36 notes dans la catégorie "Pays-Bas"

Pays-Bas : Kobo arrive sur l'abonnement avec Kobo Plus

KoboplusC'était à prévoir. Kobo se lance dans un programme d'abonnement illimité pour les ebooks, baptisé Kobo Plus. Les deux premiers pays où il sera disponible sont les Pays-Bas et la Belgique. Les lecteurs y auront accès pour 9,99€ par mois, avec 40.000 titres disponibles dont 16.000 en langue néerlandaise.

Cette nouvelle plate-forme d'abonnement est un partenariat entre Bol et Kobo. Voir ici. Bol.com était pionnier de la lecture numérique aux Pays-Bas et en Belgique avec une croissance importante. Rappelons que les Pays-Bas est un pays qui a fortement adopté le format numérique en Europe (4,9% du marché selon les chiffres 2015). Kobo Plus a été développé en étroite collaboration avec les principaux éditeurs néerlandais avec un modèle de partage équitable. L'offre semble reposer sur une large sélection de livres de tous genres. Les utilisateurs seront en mesure de s'inscrire à Kobo Plus directement sur leurs liseuse Kobo et filtrer les catégories pour afficher uniquement les livres Kobo Plus. Sur la page d'accueil, les clients verront un carrousel de catégorie Kobo Plus. L'abonnement est possible également via l'application Kobo et le site web principal de Kobo / Bol.

Amazon, à l'affût de toute ouverture de ce type avec Kindle Unlimited, devrait sans doute décliné son offre aux Pays-Bas pour suivre Kobo Plus. Il va être intéressant d'observer comment Kobo développe cette offre dans d'autres pays, notamment l'Allemagne maintenant que le partenariat Kobo et Tolino est acté. Concernant la France, ne rien attendre pour l'instant tant les principaux groupes sont dans la défiance par rapport à ce modèle d'abonnement (via GoodeReader).


Pays-Bas : Tolino passe aux indés avec Libris Blz

BlzAprès l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche, la Belgique, l'Italie, le consortium Tolino s'installe résolument aux Pays-Bas avec un nouvel acteur particulièrement intéressant. Ce sont en effet les librairies indépendantes Libris Blz qui ont conclu un accord de distribution avec Tolino. L'enseigne néerlandaise regroupe près de 200 points de vente à travers tout le pays. Un Tolino qui s'affirme de plus en plus comme un Airbus européen du livre numérique, apte à concurrencer efficacement Amazon sur le continent. A signaler que devrait sortir au mois d'octobre dans la gamme un Tolino 3 avec un écran eInk Carta HD, en droite ligne de la concurrence Kindle Voyage et Kobo Glo HD. Alors, Tolino bientôt en France ? (via BuchReport).


Pays-Bas : le pays européen de l'ebook

Netherlands_flagLes Pays-Bas sont sans doute le pays européen le plus dynamique en matière de livres numériques. Une infographie offre aujourd'hui un beau panorama du marché au premier trimestre de cette année. Près de 38.000 titres, une hausse de 22% des ventes par rapport à l'année dernière, 5,2% du marché de l'édition. 1.400.000 liseuses, près de 8 millions de tablettes. On retiendra aussi la très forte proportion de livres sans DRM ou avec un seul tatouage, puisque c'est 2/3 des titres qui sont concernés. Vertueux éditeurs, heureux lecteurs. Un bel exemple à suivre pour les autres pays européens (via TheDigitalReader).

Dutch


Amazon : le Kindle débarque aux Pays-Bas

DutchflagAmazon ouvre sa boutique Kindle aux Pays-Bas. 20.000 titres en néerlandais, 3 millions de titres en langues étrangères. Pas d'offre Kindle Ulimited pour l'instant. Les trois liseuses Kindle sont proposées, y compris le dernier modèle haut de gamme Voyage toujours indisponible en France. Cette arrivée d'Amazon va sans doute reconfigurer le marché local, surtout avec des habitants qui sont déjà parmi les européens les plus en avance en matière de livres numériques. La concurrence va être rude avec Kobo qui vient de signer avec Bol.com et Tolino qui arrive d'Allemagne avec beaucoup d'ambitions. Il va être intéressant de suivre comment Amazon va convertir des lecteurs déjà bien habitués à des livres ouverts sans DRM, une mission bien difficile pour Amazon (via TheBookSeller).

PS: le marché du livre numérique représenterait 7% aux Pays-Bas.


