834 notes dans la catégorie "Libraires"

DRM : le boulet des libraires indépendants et de leurs lecteurs

Boulet"Pour un libraire indépendant, vendre un livre numérique avec DRM, c’est prendre le risque de perdre un client." C'est la conclusion qui ressort du billet sur le blog du distributeur Immatériel. Il y a déjà près de six ans, en novembre 2010, Charles Kermarec de la librairie Dialogues faisait le même constat. Ce triste état des lieux est toujours là, rien n'a changé. Face à cela, il est temps d'arrêter l'hypocrisie. Au regard des contraintes qui leur sont imposés, je pense que beaucoup d'acheteurs font sauter la DRM Adobe; non pas pour diffuser les fichiers sur les réseaux mais tout simplement pour les lire en toute liberté, avec le même confort que dans un environnement propriétaire type GAFA. On leur impose des restrictions d'usages que ne connait pas un lecteur qui achète chez un GAFA. Si on leur demandait s'ils continueraient d'acheter chez des libraires indépendants s'ils n'avaient pas cette facilité d'enlever la DRM, ils diraient tous quasi unanimement qu'ils cesseraient d'acheter à la minute même. Avec un fossé toujours plus grand entre "ceux qui savent" et "ceux qui ne savent pas"... C'est mon sentiment, n'hésitez-pas à me faire part de vos commentaires à ce sujet.


BookSquad pour les professionnels du livre

BooksquadA signaler un nouveau site BookSquad qui devrait être lancé dans les semaines à venir. Un média pour le secteur du livre, une ligne éditoriale indépendante tournée vers les professionnels: "Professionnels du livre de tous secteurs, amoureux de la littérature, passionnés de la prospective ou curieux de passage: bienvenue! BookSquad vous donne rendez-vous ici même, pour découvrir votre nouveau média dans le courant de l’automne 2016. Au travers d’une ligne éditoriale originale, nos experts se préparent à vous apporter une information indépendante, technique et de qualité, sur l’industrie du livre en France et à l'étranger". N'hésitez pas à vous inscrire pour en savoir plus. A suivre...


Gibert Jeune : un nouveau site en ligne

GibertjeuneA signaler un nouveau site pour la célèbre enseigne du quartier latin GibertJeune avec évidemment une offre de livres numériques associée. Après une réorganisation de ses librairies physiques en 2015, Gibert Jeune revoit entièrement sa visibilité sur le web. Un stock très important de livres d'occasion. Intéressant, la couverture plastifiée est proposée avec un supplément de 1,99€ pour les ouvrages d'occasion. En 2009, Gibert Jeune avait rejoint le réseau Numilog pour son catalogue numérique, qu'il abandonne aujourd'hui. Pas d'offre de liseuses associée à la librairie numérique, dommage.


PocketBook : mettre à jour votre liseuse avec un firmware TEA

Tea_logo_300x186Vous avez été nombreux à me le demander. Beaucoup d'entre vous qui possédez un modèle de liseuse PocketBook, acheté directement auprès du fabricant ou l'un de ses revendeurs, se demandent comment intégrer une librairie française embarquée conçue par TEA. En effet PocketBook n'a jamais pu au fil des années ouvrir une librairie de livres numériques en français. C'est la start-up française TEA qui a pu le faire grâce aux accords de distribution signés avec de nombreux partenaires (Decitre, Cultura, France-Loisirs, etc.).

Vous trouverez ci-dessous une procédure pour mettre à jour une liseuse PocketBook avec un firmware TEA.

    Tea1

  Tea2

Tea3

Tea4

Tea5

Tea6


Tea7
Le petit document PDF au complet est ici:

Pour information, suite à la mise à jour, lorsque le lecteur se connectera à la librairie, le message d'erreur suivant apparaîtra :

Message

"Ce message est à destination des clients qui ont un réel problème de redirection. Cependant il s'applique également pour les lecteurs qui vont forcer la mise à jour TEA. Ils devront nous envoyer un mail avec leur numéro de série ainsi que le nom de la librairie qu'ils souhaitent utiliser parmi la liste de nos librairies partenaires. Dès que nous recevrons ce mail, nous effectuerons la redirection et la librairie de leur choix sera disponible directement sur leur liseuse."
 
