Les bonnes promos de Noël

PerenoelDes idées de livres toute cette semaine... Pour vous j'ai défriché le terrain, je suis aller à la pêche aux promos. Pas facile d'éviter les têtes de gondoles racolleuses sur les différents sites avec leurs marges arrières comme dans la grande distribution. Le lecteur serait ravi de savoir ce qui se passe réellement en coulisses, sur le thème le produit c'est vous, vous savez. Affilliations, questionnaires à remplir, tout est bon... Et pourtant il y a des petites perles pour pas cher dans ces promotions de fin d'année. D'abord, chercher dans toutes les promotions d'un coup, il y en a plus de 800 [elles sont toutes référencées par l'éditeur c'est la loi], sur la page d'ePagine ici. Pour ouvrir la sélection dans des genres très différents, j'ai lancé la fouille autour de moi avec la consigne de livres à moins de 4€ ; au dessus l'éditeur n'a rien compris. Au final, nous avons sélectionné 5 livres, tous choisis avec soin. N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires. De bonnes lectures à offrir, j'espère que ces titres exiteront votre curiosité, ils en valent la peine:

  • Le Cercle des femmes de Sophie Brocas (Julliard), 3,99€
  • La Drôle de vie de Zelda Zonk de Laurence Peyrin (Editions de l'Epée), 2,99€
  • Lettres à Stella de Iona Grey (Les Escales), 3,99€
  • Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos (Castor Astral), 2,99€
  • Le Trone de fer -tome 1-, de George R.R. Martin (Pygmallion), 2,99€

PS: merci à Lirtuel pour l'illustration que je me suis permis de reproduire ici. J'ajouterais que toutes ces promotions s'appliquent à toutes les plateformes, c'est la loi. A vous de choisir votre libraire, en sachant que les quatre premiers titres sont sans DRM chez les libraires indépendants. Ils sont plus faciles à partager avec vos proches!


Post-Digital Print : pour un livre post-numérique

PrintdigitalDes idées de livres cette semaine... Un excellent livre que je vous conseille absolument. "Print-Digital Print, la mutation de l'édition depuis 1894" de Alessandro Ludovico aux Editions B42. Cet ouvrage propose un panorama historique très complet des interractions entre le médium imprimé et des nouvelles technologies qui le concurrence, avec un questionnement sur une autorité remise en question au fil des années. Il a le mérite de rappeler que les interrogations d'aujourd'hui ne sont pas nouvelles. L'auteur montre aussi que c'est dans le domaine d'initatives artistiques militantes que les frottements sont les plus intéressants dans le processus de création et d'innovation. Il est lui-même issu de cette mouvance puisqu'il est artiste et a animé une revue, "Neutral", imprimée depuis 1993. Il est aussi enseignant en Angleterre. Les références sont très nombreuses, une véritable mine qui excite la réflexion au fil des pages.

Ce qui ressort de la lecture, c'est que l'imprimé et le numérique ne s'opposent pas, que les hybridations entre les deux sont un terrain d'une richesse passionnante, le livre en tant que phénomène "post-numérique" vient de démarrer : "Il n'y a pas de voie à sens unique qui conduirait de l'analogique au numérique ; il faudrait parler plutôt parler de transitions qui s'effectuent de l'un à l'autre, dans les deux sens. Le numérique est le paradigme du contenu et de la quantité d'informations ; l'analogique celui de la fonctionnalité et de l'interfaçage... Le développement de futurs projets hybrides (post-numériques) reste un terrain largement ouvert à l’exploration." Un ouvrage qui va devenir une référence, j'en suis sûr. Dans toutes les bonnes bibliothèques. La version numérique n'est pas disponible, dommage, notamment pour les 300 hyper-liens présents dans l'ouvrage. L'éditeur devrait engager lui-même une mise en pratique de l'hybridation. Un grand merci à Antoine de m'avoir signalé ce livre.

PS: à signaler le site anglais avec de très nombreux compléments et la possibilité de télécharger une version PDF.


Un Noël russe : un livre numérique à gagner

MoscouPetit cadeau cette semaine !

