268 notes dans la catégorie "Livres"

Culture participative chez C&F Editions

CultureParticipativeA signaler la parution de Culture participative aux Editions C&F Editions. Une dynamique participative de plus en plus à l'oeuvre dans le domaine culturel. "Avec les réseaux numériques, les jeunes deviennent acteurs des mondes connectés, multipliant les espaces de partage et les expériences culturelles participatives. Les trois universitaires américains réunis dans cet ouvrage analysent les pratiques et ouvrent des pistes de réflexion sur l'éducation, la culture et la construction de communautés. La dynamique de leurs échanges éclaire la littératie numérique et l'éducation aux médias et à l'information." A se procurer en librairie sur commande ou sur le site.


Prix littéraires : deux maisons d'éditions inédites

Mareine PanameAssez raffraichissant de voir deux petites maisons d'éditions inédites avec des livres primés en cette rentrée littéraire. C'est suffisamment rare pour être signalé. Le Prix du Premier roman d'abord, qui couronne Ma reine de Jean-Baptiste Andrea aux Editions L'Iconoclaste. Le Prix de Flore ensuite pour Paname Underground de Johann Zarca aux Editions de La Goutte d'Or. Des éditeurs sans à-priori avec le numérique, les deux titres sont proposés sans DRM, avec même un prix très attractif de 6,99€ pour le deuxième. De quoi se laisser tenter, c'est l'une des grandes vertus du numérique que de favoriser la découverte avec des prix intéressants. Faites circuler!


Editions Christophe Lucquin : L'Homme de miel à découvrir

HommemielConnaissez-vous Christophe Lucquin? Un petit éditeur indépendant qui publie en cette rentrée L'Homme de miel d'Olivier Martinelli. Un livre fort qui ne laisse pas indifférent, vous lirez les critiques des libraires qui en parlent bien. En bon artisan, Christophe nous parle lui de la passion qu'il met à préparer son livre, du soin qu'il apporte à la qualité de fabrication. Il nous ouvre aussi son livre de comptes, il nous parle des exemplaires qu'il a vendu, des libraires qui le soutiennent. "L’Homme de miel, c’est tout cela. Une belle aventure, une envie de se surpasser comme jamais, parce que nous sommes persuadés qu’en croyant très fort en une chose, elle peut arriver. Il n’y a qu’à regarder l’exemple d’Olivier." C'est à lire ici, vous en saurez beaucoup sur la réalité de ce métier. A signaler que la version numérique est également disponible dans toutes les bonnes librairies, avec un prix très doux (plus de 50% de réduction), sans DRM, à partager avec vos proches. Cela me ferait infiniment plaisir que vous découvriez L'Homme de miel au travers de ce billet. Merci à tous.

PS: à signaler le lancement d'un financement participatif Ulule pour soutenir l'éditeur, tous les détails ici.


Jean-Michel Salaün : Vu, lu, su à télécharger

VulusuA signaler, Jean-Michel Salaün, professeur en Sciences de l'Information et de la Communication à l'Ecole normale supérieure de Lyon, prend sa retraite ce mois-ci. Auteur d'un ouvrage important "Vu, lu, su" aux Editions de La Découverte en 2012, il nous propose aujourd'hui, en accord avec son éditeur, un téléchargement gratuit de cet ouvrage. Il joint également une postface qui revient sur les évolutions sur chacune des thématiques de son livre. A retrouver sur son site. Si vous l'aviez raté à l'époque, je ne peux que vous conseiller vivement la lecture de ce livre passionnant dont je redonne le description de son éditeur:

Ce livre propose d’observer le Web sous un angle inédit, en le plaçant comme un moment d’une histoire longue et méconnue, celle du document. Inventé par Tim Berners-Lee, le Web prend la suite des efforts d’indexation systématique lancés à la fin du XIXe siècle, modifiant le document lui-même dans ses trois dimensions: la forme, le contenu et la fonction de transmission. Le Web est alors un média comme un autre, s’inspirant de la bibliothèque et de la radiotélévision pour répondre aux aspirations documentaires d’une société qui a changé en profondeur. Les anciens médias eux-mêmes élargissent leur vocation en devenant des « industries de la mémoire », par l’archivage numérique continu et public de leur production. Les nouveaux venus, comme Apple, Google ou Facebook, privilégient chacun une dimension différente du document pour prendre une position dominante dans la construction d’un « néodocument ».
Puisant ses références dans différentes disciplines et s’appuyant sur le travail d’un réseau de chercheurs francophones sur le document numérique, ce livre ouvre plus largement les possibilités d’interprétation du Web et propose à ses acteurs indépendants de devenir des « architectes de l’information » pour contrer l’hégémonie menaçante des géants de la Toile.