Je remet le lien présent dans ce tuto qui pointe sur le site d'aide de TEA pour les logiciels disponibles.
 
Je remercie l'équipe de TEA pour sa collaboration et sa réactivité.

Rentrée littéraire 2016 : le numérique toujours aussi cher

LivresLa traditionnelle rentrée littéraire démarre. Déjà 71 titres en versions numériques recensés chez Feedbooks sur les 560 qui arriveront d'ici octobre. Encore trop de titres autour des 14/15€ qui me semblent toujours aussi dissuasifs à l'achat année après année. Le numérique en repoussoir. Ne parlons même pas de ceux qui sont à 16€ et plus. On continue à marcher sur la tête... Si vous avez la chance d'être dans les bonnes villes, à surveiller attentivement les offres de prêts de livres numériques en bibliothèques pour ne pas plomber votre budget de rentrée. Achetez les moins chers, empruntez les plus chers, le message finira bien par passer. A signaler également notre ami de Bibliosurf qui n'en finit pas d'agréger les chroniques.


Belgique : Tolino entre dans les librairies francophones Club

ClubLes liseuses Tolino sont désormais vendues dans le réseau des librairies Club en Belgique francophone. Une quarantaine de boutiques à travers la Belgique et le Luxembourg. C'est à ma connaissance le premier réseau de librairies francophones à proposer la gamme de liseuses Tolino supportée par l'opérateur Deutsche Telekom (via LettresNumériques).


Europe : les libraires européens pour la liberté d'expression

EibfC’est demain 22 juin 2016 que l’UNESCO devrait dévoiler le nom de la ville désignée Capitale mondiale du livre 2018 ; un choix qui devrait tenir compte des recommandations de l’association internationale des éditeurs (IPA) et la fédération internationale des associations de libraires (IFLA). Egalement membre du comité de sélection depuis 2002, l’EIBF (et précédemment IBF) a en effet annoncé sa décision de démissionner, effective ce jour.

« Il nous semble important de partager publiquement les raisons qui nous poussent à ne plus soutenir ce Prix, ou tout du moins les nouveaux critères d’évaluation qui lui seront applicables à partir de cette année » précise Fabian Paagman, co-Président de l’EIBF « L’EIBF a toujours soutenu avec la plus grande fermeté les principes mis en avant dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme : Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. Pour l’EIBF il est donc clair que la liberté d’expression représente un principe démocratique fondamental qui se doit d’être respecté en toutes circonstances et dont l’application n’est en aucun cas négociable. Publier et vendre des livres n’est possible que grâce au respect inconditionnel de ce fondement essentiel qu’est la liberté d’expression.» Lire le communiqué complet de l'EIBF ici.


Livres numériques : les promotions, les parutions sur une seule page

Offre-promoLes promotions sur les livres numériques... Vous les surveillez sans doute beaucoup comme les prix sont bien souvent trop chers à votre goût. Pas facile de les suivre toutes. Vous rêvez d'une seule page où vous trouverez toutes les promotions du moment? EPagine l'a fait, une page bien discrète pour les professionnels, mais que je vous conseille de garder dans vos onglets. Près de 450 titres en promotions répertoriés par éditeurs cette semaine. On peut même trier par date. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas... Au-delà des promotions, vous y trouverez également toutes les parutions. C'est par ici. De quoi préparer votre été de lectures!

PS: pour rappel, toutes les promotions sont disponibles sur toutes les librairies numériques du marché, loi sur le prix unique oblige.