En partenariat avec le site La Bibliothèque russe et slave, je vous propose de gagner un grand classique de la littérature russe parmi les 4 titres suivants :

  • "Oblomov" de Ivan Gontcharov (la première traduction intégrale et la seule numérique)
  • "Les Récits de Sébastopol" de Léon Tolstoï
  • "Les Veillées d'Ukraine" de Nicolas Gogol
  • "Les Mémoires écrits dans un souterrain" de Fyodor Dostoïevski

Comment faire ? C'est simple, en trois clics. Il vous suffit de :

  1. Retweeter ce billet, ou relayer l'offre sur votre blog, votre facebook, votre instagram, etc.,  en me signalant le lien par mail ou en commentaire.
  2. Vous abonner au twitter du site de la BRS, ici (si vous disposer d'un compte twitter bien sûr)
  3. Puis envoyer un mail au site La Bibliothèque russe et slave (contact [a] bibliotheque-russe-et-slave [.com]) avec le lien toujours et votre choix du titre. Le fichier (ePub ou mobi pour Kindle) vous sera envoyé par retour.

N'hésitez-pas à relayer très largement, sincèrement je compte sur vous. La Bibliothèque russe et slave fait un travail éditorial formidable autour des traductions de ces classiques, ainsi que sur la mise en forme des livres. Vous verrez ils sont magnifiques. Ce catalogue mérite absolument une plus grande visibilité. Merci!

Cette offre sera disponible à partir du 22 décembre à 12h jusqu'au 26 décembre à minuit.

Tous les mails envoyés pour cette opération avec les contacts ne seront pas conservés. La Bibliothèque russe et slave et moi nous nous y engageons formellement. Je remercie Xavier.

Bonne lecture ! Le catalogue de La Bibliothèque russe et slave est disponible sur Amazon, Kobo, ePagine et toutes les librairies indépendantes de son réseau. N'hésitez-pas à compléter votre bibliothèque.


EbooksGratuits : Jack London et Hermann Hesse

LondonhesseDes idées de livres toute cette semaine... Deux petites pépites du côté de l'excellent EbooksGratuits qui nous propose dans sa livraison de décembre de télécharger gratuitement "Construire un feu" de Jack London et "Le Loup des steppes" de Hermann Hesse. Deux classiques absolus de la littérature mondiale marqués tous deux d'une humanité profonde. A remarquer que les livres de Hermann Hesse sont indisponibles en France au format numérique (pas à l'honneur de notre pays), uniquement chez un pseudo-éditeur douteux dont il conviendrait bien d'avoir des explications. Le livre de Hermann Hesse proposé par EbooksGratuits est disponible uniquement pour nos amis québécois. Si vous ne connaissez pas l'utilisation d'un proxy gratuit, je me ferais un plaisir de vous envoyer le livre, tous mes amis sont québécois...


Paris : toutes les stations de métro ont leurs livres

AulnayDes idées de livres toute cette semaine... Superbe initiative des bibliothécaires d'Aulnay-sous-Bois qui nous proposent des sélections de livres qui sont liés à la cartographie des stations de métro parisiennes.  C'est simple, à chaque station son livre... A ce jour, ils ont "bibliométrographier" les lignes 1 et 2 du métro mais également la ligne B du RER. "Vous en apprendrez plus sur l’Histoire de France et de Paris, vous pourrez vous divertir et vous cultiver grâce à notre sélection variée, et pour ne pas bouder notre plaisir quelques perles capillotractées ont été glissées bien évidemment!"

Concernant la disponibilité des documents proposés, vous pourrez en retrouver certains sur le site des bibliothèques d’Aulnay-sous-Bois, mais ils ont souhaités inclure aussi des ouvrages du domaine public à télécharger directement. Parlez-en autour de vous tant ce projet est passionnant... Tous les détails ici.

