EDRLab : Readium LCP sur la rampe de lancement

Edrlab_logoUne DRM moins intrusive et facile d'utilisation. Envoyer aux pelotes la DRM Adobe que nous supportons tous malheureusement sur la gestion de nos bibliothèques personnelles depuis tant d'années. Readium LCP est maintenant sur la rampe de lancement et plusieurs distributeurs numériques et développeurs d’applications de lecture sont en train d’intégrer dans leur solution cette technologie non-propriétaire et “user friendly”. EDR Lab invite les professionnels à un webinar (conférence en ligne) en français le 16 février prochain. Ils présenteront l’état du projet et indiqueront comment se fait l'intégration à l’écosystème Readium LCP en peu de temps et pour un coût minime. Editeurs, libraires, bibliothécaires, fabricants de liseuses, gestionnaires d'applications, tous concernés pour nous lecteurs! Les détails sur le site.

PS: à signaler la mise en ligne du côté de TEA d'une nouvelle étude sur le retour de leur DRM Care, proche de Readium LCP. Il s'agit de  confronter leur solution de protection de fichiers numériques, CARE, à la DRM Adobe au niveau des usages. Début 2015, une première étude sur les usages liés à la DRM Adobe avait été réalisée par TEA. Ils renouvellent aujourd'hui cette étude, sans appel. Tous les détails sur le blog. Pour les aider, n'hésitez pas à répondre à leur questionnaire "Quel lecteur numérique êtes-vous?" en fin de billet.


L'IDPF disparait au sein du W3C

Publishingatw3cC'est fait. Le 30 janvier dernier a été acté la fusion de l'IDPF (International Digital Publishing Forum) dans le W3C (World Wide Web Consortium). Le site de l'IDPF devient un site archives. Les informations et les publications seront désormais sur le site du W3C ici. Un peu d'émotion. J'ai retrouvé mon premier billet sur l'ePub le 22 mai 2008, revoir les 142 billets, une petite histoire de l'ePub. Longue vie au format ePub au W3C ! Revoir cette vidéo qui explicite ce rapprochement.

PS: A signaler qu'un groupe "Save the IDPF, save Epub" ne souhaite pas ce rapprochement, avec beaucoup d'inquiétudes sur le développement du format ePub avec des intérets qui ne sont pas forcément ceux du web. L'édition ne devait-elle pas conserver une structure indépendante? Voir sur TheDigitalBookWorld. L'avenir nous le dira...


Bibliothèques : l'ABF appelle au droit de prêt pour le livre numérique

AbfL'ABF (Association des bibliothécaires de France) a publié aujourd'hui un communiqué demandant l'application en France du rendu de la Cour de Justice de l’Union européenne en matière de mise à disposition des livres numériques pour les bibliothèques (à revoir ici). 

L'ABF souligne que la décision est immédiatement applicable, sans nécessité de modifier la loi française sur le droit de prêt. Mais c’est à présent au niveau européen que l’effort doit être porté pour obtenir une modification de la directive sur le droit de prêt de 1992 et consacrer des modèles plus favorables à la diversité des usages numériques. En conséquence, l’ABF demande :

  • l’application immédiate de la décision de la CJUE concernant la mise à disposition des livres au format numérique [selon les règles du droit de prêt classique, à savoir une offre exhaustive et la règle «Une Copie – Un Utilisateur» (One Copy – One User) pérenne];
  • l'entrée des représentants des auteurs à la gouvernance de PNB;
  • l’ouverture d’une réflexion concertée au niveau européen et international, aux côtés de l’IFLA et d’EBLIDA, pour la modification de la directive sur le droit de prêt.

Voir le communiqué complet ici. Cela supposerait une évolution des modalités de prêt actuellement dans l'offre PNB (Prêt numérique en bibliothèque) qui repose pour la très grande majorité des éditeurs sur la simultanéité des offres et la durée limitée des licences. Pour être conforme au rendu de la CJU, une offre "basique" sans simultanéité et pérenne, sur le modèle actuel de celle que propose le groupe Hachette, devrait pouvoir être jointe aux offres actuelles. Reste évidemment à définir les prix et les modalités de gestion du prêt numérique par ailleurs réclamées par l'ABF. Paradoxalement, ce sont ces offres sans simultanéité qui sont les plus décriées par les bibliothécaires, surtout pour des nouveautés très demandées par les abonnés. Une offre calquée sur le prêt du livre imprimé qui représente un certain non-sens dans un environnement numérique.