Europe : fin du geoblocking en vue, sauf pour le livre numérique

CommissionLa Commission Européenne a présenté aujourd'hui un certain nombre de mesures pour mettre un terme au geoblocking qui empêche n'importe quel citoyen européen d'accéder à des biens et services proposés dans d'autres pays que le sien. Une situation discriminatoire pour le consommateur dans le cadre d'un marché unique (via RTENews). Le livre numérique n'entre pour l'instant pas dans les biens et services concernés comme l'a confirmé le syndicat européen des éditeurs (FEE). Son président, Pierre Dutilleul, a déclaré: «Le marché du livre numérique est en devenir dans de nombreux Etats européens et les investissements consentis par tous les acteurs pour servir la plus vaste audience possible, sont considérables. Cependant, au vu de la taille encore limitée de ce marché et pour respecter des législations nationales qui garantissent et promeuvent la diversité culturelle, inclure les livres numériques dans le règlement sans avoir pris la mesure de l’impact, aurait un effet défavorable sur le marché lui-même. Avec cette clause de révision, la FEE et ses membres vont travailler avec les services de la Commission pour trouver le juste équilibre respectant l’écosystème du livre.» Lire le communiqué du SNE ici.


Royaume-Uni : Waterstone's rejoint Kobo

WaterstoneQuelques mois seulement après avoir quitté Amazon, la chaine de librairies britannique Waterstone's a annoncé qu'elle clôturait sa librairie numérique en propre pour rejoindre Kobo. Ultime péripétie d'une stratégie désastreuse, Waterstone's aurait pu jouer la carte Kobo depuis bien longtemps comme la Fnac en France. Le marché du livre numérique britannique traduit bien le vaste fiasco face à Amazon avec des acteurs incapables de s'organiser valablement. Espérons que cette nouvelle alliance redonnera un peu d'espoir à des éditeurs anglais bien inquiets. Il y a un an déjà, la situation n'a sans doute fait que s'empirer... (via TheBookSeller).


Le Sénat amende la territorialité du livre numérique

SenatAmis francophones ou français à l'étranger, réjouissez-vous. Le Sénat vient d'adopter un amendement à la loi n° 2011-590 du 26 mai 2011 relative au prix du livre numérique, qui est ainsi modifié :

1° Sont ajoutés les mots : « ou hors de France » ;

2° Il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :

« Les professionnels commercialisant des livres numériques ne peuvent ni exiger de leurs acheteurs qu’ils règlent avec une carte bancaire française, ni limiter la possibilité d’achat aux clients dont l’adresse IP est située en France. »

Cela afin de permettre l'achat de livres numériques où que vous soyez.

La plupart des éditeurs diffusant des livres numériques refusent les achats passés depuis une adresse IP géolocalisée à l’étranger ou ne permettent le paiement qu’avec une carte bancaire française, empêchant de facto les francophones et Français établis à l’étranger d’acquérir des œuvres littéraires françaises sur support numérique.

Alors que la numérisation des œuvres constitue une formidable opportunité de diffusion de notre patrimoine culturel hors de nos frontières, ces freins commerciaux pénalisent non seulement les consommateurs français à l’étranger, mais aussi notre commerce extérieur et la francophonie.

De plus, le cadre légal actuel nous place en porte-à-faux avec la directive européenne 2006/123/CE, dont l’article 20 interdit les « discriminations fondées sur la nationalité ou le lieu de résidence » au sein du marché intérieur européen.

Permettre aux acheteurs situés à l’étranger d’acheter des livres numériques sur les plateformes françaises est une nécessité, tant sur le plan économique que culturel.

Bravo aux sénateurs, notamment Mme Garriaud-Maylam qui l'a annoncé sur twitter. A suivre si l'adoption se fera du côté des députés... Si vous êtes loin de France, twittez comme Christophe, je relaierais en bas du billet.         

