148 notes dans la catégorie "Poche"

La saga Elena Ferrante : le versant numérique

ElenaferranteSuccès sans précédent pour la série L'Amie prodigieuse de Elena Ferrante aux Editions Gallimard. Un phénomène mondial qui se décline en France également. Le premier opus, sorti en octobre 2014, s’est vendu à 407.000 exemplaires (dont 370.000 en format poche) selon le baromètre GfK. Le deuxième tome, Le Nouveau Nom, a été publié en France en janvier 2016 et s’est depuis vendu à 95.000 exemplaires. La version poche est sortie la semaine dernière en même temps que le troisième volume en grand format Celle qui fuit et celle qui reste. Un nouveau titre (mis en place à 100.000 exemplaires) qui devrait s'installer rapidement sans surprises dans les meilleures ventes de cette rentrée de janvier. Sortie concomitante, la technique est bien rodée. Presse, radio, le concert est général. Télé, cinéma devraient venir. Versant numérique, aucune information sur les ventes. Les prix sont très légèrement en deçà des poches, 7,99€/ 8,20€ pour le premier, 8,49€/ 8,80€ pour le deuxième. Gallimard joue le jeu. Le dernier volume à 16,99€ contre 23€ pour la version papier, soit 26% de réduction. C'est bien peu. Côté piratage, les deux premiers volumes sont depuis longtemps sur les réseaux peer-to-peer et download avec des téléchargements limités compte tenu du phénomène. Très loin des têtes de gondoles habituelles. Intéressant à constater pour cette série dont les lecteurs/ lectrices ne sont pas forcément des adeptes du piratage. Côté moteurs de recherche également, les résultats sont bien moins probants qu'il y a quelques années. Succès des grands formats et des poches, numérique contenu et piratage circonscrit. Bilan gagnant pour l'éditeur. A signaler que la série est également proposée aux bibliothèques avec des formules parmi les plus attractives du catalogue.

PS: impressionnante entrée des trois titres dans les trois meilleures ventes en France en ce début d'année selon Livres-Hebdo (12/01/17).


Le livre au format de poche résiste bien au numérique

EtagereC'était la grande crainte des éditeurs français il y a quelques années. Le décrochage du livre de poche par rapport au livre numérique. La concurrence est frontale, tant sur les prix, sur les secteurs éditoriaux concernés que sur les usages des lecteurs, notamment les gros lecteurs. Mise à jour de mon graphique en fonction des chiffres de l'année 2015 qui ont été donnés cet été par le Syndicat National de l'Edition (SNE). Face au développement du livre numérique, le livre au format de poche fait mieux que résister. Il progresse même de 1,7% par rapport à 2014. Si l'on regarde la somme poche + numérique, c'est même 7% de plus que la meilleure année du livre de poche en 2006. Cette résistance du format poche, malgré sans doute une rentabilité moindre avec des efforts supplémentaires des groupes (campagnes marketing, specimens offerts, etc.), traduit bien la fidélité pour l'instant des lecteurs au format de poche. C'est aussi la stratégie de défense des prix des éditeurs qui est couronnée de succès.

Poche


KPMG : baromètre 2016 de l'offre de livres numériques en France

KpmgLe cabinet d'audit et de conseil KPMG nous livre son traditionnel baromètre annuel de l'offre de livres numériques en France (3ème édition). KPMG a analysé 86 questionnaires remplis par 79 éditeurs indépendants et 7 groupes, de toutes tailles et de tous secteurs éditoriaux, répartis sur le territoire français, entre mars et juin 2016. Joëlle Tubiana, Associée KPMG, Responsable du secteur Edition constate: "Alors que les éditeurs étaient 18% en 2014 à prévoir une part du marché du livre numérique inférieure à 10%, leur nombre augmente sensiblement en 2016 (43%). A l’inverse, ceux qui estimaient à plus de 15% cette part étaient 62% en 2014 ; ils ne sont plus que 32% en 2016. De manière très nette, nous constatons, si ce n’est une remise en question du modèle, du moins une vraie prudence sur le marché, après l’engouement des années 2011 et 2012 et l’arrivée des tablettes, qui semblait annoncer alors un changement des paradigmes pour le monde de l’édition." Un marché français de plus marqué par l'attentisme des éditeurs, un réel décrochage par rapport à nos voisins européens observé au travers des différents chiffres donnés cette année. Revoir mon billet. Si les éditeurs italiens ont réagi l'année dernière, cela n'a pas été le cas en France.

