28 notes dans la catégorie "Librairies et numérique"

Librairies : le livre numérique est aussi en librairie

Sadel DuranceLe livre numérique en librairie? J'aurais le plaisir d'animer deux interventions sur le sujet à la librairie Sadel à Angers le 15 novembre et à la librairie Durance à Nantes le 22 novembre. Livre numérique, liseuses, tablettes, smartphones, librairies, accès, recommandations. Nous ferons le tour de la question. De plus en plus de librairies développent des offres pour leurs clients. Le livre numérique c'est aussi combattre l'idée reçue que c'est "compliqué" d'acheter chez son libraire. Le livre numérique n'appartient heureusement pas qu'aux géants anglo-saxons et à leurs environnements propriétaires! Merci à l'ALIP pour cette initiative (Association des Librairies Indépendantes en Pays de la Loire).


LesLibraires.fr : un nouveau site

Libraires.frUn tout nouveau site pour la plate-forme LesLibraires.fr. Un design clair et épuré très réussi, idéal sur ordinateurs comme sur tablettes, avec des conseils de lectures, dossiers, rencontres. Accès aux livres numériques, soit directement à tout moment dans les recherches sur les fiches des livres concernés, soit au travers d'un espace dédié. L'occasion aussi de découvrir l'impressionnant réseau des libraires partenaires, aussi bien libraires indépendants de livres neufs, que d'anciens et d'occasion. C'est 224 librairies à ce jour sur une carte Google. Les Libraires.fr, c'est plus de 3.500.000 références réellement en stock, disponibles en quelques clics. Côté livres numériques, tout le catalogue français avec une classification de vrais libraires. Près de 150.000 titres avec tous les formats répertoriés, les classements par prix et par date de parution. Incontournable pour tous les amateurs de livres.


Le livre numérique chez les libraires indépendants

LiseusesMise à jour de ma carte des librairies indépendantes qui proposent une offre de livres numériques. J'ai retiré les librairies Chapitre qui sont en cours de reprises. Beaucoup de ces librairies référencées proposent des liseuses PocketBook et Bookeen sur leurs sites et en magasins.


Afficher Librairies qui proposent une offre de livres numériques sur une carte plus grande


Bornes numériques : la librairie Eyrolles innove

Borne eyrollesA signaler la librairie Eyrolles sur le Boulevard Saint-Germain à Paris qui s'est équipé d'une borne de nouvelle génération conçue par la société Praxiel pour acheter du livre numérique.

1/ Le client sélectionne ses ebooks via le moteur de recherche de la borne.
2/ Le panier du client étant directement intégré au serveur de la librairie, le client règle ses articles en caisse.
3/ Le client reçoit par mail le lien de téléchargement de ses livres numériques.

Tout est évidemment dans la simplicité de l'achat pour le consommateur qui ne doit pas se prendre la tête, dans la possibilité de payer avec d'autres livres imprimés facilement, de récupérer rapidement son achat sur son appareil dès qu'il se retrouve sur le trottoir s'il le souhaite, etc. Côté libraire aussi, une opération qui doit être simple à mettre en place au sein des équipes. Je vais aller voir cela la semaine prochaine. La société ePagine développe actuellemment aussi des solutions en magasins beaucoup plus sympas que les premières générations de bornes (via Actualitte).


Livres-Hebdo: vendre des liseuses en librairie?

ProcureC'est le titre d'un dossier sur Livres-Hebdo cette semaine. On retiendra surtout le volontarisme de certains libraires indépendants qui ont bien compris que la vente de liseuses étaient intimement liée au succès de l'offre de livres numériques qu'ils proposent sur leurs sites. Certes, ils ne sont pas à la une des journaux gratuits ou des hebdos, encore moins dans des publicités à la télévision. Mais, avec leurs conseils, ils vont au devant de leurs clients qui eux aussi s'équipent ou sont en réflexion sur le sujet. Et ils sont bien plus nombreux que l'on ne pense. J'ai retenu les passages les plus intéressants:

"Si les libraires ne font pas l'effort de s'y mettre, même symboliquement, le marché va s'installer techniquement et commercialement sans eux. Les liseuses nous permettent de matérialiser en magasin notre offre de livres numériques présente sur notre site et de communiquer avec nos clients sur notre activité dans ce domaine", explique Philippe Touron, directeur du Divan (Paris, 15ème) et des librairies Gallimard.

Le Divan vend des liseuses depuis quatre ans au rythme d'une centaine par an, avec des pics pour les fêtes et à l'approche de l'été, plutôt à des seniors. Chapitre, Decitre, Doucet, Gibert Joseph, Gibert Jeune, La Fnac, La Procure, Le Divan, Furet du Nord, Relay H, Sauramps, Carrefour, Cultura, etc. ont commandé les nouveaux modèles de liseuses à quelques unités ou à plusieurs milliers d’exemplaires en prévision des fêtes.