A relire le billet que j'avais fait à l'époque. J'espère que nous retrouverons Jean-Michel sur le web pour ses analyses toujours éclairantes.


Herman Melville : lire Moby Dick au format numérique ?

MelvilleJe poursuis cette semaine mon périple dans le roman américain. Un bon rythme de croisière. Après Vonnegut, Hemingway, Salinger, Fitzgerald, King, Fante, Cain, Dreiser, Steinbeck, Bradbury, Cooper, 12ème livre, l'un de mes préférés je dois dire, que j'ai déjà lu plusieurs fois: Moby Dick de Herman Melville. Au moment de le commencer à nouveau, je vous donne le fruit de mes réflexions. Imprimé ou numérique?

Moby Dick a été l'objet de 5 traductions en français:

  • 1941 : traduction de Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono, Gallimard. Folio Classique n°2852, 1996. Cette version n'est pas disponible au format numérique.
  • 1954 : traduction d'Armel Guerne, Éditions du Sagittaire ; rééd. Club Français du Livre en 1955 et 1964. Rééditions : Pocket en 1981, 1987, 1999 ; Phébus en 2005, 2007 ; Libretto en 2011. Cette version est disponible au format numérique, prix malheureusement bien cher à 14,99€.
  • 1967 : traduction de Georges Saint-Marnier, Éditions Walter Beckers, Kapellen-Anvers, en 2 vol. Jamais rééditée.
  • 1970 : traduction de Henriette Guex-Rolle, Garnier-Flammarion, collection GF, no 236. Édito-Service, Genève, collection Les Classiques Immortels, 1970 ; rééd. cercle du bibliophile, collection Les livres qui ont fait le monde, 1970 ; rééd., coll. « GF », no 546, Flammarion, 1989, 1998, 2012. Cette version n'est pas disponible au format numérique.
  • 2006 : traduction de Phlippe Jaworski, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard. Cette version n'est pas disponible au format numérique.

Pas trop le choix donc. Le site québecois EbooksGratuits proposait depuis 2007 une version soigneusement numérisée et relue. Depuis septembre 2013, elle n'est plus disponible suite à une mise en demeure de l'éditeur Flammarion. Vous trouverez une version vendue sur tous les sites, de l'éditeur numérique Culture Commune au prix de 1,99€. Elle est même proposée en prêt pour les bibliothèques, par exemple à la Bibliothèque numérique de Paris. Après vérification, cette version est bien celle des Editions Flammarion, la traduction de Henriette Guex-Rolle. Interdite par l'éditeur dans sa version gratuite, ignorée par l'éditeur dans sa version pillée et payante dans toutes les librairies. Cherchez l'erreur...

Il semblerait que la première traduction qui entrera dans le domaine public est celle de Giono, Jacques et Smith, les traducteurs respectivement décédés en 1970 et 1961, date inconnue pour Joan Smith. Armel Guerne est décédé en 1980, Henriette Guex-Rolle en 1993. A lire un excellent article sur ces traductions sur Palimpsestes.

Personnellement j'ai déjà lu les traductions de Giono et Guerne dans des versions imprimées. Ma préférée celle de Guerne. Souhaitant absolument le lire cette fois-ci au format numérique et ne comptant pas racheter la version de Guerne à un tel prix, j'opte pour la traduction de Flammarion. Tant que la version pillée et payante sera disponible en bibliothèque sur les deniers du contribuable, je me ferais un plaisir de vous envoyer discrètement la version numérisée par Ebooks Libres et Gratuits.

PS: J'ai jeté l'éponge au bout d'une cinquantaire de pages. Je n'irais pas au-delà. Cette traduction de Henriette Guex-Rolle ne me convient pas, absolument repoussoir. Sans doute un travail fidèle, à la lettre, mais aucune fluidité dans la langue, on revient en arrière constamment. Aucun souffle dans ce texte. Je vais m'épargner ce calvaire et j'ai repris la magnifique traduction de Guerne dans la version imprimée. Je vous la conseille absolument pour lire Moby Dick, celle de Libretto donc.


