12 notes dans la catégorie "Onix"

Onyx : présentation de la gamme 2016

Onyx-booxRevoilà Charbax, cet infatigable globe-trotter qui écume les salons high-tech depuis des années. Avec un œil toujours aiguisé, il nous présente une vidéo complète au stand du fabricant Onyx au HKTDC Fair de Hong Kong. Avec notamment ce très grand modèle Ony BooxMax au format 13,3 pouces qui sera proposé par un revendeur allemand à près de 700€ bientôt (via TheDigitalreader).


Onyx Boox Max : disponible en pré-commande

OnyxQui n'a jamais rêver de disposer de sa documentation au format A4 en mode numérique avec le confort de lecture des liseuses, avec la possibilité de les annoter ? A l'annonce de la sortie du modèle grand format DPT-S1 chez Sony il y a quelques années, beaucoup avaient été effrayés par le prix à plus de 1000$ affiché. Aujourd'hui, le fabricant Onyx propose en pré-commande (disponibilité mi-avril) sur le site allemand EReaderStore, son nouveau modèle Boox Max à 585€ (696€ avec les taxes). Doté d'un grand écran 13 pouces (équivalent A4) en eInk Mobius, il est doté d'un stylet pour annoter. Une résolution à 1600x1200 pixels, 16 niveaux de gris, 8GB de mémoire extensible à 32GB. Tout va dépendre des performances du processeur embarqué pour la gestion de documents particulièrement gourmands en taille. Bien entendu à 700€, le modèle d'Onyx ne concernera encore qu'une clientèle professionnelle, semi ou des amateurs très avertis. Mais c'est un sacré début. Le Sony DPT-S1 est vendu à 799$ aux Etats-Unis. Nous devrions voir d'autres modèles arriver cette année, Amazon pourrait peut-être lui même revenir sur ce segment avec des prix encore plus intéressants. Rappelons qu'il y a dix ans les liseuses au format 6 pouces étaient à des prix équivalents, on connait la suite... (via TheDigitalreader).


Onyx : nouveaux modèles Onyx Boox Max et N96

OnyxL'année 2016 sera l'année du retour de grands modèles de liseuses. A n'en pas douter. A découvrir deux premiers modèles l'Onyx Boox Max., premier modèle chez le fabricant Onyx en 13.3 avec un écran en eInk Mobius, l'autre Boox N96 en 9,7 pouces. A surveiller sur le site si une commercialisation en France va venir, ainsi que les prix proposés (via Todoereaders).

PS: En complément d'information, le site allemand Ereader-store.de serait le quasi-seul distributeur d'Onyx en Europe. Merci à Nicolas.


Onyx Boox Max en mars 2016

OnyxDécidément cette année 2016 devrait voir l'arrivée d'un certain nombre de grands modèles de liseuses chez les fabricants. Ils étaient reportés d'année en année avec des prototypes présentés ici et là au gré des salons. La production en route, les dates devraient enfin venir. De nouveaux 8 pouces sans doute mais déjà un grand modèle 13,3 pouces (format A4) du côté de Onyx, avec le Onyx Boox Max annoncé pour mars prochain. Pas encore de prix confirmés. A suivre de près... (via GoodeReader). 


Onyx Boox AfterGlow 2 : test complet

100_0509Je vous propose de découvrir aujourd'hui une liseuse très originale et assez confidentielle en France. Il s'agit de l'Onyx Boox AfterGlow 2, développée par la société Onyx. Elle est disponible sur le site de la marque mais aussi tout récemment sur un nouveau site LeLecteurModerne. C'est une bonne surprise qu'un nouveau distributeur français se lance ainsi pour donner une visibilité plus importante à cette marque. La gamme Onyx comprend 4 modèles. Deux modèles 6 pouces traditionnels, avec et sans éclairage intégré vendus 69 et 124€. Les deux autres modèles haut de gamme sont dans des formats plus grands. Un 6,8 pouces T68 Lynx à 179€ et un 9,7 pouces M96 Universe à 309€. L'Onyx Boox AfterGlow 2 est donc le modèle 6 pouces avec l'éclairage intégré, le grand standard sur le marché désormais depuis quelques années. Vendu 124€ sur la boutique avec l'ensemble des spécifications techniques. Pourquoi un modèle de plus par rapport à des marques désormais reconnues comme Amazon, Kobo, Bookeen ou PocketBook qui disposent pour chacun aujourd'hui de réseaux de distributeurs et de revendeurs importants avec des SAV? Ce modèle propose une autre approche, une philosophie différente, puisque son originalité réside dans sa très grande proximité avec l'environnement Android, nous allons le voir. Je vous invite à faire ensemble le tour du propriétaire:

Prise en main: Côté packaging, pas grand chose à dire. Boite cloche simple et bien faite, pas de traduction en français au dos. A l'intérieur la liseuse est accompagnée du traditionnel cordon usb. Un petit mode d'emploi minimaliste malheureusement seulement en polonais et en anglais. L'Onyx Boox AfterGlow 2 est agréable dans sa prise en main. Une couleur gris foncé, un design réussi tout en rondeurs. Sur les bords tout autour de la face avant un renfoncement qui accentue sa finesse. Même si les plastiques ne sont pas d'une qualité supérieure comme chez la concurrence, cela reste très correct. Le revêtement est mat et n'est pas trop sensible aux traces de doigts. Bon point. Côté connectique, en pied les sorties pour le câble usb, pour la carte mémoire SDCard et une sortie audio. Sur la tranche supérieure le bouton marche/ arrêt. Côté boutons encore, de chaque côté les boutons page avant et page arrière. Ils sont très souples et agréables à manoeuvrer. Pas de sensation de fragilité, ils ne dépassent pas du format de la liseuse. En bas de la liseuse, un bouton pour le retour au menu. Le dos de la liseuse dans le même revêtement mat que l'avant, toujours tout en rondeurs. A signaler le logo relativement discret en bas de la face avant. Bref, une prise en main agréable. Finesse et légèreté (184g sur la balance), tout à fait correct. Un ensemble très homogène. Même si les modèles de la concurrence sont supérieurs dans la qualité des plastiques et les revêtements de surface, la liseuse reste dans un standard acceptable.

Maintenant allumage. C'est long, très long. Moi qui suis habitué aux liseuses, j'avoue que j'ai été très surpris. C'est pas moins de 40 secondes d'attente avant de voir arriver l'écran d'accueil. Comme sur les tablettes. L'installation du système complet demande ce laps de temps. Cela semble une éternité, il faudra vous y faire à l'usage. L'allumage de l'éclairage intégré est proposé par défaut à l'ouverture. L'Onyx Boox AfterGlow 2 dispose d'un écran 6 pouces en eInk Pearl HD. Ce n'est pas la dernière qualité Carta chez eInk mais cela reste très bon. Une résolution en 758x1024, 212 dpi, du classique en la matière.

Bref, une prise en main correcte, les bémols restent à mon sens les plastiques de qualité en deçà de la concurrence et le temps d'allumage.

Eclairage intégré: Comme je l'ai dit il est proposé par défaut à l'ouverture de la liseuse. Pour le désactiver, une pression prolongée sur le bouton central. Idem pour le remettre en route. Efficace. La qualité de cet éclairage est bon. Pas de zones d'ombres particulièrement visibles en pied. La tonalité est naturelle ni trop bleue ni trop jaune. L'intensité est également très bonne avec un large spectre.

Navigation: L'Onyx Boox AfterGlow 2 est une liseuse entièrement orientée vers l'environnement Android. Il vous faudra choisir votre application de lecture comme sur une tablette ou un smartphone. Je vous rassure, il y a une application proposée par défaut sur la liseuse, OnyxReader. En maintenant la pression sur la couverture du livre à l'ouverture, vous aurez le choix entre NeoReader, OReader, FBReader et donc par défaut OnyxReader. D'autres applications bien connues dans l'univers Android comme Aldiko ou Mantano sont bien entendu téléchargeables sur le PlayStore dont vous aurez configurer l'accès avec mail et mot de passe comme sur un smartphone Android, première chose à faire évidemment. Tout fonctionne comme sur un smartphone en fait, sauf que vous êtes sur une liseuse avec la réactivité de l'encre électronique. Je vais me pencher d'abord sur l'application OnyxReader par défaut. Malgré le paramétrage de départ en langue française, les menus restent en langue anglaise. Comme toutes les applications embarquées d'ailleurs. Je n'ai pas trouvé de dictionnaires français satisfaisants, sans doute celui de EbooksGratuits, cela serait à vérifier. On peut régler le rafraichissement de pages, les différents réglages habituels sur les liseuses au rendez-vous. En revanche gros point noir, le choix de la fonte ne fonctionne pas (même dans des epub sans réglages CSS, ni fontes incluses); c’est clairement le bug le plus embêtant, d’autant plus qu’OnyxReader est l’appli de lecture par défaut. Côté réactivité, il y a un petit temps de latence dans les changements de pages, plus long que chez la concurrence. J'ai eu le sentiment de revenir quelques années en arrière sur des liseuses de précédentes générations. Bref, j'ai cherché à tester d'autres applications de lecture plus satisfaisantes. FBReader est plus satisfaisante mais le choix de polices reste trop limité, mais lui fonctionne bien, ouf.