PS: sur ce principe la librairie Feedbooks avait cartographié il y a quelques années le Paris littéraire, voir ici. Découvrir aussi celles de Bibliosurf


Librairies : offrir des livres numériques, c'est possible

PlacedeslibrairesJ'avais signalé fin novembre une fonctionnalitée intéressante dévelopée par TEA pour offrir des livres numériques à vos proches. A signaler que la même chose est proposé par les libraires indépendants du réseau ePagine. A découvrir sur PlacedesLibraires. Une fois ajouté au panier, il suffit de choisir l'option qui vous orientera vers un formulaire en indiquant le nom et l'adresse mail de la personne, ainsi qu'un message personnel. C'est bien entendu possible chez tous les libraires de leur réseau. Des livres sans DRM simplifient bien des choses en facilitant l'accès. Privilégiez-les dans vos choix, il y a de quoi faire, beaucoup d'éditeurs les proposent.


Bibebook : des packs de livres classiques

EdgarallanpoeDes idées de livres toute cette semaine... Nouvelle liseuse, nouvelle bibliothèque. Plutôt que les best-sellers à la mode du temps qui seront oubliés le printemps prochain -peut-être même plus vite d'ailleurs-, ce sont les classiques de la littérature vers lesquels la tentation est grande de revenir avec une nouvelle liseuse. Je le constate régulièrement. Surtout ne succombez pas à des "pseudos éditeurs" qui reconditionnent pour espèces sonnantes et trébuchantes sur les plateformes (et avec la complicité de celles-ci d'ailleurs qui vous les mettront en têtes de gondoles), des livres disponibles gratuitement sur les réseaux. On peut chercher des classiques au cas par cas, c'est long et fastidieux. Plus efficacement on peut aussi rechercher des packs entiers, une excellente façon de démarrer une bibliothèque. Bien sûr vous ne lirez pas tout mais cela vous permettra une fois téléchargé l'ensemble de conserver rapidement des pans entiers de livres qui vous conviendront. Le bon réflexe pour un pack de démarrage, c'est Bibebook. Tout est gratuit, les livres sont soigneusement sélectionnés et formatés. La page pour télécharger les packs ePub ou mobi pour vos Kindle est ici. Un seul choix parmi les 1700 titres? Celui qui rassemblera le plus grand nombre? Les Trois Mousquetaires bien sûr!


Paris : les sélections thématiques par les bibliothécaires

ParisDes idées de livres toute cette semaine... Parisiens, parisiennes, vous n'avez aucune excuse pour ne pas filer vous inscrire gratuitement pendant ces fêtes à la Bibliothèque Numérique de Paris. Près de 9000 titres sont proposés au format numérique. Même si vous n'êtes pas parisien, je vous conseille les excellentes sélections thématiques réalisées par les bibliothécaires de la Ville de Paris, selon leurs envies ou suivant l'actualité culturelle et littéraire. Il y en a pour tous les goûts. Bref, tout ce que ne pourront jamais vous donner les algorithmes robotisés d'Amazon. A découvrir !

PS: les coups de coeurs 2016 des bibliothécaires sont désormais en ligne ici.


La Bibliothèque russe et slave : un excellent catalogue numérique

OuzalaDes idées de livres toute cette semaine... La Russie, ce n'est bien heureusement pas que celle de Poutine. Un focus particulier sur le magnifique travail de La Bibliothèque Russe et Slave qui propose depuis de nombreuses années un excellent choix de traductions. Entre autres parmi les dernières parutions, le magnifique Dersou Ouzala de Vladimir Arséniev, Le Nègre de Pierre le Grand, d'Alexandre Pouchkine (réédition des traductions, enrichies de nombreux compléments et de notes, de Michel Niqueux parues en 2000 aux Editions de la Librairie du Globe), et Le Pèlerin enchanté — Aux confins du monde, deux célèbres récits de Nikolaï Leskov. Tous les titres sont bien conçus et proposés gratuitement ou à petits prix. Vous pourrez les retrouver sur la librairie ePagine qui fait office de distributeur.


Kobo Aura One : nouvelle mise à jour importante

KoboMise à jour importante pour les Kobo Aura One et Kobo Aura, puisque que celle-ci devrait résoudre enfin les problèmes de perte d'autonomie des batteries. En effet, beaucoup de retours d'utilisateurs depuis la sortie de ces modèles, surtout le Kobo Aura One. Cette mise à jour (4.2.8110) est proposé automatiquement en synchronisant avec une connection wifi. N'hésitez pas à faire part de vos retours dans les commentaires, je ne dispose pas des modèles en question pour vérifier. Une bonne chose que cette mise à jour arrive avant Noël, beaucoup de frustrations en moins à la fin de la semaine... (via GoodeReader).