Prix Wepler 2017 : une première sélection

WeplerLa sélection du Prix Wepler 2017 a été dévoilé hier. 13 livres proposés, 1 seul qui se trouve sur la liste des Goncourt et Renaudot. Même si Gallimard est beaucoup représenté avec 3 livres (avec de plus d'autres maisons satellites), l'ouverture est donné à de nombreux "petits éditeurs". Six de ces livres sont des premiers romans. Cela fait grand bien. On rappelera que la grande originalité du Prix Wepler est de se reposer sur un jury tournant chaque année, ouvrant sans doute beaucoup moins la porte aux retours d'ascenseurs de toute sorte. Je ne crois pas aux théories de complots, en revanche je suis toujours aussi sceptique sur les "arrangements". Je vous conseille de recroiser les titres de ces livres avec les tables et les petits mots des libraires, vous approcherez sans doute une juste évaluation des premiers bons livres de cette rentrée littéraire. Pour ma part, une petite pause dans mes livres américains (j'ai pris un peu d'avance sur mon rythme de croisière), je me prend au jeu et commence à prendre quelques livres de cette sélection. Je serais ravi d'avoir vos premiers retours sur cette rentrée littéraire. Voici la sélection Wepler:

  • Michèle Audin, Comme une rivière bleue, Paris 1871 (L’Arbalète / Gallimard)
  • Joël Baqué, La fonte des glaces (P.O.L)
  • Lutz Bassmann, Black Village (Verdier)
  • Jean-François Billeter, Une rencontre à Pékin/Une autre Aurélia (Allia)
  • Yves Flank, Transport (L’Antilope)
  • Anne Godard, Une chance folle (Minuit)
  • Yannick Haenel, Tiens ferme ta couronne (Gallimard)
  • Jimmy Lévy, Petites reines (Le Cherche midi)
  • Julie Mazzieri, La Bosco (Editions Corti)
  • Ariane Monnier, Le presbytère (JC Lattès)
  • Gaël Octavia, La fin de Mame baby (Continents noirs/Gallimard)
  • Guillaume Poix, Les fils conducteurs (Verticales)
  • Thomas Vinau, Le camp des autres (Alma éditeur)

Goncourt et Renaudot, premières listes

LoterieLes premières listes des Prix Goncourt et Renaudot sont tombées depuis quelques jours. 15 romans pour la première, 17 pour la deuxième, soit 27 livres au total (5 livres font le doublé). Trois livres seulement sont proposés sans DRM, ceux de Marie-Hélène Lafon "Nos vies" chez Buchet-Chastel, de Philippe Jaenada "La Serpe" chez Julliard et de Yves Ravez "Trois jours chez ma tante" chez Minuit. Vous pourrez les partager avec vos proches. A suivre le blog de Pierre Maury qui suit attentivement l'évolution de ces prix littéraires et l'incontournable Bibliosurf qui compile les critiques au fur et à mesure des parutions.


Le Dernier des Mohicans : nouvelle traduction chez Gallmeister

CooperEvénement de ce mois d'août sur les tables et dans vos liseuses. Une nouvelle traduction du Dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper. La mention avait été signalé à l'arrivée de François Guérif chez Gallmeister au printemps dernier. "L'éditeur François Guérif a rejoint l'équipe de Gallmeister pour y apporter de nouveaux projets. Son premier projet sera la publication d'une nouvelle traduction du Dernier des Mohicans, en septembre 2017." Le livre vient de paraître dans la collection Totem poche. Cette traduction a été réalisé par François Happe. Version numérique, seul petit regret, que Gallmeister ne rejoigne pas les éditeurs indépendants qui se sont débarassés des DRM. Inutile de vous dire que ce livre rejoint ma sélection américaine et que je l'attaque après Steinbeck en cette fin de semaine.

"Il est temps de rendre à James Fenimore Cooper, ce père fondateur, l’importance qui lui revient." FRANCOIS GUÉRIF


Le roman américain : une année de lecture

UsaUn grand voyage dans le roman américain. Longtemps que l'idée me trotte dans la tête. Une année entière de lecture consacrée au meilleur du roman américain. Rien qu'à cela. Depuis quelques mois je me suis mis à la tâche pour regrouper une bibliothèque idéale au format numérique. Compliqué, beaucoup de titres manquent à l'appel chez les éditeurs. On fera avec les numérisations heureusement disponibles sur le web et l'imprimé bien sûr. Avec l'aide de quelques proches passionnés de lectures, nous avons cherché au travers de nos souvenirs, de sélections et de nos bibliothèques respectives. Les discussions ont été riches, je les en remercie, ils se reconnaîtront. Un seul livre par auteur, le choix a été quelquefois difficile.

