82 notes dans la catégorie "Editis"

Editis : plus de 70% des titres proposés sans DRM

LogoeditisDepuis des années on parle beaucoup des DRM en ce qui concerne les difficultés des clients des librairies indépendantes pour accéder aux offres de livres numériques de manière simple. La volonté de transférer ses livres sur ses différents appareils (smartphone, tablette, liseuse) devient souvent un véritable casse-tête. Sans parler de l'impossibilité de les partager avec ses proches, voire même à son propre conjoint, une véritable aberration... Près de 250 éditeurs aujourd'hui proposent une offre sans DRM avec un simple marquage, voir la liste ici.

En ce qui concerne les grands groupes, la situation est bloqué du côté d'Hachette (éditeurs et tout diffusés) comme de celui du groupe Madrigall (Gallimard/ Flammarion et de grands diffusés comme Actes-Sud). Une fin de non recevoir. Une situation identique du côté du Seuil. Seule exception et non des moindres heureusement, le groupe Editis (éditeurs et diffusés) ouvre son catalogue peu à peu. Robert Laffont, La Découverte, Michel Lafon, Plon, Perrin, Julliard, Fleuve, Bouquins, Sonatine, Le Cherche Midi, Nil, First, 12-21, Hugo, etc. La liste est longue des éditeurs au sein du groupe à proposer des titres de leurs catalogues, tout ou partie sans DRM, avec un simple marquage. Un libraire m'a communiqué son relevé, je l'en remercie, voir le schéma ci-dessous. C'est plus de 70% des ouvrages en distribution numérique Editis qui sont proposés sans DRM sur les plate-formes indépendantes. Dans le lot évidemment de très nombreux best-sellers faut-il le rappeler. L'argument (la fable) qui consiste à dire que les verrous sont nécessaires pour éviter le piratage ne tient pas, cette politique d'ouverture au sein du deuxième groupe français en est bien la preuve.

Editis


Editis : le livre audio avec Lizzie

LizzieLisez!, puis Lizzie. Le groupe Editis déroule sous l'impulsion de son nouveau patron Pierre Conte, avec de plus en plus de velléités pour proposer ses catalogues en direct pour les lecteurs en se passant des plateformes de ventes bien connues. Quelques semaines seulement après l'ouverture du portail Lisez! c'est sa petite soeur Lizzie qui a ouvert il y a quelques jours. Ce nouveau site propose une offre dans le secteur du livre audio. Un livre audio qui attire toutes les convoitises depuis quelques mois. Pour Lizzie, Editis s'est associé à TEA pour lancer le premier titre de sa marque audio le best-seller anti-Trump «Le Feu et la Fureur». La version audio est disponible sur lizzie.fr, en même temps qu’il paraît en version papier et numérique aux éditions Robert Laffont.  L'annonce a été faite par communiqué de presse. Pour fournir ce service, le groupe d’édition a donc choisi la startup française TEA, reconnue pour ses compétences dans la distribution et la lecture de livres numériques. Le service permet de consulter un extrait, d’acheter et de télécharger le livre audio. Le fichier fourni est ensuite lisible sur tout équipement compatible avec le format mp3, ordinateurs, smartphones, tablettes mais aussi la dernière liseuse Tea TouchHD elle-même compatible avec l'audio.


Editis : un streaming pour le livre qui ne semble pas tabou

LisezLe groupe Editis (2ème français) pourrait-il ouvrir les vannes du streaming pour le livre? C'est en tout cas la question qui se pose à l'écoute des propos de Pierre Conte (PDG d'Editis) dans l'interview qu'il donnait cette semaine sur BFMBusiness. "Contrairement à ce que d'autres disent, je pense que le livre digital va monter, on ne parle là que de ventes à l'unité. On n'a pas évoqué les sujets de streaming qui d'une manière ou d'une autre vont arriver à moyen terme. Je ne vois pas pourquoi nous serions la seule industrie de contenus qui n'emploierait pas le streaming". Des propos qui tranchent avec ceux d'Arnaud Nourry (PDG d'Hachette) qui a toujours affiché une franche opposition sur le sujet allant même jusqu'à dire qu'il n'y aurait pas de streaming tant qu'il serait à la tête d'Hachette. Rappelons qu'Editis appartient au groupe espagnol Planeta qui a lui-même lancé en Espagne il y a quelques années Nubico une large offre de streaming de livres. Alors, un modèle de ce type pour le groupe Editis dans les années qui viennent, avec déjà un portail généraliste Lisez lancé cette semaine qui préparerait le terrain? Pour l'instant sur Lisez les extraits de livres sont proposés via Calaméo et les ventes au titre redirigées vers les libraires à choisir. Un bémol important cependant à prendre en compte. Planeta est tellement important sur le marché espagnol qu'il peut se lancer seul sur une offre crédible de ce type. C'est quand même loin d'être le cas en France avec une concurrence bien plus importante face à Editis en littérature générale. Même si les offres de streaming permettent aux autres secteurs culturels un net redémarrage depuis quelques années, la situation est très différente pour le livre où le support physique imprimé résiste bien. On l'a vu cette semaine avec la présentation GfK. Nous aurons peut-être des indices supplémentaires au prochain Salon du Livre. A suivre donc...


