14 notes dans la catégorie "MO3T"

MO3T : c'est officiellement terminé, fin du feuilleton

Mo3t-2Orange a reconnu officiellement l'abandon du programme MO3T. C'est ce que confirme hier Livres-Hebdo dans un entretien avec David Lacombled, directeur délégué à la stratégie des contenus d'Orange: "Les conditions qui devaient permettre la réalisation commerciale du programme MO3T n'ont pas été trouvées et Orange a jugé préférable de ne pas donner suite à ce projet. Le consortium devait réunir l'ensemble des acteurs du marché, mais cette condition n'était pas remplie". Après la fermeture de ReadandGo en août dernier, fermez le ban pour le livre numérique.

C'était pourtant un projet stratégique important chez Orange depuis de nombreuses années, avec pour objectif d'organiser un environnement ouvert et interopérable du livre numérique sur l'ensemble du marché français pour rivaliser avec les acteurs anglo-saxons. Pour faire très court: "Acheter partout, retrouver sa bibliothèque sur tous ses appareils, chez l'opérateur de son choix". La promesse était pourtant bien belle. Revoir mes billets ici pour suivre le feuilleton. Un projet MO3T démarré en fanfare avec les sous du grand emprunt à la rentrée 2012 (un an après l'arrivée du Kindle en France). Il y a un an encore, le débat semblait encore ouvert. Malgré les volontés des libraires indépendants, du CNL, du Ministère de la Culture, rien n'y aura fait. Tous les acteurs partis sur d'autres voies.

On peut retenir à mon avis les trois éléments décisifs qui auront manqué sur un marché français qui représentera cette année plus de 100M€ de chiffre d'affaire:

  • l'absence d'Hachette (n°1 de l'édition en France) autour de la table
  • l'absence de grands libraires clés (Fnac, Cultura, Leclerc, Decitre, Furet du Nord, etc.) autour de la table
  • aucune velléité de développement d'une liseuse dans l'environnement

Début 2016, ce n'est plus pensable. Sur tous ces points, on peut dire que Deutsche Telekom avec Tolino aura été bien plus perspicace et convaincant qu'Orange. Il rivalise désormais au coude à coude avec Amazon en Allemagne et étend le modèle en Europe. Bien dommage pour nous en matière d'usages et d'interopérabilité.


Orange : "Read and Go" s'en va

ReadandgoLe portail de presse et de livres numériques d'Orange "Read and Go" fermera ses portes le 7 octobre prochain. L'annonce a été faite discrètement aux éditeurs. Pourtant pionnier sur le marché français puisqu'il avait ouvert en 2008, Read and Go n'a jamais su convaincre les amateurs. C'est peu de dire que l'opérateur français a pour l'instant complètement raté le coche du livre numérique auprès de ses clients face à ses homologues européens comme Deutsche Telekom en Allemagne avec Tolino ou Telefonica en Espagne avec Nubico. Reste à savoir si Orange reviendra dans les mois à venir avec une offre en partenariat avec les libraires indépendants (via Actualitte).


Le livre numérique en librairie : la solution unique ?

LilleLes Rencontres Nationales de la Librairie se sont déroulées à Lille en juin dernier. Un atelier était consacré autour des outils internet et du numérique. A signaler l'intervention très remarquée de Pierre Coursières, Président du Furet du Nord, qui a milité pour une solution unique du livre numérique pour la librairie indépendante: "Je pense que nous avons tous intérêt d'aller collectivement sur une solution unique qu'elle s'appelle Orange, Tolino ou je ne sais quoi, mais je pense que l'on sera réellement sérieux sur le sujet quand on aura par rapport à nos clients un outil unique qui fait que les clients trouveront une solution des libraires dans leur ensemble face à celles des américains". A partir de 34mn.