A l'arrivée, c'est prêt. Des classiques incontournables, des livres contemporains, du noir, du fantastique, de la science-fiction, etc. Subjectif pour certains sans doute, mais un sacré choix. 80 livres au total. Pourquoi 80? Un bon ratio, avec certains pavés dans cette liste, je n'aurais pas trop d'un an, c'est sûr. Jusqu'à août l'année prochaine, 400 jours, 5 par mois en moyenne à relire pour beaucoup bien sûr. De Abattoir 5 de Kurt Vonnegut à Water Music de T.C. Boyle. Plutôt que de proposer des billets sur le blog, j'ai choisi de construire une liste plus pratique et complète sur l'excellent site Babelio. Vous lirez mes petites critiques au fil de l'eau. J'espère que cela vous donnera des idées de lectures. Si vous pensez qu'il en manque quelques-uns (ou qu'un titre d'un auteur serait plus à sa place qu'un autre), faites-moi signe, il sera toujours temps de compléter cette liste à 100 livres. Sans modération, Go to America!

PS: en tenant compte déjà de vos retours, quelques changements de titres, des ajouts, j'ai finalement arrêté ma sélection à 101 titres, près de 40.000 pages au total. 89 en numérique, 12 en imprimé, il me faudra sans doute quelques mois supplémentaires, le voyage un peu plus long que prévu nous verrons bien. Cette sélection reste bien sûr ouverte à la discussion et peut être modifié au long cours, n'hésitez pas.

La liste complète ci-dessous :

1 Abattoir 5 Vonnegut
2 L'Ange exilé Wolfe
3 L'Atrappe-cœurs Salinger
4 Au grain d'Amérique Williams
5 Au-dessous du volcan Lowry
6 Autant en emporte le vent Mitchell
7 Les Aventures d'Huckleberry Finn Twain
8 Babbitt Lewis
9 Beloved Morrison
10 Black boy Wright
11 Brights lights, big city Mcinerney
12 Le Bruit et la fureur Faulkner
13 Le Bûcher des vanités Wolfe
14 La Case de l'Oncle Tom Beecher Stowe
15 Catch 22 Heller
16 Cauchemar Goodis
17 Le Centaure Updike
18 Le Chant du bourreau Mailer
19 Le Choix de Sophie Styron
20 Chroniques de San Francisco Maupin
21 Les Chutes Oates
22 Le Cœur est un chasseur solitaire McCullers
23 La Conjuration des imbéciles Kennedy Toole
24 Les Corrections Franzen
25 Le Couperet Westlake
26 Le Dahlia noir Ellroy
27 Dalva Harrison
28 De sang-froid Capote
29 Le Déclin de l'empire Whiting Russo
30 Demande à la poussière Fante
31 Le Démon dans ma peau Thompson
32 Le Dernier baiser Crumley
33 Le Dernier des mohicans Cooper
34 Le Diable, tout le temps Ray Pollock
35 Ethan Frome Wharton
36 Les Extraordinaires aventures de Kavalier et Clay Chabon
37 Le Facteur sonne toujours deux fois M.Cain
38 Fahrenheit 451 Bradbury
39 Falconer Cheever
40 Le Festin nu Burroughs
41 Fight Club Palahniuk
42 Des fleurs pour Algernon Keyes
43 Les Forbans de Cuba Simmons
44 Les Foudroyés Harding
45 Gatsby le magnifique Scott Fitzgerald
46 Gothique charpentier Gaddis
47 Le Grand sommeil Chandler
48 Herzog Bellow
49 Les Heures Cunningham
50 Histoires extraordinaires Poe
51 L'Incendie de Los Angeles West
52 Independance Ford
53 Journal d'un vieux dégueulasse Bukowski
54 La Jungle Sinclair
55 Là où dansent les morts Hillerman
56 Last exit to brooklyn Selby
57 La Lettre écarlate Hawthorne
58 Lolita Nabokov
59 Lunar Park Easton Ellis
60 Le Magicien d'Oz Baum
61 Le Maître des illusions Tartt
62 Manhattan Transfer Dos Passos
63 Martiens, go home ! Brown
64 Martin Eden London
65 Middlesex Eugenides
66 Moby Dick Melville
67 La Moisson rouge Hammett
68 Le Monde selon Garp Irving
69 Les Montagnes hallucinées Lovecraft
70 Moon Palace Auster
71 Le Musée de l'Inhumanité Gass
72 Mystic River Lehane
73 Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Lee
74 L'Oiseau du bon dieu McBride
75 Outremonde DeLillo
76 Pastorale américaine Roth
77 La Pêche à la truite en Amérique Brautigan
78 Le Poète Connelly
79 Des putes pour Gloria Vollmann
80 Qu'avons-nous fait de nos rêves ? Egan
81 Les Raisins de la colère Steinbeck
82 La Reine des pommes Himes
83 Rien dans les poches Fante
84 La Route McCarthy
85 Le Seigneur des porcheries Egolf
86 Serena Rash
87 Shining King
88 Sous le règne de Bone Banks
89 Sur la route Kerouac
90 Le Temps où nous chantions Powers
91 Le Tour d'écrou James
92 Tous les hommes du roi Warren
93 Tout est illuminé Foer
94 Une tragédie américaine Dreiser
95 Tropique du Cancer Miller
96 Ubik Dick
97 Las Vegas parano Thompson
98 Vente à la criée du lot 49 Pynchon
99 Le Vieil homme et la mer Hemingway
100 Walden Thoreau
101 Water Music Boyle

