Kobo Aura One : des problèmes d'autonomie

KoboauraoneDes pertes d'autonomie très importantes ont été constatées par les utilisateurs sur le dernier modèle Kobo Aura One. L'autonomie passant de plusieurs semaines d'utilisation à quelques journées seulement, voire moins. Un problème que je n'avais pas relevé lors de mon test en octobre dernier. Kobo a semble-t-il résolu le problème en proposant un nouveau firmware en téléchargement aux Etats-Unis et au Canada (voir GoodeReader). Celui-ci devait être disponible en Europe et en France. Beaucoup de commentaires à ce sujet sur le blog. Personnellement je ne dispose plus de ce modèle pour le tester à nouveau, voir si tout est désormais correct. N'hésitez à me faire part de vos différents commentaires. J'ai bien entendu demander des informations à Kobo France sur le sujet.


Europe : le prêt numérique comme le prêt imprimé

LogoUne décision de la Cour de Justice européenne était attendue cette semaine. "Le prêt d’un livre numérique (e-book) peut, sous certaines conditions, être assimilé au prêt d’un livre traditionnel. Dans une telle situation, l’exception de prêt public, qui prévoit notamment une rémunération équitable des auteurs, a vocation à s’appliquer" indique un communiqué du service de presse de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Celle-ci était saisie d'une question soulevée par la justice néerlandaise à la suite d'une procédure engagée par l'association regroupant les bibliothèques publiques des Pays-Bas contre les contrats de licence que lui imposent les ayants droit, via une société de gestion de droits. Une décision qui pourrait remettre en cause les licences actuelles de prêts aux bibliothèques. Tout dépend ce que l'on met bien sûr sous les "certaines conditions".

Si l'on suit le raisonnement, le principe qui aurait les faveurs de la Cour de Justice européenne serait celui qui a cours pour le livre imprimé, à savoir une licence imprimée/ numérique unique à l'exemplaire achetée par les établissements et un prêt unique à l'usager sans simultanéité. Un modèle de licence qui par ailleurs n'a guère de sens dans l'univers numérique et ne satisfait pas les bibliothèques pour leurs usagers. L'arrêt de la Cour de justice de l'UE n'entraîne pas de conséquence immédiate, mais il place le système français sous la menace d'un recours identique, qui s'appuirait sur cette décision de la juridiction suprême en Europe. Pour clarifier cette situation, une adaptation du droit de prêt en France pourrait s'avérer nécessaire. Acheter deux fois, c'est bien là le problème. Au-delà de cette décision pour les bibliothèques, je trouve qu'elle va aussi dans le sens de l'offre couplée (imprimé-numérique) pour les consommateurs, une offre qui mériterait une évolution elle aussi nécessaire dans les prochaines années (via Livres-Hebdo).

PS: un seul exemple pour illustrer le problème auquel sont confronté les bibliothèques, celui du dernier livre de Umberto Eco, Ecrits sur la pensée au Moyen-Age, publié chez Grasset au printemps dernier. Les coûts pour disposer à la fois en prêt de la version imprimée (30€TTC avec une remise de 9% maximum) et de la version numérique pérenne (un prêt à la fois dans des conditions identiques au livre imprimé) au prix de 86,97€, trois fois le prix public hors-taxe de la version imprimée...


BVA : les français et la lecture

BvaA découvrir une étude sur les français et la lecture réalisée par l'institut BVA pour la presse régionale. 80% des français affirment aimer lire (contre 77% en 2015) et seulement 5% ne lisent aucun livre par an. Cela représente en moyenne 14 livres par personne et par an. Le sondage complet à retrouver ici. Comme d'habitude pour archives ici. Coté numérique, je retiens deux slides sur l'utilisation des liseuses et la lecture des livres numériques. La liseuse s'installe peu à peu dans les pratiques malgré les prix élevés des livres qui doivent en décourager sans doute beaucoup. 20% des personnes interrogés affirment avoir lu des livres numériques, un pourcentage qui aurait doublé par rapport au sondage de 2015. C'est même 3% des lecteurs qui disent ne plus lire qu'au format numérique. C’est une évolution forte des pratiques numériques (via ActuSF).

Liseuse01

Liseuse02


Foire de Frankfurt : les fabricants chinois étaient présents

IreaderLes fabricants chinois de liseuses pourraient-ils changer la donne en Europe dans les mois ou les années à venir? C'est la question qui se pose en voyant la présence à la récente Foire de Frankfurt de nouveaux acteurs. Zhangyu, un acteur semble t-il très important sur le marché chinois puisqu'il revendique 40% du marché. Sous la marque IReader, à découvrir son modèle 6,8 pouces. Très intéressant aussi un autre fabricant qui présente un modèle Boyue T103, un grand format en 10,3 pouces flexible en eInk Mobius (résolution 1872 x 1404, 227 ppi). Une série en pré-production actuellement. Là où le japonais Sony a récemment jeté l'éponge avec son DPT-S1, les chinois peuvent-ils réussir au travers de partenariats avec des distributeurs en Europe? Personnellement je trouve que l'on a cruellement besoin de modèles ouverts et génériques. On parle beaucoup d'avancées dans l'interopérabilité. Ces modèles pourraient y participer. A suivre... (via Lesen.net).