Editis : ouverture du site Lisez !

LisezOuverture aujourd'hui de Lisez! la nouvelle plate-forme du groupe Editis. Lisez! réunit les ouvrages de près de quarante maisons d'édition d'Editis (Robert Laffont, Lonely Planet, Pocket, 10-18, Fleuve, Plon, Perrin, Presses de la cité, First, la Découverte, Sonatine, Nathan, Cherche Midi, le Robert...). Avec l'ambition d'une très forte ouverture vers les réseaux sociaux. L'objectif est bien de renforcer le contact direct avec les lecteurs. Vous retrouverez tous les romans, les récits, les documents, les essais et les ouvrages pratiques mais aussi en exclusivité toutes les informations sur vos auteurs favoris, leur actu, les nouveautés, les prochaines parutions (avec mêmes l'envoi de newsletter ciblées). Pas de vente directe. Les achats renvoient au choix aussi bien vers des librairies physiques géolocalisées que des sites en ligne. Poche, grand format, le format numérique est bien sûr présent avec un espace dédié, près de 15.000 titres sont référencés.

PS: à signaler que ce site remplace purement et simplement certains sites des éditeurs (Sonatine, Robert Laffont, Cherche Midi, Plon, Perrin, etc.). Les redirections sont faites automatiquement. Mais pas encore de tous comme La Découverte, Belfond, Solar ou d'autres. Perte d'identité des maisons d'éditions? Chacun appréciera.


Edition : la révolution du livre imprimé, c'est aujourd'hui

InterforumImprimer à la demande quand le livre est vendu et seulement à ce moment-là. On n'en a peu parlé l'été dernier. Après Hachette il y a quelques années, le groupe Editis a mis en place une structure d'impression à la demande dans son unité logistique de Malesherbes, dans le nord-est du Loiret. C'est une première mondiale à cette échelle et sans doute une révolution majeure pour le monde de l'édition et de l'imprimerie. Interforum-Editis vient de concrétiser un projet mené sur plusieurs années avec l'américain EPAC. Avec ce système on peut très bien imaginer dans un avenir proche de réduire drastiquement les stocks de livres. Premiers tirages revus à la baisse, réduction voire suppression des tirages de réimpressions, suppression des stocks de livres défraichis, réduction des livres pilonnés, fin des livres épuisés. Une disparition des stocks physiques avec des livres toujours disponibles à l'état de neuf... Cela remet aussi en question les rapports avec l'auteur puisque, de facto, les ouvrages restent toujours disponibles, empêchant théoriquement à l'avenir toute restitution des droits. Sans parler bien entendu des gains financiers pour les éditeurs. Bref, un changement de logiciel complet pour la profession. Le livre de demain sera numérique et imprimé à la demande pour une très large part, c'est une certitude. A suivre...


Astérix et la Transitalique : le numérique à oublier

AsterixEvénement éditorial de cette rentrée, c'est la sortie aujourd'hui du nouvel Astérix, Astérix et la Transitalique. Contrairement au dernier Titeuf privé de numérique pour l'instant, les nouvelles aventures de nos deux gaulois sont disponibles au format numérique en streaming sur beaucoup de plate-formes, Iznéo en tête. Prix à 7,99€, soit 20% de remise seulement par rapport à la version imprimée. A oublier, je ne peux que vous conseiller de vous procurer la bande dessinée papier. C'est tout le paradoxe de la bande dessinée numérique de devoir payer bien cher des nouveautés à l'unité -sans fichier vendu-, alors que des offres d'abonnement (presque au même prix) ouvrent sur des catalogues très larges pour les ouvrages de fond. Par Toutatis, vous pourrez toujours le relire en numérique l'année prochaine!