Senat

Suisse


Youscribe adopte Care by Tea

CareDécidément Tea a le vent en poupe. A peine un mois après l'annonce d'un partenariat avec le Furet du Nord, c'est Youscribe qui rejoint la solution Care (DRM light basée sur LCP) développée par la start-up lyonnaise. L'annonce a été faite par communiqué de presse. Elle est somme toute très circonscrite dans la mesure où Youscribe centre son offre sur l'abonnement streaming pour les livres numériques. Reste à savoir si les éditeurs valideront dans un futur proche le téléchargement des fichiers issus de ces mêmes abonnements, à l'égal d'Amazon avec son offre Kindle Unlimited:

Livre numérique : YOUSCRIBE choisit TEA et sa solution CARE pour ses ventes d’ebooks à l’acte.

YouScribe, leader français des offres d’abonnement sur le livre numérique, va bénéficier de CARE, la solution de DRM ergonomique et interopérable de TEA pour les ventes d’ebooks à l’unité TEA (The Ebook Alternative), qui conçoit et distribue une solution de livres numériques à la fois ergonomique pour les utilisateurs et ouverte aux professionnels du livre, annonce un accord avec la startup YouScribe pour la vente d’ebook à l’acte. Quelques mois après Chapitre .com, France Loisirs et le Furet du Nord, c’est donc un pure player du livre numérique qui opte pour la solution TEA. YouScribe est connu pour proposer la première offre d’abonnement de livres numériques en France, mais vend aussi à ses clients des ebooks à l’unité depuis 2011. C’est pour amplifier qualitativement cette offre de vente à l’acte que YouScribe a fait le choix de TEA.

Juan Pirlot de Corbion, Président fondateur de YouScribe, explique : «L’abonnement est le cœur de notre offre mais l’achat à l’unité reste souhaité par nos clients. Ce mode de vente doit se faire avec une expérience utilisateur optimale. C’est pour cela que nous choisissons TEA : grâce à la technologie CARE, leur entrepôt est capable de fournir l’intégralité du catalogue français dans un format parfaitement ergonomique pour le lecteur, y compris si le fichier est protégé par DRM. A l’abonnement ou à l’achat, le lecteur reste dans l’environnement de lecture YouScribe».
 
En effet, depuis novembre dernier TEA a lancé la solution CARE – Content & Author Rights Environment – première version industrielle de la DRM open source Readium LCP. Cette technologie, appliquée par TEA à l’ensemble des fichiers ePubs sous DRM, soit environ 20% du catalogue français, permet une protection forte des droits d’auteur sans que cela ne soit intrusif dans le parcours d’achat et de lecture du client.
 
David Dupré, Directeur Général de TEA, précise: «Notre mesure de protection CARE est déjà déployée par la vingtaine d’enseignes qui utilisent notre plateforme, mais YouScribe est la première solution indépendante de TEA qui va pouvoir profiter de notre technologie. Cet accord prouve que CARE, son ergonomie et son interopérabilité peuvent bénéficier à tous les acteurs du marché français, y compris sur d’autres plateformes que celle de TEA.»
 
Le choix de YouScribe illustre la volonté qu’a TEA d’accélérer le déploiement de Readium LCP et de son projet d’interopérabilité en s’ouvrant à toutes les plateformes qui veulent favoriser la meilleure expérience possible pour les lecteurs. Bien que les solutions de TEA et de YouScribe soient indépendantes, les utilisateurs y trouveront leur compte : les fichiers sous DRM achetés auprès de YouScribe seront compatibles avec les environnements de lecture TEA et inversement, les fichiers acquis auprès des revendeurs de TEA pourront être lus dans les applications YouScribe.


Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2016

LivreLe samedi 23 avril sera la journée mondiale du livre et du droit d'auteur. L’idée de cette célébration trouve son origine en Catalogne (Espagne) et a été reprise au niveau international par l'Unesco. Une belle affiche réalisée par nos amis québécois pour l'occasion, j'en mettrais d'autres à suivre si j'en vois. Plus de 480 libraires indépendants en France et en Belgique francophone s'y associeront cette année. Réaffirmer le rôle des livres dans nos sociétés, les espaces de plaisirs et de libertés qu'ils procurent au quotidien. Allez chez vos libraires, dans les bibliothèques. Un petit mot pour le livre numérique en souhaitant qu'il se développe avec plus d'interopérabilité, de respect des libertés pour les lecteurs de demain, il y a encore bien du pain sur la planche comme on dit. Vivent les livres, dans tous les formats !

Livre


Catalogue disponible : le cap des 200.000 titres est franchi

LivresLe cap symbolique des 200.000 titres disponibles au format numérique a été atteint ce mois-ci. 200.415 exactement. J'ai fait ce relevé sur le site LesLibraires.fr qui propose une classification complète de libraire. Sur ce total la littérature générale représente 49,4%, suivis par les sciences techniques et humaines (23,9%), les livres pratiques (7,9%) et la jeunesse (6,5%). A signaler la montée en puissance des titres indisponibles du programme Relire, déjà plus de 11.000 titres. Pour mémoire, l'offre de titres imprimés disponibles est environ de 700.000 titres.


Glose, le réseau social de lecture 2.0, ouvre en France

GloseUn peu plus d'un an après son lancement aux Etats-Unis, l'application de lecture "sociale" Glose a profité d'un salon Livre Paris bien dégarni côté numérique pour arriver sur le marché français. Lancée fin 2014 (je ne l'ai guère vu beaucoup citée sur les sites anglo-saxons l'année dernière), Glose est une librairie numérique sous la forme d'une application smartphone, se voulant aussi un réseau social de lecture. Mélange de iBooks/ GooglePlay et Babelio en somme, en attendant le FacebookStore. Puisque le smartphone est annoncé comme le nouvel eldorado, on va suivre cela attentivement. C'est surtout l'articulation par rapport à des réseaux sociaux comme Facebook et d'autres qui sera déterminante. Marc Lévy figure déjà dans les premiers lecteurs français avec plus de 500 amis. Glose est disponible à la fois dans les environnements IOS et Android, les applications gratuites sont proposées. Téléchargement à l'unité, pas de formules d'abonnement en streaming pour l'instant. Des livres qui resteront associés dans votre bibliothèque Glose avec une DRM propre, pas de possibilité de les exporter ailleurs, vers des applications comme BlueFire, Aldiko ou Mantano, ni vos étagères iBooks bien entendu. Autre élément, il n'y a pas de possibilité d'exporter sur les liseuses: «Nous ne sommes pas sur les liseuses à encre électronique, admet le fondateur Nicolas Princen, il n’y a pas vraiment de demande.» Ah, bon...

Du côté de l'offre de titres, Glose semble avoir contracté avec beaucoup de groupes mais il est difficile de se rendre compte de l'étendue réelle du catalogue français, pour l'instant une sélection choisie de nouveautés. Les éditeurs vont tester avant d'aller plus loin sans doute. Glose offre 10% de consultation gratuite des livres de son catalogue (c'est donc qu'il dispose des fichiers des éditeurs) et promet un large choix de nouveautés, autant que de sélections thématiques. Il y a aussi l'inévitable formule d'auto-publication pour les auteurs, Glose s'est rapproché de communautés dans l'éducation. A suivre Glose, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires... (via Challenge). 


Art Book Magazine embarque les développements Readium

ArtbookmagazineA signaler la librairie numérique Art Book Magazine qui annonce aujourd'hui l’intégration du moteur de rendu Readium SDK développé par le consortium éponyme: "Grâce à ce développement technique, notre librairie améliore encore la qualité et le confort de lecture en supportant les derniers apports du format standard ePub3. Art Book Magazine collabore désormais de manière active avec le consortium Readium et l’EDRlab afin d’améliorer les standards de l’écosystème de lecture Readium et travaille en particulier sur les problématiques de gestion des livres enrichis. Il est possible désormais de lire des ePub à maquette fixe, d’adapter l’ergonomie en fonction du besoin et du sens, d’afficher des contenus riches qui correspondent à l’évolution des supports".