Je retiens particulièrement les deux slides liés à la fixation des prix de ventes et la prise en compte par rapport au format poche.

Slide

Slide01

Le baromètre de KPMG à retrouver sur le site, pour archives ici.


Belle du Seigneur au format numérique

BelleduseigneurEnfin. A signaler en cette rentrée l'arrivée au format numérique d'un grand classique de la littérature française, Belle du Seigneur d'Albert Cohen chez Folio. Paru en 1968, ce livre apparaît régulièrement dans les listes des livres préférés des français. Revoir celle de La Grande Librairie. D'autres titres comme Mangeclous ou Le Livre de ma mère arrivent eux aussi. Il y a désormais près de 900 titres au catalogue Folio numérique.


SNE : les chiffres de l'édition 2015

SneDernier devoir avant les vacances. Le Syndicat National de l'Edition a communiqué la semaine dernière à l'occasion de son assemblée générale les chiffres du secteur de l'édition pour l'année 2015. Une grand messe traditionnelle, l'année dernière c'était ici.

L'année 2015 se révèle un bon cru, le marché du livre français est bien en train de repartir avec une hausse de 0,6%, soit 2,667 milliards d'euros de CA et 436,7 millions de livres vendus. Si les cessions de droits baissent de 1,5% à 133 millions d'euros, c’est bien la vente de livres qui a tiré le marché, avec 2,535 milliards d'euros.

Le livre de poche, plus spécifiquement, a progressé de 1,6% en valeur, à 348 millions d'euros, avec un infime recul de 0,1 en volume. La production a en revanche considérablement augmenté de 7,8%, à 20.516 titres. C’est la littérature qui est majoritaire dans ce secteur, représentant 59,03% du CA global.

En revanche le livre numérique serait en train de marquer le pas dans notre pays par rapport à nos voisins européens qui ont tous dépassés les 4% du secteur global des ventes grand public.

Toujours compliqué de savoir ce que l'on met dans le numérique. Au niveau global, le numérique représenterait en France 163,881 millions d'euros en 2015. «L’édition numérique continue sa progression et voit son poids augmenter dans les revenus des maisons d’édition, quoique de manière plus modérée que les années précédentes. La part entre l’édition numérique sur support physique et l’édition numérique en ligne est parfaitement identique à l’année précédente.»

L'édition numérique dématérialisée représente désormais 92,4% des ventes – 60,2% pour les abonnements et bases de données et 24,5% pour les achats unitaires. «Le marché est porté par l’édition professionnelle, notamment l’édition juridique, qui représente 90% des ventes de la catégorie sciences humaines et sociales.»

«L’édition numérique grand public (c’est-à-dire hors scolaire et hors édition professionnelle – notamment juridique), a généré, en 2015, un chiffre d’affaires de 63,2 millions d’euros. Cela représente 3,1% du chiffre d’affaires de l’édition trade, contre 2,9% en 2014. La littérature est en tête des ventes grand public, avec près de 20% de parts de marché, suivie par la catégorie des livres pratiques.» Voir le tableau ci-dessous.

Un rapport d'activité complet sur le secteur à télécharger sur le site du SNE et en archives ici.

A découvrir les résultats par rapport aux autres pays européens qui ont eux-aussi donnés leurs chiffres. C'est désormais un différentiel de 1,4% qui nous sépare de nos voisins allemands avec une structure du marché très similaire. D'après ces chiffres la France serait désormais à la traine du livre numérique européen et de très loin. Il n'y a pour l'instant aucun effort d'explication du côté du syndicat français.