IDPF : le rapprochement avec le W3C est voté

IdpfLes organisations membres de l'IDPF (International Digital Publishing Forum) ont largement approuvé, par une majorité de 72 voix (88%) contre 10 (12%), le plan proposé par le Conseil d'administration de l'IDPF pour fusionner l'IDPF au sein du World Wide Web Consortium (W3C). L'annonce a été faite par un communiqué:

"Le plan se poursuivra maintenant et l'achèvement du rapprochement est prévu d'ici janvier 2017. Il sera toujours assujetti à la finalisation des ententes définitives nécessaires.

86 voix ont été exprimées (dont 4 abstentions), ce qui équivaut à 66% des 130 membres IDPF en règle. Cela représentait le pourcentage le plus élevé de membres participant à un vote ou à une élection au cours des huit dernières années, dépassant de loin la condition de quorum de 25%.

Il reste encore beaucoup à faire pour rédiger et exécuter les documents finaux nécessaires à l'exécution de la combinaison envisagée, ainsi que pour entreprendre d'autres activités de transition. IDPF s'attend à partager plus d'informations au cours du mois prochain sur le statut et les prochaines étapes concernant la combinaison.

Nous espérons que tous les membres de l'IDPF et les autres membres de l'industrie, qu'ils soient ou non initialement en faveur de la combinaison proposée, se joindront maintenant et collaboreront pour maximiser le succès d'une communauté éditoriale considérablement accrue dans le W3C afin d'avancer efficacement vers un réseau ouvert et accessible, un écosystème interopérable de l'édition numérique."

Voir le communiqué ici.


SNCF : e-Livre restera en accès gratuit pour les usagers

SncfPar un communiqué de presse la SNCF confirme que le service e-Livre d'accès en streaming à des livres numériques sera en accès gratuit dans les trains. L'abonnement avec la période gratuite, initialement fixée à un mois et demi, disparait:

"Un an après le lancement de l’application SNCF e-LIVRE en octobre 2015, la SNCF a sollicité les utilisateurs pour évaluer leur satisfaction sur ce service. Les demandes des lecteurs ainsi collectées ont contribué à réaliser la nouvelle version de la bibliothèque digitale disponible aujourd’hui. Les évolutions suivantes ont donc été développées:

  • Le service est gratuit et sans abonnement. Il est également disponible en mode «hors ligne» permettant de lire les ouvrages sans connexion Internet.
  • Les lectures sont classées par durée de parcours et thématiques variées: 10 minutes à rire, 40 minutes à buller, 30 minutes à mener l’enquête…
  • La sélection régionale est renforcée: une sélection d’ouvrages régionale renouvelée tous les mois pour découvrir le patrimoine culturel, les auteurs... Le lecteur choisit sa région mais il peut à tout moment découvrir d’autres régions.
  • La navigation est améliorée avec un choix de lecture plus simple et plus rapide grâce à 4 bannières: la sélection du mois, les ouvrages régionaux, les lectures audios, l’accès à l’ensemble de la bibliothèque.
  • Le service est accessible aux malvoyants grâce au partenariat avec l'Association Vincent Haüy, permettant l’accès à des livres audios.

La bibliothèque digitale propose toujours des ouvrages variés (romans, livres jeunesse, bandes-dessinées...) et renouvelés tous les mois, ainsi que des «extraits des livres dont on parle» offrant un zoom sur l’actualité littéraire. Les utilisateurs du service e-Livre découvriront également, à partir de janvier et jusqu’au 31 mai 2017, les romans sélectionnés pour la 17e édition du prix SNCF du Polar. Chaque mois, un des romans en compétition sera disponible en intégralité."

Le communiqué est ici.


PocketBook : plus de distribution en France

PocketbookVous êtes nombreux à me demander régulièrement des informations sur la distribution des liseuses PocketBook en France. Ne cherchez pas. La marque PocketBook fait l'objet d'une interdiction de vente sur le territoire français. Même les sites étrangers sont concernés (revoir mon billet il y a un an). Les seuls modèles disponibles sont les modèles commercialisés sous la marque Tea. Il n'y aura pas de nouveaux modèles chez eux d'ici la fin de l'année.


Tolino : un nouveau Tolino Vision 4 HD

TolinoTolino propose un nouveau modèle Tolino Vision 4 HD. La principale innovation concerne la lumière intégrée qui s'adapte automatiquement à la lumière de votre environnement. Un réglage qui supprime la lumière bleue la nuit pour améliorer la qualité de sommeil. Une fonction que Kobo proposait récemment sur son grand modèle Kobo Aura One. Tolino est le premier à ajouter à sa gamme une liseuse 6 pouces avec cette fonctionnalité, appelée sans doute à être un standard demain. Ce Tolino Vision 4 HD embarque un écran eInk Carta, 1448×1072, 300ppi, 8 Go de mémoire (6Go pour la bibliothèque). Voir le site Tolino. Je n'ai pas encore vu d'indication de prix. Les modèles Tolino ne sont pas disponibles en France, seulement en Belgique francophone. Notre ami allemand de Lesen.net nous propose déjà une vidéo complète sur son site.