PS: une simple petite recherche sur Google le jour même, première occurence sur le moteur ; le fichier est déjà sur un site illégal bien connu, hébergé sur quatre serveurs. Question : pourquoi l'algorithme de Google continue-t-il à propulser ainsi somptueusement des offres illégales?


12-21 : la collection Fleuve Noir Anticipation en numérique

AnticipationUne nouvelle qui réjouira les amateurs. Les Editions 12-21 démarre une offre au format numérique de la célèbre collection de science-fiction "Fleuve Noir Anticipation". Une collection mythique pour les passionnés du genre qui s'est contruite entre 1951 et 1997 avec plus de 2000 titres. Même si certains de ces ouvrages ont été repris chez d'autres éditeurs, il reste une quantité de livres indisponibles depuis très longtemps. 4 premiers ebook sont proposés chez 12-21, la marque sous laquelle Univers Poche, l'une des maisons du groupe Editis, publie les versions numériques de ses titres. A signaler que beaucoup sont également dans l'offre FeniXX de la base Relire.


12-21 : des séries d'intégrales

Logo_1221_topBragelonne avait initié avec succès le modèle depuis quelques années, les autres éditeurs suivent. 12-21, la filiale numérique de chez Pocket du groupe Editis, propose de nombreuses intégrales de séries. Voir sur le site. Comme pour la musique ou la vidéo avec des coffrets, des prix réduits, des heures de lecture à offrir avec une liseuse pour les fêtes (via Livres-Hebdo).


La marque PocketBook est interdite en France

PocketbookLongtemps que le feu couvait entre la marque Pocket du groupe Editis et le fabricant de liseuses PocketBook (4ème fabricant mondial). Le premier revendiquant l'utilisation exclusive du mot Pocket en France. L'affaire était devant les tribunaux depuis plusieurs années, le couperet est tombé durant l'été. Selon mes informations, la société PocketBook -fondée en 2007 en Ukraine et dont le siège social se situe à Lugano en Suisse-, ne pourra désormais plus commercialiser des produits sous sa marque en France. C'est l'explication de l'apparition de la marque blanche Tea sur les récents modèles. Rude coup pour le fabricant et ses partenaires français des réseaux de librairies, avec la nécessité urgente de changer les marques imprimées sur les liseuses et refaire l'ensemble des conditionnements, des présentoirs, des accessoires, etc.

MAJ (26/08/15): Des précisions importantes par rapport à mon billet publié hier :
L'affaire traîne depuis quatre années maintenant. La décision du tribunal de grande instance de Paris ne concerne que deux sociétés, PocketBook Readers GMBH (distributeur européen) et SPBI, qui commercialisent les liseuses directement sur internet au niveau européen à la fois sur les marchés des particuliers et BtoB. Un appel a été fait de cette décision qui ne touche pas du tout les revendeurs de la marque sur les stocks en circulation en France.

Les modèles qui vont faire l'objet d'un remarquage sont les PocketBook Touch Lux 3, Ultra et Ink Pad. A la fois avec le marquage "Tea" pour les enseignes Decitre, Cultura, etc. (TL3 et Ultra) et un marquage générique "Reader" pour les autres enseignes (TL3 et Inkpad). Les nouvelles fabrications sont en cours.

A signaler que PocketBook n'est pas la seule société concernée par ces revendications. Le groupe Editis attaque régulièrement devant les tribunaux pour l'utilisation du mot Pocket. On peut citer entre autres l'exemple de "Figaro Pocket" pour une collection sortie par le quotidien.

La photo envoyée par l'équipe de Tea à la suite de mon tweet:

Billet


Robert Laffont : L'Amérique des écrivains en ebook

RobertlaffontBelle initiative des Editions Robert Laffont qui proposent une collection en ebook "L'Amérique des écrivains", déclinée du livre de Guillaume Binet et Pauline Guéna sorti l'année dernière. Une série d'interviews, de conversations avec des écrivains américains. Une dizaine de titres avec notamment Russell Banks, T.C. Boyle, Dennis Lehane, Richard Ford, etc. Petit prix à 0,99€, sans DRM, disponibles sur toutes les plateformes et sur leur site.


