47 notes dans la catégorie "Immatériel"

Immatériel : les chiffres de ventes 2016

ImmaterielNous avons toujours aussi peu de chiffres de ventes en France. Le distributeur Immatériel a donné la semaine dernière la répartion de ses ventes 2016. Sans surprises, Amazon en tête avec 43,8% des ventes. Kobo/ Fnac derrière avec 21,9% (Kobo 17,4% et Fnac 4,5%), Apple et Google derrière avec respectivement 15,9% et 11,5%. Ces 5 acteurs représentent 93,1% des ventes en France, les seuls 4 anglo-saxons 88,6%. Quels enseignements? Tout d'abord Amazon plafonne désormais, s'érode même peut-être un peu avec les années avec une concurrence solide de Kobo qui dispose à la fois de l'enseigne physique de la Fnac et de son expérience internationale sur le marché (liseuses et environnement). Apple maintient sa position. Avancée significative de Google en quelques années. La grande surprise de ces chiffres, c'est l'effondrement des ventes de la Fnac. Alors qu'un partage vertueux des ventes entre Kobo et la Fnac était plus ou moins de mise il y a quelques années, la Fnac décroche, c'est 1/4 seulement des ventes de celles de son partenaire canadien. Les lecteurs achètent des liseuses Kobo à la Fnac, puis achètent leurs livres avec un compte Kobo. Grosse désillusion pour la chaine française. Si elle est confirmée chez les autres revendeurs, une situation qui pose bien des questions sur la stratégie future de la Fnac. Dernier point, aucun acteur français indépendant ne parvient à sortir véritablement son épingle du jeu malheureusement. Voir le détail sur le blog de 7Switch. Même si bien sûr ces chiffres ne sont limités qu'à Immatériel, ils sont quand même éclairants. Merci à Immatériel pour ces éléments.

PS: pour mémoire, Volumen avait donné des chiffres il y a deux ans, revoir ici.

Ventes2016


DRM : le boulet des libraires indépendants et de leurs lecteurs

Boulet"Pour un libraire indépendant, vendre un livre numérique avec DRM, c’est prendre le risque de perdre un client." C'est la conclusion qui ressort du billet sur le blog du distributeur Immatériel. Il y a déjà près de six ans, en novembre 2010, Charles Kermarec de la librairie Dialogues faisait le même constat. Ce triste état des lieux est toujours là, rien n'a changé. Face à cela, il est temps d'arrêter l'hypocrisie. Au regard des contraintes qui leur sont imposés, je pense que beaucoup d'acheteurs font sauter la DRM Adobe; non pas pour diffuser les fichiers sur les réseaux mais tout simplement pour les lire en toute liberté, avec le même confort que dans un environnement propriétaire type GAFA. On leur impose des restrictions d'usages que ne connait pas un lecteur qui achète chez un GAFA. Si on leur demandait s'ils continueraient d'acheter chez des libraires indépendants s'ils n'avaient pas cette facilité d'enlever la DRM, ils diraient tous quasi unanimement qu'ils cesseraient d'acheter à la minute même. Avec un fossé toujours plus grand entre "ceux qui savent" et "ceux qui ne savent pas"... C'est mon sentiment, n'hésitez-pas à me faire part de vos commentaires à ce sujet.


Immatériel dans PNB

ImmatérielEn attendant les titres du catalogue Hachette, les éditeurs distribués par Immatériel entrent désormais dans l'offre de prêt numérique en bibliothèques (PNB). De très nombreux éditeurs, citons entre autres Bragelonne, Phébus, Buchet-Chastel, Libretto, L'Atalante, Petit Futé, etc. Le cap des 35.000 titres français disponibles pour les bibliothèques partenaires a été franchi, voir le catalogue ici.


Immatériel devient 7switch

7switchLa librairie numérique Immatériel devient 7Switch. L'annonce d'un nouveau programme d'affiliation avait été faite le mois dernier. Sur ce nouveau site, vous pouvez non seulement acheter des livres comme vous en aviez l'habitude sur la boutique Immatériel, mais vous pouvez aussi et surtout vendre en votre nom une grande partie des livres que vous souhaitez recommander à vos amis, à votre réseau sur le web et les réseaux sociaux. Le programme est encore en version beta, après inscription vous pourrez faire la demande pour participer.