PS: prix apparu sur les sites allemands à 179€, un prix très intéressant avec toutes les dernières évolutions en 6 pouces, Amazon est prévenu... A signaler que l'on peut justement trouver sur Amazon les liseuses Tolino... [la page Tolino française a même été mise à jour]


Librinova : des cafés littéraires avec la SNCF

LibrinovaUn partenariat annoncé entre Librinova et la SNCF par communiqué de presse. Du 8 novembre au 21 février, deux mardis par mois, Librinova, plateforme d’aide à l’autoédition, embarque ses auteurs à succès, issus de l’édition numérique, à bord des iDTGV pour des rencontres et des quiz littéraires avec les voyageurs.
Au programme de ces Cafés Littéraires: des rencontres avec des auteurs Librinova auto-édités puis publiés chez des éditeurs traditionnels, une bibliothèque mobile, des quiz pour tester sa culture littéraire et même une dictée, pour les plus téméraires!
Pour ne pas oublier ceux qui préfèrent rester à leur place mais qui aiment tout de même la littérature, Librinova organise également un concours de nouvelles autour du thème «Le temps d’un voyage». A l’issue de l’opération, les meilleures histoires seront publiées dans un recueil. Tous les détails sur le site dédié.


Calibre : 10ème anniversaire et nouveau design

Calibre10ème anniversaire et tout nouveau design pour le logiciel libre et gratuit Calibre, l'indispensable outil pour gérer votre bibliothèque de livres numériques (tous formats), les classer, les modifier, les exporter dans un format de votre choix selon vos différents matériels. L'interopérabilité en un mot, c'est Calibre. Il a profité d'une de ses fréquentes mises à jours pour nous proposer une nouvelle interface d'accueil, les icones des fonctionnalités entièrement redesignés. Très réussi. Si vous ne connaissez pas encore Calibre, vous n'aurez décidément plus d'excuses, c'est par ici. A signaler également l'excellent tutoriel TutoCalibre en français. Calibre compterait plus de 3 millions d'utilisateurs à travers le monde. Voir la fiche Wikipedia. Un immense merci à Kovid Goyal, le créateur de Calibre, pour son apport à la communauté des lecteurs de livres numériques.


La littérature allemande au format numérique

Drapeau-allemandLa récente parution de La Montagne magique de Thomas Mann chez Fayard dans une nouvelle traduction m'a donné l'idée de regarder où en sont les numérisations des grands titres de la littérature allemande dans les catalogues numériques des éditeurs. J'ai repris les 49 titres recencés dans La Bibliothèque Idéale parue en 1988. Le constat est assez affligeant malheureusement. Seulement 9 titres sont disponibles en français, même pas 20%... Rilke, Hesse, Musil, Broch, Döblin, la liste est longue des absents... A l'heure où la France sera l'invitée d'honneur à la Foire de Frankfurt dans un peu moins d'un an, force est de constater que "nos amis allemands" ne sont pas l'objet d'une attention très vive chez les éditeurs français. Un an pour améliorer la situation?

En 10 livres...

  • La Mort de Virgile / Hermann Broch (Gallimard) Non

  • Woyzeck / Georg Büchner (Christian Bourgois ou Actes Sud) Non

  • Les Affinités électives / Johann Wolfgang Goethe (Flammarion) Oui ici

  • Le Procès / Franz Kafka (Flammarion) Oui ici

  • Michaël Kohlhaas / Heinrich von Kleist (Fayard) Oui ici

  • La Montagne magique / Thomas Mann (Fayard) Oui ici

  • L'Homme sans qualités / Robert Musil (Seuil) Non

  • Ainsi parlait Zarathoustra / Frieedrich Nietzsche (Flammarion) Oui ici

  • Les Carnets de Malte Laurids Brigge / Rainer Maria Rilke (Gallimard ou Flammarion) Non

