401 notes dans la catégorie "Education"

Livre numérique : 250 éditeurs français sans DRM

DrmChiffre symbolique atteint dans mon relevé des éditeurs qui ne pratiquent pas une politique de DRM pour leur catalogue de livres numériques. Quand la plate-forme de vente le permet bien sûr. Huit formes de DRM sont actuellement en usage contrôlées respectivement par Adobe, Apple, Amazon, Google, Kobo, Microsoft, MTO (Marin Trust Management Organization) et la fondation Readium (format LCP "Lightweight Content Protection"). Sans doute Facebook demain...

Face à cela c'est plus de 250 éditeurs qui proposent leurs livres sans contraintes pour leurs lecteurs avec un simple marquage, à l'instar de beaucoup de pays d'Europe du Nord plus vertueux envers leurs lecteurs. Vendre des livres sans DRM c'est aussi respecter la confidentialité des données de lecture. Une fois le livre acheté, vous ne serez pas surveillé, traqué dans des statistiques de lectures dont les conditions d'exploitation sont bien opaques il faut bien le dire. La liste complète des éditeurs sans DRM est ici.

A cette occasion je vous propose un nuage de mots en forme d'arbre, un clin d'oeil à l'imprimé, un beau symbole de liberté. De ActuSF à Zulma, Mardaga en point médian. Merci à eux tous! A partager sans modération!

Drm


Silence, on lit ! : lire tous les jours 15/20mn

SilenceonlitConnaissez-vous "Silence, on lit!"? Une association loi de 1901 (créée par Danièle Sallenave, de l'Académie Française, Ayse Başçavuşoğlu, directrice du Lycée Tevfik Fikret à Ankara, et Olivier Delahaye) qui est dédiée à la promotion d’un plaisir et d’un bienfait quotidiens: lire dans le silence des livres ensemble tous les jours pendant 15 ou 20 minutes. "Depuis longtemps nous étions conscients que la défense de la lecture était une nécessité absolue; cette conscience est devenue volonté d’agir devant l’exemple d’un établissement scolaire dans lequel depuis 2001 tout le monde lit tous les jours à heure fixe. SILENCE, ON LIT! était né. Au sein de ce site internet, nous vous expliquons pourquoi lire tous les jours est un bienfait et exposons comment l’association SILENCE, ON LIT! peut vous aider à mettre cette pratique d’un temps de lecture en place dans une collectivité." A retrouver ici.

Depuis quelques mois plus de 400 établissements scolaires en France adoptent Silence on lit! au quotidien pendant 15mn. Une seule règle, des livres, pas de presse ni de manuels scolaires!


Edition : les bons vieux dictionnaires?

DicosLe dictionnaire papier, en voie d’extinction? C'est le titre d'un très intéressant article publié par LeDevoir. Les revenus de vente du dictionnaire papier se réduisent comme peau de chagrin depuis 20 ans. «La baisse est cruelle», admet Charles Bimbenet, directeur général des Éditions Le Robert, joint à Paris dans les bureaux du célèbre ouvrage couronné par l’Académie française en 1950. Depuis 20 ans, le marché de l’imprimé perd des plumes, une «baisse de 5 à 10% par année», estime-t-il. Alors, vont-ils subir le même sort que leurs défuntes cousines germaines d'encyclopédies? Des halos de résistance existent notamment du côté du marché scolaire mais les éditeurs ont bien compris que plus que le papier, il faut surtout convaincre les gens de payer pour l’outil.


