29 notes dans la catégorie "Ecriture"

Canopé : un dossier sur l'écriture numérique

CanopeA découvrir un très complet dossier sur l'écriture numérique préparé par le Centre Canopé d'Orléans-Tours. "L'écriture numérique n'est pas seulement l'écriture sur un support numérique; c'est bien plus une re-création, une interprétation de ce qui est donné à voir et à comprendre au travers des données offertes par les outils et leur univers de diffusion. C’est une écriture plurielle, tant elle est liée à des supports variés qui induisent des pratiques d'écritures différentes. Comprendre les technologies numériques, ce qu'elles permettent de construire, repérer les particularités des écrits numériques qu'ils soient spontanés chez les élèves (twit fiction, sms rassemblés en textes poétiques...) ou qu'ils soient déjà constitués en «littérature», appréhender les différentes façons dont les professeurs documentalistes s’en saisissent dans leurs pratiques pédagogiques, c'est ce que vise ce dossier sur l'écriture numérique." Le dossier complet est sur le site SavoirsCDI.


Publienet : "La Mécanique du texte" de Thierry Crouzet

Mecanique texteSortie aujourd'hui chez Publienet d'un nouvel essai de Thierry Crouzet, "La Mécanique du texte". L'auteur nous fait part de ses propres expérimentations numériques et de leurs influences sur son travail d'auteur. Comme il le dit lui-même en exergue de son texte: "Ce texte est né d’une invitation à parler en public des mutations de l’écrit à l’heure du numérique. Écrivons-nous autrement? La technique au sens large influence-t-elle la littérature? De nouveaux outils impliquent-ils des œuvres nouvelles? Ces œuvres nécessitent-elles à leur tour de nouvelles méthodes de médiation?"  Un même auteur, avec des outils différents, écrit différemment. C'est la thèse qu'il défend. Son idée de départ est que la technique n'est pas plus étrangère à la littérature qu'aux arts plastiques ou à la musique. Thierry Crouzet encourage ses collègues auteurs autant que les lecteurs, les bibliothécaires et les éditeurs à expérimenter, à changer d'outils et de logiciels. Un essai très documenté avec de nombreuses références historiques, parfaitement stimulant à l'expérimentation en écriture. "La Mécanique du texte" est disponible en version imprimée et numérique chez Publienet, comme sur l'ensemble des plateformes.

PS: à lire le billet que lui consacre Hubert Guillaud.


Foire de Frankfurt : Samsung comme partenaire de l'innovation

Frankfurt-logoSamsung sera le "partenaire de l'innovation" à la prochaine Foire de Frankfurt qui aura lieu du 8 au 12 octobre prochain. L'organisation parle de "la convergence de la technologie mobile et du marché global de l'édition" (via TheBookSeller). En toute coincidence bien sûr, cette nouvelle arrive avec la présentation aujourd'hui et à l'IFA Berlin qui s'ouvre demain, du Samsung Galaxy Note 4, dernier bijou de la marque. Une phablette 5,7 pouces avec son stylet qui explore de nouvelles dimensions du côté de l'écriture. Ces fameuses phablettes peut-être bien en train de ranger discrètement dans les placards les grandes soeurs-tablettes bien moins mobiles. La Foire de Frankfurt sera un terrain idéal pour Samsung afin de convaincre les éditeurs, pour l'instant assez circonspects sur le marché des applications enrichies, surtout dans l'univers Android.