Marcel Aymé arrive au format numérique

MarcelayméUne bonne nouvelle pour beaucoup de lecteurs. Les livres de Marcel Aymé sont désormais disponibles au format numérique dans le catalogue Folio. Ce sont 17 premiers titres pour l'instant, parmi lesquels La Jument Verte, Le Passe-muraille, Le Vin de Paris, Uranus ou Les Contes du chat perché. A signaler que Marcel Aymé, décédé en octobre 1967, entrera dans le domaine public chez nos amis québécois à la fin de l'année prochaine.


Librairies indépendantes : 14 réseaux en ligne

LibrairiesLes librairies indépendantes lancent une vaste campagne de communication en cette fin d'année. Faire mieux connaitre un réseau de 1500 librairies répertoriées sur tout le territoire, toutes référencées sur une vaste carte sur le site de l'opération. Même si l'espace physique de la librairie est essentiel, rappeler aussi qu'un très grand nombre de librairies sont présentes sur le web pour commander, réserver des livres imprimés mais aussi acheter des livres numériques en ligne. 4 ans et demi après l'échec de 1001libraires mi-2012, c'est pas moins de 14 réseaux (régionaux et nationaux) au total qui sont aujourd'hui en ligne. Des centaines de librairies proposent leurs stocks de livres imprimés réels et un catalogue de livres numériques qui est le même que celui proposé par les sites anglo-saxons. Vous retrouverez tous ces réseaux sur le site ici. Tous les livres sont chez les libraires indépendants ! A lire le détail de l'opération sur le site du Syndicat de la Librairie Française. Editeurs, sur vos sites relayez plutôt vers ces réseaux de libraires...

PS: bravo pour le coup de gueule de Gérard Collard !


TEA : une intéropérabilité complète au service des libraires

TeaLa société TEA (The Ebook Alternative) a présenté hier au Centre National du Livre ses derniers développements. Née fin 2011 sous l'impulsion de Guillaume Decitre (Président des librairies Decitre), elle a créée un environnement exclusivement BtoB pour permettre à des libraires de vendre des livres numériques. S'appuyant sur un partenariat exclusif avec le fabricant de liseuses PocketBook en France, des acteurs importants comme Cultura et SuperU ont rejoint TEA en pionniers et sont entrés à son capital (Decitre 58%, Cultura 24%, SuperU 8%). Plus récemment, d'autres acteurs sont venus, Chapitre, France-Loisirs, Furet du Nord, mais aussi de petits libraires indépendants, la liste complète des partenaires est ici. La semaine dernière les Editions Harlequin annonçait également un partenariat pour des solutions complètes de vente. TEA, c'est désormais 20 salariés, 500.000 fichiers au catalogue (TEA dispose des fichiers à l'instar des géants anglo-saxons), 900 points de ventes des liseuses TEA, 300.000 utilisateurs, 20 sites internet affiliés, 4M€ de CA.

Etape décisive pour les clients pour améliorer l'expérience utilisateur, David Dupré, directeur général de TEA, et Rémi Bauzac, directeur recherche et développement, sont revenu très longuement sur la DRM CARE, la mesure technique de protection interopérable. Elle est destinée à remplacer la DRM Adobe et faciliter la lecture pour les lecteurs, faire dégringoler le service après-vente des vendeurs de livres numériques. Un gros point noir qui concerne tous les acteurs indépendants dans des environnements ouverts.

C'est bien l'interopérabilité complète des livres numériques qui est en vue. L'adoption de CARE et l'abandon de la DRM Adobe a eu une conséquence très positive pour les clients. TEA a donné une courbe probante sur l'évolution du chiffre d'affaire suite à l'adoption de CARE en octobre 2015. Les clients libraires présents hier ont aussi confirmé la baisse très significative du SAV en magasins. Plus de compte et d'identifant Adobe, plus de téléchargement d'ADE, plus de synchronisations avec les liseuses et applications, etc. Bref, tout ce qui handicape l'expérience de lecture d'un client sur des sites indépendants. Sans parler de données clients qui vont vers Adobe...