Tolino bientôt au Benelux

TolinoDécidément ça bouge sur le marché du Benelux. Tolino, qui a initié avec succès un modèle purement allemand sous la houlette de l'opérateur Deutsche Telekom, est en train de s'internationaliser peu à peu. Après une première sortie en Belgique en juillet dernier, Tolino vient d'annoncer un partenariat avec une coopérative de librairies Libris Blz, un acteur néerlandais qui avait choisi jusqu'ici Kobo. Selon les informations, Tolino serait en train de négocier avec Libri qui représente près de 1000 points de vente sur tout le Benelux. Kobo avec Bol.com, Amazon préparerait de son côté un lancement aux Pays-Bas d'ici la fin de l'année. Un Benelux qui attire toutes les convoitises... (via BuchReport).


Kobo : le coup de Bol

BolcomUn nouvel acteur à conclure un accord avec Kobo en Europe, c'est Bol.com, un site de vente en ligne important aux Pays-Bas et en Belgique. Avec une offre de livres numériques depuis 2009, ce dernier serait le leader du marché néerlandais. Un joli coup pour Kobo. L'ensemble de la gamme Kobo est en vente sur le site. L'objectif est que les clients puissent acheter indifféremment sur la plateforme Kobo (web/ liseuses/ tablettes) et sur bol.com en synchronisant une même bibliothèque. Kobo pose ainsi ses marques par rapport à Amazon et à Tolino, sorti récemment d'Allemagne pour la Belgique (via GoodeReader).


Icarus Illumina sur GoodeReader

IcarusA découvrir sur le site GoodeReader un test complet de l'Icarus Illumina HD. L'originalité de ce modèle 6 pouces avec un écran eInk HD Pearl, est qu'il tourne sur une interface Android. Beaucoup de fans apprécieront de retrouver leurs applications de lecture préférées et d'autres applis bien sûr. Un modèle très original et intéressant dans son approche. Icarus est un fabricant basé aux Pays-Bas, voir le site. Ce modèle est proposé à partir de 119,95€ selon les configurations. On regrettera qu'Icarus ne dispose pas de distributeur en France avec plus de visibilité.

PS: joint également une vidéo sur TheEbookReader qui a testé l'application Kindle sur Android.


Tolino passe en Belgique

BelgiqueUne annonce importante en Europe, celle de Tolino qui ouvre son offre à la Belgique avec la chaine Standaard Boekhandel laquelle dispose de 145 librairies en Frandre. Après le succès de son modèle en Allemagne, il est normal que Deutsche Telekom lorgne désormais sur un développement européen. Son accord récent avec Dropbox prouve qu'il compte avancer vite avec des synchronisations de bibliothèques pour ses abonnés. En France beaucoup d'acteurs importants de la distribution numérique ont été approché par l'opérateur allemand depuis le début de l'année. Tolino ne dispose pas pour l'instant de catalogues français, mais les choses pourraient évoluer rapidement pour un modèle "100% européen" réellement en concurrence avec celui d'Amazon (via GoodeReader).


Les Pays-Bas s'essayent au livre numérique d'occasion

TomkabinetLe titre pourrait faire sourir tant le concept semble éloigné de l'univers dématérialisé. Toujours à la pointe des innovations là-bas, un site néerlandais TomKabinet propose des transferts de licences avec un commissionnement de 0,37€. Pour l'instant des livres en langue néerlandaise, sans DRM. Il exclut les livres numériques achetés sur les principales plateformes du marché. "Aux Etats-Unis, un tel système existe déjà avec la plateforme ReDigi spécialisée dans la musique, les livres et les audiolivres. Mais dans une décision datant d'avril 2013, un Tribunal fédéral américain a estimé que cette pratique était illégale si l'ayant-droit n'a pas donné son accord préalable. En Allemagne, la cour fédérale a tranché dans le même sens." (via Livres-Hebdo).


Pays-Bas : un livre numérique très dynamique

PaysbasUne intéressante et complète infographie sur le marché du livre numérique aux Pays-Bas, un pays extrêmement actif depuis de nombreuses années. Une longue histoire, n'oublions pas que la société IrexTechnologies, basée aux Pays-Bas, était la pionnière de la liseuse en Europe, juste après Sony, bien avant Amazon. D'autres acteurs ont pris le relais comme Icarus ou Liquavista. Nous devons cette infographie au site BookShelf. A retrouver sur Ereaders.nl. Celle pour la France serait la bienvenue.