Librairies : Le Furet du Nord rejoint TEA

FuretDuNordUn nouveau partenaire pour TEA (The Ebook Alternative) avec la chaine de librairies bien connue Le Furet du Nord. L'accélération est en marche après Chapitre et France-Loisirs annoncés en fin d'année dernière. C'est donc l'incontournable librairie de Lille et ses 17 magasins qui rejoignent la start-up lyonnaise. Liseuses et librairies de livres numériques associées, sites internet. Le Furet du Nord était jusqu'ici le partenaire d'ePagine depuis 2009. Avec l'ensemble des libraires et des réseaux affiliés, les solutions TEA sont désormais présentes dans près de 800 magasins en France, en Suisse, en Belgique et au Canada. Les libraires semblent désormais avoir trouvé une alternative mutualisée et fédératrice pour proposer une offre de qualité complète à leurs clients. Après l'abandon de MO3T par Orange confirmée le mois dernier, une autre voie semble désormais possible, même sans la présence d'un opérateur. Lire le communiqué de presse sur le partenariat ici.


La librairie des PUF revient dans le Quartier Latin, sans livres...

LogoUne première en Europe. Après 17 ans d’absence, les Presses Universitaires de France réinvestissent le Quartier Latin dans Paris en proposant une librairie «nouvelle génération». Une librairie de 72m2 sans aucun livre en stock. Situé près de la Sorbonne (on se rappelle de l'ancienne librairie fermée en 2005), ce nouvel espace permettra aux Parisiens de choisir, fabriquer et emporter un livre en quelques minutes grâce à la fameuse «Espresso Book Machine». Un catalogue de plus de trois millions de titres du domaine public mondial sera disponible ainsi que 5000 titres des collections des PUF.

Cette librairie expérimentale sans stock sera inaugurée aujourd'hui jeudi 10 mars à 16h45, 60 rue Monsieur le Prince (6e) en présence notamment de Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris. Ce projet s’inscrit en effet dans le cadre du dispositif Vital’ Quartier conduit par la Ville et mis en œuvre par la Semaest, qui vise à préserver le patrimoine culturel du Quartier Latin. Lire le billet dans LeMonde et découvrir la vidéo de 20mn.

 PS: il y a bientôt quatre ans les libraires de San Franciso avaient fait leurs calculs sans donner suite, voir ici.

1920-2016 : une révolution copernicienne...

Librairie


MO3T : c'est officiellement terminé, fin du feuilleton

Mo3t-2Orange a reconnu officiellement l'abandon du programme MO3T. C'est ce que confirme hier Livres-Hebdo dans un entretien avec David Lacombled, directeur délégué à la stratégie des contenus d'Orange: "Les conditions qui devaient permettre la réalisation commerciale du programme MO3T n'ont pas été trouvées et Orange a jugé préférable de ne pas donner suite à ce projet. Le consortium devait réunir l'ensemble des acteurs du marché, mais cette condition n'était pas remplie". Après la fermeture de ReadandGo en août dernier, fermez le ban pour le livre numérique.

C'était pourtant un projet stratégique important chez Orange depuis de nombreuses années, avec pour objectif d'organiser un environnement ouvert et interopérable du livre numérique sur l'ensemble du marché français pour rivaliser avec les acteurs anglo-saxons. Pour faire très court: "Acheter partout, retrouver sa bibliothèque sur tous ses appareils, chez l'opérateur de son choix". La promesse était pourtant bien belle. Revoir mes billets ici pour suivre le feuilleton. Un projet MO3T démarré en fanfare avec les sous du grand emprunt à la rentrée 2012 (un an après l'arrivée du Kindle en France). Il y a un an encore, le débat semblait encore ouvert. Malgré les volontés des libraires indépendants, du CNL, du Ministère de la Culture, rien n'y aura fait. Tous les acteurs partis sur d'autres voies.