Bonne surprise, le pinch and zoom avec les doigts pour régler la taille des caractères fonctionne également dans les différentes applications. L'application de lecture OReader fonctionne aussi pas trop mal. On navigue ainsi de logiciel en logiciel, essayant celui-ci ou celui-là sans être complètement satisfait il faut bien le dire. Lequel choisir? Bien mal fichu de répondre à l'arrivée. On a certes le choix, mais un choix qui n'est guère complètement satisfaisant en terme d'expérience de lecture à chaque fois. Autre détail, les boutons physiques ne marchent pas toujours avec les applications tierces, c’est selon. Ils marchent avec Mantano, mais pas avec Aldiko, par exemple. A chaque fois, c'est au petit bonheur, un peu le sentiment de développements laissés en jachère, débrouillez-vous avec cela en attendant mieux. Côté Mantano, il vous faudra acheter la version payante pour accéder à un choix de police.

A l'arrivée de tout cela, je retiens FBReader, Aldiko et Mantano en version payante. Pour moi, c'est un point clé. Un habitué d'Android, qui aura longuement testé et fait le choix d'une application de lecture particulière, s'y retrouvera d'emblée avec une liseuse à sa main. Dans le cas contraire, une expérience de lecture bien déstabilisante et avec un arrière-goût de frustration car rien n'est complètement abouti.

Côté réactivité je n'ai guère été emballé. Tactile et boutons fonctionnent correctement, les boutons ne fonctionnant pas toujours selon les applications je l'ai dit. La gestion de la bibliothèque est satisfaisante, elle ne dépend pas des applications. Affichage par liste ou couvertures, c'est bien fait. Boutique installée, ne vous attendez à rien, bien sûr, en langue française, il vous faudra passer par l'ordinateur et le cable usb. Je n'ai pas essayé Feedbooks, cela vaudrait le coup de tester. Un accès au stockage avec des fichiers affichés, mémoire interne et externe, classique. Vous pouvez incorporer une carte SD pour étendre la mémoire. Beaucoup d'applications de jeux peuvent être installés bien entendu, c'est le grand intérêt d'une telle liseuse avec l'environnement Android. Les amateurs s'y retrouveront vite.

Pour l'accès wifi, pas grand chose à en dire, il fonctionne très bien. Une bonne surprise, c'est la présence de l'audio qui ouvre sur des applications en text-to-speech Android, des fichiers audio à écouter. Le tout sans haut-parleurs, il vous faudra un petit casque. A noter un cloud proposé, Midiapolis Drive, un service de stockage en ligne préinstallé sur les Onyx, un peu comme Dropbox ou Hubic. Il y aura aussi bientôt un pack d’epub classiques français à télécharger m'a assuré le distributeur.

Quand on installe puis qu’on s’abonne à Pocket, chaque article en hmtl téléchargé apparaît ensuite dans la bibliothèque, puis sur l’écran de démarrage, c’est carrément à revoir. On ne sait pas trop comment gérer cela. Côté gestion PDF, je dois dire que je n'ai pas défriché de ce côté-là; cela demanderait sans doute une expertise experte des logiciels Android que je n'ai pas et que je n'ai pas eu le courage de défricher pour ce seul test. C'est sans doute à l'avenant du format ePub. Un mot sur l'autonomie aussi. Sa proximité avec Android et les accès wifi fréquents auront une réelle influence sur la batterie. Une quinzaine de jours je dirais, contre un mois voire plus sur des liseuses traditionnelles.

Cet environnement Android complètement ouvert désoriente plutôt qu'autre chose quand on souhaite une "bonne machine à lire qui fait le job et le fait très bien". A aucun moment, il faut bien le dire, je n'ai eu une expérience de lecture équivalente à ce que propose désormais la concurrence à la fois dans les interfaces générales mais aussi dans le soin des petits détails. Amazon, Kobo, Bookeen, PocketBook, tous ont capitalisé au fil des années sur leurs propres logiciels au rythme des mises à jours. Si il y a toujours des détails plus ou moins bons chez chacun (la liseuse idéale existe-t-elle?), il y a chez tous un environnement général bien fait et cohérent, que l'on prend plaisir à retrouver. Ici c'est moins bien abouti, un peu avec des élastiques si vous voyez ce que je veux dire. On mesure que les développeurs sur Android se sont complètement désintéressés des liseuses mais peut-on leur reprocher vraiment, c'est déjà tellement compliqué de suivre cette course à l'échalote permanente des environnements Android. Alors les liseuses, vous me direz...