  • La Marche de Radetsky / Joseph Roth (Seuil) Oui ici

En 25 livres…

  • Perturbation / Thomas Bernhard (Gallimard) Non

  • Berlin Alexanderplatz / Alfred Döblin (Gallimard) Non

  • Scènes de la vie d'un propre à rien / Joseph von Eichendorff (Libretto) Non

  • Effi Briest / Theodor Fontane (Gallimard) Non

  • Le Tambour / Günter Grass (Seuil) Non

  • Simplicius simplicissimus / Hans Jacob Grimmelshausen (Fayard) Non

  • Le Jeu des perles de verre / Hermann Hesse (Calmann-Lévy) Non

  • Le Chat Murr / E.T.A. Hoffmann (Gallimard ou Libretto) Non

  • Hyperion / Friedrich Hölderlin (Gallimard ou Flammarion) Non

  • Sur les falaises de marbre / Ernst Jünger (Gallimard ou Livre de Poche) Non

  • L'Autre côté / Alfred Kubin (José Corti) Non

  • Nathan le Sage / Gotthold Ephraim Lessing (Aubier Montaigne) Non

  • Hymnes à la nuit / Növalis (Gallimard ou Belles Lettres) Non

  • Les Brigands / Friedrich von Schiller (Aubier Montaigne) Non

  • L'Homme à tout faire / Robert Walser (L'Age d'Homme) Non

En 49 livres…

  • Malina / Ingeborg Bachmann (Seuil) Oui ici

  • La Grimace / Heinrich Böll (Seuil) Non

  • Mère courage et ses enfants / Bertold Brecht (L'Arche) Non

  • Auto-da-fé / Elias Canetti (Gallimard) Non

  • Les Chutes de Slunj / Heimito von Doderer (Rivages) Non

  • Le Juge et son bourreau / Friedrich Dürrenmatt (Livre de Poche) Non

  • Homo faber / Max Frisch (Gallimard) Non

  • De l'Allemagne / Heinrich Heine (Livre de Poche) Non

  • Le Grand Théâtre du Monde / Hugo von Hofmannstahl - Non

  • Siebenkas / Jean-Paul (Aubier) Non

  • Henri le Vert / Gottfried Keller (Aubier) Non

  • Professeur Unrat / Heinrich Mann (Grasset) Non

  • Anton Reiser / Karl Philipp Moritz (Fayard) Non

  • Le Marquis de Bolibar / Leo Perutz (Albin Michel) Non

  • Vienne au crépuscule / Arthur Schnitzler (Stock ou Livre de Poche) Non

  • Transit / Anna Seghers (Livre de Poche) Non

  • L'Homme sans postérité / Adalbert Stifter (Libretto) Oui ici

  • L'Homme au cheval blanc / Theodor Storm - Non

  • L'Or du Rhin / Richard Wagner (Flammarion) Non

  • Le Coup de foudre / Frank Wedekind (L'Age d'Homme) Non

  • Cella ou les vainqueurs / Franz Werfel (Stock) Non

  • Christa T. / Christa Wolf (Seuil) Non

  • L'Homme jasmin / Unica Zürn (Gallimard) Non

  • La Confusion des sentiments / Stefan Zweig (Livre de Poche, Payot ou Bouquins) Oui ici

PS: le magazine Lire proposait en 2012 une liste avec quelques titres supplémentaires. Deux sur dix au format numérique...

  • Les Souffrances du jeune Werther, Johann Wolfgang Goethe (Livre de Poche) Oui ici
  • Odes, Elégies, Hymnes, Friedrich Hölderlin (Gallimard) Non
  • Contes fantastiques, Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (Garnier Flammarion) Non
  • Livre des chants, Heinrich Heine (Cerf) Non
  • Le Loup des steppes, Hermann Hesse (Livre de Poche) Non
  • L'Opéra de quat'sous, Bertolt Brecht (L'Arche) Non
  • A l'Ouest rien de nouveau, Erich Maria Remarque (Stock) Oui ici
  • L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty, Peter Handke (Gallimard) Non
  • Extinction, Thomas Bernhard (Gallimard) Non
  • Austerlitz, W.G. Sebald (Gallimard) Non

Statista : la lecture numérique en 2021

Liseuse-couleur-solaireLa société Statista donne une projection dans une infographie sur le marché de la lecture numérique à l'horizon 2021. Par ePaper, Statista entend le secteur de la presse quotidienne. Par eBook, Statista entend l'ensemble des contenus numériques proposés par les éditeurs, au-delà du seul marché grand public. Statista donne des données 2015 qui semble assez loin des chiffres donnés par les différents secteurs de la presse et de l'édition cette année. Ils demanderaient à être reconfirmés avec les sources. A mon avis il est difficile de mener pour l'instant une telle projection. Cela dépendra en très grande partie de la sortie effective de nouveaux supports de lecture en affichage couleur et en grands formats. Rendez-vous est pris... (via l'Usine Digitale).

Ebook


Lisa : une application pour l'ePub 3

LisaUne nouvelle application Lisa est proposé depuis hier par ArtBookMagazine. Il s'agit d'une application de lecture gratuite permettant de lire des livres numériques tous formats : PDF, EPUB2 mais aussi EPUB3 au format recomposable ou à marge fixe, incluant ou non des contenus enrichis audio vidéo ou autre contenu multimédia interactif. Lisa a été conçu dans les standards Readium de l'IDPF et sera compatible à terme avec les solutions techniques de protection LCP (DRM light). Elle est pour l'instant uniquement disponible dans l'environnement IOS d'Apple sur iPhone et iPad. Elle devrait rejoindre Android l'année prochaine. C'est dans cet environnement que les solutions pour lire des fichiers EPUB 3 sont pour l'instant les plus décevantes, aucun libraire - Google et Kobo en tête-, ne proposant quoi que ce soit.