Numerique-ebook-France-edition


James Patterson lance la collection Bookshots

Bookshots"Moins de 150 pages, moins de 3 dollars, impossible à lâcher". C'est le slogan de la nouvelle collection de thrillers Bookshots de James Patterson, chez Little Brown la filiale américaine d'Hachette. Son objectif, amener à la lecture des jeunes qui reculent pour l'instant devant des paginations et des prix plus importants. Deux premiers titres (Cross Kill et Zoo) sont parus, une dizaine d'autres suivront d'ici la fin de l'année. Les versions imprimées sont vendues 4,99$, les versions numériques suivent à 3,49$. Intéressant de voir un auteur reconnu comme James Patterson rechercher de nouveaux formats de lecture. Il a invité d'autres auteurs à le rejoindre. A savoir si cette expérience sera suivie par ses éditeurs français. Le "format court" dont on parle beaucoup depuis quelques années, Patterson pourrait bien le populariser. Une nouvelle révolution en marche? Comme il le dit lui-même, "quand on les trouvera dans toutes les pharmacies". A suivre... (via NewYorkPost).


Rivages Noir : 30ème anniversaire

GuerifPetit focus particulier sur les Editions Payot & Rivages qui fêtent ce mois-ci les 30 années de la célèbre collection Rivages Noir fondée par François Guérif. Monumental. Plus de 1000 titres au catalogue aujourd'hui, qui ont contribués à la reconnaissance du genre comme une part incontournable de la littérature. Je vous invite particulièrement à lire les passionnants entretiens avec François Guérif, réunis sous le titre "Du polar" que lui consacre Philippe Blanchet et qui viennent de paraître au format poche et numérique. Versant numérique, Rivages Noir propose près de 200 titres avec une accélération très nette depuis un an.

PS: à signaler également le court entretien avec Tea le mois dernier.


Chasse aux Livres : les statistiques des prix des ebooks

ChasseauxEbook/ papier: quelle différence de prix? La question est récurrente pour chacun depuis des années. A défaut d'une étude statistique dans la profession qui ne viendra sans doute jamais, le site Chasse aux Livres nous donne aujourd'hui une intéressante liste. Le moteur de comparatif de prix des livres bien connu s'est en effet penché sur la question, rien ne lui échappe, à la fois sur les livres publiés après 2000 et avant. Sacré boulot, compliments.

J'ai sorti les classements des éditeurs pour les livres publiés après 2000, les plus recherchés pour les lecteurs.

Les 20 "meilleurs" éditeurs:

Meilleurs

Les 20 plus "mauvais" éditeurs: si l'on retrouve évidemment la plupart des éditeurs de poche avec des écarts de prix plus faibles, c'est logique, ceux qui vendent au-dessus des prix de l'imprimé (et à quelle hauteur!) sont particulièrement indécents. Compliments à Folio et J'ai Lu qui jouent réellement le jeu du format numérique...

Plusmauvais


Edition : le livre de poche face au livre numérique

PocheJe donne ci-dessous un tableau comparatif de l'évolution du marché du livre de poche et du livre numérique en France. Chiffres entre 1990 et 2014 donnés par le SNE (Syndicat National de l'Edition). Contrairement à d'autres pays comme l'Espagne, le livre de poche français semble bien résister même s'il reste loin des plafonds réalisés en 2005 et 2006. A suivre...

Pochenumérique


Prix des ebooks : un constat accablant pour les éditeurs

LaboUn relevé intéressant fait par Yann Guégan sur le blog Dans mon labo à propos des prix des livres numériques. La plupart des livres étudiés coûtent plus cher en version ebook qu'en poche. Sur 30 ebooks listés, seuls 6 sont moins chers que leur équivalent poche, 5 ont le même prix. Un constat édifiant malheureusement, avec un consommateur qui ne comprend rien à cette situation et qui ne peut être que dans un sentiment de défiance par rapport à la proposition des éditeurs. On rappellera aussi que livres de poche comme livres numériques ont un taux de TVA égal pour le consommateur français. A découvrir ici.