Concours Jedi : à vos nouvelles enrichies

JediA signaler comme c'est jeudi, un concours "Jedi", acronyme de "Jeunes Écrivains Déchaînés et Innovants", le premier concours de nouvelles enrichies. Lancé il y a quelques semaines dans sa version 2014 par deux acteurs innovants, Onprint, dont je vous avais parlé hier, et Drafquest une plateforme d'aide à l'écriture créative qui vient de lever avec succès un crowdfunding. Le principe du concours est simple: écrire une nouvelle, importer des illustrations, photos avec son smartphone, avec la possibilité d'y ajouter des contenus enrichis de toute sorte. Créativité maximale! Tous les détails sur le site avec le comment jouer. Le concours est ouvert jusqu'à 9 mars, la remise de la meilleure nouvelle se fera à l'occasion du Salon du Livre. L'occasion aussi de se frotter à des grands frères, le parrain du jury est Samuel Delage, auteur d'un polar historique très remarqué "Code Salamandre" chez Belfond et qui prépare un nouveau roman attendu par ses fans cette année. Parmi les partenaires du concours, le Labo de l'Edition et Paris Incubateurs. A vos nouvelles et à leurs enrichissements, un jeu passionnant pour les jeunes auteurs en herbe. A relayer en ateliers en classes et en bibliothèques, on peut aussi s'inscrire par groupe jusqu'à trois personnes.


L'ebook en petite capsule du web

Monde_square_normalA lire ce bel éloge de l'ebook de la part de Thierry Crouzet. J'aime beaucoup l'expression "petite capsule de web". "Un ebook est en quelque sorte autosuffisant. Il est ce qui se rapproche le plus du livre papier. Il n’a plus besoin de son auteur, de son électricité, de son attention de mère poule. Il navigue seul dans l’hyperespace. ... L’ebook, comme le livre, est une façon pour moi de m’alléger. De dire «C’est terminé cette affaire, je passe à autre chose.» De dissocier le texte de l’écriture conduisant au texte. L’ebook, c’est un outil d’émancipation. Un sorte de balai numérique. Je fais le ménage dans l’atelier. Je range certaines choses dans les cartons, sans trop avoir envie de les rouvrir un jour (même si rien ne m’en empêchera)." Frappés du sceau du bon sens, ces réflexions.


eInk Mobius : premières images

ScribeDes premières images viennent d'apparaître hier sur les fameux prototypes A4 en papier électronique, fruit du partenariat annoncé entre eInk et Sony. Assez bluffant. L'utilisation d'écrans souples eInk Mobius réduit le poids, enfin des supports grands, mobiles et pratiques. L'écriture et l'annotation au coeur des usages en milieu éducatif et professionnel. L'implication de Sony est décisive, la même qui avait inaugurée dès 2004 les premiers livres électroniques, avec le succès que l'on sait (via GoodeReader).


TransLittérature sur le web

TranslitteratureA signaler que la revue TransLittérature est désormais l'objet d'un site. Elle met à la disposition des traducteurs, des étudiants, des chercheurs, mais aussi de toute personne intéressée par les problématiques de la traduction, un fonds d'archives extrêmement riche créé il y a plus de vingt ans (43 numéros à ce jour, pas moins de 330 contributeurs) (via LeMotif).


Les 24 heures d'écriture

24Les 24 heures d'écriture, troisième édition cette année. Plus qu’un simple concours d'écriture de nouvelles, "24 heures d’écriture" est une performance unique dont l’objectif principal est de faire se réunir et d'accompagner des auteurs en devenir, souvent isolés, avec des professionnels de l'édition. Cela se passe les 8 et 9 juin prochain, avec entre autres beaucoup de librairies de l'Est parisien associées ainsi que le site  Enviedecrire.com.


Bob Stein pour un livre collaboratif

BobsteinBob Stein était l'invité du Labo de l'Edition cette semaine. Au début de sa carrière, il pensait que le livre de demain serait comme le livre d'hier, plus de la vidéo et du son. Aujourd'hui, il milite pour un "écosystème neuf", un livre centré sur l'écriture collaborative, un livre réseau. Se détacher du livre en tant qu'une oeuvre finie. C'est un "total changement de paradigme d'amener les gens à penser que l'écriture et la lecture peuvent être collectives". Il a également présenté Social Reading, sa plateforme de lecture numérique qui fournit un exemple concret. A lire le billet que lui consacre Actualitte. A revoir également la présentation qu'il avait faite en octobre dernier aux Etats-Unis.

PS: un autre exemple proposé par le site IreadWhereIam.