Ezra Pound : ABC de la lecture en version numérique

AbclectureUn ouvrage classique enfin disponible dans sa version numérique. ABC de la lecture a été publié en 1934 et se présente comme une initiation aux grandes oeuvres littéraires du monde entier et le manifeste d’une théorie esthétique. Dans cet essai il s'agissait pour le poète américain Ezra Pound de développer sa propre doctrine littéraire et poétique. Paru il y a tout juste 50 ans en 1966 aux Editions de L'Herne par les soins de Dominique de Doux dans une traduction de Denis Roche (décédé l'année dernière), il avait été repris en version de poche dans la collection Idées chez Gallimard. Il est aujourd'hui proposé en version numérique par La République des Lettres.


EInk : 10 ans de liseuses

Eink10 années tout juste entre l'Iliad d'Irex Technologies et le dernier Kobo Aura One. L'occasion d'une photo comparative entre ces deux liseuses, mesurer l'évolution de la qualité des écrans eInk et du confort de lecture. Sans parler du design, du poids et de la finesse, du tactile, de la mémoire, de la rapidité du processeur, de l'ergonomie de navigation, de l'éclairage intégré, de l'autonomie, de l'accès à des catalogues, du prix, etc. Tout cela n'a plus rien à voir. Seul le stylet et la facilité d'annotation n'a pas été retenu au fil des années. D'ici la fin de l'année, je reprendrais quelques modèles "historiques" en test pour des séquences vintage. A suivre...

Iliadkobo


Bookeen : Cybook Muse HD chez E-Leclerc

MusehdLes deux nouvelles liseuses de chez Bookeen viennent tout juste d'arriver dans les boutiques. J'ai déjà repéré un prix particulièrement intéressant chez E-Leclerc qui propose la Muse HD à 109,90€ sur site et en magasins. Voir ici. Un écran eInk Carta avec la meilleure définition 300ppi sur le marché, cela à un peu plus de 100€. Personne dit mieux...


Quaternum : un point sur le "livre web"

AntoineNotre ami Antoine Fauchié revient aujourd'hui dans un billet très complet sur les fameux "livres-web", ces livres numériques qui se présentent sous la forme de sites web. Un micro-phénomène défriché par quelques-uns depuis plusieurs années. Si on l'oppose souvent au format ePub qui dispose de modèles économiques et d'usages solides, c'est plus aujourd'hui en terme de complémentarité qu'il est envisagé.


PILEN : colloque autour de l'ePub

PilenChaque année depuis 2014, le PILEn (Partenariat Interprofessionnel du Livre et de l’Édition numérique) organise un colloque sur un thème interprofessionnel. L’édition 2016 de l’événement se tiendra le 5 décembre prochain à Bruxelles et sera portée vers le format ePUB qui reste un enjeu crucial pour l’avenir du secteur du livre numérique. Le colloque s’adresse aux acteurs issus de tous les maillons de la chaîne du livre, qui auront l’occasion d’exprimer leur point de vue sur les pratiques en matière de livre numérique au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et de dresser un état des lieux sur la question. Tous les détails sur le site du PILEN.


Le site Mobipocket fermera le 31 octobre

MobipocketLe site Mobipocket fermera définitivement le 31 octobre prochain. Pionnier du livre numérique sur les Palm et autres "assisants personnels" PDA de la fin des années 90, cet acteur français avait été racheté en avril 2005 par Amazon, qui s'appropriait par la même occasion le format prc/mobipocket pour ses premiers Kindle deux ans plus tard. Une page qui sent bon les premières années du web, elle rejoindra désormais l'Internet Archive pour l'histoire du livre numérique... (via TheDigitalreader).

Mobipocket


Kobo Aura Edition 2 : test complet

Kobo aura 2Quelques semaines seulement après la sortie du grand Kobo Aura One (mon test ici), voici venir une nouvelle version du modèle de moyenne gamme, le Kobo Aura Edition 2. Apparu il y a tout juste trois ans en octobre 2013 (mon test ici), le Kobo Aura inaugurait à l'époque les modèles avec des écrans bord à bord, sur le principe des smartphones et tablettes. Le succès avait été très mitigé par rapport au Kobo Glo. Je vous propose aujourd'hui un test complet de ce nouveau modèle Kobo Aura Edition 2. Il est disponible depuis quelques semaines chez plusieurs revendeurs, le principal toujours la Fnac qui renouvèle année après année sa confiance à Kobo. Prix à 119,99€, un prix de base très compétitif surtout avec des promotions sur des périodes ponctuelles et la carte Fnac. Voir toutes les spécifications sur le site de Kobo. Le Kobo Aura Edition 2 s'inscrit dans une gamme complète des Kobo qui est partiellement renouvelée en cette rentrée, avec deux modèles Kobo Aura One et donc Aura Edition 2. Avec les Kobo Touch 2.0, et Aura H2O, c'est aujourd'hui pas moins de quatre modèles qui sont proposés en France avec des prix allant de 89,99€ à 229,99€. Le Kobo Glo HD pourtant excellent, sort par la petite porte. Un petit peu dommage, surtout qu'il disposait d'un écran eInk Carta avec une définition la plus élevée sur le marché à 300ppi. La proximité avec ce nouveau modèle risquait de brouiller les choses pour les consommateurs. Sans doute que cela a motivé la décision de Kobo pour le marché français. Je rappelle pour mémoire mes trois tests réalisés sur les trois autres modèles, Kobo Touch 2.0, Kobo Aura H2O et Kobo Aura One. Une bien belle gamme de liseuses.