On peut retenir à mon avis les trois éléments décisifs qui auront manqué sur un marché français qui représentera cette année plus de 100M€ de chiffre d'affaire:

  • l'absence d'Hachette (n°1 de l'édition en France) autour de la table
  • l'absence de grands libraires clés (Fnac, Cultura, Leclerc, Decitre, Furet du Nord, etc.) autour de la table
  • aucune velléité de développement d'une liseuse dans l'environnement

Début 2016, ce n'est plus pensable. Sur tous ces points, on peut dire que Deutsche Telekom avec Tolino aura été bien plus perspicace et convaincant qu'Orange. Il rivalise désormais au coude à coude avec Amazon en Allemagne et étend le modèle en Europe. Bien dommage pour nous en matière d'usages et d'interopérabilité.


Sequencity signe avec 105 libraires du réseau Canal BD

Sequencityicone-590x295Une belle annonce aujourd'hui. Alors que s'ouvre en fin de semaine le Festival de la BD d'Angoulême, Canal BD, premier réseau de libraires indépendants spécialisés dans l'univers de la bande dessinée, du manga et du comics, rejoint Sequencity, la librairie de BD numérique animée par les conseils de vrais libraires spécialisés. Ce sont pas moins de 105 librairies adhérentes en France mais aussi en Belgique, en Suisse et au Québec qui s’associent à Sequencity pour déployer la présence des libraires sur la vente de bandes dessinées à lire en numérique. Disponible sur un site web et sur une application iPad, Sequencity propose un catalogue de 12.000 BD, une vingtaine de nouveautés hebdomadaires.

Les libraires de Canal BD peuvent à présent prodiguer leurs conseils sur Sequencity dans un espace commun au réseau, ou disposer d’un espace dédié, comme c’est déjà le cas pour certains d’entre eux (Tribulles, Momie, Aladin, Bulles d’encre, La 9ème Bulle) et pour d’autres qui ne sont pas adhérents à Canal BD (Expérience, La Dimension Fantastique). Fort de plus de 60 éditeurs partenaires, Sequencity a vocation à accueillir tous les libraires (spécialisés et généralistes) qui désirent valoriser leur capacité de conseil en numérique.

Conjointement à Canal BD, Sequencity a aussi le plaisir de compter parmi ses nouveaux partenaires la première librairie indépendante de France, la librairie Mollat à Bordeaux.


Cultura : ouverture de la Boutique des auteurs

CulturaL'annonce avait été faite à la rentrée l'année dernière. Cultura ouvre aujourd'hui en partenariat avec Librinova sa "Boutique des auteurs", une plate-forme spécifique pour les auteurs auto-publiés. C'est, à mon avis, la première fois qu'un libraire français important prend en compte l'auto-publication dans son circuit de vente. Cultura rejoint ainsi les principaux acteurs anglo-saxons, une nouvelle possibilité pour les auteurs en quête d'une plus grande visibilité dans les librairies numériques ainsi que dans les espaces physiques. Les livres seront disponibles bien au-delà de Cultura, dans près d'une centaine de librairies. Une réelle opportunité pour les auteurs. A la différence des autres plate-formes, la publication est payante, différentes formules, entre 50 et 75€ pour la formule de base. 


Liseuses, tablettes, smartphones : télécharger des livres avec la DRM Adobe

Adobe1Vous êtes peut-être nombreux à découvrir les livres numériques avec une première liseuse ou tablette offerte durant ces fêtes. Puisque c'est un point qui revient régulièrement dans les demandes, c'est justement l'occasion de vous familiariser avec la gestion des livres numériques soumis à la DRM Adobe.