Editis dévoile ses i-Manuels

IllustrationEn ce printemps, le groupe Editis au travers des Editions Nathan et Bordas présente ses nouveaux manuels numériques avec un accès commun dans une bibliothèque BiblioManuel à télécharger sous forme d'appli. Les versions précédentes étaient dérivés des PDF, les manuels numériques sont désormais conçus au format ePub3 avec des fonctionnalités enrichies. A découvrir une vidéo de présentation proposée par le site IDBoox. Les fonctionnalités sont présentées dans deux vidéos mise en ligne. Un seul achat ouvre une licence pour trois accès sur ordinateur PC/Mac et deux accès sur tablettes iPad/Android. C'est une application de lecture développée par la société Jouve qui peut être utilisée en alternative à iBooks d'Apple sur iPad, comme dans l'environnement Android (nécessite 4.4 ou version ultérieure). Sur le web, l'élève accède à ses manuels via un mot de passe communiqué par le professeur.

PS: à lire cet interview sur e-Alsace, de Benoît Drigny, directeur des services éditoriaux du Groupe Jouve sur les nouveaux enjeux du secteur de l'édition face au numérique.


Nathan, Bordas et Retz à Futur en Seine

Futur-en-Seine-2015Les éditions Nathan, Bordas et Retz participeront à la 6ème édition du festival Futur en Seine, du 11 au 14 juin. Présents au Village des Innovations à la Gaîté Lyrique, elles présenteront ViaScola, un espace numérique pédagogique, "une solution complète pour les enseignants pour préparer et animer leurs cours dans un souci de différenciation et d’individualisation des parcours des élèves, ainsi que dans le développement du travail collaboratif". Les détails sur le site d'Editis.


Editis : 12-21 propose des dédicaces numériques sans DRM

12-2112-21, l'éditeur numérique d'Univers Poche chez Editis, propose lors du Salon du Livre une application de dédicace numérique:

"Désormais, sans se déplacer sur les salons du livre ou dans les librairies à la rencontre des auteurs, il sera quand même possible d’entrer en contact avec eux et d’obtenir une dédicace personnalisée de chez soi.

Le principe est simple.
Le lecteur se connecte sur le site de 12-21 afin de commander le livre de son choix (nombre de dédicaces limitée pour chaque opération promotionnelle). Au moment de la validation de la commande, il a la possibilité d’adresser un message à l’auteur et de lui demander une dédicace personnalisée.
De son côté, l’auteur reçoit ce message et dédicace une page qui sera intégrée à l’ebook.
La dédicace se fait sur tablette avec un stylet offrant une très bonne prise en main et une grande précision. Le résultat est quasi identique à une dédicace papier. Le livre numérique ainsi dédicacé et personnalisé sera alors immédiatement renvoyé par e-mail au lecteur.

La dédicace se faisant sur des livres numériques sans verrou d’utilisation DRM (mais avec un tatouage numérique), une fois l’ebook dédicacé reçu par l'acheteur, il est possible de l’envoyer à la personne de son choix.

Cette application développée par Editis est disponible en exclusivité sur le site de 12-21, l’éditeur numérique. Attention cependant, seuls les livres commandés au moment de l’opération pourront bénéficier de la dédicace numérique."

La suppression de la DRM est obligatoire bien évidemment. On peut s'étonner que 12-21 la lève pour ce type d'opération promotionnelle sur son propre site alors que les DRM restent posées chez l'ensemble des revendeurs pour les mêmes livres...


Editis : 12-21 lance des polars en achat couplé "2 en 1"

2 en 1 Les Editions 12-21 du groupe Editis démarrent des offres promotionnelles de polars "2 en 1". Par auteurs, 10 pour l'instant, avec les vedettes du groupe: Franck Thilliez, Karine Giebel, Robert Ludlum, James Rollins, etc. Chaque compil est vendu 11,99€, les titres concernés vendus 8,99€ au titre soit plus de 30% de réduction. Bragelonne avait déjà initié ce type d'offres avec succès. Il n'est pas précisé de durée limitée. Stratégie identique, on retrouve des promotions similaires à celles que l'on trouve sur les poches imprimés. De l'achat couplé qui vient doucement. Tout cela pour "tester le marché" bien évidemment. Un prix unique dans l'esprit déjà bien malmené. Difficile au regard de telles offres de considérer l'achat couplé imprimé+numérique dans un registre tellement différent. A retrouver en vente chez tous les libraires et sur le site de 12-21.