La concurrence est désormais rude sur le marché des liseuses qui est devenu très mature, avec des lecteurs qui passent beaucoup de temps à lire sur leurs matériels et qui sont forcément de plus en plus exigeants. Plus que le prix, c'est le soin du détail et l'ergonomie générale qui président au choix. Quelques dizaines d'euros supplémentaires ne sont souvent pas rédhibitoires à l'achat, pour des liseuses que l'on conserve de nombreuses années. J'étais resté assez mitigé à l'époque sur le Kobo Aura. Voyons si ce nouveau modèle 6 pouces est à la hauteur des attentes, surtout qu'il remplace l'excellent Kobo Glo HD. Le challenge sera-t-il relevé?

Prise en main: Côté packaging, un réel effort de la part de Kobo. Un étui, puis une boite cloche, une très belle présentation. Superbe à offrir. A l'intérieur, la liseuse, un cordon usb, un mode d'emploi rapide. La prise en main du Kobo est extrêmement agréable. On est tout de suite conquis par la finesse et la légèreté de cette liseuse (180g et 8,5mm d'épaisseur).

Côté design, c'est très réussi aussi. Kobo a tout remis à plat pour ce nouveau modèle 6 pouces. Si nous avions cru sur les premières images que ce modèle disposerait d'une dalle bord à bord, c'était une erreur. Grosse surprise donc. Ce Kobo Aura Edition 2 suit la tradition des Touch, Glo et Glo HD, en rupture par rapport à l'ancien Aura. Si le Kobo Aura One dispose bien d'une dalle bord à bord (qui couvre l'ensemble de la surface supérieure, comme une tablette), Kobo n'a pas suivi ce choix pour ce modèle 6 pouces en dessous. Remise à plat du design qui suit celui de l'Aura One. Des bords arrondis, un très discret logo dans la partie inférieure gauche (j'apprécie beaucoup), des côtés tout juste suffisamment larges pour la taille des pouces, une excellente prise en main avec une liseuse très compacte. Le petit plastique brillant qui entourait l'écran sur le Kobo Glo HD a disparu ici, bravo. Le choix de plastiques mat, qui ne sont pas sensibles aux traces de doigts, est excellent. Kobo, contrairement au Glo HD, a fait le choix de qualité de plastiques supérieurs. Un bosselage arrondi très réussi sur les côtés droit et gauche au dos de la liseuse. Au dos toujours, si l'on retrouve le design du grand modèle, en revanche la matière grainelé caoutchouteuse est absente, dommage. En haut du dos, le bouton bleu marche/arrêt suffisamment large et qui ne dépasse pas en surépaisseur. Pas de boutons tactiles sur ce modèle, Kobo a abandonné depuis très longtemps, tout par l'écran. Sur les bords il subsiste seulement en pied l'emplacement pour le cable USB. La finition de l'ensemble est parfaite. A la prise en main, pouces sur les côtés ou en bas de l'écran, très agréable. Réussite absolument complète même si l'on regrette un peu la matière caoutchouteuse au dos qui aurait vraiment été un petit plus. Beau travail.

Allumage maintenant. Le Kobo Aura Edition 2 dispose d'un écran en eInk Carta, 1024 x 768 résolution 212ppi. Kobo abandonne le 300ppi, ce qui se fait de mieux actuellement. Le pari ambitieux qui avait été fait sur le Glo HD n'est pas reconduit. Dommage, mais est-ce que cela est un réel handicap? Non, je ne le pense pas. L'écran est très beau, bien contrasté. Vous verrez les photos comparatives en bas de l'article. Des noirs puissants, un fond d'écran bien clair, une résolution bien suffisante dans le détail des caractères. Comme d'habitude on peut regretter que Kobo n'aille toujours pas au-delà des 6 pages dans les réglages du flash noir, personnellement 10/15 pages me semble un pré-requis chez les fabricants aujourd'hui. Allez, un effort Kobo, tous les modèles méritent vraiment cette évolution.

Navigation: Comme pour les autres Kobo, je reprend les éléments puisqu'ils se révèlent identiques au niveau du software. Allumage très rapide, 15/20 secondes à partir du mode éteint, 2 secondes seulement à partir du mode veille que l'on privilégiera bien entendu au quotidien. On passe du mode éteint/ veille avec un temps prolongé avec le bouton au dos. Page d'accueil classique désormais sur tous les modèles Kobo avec de nombreuses briques. On retrouve la même navigation que sur les autres modèles, les mises à jours se font très régulièrement. Livre ouvert, derniers livres téléchargés, bibliothèques, recommandations avec l'accès à la librairie par le wifi. Toutes les dernières actions disponibles en un seul coup d'oeil. Kobo met aussi en valeur les statistiques "Reading Life". Ceux ou celles qui les utilisent beaucoup seront contents de les retrouver. Pour les autres qui n'en ont pas grand chose à faire comme moi, c'est une déception de les voir toujours ainsi encombrer la page d'accueil mais on peut les enlever, paramétrage dans les menus.