D'autre part je relève:" Aujourd’hui seuls 18,5% des titres proposés par les éditeurs en numérique sont disponibles via PNB." Complètement faux, 123.866 titres disponibles dans PNB sur 235.737 titres disponibles dans l'offre commerciale des librairies (relevé LesLibraires.fr de ce jour), soit 52%.

PS: Dans ce communiqué, L'ABF cite le réseau Carel: "Comme le souligne l’association Réseau CAREL, les bibliothèques n’ont actuellement pas assez de poids dans les négociations contractuelles avec les éditeurs pour faire évoluer significativement le modèle." Bien au contraire, le réseau Carel a pu faire évoluer très significativement les conditions de PNB depuis trois ans avec les éditeurs. J'ai d'ailleurs vu sur twitter que le Réseau Carel avait demandé le retrait de propos qui ne sont pas du tout les siens.


Etats-Unis : les ventes de livres numériques plongent en 2016

Nielsen-logo1Dans le cadre de DigitalBookWorld fin janvier, Jonathan Stolper, vice-président senior et directeur général mondial de Nielsen Book a confirmé que les ventes de livres numériques aux Etats-Unis seraient en baisse de 16% par rapport à 2015 sur les neuf premiers mois de l’année 2016. Le panel concerne une trentaine d'éditeurs. La baisse la plus importante concerne la fiction jeunesse, dont les ventes ont chuté de 28%. Du côté de la fiction pour adultes c'est une diminution de 15% en 2016 alors que le format représentait quand même 49% de toutes les ventes l'année dernière dans la catégorie; il serait en baisse de trois points de pourcentage par rapport à 2015. Les ventes ont chuté de 13% en 2016 dans la catégorie non-fiction pour adultes et représenteraient 12% de toutes les unités vendues dans le segment l'an dernier, comparativement à 15% en 2015. Au total, la part des ventes de livres numériques était de 23% en 2016. C'était 27% en 2015. Du coup, c'est le format hard-cover qui redouble le format numérique, une situation que l'on ne pensait plus possible depuis 2012. Parmi les raisons de cet effondrement, c'est toujours le prix qui est mis en cause: le prix moyen de l'ebook est passé de 5€ à 8€ en moyenne (une hausse de 60%). Autre facteur évoqué, de plus en plus de lecteurs d’ebooks utiliseraient leurs smartphones ou tablettes pour lire, alors que les utilisateurs de liseuses sont les plus gros acheteurs de livres numériques (via PublishersWeekly).


Bibliothèques : les offres de prêts de livres numériques s'accèlèrent

ToscaLa société Tosca Consultants publie son enquête 2017 sur le marché des logiciels pour les bibliothèques. Du côté des gestionnaires de prêt de livres numériques apparus dans la foulée du projet Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB), ce sont désormais 27 fournisseurs différents qui les proposent aux établissements, avec 46 formules différentes (13 fournisseurs de plus en un an). Voir la liste complète au 1er janvier 2017, tous les détails sur le site de ToscaConsultants. Liste complète


Canopé : un service de prêt de livres numériques avec Numilog

CanopéRéseau Canopé (Réseau de création et d'accompagnement pédagogiques), anciennement Centre national de documentation pédagogique (CNDP) dépendant du ministère de l'Education nationale, propose désormais un service de prêts de livres numériques en partenariat avec Numilog et son outil BiblioAccess. Les livres sont proposés aux formats ePub ou PDF, ils peuvent être consultés en ligne et/ou téléchargés pour une durée de 21 jours (3 livres en même temps). L'emprunt de livres numériques requiert un abonnement auprès de chaque atelier Canopé en régions. Un catalogue de 450 titres pour l'instant, essentiellement du groupe Hachette, Hachette Education, Dunod, Armand Colin, Foucher, Larousse, Livre de Poche, etc. Sauf erreur, ces versions numériques ne sont pas proposées par des libraires qui vendent habituellement les livres imprimés aux établissements dans le cadre des marchés publics. Une telle offre bientôt dans les centres de documentation et d'information des établissements scolaires ? Voir ici.


