

Cnl2


CNL : une étude sur les jeunes et la lecture

CnlLes jeunes aiment la lecture ! Une étude qui manquait assurément pour le confirmer. Aujourd’hui a été présentée une étude du Centre national du livre, confiée à Ipsos, sur les jeunes, dans leurs rapports au livre et à la lecture. Menée à l’échelon national, elle porte sur un échantillon de 1.500 jeunes, âgés de 7 à 19 ans. Ils ont été interrogés en ligne, du 25 mai au 1er juin 2016, sur leurs pratiques en termes de lecture, leurs perceptions, leurs motivations ou leurs freins à lire des livres, leurs sources de prescription et leurs modes de procuration des livres, leurs loisirs.

Lecture

Cette étude est disponible sur le site du CNL. Plusieurs slides concernent la lecture de livres numériques chez les jeunes, je vous laisse les découvrir ci-dessous, cliquez sur les documents.

Etude1

étude2

étude3


Vincent Monadé (CNL) sur le marché du livre numérique

FigaroVincent Monadé (Centre National du Livre) était l'invité du Figaro Buzz Media. Il est revenu sur le marché du livre numérique et la nécessité de trouver une solution globale pour porter le livre numérique chez les libraires indépendants. L'environnement Tolino développé par l'opérateur allemand Deutsche Telekom en Europe revient de plus en plus dans les discussions, maintenant par médias interposés. Il parle d'une échéance, à trouver dans le tournant 2016-2017. Après Matthieu de Montchalin (Syndicat de la Librairie Française) la semaine dernière, la pression est mise un peu plus sur Orange pour le développement de son projet MO3T. La Ministre de la Culture en fera-t-elle de même dans les semaines à venir? Il est aussi revenu sur le taux de TVA réduit qui est selon lui acquis, une bonne nouvelle pour les provisions chez les éditeurs en ce milieu d'année (voir l'interview ici).


CNL : nouveaux dispositifs pour l'édition numérique

CnlLe CNL (Centre National du Livre) a annoncé en ce début d'année le renforcement de ses dispositifs en faveur de l'édition numérique. 4 champs sont désormais couverts par des aides et des subventions:

  • subventions pour la numérisation rétrospective et la diffusion numérique de documents sous droits
  • subventions pour la publication numérique et la diffusion numérique d'un catalogue de nouveautés
  • aides aux éditeurs indépendants souhaitant s'engager dans le numérique
  • subventions pour la création d'une édition multimédia ou d'un site "compagnon"

Tous les détails sur le site du CNL. A signaler également qu'à partir du mois de mars des dispositifs s’ouvriront aux publications nativement et exclusivement numériques. Les descriptifs des aides et les formulaires téléchargeables seront mis à jour.


CNL : la rentrée littéraire pour les personnes aveugles et malvoyantes

CnlPlus de 200 livres de la rentrée littéraire sont accessibles aux personnes aveugles ou malvoyantes. C'est 49 maisons d'éditions qui sont participantes afin de permettre aux personnes handicapées visuelles de lire en format accessible 233 ouvrages de la rentrée littéraire, dont 23 romans pour la jeunesse. "Cet événement, porté par le SNE en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Centre national du livre (CNL), marque l’engagement du secteur du livre en faveur de l’accessibilité. Les éditeurs qui le souhaitent envoient leurs fichiers de la rentrée littéraire aux organismes chargés de les adapter: la plateforme Platon, gérée par la BnF, fait le lien entre les éditeurs et les associations partenaires: AVH, BrailleNet, GIAA, INJA et Lisy. Les livres audio, braille ou gros caractères créés disposent de nombreuses fonctionnalités: navigation par chapitres, indexation du contenu, lecture des notes de bas de page, pose de marque-pages..." (via le site du CNL). A signaler le blog AccessibibAbf pour suivre toute l'actualité du livre liée au handicap.


Déclaration européenne du livre : tva réduite et interopérabilité

Frankfurter-Buchmesse-LogoVincent Monadé, président du Centre National du Livre et des responsables d’organismes européens du livre de 14 pays ont signé aujourd'hui à Frankfurt la première déclaration commune pour le livre, en présence des fédérations professionnelles européennes et des partenaires français. Elle vise à favoriser l’émergence de positions communes pour la défense du droit d’auteur, un taux de tva réduit sur les livres imprimés/ numériques et l’interopérabilité du livre numérique permettant de lire n’importe quel ouvrage sur l’appareil de son choix. Voir le site du CNL. Dans le même temps, les libraires européens réunis dans la cadre de l'EIBF ont mis en évidence les deux mêmes exigeances dans une Charte commune, voir ici. Lire le billet de Libération. Face à des environnements propriétaires qui avancent de plus en plus, deux enjeux importants qui vont être portées devant les instances européennes. Un livre numérique plus libre pour les lecteurs de demain en Europe, souhaitons-le.