Apple : un iPad moins cher pour l'éducation

IpadLes tablettes n'ont plus trop le vent en poupe. Après l'euphorie des premières années, elles cherchent un second souffle. Apple l'a bien compris et c'est du côté du prix qu'il agit, une stratégie bien peu coutumière de la part du géant américain. Il a dévoilé la semaine dernière un nouvel iPad moins cher. En ligne de mire le secteur de l'éducation où les ChromeBook de Google sont plébiscités. Plus puissant, compatible avec l’Apple Pencil et surtout encore moins cher cet iPad est ainsi vendu à partir de 329$ (359€ en France) et peut voir son prix baisser à 299$ aux Etats-Unis pour les écoles. Attention, il faudra rajouter l'Apple Pencil à 99$ (99€ en France) désormais près de 30% du prix. C’est en réalité surtout toute une suite d’applications et de services qui en font une tablette pour le milieu éducatif. Ce qui explique d'ailleurs que cet iPad remplace aussi le modèle sorti l’année dernière. En misant clairement sur un prix bas, le support du stylet et des services dédiés, Apple souhaite repartir à la conquête d’un secteur tout entier. Un effet à attendre en France? (via 01net).


Institut Français : un portail Futur livre pour les créations innovantes

FuturlivreDepuis des années il manquait un portail de référence pour découvrir toutes les initiatives autour des livres enrichis au sens large, qu'elles viennent d'éditeurs, de studios, voire même de créateurs et d'artistes indépendants. Le constat en avait été fait régulièrement que ce soit au Festival de la BD d'Angoulême qu'au Salon du Livre de jeunesse de Montreuil qui pouvaient donner un seul compte-rendu de la variété des oeuvres dans l'instant. Des créations originales et innovantes, avec pour certaines des modèles de diffusion difficile à trouver, hors du cadre des plate-formes de distribution traditionnelles. Expérience intéractive, jeu vidéo, réalité augmentée, bande dessinée numérique, le champ est large et méritait une visibilité plus grande.

C'est l’Institut français, un établissement public chargé de l’action culturelle extérieure de la France, qui a ouvert depuis quelques semaines un portail FuturLivre avec cette objectif de mise en valeur, qui plus est à l'échelle internationale:

Sous l’égide du ministère de l’Europe et des affaires étrangères et du ministère de la culture, la mission de l'Institut français est de promouvoir la culture française à l’international et de favoriser le dialogue avec les cultures étrangères.

Son action s’inscrit au croisement de la création artistique, des échanges intellectuels, de l’innovation culturelle et sociale, et de la coopération linguistique. Il soutient à travers le monde la promotion de la langue française, la circulation des œuvres, des artistes et des idées dans tous les domaines de la création (cinéma, arts visuels, spectacles vivants, numérique, littérature, philosophie…) et favorise ainsi la diffusion et la valorisation des talents français.

L’Institut français contribue activement à la diplomatie d’influence de la France. Ses projets et programmes prennent en compte les contextes locaux et reposent sur une capacité unique de déploiement à travers le vaste réseau des services culturels des ambassades et consulats, des Instituts français et des Alliances françaises présents sur les cinq continents.

Le numérique est une priorité stratégique de l’Institut français et du réseau culturel: il est à la fois un vecteur de diffusion de la culture, un sujet culturel à part entière et un nouvel outil de création. Depuis plusieurs années, à l’intersection de ces trois dimensions, les professionnels français créent, inventent et déploient des savoir-faire inédits dont l’innovation, la créativité et la singularité sont reconnues dans le monde entier.

Les panoramas de l’innovation culturelle, dont Futur Livre constitue le deuxième opus après culturevr.fr, se donnent pour objectif de présenter au sein d’un site unique, multilingue et contributif, un état des lieux sur un secteur de la création numérique.
Ils se donnent pour missions, à la fois de favoriser, par la présentation des œuvres et des auteurs, la promotion des réalisations françaises; mais aussi de constituer un site de référence pour les professionnels.

L’Institut français souhaite accompagner l’ensemble des secteurs de l’innovation culturelle dans leur structuration, leur valorisation à l’international et leur existence dans un écosystème mondial. Il réalisera prochainement deux nouveaux panoramas, l’un dédié à La Webcréation et l’autre au Jeu vidéo culturel.

A découvrir déjà une quinzaine d'oeuvres, mais aussi des rencontres sous forme d'interviews et des focus sur des créateurs. A suivre de près dans vos onglets...