Les manuscrits dans les maisons d'édition

AuteurLe site Envie d'Ecrire, toujours une mine de vidéos de qualité. Aujourd'hui le témoignage de Bruno Migdal qui a décidé de se rapprocher du monde des lettres en effectuant un stage dans une maison d’édition. De cette expérience est sorti Petits Bonheur de l’Edition (La Différence, 2012). A travers ce livre, il témoigne des codes du monde de l’édition qu’il a pu observer. A noter que bon nombre de ces manuscrits refusés vont rejoindre maintenant les sites d'auto-publication (qui font florès) et les librairies numériques; un nombre sûrement considérable dans quelques années, bien au-delà de l'offre des éditeurs.


Tweetbooks: du papier et un peu de fil

Le-tweetbook-bookapp_1 Il y avait Eric Chevillard et son livre de blog, il y aura peut-être demain François ou Virginie et leurs livres de tweets! A signaler le projet TweetBook initié par Frédéric Kaplan, toujours lui, qui nous détaille la démarche: 

"Laurent Bolli et moi-mêmes présentons dans l'exposition Objet(s) numérique qui ouvre aujourd'hui au Lieu du Design à Paris, un nouveau service proposé par Bookapp.com: la production automatisée d'un "Tweetbook" en impression à la demande.

Il y une longue tradition classique que Michel Foucault a contribué à faire mieux connaître qui reconnaît comme sagesse et art de vivre la pratique quotidienne des actes de mémoire consistant à consigner les choses lues, entendues ou pensées. Pour Senéque, Plutarque ou Marc Aurèle, l’écriture de soi est une hygiène de vie.  Les nouveaux outils de communication de l’Internet ont, à leur manière, inventé des nouvelles pratiques autobiographiques. Le projet "Tweetbook" explore la nature de ces nouvelles "écriture de soi" en permettant à chacun de jeter un regard neuf sur le type d'autobiographie qu'il produit, presque sans le savoir au fil, de ses interactions numériques.

Le Tweetbook est un livre produit à partir de l’ensemble des « tweets » d’une personne sur une période donnée. Il rassemble ainsi un matériel biographique déjà produit, donnant une dimension documentaire à un flux de micro messages. Pour créer son Tweetbook l’auteur entre les identifiants de son compte Twitter sur une borne interactive. Celui-ci est ensuite produit de manière automatique.  Le livre correspondant peut-être reçu gratuitement par email ou imprimé à la demande sous la forme d’un véritable livre, une sorte d’autobiographie express.

Dans un premier temps, ce type de Tweetbook peut apparaitre comme une représentation curieuse de nos vies numériques.  Mais ceux qui le souhaitent peuvent utiliser le dispositif de manière plus créative, en créant un compte Twitter particulier que leur servira à écrire de un Tweetbook spécifique ou en produisant le Tweetbook correspondant à des Tweets d'objets connectés.

Nous ne sommes pas les premiers à produire des Tweetbooks. James Bridle avait notamment réalisé un premier exemple il y a quelques temps. Dans ce projet, nous avons tenté d'explorer les aspects formels et fonctionnels de ce nouveau type de livres : typographie et mise en page adaptée, mise en avant des tweets les plus retweetés, index des destinataires et des hashtags, graphes montrant l'évolution du nombre de tweets mois après mois. Nous avons aussi voulu proposer une première chaine industrielle pour la production d'objets de ce genre en l'associant à un service d'impression à la demande."

Allez découvrir la "bécane" à cancans au Lieu du Désign. Vous nous jacterez ce que vous en pensez! Peut-être même que certains d'entre vous allergiques aux tweets se laisseront séduire après coup! J'avoue que j'ai très envie de découvir la réalisation technique de ces tweetbooks, à suivre...