 


Notre liberté plus par les livres que par le web

CrouzetC'était fin novembre, j'étais passé à côté, milles excuses. En observateur attentif du livre comme du web, Thierry Crouzet nous livre sur son blog "12 bonnes raisons d'aimer plus les livres que le web". Le format numérique du livre compris, à condition bien sûr que celui-ci en prenne le même chemin et ce n'est pas gagné du tout quand on voit le camembert actuel du marché du livre numérique. Je partage les convictions de Thierry.


Dimitri Bortnikov : Face au Styx, l'évènement de cette rentrée littéraire

BortnikovC'est le livre de cette rentrée littéraire de janvier et j'espère bien qu'il ne passera pas inaperçu. Les Editions du Seuil, Noir sur Blanc, Furioso et Allia lui avaient déjà ouverts leurs portes depuis une douzaine d'années. C'est désormais Rivages la bien-nommée qui a publié en ce début d'année "Face au Styx" de Dimitri Bortnikov. "Le fabuleux parcours - riche, vivant, et passionné - d’un jeune Russe dans le Paris d’aujourd’hui. Au fil de ses rencontres et de la solitude de ses déambulations se dessine une fresque hallucinée projetée sur le mur de la condition humaine. Maquereaux, marquises, écrivains, chats et chiens, tsars, grand-père combattant de trois guerres, femmes et hommes, enfants, bêtes venus de l’autre côté du Styx, tous entrent dans cette danse, farandole moderne des âmes tragiques et drôlatiques qui tourbillonne de Paris jusqu’au pôle Nord, de Saint-Peterbourg jusqu’à la grande steppe tel un ouragan qui déracinerait les dents du dragon du passé et sèmerait ceux à venir… Un grand roman russe à la Dostoïevski écrit directement en français." Eh bien, la 4ème n'est pas de la réclame trompeuse comme il y en a tant. C'est pas pour nous bourrer le mou. J'ai terminé la lecture de ce roman torrentiel, un ours, l'ours d'un ruskov des bords de la Volga exilé chez nous parce qu'il ne pouvait pas aller plus loin à l'Ouest. Longtemps que je suis ce bougre d'écrivain qui se coltine avec la langue. La russe d'abord avec ses premiers livres, puis la nôtre, c'est son deuxième écrit en français. Quel livre, mon année est faite. Pas moins de 749 pages. Une incroyable galerie de personnages, entre humour et tragédie, entre rigodon et trépas. En fait de Styx, Bortnikov nous plonge littéralement dans sa lessiveuse, ça cogne durement. Gare à la gaffe de Charon... Mais on ne lache rien du tout. La langue est riche, la syntaxe chahutée. Il y a du Céline de Guignol's Band dans l'aventure. Un seul passage en page 438 :