Bibliothèques : le rapport Orsenna

BibliothequePour porter l'ambition d'Emmanuel Macron envers les bibliothèques dans sa campagne présidentielle et sensibiliser les acteurs au rôle fondamental de celles-ci dans notre société, la Ministre de la Culture Françoise Nyssen avait confié l'été dernier à Erik Orsenna une mission d’ambassadeur de la lecture. Publication la semaine dernière de ce "rapport Orsenna" consacré aux bibliothèques. Si le thème de l'ouverture des bibliothèques est le plus largement relayé, le numérique en général et le livre numérique en particulier font l'objet d'une bonne place. Un rapport qui ouvre des pistes mais qui ne donne aucune indication sur les financements. Et après? A retrouver sur le site du gouvernement. Une journée professionnelle, qu’organise la ministre de la Culture le 9 avril prochain, devrait permettre de mettre en œuvre les préconisations d’Erik Orsenna "pour transformer les bibliothèques en maisons de service public culturel de proximité, au service de la culture, de l’éducation, de l’inclusion numérique, de la lutte contre les inégalités et de l’égalité des territoires".

Livres-Hebdo donne une synthèse des réactions à ce rapport, à lire ici.

Pour archives le rapport Téléchargement 20182002 Rapport Voyage au pays des bibliothèques

A écouter l'intervention d'Erik Orsenna sur FranceInter.


Orange partenaire du CNED en Afrique

CnedOn se rappelle de partenariats entre l'Education Nationale et les opérateurs américains comme Apple, Microsoft, Amazon ou d'autres. Cette fois-ci c'est l'opérateur historique français qui s'engage. Par un communiqué de presse, Orange et le CNED (Centre national d'enseignement à distance) ont annoncé un partenariat pour faciliter l'accès aux contenus éducatifs sur smartphone en Afrique. Cette annonce s'est tenue à l'occasion du Sommet du Partenariat Mondial pour l'Éducation à Dakar (Sénégal), auquel participaient Emmanuel Macron, Président de la République Française, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education Nationale Française, Stéphane Richard, Président-Directeur Général d'Orange, ainsi que de nombreux représentants de l'éducation et de la formation en Afrique.

"Des centaines de milliers d'étudiants africains ont encore des difficultés à accéder à des contenus éducatifs de qualité. Pour y remédier, Orange lance en Afrique une offre d'accès aux contenus éducatifs issus des meilleures universités et centres de formation internationaux.

Dans les domaines de la formation et de l'éducation, Orange entend permettre à chacun - étudiant, enseignant ou individuel - d'acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences dans les meilleures conditions, depuis une université, un centre de formation, ou de chez lui.

La contribution directe d'Orange à ce projet ambitieux, et essentiel au développement de l'Afrique, repose sur ses infrastructures et ses réseaux qui permettent d'acheminer ces contenus, où qu'ils soient, auprès des populations des 19 pays d'Afrique où l'opérateur déploie ses activités.

C'est pour répondre à cet objectif qu'Orange et le CNED ont conclu ce partenariat pour la diffusion des contenus éducatifs. Avec plus de 29 000 inscrits à l'international et une réputation d'excellence dans le monde entier, le CNED confirme sa position de leader en Europe et dans les pays d'Afrique francophone pour l'enseignement à distance. Il dispose aujourd'hui d'une vaste base de contenus, couvrant à la fois le primaire, le secondaire, l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.

Les contenus du CNED seront diffusés en français au format ebook dans l'application MondoCNED, téléchargeables sur smartphone où ils seront lisibles, quelle que soit la taille de l'écran et disponibles hors ligne, après avoir été téléchargés. Ces contenus sont disponibles dès aujourd'hui en République Démocratique du Congo et dans les prochains mois dans d'autres pays (Mali, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, ...).