Comme pour les autres modèles Kobo, on retrouvera la navigation générale bien connue au fil des mises à jours. Les nouveaux venus chez Kobo se familiariseront très vite. On accède rapidement à sa bibliothèque avec un défilement sous forme de barre en bas. Très pratique. Affichage possible sous forme de listes également. A signaler aussi que l'on peut créer ses propres étagères de livres en choisissant ses propres thèmes. Pour la navigation, un mode tactile très efficace, une très bonne rapidité des pages avec un processeur puissant de 1 Ghz désormais classique. Une excellente réactivité. Pour le défilement des pages comme tous les Kobo, on peut frotter la surface légèrement mais aussi simplement toucher le bord droit ou gauche, un détail mais très agréable à l'utilisation. Si on touche le milieu de la page, on accède directement à des propositions de réglages. Navigation dans le livre (table des matières, annotations, recherche, définition et traduction), avancement rapide dans les pages, changement des polices et paramètres. Une déception toujours chez Kobo c'est l'absence du réglage de la grosseur des caractères sur un mode pinch and zoom très pratique avec les doigts comme chez d'autres fabricants. Dommage, un bémol qui devrait vraiment devoir être comblé chez Kobo.

Toutes les annotations/ surlignages que vous aurez pu faire seront sauvegardées. Attention, pas d'utilisation possible de stylet. Un dictionnaire Larousse est intégré quand vous laissez votre doigt sur un mot sélectionné. Il y a aussi des dictionnaires de traduction intégrés, à sélectionner au choix. Changement de polices maintenant. Une dizaine de polices au total ont été embarquées, les meilleures restant Amasis, Caecilia et Malabar, mais il est aussi possible d'en télécharger d'autres dans un dossier fonts à créer très facilement. Taille des polices, interlignage, marge et justification se règlent avec des barres de défilement, bien pensées. Vous pouvez revenir à tout moment sur le document par défaut qu'aura choisi l'éditeur. Pour les polices embarquées, la gestion des césures est assurée. Beaucoup de soin toujours sur la gestion de la typographie, marges, interlignage, fonctions avancées pour contrôler la graisse du caractère avec une prévisualisation. Kobo a toujours un coup d'avance dans ces fonctions de réglages typographiques. A signaler également l'excellent Pocket pour récupérer des flux d'articles, un très bon complément avec le web. On voit aussi apparaître un accès Overdrive vers des bibliothèques potentielles dans les menus mais qui ne sera pas utilisable en France pour l'instant.

En résumé sur l'ergonomie générale, ce Kobo Edition 2 bénéficie comme les autres d'une navigation et d'une qualité de lecture remarquable. Pas grand chose pour le prendre en défaut. Certains regretteront l'absence d'emplacement pour une carte micro SD, 4Go de mémoire embarqué tout de même. L'univers du sofware Kobo est un vrai atout, ce modèle comme les autres, et il s'améliore régulièrement. Seul bémol donc, le pinch and zoom, difficilement explicable aujourd'hui.

Eclairage intégré: Beau résultat de ce côté aussi, l'éclairage intégré est excellent. Les diodes sont quasiment invisibles en tête et pied. Pas de halos disgracieux, nous avons un éclairage très naturel qui ne tire pas vers le bleu mais plutôt un peu chaud. Comme pour le Kobo Aura One, j'aime beaucoup. On peut régler la luminosité de manière très précise avec un potentiomètre mais la luminosité est ajustable à tout moment de la lecture sans passer par les paramètres. Il suffira de glisser le doigt sur le côté gauche de l'écran. Kobo est le seul à proposer cette fonction. Sur ce modèle, Kobo ne reconduit pas les innovations de l'Aura One, à la fois du réglage automatique en fonction de la lumière du jour et de la suppression de la lumière bleue le soir. A l'arrivée une gestion globale de la lumière intégrée qui est excellente.

Lecture de PDF: pas de surprise sur ce modèle comme sur les autres de la marque, la gestion de la lecture en mode PDF reste très sommaire. On espérerait des évolutions notables du côté du software, surtout pour les plus grands modèles (voir un billet complémentaire ici].

Accès wifi: Evidemment, le Kobo Aura Edition 2, comme les autres modèles de la gamme Kobo, tire toute sa facilité d'utilisation avec la librairie numérique de Kobo/ Fnac. Une fois que vous aurez paramétré votre accès wifi, vous disposez du catalogue très étendu avec une interface assez réduite dans les choix mais relativement efficace pour trouver des livres. Vous pouvez aussi facilement accéder à des débuts de livres à télécharger. On regrettera sur cette librairie gérée par Kobo l'absence de livres sans DRM avec un seul tatouage numérique proposés par beaucoup d'éditeurs. Bien dommage, on aura tendance à s'orienter chez d'autres libraires. Autre fonction intéressante si vous souhaitez partager vos lectures, c'est une fonction sociale Reading Life qui vous permet de synchroniser votre compte Facebook. En ce qui concerne le navigateur web, il existe bien, il est bien planqué dans les suppléments. Comme d'habitude sur les liseuses, une fonction relativement accessoire. Il vous permettra de récupérer des flux rss, des livres gratuits mais pas de gérer un achat de manière satisfaisante. Si vous voulez acheter ailleurs qu'à la Fnac ou sur Kobo, il faudra le faire depuis l'ordinateur par les dossiers. L'accès à des clouds type Dropbox se fait parfaitement bien, je vous invite à essayer pour gérer votre bibliothèque.