Vincent Monadé (CNL) sur le marché du livre numérique

FigaroVincent Monadé (Centre National du Livre) était l'invité du Figaro Buzz Media. Il est revenu sur le marché du livre numérique et la nécessité de trouver une solution globale pour porter le livre numérique chez les libraires indépendants. L'environnement Tolino développé par l'opérateur allemand Deutsche Telekom en Europe revient de plus en plus dans les discussions, maintenant par médias interposés. Il parle d'une échéance, à trouver dans le tournant 2016-2017. Après Matthieu de Montchalin (Syndicat de la Librairie Française) la semaine dernière, la pression est mise un peu plus sur Orange pour le développement de son projet MO3T. La Ministre de la Culture en fera-t-elle de même dans les semaines à venir? Il est aussi revenu sur le taux de TVA réduit qui est selon lui acquis, une bonne nouvelle pour les provisions chez les éditeurs en ce milieu d'année (voir l'interview ici).


MO3T : Mathieu de Montchalin (SLF) en appelle à Orange

SlfMatthieu de Montchalin, le président du SLF (Syndicat de la Librairie Française), s'exprimait hier sur le projet MO3T développé par Orange auprès du site Actualitte. L'accès à l'environnement Tolino qui sollicite des grands libraires -comme Deutsche Telekom l'a fait en Allemagne, en Suisse, en Autriche puis en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas-, représente un ticket d'entrée trop onéreux pour des petites librairies. L'enjeu en France n'est pas seulement pour les grandes librairies, mais pour des centaines de librairies de taille moyenne. "Il faut qu'à la rentrée de septembre, le groupe Orange donne une réponse claire sur le projet MO3T, oui ou non. Nous avons tous les atouts en main, et je lance un appel à Stéphane Richard: dites-nous si le groupe Orange va au bout de son projet MO3T. Les libraires seront à vos côtés si c'est le cas, parce qu'il s'agit d'un excellent projet." Reste à savoir si Orange a réellement les moyens de ses ambitions pour une sortie rapide. Au lancement de Tolino au printemps 2012, le responsable du projet avait été interrogé au Salon du Livre. Il avait rappelé que l'opérateur allemand DT avait lancé le développement de ses propres liseuses propriétaires dès le début de 2011. 18 mois de préparation sur un tel projet. Un minimum entre recherche, développement, fabrication, implémentation logiciel sur celles-ci. Une solution qui demande du temps, surtout avec un acteur comme eInk pour les écrans, acteur obligé du marché. On ne rivalise pas si facilement face à des environnements solides comme Amazon et Kobo. Il y a cinq ans et plus, Orange avait déjà eu des approches du côté des liseuses avec des acteurs comme Hanvon. Lettres mortes depuis, Deutsche Telekom est sur les rails avec le succès que l'on sait... (via Actualitte).

Mo3T


MO3T : un Tolino à la française pour fin 2015?

Mo3tNous avions laissé le projet MO3T en milieu d'année dernière avec un article dans LesEchos qui prévoyait une phase d'industrialisation fin 2014. Sans nouvelles aucune, on pensait le projet abandonné. Il n'en est rien. Lors de la journée d'hier au Salon du Livre, le Syndicat de la Librairie Française et l'opérateur Orange ont annoncés conjointement que le projet MO3T serait déployé fin 2015 (voire début 2016) sous un nom qui n'a pas été donné, en partenariat avec les réseaux de librairies ePagine et LesLibraires.fr. En clair, tous les achats de livres numériques réalisés chez les libraires partenaires pourraient intégrer une bibliothèque personnelle gérée par Orange, avec la possibilité de lire simplement sur tous les supports possibles. On parle beaucoup de l'exemple allemand Tolino, reste à savoir si ce projet X proposera un environnement aussi complet (matériels, applications de lecture, boutiques) pour le lecteur français (via Livres-Hebdo).