«De toutes les révolutions numériques, celle de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle est une des plus stratégiques pour l'Afrique, puisque seul l'apport du numérique permettra de former les millions de cadres dont ce continent a besoin pour prendre en main son développement de façon autonome et pérenne. Cette signature avec le CNED confirme l'engagement du Groupe Orange en faveur de cette grande ambition de l'accès à l'éducation pour tous par le digital» déclare Bruno Mettling, PDG d'Orange Middle East and Africa.

«Ces nouveaux modes d'apprentissage, nomades, vont dans le sens de l'évolution numérique. Cette opportunité d'un déploiement facile, rapide et massif constitue donc pour nous la première marche d'un plan stratégique ambitieux et un levier majeur de notre développement à l'international. Eduquer, susciter des vocations, encourager, accompagner, donner confiance, faire espérer et coopérer... Il n'y a pas de meilleur résumé pour ce partenariat qui porte l'une des valeurs fondamentales du CNED: l'utilité sociale. Lorsqu'une personne atteint son objectif d'éducation ou de formation, c'est toute la société qui progresse» se réjouit Michel Reverchon-Billot, directeur général du CNED.

Au-delà du CNED, d'autres partenaires proposeront à leur tour des contenus éducatifs aux clients d'Orange, notamment les universités numériques thématiques françaises, les universités francophones et les universités africaines qui produisent déjà leurs propres ressources numériques éducatives.

Ces contenus seront disponibles à des conditions tarifaires attractives sur smartphone, terminal privilégié pour l'accès à internet. Les ebooks téléchargés peuvent ensuite être consultés librement sans avoir besoin d'une connectivité à l'internet."

Par "format ebook", c'est bien le format ePub qui semble être le pivot de ce partenariat.


Gallica Studio : créer des ePubs avec Gallica

GallicaGallica Studio et la Direction du Numérique pour l’Éducation (DNE) du ministère de l'Éducation nationale proposent aux enseignants de Lettres de créer en classe un EPUB enrichi, en s’appuyant sur les contenus de Gallica et sur la sélection, réalisée par la DNE, de 150 classiques de la littérature numérisés au format ePub dans Gallica.

Comment créer simplement un livre numérique enrichi? Puis-je utiliser un logiciel libre et gratuit? Quels types de contenus utiliser dans le cadre de ce travail éditorial? Comment ajouter des images, du son ou de la vidéo à mon ePub? Vous trouverez les réponses à ces questions dans cet excellent tutoriel (via le blog Gallica).

A signaler que ce tutoriel repose sur l'utilisation du logiciel libre Sigil que je ne saurais trop vous conseiller. A vos ePubs!

PS: comme d'habitude, on regrettera que Gallica ou même Eduthèque ne proposent pas de packs thématiques à télécharger. 150 ePubs (sans parler de 4500...) à télécharger à l'unité, c'est vraiment très long pour se constituer rapidement une petite bibliothèque à l'heure du numérique.


Librairie Numérique Africaine : une nouvelle version

LnaA l’occasion de la foire du livre de Dakar du 22 au 27 novembre, Nouvelles Editions Numériques Africaines (NENA) annonce par communiqué de presse le lancement de la nouvelle version de sa Librairie Numérique Africaine (LNA), avec une offre enrichie et diversifiée:

Inaugurée à la même foire en 2013 avec une centaine de livres numériques et en partenariat avec une douzaine d’éditeurs africains, la LNA propose, quatre ans plus tard, plus de 900 titres dans tous les domaines, en coédition avec 35 coéditeurs.

En même temps, son offre se diversifie avec deux nouveaux types de publications numériques: 

- quelques 200 audiolivres de contes, mythes et fables africains, vocalisés numériquement: dans un continent adepte de l’oralité, ces audiolivres vont permettre un accès à une composante importante de la culture africaine;

- des bibliothèques numériques en littérature, droit, sciences sociales, jeunesse, arts et culture, avec des centaines de livrels en HTML à lire en ligne sur abonnement: NENA devient ainsi le premier fournisseur mondial de bibliothèques numériques africaines sur Internet, au bénéfice des étudiants, enseignants et chercheurs des institutions d’enseignement d’Afrique et du monde, ainsi que de divers professionnels et entreprises.