Comme d'habitude, je voudrais signaler également un aspect important à tenir compte si vous ne voulez pas forcément acheter des livres à la Fnac ou sur le store de Kobo. En effet, Kobo apporte aux fichiers des éditeurs un traitement particulier. La mise en page des ePubs qui ne passent pas par Kobo n'est pas optimisé pour les liseuses de la marque. En plus de l'absence de titres courants en tête de page [que l'on ne peut d'ailleurs pas supprimer dans les paramètres chez Kobo, bien dommage] le blanc en tête est du coup réduit, le blanc de pied n'est jamais constant d'une page à l'autre au fil de la lecture. C'est particulièrement inconfortable, cela se ballade constamment. Ce sera le cas aussi pour des livres numériques que vous pourrez emprunter en bibliothèque. C'est une réserve qui est valable pour tous les modèles Kobo. C'est vraiment dommage. Voir plus de détails ici.

Verdict: Au final, le Kobo Aura Edition 2 se révèle tout à fait à la hauteur des attentes. Design et fintion générale très réussis, plastiques mat de qualité, légèreté, finesse, qualité de l'écran, rapidité, éclairage intégré performant, qualité du software Kobo. Un renouvellement de modèle très réussi. Une liseuse magnifique et performante avec un rapport qualité/ prix absolument excellent. Vous apprécierez comme moi ce Kobo Aura Edition 2 au quotidien, chez vous comme en mobilité avec son format très compact.

Les plus:

  • écran eInk Carta de grande qualité, définition et contraste
  • excellent design, qualité de la finition générale, finesse, légèreté, prise en main parfaite
  • qualités des plastiques et de la surface arrière, discrétion des logos
  • bonne ergonomie de la navigation, réglages complets, tactile très efficace
  • processeur très rapide, mémoire interne étendue
  • qualité de l'éclairage intégré, réglage avec le doigt
  • polices nombreuses, gestion des césures, qualité des réglages typographiques
  • ajout de polices possible
  • dictionnaire Larousse et dictionnaires de traductions intégrés
  • fonctions annotations, lecture sociale Reading Life, Pocket
  • librairie associée avec catalogue Kobo/ Fnac très étendu
  • accès possibles à des clouds type Dropbox ou Hubic
  • mises à jours logiciel fréquentes
  • rapport qualité/ prix excellent

Les moins:

  • flash noir limité à 6 pages seulement
  • pas de grossissement pinch and zoom
  • pas de possibilités d'annotations avec stylet
  • gestion décevante du format PDF
  • pas d'audio, text-to-speech
  • pas d'emplacement carte micro SD
  • réserve sur la lecture de fichiers ePub hors environnement Kobo/ Fnac

Je remercie l'équipe de Kobo France de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici (ou avec le tag TestAldus) ainsi que sur la page Pinterest. Ceci est mon 47ème test de liseuses sur le blog. N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ci-dessous pour vous rendre compte.

100_0941 100_0942

 

 

 

 

 

100_0943 100_0944

 

 

 

 

 

 

 

 100_0945 100_0946

 

 

 

 

 

 100_0947 100_0948

 

 

 

 

 

 

 

Touch 2, Aura Edition 2, Aura H2O et Aura One.

100_0949

100_0951


Google : fin de la numérisation avec Hachette

GoogleGoogle a rompu fin août son accord de numérisation avec Hachette. Il portait à l'origine sur 40.000 à 50.000 titres, des livres qui ne sont plus commercialisés par le groupe mais toujours sous droits d'auteurs. Google n'a pas donné suite, sans plus d'explications si l'on en croit les récents propos d'Arnaud Nourry (PDG d'Hachette). Signé en 2010, il s'agissait surtout pour Google de regagner la confiance des éditeurs français après des procès à répétition contre son projet GoogleBooks. Google c'était le diable à l'époque... Un exercice réussi pour Google de ce côté-là puisque tous les catalogues commerciaux des éditeurs ont rejoint le store GooglePlay quelques années plus tard. Restait un contrat-boulet bien couteux pour Google avec des livres visiblement défraichis, un paradoxe pour un éditeur... «Hachette avait fixé un certain nombre de critères de qualité sur l'état des livres, explique-t-on chez Google. Or, tantôt ils étaient déchirés, tantôt couverts de traces de doigts, ou froissés, après être restés longtemps dans les librairies et les bibliothèques. Finalement, seule une petite proportion pouvait être mise en ligne et monétisée». Les enjeux sont ailleurs pour le géant californien... (via LesEchos).