Mo3t


MO3T : reporté fin 2014 dans sa phase d'industrialisation

Mo3TLe projet M03T aura finalement été reporté d'un an dans sa phase hypothétique de lancement. La décision d'industrialisation devait initialement intervenir fin 2013, mais elle a été reportée à fin 2014. C'est ce que l'on apprend aujourd'hui dans les colonnes des Echos. Cette plateforme de distribution de livres numériques pour la librairie fait l'objet de discussions et d'études depuis septembre 2012 avec un coût déjà de 3 millions d'euros supporté dans le cadre du Grand Emprunt. Elle semble toujours porté de manière inconditionnelle par Orange. «A cette date, ce sera la fin du projet de recherche, mais pas celle du projet lui-même: les partenaires doivent décider s'ils lancent ou non l'industrialisation du modèle», explique Pierre Geslot, responsable de MO3T chez Orange, qui compte bien continuer sur sa lancée. Un an de plus, c'est très long. Dans d'autres pays européens les opérateurs sont déjà sur les rails avec des partenariats de librairies, Tolino en Allemagne et en Belgique, Nubico en Espagne. Orange peut-il tirer un trait définitif sur ce marché du livre numérique? (via LesEchos).

Vincent Monadé (CNL) : le livre numérique en France

CrlInterview de Vincent Monadé, Président du Centre National du Livre, au sujet du livre numérique en France. Cette vidéo a été tournée à l'occasion de la journée professionnelle "Le livre et le territoire" le 16 juin 2014 à Perpignan. Il revient sur le développement en France, l'articulation par rapport au livre de poche et les solutions interprofessionnelles, notamment MO3T sur lequel il n'a aucune visibilité. Le Syndicat de la Librairie Française, "constatant que potentiellement MO3T pourrait ne pas aboutir", réfléchirait d'ores et déjà à d'autres solutions. L'exemple Tolino en Allemagne en ligne de mire. Vincent Monadé met clairement en exergue le problème du prix du livre numérique et la chronologie des médias dans le livre. "Veut-on ou ne veut-on pas du numérique" dans certains milieux professionnels? Juste un petit mot sur le piratage et sa simplicité qui est quand même en filigrane de tous ces enjeux.

PS: c'est bien une liseuse "clé en main" que propose Tolino en Allemagne.


MO3T : bientôt un "Tolino français"?

Mo3tOù en est MO3T? Beaucoup d'interrogations aujourd'hui autour de ce projet français qui vise à développer un nouveau modèle de distribution du livre numérique reposant sur l’ouverture. Initié par Orange fin 2011, porté par le financement du Grand Emprunt en juillet 2012, inauguré en septembre de la même année, on sait depuis fin mars dernier que le prototype est prêt. Un site internet en déshérance, aucun libraire important pour impulser une dynamique forte. Des acteurs comme Virgin, Chapitre qui n'existent plus. D'autres comme la Fnac, Relay, Cultura, Furet du Nord, Gibert qui n'ont jamais porté aucun intérêt au projet. Sans parler d'un acteur comme Hachette côté éditeurs. MO3T, Tolino, comment ne pas faire l'analogie, deux projets lancés en même temps par deux opérateurs européens majeurs. Contrairement en Allemagne où Deutsche Telekom a su rallier avec Tolino de grandes chaines allemandes du livre comme WeltBild, Thalia, Hugendubel, rien de tout cela en France. Tolino s'appuyait également pour la visibilité nécessaire du grand public sur le développement d'une liseuse et de tablettes, celui-ci porté exclusivement par l'opérateur allemand au démarrage avec de très longs mois de préparation en amont. Il faut bien aujourd'hui se poser la question: un réel avenir pour MO3T?

PS: en Espagne, l'opérateur Telefonika sur les traces de Tolino avec le récent Nubico.


YouScribe annonce le streaming

YouscribeAnnonce au Salon du Livre, celle de YouScribe qui va ouvrir un service de streaming en abonnement dans les prochaines semaines. Après Youboox, YouScribe... Le mythe de Youtube en marche. Opération de séduction en direction des éditeurs, notamment sur le piratage. Pas encore de détails sur l'offre elle-même, un simple mail pour en savoir plus. A revoir la conférence qu'ils ont organisés au Salon du Livre sur l'abonnement illimité. Des invités éditeurs, opérateurs et d'autres venant de l'univers de la musique pour expliquer les transitions possibles. Pas de libraires. Evacués du débat, que certains gonflés de certitudes enterrent déjà avec le numérique, paix à leurs âmes. David Lacombled (Orange) revient également sur le projet MO3T. Allez absolument jusqu'à 50'20'', avec des questions dans la salle qui heureusement permettent d'en savoir plus sur les rémunérations pour les éditeurs et ayants-droits, assimilées aux droits de prêts. "Vous êtes une entreprise à but non-lucratif qui fait un service public, ça c'est une bibliothèque". Un ange passe... A la fin enfin, merci Livres-Hebdo, l'offre de YouScribe devrait être de 10.000 titres à partir du 20 avril, plutôt du pratique/ savoirs, moins de littérature/ fiction. Il ne semblerait pas qu'il y ait de modèle Freemium. A suivre...