En plus de ces bibliothèques en ligne, NENA a lancé des bibliothèques numériques sur liseuses: l’Adiflor pour les élèves du primaire et l’Afribouquine pour ceux du secondaire. Chacune propose un contenu adapté au niveau scolaire, avec une interface de navigation simplifiée. Les enseignants disposent ainsi d’un outil pédagogique pour promouvoir la lecture chez les jeunes, pendant que les écoles peuvent, avec un parc de liseuses, constituer rapidement et à peu de frais une bibliothèque scolaire numérique, en complément ou remplacement d’une bibliothèque physique.

NENA est depuis 2008 une entreprise sociale panafricaine dans le secteur de l’édition. NENA exerce les quatre métiers d’éditeur, diffuseur, libraire et bibliothécaire (création et diffusion de bibliothèques). Sa mission est de rassembler, numériser, diffuser et pérenniser les œuvres littéraires et scientifiques africaines, promouvoir l’accès aux connaissances par la lecture, et consolider l’industrie africaine de l’édition, dans la perspective d’un projet de société alternatif basé sur la responsabilité, l’équité et la démocratisation participative.


Culture participative chez C&F Editions

CultureParticipativeA signaler la parution de Culture participative aux Editions C&F Editions. Une dynamique participative de plus en plus à l'oeuvre dans le domaine culturel. "Avec les réseaux numériques, les jeunes deviennent acteurs des mondes connectés, multipliant les espaces de partage et les expériences culturelles participatives. Les trois universitaires américains réunis dans cet ouvrage analysent les pratiques et ouvrent des pistes de réflexion sur l'éducation, la culture et la construction de communautés. La dynamique de leurs échanges éclaire la littératie numérique et l'éducation aux médias et à l'information." A se procurer en librairie sur commande ou sur le site.


Le Petit Robert a 50 ans

PetitrobertEdition exceptionnelle cette année puisque le Petit Robert bien connu fête ses 50 ans. La version imprimée résiste bien au fil des années. Les applications sont bien entendu disponibles sur vos smartphones et tablettes. Les éditions Robert se sont aussi mises au numérique en vendant avec leur dictionnaire papier une clé USB qui permet d’accéder à la version numérique en ligne avec des contenus enrichis. Le Robert propose également de nombreuses versions numériques à la carte selon vos types de matériels, voir sur le site.


Jeunesse : trop d'écrans pour les petits

EnfantsTrop c'est trop. Deux médecins de PMI de l'Essonne alertent sur les dangers des écrans sur les enfants de 0 à 4 ans: retards de développement, troubles de la relation, troubles du comportement... "C'est le plus grand défi de santé publique concernant des enfants dans les pays développés, ayant un coût financier et humain inestimable." Le Dr Ducanda et les professionnels inquiets estiment qu’il y a désormais urgence. Selon eux, des campagnes nationales doivent être menées en se préservant des conflits d’intérêts avec l’industrie du numérique et de l’audiovisuel. France Inter a consacré une émission sur le sujet. A découvrir absolument cette vidéo, j'avoue que l'on voit le papier-peint de Castorama d'un tout autre oeil... (via Slate). 


CSPLA : l'interopérabilité du livre numérique réaffirmée

LivrenumeriqueL'interopérabilité des contenus numériques est au coeur des attentes des consommateurs et des lecteurs de livres numériques en particulier. Le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) avait annoncé en juillet dernier avoir confié une mission sur "l'interopérabilité effective des contenus numériques en Europe" à Jean-Philippe Mochon, conseiller d'Etat, assisté d'Emmanuelle Petit. Le rapport a été rendu public la semaine dernière. Il pose enfin la nécessité que "ce sujet doit aujourd’hui être débattu sur la place publique et porté à l’agenda du marché unique numérique dans la perspective d’une intervention contraignante de l’Union européenne".  A télécharger sur le site gouvernemental. Je donne ci-dessous la conclusion complète de ce rapport:

"L’exigence d’interopérabilité est depuis longtemps cantonnée en Europe, en ce qui concerne les oeuvres de l’esprit et autres formes de contenu numérique, à la sphère des vagues promesses, dont la mise en oeuvre est laissée à l’appréciation des opérateurs de la distribution numérique.
Cette situation a pu se comprendre au regard de la complexité des enjeux et du caractère mouvant des solutions technologiques et des offres commerciales. L’interopérabilité n’est pas en soi un objectif qui doive dans tous les secteurs, au-delà d’une action bienvenue d’encouragement, imposer une action législative contraignante. Elle ne soulève pas les mêmes enjeux dans tous les secteurs de la création culturelle.
Dans le cas du livre numérique, cette situation pose pourtant un grave problème d’entrave aux intérêts des consommateurs comme d’atteinte aux exigences de protection et de promotion de la diversité culturelle.
L’absence d’interopérabilité du livre numérique ne résulte ni de la technologie ni des exigences de la protection des droits de propriété intellectuelle, mais de stratégies délibérées de non interopérabilité menées par un très petit nombre d’opérateurs et à leur seul bénéfice.
Ces stratégies délibérées ne sont pas l’effet d’une imperfection temporaire de marché. Elles ne resteront pas sans lourdes conséquences sur l’accès du public au livre numérique, sur la diversité des acteurs de sa commercialisation comme, à terme, de sa production, et donc sur une part de l’avenir de la culture en Europe.
Ce sujet doit aujourd’hui être débattu sur la place publique et porté à l’agenda du marché unique numérique dans la perspective d’une intervention contraignante de l’Union européenne.
La négociation de la directive sur les contrats de fourniture de contenu numérique est l’occasion à saisir pour apporter une réponse européenne ciblée et ambitieuse à cette urgence.
Les propositions faites par ce rapport entendent y contribuer en proposant un projet d’amendement le plus précis possible. Le débat doit aujourd’hui s’engager."

Pour archive Téléchargement Rapport interopérabilité Version Finale


Le Livre Scolaire : de la page à la version web

LelivrescolaireDécouvrez les manuels scolaires collaboratifs de LeLivreScolaire.fr. Ils avaient déjà déclinés leurs versions numériques en versions imprimées pour les établissements qui le souhaitaient. Ils déclinent désormais leurs versions numériques à la page en véritables versions web interactives. Leçons, exercices, documents, iconographies en haute définition, cartes de géographie, fichiers audio: naviguez dans vos manuels numériques comme dans un vrai site Internet. Des applications mobiles pour tous les environnements de tablettes sont même disponibles sur abonnement. C'est par ici.

LeLivreScolaire.fr est en plein boom: "Avec 800.000 sessions mensuelles, l’audience du site a été multipliée par 4, ce qui en fait le site d’éditeur scolaire le plus consulté de France. "Entre 40 et 50% des professeurs de collège sont inscrits sur Lelivrescolaire.fr, ajoute Emilie Blanchard, enseignante et cofondatrice du Livrescolaire.fr. Notre objectif est de mettre nos outils à la disposition d’un maximum de professeurs, dans toutes les disciplines. Quand on ajoute nos livres papier et nos applications tablettes, nous touchons quotidiennement plus d’un million d’élèves. C’est notre plus grande fierté". LeLivreScolaire.fr enregistre aujourd'hui près de 20% de parts de marché sur les manuels scolaires numériques au collège (chiffres CICEM) et dans le domaine des manuels scolaires papier, il figure dans le top 3 des éditeurs en Français et en Histoire-Géographie. Les autres matières sont d’ores et déjà prévues pour la rentrée prochaine" (via LaVienumérique).