Rencontrer D-Fiction

D-fiction-soiree Venez rencontrer D-FICTION à l'occasion d'une SOIREE D-FICTION le 1er avril prochain dans le cadre du festival HORS LIMITES à la Médiathèque de Bagnolet. Ce soir-là, à partir de 19h, Cécile Guilbert et Oliver Rohe seront en compagnie d’Isabelle Rozenbaum. Ils rencontreront le public autour de la projection  de leur vidéos et expliqueront “Comment filmer la littérature?”. Une démarche très originale de cette petite équipe passionnée de littérature et des différentes formes qu'elle peut prendre dans l'univers multi-média; à signaler aussi ce "Bourlinguer avec Dante". Ils démarrent également une activité éditoriale pleine de promesses!


Atelier Français: l'écriture numérique

Basic_logo A mettre sur vos tablettes, un rendez-vous intéressant à l'Atelier Français le 21 avril prochain sur le thème "Littérature et numérique: vers quelles écritures?". Avec la Société des Gens de Lettres (SGDL), ils ont convié un panel composé de spécialistes de l’écriture et des nouvelles technologies, d’écrivains et d'éditeurs numériques autour d'une question: "La révolution numérique et les nouveaux comportements qu’elle induit seront-ils perçus par les auteurs comme une fatalité ou bien plutôt comme une opportunité à saisir et l’occasion d’explorer de nouveaux chemins?". Tous les détails par ici.


Le livre dans l'ère numérique

Esprit-2010-06-15 A signaler dans la revue Esprit de ce mois-ci, un entretien avec Pascal Fouché, docteur en histoire, éditeur et spécialiste de l'édition au XXème siècle, qui revient sur le livre et l'ère numérique. Le pdf est ici. Je pense que l'on a tendance à mélanger livre et lecture, l'histoire du livre numérique n'est pas l'histoire de la lecture numérique. A quoi bon disposer d'un fichier numérique si l'on ne dispose d'un dispositif de lecture toujours plus proche d'une expérience de lecture sur le papier. Qu'est ce que serait le format MP3 sans des petits baladeurs comme l'iPod? L'échec de Cytale en est bien la preuve à l'aube des années 2000. C'est bien l'apport d'une technologie d'affichage comme le papier électronique et son adoption par des acteurs comme Sony et surtout Amazon qui ont changé fondamentalement les choses. Nous ne serions pas là pour évoquer le "livre numérique" aujourd'hui, cela me paraît être une évidence. "Et, derrière les questions d'affichage du texte, il y a tout ce qu'on peut faire avec ce texte, tout ce que le numérique permet que le livre ne permettait pas  les commentaires, les renvois, les liens, etc. Les usages sont tout autant bouleversés parce que la lecture n'est plus aussi linéaire que sur un texte imprimé. La lecture devient ainsi un ensemble de lectures parallèles qui peuvent être interrompues par un lien, par des annotations, par des compléments d'informations faits par d'autres contributeurs. La façon de lire est en train de se métamorphoser. Les générations de gros lecteurs comme les nôtres sont habituées à lire de façon traditionnelle. Et, curieusement, les plus gros lecteurs sont ceux qui s'approprient le plus rapidement ces nouveaux modes de lecture. Des études récentes montrent que ceux qui achètent le plus de livres électroniques aux États-Unis sont déjà les plus gros lecteurs. Ils ne remplacent pas le livre physique par le numérique parce que finalement, ils ont une masse de livres physiques à disposition alors qu'il y a encore peu de livres numériques et qu'ils se sont appropriés le livre numérique comme un nouveau moyen de lecture en plus du livre physique. Mais cela va-t-il continuer? On pense aujourd'hui que le livre numérique ne va pas remplacer le livre physique. Le livre papier va continuer au moins pour une certaine partie de la production, bien qu'il y ait déjà une partie qui est dématérialisée ou va l'être rapidement."

La lecture et les nouvelles écritures

Livres Une interview de Frédéric Kaplan, ingénieur et auteur de La Métamorphose des Objets (FYP Editions, collection Présence Essai) sur l'iPad et les nouvelles façons de lire, du côté de l'émission Médialogues (Radio Suisse Romande). Le podcast est ici. Beaucoup de pertinence et d'intelligence dans ce brouhaha ambiant, ça fait du bien.