Immatériel : un programme d'affiliation Sevenswitch

ImmaterielLe distributeur et libraire numérique Immatériel proposera bientôt un système d'affiliation équivalent à celui que propose déjà Amazon. Chacun pourra se transformer en revendeur de livres numériques: "Un blogueur qui apprécie un livre, un auteur qui présente le sien, un éditeur qui dispose de son site, un libraire qui en a un sans fonction de vente pourront utiliser ce service, à partir de notre librairie", explique Xavier Cazin, fondateur de la société. Baptisé Sevenswitch, ce nouveau programme proposera un partage de la valeur entre la personne ou la société qui l'aura implémenté sur son site/ blog et la librairie Immatériel qui fera la transaction. 15% de la vente sera reversé par l'intermédiaire de PayPal ou Stripe un équivalent américain. Après quelques années durant lesquelles Immatériel s'était surtout concentré sur son activité de distributeur, c'est désormais la librairie qui fait à nouveau l'objet de toutes les attentions. Un programme d'affiliation qui a fait la grande force d'Amazon depuis les tout-débuts du géant américain. Un bémol important pour Immatériel: contrairement à Amazon, Sevenswitch ne pourra fonctionner qu'avec des livres qui ne sont pas soumis à une DRM (via Livres-Hebdo).


Kindle Unlimited : le "mortifère" arrive pour les éditeurs?

Death noteLes conditions d'Amazon pour son offre Kindle Unlimited sont de plus en plus pointées du doigt. C'est bien entendu le sort même des distributeurs qui se jouent en ce moment avec de nouveaux modèles et des conditions de rémunérations en chute libre. C'est le distributeur Immatériel qui aurait alerté ses clients. Des extraits sont donnés par le site IDBoox aujourd'hui:

Immatériel qui distribue plusieurs centaines d’éditeurs français sur les différentes plateformes d’ebooks a écrit à ses clients les mettant en garde sur l’adhésion à Amazon Kindle Unilimited.

Nous nous sommes procurés ce document dont nous reproduisons ici un extrait: «D’une rémunération de 60% sur le PPHT pour l’éditeur pour l’achat à l’acte, la rémunération passe brutalement à 20% du PPHT, sans compter la commission d’Immatériel. Il s’agit donc d’une perte sèche de plus 40% de vos revenus lorsqu’un livre est consommé via Kindle Unlimited plutôt qu’en vente à l’acte.
Nos interlocuteurs d’Amazon nous le confirment: dès lors que leur clientèle américaine et anglaise a commencé à goûter à ce mode de consommation, les premiers mois gratuits se sont rapidement transformés en abonnements payants. Tout nous invite à penser que la consommation par abonnements sera préférée par leurs clients s’ils ont du choix, ce qui créera obligatoirement un manque à gagner pour les éditeurs.».

Immatériel parle même de «mode de consommation mortifère» pour la chaîne du livre toute entière. Il se retrouve en effet en première ligne avec beaucoup d'éditeurs indépendants qui peuvent traiter avec Amazon directement. Le distributeur pointe avec raison le nombre de clients d'Amazon qui pourraient basculer rapidement vers l'offre d'abonnement au regard des prix élevés pratiqués à l'unité. Même si beaucoup de livres ne se trouvent pas dans l'offre pour l'instant, sur des profils de lecteurs particuliers l'effet de cannibalisation de cette offre peut être très important.


Lavoisier : solution de streaming en bibliothèques

Lavoisier1La librairie professionnelle Lavoisier lance une offre numérique de ses livres en streaming à destination des bibliothèques: "Nous nous sommes rendu compte que l'offre d'ebooks en téléchargement ne correspond pas aux besoins des bibliothèques. Une solution de streaming en abonnement nous a semblé la bonne formule" explique Pierre-Patrick Fenouil, P.-DG de Lavoisier. Les bibliothèques pourront choisir un bouquet d'ebooks au sein du catalogue Lavoisier (2000 titres) avec un devis sur mesure calculé en fonction du nombre de titres choisis et du nombre d'utilisateurs potentiels. Les titres disponibles sur tous supports (ordinateurs, tablettes et smartphones), c'est la société Immatériel qui est le partenaire technique. L'offre à retrouver sur EolLavoisier (via Livres-Hebdo).


La République des Lettres, c'est Relire avant l'heure

Mc coy MishimaGraham Greene, Malcolm Lowry, Yukio Mishima, Karen Blixen, Horace Mc Coy, Henry Miller, Thomas Mann, Hermann Hesse, Boris Pasternak dans le domaine étranger. Louis Guilloux, René Crevel, Antonin Artaud, Colette, Paul Nizan, Roger Vailland, Henri Calet, Aimé Césaire côté domaine français. Et j'en passe bien d'autres.