MO3T : le prototype fonctionne

Mo3TLivres-Hebdo revient cette semaine dans ses colonnes sur le projet MO3T, initié par Orange en 2012. Un modèle ouvert qui permettrait d'acheter des livres numériques, de constituer des bibliothèques personnelles transférables à volonté par le lecteur, mais aussi de prêter et d'offrir ses livres. Voir la présentation sur le site dédié. Ce dispositif arrive aujourd'hui dans une phase concrète et ces informations sont les bienvenues:

"Le prototype de ce système fonctionne et Dilicom, qui pilote le consortium de ses 17 participants, en fait la démonstration avec Orange auprès des acteurs du secteur, et au Salon du livre. "Il s’agit de garantir au lecteur qu’il pourra accéder depuis n’importe quel appareil, pour une durée illimitée, à ses livres numériques, achetés dans les librairies physiques ou numériques de son choix", rappelle Vincent Marty, directeur de Dilicom. MO3T désignait au départ ce "Modèle ouvert 3 tiers", qui rassemble les éditeurs et leurs distributeurs, les libraires, et les applications de bibliothèques personnelles dans un fonctionnement non exclusif, contrairement aux modèles fermés d’Amazon et d’Apple. En se rapprochant de la phase d’ouverture au public, le 3T est devenu le symbole plus intelligible pour les lecteurs de "liberté, simplicité et sécurité", indique Pierre Geslot, directeur de la lecture numérique chez Orange, très impliqué dans le projet.

Le démonstrateur permet aujourd’hui d’acheter un ebook via une des trois librairies en test (Dialogues, Lamartine, La Procure), pour le stocker dans un gestionnaire de bibliothèque personnelle (ePagine ou Orange), de le prêter ou de l’offrir. "Nous avons listé plus d’une centaine de services possibles. Pour la première version de ce démonstrateur, nous nous sommes limités aux plus simples", expliquent les initiateurs du projet. La technique n’est apparemment plus un problème: ce qu’il sera possible de faire dépendra des droits accordés par les éditeurs.

Le cœur de MO3T est donc un système de gestion de droits, permettant d’identifier qui peut faire quoi avec son livre numérique: est-il prêté, et pour combien de temps? Le propriétaire peut-il en conserver l’usage, ou n’y a-t-il plus accès, comme avec un livre physique? Peut-il transmettre sa bibliothèque à ses héritiers? La revendre? Le tout sans qu’aucun des acteurs de la chaîne n’ait accès aux données des autres.

"Ce service devra fonctionner à coût constant, l’objectif étant de récupérer les frais de DRM, qui ne seront plus nécessaires", souligne Vincent Marty. La suite appartient à la décision du consortium: "Continuer la recherche et le développement pour sortir la V2, démarrer en même temps l’exploitation de la V1, ce qui suppose la création d’une société, ou reporter le tout à plus tard", sachant que le projet est financé à hauteur de 7 millions d’euros par la Caisse des dépôts et le consortium.

PS: A lire également l'interview de Pierre Gelot, directeur du département Livres Numériques chez Orange.


Le MOTif: la chaine du livre à l'ère du numérique

Futur en seineA signaler le 19 juin prochain une proposition du MOTif et de Cap Digital dans le cadre de la manifestation Futur en Seine sur le thème "La chaine du livre à l'ère numérique". A partir de l’étude sur les "Pratiques de lecture et d‘achat de livres numériques" du MOTif réalisée par Sciences Po, qui détaille les fonctionnalités de 20 plateformes de vente, le profil des acheteurs et des retours d’expériences d’achat, cette rencontre sera aussi l’occasion de présenter le projet de distribution de livres numériques MO3T et d’ouvrir le débat sur les solutions industrielles concernant le livre numérique. Tous les détails et inscriptions sur le site du MOTif.