Walrus Books : des livres imprimés à la demande

WalrusC’est fait. Les Editions Walrus Books proposent désormais leurs livres en versions imprimées. Les "pure-players" numériques basculent leurs productions au fur et à mesure. Après Publie.net, TiersLivre, Onlit, NumérikLivres, les livres sont désormais disponibles en papier chez votre libraire préféré en impression à la demande, en distribution Hachette. "Nous restons avant tout une maison numérique. Mais cela ne veut pas dire que nos deux mondes sont séparés. Au contraire : à présent, des passerelles peuvent être créées. Le but maintenant est de créer un cercle vertueux qui profite à tous les acteurs de la chaîne du livre, et peut être de relancer un peu la passion dans un métier qui a tendance aujourd’hui à sombrer dans l’ennui du nivellement." Tous les détails sur le blog. 13 premiers titres disponibles, par exemple sur le réseau Leslibraires.fr.


SNE : nouvelle formule des Assises du livre numérique

SneLe Syndicat National de d'Edition (SNE) revoit sa formule pour l'organisation de ses Assises du livre numérique. Il n'y aura plus de rendez-vous au moment du Salon du Livre de Paris au printemps. Une fois par an désormais, à l'automne. Joint le communiqué de presse:

Depuis leur création en 2008, les Assises du livre numérique sont un lieu de débat, de pédagogie et de prospective sur le développement numérique dans le domaine de l’édition.
Le succès de l’édition de novembre 2016, qui s’est distinguée par la présence discontinue d’un public de plus de cinq cents professionnels du livre, a confirmé l’importance pour la profession d’un rendez-vous majeur, valorisant la prise de parole d’experts internationaux.
Vous pouvez retrouver sur le site du SNE ici.

La commission numérique du Syndicat national de l’édition poursuit cette ambition en instaurant à partir de 2017 un rendez-vous annuel à l’automne, dédié à l’innovation dans le domaine de l’édition, mettant à l’honneur des invités internationaux venus partager leurs stratégies de développement.
 
Parallèlement, l’édition des Assises du livre numérique, qui se tenait en marge du salon Livre Paris, s’éclipse au bénéfice de deux manifestations soutenues par le SNE :  
Le salon Livre Paris poursuit sa rénovation et développe une programmation pour des publics professionnels en créant en 2017 une scène professionnelle et un Forum des métiers qui aborderont la place du numérique dans l’écosystème du livre.
L'Epub Summit organisé par EDRLab tiendra sa deuxième édition les 9 et 10 mars 2017, en tant que manifestation professionnelle européenne dédiée à l’innovation des formats pour inventer la lecture numérique de demain.
 
Le SNE a le plaisir de donner rendez-vous au public des Assises du livre numérique le 23 novembre 2017 pour un tour d’horizon annuel des opportunités de développement du numérique dans l’édition française et internationale.
 
Organisées par le Syndicat national de l’édition, avec le soutien de la SOFIA et du CFC, ces rencontres resteront entièrement gratuites, sur inscription, pour tous les professionnels du livre. 


Jacques Prévert enfin au format numérique

Prevert40ème anniversaire de la mort de Jacques Prévert en avril prochain. Le numérique s’invite dans cet anniversaire Jacques Prévert. Tout arrive enfin. À partir d'aujourd'hui les principaux recueils Choses et autresFatrasGrand bal du printempsHistoires et d’autres histoiresImaginairesLa pluie et le beau temps, Spectacle et bien sûr le plus connu d'entre tous Paroles. Voir sur Feedbooks. Pour ceux qui préfèrent le papier les deux volumes des Œuvres complètes de Jacques Prévert dans la Pléiade seront réunis pour la première fois dans un coffret illustré au printemps.


SIGIL améliorez vos ePubs - 02 Supprimer les lignes de blancs

SigilUn deuxième petit tutoriel sur Sigil pour améliorez vos ePubs. J'ai choisi d'utiliser le logiciel libre SIGIL qui me parait le plus facile et le plus complet pour bon nombre de petites modifications simples. Il propose également de fabriquer des ePubs de manière élaborée mais ce ne sera pas le sujet dans ces tutoriels. C'est en tout cas une première sensibilisation simple à ce logiciel très riche qui vous permettra d'aller plus loin si vous le souhaitez. Après la suppression des polices en novembre dernier (revoir ici), je vous propose aujourd'hui de supprimer les lignes de blancs entre les paragraphes. C'est un élément qui revient régulièment dans les ePubs, notamment chez beaucoup d'ePubs gratuits que vous trouverez. Suivez le guide:

DeuxDeuxième petit tutoriel donc. Pourquoi ces blancs entre les paragraphes? Outre le fait de surcharger inutilement les pages avec des changements de pages plus fréquents, ces lignes de blancs sont assez gênantes au fil de la lecture. En effet, typographiquement la ligne de blanc entre les paragraphes marque une rupture de temps dans le récit. La systématiser à chaque changement de paragraphes n'est pas correct. Si vous désirez les enlever de vos ePubs, voyons comment les supprimer simplement :