Guilloux GreeneQuel éditeur n'aimerait-il pas présenter un tel catalogue? Ne cherchez plus, ce sont les parutions au format numérique de La République des Lettres depuis ce seul début d'année, des titres présents chez tous les libraires numériques, Amazon, Apple, Fnac, même Ombres Blanches, Le Divan ou Dialogues, distribution Immatériel. Toujours la même mention "Texte intégral révisé précédé d'une introduction et suivi d'une biographie". Jamais aucune mention sur les traductions pour les textes étrangers. La République des Lettres, plus besoin de Relire, c'est Relire avant l'heure!


Immatériel : le streaming en bibliothèques

Logo_immaterielA découvrir sur le site de l'ENSSIB, l'interview de Elisa Boulard, directrice commerciale de la librairie Immatériel, qui présente l'offre de streaming en bibliothèques. Près de 10.000 titres disponibles à ce jour. "Les supports connectés sont des lieux de lecture privilégiés aujourd’hui, nous avons fait le pari que le streaming serait plus adapté que le fait de recréer un système d’exemplaires numériques chrono-dégradables qui est finalement artificiel, puisque la notion d’exemplaire est totalement étrangère au numérique qui est un flux, et pas un objet fini." Adapté sur ordinateurs, smartphones et tablettes, le streaming écarte "à-priori" la lecture sur liseuses, aussi bien celles en prêts que celles que possèdent déjà les lecteurs. A découvrir leur espace pro. Merci à Catherine Muller.


Le livre numérique au meilleur prix

PriceIntéressant tableau fourni par le distributeur numérique Immatériel qui donne les meilleures ventes de son offre en fonction des prix de vente. Confirmation à la fois des seuils psychologiques et de la très mauvaise image de prix trop dégradés dans la perception qu'en ont les lecteurs. Les éditeurs devraient écouter cette bonne perception de la valeur des livres numériques et coller un peu plus aux attentes. Plutôt que le bradage mensuel, un tableau qui milite aussi à mon avis dans le sens de la chrono-dégradabilité des médias dont on parle tant, prix de la nouveauté à sa sortie, prix d'un livre de fonds, prix d'un livre à sa sortie en poche. Bragelonne était dans le vrai début 2011 quand il avait mené une réflexion sur le sujet. Lire le billet sur le site Actualitte qui a publié ce tableau.

Tableau prix


Editions Chronique: une offre numérique sans DRM

ChroniqueA signaler l'offre numérique des Editions Chronique qui arrive depuis la semaine dernière. On se rappelle des fameuses "Chroniques du XXème siècle" devenues un best-seller de l'édition. Une soixantaine de titres sont prévus d'ici mi-juin. Des prix intéressants entre 4,99€ et 5,99€, le choix du sans-DRM, un éditeur de plus qui rejoint le combat. Rappelons que Chronique est une fililale du groupe Média-Participations, preuve que le débat existe plus que jamais au sein des groupes d'éditions. Distribution par Immatériel (via Actualitte).


La Pléiade: visite chez Babouot

PléiadeReportage de France-3 dans les ateliers de chez Babouot à Lagny-sur-Marne qui relient la collection La Pléiade. Un savoir-faire acquis de longue date, l'entreprise sera bientôt labellisée. Toutes les reliures en mouton, dix exemplaires en peau de chèvre réalisés pour le patron de Gallimard. Je retiens aussi la remarque de la dame relieuse: "Moi, j'aime lire. La difficulté de lire ces livres-là, c'est écrit très petit, c'est assez fatigant à lire" (via Actualitte).


Orange: partenariat avec Immatériel

Read-and-goOrange annonce aujourd'hui un partenariat avec le distributeur Immatériel pour venir enrichir l'offre de livres numériques sur son kiosque numérique Read and Go. Plus de 10.000 livres viennent compléter l'offre de l'opérateur avec des éditeurs comme Le Petit Futé, Libella, Bragelonne, Publienet, PUF, etc. Si vous êtes client Orange, vous pouvez acheter sur vos smartphones et tablettes au travers d'applications iTunes ou GooglePlay, les sommes créditées directement sur votre compte. Sur le modèle des contenus presse déjà très nombreux sur Read and Go, les fichiers des livres ont sans doute été donnés à Orange, comme c'est déjà le cas pour les grands acteurs anglo-saxons (via Actualitte).