Care01

CARE s'appuie très étroitement sur le standard LCP (Lightweight Content Protection) dont les spécifications définitives seront bien proposés dans les premiers mois de 2017. C'est ce qu'a confirmé hier Laurent Le Meur, directeur technique de l'European Digital Reading Lab en charge du projet. Tous les environnements de lecture numériques pour l'instant étanches avec des DRM propriétaires ou sous DRM Adobe pourront s'emparer de ce nouveau standard libre, "y compris Amazon" a t-il ajouté malicieusement. CARE n'a pas vocation à remplacer LCP. Ayant un coup d'avance, il le rejoindra naturellement une fois LCP en phase de lancement.

TEA a proposé une série de démonstrations très probantes. Premier cas, un client retrouve tous ses achats (tous supports) dans sa bibliothèque et dispose d'une lecture également tous supports (ordinateur, smartphone, tablette et liseuse connectée en wifi). Deuxième cas, un client d'un libraire dans l'environnement TEA peut actuellement acheter ou recevoir un livre-cadeau qui vient d'un autre libraire toujours dans TEA. La bibliothèque unique du client se met à jour avec les nouveaux livres téléchargés. Dernier cas qui parlera à tous ceux qui ont eu à gérer la DRM Adobe sur leurs liseuses, un livre numérique acheté dans l'environnement TEA et donc crypté avec CARE peut s'exporter sur une liseuse "compatible CARE" et cela indépendemment d'un compte client particulier à renseigner au cas par cas. TEA l'a montré en démonstration hier. Le fichier ePub exporté sur la liseuse s'ouvre tout seul sans la demande d'un mot de passe supplémentaire quelconque. Nous sommes bien dans une expérience utilisateur équivalente aux acteurs anglo-saxons.

Très concrêtement à terme dans un environnement LCP, le lecteur pourra indifférement passer d'une liseuse à l'autre sans contraintes supplémentaires. Les éléments d'identifications sont interne au fichier. Il suffira que les fabricants ou les grands libraires concernés intègrent les spécifications et procèdent aux mises à jours sur les liseuses. Le problème se pose évidemment pour les parcs de liseuses les plus anciens. Chapitre et France Loisirs par exemple y sont confrontés avec un très grand nombre de leurs clients posseseurs de liseuses Sony. Pas d'autres solutions que de fournir les livres sous DRM Adobe. TEA a annoncé dans sa roadmap une mise à jour des applications et des liseuses PocketBook en janvier 2017 et le déploiement chez tous leurs clients libraires. David Dupré a également annoncé le lancement en ce mois de décembre d'une application pour lecture offline sur ordinateur (PC, Mac, Linux) J'aurais bien sûr l'occasion d'y revenir.

Care02

Care03

Care04


Salon de Montreuil : un secteur Jeunesse qui booste le marché de l'édition

SalonL'ouverture du Salon de Montreuil est l'occasion pour GFK France de faire le point sur le secteur Jeunesse avec des premiers résultats 2016. Un secteur qui se porte toujours aussi bien puisque sur les 12 derniers mois (novembre 2015 - octobre 2016), 81 millions d'exemplaires ont été écoulés sur le segment Jeunesse, soit 26% du total du marché du livre pour un chiffre d'affaires de 638M€. Ce qui en fait le deuxième segment du marché entre la littérature générale, 1er, et la bande dessinée, 3ème. Depuis le début de l'année, c'est même +3,3% en valeur et +1,9% en volume pour le secteur. Si le phénomène des BookTubers commence à être mentionné, en revanche aucune indication sur la part du numérique dématérialisé qui reste anecdotique. C'est même les livres CD-comptines en ventes complées qui restent solidement en place dans la répartition des segments 2012-2015.

Le communiqué de presse est ici.