  • Télécharger le logiciel libre sur votre ordinateur, c'est ici. Je vous conseille cet excellent manuel pour démarrer.
  • Ouvrez SIGIL depuis votre bureau, puis ouvrez dessus le fichier ePub du livre numérique que vous voulez modifier. Il faut bien sûr que celui-ci ne comporte aucune DRM. Des fichiers comportant des tatouages peuvent être modifié sans intervention supplémentaire (merci aux éditeurs concernés), c'est l'un de ceux-là que j'utiliserais ici. Vous pouvez cliquer sur les copies d'écrans ci-dessous pour les agrandir.
  • En haut à gauche: File, puis Open comme sur tous les logiciels classiques.
  • La couverture apparait au milieu, normal. Dans la zone à gauche de l'écran, vous visualisez le déroulé de votre livre, la couverture, le titre, puis les différents chapitres, etc. Ceux-ci sont nommés indifféremment selon les livres. Pas d'inquiétude si c'est différent chez vous. Il s'agit de repérer un chapitre, n'importe lequel, en cliquant dessus.

Sigil1

  • Comme vous le voyez sur ce chapitre qui apparait dans la zone au milieu de l'écran, les lignes de blancs entre les paragraphes sont bien présentes, il s'agit maintenant de les enlever. Dans cette zone centrale, vous visualisez à la fois l'ePub tel qu'il apparaitra sur votre écran de lecture mais aussi la version codée en cliquant en haut sur le bouton < > qui se trouve à droite du petit livre. Vous basculez ainsi petit livre (version lecture) et < > (version codée).

Sigil2

  • Une fois que vous avez ainsi cliqué sur < >, la version codée de votre chapitre apparait. Repérez la balise qui se trouve dans les paragraphes. Ici c'est <p class="Standard">, mais cela peut être tout autre chose, l'essentiel est de repérer comment s'appelle cette balise dans votre livre.

Sigil3

  • Retournez ensuite dans le déroulé de votre livre à gauche. En descendant avec l'ascenceur après les fichiers du texte, vous trouvez un dossier Style, ouvrez-le, vous accédez à un ou plusieurs dossiers qui sont vos feuilles de styles. Elles déterminent la mise en forme de votre texte. Cliquez sur le style.css.

Sigil4

  • La feuille de style apparait au milieu de votre écran. Repérez la fameuse balise qui vous intéresse, ici en l'occurence <p class="Standard">. Intéressez-vous à deux éléments qui sont à la suite de cette balise : margin-bottom et  margin-top. Vous voyez qu'ellles sont suivies toutes les deux de deux valeurs.

Sigil5

  • Modifiez ces deux valeurs à 0 comme sur l'écran ci-dessous.

Sigil6

  • Voilà, c'est presque terminé. Allez juste vérifier que les blancs entre les paragraphes ont bien été supprimés. Vous pouvez retournez visualiser n'importe quel chapitre puisque la feuille de style corrigée s'applique bien évidemment à tout le livre.

Sigil7

  • Les blancs entre les paragraphes ont bien été supprimés, c'est bon. Ne vous inquiétez pas pour des blancs plus importants dans le texte qui marquent de vraies ruptures dans le temps du récit. Ceux-ci ne seront pas impactés.
  • N'oubliez pas de sauvegarder votre ePub avant de sortir de Sigil. File puis Save en haut à gauche. Vous voyez, une opération assez simple qui ne vous demandera que quelques minutes une fois que vous l'aurez pratiquée plusieurs fois.
  • A bientôt pour un nouveau petit tutoriel. Bonnes lectures !

Suisse : la bibliothèque numérique romande

BnrUn site à ne pas oublier pour vos recherches de livres du domaine public de qualité. C'est la Bibliothèque numérique romande qui propose depuis quelques semaines une mise à jour avec le téléchargement intégral gratuit de sa collection. Leur domaine : "la littérature suisse romande (d’expression française), et, sans esprit régionaliste, les régions voisines, France, Suisse, ou ailleurs". Plus de 500 titres tous formats, à découvrir avec un protocole de torrents. Parmi les titres récents, des livres d'Emmanuel Bove, Isabelle Eberhardt, Robert Desnos, etc. C'est par ici.