MO3T en deux mots

Mo3tLe feu vert avec les sous avaient été donné en juillet dernier, le projet MO3T (modèle ouvert trois tiers) a été officialisé le 27 septembre. 18 partenaires pour rendre la distribution numérique plus ouverte vers un plus grand nombre d'acteurs du livre. Une première maquette sera proposée en janvier 2013, un prototype en septembre 2013, et le début de l’industrialisation est prévu pour fin 2013. Tous les détails sur le site dédié (lire le billet de Florent sur CNet).


MO3T: feu vert avec les sous

Usine---gazConcidence des dates, quelques jours après l'ouverture de la librairie Google Play en France, le projet de librairie numérique française -sous le code MO3T- aurait reçu le feu vert du Commissaire Général à l’Investissement (CGI), placé sous l’autorité du Premier Ministre. C'est ce que révèle un blog de l'Express aujourd'hui: «Nous avons reçu leur feu vert début juillet», confirme-t-on chez Orange. MO3T regroupe les opérateurs, France Télécom et SFR, les éditeurs Eden (Gallimard, Flammarion, La Martinière) et Editis, mais également des réseaux de libraires comme la FNAC ou La Procure. Techniquement, Orange et SFR veulent proposer un service inspiré des sites de musique en ligne Deezer ou Spotify. Le lecteur se connectera à Internet pour accéder à ses livres stockés dans le réseau (le nuage) et, ce, depuis n’importe quel appareil. Il sera également possible d’accéder à l’ouvrage même si l’utilisateur n’est plus connecté. Une différence de taille avec l’approche d’Amazon dont les livres numériques sont uniquement lisibles sur son Kindle, tout comme Apple avec son iPad. Les libraires sont également intéressés par ce projet. Après avoir acheté un livre papier, les clients pourront recevoir une version électronique sur mobile ou tablette simplement en donnant leur numéro de téléphone."

Plusieurs dizaines de millions d'euros sont prévus, pas moins de 18 acteurs sont concernés. On parlait au début de fin 2012, puis printemps 2013. On peut encore ajouter dans la distance. Quels seront les usages de lectures numériques dans deux ans? Bien malin qui pourrait le dire aujourd'hui. Scepticisme de beaucoup en apparté dont Hachette (1er groupe français) qui n'est pas dans la boucle et qui prévient: "En mettant autant de participants autour de la table, ce projet complexe mettra beaucoup trop de temps à aboutir face aux rouleaux compresseurs américains.". Traduction diplomatique pour usine à gaz à la mode française. Entre technique et politique, on se rappelle d'un précédent récent malheureusement.

PS: à lire le billet sur Actualitté avec des explications de David Lacombled chez Orange:

«MO3T, c'est avant tout un projet de convergence et de fédération des acteurs. Nous ne nous articulons pas autour de la création d'une nouvelle offre, et en ce sens, MO3T ne sera pas une énième librairie en ligne, proposant des livres numériques. Il s'agit au contraire d'un projet de service qui soit interopérable et pérenne. Et qui, pour se structurer, tente de réunir tous les acteurs concernés autour d'une table.»

Pour faire simple, il faut envisager MO3T comme un immense réservoir dans lequel seront placés des livres numériques achetés par des usagers, et où les différents acteurs professionnels pourront se connecter, avec pour objectif de maintenir l'accès aux oeuvres, sans limite de temps. Aujourd'hui, un internaute qui achèterait son ebook chez Dialogues ne pourrait plus y accéder si le service fermait. MO3T assure une continuité dans les usages. Et ce, grâce à l'accès au cloud.

«La seule véritable nouveauté, c'est qu'Orange et SFR vont bosser ensemble...» s'épanche un éditeur.

Faites vos jeux. On en reparle dans quelques années...