Livre-jeuneesse-gfk-2016-


Mobidys : premiers titres avec les Editions Nathan

Buveur-dyscool-couvMagnifique démonstration de la plus value que le numérique peut apporter au livre, Mobidys propose des livres numériques pour enfants dyslexiques, des livres à lire sur tablette qui facilitent le déchiffrage et la compréhension. Le jeune lecteur découvre le plaisir de lire en toute autonomie, quelles que soient ses compétences en lecture. Marion Berthaut, présidente et co-fondatrice de Mobidys, a présenté en avant-première les premiers titres conçus en partenariat avec les Editions Nathan lors de la journée à StéréoLux Nantes sur le livre et la lecture dans cinq ans. Ils seront également présentés lundi lors du Mice au Salon de Montreuil. Ces livres sont réalisés sous la forme d'ePub3 lisibles sur Ibooks d'Apple mais aussi avec des applications de lecture à télécharger gratuitement dans les environnements Android ou ordinateurs. Voir la boutique. Mobidys avait sorti il y a tout juste un an un premier livre "Ali Baba et les 40 voleurs" et travaille désormais étroitement avec les éditeurs avec le moteur qu'ils ont développé. Vite, un catalogue de livres étendu pour les enfants dyslexiques !

PS: à découvrir le site proposé par les Editions Nathan et la collection Dyscool.


Domaine public : le Calendrier de l'Avent 2017 est en ligne

WellsLe collectif SavoirCom1 a mis en ligne son traditionnel Calendrier de l'Avent du domaine public pour mettre en valeur un certain nombre d'auteurs qui entreront dans le domaine public en 2017. Premier auteur et pas des moindres, l'écrivain britannique H.G.Wells décédé le 13 août 1946. Celui-ci reste complètement absent des catalogues numériques, un comble quand on voit une oeuvre aussi prolifique. Le problème des auteurs étrangers, c'est bien entendu d'accéder à des traductions, nouvelles ou elles-mêmes dans le domaine public. C'est le cas au Québec (la durée est de 50 ans seulement) pour beaucoup de titres disponibles sur EbooksGratuits. Souhaitons que de nouveaux éditeurs remontent le temps et s'emparent de nouveaux titres désormais libres de droits. Le Calendrier de l'Avent du domaine public à découvrir ici.


Europe : la TVA réduite confirmée par la Commission Européenne

EcLe retournement était en cours depuis plusieurs mois maintenant. La Commission européenne a entériné hier l'alignement de la TVA des livres numériques sur celle des livres imprimés dans chaque pays. Cette décision devrait être effective mi-2017 après le passage devant le Parlement européen. Fiscalement le livre numérique ne sera plus assimilé à un service mais à un livre avec les mêmes caractéristiques, seul variant son format. L'intention est bien de le rendre plus attractif avec une réduction de prix pour le consommateur européen. Espérons que cette décision sera suivie d'effet en France où les prix sont désespéremment élevés pour les lecteurs. Même si les groupes français pouvaient craindre un remboursement des sommes depuis la baisse de la TVA en France début 2012, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Il n'y aura plus cette excuse-là. A suivre... (via TheBookSeller).


Réseau Carel : un point sur le dispositif PNB pour les bibliothèques

PnbUn rapport d'étape très intéressant de Réseau Carel sur l'avancement du dispositif PNB (Prêt Numérique en Bibliothèques). Depuis juin dernier, les éditeurs déjà engagés dans PNB revoient leurs conditions et critères de prêt. Ce mouvement est dû à la fin de la période de test qui autorise les éditeurs à revoir leurs conditions en fonction de l’expérience accumulée pendant un peu plus d’un an. Je retiens particulièrement de ce rapport:

Globalement, les éditeurs ont assoupli les conditions sur les titres de leurs fonds mais en parallèle durci leurs conditions sur les nouveautés par rapport à celles de la période de test.  Certains ont certes gommé des critères aberrants (une durée de prêt de 1 an dans le cas d’un groupe, impraticable) mais ils ont en général augmenté le prix par jeton (le seul qui fasse référence, la hausse pouvant atteindre 30%). Ils ont réduit, parfois drastiquement, le nombre de prêts simultanés (certains sont passés de 20 à 5) au risque de faire perdre à PNB sa spécificité. De dures réalités. La plupart se sont toutefois alignés sur une durée de licence (période de validité des droits pour un titre) entre 6 et 10 ans, une augmentation très fortement demandée par Réseau Carel.