SLF : l'intéropérabilité du livre numérique pour les lecteurs

Slf"Défendre le principe d’interopérabilité du livre numérique contre les systèmes fermés imposés par les multinationales du Web, afin de laisser le lecteur libre d’acheter son livre où il le souhaite, y compris en librairie." C'est l'une des 11 propositions du SLF (Syndicat de la librairie française) aux candidats de la prochaine élection présidentielle, présentées par son président Matthieu de Montchalin. Un enjeu important et une première puisqu'à la dernière élection en 2012, le marché du livre numérique en France n'existait pour ainsi dire pas. Espérons que les choses avancent pour les lecteurs. L'annonce a aussi été faite de la transformation du site librairiesindépendantes.com en un "portail des portails” national de la librairie indépendante, non marchand mais sensé apporter "plus de visibilité et plus d’activité à chaque librairie." (via Livres-Hebdo).


Notre liberté plus par les livres que par le web

CrouzetC'était fin novembre, j'étais passé à côté, milles excuses. En observateur attentif du livre comme du web, Thierry Crouzet nous livre sur son blog "12 bonnes raisons d'aimer plus les livres que le web". Le format numérique du livre compris, à condition bien sûr que celui-ci en prenne le même chemin et ce n'est pas gagné du tout quand on voit le camembert actuel du marché du livre numérique. Je partage les convictions de Thierry.


Yotaphone 2 : test complet (1)

Yotaphone2Je vous présente un test du Yotaphone 2. C'est un premier billet, d'autres viendront dans les semaines à venir. Ce Yotaphone 2 n'est pas un nouveau modèle. Vous l'aurez sans doute aperçu à sa sortie début 2015. On en avait beaucoup parlé à l'époque. Un smartphone particulièrement innovant puisque en plus d'un écran classique 5 pouces Amoled, il dispose à son verso d'un écran eInk 4,7 pouces synchronisé. Depuis cet automne il est proposé aux alentours de 150€, un prix très attractif, début 2015 c'était autour de 700€. Vous trouverez tous les détails sur le site français de Yotaphone. Loin de vouloir rivaliser avec des spécialistes de smartphones bien plus qualifiés que moi sur ce sujet (je vous conseille le billet et la vidéo extrêmement complète de PhoneAndroid), je souhaiterais vous faire partager mon avis d'utilisateur. Voir comment il complète ou se substitue à mes lectures numériques. Je l'utilise depuis plusieurs semaines et je dois dire que je suis particulièrement conquis par son utilisation quotidienne.

Design tout d'abord, un très beau smartphone, fin, léger, la finition est impeccable. Même s'il est ancien avec Android Kit-Kat, il fait un excellent job. La navigation est fluide, rapide, très réactive, la qualité de l'écran Amoled très bonne.  Pas forcément au top pour des geeks avides de performances de derniers cris, mais un smartphone très à la hauteur pour bon nombre d'utilisateurs. C'est plus le deuxième écran qui nous intéresse ici. Ce Yotaphone 2 dispose donc d'un affichage à encre électronique tactile, 960x540, 235ppi., 16 niveaux de gris. L'intérêt de cet écran est à deux niveaux. D'une part disposer d'une autonomie étendue aussi bien avec une simple veille de l'appareil avec un affichage de fonctionnalités basiques, que quand la charge de batterie devient faible. D'autre part, disposer d'un écran eInk pour lire dans des conditions de lumière de jour plus confortablement, voire de lectures immersives de longue durée sans fatigue visuelle. Eternel débat sur lequel je ne reviendrais pas ici, le sujet est largement épuisé depuis des années. Certes, cet écran ne dispose d'une définition optimale. On voit très nettement la différence avec des écrans en eInk Carta de dernière génération. Pourtant, la lecture est très agréable, la dalle mate excellente. J'ai été surpris par la grande réactivité. Yotaphone a particulièrement été attentif à cet aspect. Une application Yota Reader est implémenté sur l'appareil. Elle est très basique avec juste le réglage de la taille de caractère, le mode nuit avec l'écran noir. Un rafraichissement toutes les six pages, accès à des signets, sommaire. Lecture en mode vertical et horizontal. Pas d'autres choix, notamment avec des polices différentes, pas de dictionnaire embarqué, pas d'annotations, pas de synchronisation possible avec la DRM Adobe, une gestion de sa bibliothèque minimaliste. Service minimum donc. Evidemment cet écran se synchonise parfaitement avec son petit frère au verso et vous permet d'accéder à des applications bien connues dans l'environnement Android. Je reviendrais dans les prochaines semaines sur l'utilisation de celles-ci.

