2 notes dans la catégorie "Francophonie"

Orange partenaire du CNED en Afrique

CnedOn se rappelle de partenariats entre l'Education Nationale et les opérateurs américains comme Apple, Microsoft, Amazon ou d'autres. Cette fois-ci c'est l'opérateur historique français qui s'engage. Par un communiqué de presse, Orange et le CNED (Centre national d'enseignement à distance) ont annoncé un partenariat pour faciliter l'accès aux contenus éducatifs sur smartphone en Afrique. Cette annonce s'est tenue à l'occasion du Sommet du Partenariat Mondial pour l'Éducation à Dakar (Sénégal), auquel participaient Emmanuel Macron, Président de la République Française, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education Nationale Française, Stéphane Richard, Président-Directeur Général d'Orange, ainsi que de nombreux représentants de l'éducation et de la formation en Afrique.

"Des centaines de milliers d'étudiants africains ont encore des difficultés à accéder à des contenus éducatifs de qualité. Pour y remédier, Orange lance en Afrique une offre d'accès aux contenus éducatifs issus des meilleures universités et centres de formation internationaux.

Dans les domaines de la formation et de l'éducation, Orange entend permettre à chacun - étudiant, enseignant ou individuel - d'acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences dans les meilleures conditions, depuis une université, un centre de formation, ou de chez lui.

La contribution directe d'Orange à ce projet ambitieux, et essentiel au développement de l'Afrique, repose sur ses infrastructures et ses réseaux qui permettent d'acheminer ces contenus, où qu'ils soient, auprès des populations des 19 pays d'Afrique où l'opérateur déploie ses activités.

C'est pour répondre à cet objectif qu'Orange et le CNED ont conclu ce partenariat pour la diffusion des contenus éducatifs. Avec plus de 29 000 inscrits à l'international et une réputation d'excellence dans le monde entier, le CNED confirme sa position de leader en Europe et dans les pays d'Afrique francophone pour l'enseignement à distance. Il dispose aujourd'hui d'une vaste base de contenus, couvrant à la fois le primaire, le secondaire, l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.

Les contenus du CNED seront diffusés en français au format ebook dans l'application MondoCNED, téléchargeables sur smartphone où ils seront lisibles, quelle que soit la taille de l'écran et disponibles hors ligne, après avoir été téléchargés. Ces contenus sont disponibles dès aujourd'hui en République Démocratique du Congo et dans les prochains mois dans d'autres pays (Mali, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, ...).

«De toutes les révolutions numériques, celle de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle est une des plus stratégiques pour l'Afrique, puisque seul l'apport du numérique permettra de former les millions de cadres dont ce continent a besoin pour prendre en main son développement de façon autonome et pérenne. Cette signature avec le CNED confirme l'engagement du Groupe Orange en faveur de cette grande ambition de l'accès à l'éducation pour tous par le digital» déclare Bruno Mettling, PDG d'Orange Middle East and Africa.

«Ces nouveaux modes d'apprentissage, nomades, vont dans le sens de l'évolution numérique. Cette opportunité d'un déploiement facile, rapide et massif constitue donc pour nous la première marche d'un plan stratégique ambitieux et un levier majeur de notre développement à l'international. Eduquer, susciter des vocations, encourager, accompagner, donner confiance, faire espérer et coopérer... Il n'y a pas de meilleur résumé pour ce partenariat qui porte l'une des valeurs fondamentales du CNED: l'utilité sociale. Lorsqu'une personne atteint son objectif d'éducation ou de formation, c'est toute la société qui progresse» se réjouit Michel Reverchon-Billot, directeur général du CNED.

Au-delà du CNED, d'autres partenaires proposeront à leur tour des contenus éducatifs aux clients d'Orange, notamment les universités numériques thématiques françaises, les universités francophones et les universités africaines qui produisent déjà leurs propres ressources numériques éducatives.

Ces contenus seront disponibles à des conditions tarifaires attractives sur smartphone, terminal privilégié pour l'accès à internet. Les ebooks téléchargés peuvent ensuite être consultés librement sans avoir besoin d'une connectivité à l'internet."

Par "format ebook", c'est bien le format ePub qui semble être le pivot de ce partenariat.


Ouverture de la Bibliothèque du Réseau Francophone Numérique

BiblioLancement d'un nouveau portail francophone celui de la bibliothèque du Réseau Francophone Numérique. Le Réseau Francophone Numérique (RFN) est un consortium des 26 plus grandes institutions documentaires de la Francophonie réparties dans 19 pays. Déjà engagées dans des programmes de numérisation patrimoniale ou soucieuses de développer des projets dans ce domaine, elles fédèrent leurs efforts au service du rayonnement des cultures francophones et de la langue française. Ce nouveau portail est décliné en marque blanche de Gallica.

La bibliothèque numérique du RFN bénéficie d’un référencement optimum par les moteurs de recherche. Elle offre aux internautes des fonctionnalités de recherche et de consultation optimales. Face à la richesse des contenus offerts à terme, des corpus géographiques et des sélections thématiques sont proposés et présentés par des personnalités du monde de la recherche francophone. Le plus grand soin a été apporté à une représentativité équitable des différents pays et à la variété et à la richesse des types de documents disponibles sur le site (imprimés, cartes, lots d’images, presse, etc.).

Lors de son lancement officiel à Bruxelles en avril 2017, la bibliothèque francophone numérique est constituée d’un fonds initial d’un millier de documents issus des collections de dix membres du Réseau sélectionnées pour leur intérêt patrimonial: Bibliothèque royale de Belgique, Bibliothèque et Archives du Canada, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque Haïtienne du Saint-Esprit, Bibliothèque nationale du Luxembourg, Bibliothèque et Archives Universitaires d'Antananarivo, Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Institut Fondamental d'Afrique Noire de l’Université Cheikh Anta Diop du Sénégal, Bibliothèque nationale suisse. Ses collections ont vocation à se développer régulièrement. Le RFN bénéficie du soutien de l’OIF.