"Tout était compté. mon temps était compté, et mon âme était pesé. ha ! enfin l'ange a pesé mon âme ! oui, sur le pèse-lapin le plus juste. Dimitrius ! faut que tu manges, même une croquette, mais mange ! tu ne bouffes que des visions, toi ! bide aux visions, toi ! il fallait que je rentre, ça oui, mais je me suis aperçu que je ne reconnaissais plus rien autour ! ni à gauche, ni en bas ! et pourtant je connaissais bien ce quartier ! et je m'y suis perdu ! en gargouille en vadrouille j'errais, et voilà - perdu dans la doublure de ce manteau pourri ! Saint-Ouen... Mais je sais qui je suis, moi ! nom et prénom, et tout ! qu'il y a un cimetière, à trois pas de ma piaule ! cimetière parisien ! mais je tourne, tourne et enfin - pattes molles je tombe tête au mur ! ouf ! le cimetière ! j'ai jamais été aussi content de retrouver un cimetière, moi ! maintenant - c'est pas loin de chez moi, à une cigarette de ces murs calmes ! de ces gros arbres qui me regardent comme mes parents d'une photo... Dimitrius ! respire et rentre ! tout doux, en limace ! et mange."

Commencez à lire le début chez Feedbooks (download a preview) qui nous propose les trois premiers chapitres, les 83 premières pages -pas moins-, non vous ne rêvez pas, de quoi vous faire une sérieuse idée du bouquin. Sur vos liseuses, vos smartphones, partout. Merci à l'éditeur. Allez, plonger dans le Styx de Bortnikov, vous n'en sortirez pas indemne, pour longtemps...


Editions du Sonneur : Ma découverte de l'Amérique de Vladimir Maïakovski

MaiakovskiUne belle parution cette semaine aux Editions du Sonneur. Celle de Ma découverte de l'Amérique de Vladimir Maïakovski, le grand poète futuriste russe. "A travers le récit d'un voyage sur le continent américain. Maïakovski y déploie un large spectre stylistique, qui va de la gouaille à la solennité, pour louer cette Amérique industrialisée des années 1920, sa modernité et sa créativité, chères au futurisme. Il n’en décrie pas moins les injustices sociales engendrées par un capitalisme insensible. Le lecteur découvrira ici le talent de prosateur de l’un des plus grands poètes russes du XXe siècle."
Publié en 1926 en Russie, ce texte n’avait jamais été édité dans son intégralité en français.

L'occasion de signaler que Les Editions du Sonneur, créées en 2005, proposent un large catalogue numérique de leurs productions, dans leurs deux collections principales La Grande et La Petite collection. Tous les livres sont proposés sans DRM chez les libraires indépendants.


Les bonnes promos de Noël

PerenoelDes idées de livres toute cette semaine... Pour vous j'ai défriché le terrain, je suis aller à la pêche aux promos. Pas facile d'éviter les têtes de gondoles racolleuses sur les différents sites avec leurs marges arrières comme dans la grande distribution. Le lecteur serait ravi de savoir ce qui se passe réellement en coulisses, sur le thème le produit c'est vous, vous savez. Affilliations, questionnaires à remplir, tout est bon... Et pourtant il y a des petites perles pour pas cher dans ces promotions de fin d'année. D'abord, chercher dans toutes les promotions d'un coup, il y en a plus de 800 [elles sont toutes référencées par l'éditeur c'est la loi], sur la page d'ePagine ici. Pour ouvrir la sélection dans des genres très différents, j'ai lancé la fouille autour de moi avec la consigne de livres à moins de 4€ ; au dessus l'éditeur n'a rien compris. Au final, nous avons sélectionné 5 livres, tous choisis avec soin. N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires. De bonnes lectures à offrir, j'espère que ces titres exiteront votre curiosité, ils en valent la peine:

  • Le Cercle des femmes de Sophie Brocas (Julliard), 3,99€
  • La Drôle de vie de Zelda Zonk de Laurence Peyrin (Editions de l'Epée), 2,99€
  • Lettres à Stella de Iona Grey (Les Escales), 3,99€
  • Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos (Castor Astral), 2,99€
  • Le Trone de fer -tome 1-, de George R.R. Martin (Pygmallion), 2,99€

PS: merci à Lirtuel pour l'illustration que je me suis permis de reproduire ici. J'ajouterais que toutes ces promotions s'appliquent à toutes les plateformes, c'est la loi. A vous de choisir votre libraire, en sachant que les quatre premiers titres sont sans DRM chez les libraires indépendants. Ils sont plus faciles à partager avec vos proches!