PNB : l'offre du groupe Editis monte en charge

BiblioEn attendant l'arrivée du catalogue Hachette annoncé pour la fin du premier trimestre, un petit point sur le catalogue disponible dans l'offre PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque). Si les deux groupes Gallimard (1833 titres)/ Flammarion (1246 titres) et Seuil (1586 titres)/ Points (77 titres)/ J'ai Lu (117 titres) constituent pour l'instant la grande majorité des titres, l'offre du côté du groupe Editis commence à monter très fortement en charge. Robert Laffont (1001 titres), Plon (386 titres), 12-21 (337 titres), La Découverte (326 titres), Le Cherche-Midi (313 titres), First (288 titres), Perrin (197 titres) avec sa collection Tempus (51 titres), Julliard (183 titres), Nathan (124 titres), Nil (117 titres), Presses de la Renaissance (61 titres), Bouquins (31 titres), Belfond (25 titres). A signaler également d'autres éditeurs comme Tallandier (224 titres), CNRS (145 titres), Autrement (145 titres), Minuit (278 titres), Viviane Hamy (165 titres), Métailié (56 titres), etc. Un catalogue de plus de 13.000 titres pour l'instant qui s'enrichit chaque jour.


Belfond Vintage : nouvelle collection

BelfondA découvrir aux Editions Belfond une nouvelle collection, Belfond Vintage, qui se propose de redonner vie à des livres introuvables, qu’il s’agisse de classiques tombés dans l’oubli, de textes injustement méconnus ou de curiosités littéraires. Coup de projecteur sur “L’Homme au complet gris” de Sloan Wilson. Un site dédié pour cette collection avec une campagne de publicité associée. Comme sur le site des Editions Belfond, on pourra se procurer les versions numériques des ouvrages avec une boutique numérique, sans passer par un libraire.


Coben, Steel, Kennedy, Bourdin : des boutiques numériques de l'éditeur

CobenUne tendance qui commence peu à peu à se développer, celle des sites d'auteurs qui proposent la vente directe en boutiques sans passer par les librairies. Le groupe Editis avait déjà ouvert il y a quelques années un site Georges Simenon. Il propose désormais un site Harlan Coben sur lequel on peut acheter directement les versions numériques des livres. A contrario la version imprimée de chaque livre renvoie sur une page générique vers les libraires à choisir. Ce site bénéficie d'un référencement idéal sur Google puisqu'il vient évidemment en première position avant même la fiche wikipedia. C'est la même chose pour d'autres auteurs best-sellers de maisons d'éditions du groupe (Belfond et Presses de la Cité), comme Elizabeth George, Danielle Steel, Wilbur Smith, Ishmael Beah, Raymond Khoury, Jean Auel, Douglas KennedyColumm McCann, Sophie Kinsella, J. C. Sansom, Françoise Bourdin et d'autres. La vente s'organise désormais sur le web en dehors des librairies numériques traditionnelles. On se rappelle qu'au Salon du Livre l'année dernière le directeur de l'IDPF, Bill McCoy, avait exhorté les éditeurs français à vendre eux-mêmes en direct. Sites d'éditeurs, sites d'auteurs, la prochaine étape sera sans doute les réseaux sociaux Facebook et Twitter. A voir si c'est une voie que choisiront d'autres groupes d'édition pour leurs auteurs best-sellers.

PS: à signaler que les deux auteurs les plus vendus en France, Guillaume Musso et Marc Lévy, ne vendent pas directement sur leurs sites respectifs.


Editis : un calendrier de l'Après chez Edi8

ApresA signaler, un "Calendrier de l'Après" lancé par Edi8, la filiale d'Editis qui regroupe les Éditions First, Gründ, Les Livres du Dragon d'Or, Plon, Perrin, Presses de la Renaissance, Les Escales et Tana.

Le Calendrier de l’Après du livre numérique est une opération spéciale exceptionnelle qui se tiendra du lundi 29 décembre 2014 au dimanche 18 janvier 2015. Chaque jour, pendant ces trois semaines, deux offres spéciales seront proposées:

  • «À prix cadeau» : un e-book à prix réduit
  • «C’est offert»: un e-book gratuit

Chaque offre promotionnelle a une durée limitée, indiquée sur la page du livre correspondant. Pour suivre quotidiennement les offres du Calendrier de l’Après, vous pouvez vous inscrire à la newsletter et recevoir chaque jour un mail contenant les livres du jour en promotion. Les offres promotionnelles proposées seront disponibles chez tous les libraires numériques pendant toute la durée de l’opération. Tous les détails sur le site.