Ebookspaysbas


Pays-Bas : deux groupes d'édition avec des offres d'abonnement

Pays-basDeux grands groupes d'édition néerlandais vont proposer un accès illimité à leur catalogue, en échange d'un forfait mensuel. Ces deux groupes occupent presque la moitié du marché du livre numérique néerlandophone. Une offre qui devrait être proposée à la fin de l'année. Une initiative qui vise à lutter contre le piratage des livres numériques, que l'on peut rapprocher de celle du groupe Planeta en Espagne avec le site de streaming Nubico (via Courrier International).


Icarus : deux nouveaux modèles

IcarusLa marque Icarus, basée aux Pays-Bas, propose depuis quelques semaines un nouveau modèle Icarus8 au format 8 pouces au prix de 139,95€ sur le site. Côté caractéristiques, pas d'écran eInk mais la technologie chinoise OPaper. Pas de tactile, toutes les commandes par les boutons en bas de l'appareil. J'avoue que j'ai beaucoup de mal aujourd'hui avec des appareils ne disposant pas du tactile qui me semble un pré-requis indispensable en 2013. Icarus propose également un modèle 6 pouces avec l'éclairage intégrée Illumina HD, celui-ci avec un écran eInk Pearl HD. La marque reste très confidentielle en France sans partenariats de la part de distributeurs.

PS: deux vidéos de présentations sur GoodeReader.


ePagine : la défense du watermark

EpagineImportante mise au point sur le blog ePagine à propos de l'usage du watermark, assez violemment critiqué aux Pays-Bas il y a quelques semaines par un groupe de parlementaires. Cette solution de marquage en filigrane est utilisée depuis un an par la plupart des éditeurs néerlandais distribués par CB (Centraal Boekhuis) – qui opère pour plus de 90% des maisons d’édition néerlandaises; elle est assurée par ePagine. Rappeler que "le but du watermark est d’améliorer l’expérience de l’utilisateur au moment où il souhaite lire un livre en lui évitant tout problème lié aux DRM qui rendent l’achat et la lecture parfois frustrants. Ainsi l’utilisateur peut lire partout où il veut et sans être ensuite emprisonné lors de ses futurs achats dans un modèle fermé comme celui que propose par exemple Amazon. Les questions posées par les parlementaires néerlandais semblent toutes pouvoir être interprétées comme une remise en cause de l’alternative raisonnable que représente le watermarking. Cette fois l’attaque est beaucoup plus sournoise car elle laisse entendre que les informations contenues dans le watermark de ePagine seraient plus dangereuses pour la vie privée de l’internaute que l’ensemble des informations recueillies par des acteurs comme Apple, Amazon ou Google et leur DRM propriétaires qui stockent sur leurs bases de données vos noms, lectures, notes de lectures et partages, en plus de votre carte bancaire. On peut se demander à qui profite maintenant cette attaque du livre numérique vendu avec watermark au moment même où en Hollande les grands américains tentent de mieux s’implanter et de reproduire le même niveau de parts de marché que celui acquis dans d’autres pays européens." Cette solution du watermark est de plus en plus utilisé en France par les éditeurs indépendants qui se défient des règles imposées par les géants anglo-saxons et qui veulent créer un rapport de confiance avec leurs lecteurs. Nous sommes en première ligne en Europe avec les Pays-Bas pour lutter contre l'hégémonie des DRM. Défendre le watermark, c'est défendre une libre utilisation des livres numériques dans un cadre responsable. Un mot qui trouve parfaitement sa place dans l'univers numérique. A travers cette attaque, c'est aussi une preuve supplémentaire que le lobbying d'Amazon reste constant dans les milieux politiques européens.


Amazon met la main sur Liquavista

LiquavistaLa rumeur courrait depuis plusieurs semaines déjà avec le désengagement souhaité de Samsung. Confirmation aujourd'hui, Amazon a bien racheté la société néerlandaise Liquavista qui développe depuis plusieurs années une technologie innovante "Electrowetting" d'affichage couleur. C'est le site TheDigitalReader qui a annoncé la nouvelle aujourd'hui. Amazon met ainsi la main sur une technologie à même de proposer les "Kindle couleur" de demain, avec un affichage non rétro-éclairé au contraire des tablettes LCD. Une annonce pas réjouissante vraiment pour le marché de la lecture numérique. On n'ose imaginer le tableau aujourd'hui si Amazon avait mis la main sur la société eInk en 2007. En espérant que Samsung a d'autres technologies dans ses cartons, j'ai du mal à croire que le géant sud-coréen, avec la santé financère qu'il connait en ce moment avec ses smartphones et tablettes, se soit désengagé d'une technologie avec un réel potentiel. Samsung me semble l'acteur high-tech le plus avancé pour juger. Liquavista butait toujours sur la phase de mise en production, est-ce que les choses sont réglées aujourd'hui? On aura une idée en fin d'année sur la question mais pas trop d'illusions quand même, surtout sur un marché où les prix attendus désormais par les consommateurs sont très bas. D'autres technologies concurrentes de Liquavista sont en développement en Asie. La prochaine sortie en juin du modèle de PocketBook (avec la technologie eInk Triton2) à suivre de près. Cette annonce confirme en tous cas le fait qu'Amazon ne se satisfait de ses actuelles tablettes LCD mais regarde plus loin pour ses lecteurs dont il scrute attentivement les usages.