Paris : les sélections thématiques par les bibliothécaires

ParisDes idées de livres toute cette semaine... Parisiens, parisiennes, vous n'avez aucune excuse pour ne pas filer vous inscrire gratuitement pendant ces fêtes à la Bibliothèque Numérique de Paris. Près de 9000 titres sont proposés au format numérique. Même si vous n'êtes pas parisien, je vous conseille les excellentes sélections thématiques réalisées par les bibliothécaires de la Ville de Paris, selon leurs envies ou suivant l'actualité culturelle et littéraire. Il y en a pour tous les goûts. Bref, tout ce que ne pourront jamais vous donner les algorithmes robotisés d'Amazon. A découvrir !

PS: les coups de coeurs 2016 des bibliothécaires sont désormais en ligne ici.


La Bibliothèque russe et slave : un excellent catalogue numérique

OuzalaDes idées de livres toute cette semaine... La Russie, ce n'est bien heureusement pas que celle de Poutine. Un focus particulier sur le magnifique travail de La Bibliothèque Russe et Slave qui propose depuis de nombreuses années un excellent choix de traductions. Entre autres parmi les dernières parutions, le magnifique Dersou Ouzala de Vladimir Arséniev, Le Nègre de Pierre le Grand, d'Alexandre Pouchkine (réédition des traductions, enrichies de nombreux compléments et de notes, de Michel Niqueux parues en 2000 aux Editions de la Librairie du Globe), et Le Pèlerin enchanté — Aux confins du monde, deux célèbres récits de Nikolaï Leskov. Tous les titres sont bien conçus et proposés gratuitement ou à petits prix. Vous pourrez les retrouver sur la librairie ePagine qui fait office de distributeur.


Fayard : une nouvelle traduction de La Montagne magique de Thomas Mann

MontagnemagiqueA signaler particulièrement l'initiative des Editions Fayard qui proposent une nouvelle traduction de La Montagne magique de Thomas Mann. Un grand classique de la littérature allemande, l'un des livres majeurs du XXème siècle. Le livre est sorti le mois dernier, près de 700 pages. Disponible en version imprimée au prix de 37€, la version numérique est proposée quant à elle au prix de 9,99€. L'occasion de lire ou relire ce chef d'oeuvre. Voilà un éditeur qui croit au format numérique. Dans toutes vos bonnes bibliothèques... (lire l'article du Monde).

PS: à lire l'interview de la traductrice sur TV5Monde.


Rentrée littéraire 2016 : le numérique toujours aussi cher

LivresLa traditionnelle rentrée littéraire démarre. Déjà 71 titres en versions numériques recensés chez Feedbooks sur les 560 qui arriveront d'ici octobre. Encore trop de titres autour des 14/15€ qui me semblent toujours aussi dissuasifs à l'achat année après année. Le numérique en repoussoir. Ne parlons même pas de ceux qui sont à 16€ et plus. On continue à marcher sur la tête... Si vous avez la chance d'être dans les bonnes villes, à surveiller attentivement les offres de prêts de livres numériques en bibliothèques pour ne pas plomber votre budget de rentrée. Achetez les moins chers, empruntez les plus chers, le message finira bien par passer. A signaler également notre ami de Bibliosurf qui n'en finit pas d'agréger les chroniques.


Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2016

LivreLe samedi 23 avril sera la journée mondiale du livre et du droit d'auteur. L’idée de cette célébration trouve son origine en Catalogne (Espagne) et a été reprise au niveau international par l'Unesco. Une belle affiche réalisée par nos amis québécois pour l'occasion, j'en mettrais d'autres à suivre si j'en vois. Plus de 480 libraires indépendants en France et en Belgique francophone s'y associeront cette année. Réaffirmer le rôle des livres dans nos sociétés, les espaces de plaisirs et de libertés qu'ils procurent au quotidien. Allez chez vos libraires, dans les bibliothèques. Un petit mot pour le livre numérique en souhaitant qu'il se développe avec plus d'interopérabilité, de respect des libertés pour les lecteurs de demain, il y a encore bien du pain sur la planche comme on dit. Vivent les livres, dans tous les formats !

Livre


Rentrée littéraire 2015 : les prix Aldus

2015Fin de cette semaine tant attendue des prix littéraires. Sur les 15 titres coups de coeur que j'avais sélectionné les 11 septembre, 11 octobre et 30 octobre, l'un a obtenu le Prix Goncourt, un autre le Prix du roman Fnac, un autre encore le Médicis Etranger hier, pas mal, non? Cela a été dur de départager mes propres coups de coeur mais comme promis je vous donne aujourd'hui les trois romans que j'ai préféré dans cette rentrée littéraire 2015. Un choix personnel et subjectif que j'assume. J'espère que je vous aurais donné l'envie de les découvrir. Bonnes lectures!