La DRM (Digital Right Management) est un verrou qui est appliqué sur le fichier que vous allez télécharger. Elle limite les usages du livre numérique à l'utilisateur, avec une authentification qui lui est propre. Les environnements comme Amazon, Apple, Google, Kobo disposent de leurs propres DRM. Les autres librairies ont recours à la DRM d'Adobe, celle-ci est aussi utilisée par Kobo/ Fnac si vous souhaitez sortir de l'environnement. Cette DRM Adobe est aussi utilisée dans le cas de prêts de livres numériques en bibliothèques. Voici la procédure à suivre pour lire des livres achetés ou empruntés avec cette DRM Adobe. Elle est bien entendu à faire une seule fois, à renouveler si vous changer d'ordinateur (votre Adobe ID est conservé, sans limitation dans le temps):

  1. Obtenir un Identifiant Adobe (Adobe ID) C'est la combinaison d'une adresse email et d'un mot de passe. Vous obtiendrez cet identifiant en vous inscrivant sur le site d'Adobe. Attention au moment de votre inscription de bien respecter les éléments que vous déclarez, ceux-ci seront utilisés au moment de vos téléchargements dans le cadre des clauses de territorialités.
  2. Télécharger Adobe Digital Editions – C'est un programme à télécharger sur votre ordinateur. Une fois celui-ci installé, il vous permet de lire tous vos fichiers au format ePub. Pour lire des fichiers avec une DRM Adobe, vous devrez entrer votre Adobe ID en haut à gauche dans la rubrique "Aide" puis "Autoriser l'ordinateur". A chaque fois que vous téléchargerez un livre numérique avec une DRM Adobe, celui-ci s'ouvrira automatiquement dans le logiciel avec une synchronisation avec votre Adobe ID qui vous autorisera.
  3. Connecter votre liseuse à votre ordinateur avec le cable USB. Le logiciel Adobe Digital Editions détectera automatiquement votre liseuse qu'il conviendra d'authentifier avec votre Adobe ID, soit directement sur la liseuse dans les paramètres (ce que vous aurez pris soin de faire au préalable), soit sur l'ordinateur lui-même suivant les modèles. Ordinateur, liseuse doivent disposer du même Adobe ID pour fonctionner ensemble. Pour tout nouvel achat de liseuse, je vous invite à bien réaliser ce paramétrage de la DRM Adobe qui vous est proposé à installation. Une fois votre liseuse synchronisée, vous pourrez glisser les livres numériques de votre bibliothèque dans votre liseuse comme dans n'importe quel périphérique.
  4. Vous pourrez également utiliser smartphones et tablettes pour lire vos livres numériques, les principales applications de lecture (Blue Fire, Aldiko, Mantano) permettent une synchronisation avec votre Adobe ID. Consulter les paramètres dans les applications respectives.
  5. Si vous souhaitez des compléments d'explications avec des éléments visuels, je vous conseille ces excellents tutoriels réalisés sur les bibliothèques de Paris ou de Grenoble au choix.

Bonnes lectures !


Bookeen : une application Bookeen Reader sur Android

App5A signaler que la librairie numérique de Bookeeen, le BookeenStore, est désormais disponible dans l'environnement Android au travers d'une application BookeenReader à télécharger gratuitement sur GooglePlay. Vous pourrez acheter et lire vos ebooks, mais aussi pour les amateurs des liseuses Bookeen, retrouver les livres de votre bibliothèque sur votre tablette ou smartphone Android (via le blog Bookeen).


EclaAquitaine : les métiers de la chaîne du livre

EclaA signaler un excellent document de synthèse sur les métiers de la chaîne du livre réalisé par EclaAquitaine. Son objectif est d’attirer l’attention sur le livre et ses métiers, de mesurer la fragilité de son économie et de prendre conscience des enjeux culturels liés à sa production. A télécharger sur cette page.