Place des Editeurs : concours "Nos lecteurs ont du talents"

LecteurstalentPlace des Editeurs du groupe Editis lance un appel à manuscrits à partir du mois de janvier. Une opération "Nos lecteurs ont du talent" avec un site dédié. Partenariat entre autres avec Fnac/ Kobo et Babelio. Un premier jury de lecteurs sélectionnera les manuscrits. 5 romans seront publiés chez Chemin Vert. Les Editions XO avait lancé il y a quelques années MyMajorBookCompany avec un intéressement financier des lecteurs sur le modèle de MyMajorCompany. Ici il s'agit d'un simple "pré-comité de lecture" de 3000/ 4000 lecteurs qui sélectionneront les manuscrits avant un nouveau jury de professionnels. Place des Editeurs se penche depuis de nombreuses années sur la gestion de CRM pour approcher les clients de ses maisons. Voir le billet sur IDBoox. Sur le même thème de ces comités de lecture, je suis personnellement avec attention le site LesNouveauxAuteurs qui a fait preuve depuis de nombreuses années de la pertinence de ses choix au travers d'auteurs comme Claire Favan, Jacques Saussey, Valentin Musso, Dorothée Lizion, Agnès Ledig, d'autres encore, tous repérés par des lecteurs du site et qui font leur chemin depuis chez des éditeurs.


Editions Plon : une application Retour en Absurdie

DegroodtLes Editions Plon et Amplibook proposent une application à partir du nouveau livre de Stéphane De Groodt Retour en absurdie, qui vient de paraître. L'idée est "d'établir une communication virale cross-media" autour du livre:

Grâce à cette application les lecteurs peuvent accéder aux premiers chapitres du livre sur leurs smartphones et tablettes. Si les premières pages du livre les séduisent, ils peuvent en partager automatiquement des extraits avec leurs amis sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Plus on partage, plus on débloque de chroniques.

Toujours le syndrome "Candy Crush", je vous dis!


Le fonds Simenon s'écrit en numérique

SimenonA lire l'intéressante interview sur IDBoox de John Simenon qui gère le patrimoine de son père Georges Simenon décédé en 1989. Saluer sa position très volontariste avec plus de 250 titres disponibles sur Simenon numérique et sur toutes les plateformes. "Le numérique est essentiel, il est directement lié au fait de faire vivre son patrimoine littéraire". Georges Simenon était un précurseur du marketing littéraire, il aurait nagé comme un poisson dans l'eau sur les réseaux. Son fils est convaincu que son père aurait "accueilli le numérique les bras ouverts".


Apple : des livres gratuits sur iBooks en France

Ibook_app_ipadApple se met au gratuit. Non, vous ne rêvez pas. Comme pour le groupe U2 propulsé gratuitement dans les bibliothèques musicales de tous les clients dans le monde, des livres vont être proposés gratuitement en France sur le store d'Apple. "Quatre éditeurs français participent à l’opération de promotion lancée par le fabricant de l’iPad pour accroître le nombre de clients de sa librairie numérique. A l’occasion du lancement de l’iPhone 6 et d’iOS 8, la dernière version du système d’exploitation de ses smartphones et tablettes disponible depuis le 17 septembre, Apple fait un effort particulier pour développer le nombre d’utilisateurs de l’iBooks Store, sa librairie numérique. Alors qu’il fallait auparavant la télécharger depuis l’Appstore, l’application est désormais pré-installée sur tous les nouveaux appareils, ou est inclue avec la mise à jour des terminaux des générations précédentes. Cette évolution s’accompagne d’une promotion sous forme de livres numériques gratuits. En France, quatre éditeurs participent à l’opération: First et Place des Editeurs, tous deux appartenant au groupe Editis, proposent respectivement "Les grandes dates de l’histoire de France pour les nuls" de Jean-Joseph Julaud, et "La boule noire" de Georges Simenon; Dupuis (groupe Média Participations) met à disposition "L’héritier", le premier volume de la série Largo Winch de Francq et Jean Van Hamme; et Bragelonne est présent avec "La légende de marche-mort" de David Gemmell. Ces livres gratuits sont mis en avant sur la page d’accueil de l’iBooks Store, et disponibles aussi pour les clients déjà inscrits. Cette installation automatique de la librairie numérique ne concernera que les acheteurs de nouveaux appareils, ou ceux qui procéderont à une mise à jour. Elle vise à séduire les clients a priori peu intéressés par le livre, d’où cette offre gratuite". Pas de durée de validité de l'opération. Prix unique oblige, cette offre devrait être répercutée chez les autres revendeurs. Nul doute qu'Amazon va surveiller de près, on peut lui faire confiance (via Livres-Hebdo).