Au final un sentiment bien mitigé pour cet Onyx Boox AfterGlow 2. Si j'aime les possibilités très ouvertes vers l'univers Android, je reste cependant réservé au niveau de la liseuse elle-même. Côté hardware, la qualité de fabrication est en retrait par rapport aux standards actuels du marché. Fabrication un peu juste, celle qui existait il y a deux, trois ans chez les concurrents. C'est fini aujourd'hui, concurrence oblige. Qualité des plastiques, revêtement, écrans eInk Carta sur certains modèles concurrents. C'est beaucoup, surtout pour un modèle vendu 124€. Il serait bien moins cher (au-dessous des 100€) peut-être, mais à ce niveau de prix, difficile de tenir la concurrence. Même bémol du côté du software avec les interfaces de lecture. Tous les concurrents ont fait de gros efforts ces dernières années du côté du confort de l'utilisateur, à la fois dans les écrans, dans la navigation, dans la mise en valeur des réglages. Les soucis du détail sont partout, ce n'est pas pour rien. Les lecteurs sont de plus en plus exigeants, les liseuses demandent des interfaces très lisibles et claires. L'univers Android, s'il est riche et plein de possibilités n'en demeure pas moins pour l'instant relativement éloigné des liseuses il faut bien le dire. Si tout est ouvert, c'est au canif et à l'opinel, au lecteur de se débrouiller. L'interface en français est absolument rudimentaire, les bugs sont récurrents, on ne sait trop pourquoi. Quel logiciel choisir, celui-ci plutôt que tel autre? A moins que vous ayez une grande pratique des applications de lecture sur Android, il vous faudra toutes les essayer.

Il faudra être un vrai fan de bidouilles et d'Android pour apprécier cette liseuse et son environnement à sa juste valeur. Une "liseuse de geeks" assurément. Je l'ai montré autour de moi, c'est le sentiment qui revient à l'utilisation. Attention, il faut en être conscient avant d'acquérir cette liseuse. Je ne vois l'intérêt de l'Onyx Boox AfterGlow 2 que pour ceux qui ont une grande familiarité avec l'univers Android, déjà gros lecteurs sur smartphones/ tablettes et qui voudraient retrouver leurs applications favorites sur une liseuse dédiée, mener une complémentarité de lecture entre les appareils. Hormis ce cas très précis, je pense que les autres utilisateurs risquent d'être déçus, incapable d'y trouver une expérience de lecture réellement satisfaisante dans les détails. Un gap important qu'il va être difficile de combler, j'ai bien peur. Les efforts de la concurrence sont bien là et ce n'est pas pour rien. Souhaitons que les applications de lecture Android se penchent un peu sur ces "liseuses Android", elles le méritent certainement pour l'étendue de leurs possibilités. Nous verrons si l'avenir des liseuses Android s'ouvrent dans les années à venir. A suivre de près les grands modèles, c'est peut-être de ce côté-là que les lecteurs exigeants les attendront avec des possibilités étendues qui se rapprochent de l'univers des tablettes. Et là, Android a bien entendu toute sa force de frappe. A suivre...

Les plus:

  • écran eInk Pearl HD très correct
  • éclairage intégré de bonne qualité, lumière naturelle sans halos
  • modèle compact, design réussi, finesse, légèreté
  • finition générale acceptable, bonne prise en main
  • port micro SD card
  • port audio
  • accès possibles à des clouds
  • bon web browser
  • ouverture très large vers l'univers Android, applications jeux et autres

Les moins:

  • plastiques et revêtement qui ne sont pas de qualités supérieurs
  • temps d'allumage important
  • processeur qui manque de vélocité
  • application de lecture par défaut insatisfaisante
  • pas d'application de lecture complètement aboutie
  • choix difficile d'un logiciel "idéal", retenons FBReader, Aldiko et Mantano
  • défauts sur les dictionnaires, les polices, la gestion des boutons
  • langue française bien trop souvent absente
  • fonctions incompréhensibles et bugs récurrents
  • gestion Pocket pas réussie
  • mises à jours logiciels sans aucunes certitudes
  • pas de fonctions sociales
  • pas de librairie embarquée
  • autonomie réduite avec accès wifi fréquent
  • liseuse un peu chère, rapport qualité/ prix

Je remercie Nicolas chez LeLecteurModerne de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici, ainsi que sur la page Pinterest. C'est ma 40ème liseuse testée à ce jour.