Vincent Monadé (CNL) : le livre numérique en France

CrlInterview de Vincent Monadé, Président du Centre National du Livre, au sujet du livre numérique en France. Cette vidéo a été tournée à l'occasion de la journée professionnelle "Le livre et le territoire" le 16 juin 2014 à Perpignan. Il revient sur le développement en France, l'articulation par rapport au livre de poche et les solutions interprofessionnelles, notamment MO3T sur lequel il n'a aucune visibilité. Le Syndicat de la Librairie Française, "constatant que potentiellement MO3T pourrait ne pas aboutir", réfléchirait d'ores et déjà à d'autres solutions. L'exemple Tolino en Allemagne en ligne de mire. Vincent Monadé met clairement en exergue le problème du prix du livre numérique et la chronologie des médias dans le livre. "Veut-on ou ne veut-on pas du numérique" dans certains milieux professionnels? Juste un petit mot sur le piratage et sa simplicité qui est quand même en filigrane de tous ces enjeux.

PS: c'est bien une liseuse "clé en main" que propose Tolino en Allemagne.


CNL : aides au numérique pour 2013

AidescnlLe Centre National du Livre publie un bilan de ses aides pour l'année 2013. En ce qui concerne les aides pour le numérique, elles s'élèvent à 8,24M€. 6M€ consacrés à la BNF sur ses différents programmes, 21 acteurs ont fait l'objet de conventions, 43 éditeurs ont été accompagné pour la numérisation à venir de 5.776 titres, 4 plateformes ont été aidées (Actialuna, Feedbooks, Mantano et TM Consulting). Le détail sur ce document extrait. Le document complet des aides est à retrouver sur le site du CNL.


Vincent Monadé (CNL) : le livre numérique est trop cher

PerpignanVincent Monadé, le président du C.N.L. (Centre National du Livre), a pris position pour une baisse significative du prix du livre numérique lors de la journée "Le livre et le territoire", organisée à Perpignan par Languedoc-Roussillon Livre et Lectur:
"En France, les gens ne se sont pas emparés du livre numérique. Pourquoi? Parce qu'il est trop cher. Son prix est la plupart du temps plus élevé que celui du poche. Ce n'est pas possible. Le lecteur va vers ce qui est le moins cher." Il a ajouté qu'il pensait que le livre n'était pas à l'abri du bouleversement de la "chronologie des médias" que connaît le cinéma et que le délai de publicatiuon des livres au format de poche devait être raccourci. "Le poche sort un an après l'édition originale. Ça n'a pas de sens dans l'univers numérique. Il me paraît impératif de rapprocher la sortie du livre de poche de celle du livre d'origine et de faire tomber le prix du livre numérique au moins au prix du poche." (via Livres-Hebdo).


Gallimard : les classiques revus en Folio+Vidéo

FoliovideoLes Editions Gallimard lancent début juin une collection "Folio+Vidéo", des livres enrichis autour des classiques de la littérature. Des acteurs ont été sollicités pour commenter les oeuvres avec des vidéos représentant entre 1h et 1h30 par titre. A partir du 2 juin prochain, quatre premiers classiques seront proposés en téléchargement, pour l'instant uniquement sur l'iBookStore d'Apple: "Candide" de Voltaire, "L'Ecole des femmes" de Molière, "Les Fleurs du mal" de Baudelaire et les "Fables" de La Fontaine. Chaque Folio+Vidéo est proposé au prix de 4,99€. Le Centre National du Livre a participé au financement. On se rappelle des premiers Gallimard Découvertes en numérique sortis fin 2012 chez Apple. Une première série de 6 titres sur Léonard de Vinci, Hooper, Manet, Monet, Mozart et l'Egypte, en ePub enrichis toujours, qui n'avait pas eu de suite chez l'éditeur. Nos bons vieux classiques à la rescousse pour changer la donne?

PS: les 100 Folio classiques sur la cartouche Nintendo ont pris un sacré coup de vieux. Je me suis marré en revoyant ici.


Vincent Monadé (CNL) : le numérique en relais de croissance

Vincent_monade_cnlA lire l'interview de Vincent Monadé, président du Centre National du Livre, sur le site Atlantico. Il revient sur les relais de croisssance pour le secteur du livre. Le livre numérique en tête et le rôle que pourrait avoir les libraires avec l'offre de liseuses. Le CNL désormais en réflexion avec les librairies indépendantes, de plus en plus nombreuses à ouvrir des offres de livres:

Le livre résiste à la crise, alors qu’il subit lui-même une crise du papier en général et de l’édition en particulier. Finalement, quels sont les relais de croissance?