Voici, pour affiner, un petit bilan des principaux résultats obtenus jusqu’à présent par Réseau Carel suite aux discussions avec les groupes d’éditeurs :

  • un passage de tous à une durée de prêt de 59 jours (au départ certains groupes limitaient à 21 jours !) ;
  • un passage de tous à une durée de licence de min. 5 ans (au départ certains groupes proposaient 3 ans voire même 1 an !) ;
  • des lots de jetons majoritairement autour de 30 (les plus petits lots permettent aux petites bibliothèques de ne pas prendre trop de risque en acquérant un titre de la longue traîne alors que les grands réseaux peuvent eux acquérir plusieurs lots de ce titre si elles le souhaitent) ;
  • une rétractation de deux groupes lorsqu'ils ont voulu monter significativement les prix des nouveautés au printemps 2016 (et n'ont finalement augmenté que marginalement) ;
  • une rétractation face au projet d’un groupe de passer ses BD à 5 prêts simultanés (simultanéité in fine fixée à 10)  ;
  • une différenciation nouveautés/fonds proposée aujourd’hui par plusieurs groupes (au départ aucun groupe ne distinguait, sauf Madrigall, alors que nous recommandions une amélioration des conditions pour la longue traîne, plus difficile à vendre pour les éditeurs et dont la mise en exergue fait partie aussi des missions des bibliothèques) ;
  • l'uniformisation des conditions au sein de chaque groupe (Editis était loin de cela avant qu'on les rencontre et le leur recommande ; chaque groupe ayant des conditions différentes des autres une hétérogénéité intra-groupe s’ajoutant à celle entre groupes aurait encore ajouté à la difficulté de lisibilité du catalogue) ;
  • une augmentation significative pour certains éditeurs du nombre de titres versés au catalogue PNB par rapport aux titres proposés aux particuliers (même si une des douze recommandations précise qu’il ne devrait pas y avoir d’écart restant).

Réseau Carel regrette également le blocage du côté du groupe Hachette et appelle même à un boycott pur et simple du côté des établissements.

Une seule offre se différencie radicalement des autres, celle du groupe Hachette. Il y a peu de perspective de la voir évoluer étant donné qu’elle est fixée par ce groupe pour le monde entier. C’est la seule qui ignore totalement la simultanéité. Elle prétend compenser par la cession de droits sans limite de durée: c’est un avantage qui est sans doute en partie trompeur car après 8 à 10 ans les livres ont souvent «fini» leur vie (romans ou documentaires), même si les bibliothèques portent aussi la longue traîne auprès de leurs publics.

Cette offre se caractérise aussi par un prix très élevé la première année: 45€ environ, soit trois fois le prix d’un livre numérique grand public. Si ce livre est acquis au 10ème mois de la nouvelle année, cela fait cher les deux mois restants. En effet, le prix après un an ou après la parution du poche se rapproche alors des conditions de leurs confrères car après un an le prix passe à 1,5 fois le prix public et lors du passage en poche le prix est calculé sur base du prix public du poche cette fois (ce qui fait deux décotes, dans un ordre qui peut changer). Réseau Carel déconseille  l’achat de nouveautés pour les éditeurs d’Hachette tant ces conditions semblent difficilement acceptables pour les bibliothèques. En revanche, il s’agit d’un modèle pérenne plutôt intéressant par rapport à la longue traîne, pour laquelle la simultanéité n’apparaît pas aussi importante.

Réseau Carel pointe toujours sur le rôle de Dilicom, le manque de visibilité du système, le manque de pouvoir des bibliothèques en l'absence d'un droit de prêt numérique et le non-respect des 12 recommandations du Ministère de la Culture. Voir l'ensemble du communiqué "Où en est PNB fin 2016?" sur Réseau Carel.