Amazon en passe de racheter Liquavista

LiquavistaL'information fait beaucoup de bruit dans le landernau du livre électronique, Samsung serait sur le point de céder la société Liquavista à Amazon. La technologie développée par l'entreprise hollandaise était relativement convaincante au vue des prototypes présentés il y a maintenant deux ans. Depuis, Liquavista avait fait preuve d'une relative discrétion sur ses développements. Si Amazon s'intéresse à cette technologie, ce n'est bien entendu pas annodin. Jeff Bezos ne s'est jamais caché que l'objectif était bien de poursuivre l'aventure du livre électronique du côté de la couleur. Demain un Kindle couleur avec la technologie Liquavista? Samsung jugerait-il que cette technologie d'affichage n'est pas la meilleure pour passer au stade de la production de masse? Un tel rachat par Amazon aurait aussi bien entendu des répercussions très importantes du côté d'eInk et de ses propres développements. A suivre en tous cas avec grand soin dans les semaines à venir (via PrintedElectronicsWorld).


Liquavista: l'affichage couleur du futur?

Electrowetting-display-liquavista-daylight-readability-640x357Longtemps que nous n'avions plus de nouvelles de la technologie d'affichage couleur "Electrowetting" développée par les néerlandais de Liquavista, désormais filiale de Samsung depuis deux ans. Une nouvelle vidéo de présentation a été publiée récemment. Des couleurs contrastées prêtes à rivaliser avec les écrans LCD, la lumière du jour "friendly" et la consommation en plus. La mise en production reste encore à régler. Des rumeurs circulent sur l'intérêt d'Amazon, à mois que Samsung ne se gardent l'exclusivité du bébé. Lire le billet de Florent sur CNet (via ExtremTech).


Pays-Bas: le sans DRM avance chez les éditeurs

Pays-basAprès le site Lulu il y a quelques jours seulement, une annonce importante sur le front des DRM. C'est du côté des Pays-Bas que la nouvelle est venue. Le distributeur Central Boek Huis, le plus important distributeur numérique du pays, a annoncé que près de 8500 titres sont passés sans DRM en accord avec les éditeurs, ce qui représente près de 3/4 de leur catalogue de livres payants. Une avancée significative d'un pays les plus avancés en Europe dans l'édition numérique. L'Europe avance et peut tracer son chemin sans l'hégémonie américaine (via TheDigitalReader)


Yindo: le modèle streaming en question

YindoPlusieurs modèles de sites de livres numériques en streaming, 24symbols en Espagne, Legimi en Pologne ou le récent Youboox en France. Le site Yindo, lancé cet été aux Pays-Bas et qui regroupe l'offre d'une quarantaine d'éditeurs du pays, fait un premier bilan sur Ereaders qui n'est pas très satisfaisant, c'est le moins que l'on puisse dire. Pourtant dans un pays européen qui a adopté le livre numérique très tôt. Des comptes ouverts qui ne sont pas utilisés, très peu de livres lus dans leur intégralité. Sur 2000 titres disponibles, seulement 36 ont été lus complètement soit moins de 0,02%! Un modèle en streaming qui ne rencontre pas le succès de Spotify ou Deezer, pas si simple que cela de transposer la musique au livre, à moins qu'Amazon ne ramasse la mise (via Actualitte).


Frankfurt: doublement du marché en Allemagne et aux Pays-Bas

MesseLe Nouvel Obs tire un premier bilan européen du livre numérique à la Foire du livre de Frankfurt:

"Pour le directeur de la Foire de Francfort, Juergen Boos, un attachement sociologique au livre papier peut, au moins partiellement, expliquer qu'une partie de l'Europe -France et Allemagne en tête- rechigne à en adopter son pendant immatériel. En Europe, "on se définit aussi en fonction des livres que l'on a dans sa bibliothèque, alors qu'aux Etats-Unis c'est plutôt un produit de consommation, de divertissement", a-t-il argumenté.