Canopé : un service de prêt de livres numériques avec Numilog

CanopéRéseau Canopé (Réseau de création et d'accompagnement pédagogiques), anciennement Centre national de documentation pédagogique (CNDP) dépendant du ministère de l'Education nationale, propose désormais un service de prêts de livres numériques en partenariat avec Numilog et son outil BiblioAccess. Les livres sont proposés aux formats ePub ou PDF, ils peuvent être consultés en ligne et/ou téléchargés pour une durée de 21 jours (3 livres en même temps). L'emprunt de livres numériques requiert un abonnement auprès de chaque atelier Canopé en régions. Un catalogue de 450 titres pour l'instant, essentiellement du groupe Hachette, Hachette Education, Dunod, Armand Colin, Foucher, Larousse, Livre de Poche, etc. Sauf erreur, ces versions numériques ne sont pas proposées par des libraires qui vendent habituellement les livres imprimés aux établissements dans le cadre des marchés publics. Une telle offre bientôt dans les centres de documentation et d'information des établissements scolaires ? Voir ici.


La presse numérique est devant l'imprimé

NumeriqueSelon une étude publiée hier par l'ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias), la bascule est faite sur la presse en France. Les Français lisent désormais majoritairement la presse numérique sur ordinateur, smartphone et tablette. Toutes lectures numériques confondues, elles dépasseraient les lectures en version papier à 53% contre 47%. Au total, 97,7% des Français déclarent lire la presse chaque mois quel que soient les supports de lecture soit 50,9 millions de personnes. La répartition des modes de lecture marque également un bouleversement. Le smartphone devient le premier support de lecture (41%) et dépasse d'une tête l'ordinateur (40%). Loin derrière, qui l'aurait cru il y a quelques années seulement, la tablette ne représenterait que 19% des lectures. Tous supports numériques confondus, l'audience de la presse est estimée à 74% des Français soit 38,4 millions d'individus qui "lisent au moins une marque de presse en version numérique". Il va être de plus en plus difficile de maintenir des modèles imprimés, notamment pour ce qui concerne la presse quotidienne. L'étude à retrouver ici (via Archimag).


Post-Digital Print : pour un livre post-numérique

PrintdigitalDes idées de livres cette semaine... Un excellent livre que je vous conseille absolument. "Print-Digital Print, la mutation de l'édition depuis 1894" de Alessandro Ludovico aux EditionsB42. Cet ouvrage propose un panorama historique très complet des interractions entre le médium imprimé et des nouvelles technologies qui le concurrence, avec un questionnement sur une autorité remise en question au fil des années. Il a le mérite de rappeler que les interrogations d'aujourd'hui ne sont pas nouvelles. L'auteur montre aussi que c'est dans le domaine d'initatives artistiques militantes que les frottements sont les plus intéressants dans le processus de création et d'innovation. Il est lui-même issu de cette mouvance puisqu'il est artiste et a animé une revue, "Neutral", imprimée depuis 1993. Il est aussi enseignant en Angleterre. Les références sont très nombreuses, une véritable mine qui excite la réflexion au fil des pages.

Ce qui ressort de la lecture, c'est que l'imprimé et le numérique ne s'opposent pas, que les hybridations entre les deux sont un terrain d'une richesse passionnante, le livre en tant que phénomène "post-numérique" vient de démarrer: "Il n'y a pas de voie à sens unique qui conduirait de l'analogique au numérique; il faudrait parler plutôt parler de transitions qui s'effectuent de l'un à l'autre, dans les deux sens. Le numérique est le paradigme du contenu et de la quantité d'informations; l'analogique celui de la fonctionnalité et de l'interfaçage... Le développement de futurs projets hybrides (post-numériques) reste un terrain largement ouvert à l’exploration." Un ouvrage qui va devenir une référence, j'en suis sûr. Dans toutes les bonnes bibliothèques. La version numérique n'est pas disponible, dommage, notamment pour les 300 hyper-liens présents dans l'ouvrage. L'éditeur devrait engager lui-même une mise en pratique de l'hybridation. Un grand merci à Antoine de m'avoir signalé ce livre.