Instapaper: lire le web sur votre livre électronique ePub

Instapaper Vous êtes en train de lire un billet trop long, vous voulez le conserver et le lire plus tard sur votre livre électronique dans une version ePub. C'est désormais possible avec Instapaper. En deux clics, vous obtenez une version exportable (il y a même une version Kindle). Absolument épatant pour la complémentarité entre deux modes de lecture. Tous les détails sur le blog.

Livres à bookstrapper

Logo_grd Le Bookstrapping, vous connaissez? C'est ce que propose ce site imaginé par Frédéric Kaplan (je vous avais déjà parlé de lui - revoir l'interview réalisée par Daniel Garcia notamment). Le principe est simple: transformer chaque  page d'un livre en autant de pages web où vous pouvez glisser vos commentaires comme de petits post-its collés. Mais aussi des liens, des vidéos, des photos. Conversations entre lecteurs, entre lecteurs et l'auteur, peuvent se superposer en suivant la trame du livre (qui reste essentielle), l'ensemble réparable ensuite avec la fréquence des commentaires. Vous pouvez ainsi "bookstrapper" n’importe quel livre. Il suffit d’entrer son IBSN pour le créer dans la base et discuter, page à page, entre lecteurs. Frédéric Kaplan propose l'expérience notamment sur son dernier livre. Tous les détails sur LaFeuille (merci) qui ajoute de manière pertinente : "Reste qu’il faudra imaginer des passerelles entre les différentes éditions pour que les pages des versions de poches correspondent à celle des éditions grand format, afin d’agréger tous les commentaires de plusieurs éditions de livres. Voilà qui sera techniquement peut-être un peu plus difficile. Enfin, il faudra que l’auteur se prête au jeu et apprenne à répondre. Ce ne sera pas nécessairement le plus simple. Or cette présence de l’auteur est essentielle au succès de l’opération, afin que ces systèmes ne montrent pas une édition d’éditeur, sans auteurs. Bookstrapping montre encore une fois, s’il était nécessaire, que ce sont les auteurs qui sont la pièce maîtresse du dialogue avec les lecteurs". Moi aussi, j'ai eu envie de démarrer une expérience avec le livre que j'ai commencé hier soir "N'espérez pas vous débarrasser des livres" de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco. Si vous voulez vous joindre à moi et que nous arrivions à éveiller la curiosité des deux auteurs, c'est par ici.

Umberto Eco: le livre indépassable

Eco Surtout ne pas manquer l'interview de Umberto Eco dans Télérama de cette semaine. Quand on interroge un passionné des livres comme lui sur l'avenir des livres... "N'espérez pas vous débarrasser des livres. Avec cet avertissement en guise de titre à ses joyeux entretiens avec le scénariste Jean-Claude Carrière (éd. Grasset, sortie le 21 octobre), Umberto Eco nous prévient: ne comptez pas sur lui pour rejoindre le choeur des Cassandre qui annoncent régulièrement la disparition du livre ou de la lecture!" Joint une version ePub pour conserver dans son lecteur favori. Penser à archiver les trois versions: le journal papier, le lien web et le fichier. Laquelle pourra t'on relire en 2050?

Vook : les livres hybrides

Logo_vook

Vous connaissez Vook? Une nouvelle expérience de lecture, aux Etats-Unis, qui mêle à la fois livre et vidéo. Des livres hybrides en quelque sorte. 4 titres pour l'instant dans quatre domaines très différents: fitness, cuisine, roman policier et roman d'amour. A découvrir à la fois sur votre ordinateur et sur votre mobile. L'ouverture sur vos réseaux sociaux est bien entendu prévue. L'éditeur Simon and Shuster s'est associé au projet. A suivre attentivement ce type d'expérimentation qui ouvre de nouveaux champs de développement chez les éditeurs avec la forte conviction que si ce n'est pas eux qui le font, ce sera inévitablement d'autres acteurs qui séduiront leurs auteurs et les vidéos/lecteurs. Voir l'interview de Judith Carr, chargé du projet chez Atria Books. Plus de détails sur le NewYorkTimes et le HuffingtonPost.