Espagne : le livre numérique est devant le poche en 2014

LibrosUne semaine après son homologue français, le syndicat des éditeurs espagnols (FGEE) a donné ses chiffres pour l'année 2014. De bonnes nouvelles, puisque après une série de cinq années très noires, l'édition espagnole respire enfin avec un chiffre d'affaire en hausse de 0,6% à 2,19 milliards d'euros. Ce sont les ventes de manuels scolaires, de livres de jeunesse et universitaires qui tirent le marché. Mais c'est surtout le livre numérique espagnol qui connait une hausse de +37% à 110M€. Un signe très important, c'est la première fois que le livre numérique dépasse le livre de poche qui a perdu en cinq ans 38% de titres publiés (3815 contre 6001 en 2010) et 40% de chiffre d'affaire toujours sur la même période (103 M€ contre 176,6 M€). Nous n'en sommes pas là en France, où le poche résiste bien, le numérique ne représentant qu'un peu plus de 20% des ventes de poche. Parallèlement au poche, c'est le roman littéraire qui dégringole en Espagne avec une perte inquiétante de 150M€ en cinq ans (via 20minutos).


Le Syndicat National de l'Edition donne les chiffres 2014

Sne-logoA l’occasion de l’assemblée générale du Syndicat National de l'Edition, le président Vincent Montagne a présenté les chiffres du secteur de l’édition pour l'année 2014. Le chiffre d’affaires global de l’édition s’élève à 2.652 millions d’euros pour 422 millions d’exemplaires vendus. En baisse de 1,3% en valeur et de 1,2% en volume par rapport à 2013. En 2014, le chiffre d'affaire du numérique représente pour les éditeurs 161,4M€, soit 6,4% du secteur global en hausse de 53% par rapport à 2013. Le marché professionnel (juridique, science et technique) en représente 64% (58% en 2013). "Dans l'édition professionnelle, les ventes numériques et les services associés représentent plus de 50% du CA pour certains éditeurs" souligne le rapport. La part des ventes grand public, bien plus médiatisée, est aussi plus modeste à 2,9% des ventes de livres (2.517M€) contre 2,3% en 2013. Un chiffre d'affaires de 73M€ contre 46M€ en 2013. Intéressant de mettre en parallèle le marché du format poche qui est évalué à 342M€ en 2014. Le numérique grand public représenterait donc 21,3% des ventes de poches. Ces chiffres vont au-delà de ce que prévoyait GfK en début d'année. Le document complet devrait être disponible dans les jours à venir sur le site du SNE (via Livres-Hebdo).

Poche

Ci-dessous, l'évolution des deux secteurs selon les chiffres du SNE de 1990 à 2014.

Pochenumerique

PS: un rapport très complet en ligne sur le site du SNE, je le met en archive ici. Des secteurs en baisse comme le pratique, le scolaire et la bande-dessinée. Deux autres avec des baisses plus inquiétantes: la littérature (-7,2%) et surtout les encyclopédies et dictionnaires (-10,7%).

Sne1

Sne

Sne2


La Série Noire a 70 ans

SerienoireAge respectable pour la vieille dame du polar français. La célèbre Série Noire fête son 70ème anniversaire, créée juste après la guerre en 1945. Voir l'historique ici. Pour l'occasion, elle présente pour la première fois une version numérique enrichie d’un de ses titres: "Pukhtu Primo" de DOA.

Cette version ePub enrichie comporte 35 liens de géolocalisations qui permettent d’accéder via internet à une vue satellite des lieux où se passe l’action. Elle comporte également la playlist personnelle de l’auteur à écouter en lisant. Des Black Angels à Yuksek, en passant par les rythmiques afghanes capiteuses de Khaled Arman & Siar Hashimi, une dizaine de chansons pour se mettre dans l’ambiance. A retrouver sur vos plateformes préférées à 14,99€. On se désolera que la Série Noire ne propose pour l'instant qu'une quarantaine de titres à son catalogue numérique sur les 2888 titres parus en 70 ans (soit 1,45%), le chemin reste long. Pour son centenaire?