L'Atalante : l'offre numérique arrive

Logo_latalanteCertains d'entre vous attendent beaucoup l'offre numérique des Editions L'Atalante, l'un des éditeurs importants dans le domaine de la Fantasy/ Science-fiction. Ils l'avaient annoncé au début de l'été. Le voile se lève, on en sait un peu plus aujourd'hui sur le choix de leurs partenaires. C'est le duo E-Dantes (diffusion) et Immatériel (distribution) qui porteront l'offre chez l'ensemble des revendeurs. Déploiement à partir du 15 octobre prochain. Quatre premiers auteurs du domaine francophone ainsi que deux traducteurs. Pierre Bordage, Jean-Claude Dunyach, Laurent Genefort et Laurence Suhner. Du côté des traducteurs, Jean-Daniel Brèque et Patrick Couton (qui a traduit plus de 70 livres pour la maison). A noter un accord avec le site Youboox qui propose leurs livres gratuitement avec une solution de streaming (via blog de l'Atalante).


Samsung : librairie Readers Hub

_Readers-HubSamsung a ouvert discrètement cet été sa librairie numérique Readers Hub en France. Une application Android à télécharger gratuitement qui ouvre sur une offre de livres. Smartphones Galaxy SII et SIII, Galaxy Note, tablettes Galaxy Tabs, la gamme est large. Pour l'instant un nombre restreint d'éditeurs sont dans la boucle, des titres fournis par le distributeur Immatériel (via Livres Hebdo).


Immatériel et ses drôles de blagues: une autre approche de la réalité numérique

Blague du jourMessage d'Immatériel sur twitter, ils font des "blagues" avec les adresses IP des clients. Et ils embarquent l'ami François Bon, victime malgré lui, dans l'aventure. Mes excuses à toi François. On s'amuse bien chez Immatériel. Pas un seul mot d'excuses. De la part d'un distributeur numérique professionnel, chacun appréciera le procédé...

Immatériel Imma

PS: si l'accès Publienet a été rétabli, je suis toujours blacklisté de chez Immatériel. "Une autre approche de la réalité numérique", en effet...


Je suis interdit de librairies

BannedJe suis interdit de certaines librairies, c'est la première fois dans ma vie. Les librairies Publienet et Immatériel ne m'autorisent plus l'accès à leurs sites depuis quelques jours. Mes coordonnées personnelles et mon adresse IP identifiées, je suis maintenant redirigé automatiquement vers le site d'ePagine. Décidément, l'espace critique est difficile dans le livre numérique, on devient vite indésirable. Après l'affaire "République des Lettres", nouvelle péripétie plus radicale cette fois. J'ai bien évidemment saisi la CNIL pour demander le rétablissement de l'accès à ces commercants.

PS: C'était une "blague". Immatériel s'amuse avec les adresses IP des clients, détournant les url à volonté. Une certaine idée de l'usage du web...


Classiques: attention à vos euros

DoxeyAllez, je sens que je vais encore me faire des amis. La liste ne cesse de s'allonger malheureusement de ces pseudos-éditeurs aigrefins qui recyclent des textes classiques libres de droits honteusement pompés sur les sites gratuits, sans aucune valeur ajoutée, avec des textes d'introduction récupérés sur wikipédia. Tout cela à des prix de 0,99 à 1,99€ de façon à berner le chaland. Dernier en date, un certain Culture Commune, tout un programme éditorial; carton rouge aussi à ceux qui les accueillent sur les plateformes de distribution et qui polluent l'offre numérique. On n'a pas besoin de cela. L'un des libraires m'a dit qu'il faisait son possible pour les maintenir dans les profondeurs de son catalogue. Vigilence, faites attention à vos euros!

PS: Le Discours de la Méthode de Blaise Pascal...

Discours


Corriger c'est remboursé...

CorrectionsC'est quand même du grand n'importe quoi ce qui passent sur les plateformes de distribution, certaines du moins, tout est bon dans le cochon. Une nouvelle preuve aujourd'hui. Un auteur qui a trouvé "la solution pour toujours faire progresser la qualité éditoriale de ses livres". Formidable. Lisez-plutôt ce que l'un de mes fidèles lecteurs a trouvé hier dans le texte de présentation de ce livre, proposé par une énigmatique officine d'auto-édition: 

"Ceci est la première édition de ce roman et j’espère que sa qualité éditoriale sera à la hauteur de vos attentes. Cependant, il reste toujours des coquilles et des fautes de frappes dans tous les ouvrages. Mais je ne veux pas me contenter de cette situation et je crois avoir trouvé la solution pour toujours faire progresser la qualité éditoriale de mon livre: c’est de m’appuyer sur vous! En effet, si, au fil des pages, vous y trouvez des fautes de frappes, d’orthographes, de ponctuations ou autres, écrivez-moi (à ..........), signalez-moi le ou les fautes trouvées et je vous rembourse cet ouvrage! Je vous enverrais un chèque à l’adresse que vous m’indiquerez ou je vous ferai un virement via Paypal… Promis! Merci d’avance pour votre aide."