Bien entendu vous l'attendez tous, la question est de savoir si ce YotaPhone 2 peut se substituer à une liseuse au quotidien. Un tout en un pour des habitués des liseuses? Personnellement, c'est non. La taille de l'écran de 4,7 pouces est relativement limitée pour des lecteurs souhaitant lire beaucoup dessus. Au quotidien, je l'ai particulièrement apprécié pour des micro-lectures ou des débuts de chapitres. Très pratique en effet, mais pour des lectures immersives de longue durée, il atteint rapidement ses limites. Définition plus faible, flash noir qui revient très vite en terme de nombres de mots, des typographies avec des intermottages importants. Avec les limitations en terme de réglages typographiques, j'en ai parlé précédemment. Les liseuses gardent des avantages évidents. En revanche les qualités du papier électronique sont bien là pour une gestion intelligente et très efficace de l'autonomie. C'est un atout exceptionnel pour des personnes qui ont une utilisation "raisonnée" de leurs smartphones. Bref, à ce titre, c'est un smartphone que je vous recommande particulièrement avec ce prix très attractif en ce moment. A suivre bientôt pour d'autres billets...

 PS: joint cette vidéo qui présente l'application YotaReader embarquée.


Kobo Aura One à nouveau disponible

KobauraoneElle avait déserté les rayons depuis Noël dernier. La Kobo Aura One est désormais disponible à nouveau à La Fnac aussi bien sur le site que dans les magasins. Espérons que les problèmes d'autonomie, qui devaient sans doute concerner certaines séries, sont désormais derrière nous. Une bonne chose pour ce modèle qui séduira les lecteurs exigeants, revoir mon test ici.


Adobe Digital Editions sur Android

AdobeAdobe propose désormais son application de lecture Adobe Digital Editions sur Android pour lire les livres au format ePub sur vos smartphones et tablettes. C'était déjà fait pour les autres environnements comme Windows et IOS. Service minimum. Une application qui ne présente guère d'intérêt, très loin des possibilités d'applications comme Aldiko, BlueFire ou PocketBook. La synchronisation avec la DRM Adobe n'est pas un argument puisque que celle-ci peut-être facilement réalisée sur ces applications plus complètes. En attendant que l'on s'en débarasse définitivement mais cela risque de dûrer encore longtemps... (via TheDigitalReader).


Bibliothèques : les offres de prêts de livres numériques sur Google Map

PnbPlusieurs d'entre vous me l'avez demandé, j'ai décidé en ce début d'année de reprendre en service et d'actualiser ma carte Google des offres de prêts de livres numériques en bibliothèques sous PNB (Prêt numérique en bibliothèques). Près de 70.000 consultations de cette carte, cela mérite qu'elle soit tenue à jour. Je souhaite indiquer des offres qui sont effectivement en service pour les abonnés. De nouvelles offres du côté de Cholet, Dole, Strasbourg, etc. N'hésitez-pas à me faire part des manques, je compte sur vous ! -MAJ 27/01/17-

PS: j'ai modifié en couleur jaune pour mieux les identifier les réseaux départementaux et les grandes métropoles.


Tea : mise à jour sur la PocketBook Sense

SenseIls l'avaient promis, ils l'ont fait. Tea propose aujourd'hui une mise à jour du firmware sur la PocketBook Sense. Vous étiez nombreux à l'attendre. Ce modèle avait été vendu il y a quelques années par les librairies partenaires (Cultura, Decitre, etc.). Compacte et pratique avec sa couverture, à mon avis l'une des meilleures liseuses qui soit jamais sortie. J'espère que la marque relancera un nouveau modèle avec ce design. Les améliorations majeures de cette mise à jour sur la Sense sont les suivantes :

  • intégrer un nouveau dictionnaire
  • améliorer les performances de la librairie
  • corriger les problèmes de rétro-éclairage
  • corriger les problèmes de connexion Dropbox

Voir les détails sur le blog de Tea et le lien sur la mise à jour.