PS: on pourra bien heureusement télécharger gratuitement ces quatre livres chez des libraires indépendants comme LesLibraires.fr.


Un roman-feuilleton: "A la vie, à la guerre" chez 12-21

AlaviealaguerreA signaler dans la grande tradition du roman-feuilleton, "A la vie, à la guerre", qui a démarré au début du mois de juillet chez l'éditeur numérique 12-21. Il s'agit de suivre semaine par semaine le quotidien d'un soldat de la guerre de 14-18. L'auteur, Julien Hervieux, a été enseignant et est passionné d'histoire. Son récit s’appuie sur une base historique très documentée, à partir des journaux de marche du 24e régiment d’infanterie (journaux établis par le commandement sur le terrain, au jour le jour, dans lesquels sont décrits les manœuvres, les combats, les trajets, le quotidien des hommes, etc.). Tous les détails sur un site dédié. Chaque épisode/chapitre fait 10/15 pages, au prix de 0,99€ chez tous les libraires numériques. Le premier est paru le 3 juillet dernier; la parution des suivants s’étalera jusqu’au 25 décembre, soit 26 épisodes au total. Les deux premières semaines sont à télécharger gratuitement.


Piratage : Editis s'en prendrait à des livres libres de droits

EbookLe groupe Editis dresse à Google des listes de liens à retirer dans le cadre du Digital Millenium Act. Problème, des livres libres de droits dont Editis s'arroge le droit de censure. C'est NextInpact qui révèle le pot-aux-roses: "Si l’on regarde d'un peu plus près les fichiers litigieux, il s’avère que ce sont des ouvrages dont on ne voit pas le lien avec la société Editis. Ils sont en effet le fruit du travail de deux équipes manifestement bénévoles et spécialisées dans la réédition, sous forme électronique, de textes désormais libres de droits: le groupe Ebooks libres et gratuits et ÉFÉLÉ. Si Google n’a semble-t-il donné suite à aucune de ces demandes de déréférencement, les nombreux hébergeurs de fichiers qui stockaient les livres litigieux sur leurs serveurs se sont révélés moins sourcilleux. Certains de ces fichiers ont en effet été retirés pour des raisons de droit d’auteur, sans que l’on sache exactement d’où provenait la demande. Le groupe Ebooks libres et gratuits et ÉFÉLÉ plaident pourtant pour une diffusion maximale de leurs ouvrages, à partir du moment où cela ne se fait pas dans un but commercial. Cette demande n’était en outre pas un cas isolé (voir d’autres exemples plus récents ici ou ). Contacté, Éditis n’a pas souhaité s’expliquer sur cette affaire dans l’immédiat." Balzac, Dumas, Sade, Daudet, etc. Editis ferait un amalgame entre le piratage d'offres commerciales et la libre circulation de textes soigneusement scannés, relus par des bénévoles dans un cadre parfaitement légal. Fake ou pas fake, tellement c'est gros?


Editions Perrin : "15 minutes d'Histoire" à petits prix

15mnUne nouvelle collection exclusivement numérique annoncée par communiqué de presse. Les éditions Perrin présentent "15 minutes d'Histoire" pour apprendre et comprendre l’Histoire. Des textes directement issus du catalogue de l'éditeur. Des formats courts adaptés à la lecture numérique. Dans cette nouvelle collection, on retrouvera des contributions de Jean des Cars, Jean-Christophe Buisson, Bernard Lecomte, Jean-Christian Petitfils, Patrice Gueniffey, Thierry Lentz et bien d’autres. Un prix unique de 1,49€, sans DRM. Ces livres numériques permettront à chacun de découvrir un événement, un personnage de l’Histoire ou une thématique, dans un format court et synthétique. Vingt-cinq premiers titres seront disponibles chez tous les libraires numériques dès demain. La collection doit s'enrichir régulièrement.