PS: à signaler également un très bon test sur eBookReader. Je vous mets la vidéo.

100_0507 100_0508

 

 

 

 

 

 

 

100_0501 100_0503 

 

 

 

 

 

100_0504

100_0505 

 

 

 

 

 

 

100_0506

100_0502

 

 

 

 

 

 

 


Onyx : ouverture d'un site français Onyxboox.fr

OnixVous avez peut-être déjà vu quelques vidéos sur les modèles de liseuses Onyx. Une très bonne nouvelle aujourd'hui, puisqu'elles sont désormais disponibles sur un site français Onyxboox.fr. 4 modèles sont proposés, depuis la Boox Classic à 69€ jusqu'à la Boox M96 Universe au format 9,7 pouces à 309€. L'originalité des liseuses Onyx c'est qu'elles fonctionnent sous Android 4 (sauf Boox Classic, Android 2), dans une version parfaitement adaptée à la lecture. Les Onyx Boox sont les seules liseuses du marché (sauf la Boox Classic) qui vous laissent ainsi la possibilité d'y installer les logiciels de lecture de votre choix, tous bien connus dans l'univers des tablettes: Aldiko, Mantano, MoonReader, FBReader mais aussi via Amazon Kindle, Google Play Books, Adobe Acrobat. Utiliser une liseuse comme une tablette Android! J'aurais l'occasion de vous en reparler en toute fin d'année avec des tests. En attendant, revoir les présentations de la T68 Lynx faites pendant l'été sur EbookReader, DigitalReader et GoodeReader.


Onyx Boox Lynx T68 sur GoodeReader

OnyxPlusieurs vidéos du côté de GoodeReader sur l'Onyx Boox Lynx T68. A la fois l'appareil lui-même mais aussi l'environnement Android et l'éclairage intégré. Un modèle au grand écran 6,8 pouces en vente exclusivement sur le site de Onyx. Après le Kobo Aura HD et en attendant d'autres modèles chez Bookeen et Pocketbook, il serait sans doute intéressant que des distributeurs comme Pixmania ou d'autres le proposent en France.


Onyx Boox T68 Lynx : nouvelle liseuse au format 6,8 pouces

OnyxEn attendant le Cybook Ocean qui est malheureusement toujours au abonné absent, un autre grand modèle est désormais disponible chez le fabricant Onyx. Une liseuse Onyx Boox T68 Lynx, au grand format 6,8 pouces, une alternative à l'excellente liseuse de chez Kobo, Aura HD. Plusieurs fonctionnalités supplémentaires, le bluetooth, le support de l'audio. Disponible sur le site au prix de 179€. Deux vidéos du côté de EbookreaderItalia et AllesEbook.


CES Las Vegas : Onyx Boox et JetBook

Une adresse incontournable à chaque fois qu'il y a un salon quelconque à l'autre bout du monde, c'est celle de notre ami Charbax (franchement pour l'adresse, il faut le savoir, hein?). Au milieu de ce fatras de tablettes, il garde toujours une petite pensée pour le marché de la lecture numérique. Deux vidéos en provenance de Las Vegas, l'une concernant un grand lecteur Onyx Boox M90 et l'autre des mini JetBook à 99€ à base d'écrans LCD.


SNE: un ISBN par format et norme ONIX

Sne J'avais oublié de faire un petit billet sur ce sujet si important. La commission numérique du Syndicat National de l’Edition a organisé le 27 janvier dernier, à l’attention de ses membres, un atelier dédié aux normes et standards dans l’édition à l’ère du numérique, auquel Electre et Dilicom ont été associés. A cette occasion, les trois organismes ont formulé plusieurs recommandations sur l'identification des livres numériques: attribution d'un ISBN distinct pour chaque version numérique (distinct par type de format) et l'utilisation de la norme ONIX pour l'échange des métadonnées. Plus de détails sur le site du SNE. Un petit lexique des termes numériques est proposé ici. Pour la norme ONIX, la traduction en français d'un site comme celui d'Editeur.org, par exemple, serait particulièrement pertinente (des premières traductions à l'initiative du Cercle de la Librairie sont déjà disponibles ici). Rappelons aussi que la librairie Dialogues à Brest continue sa mission d'évangélisation et propose aux éditeurs une aide au référencement.