PS: à signaler le site anglais avec de très nombreux compléments et la possibilité de télécharger une version PDF.


Le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil 2016 sera aussi numérique

SalonLe projet européen TransBook est l'invité du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil qui s'ouvre cette semaine. Il réunira beaucoup de professionnels du secteur avec un cycle de conférences sous le titre From Paper to Screen. Beaucoup d'acteurs du numérique seront également présents au traditionnel Mice numérique le 5 décembre prochain.


Revue Diversité : numérique et éducation

DiversiteA signaler un numéro très intéressant de la revue Diversité "Ce que le numérique peut en éducation" publié par le réseau Canopé. Plus de 200 pages, plus d'une trentaine d'intervenants qui apportent un éclairage particulier sur un sujet particulièrement d'actualité alors que s'ouvre un nouveau déploiement du numérique dans les écoles. Ce numéro de Diversité questionne tout particulièrement ces enjeux: si les savoirs, dans leur diversité et profusion, sont ouverts et disponibles à tous, il s’agit de donner aux enfants et aux jeunes les repères leur permettant d’être agiles dans ce cadre nouveau d’apprentissage qu’est internet. J'ai eu l'occasion de le lire en avant première, je vous le recommande vivement. Voir sur le site de Canopé.


Education : la tablette française Sqool

SqoolUne tablette française qui devrait faire son chemin dans les établissements scolaires en cette rentrée. Son désign me disait bien quelque chose. La tablette Qooq pour la cuisine, la Sqool pour l'école. La Sqool est issue des enseignements du projet TED (Tablette pour une Education Digitale), une expérimentation réalisée dans le cadre des Programmes d’Investissement d’Avenir pour le Développement de l’Economie Numérique. Une tablette qui est assemblée en France et disponible au choix en deux versions, sous environnement Android ou Windows 10. Les interfaces de navigation ont été pensées spécifiquement pour les usages des écoles primaires et des collèges. En juin dernier Squool avait été choisie par 10 départements français, la concurrence américaine par 18 départements. A découvrir sur le site dédié. Revoir le reportage que lui avait consacré M6 en mars dernier. 


Le Livre Scolaire fait sa rentrée

LivrescolaireUn acteur qui m'épate année après année et qui est bien sûr d'actualité en cette rentrée scolaire, c'est LeLivreScolaire. Des manuels scolaires pour toutes les matières de toutes les classes (6ème à la terminale), tous gratuits en versions numériques interactives, à des prix compétitifs en versions imprimées. Ouverts aux établissements comme aux particuliers. Tous ces manuels ont été conçus par des professeurs sur le mode collaboratif, 1500 auteurs au total sur tout le territoire.


Rentrée scolaire 2016 : une banque de ressources numériques pour l'école

PlannumeriqueeducationLe Ministère de l'Education Nationale a profité de la rentrée scolaire aujourd'hui pour dévoiler une banque de ressources numériques pour l’école (BRNE). A découvrir ici. Elles sont mises à la disposition des professeurs et de leurs élèves (du CM1 à la troisième). Pour l'instant 30% de ces ressources sont disponibles, toutes d'ici la fin de l'année. Vingt millions d'euros sont aussi alloués dans les manuels interactifs proposés par les éditeurs (via NextImpact).


Education : Jouve rachète Six Red Marbles

JouveL'éducation au coeur des futurs enjeux du secteur. Le groupe français Jouve a annoncé hier par communiqué de presse l'acquisition de Six Red Marbles, leader dans la création d’expériences éducatives (Learning Experience Design™) et dans le développement de contenus et de technologies appliquées à l’éducation (EdTech) aux États-Unis. L’agence intervient sur près de 250 projets par an. Six Red Marbles compte près de 500 concepteurs de programmes scolaires, concepteurs multimédias et spécialistes de l’apprentissage et est implantée à Boston. Il collabore avec des clients de renom tels que McGraw-Hill Education, Houghton Mifflin Harcourt ou Harvard Business School Publishing. Voir ici.