TEA : partenariat avec HarperCollins et Harlequin

TeaTEA, The Ebook Alternative, annonce par communiqué de presse aujourd'hui un partenariat avec HarperCollins France dans lequel le site internet et les applications des éditions Harlequin utiliseront la solution TEA pour la vente et la lecture d’ebooks.

En faisant le choix de la solution TEA, la maison d’édition prend une place de choix parmi les clients que la startup a déjà convaincus: France Loisirs, Chapitre.com, Cultura, Decitre, Le Furet du Nord, Système U, Auchan, Cdiscount, le groupe Bayard et plusieurs librairies indépendantes.

Emmanuelle Bucco-Cancès, Directrice Générale de HarperCollins France explique:
«Nous avons retenu TEA après une étude poussée des différentes solutions existantes. Au-delà de leurs compétences technologiques, le dynamisme et la réactivité de l’équipe nous ont convaincus que TEA était le partenaire qui pouvait nous accompagner dans nos futurs développements».
 
En choisissant TEA, HarperCollins opte pour la mesure de protection CARE. La solution CARE – Content & Author Rights Environment – qui se base sur la spécification Readium LCP, élimine les contraintes habituelles d’ergonomie de la DRM, sans diminuer le niveau de protection pour l’éditeur. Depuis sa mise en production il y a un an, CARE a démontré que son utilisation permettait de démultiplier le taux des ré-achats des consommateurs sur les fichiers protégés.
 
Pour Guillaume Decitre, Président de TEA, «Nous sommes heureux qu’une maison d’édition innovante telle qu’HarperCollins France  rejoigne l’écosystème CARE et nous permette de contribuer à son développement sur le marché de l’ebook en France».

Selon le planning de mise en place, le site harlequin.fr et ses applications mobiles devraient proposer la solution TEA au printemps 2017. Voir le communiqué complet ici.

Le site numérique des Editions Harlequin était pour l'instant développé par Numilog. Harlequin est sans doute le leader du livre numérique en France avec une part du numérique qui doit être entre 20 et 30% de son chiffre d'affaire global.


Le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil 2016 sera aussi numérique

SalonLe projet européen TransBook est l'invité du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil qui s'ouvre cette semaine. Il réunira beaucoup de professionnels du secteur avec un cycle de conférences sous le titre From Paper to Screen. Beaucoup d'acteurs du numérique seront également présents au traditionnel Mice numérique le 5 décembre prochain.


Jeunesse : la réalité augmentée chez les éditeurs

AlbinComplémentarité des univers de l'imprimé et du numérique. C'est le maître-mot désormais chez plusieurs éditeurs jeunesse dans l'orientation de leurs nouveaux projets. A lire aujourd'hui le billet chez LettresNumériques. La réalité augmentée avait déjà été décliné il y a de nombreuses années, je pense à Dokeo chez Nathan en 2009. Flammarion avec Dassault System et son Paris3D en 2012 également. Aujourd'hui Albin Michel Jeunesse avec la collection Histoires Animées et les Editions Margot renouvellent le genre. J'avais aussi parlé de la petite start-up Laplikili l'année dernière. En attendant les casques de réalité virtuelle pour les petits... 


Editions de l'EHESS : premiers titres en numérique

VernantLes Editions de l'EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) démarre un catalogue numérique. Trois premiers titres aujourd'hui, Jean-Pierre Vernant, Raymond Aron, Emile Durkheim, excusez du peu. Voir sur Feedbooks. Des prix très abordables à 5,99€ avec un simple tatouage, bravo. Ils sont également proposés dans l'offre PNB pour les bibliothèques avec des conditions favorables (25 prêts, 5 simultanés, 10 ans, prix à 10,99€).


Youboox : Prix du livre numérique 2016

NumeriklivresLes Editions NumerikLivres ont reçu la semaine dernière le "Prix du livre numérique 2016" pour le livre Une source parmi les ruines de Tang Loaëc. Voir ici. Ce prix est organisé chaque année par le site Youboox. Les autres titres primés sont Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet aux Editions Gulf Stream et Chroniques d'abîme de Marc Jallier chez Via Fabula.