En vente dans toutes les bonnes librairies, malheureusement...


Les Editions de Londres passent la Manche

LondresIls nous proposaient jusqu'ici des livres du domaine public gratuits. Les Editions de Londres, basée dans la ville du même nom, annoncent aujourdhui par un communiqué de presse qu'ils rejoignent les plateformes de vente de manière payante par le distributeur Immatériel. Les 100 titres classiques au catalogue qu'ils proposaient jusqu'ici passent à 0,99€, d'autres à venir avec des auteurs contemporains.

"Les Éditions de Londres sont une nouvelle maison d’édition numérique au catalogue polémique ou fondateur, qui se propose de relancer des auteurs oubliés ou méconnus (écrivains «incontournables», libertaires, journalistes, voyageurs, poètes…), et très bientôt (avant l’été!) de faire découvrir des auteurs nouveaux (romans, pamphlets, satires, pastiches…). Un éditeur libre-penseur, un catalogue d’oeuvres ouvertes, où classiques et oeuvres contemporaines refusent de se regarder en chiens de faïence, Les Éditions de Londres vont avant tout à contre-courant des idées reçues."

A suivre pour la suite de l'aventure!


Stéphane Ternoise dans les librairies

PiedsL'auto-édition en ebook, c'est le pied. Stéphane Ternoise, vous connaissez? Pseudonyme de Jean-Luc Petit qui s'"auto-édite" sur le web depuis de nombreuses années; il recycle maintenant sa production dans tous les genres sur toutes les plateformes via le distributeur Immatériel. Je vous laisse le soin de découvrir les 80 titres (ce n'est qu'un début), un florilège dans le genre, par exemple à la Fnac, sur Rue du Commerce ou à la librairie Gallimard. Il entre même à la Bibliothèque nationale de France sur Gallica (en association avec le CNL et le SNE sous la couverture), c'est la postérité assurée...


Bragelonne: succès avec les acteurs indépendants

Logo-bragelonne-nbBeau succès pour l'opération "100 titres à 0,99€" de dimanche dernier chez Bragelonne. Hier après-midi, le distributeur Immatériel annonçait dans sa lettre de diffusion que plus de 15.000 exemplaires des éditions Bragelonne avaient été vendus. Ce chiffre a été confirmé par Alexandre Levasseur, Digital Manager chez Bragelonne: «Plus de 15.300 ebooks vendus durant toute la journée de dimanche», précisait-il. De ce bilan on retiendra aussi ceci: «53% des ventes ont été réalisées avec Immatériel, Bookeen, Feedbooks et les libraires indépendants. Ce sont eux la plus grande victoire. Cela signifie que bien coordonnés, ils offrent une véritable réponse aux Américains, et qu’ils disposent d’un public fort.» (via le blog ePagine).


La République des Lettres : modification des métadonnées

La République des Lettres a modifié le descriptif des publications numériques mises en vente chez le distributeur Immatériel avec deux éléments importants: l'indication du "nombre de pages: 8" et la mention "Article biographique". Je me félicite de cette décision qui informe clairement le consommateur. Compliments à l'éditeur, à titre personnel bien des messages violents auraient pu être évités.

Rep


La publication à la demande s'invite

PetitéditeurJe surveillais le démarrage du phénomène, c'était acté avec l'arrivée du Kindle en France, c'est désormais fait. A signaler l'entrée sur les plateformes depuis quelques semaines de livres numériques issus d'une société qui propose des livres en publication à la demande, c'est Mon Petit Editeur. L'auteur doit se charger lui-même de la composition de son livre, 20 exemplaires imprimés à la clé, distribution exclusive, rachats des livres pour en sortir. Pas de contrat d'édition mais un contrat de publication que l'on retrouve ici.

"Les frais relatifs à l’édition de l’ouvrage sont entièrement couverts par Mon Petit Éditeur. Cependant certaines options complémentaires payantes peuvent être proposées à l’auteur par Mon Petit Éditeur. Le prix de ces options sera fixé préalablement à la signature du présent contrat par Mon Petit Éditeur."

Ambiguité habituelle entre édition et publication. D'autres sites pourraient vite venir alimenter la pompe, Société des Ecrivains, Publibook, TheBookEdition, Lulu, YouScribe, la liste serait très longue. Des dizaines de milliers de titres en perspective.

Près de 200 titres sont pour l'instant proposés en numérique au travers du distributeur Immatériel, à retrouver chez tous vos libraires habituels. A suivre...