Le numérique, évidemment! Il peine à se développer en France. Longtemps, on a cru, moi le premier, que l’offre n’était pas présente. Mais en fait, non! c’est l’équipement qui pose problème. Les grands éditeurs font du natif en numérique alors qu’il y a encore deux ans ce n’était pas le cas, c’est-à-dire que tous les livres papiers vendus le sont aussi en version numérique. On lit des livres dématérialisés parce qu’on lit également en papier. Les consommateurs gardent les deux usages. C’est vrai qu’avec une liseuse j’ai 350g dans la poche et pas toute ma bibliothèque.  Peut être les générations qui viennent, en travaillant uniquement sur les écrans, prendront le chemin du tout numérique. Mais pour celles d’aujourd’hui et d’avant, on développe ces deux usages. C’est entré dans les mœurs, l’offre est là, et pourtant, le marché ne décolle pas réellement. J’y vois deux raisons: d’une part, un très fort attachement dans ce pays au livre papier; et d’autre part, un taux d’équipement qui progresse énormément en tablettes, mais pas en liseuses. Or, on sait que sur tablette, la lecture est concurrencée par d’autres loisirs: le jeu vidéo, le film, ou les séries, sont plus faits pour la tablette, parce qu’un l’écran est rétro-éclairé, ce qui est particulièrement pénible pour simplement lire un livre. Il y a plus d’un jeune de moins de 19 ans sur 5 qui dispose d’une tablette pour son usage personnel, selon Ipsos. Et 37% des Français ont une tablette à la maison. Sur liseuse, on ne peut que lire, mais le taux d’équipements sur ce produit ne progresse pas. Est-ce que le réseau de librairies indépendantes est capable de fournir une offre de liseuses, contrôlées par les libraires évidemment afin d’acheter les livres numériques facilement dans ces enseignes et qui permettrait de développer ainsi l’équipement, plutôt que Kindle qui autorise uniquement de commander sur Amazon? C’est une question que je me pose et sur laquelle j’ai envie de travailler avec les libraires.

SNE/ CNL : étude sur les français et la lecture

SneA la veille du Salon du Livre de Paris, le SNE (Syndicat National de l'Edition), en partenariat avec le Centre National du Livre, fait le point sur l’état des pratiques de lecture en France. L’étude, réalisée par IPSOS, dégage un paradoxe: moins de Français lisent des livres (baisse de 5 points en trois ans), mais leur attachement au livre reste exceptionnel. L'étude à retrouver ici. Elle est complémentaire de celle proposée par Livres-Hebdo la semaine dernière.


CNL : nouvelle commission numérique

CnlNouvelle commission numérique au Centre National du Livre sous la présidence de Patrick Gambache (La Martinière). La liste des membres sur le site du CNL. 14 personnalitées réparties entre libraires, éditeurs, bibliothécaires et syndicats de la profession. A signaler la présence assez inédite de Camille Mofidi de chez Kobo/ Rakuten.


Vincent Monadé sur BibliObs

MonadéA lire l'interview de Vincent Monadé, nouveau directeur du Centre National du Livre, sur BibliObs. Je le remercie de citer l'étude que j'avais réalisé pour LeMOTif en avril 2010: "D’autres études ont été très importantes: l’étude «Combien coûte un livre numérique?» par exemple. Elle a été fondamentale dans les discussions entre auteurs et éditeurs sur la question de la rémunération du contrat numérique. Je considère que nous avons fait bouger les perspectives, à notre échelle, dans ce domaine." A relire cette étude qui aura fait son petit bonhomme de chemin même si elle date aujourd'hui, surtout avec l'arrivée de nouvelles solutions de numérisation et l'intégration dans les process de production. Rappelons que la nouvelle définition du contrat numérique a été négocié au printemps dernier et devrait être instauré en début d'année. Plus de détails sur le site de la SGDL.


CNL: succès de la journée sur le livre numérique

Journeenumerique-cnlGros succès d'affluence hier pour la journée professionnelle sur le livre numérique organisée par le CNL, avec le concours de Non-Fiction et Livres-Hebdo. On repoussait les murs. Des ateliers sur des thématiques intéressantes qui permettaient à tout un chacun de participer. Un format à renouveller même si beaucoup trop viennent en observateurs sans s'exprimer. On aurait souhaité plus de retours d'expériences. Lire les deux billets de Livres-Hebdo, ici et ici.