Dimitri Bortnikov : Face au Styx, l'évènement de cette rentrée littéraire

BortnikovC'est le livre de cette rentrée littéraire de janvier et j'espère bien qu'il ne passera pas inaperçu. Les Editions du Seuil, Noir sur Blanc, Furioso et Allia lui avaient déjà ouverts leurs portes depuis une douzaine d'années. C'est désormais Rivages la bien-nommée qui a publié en ce début d'année "Face au Styx" de Dimitri Bortnikov. "Le fabuleux parcours - riche, vivant, et passionné - d’un jeune Russe dans le Paris d’aujourd’hui. Au fil de ses rencontres et de la solitude de ses déambulations se dessine une fresque hallucinée projetée sur le mur de la condition humaine. Maquereaux, marquises, écrivains, chats et chiens, tsars, grand-père combattant de trois guerres, femmes et hommes, enfants, bêtes venus de l’autre côté du Styx, tous entrent dans cette danse, farandole moderne des âmes tragiques et drôlatiques qui tourbillonne de Paris jusqu’au pôle Nord, de Saint-Peterbourg jusqu’à la grande steppe tel un ouragan qui déracinerait les dents du dragon du passé et sèmerait ceux à venir… Un grand roman russe à la Dostoïevski écrit directement en français." Eh bien, la 4ème n'est pas de la réclame trompeuse comme il y en a tant. C'est pas pour nous bourrer le mou. J'ai terminé la lecture de ce roman torrentiel, un ours, l'ours d'un ruskov des bords de la Volga exilé chez nous parce qu'il ne pouvait pas aller plus loin à l'Ouest. Longtemps que je suis ce bougre d'écrivain qui se coltine avec la langue. La russe d'abord avec ses premiers livres, puis la nôtre, c'est son deuxième écrit en français. Quel livre, mon année est faite. Pas moins de 749 pages. Une incroyable galerie de personnages, entre humour et tragédie, entre rigodon et trépas. En fait de Styx, Bortnikov nous plonge littéralement dans sa lessiveuse, ça cogne durement. Gare à la gaffe de Charon... Mais on ne lache rien du tout. La langue est riche, la syntaxe chahutée. Il y a du Céline de Guignol's Band dans l'aventure. Un seul passage en page 438 :

"Tout était compté. mon temps était compté, et mon âme était pesé. ha ! enfin l'ange a pesé mon âme ! oui, sur le pèse-lapin le plus juste. Dimitrius ! faut que tu manges, même une croquette, mais mange ! tu ne bouffes que des visions, toi ! bide aux visions, toi ! il fallait que je rentre, ça oui, mais je me suis aperçu que je ne reconnaissais plus rien autour ! ni à gauche, ni en bas ! et pourtant je connaissais bien ce quartier ! et je m'y suis perdu ! en gargouille en vadrouille j'errais, et voilà - perdu dans la doublure de ce manteau pourri ! Saint-Ouen... Mais je sais qui je suis, moi ! nom et prénom, et tout ! qu'il y a un cimetière, à trois pas de ma piaule ! cimetière parisien ! mais je tourne, tourne et enfin - pattes molles je tombe tête au mur ! ouf ! le cimetière ! j'ai jamais été aussi content de retrouver un cimetière, moi ! maintenant - c'est pas loin de chez moi, à une cigarette de ces murs calmes ! de ces gros arbres qui me regardent comme mes parents d'une photo... Dimitrius ! respire et rentre ! tout doux, en limace ! et mange."

Commencez à lire le début chez Feedbooks (download a preview) qui nous propose les trois premiers chapitres, les 83 premières pages -pas moins-, non vous ne rêvez pas, de quoi vous faire une sérieuse idée du bouquin. Sur vos liseuses, vos smartphones, partout. Merci à l'éditeur. Allez, plonger dans le Styx de Bortnikov, vous n'en sortirez pas indemne, pour longtemps...


Festival BD d'Angoulème : 3ème édition du Challenge Digital

Bandea ch digt 3Le festival international de la Bande Dessinée d'Angoulême qui démarre cette semaine proposera, dans le pavillon Jeunes Talents, une sélection de bandes dessinées numériques venues du monde entier qui concouront pour le Challenge Digital (3ème édition). Le festival a reçu une cinquantaine de propositions (20 de plus que l’an dernier, avec des projets venus du Brésil ou de Taïwan par exemple). 10 projets ont été pré-sélectionnés, trois seront primés à l'ouverture du festival. Voir le détail ici. A découvrir une sélection avec les liens et l'interview de Thomas Mourier, chargé de l'organisation de ce challenge, sur le site de France Inter.