En Allemagne, les livres numériques représentent 2% de tous les ouvrages vendus en 2012, contre 20% aux Etats-Unis, a souligné le président de la fédération allemande des libraires, Gottfried Honnefelder, lors de l'inauguration du plus grand évènement mondial de l'édition. "Quant à savoir si l'Allemagne suivra le même développement que les Etats-Unis, cela reste à démontrer", a-t-il ajouté. Cette progression constitue néanmoins déjà un doublement en un an de la part de marché du numérique dans la patrie de Gutenberg.

La Grande-Bretagne, favorisée par le lancement dès 2010 de la tablette Kindle d'Amazon, le géant du livre sur internet -imprimé ou électronique-, a pris de l'avance sur le continent, avec 13% du marché déjà occupé par l'ebook, selon l'association des éditeurs britanniques. "Le taux de pénétration des appareils de lecture est très élevé", a expliqué à l'AFP le président de l'association, Richard Mollet, soulignant également l'ouverture des Britanniques envers tout ce qui est électronique ou commerce sur internet. "Ce n'est pas qu'ils aiment moins l'objet livre, c'est juste qu'ils adoptent le numérique plus vite", a-t-il précisé.

Les Pays-Bas devraient eux aussi connaître un doublement de la part des ebooks dans les ventes en 2012, à environ 3%, une tendance qui devrait perdurer, estime Erik-Jan Bulthuis, du groupe de distribution CB. L'étroitesse du marché -avec seulement 20 à 25 millions de néerlandophones et 17.000 titres disponibles- aura sans doute aussi freiné le développement de l'ebook, a-t-il avancé."


Bebook Pure relance la marque

BebookEt l'on reparle d'un nouveau Bebook! Nous avions laissé la marque en grande difficulté au début de l'année, mais un nouveau repreneur a relancé l'affaire. Le nouveau livre électronique Bebook Pure est proposé sur le site aux Pays-Bas mais aussi en Allemagne et en Angleterre entre autres. Un modèle 6 pouces en eInk Vizplex sans écran tactile mais très fin et léger, avec un design très réussi. Nous devrions sans doute découvrir des tests et des vidéos bientôt. L'Europe reste présente sur le marché, c'est bien! (via GoodeReader).


Pays-Bas: l'auteur du fichier unique

Torrent_bigAu Pays-Bas, les bibliothèques ne sont pas que dans les arbres. Vous vous rappelez peut-être de ce fichier unique piraté qui circulait sur les réseaux avec près de 5000 titres néerlandais à l'intérieur (un fichier de 2,5Mo seulement); une découverte qui avait semé la panique dans les maisons d'édition du pays. L'auteur a été identifié, 21 ans. Il encourre une peine de six mois d'emprisonnement et 20.000€ d'amende. Une situation qui va se reproduire tant il est facile de compiler des fichiers très légers. Le jeune homme n'avait pas trier son offre par catégories, peut-être une petite formation de bibliothècaire pendant six mois...  (via Actualitte).


Gembird: les livres électroniques remplacent les imprimantes

GmbLa société néerlandaise GemBird a présenté lors du dernier CES à Las Vegas, un concept de reader grand format connecté comme une imprimante pour un usage de bureau. Lire, annoter au quotidien tous documents qui n'a pas vocation à être archiver dans des dossiers ou pire finir rapidement dans nos poubelles. Forcément, j'ai envie de dire, quand on voit la quantité de ramettes qui sont consommés quotidiennement. Des possibilités d'annotations sont prévues. A découvrir le powerpoint mis en ligne. Ce programme est soutenu par Bruxelles dans le cadre de la politique écologique. Le prix tournerait aux alentours de 500€ et la sortie est prévue en avril prochain. D'ici là, peut-être, calculez votre "budget imprimantes" sur l'année, non? (via eReaders).


Lutte contre les DRM: les Pays-Bas avancent

Logo Les DRM en question aussi, ailleurs en Europe. Le site néerlandais eReaders a ouvert une rubrique de vente de livres numériques exclusivement sans-DRM. Livres avec une solution de marquage/watermark non contrayante pour les acheteurs. Catalogue réduit encore (40 titres pour l'instant) mais encourageant, Philip Kerr, Michael Connelly, Harlan Coben, José Saramengo, même le livre de Laurent Binet, HHH (Editions Grasset). Les Pays-Bas en avance sur la France. Il faudra peut-être un jour aller à Amsterdam pour se fournir en livres! (via TheDigitalReader).