Prix Aldus 2015 du roman français: "Pirates" de Fabrice Loi chez Gallimard

Prix Aldus 2015 du roman étranger: "La Déchirure de l'eau" de John Lynch au Castor Astral

Prix Aldus 2015 du polar/ thriller: "Les Assassins" de R.J. Ellory chez Sonatine

Pirates Déchirure Assasins


Rentrée : mes livres favoris - série 3

CoeurTroisième et dernière série de titres de cette rentrée littéraire. Les premières ici et ici. Cinq derniers livres que j'ai lu et beaucoup aimé. Des livres plus confidentiels loin des listes de prix. Par ordre alphabétique d'auteurs. Au total sur ces 15 titres, six romans français, trois romans étrangers et six polars. J'espère que je vous aurais donné des idées de lecture. Très bon week-end de Toussaint.

  • J'étais la terreur de Benjamin Berton (Christophe Lucquin)
  • Soundtrack de Hideo Furukawa (Philippe Picquier)
  • Le Printemps des barbares de Jonas Lüscher (Autrement)
  • Les Fugueurs de Glasgow de Peter May (Le Rouergue)
  • Les Innocents de Robert Pobi (Sonatine)

Terreur Soundrack Barbares Glasgow Innocents


Rentrée : mes livres favoris - série 2

CoeurAprès une première série de titres mi-septembre, cinq nouveaux livres de cette rentrée que j'ai lu et que je vous conseille, par ordre alphabétique d'auteurs. De quoi exciter votre curiosité j'espère, ils en valent tous la peine. Je donnerais une autre liste fin-octobre, soit 15 livres au total, avant de vous donner en novembre mes trois livres préférés de cette rentrée. Ce sera bien difficile de les départager.

  • Une forêt d'arbres creux de Antoine Choplin (Fosse aux ours)
  • Boussole de Mathias Enard (Actes-Sud)
  • Encore de Hakan Günday (Galaade)
  • La Déchirure de l'eau de John Lynch (Castor Astral)
  • Les Infâmes de Jax Miller (Ombres noires)

Foret énard Encore Déchirure Infames

 


FeniXX : "La Mort à boire" de Jacques Laurent

JacqueslaurentDeuxième petit billet sur des livres de la plateforme FeniXX-Relire, tous ces livres du XXème qui n'étaient plus disponibles dans les catalogues et qui renaissent aujourd'hui en version numérique. Il s'agit du premier roman "La Mort à boire" de Jacques Laurent, paru en 1947 aux Editions Froissard. Disponible au prix de 5,99€, sans DRM. Journaliste, romancier et essayiste, Jacques Laurent a publié sous divers pseudonymes dont celui de Cecil Saint-Laurent. Son nom reste associé au mouvement littéraire dit des Hussards, avec des écrivains comme Roger Nimier, Antoine Blondin ou Michel Déon. A signaler qu'en cette rentrée paraissent les deux premiers romans de deux auteurs français importants et pourtant un peu oubliés, "Mes amis" d'Emmanuel Bove chez l'Arbre Vengeur et "Zobain" de Raymond Guérin chez Finitude. A redécouvrir absolument.


Rentrée : mes livres favoris

CoeurCinq premiers livres de cette rentrée que j'ai lu et que je vous conseille, par ordre alphabétique d'auteurs. Moi aussi je donne ma petite liste. Allez les découvrir et les feuilleter en librairies, physiques comme numériques. Dans leurs genres très différents, j'ai passé de très bons moments avec eux. J'en ai lu quelques autres assez affligeants, je vous en ferais grâce. N'hésitez pas à me faire part de vos retours, vos conseils de lecture, d'autres livres à venir en fin de mois.

  • La Septième fonction du langage de Laurent Binet (Grasset)
  • Quand le diable sortit de la salle de bain de Sophie Divry (Noir sur blanc)
  • Les Assassins de R.J. Ellory (Sonatine)
  • Pirates de Fabrice Loi (Gallimard)
  • Trois gouttes de sang et un nuage de coke de Quentin Mouron (Grande Ourse)

Binet Divy Ellory Loi Mouron