Les liseuses sont maintenant préprogrammées sur le site de la librairie qui les vend. «Nous scannons le numéro de série, et nous branchons le site du libraire qui nous a commandé l’appareil sur l’icône librairie de l’écran d’accueil», explique Alexandre Shabaev, représentant de PocketBook en France. Le français Bookeen fait de même, via ses revendeurs ePagine et Numilog, ou en direct avec Relay et Carrefour, sur le modèle du partenariat de Kobo/Fnac, ou Sony/Chapitre.com.

Les acheteurs de liseuses sont de grands lecteurs, «le cœur de notre clientèle», insiste Philippe Touron. Il serait incohérent de les laisser se perdre sur internet au profit d’un concurrent plus visible parce que mieux référencé. C’est aussi un réel service pour le lecteur, simplifiant l’accès à l’offre dans l’intérêt bien compris du libraire. «Nous présentons des Cybook installés à côté d’une borne de lecture depuis décembre 2012, et nos ventes numériques doublent chaque mois», se félicite Catherine Martin, directrice du marketing, de la diffusion et d’Internet de La Procure à Paris (300 appareils vendus). «La liseuse propose une version embarquée de la librairie, visible et bien identifiée sur cet appareil mobile, alors que sur Internet, elle est faiblement repérable», explique Valérie Collin, directrice générale de TEA, société initiée par Decitre avec le soutien de Cultura. Chez Chapitre.com, les ventes numériques ont aussi décollé depuis 2011 et le partenariat avec Sony et son Reader, un partenariat «très important», insiste Corentin Bergeron, directeur du numérique.

Chapitre.com mis à part, tous les libraires qui ont franchi le pas du numérique utilisent un prestataire auquel ils délèguent tout ou partie de la gestion de leur site. Ils proposent en général une librairie numérique en marque blanche, adaptable au site de vente de livres papier si la librairie en possède déjà pour faire un panier commun. Le catalogue est accessible sur une liseuse, et aussi décliné en applications pour smartphone et tablette.

«La gestion du site revient à 80€/mois, auxquels il faut ajouter 9% sur les ventes», indique Stéphane Michalon, directeur du développement d'ePagine, filiale de Tite Live. Elle propose des Pocketbook et des bornes à installer en magasin (à La Procure, notamment). Sur les 70 adhérents à cette solution, la moitié ont testé la vente de liseuses, dont une poignée activement (Le Divan, Furet du Nord, Sauramps, L’Alinéa, la Librairie de Paris…). ePagine gère aussi les ventes numériques du réseau Paris Librairies.

Autre acteur historique du numérique, Numilog propose une solution avec les mêmes caractéristiques, baptisée Club Reader, «sans frais de gestion la première année», insiste Denis Zwirn, son P-DG, qui n’indique pas la commission de prestation sur les ventes pour les années suivantes. Numilog propose la Cybook Odyssey.

Créé en 2012, Tea a d’abord été rodé chez ses actionnaires (Decitre et Cultura), avant d’être retenu par Système U, puis quelques indépendants (Montabardon, Cheminant, Bisey). Le prestataire a conclu un accord avec PocketBook, inclus dans un pack destiné aux indépendants: 10 liseuses à la marque de la librairie, le site et un an de service et formation, le tout pour 1.990€, explique Valérie Collin. Il faut ajouter les frais sur les ventes, environ un tiers de la remise.

Fraîchement arrivé aussi, LesLibraires.fr, émanation de Dialogues, et à l’origine très orienté vers le papier, propose un module de vente d’ebooks, retenu par 16 des 70 adhérents. «Nous prenons 9% de commission sur les ventes de livres numériques, comprenant le service après-vente», explique Thomas Le Bras, chef de projet.

Le taux de remise est l’autre souci. Il oscille entre 25 et 30%, dont il faut déduire la rémunération du prestataire, 9% en général. Il reste au libraire environ 17 à 18% de marge, sur un livre numérique moins cher que le papier, dont la remise est supérieure d’environ 20 points. Il n’y a certes pas de stock, de manutention, de frais de transport, mais le compte n’y est pas. Au revoir là-haut, le récent Goncourt, rapporte ainsi 7,65€ en version papier au libraire (à 36% de remise), mais 2,60€ seulement en numérique (à 18% de marge restante).

Merci à Livres-Hebdo pour son accord à retranscrire certains passages.


Tea : partenariat avec PocketBook

TouchluxAnnonce par communiqué de presse d'un partenariat entre Tea et PocketBook. "Le premier produit exclusif issu de ce partenariat sera une liseuse "Touch Lux by Tea" disponible dès le mois de novembre au prix de 129€ TTC. Ce produit conçu sur la base de la Touch Lux de PocketBook, bénéficiera d’une ergonomie enrichie par TEA pour le marché français. Parmi les améliorations, on trouve par exemple une gestion améliorée de la bibliothèque, un outil de traduction ou une fonction de synthèse vocale multi-langues capable de lire à haute voix n’importe quel ebook. Une application notamment très utile pour accompagner la lecture des plus jeunes." Par rapport à mon test réalisé cet été, c'est ce type d'ouverture vers une librairie associée qui manquait vraiment à ce très bon modèle. Nous devrions le retrouver logiquement dans les magasins Decitre, Cultura, Super U et quelques libraires indépendants associés.