Youboox ouvre un partenariat en Tunisie

YoubooxLe site de lecture en streaming Youboox a annoncé un partenariat en Tunisie avec l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, qui revendique 7 millions d’abonnés. Il poursuit ainsi sa stratégie de développement avec de grandes entreprises extérieures au secteur du livre qui sont en recherche d'offres complémentaires pour leurs abonnés. "Ce partenariat avec Ooredoo marque une première étape dans la stratégie d'internationalisation de Youboox vers l'Afrique francophone, la volonté de devenir la marque de référence pour la lecture numérique dans le monde francophone et celle de rendre plus simple l'accès à la culture" a annoncé Hélène Mérillon, présidente et co-fondatrice de Youboox dans un communiqué. Youboox avait déjà révélé l'année dernière que la moitié de ses abonnés se trouvait en Afrique francophone (via Livres-Hebdo).


Immatériel : les chiffres de ventes 2016

ImmaterielNous avons toujours aussi peu de chiffres de ventes en France. Le distributeur Immatériel a donné la semaine dernière la répartion de ses ventes 2016. Sans surprises, Amazon en tête avec 43,8% des ventes. Kobo/ Fnac derrière avec 21,9% (Kobo 17,4% et Fnac 4,5%), Apple et Google derrière avec respectivement 15,9% et 11,5%. Ces 5 acteurs représentent 93,1% des ventes en France, les seuls 4 anglo-saxons 88,6%. Quels enseignements? Tout d'abord Amazon plafonne désormais, s'érode même peut-être un peu avec les années avec une concurrence solide de Kobo qui dispose à la fois de l'enseigne physique de la Fnac et de son expérience internationale sur le marché (liseuses et environnement). Apple maintient sa position. Avancée significative de Google en quelques années. La grande surprise de ces chiffres, c'est l'effondrement des ventes de la Fnac. Alors qu'un partage vertueux des ventes entre Kobo et la Fnac était plus ou moins de mise il y a quelques années, la Fnac décroche, c'est 1/4 seulement des ventes de celles de son partenaire canadien. Les lecteurs achètent des liseuses Kobo à la Fnac, puis achètent leurs livres avec un compte Kobo. Grosse désillusion pour la chaine française. Si elle est confirmée chez les autres revendeurs, une situation qui pose bien des questions sur la stratégie future de la Fnac. Dernier point, aucun acteur français indépendant ne parvient à sortir véritablement son épingle du jeu malheureusement. Voir le détail sur le blog de 7Switch. Même si bien sûr ces chiffres ne sont limités qu'à Immatériel, ils sont quand même éclairants. Merci à Immatériel pour ces éléments.

PS: pour mémoire, Volumen avait donné des chiffres il y a deux ans, revoir ici.

Ventes2016


Editions du Sonneur : Ma découverte de l'Amérique de Vladimir Maïakovski

MaiakovskiUne belle parution cette semaine aux Editions du Sonneur. Celle de Ma découverte de l'Amérique de Vladimir Maïakovski, le grand poète futuriste russe. "A travers le récit d'un voyage sur le continent américain. Maïakovski y déploie un large spectre stylistique, qui va de la gouaille à la solennité, pour louer cette Amérique industrialisée des années 1920, sa modernité et sa créativité, chères au futurisme. Il n’en décrie pas moins les injustices sociales engendrées par un capitalisme insensible. Le lecteur découvrira ici le talent de prosateur de l’un des plus grands poètes russes du XXe siècle."
Publié en 1926 en Russie, ce texte n’avait jamais été édité dans son intégralité en français.

L'occasion de signaler que Les Editions du Sonneur, créées en 2005, proposent un large catalogue numérique de leurs productions, dans leurs deux collections principales La Grande et La Petite collection. Tous les livres sont proposés sans DRM chez les libraires indépendants.


Afrique du Sud : Kobo avec Exclusive Books

KoboKobo n'en finit pas de marquer des points. Après le rapprochement avec Tolino en Allemagne annoncé il y a quelques semaines seulement, c'est en Afrique du Sud cette fois avec un partenariat avec le site ExclusiveBooks. Les bibliothèques des clients seront transférées vers Kobo. Voir ici. On lira avec intérêt les progrès de Kobo/ Rakuten du côté des recommandations avec l'importance du BigData qu'ils gêrent désormais dans le monde entier, sur le blog RakutenToday (via TheBookSeller).


Literaturcafé : le rendez-vous de la littérature allemande

LiteraturcafeLaurent Margantin, spécialiste de la littérature allemande qui anime le site OeuvresOuvertes, nous propose désormais un rendez-vous Literaturcafé sur sa chaine Youtube qui s'annonce passionnant. En espérant que les éditeurs se pencheront sur les grands classiques de la littérature allemande, bien rares dans leurs versions numériques, revoir ici. Tous les détails sur Literaturcafé sur OeuvresOuvertes.