Les librairies à l'heure du numérique : L'Armitière, Rouen [n°21]

Armitiere1 Armitiere2Véritable institution à Rouen, la librairie L'Armitière a fêté l'année dernière ses cinquante ans. Elle s'étend aujourd'hui sur 1300 m², proposant 95.000 titres et 145.000 volumes. L'Armitière se veut ainsi un véritable lieu de rencontres et d'échanges, en se positionnant comme une institution culturelle dynamique au coeur de sa ville.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.


Les librairies à l'heure du numérique : Gallimard, Paris [n°20]

Gallimard

Gallimard2La librairie Gallimard, sur le boulevard Raspail à Paris, a été créée en 1921 par Gaston Gallimard pour servir de vitrine aux publications de sa maison. La librairie continue à présenter tout le fonds disponible des Editions Gallimard. Bien entendu c'est également une librairie générale ouverte à la production des autres éditeurs.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.


Les librairies à l'heure du numérique : Sauramps, Montpellier [n°19]

Sauramps1 Sauramps2

La librairie Sauramps implantée à Montpellier depuis plus de soixante ans, en plein cœur du centre ville, est l'une des plus importantes librairies indépendantes françaises. Acteur de la vie culturelle locale, Sauramps est aussi la librairie la plus fréquentée du Languedoc-Roussillon.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.


Les librairies à l'heure du numérique : Delamain, Paris [n°15]

Delamain Delamain2Après un siècle au Palais Royal, la librairie Delamain s’installe en 1906 face à la Comédie Française sur la place Colette. C'est une librairie à l’ancienne avec parquet et hautes bibliothèques en chêne massif. Le numérique est entré naturellement dans la librairie depuis plusieurs années.
Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.

Les librairies à l'heure du numérique : Mollat, Bordeaux [n°12]

Mollat Mollat1Véritable institution dans Bordeaux, la librairie Mollat est la première librairie indépendante française en terme de chiffre d'affaires et de titres en rayons. Elle n'a cessé d'année après année d'étendre ses murs sur une surface de 2700m2 aujourd'hui. Un nouveau site internet a été mis en ligne en mars dernier.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.

Les librairies à l'heure du numérique : Le Passage, Alençon [n°11]

Lepassage1 Lepassage2Au coeur du centre historique d'Alençon, la librairie Le Passage dispose en magasin de plus de 40.000 titres sur un espace de 700m2. Seule librairie généraliste de la ville, tous les secteurs sont couverts, avec un volontarisme de la première heure sur le numérique.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.

Les librairies à l'heure du numérique : Decitre, Lyon [n°9]

Librairie Decitre ConfluenceCréée en 1907, la librairie Decitre, c'est huit enseignes en région Rhône-Alpes dont quatre sur Lyon. Une institution dans la ville. La dernière en date, Convergence, entièrement ouverte sur le numérique qui accompagne une stratégie très active sur le web.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.

Les librairies à l'heure du numérique : Doucet, Le Mans [n°7]

Doucet

Doucet2Créée en 1934, la librairie Doucet est située dans le centre ville du Mans. C'est l'une des librairies pionnières sur le numérique avec l'installation de bornes en magasin. De nouvelles tablettes de consultation bientôt, comme à La Procure.

Site internet ici, compte Twitter ici, l'offre de livres numériques ici.


Les librairies à l'heure du numérique : La Procure, Paris [n°6]

Laprocure

ProcureCréée en 1919, la librairie La Procure est située à Paris en plein Quartier Latin près de la place Saint-Sulpice. C'est l'une des importantes librairies religieuses d'Europe. C'est aussi une enseigne généraliste et universitaire de premier plan. En France, en Suisse et à Rome, sous l'enseigne de La Procure, elle travaille en partenariat avec 26 librairies spécialisées qui lui sont associées tout en restant indépendantes. Une librairie pionnière, elle aussi, sur le numérique.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.


Les librairies à l'heure du numérique : Vent d'Ouest, Nantes [n°4]

Vent d'ouest Vent d'ouest2Créée en 1980 à l'emplacement de l'ancienne librairie du Bon-Pasteur, Vent d'Ouest est située en plein cœur de Nantes. C’est une librairie générale avec des rayons spécialisés. Deux points forts font sa réputation, sciences humaines et littérature. Vent d’Ouest s’est installé depuis juillet 2000 au Lieu Unique, pour y développer une librairie consacrée aux arts contemporains, au théâtre et à la littérature.

Site internet ici, Facebook ici, l'offre de livres numériques ici.