Editis : 12-21 lance des polars en achat couplé "2 en 1"

2 en 1 Les Editions 12-21 du groupe Editis démarrent des offres promotionnelles de polars "2 en 1". Par auteurs, 10 pour l'instant, avec les vedettes du groupe: Franck Thilliez, Karine Giebel, Robert Ludlum, James Rollins, etc. Chaque compil est vendu 11,99€, les titres concernés vendus 8,99€ au titre soit plus de 30% de réduction. Bragelonne avait déjà initié ce type d'offres avec succès. Il n'est pas précisé de durée limitée. Stratégie identique, on retrouve des promotions similaires à celles que l'on trouve sur les poches imprimés. De l'achat couplé qui vient doucement. Tout cela pour "tester le marché" bien évidemment. Un prix unique dans l'esprit déjà bien malmené. Difficile au regard de telles offres de considérer l'achat couplé imprimé+numérique dans un registre tellement différent. A retrouver en vente chez tous les libraires et sur le site de 12-21.


GfK : le marché du livre numérique français à trois ans

GfKA découvrir cette projection du marché du livre numérique en France selon l'institut GfK et donnée par LesEchos. Le chiffre de 64M d'euros pour 2014 devra encore être confirmé l'été prochain par le SNE (Syndicat National de l'Edition). GfK donne une projection d'ici 2017 à 140M d'euros, ce qui représenterait 40% du marché du livre de poche si celui-ci se maintient en l'état.

Livre


Les liseuses : quel budget ?

CalculetteLa liseuse comme appareil dédié, petite machine à lire. Un investissement très vite rentabilisé? C'est la question qui revient souvent dans les conversations face à des livres numériques avec des prix élevés. Est-ce que le jeu en vaut véritablement la chandelle?

D'abord côté budget. Comptons 150€, comprenant à la fois la liseuse et la pochette indispensable pour la protéger. Cela pourra être moins (autour de 100€ pour des modèles d'entrée de gamme) ou un peu plus avec des modèles grands formats (autour de 200€) plus confortables mais moins pratiques en mobilité. 150€ me semble être le budget moyen. Quelle durée? Deux/ trois ans me parait à l'usage idéal. Mais cela pourra être beaucoup plus. Les liseuses ne sont pas des appareils qui sont trop liés à "l'obsolescence programmée" comme les smartphones. Pas trop fragiles, elles fonctionnent très bien au fil des années sous réserve qu'on en prenne un peu soin. Plus proches des tablettes, elles vieillissent bien comme on dit. Surtout que depuis quelques années, tous les modèles proposés par les marques les plus connues sont d'excellente qualité. Partons sur deux ans pour nos calculs, au bout de deux ans, vous souhaiterez peut-être en changer pour un appareil plus évolué (grand format, contraste). 150€ sur 24 mois, c'est donc 6,25€/ mois de budget.

6,50€ c'est le prix moyen d'un livre de poche, 4€ pour un livre d'occasion (voir chiffres-clés). C'est aussi, si l'on y regarde bien, à peu près la réduction actuelle sur un roman grand format à 20€, de l'ordre de 30% actuellement (6€ exactement). En achetant juste une nouveauté par mois, vous rentabilisez tout juste l'appareil. Tous les livres achetés au-delà, vous faites une économie réelle. Le calcul est en revanche plus défavorable si vous achetez beaucoup de livres de poche. Les livres numériques sont globalement à des prix supérieurs de 20% par rapport à ceux-ci, exception faite d'un éditeur comme Gallimard qui aligne aux prix de ses Folios.

C'est un paradoxe pour des gros lecteurs qui sont naturellement plus tournés vers ce type d'appareil. Lire en numérique actuellement coûte plus cher que lire des livres de poche, c'est incompréhensible pour le lecteur mais c'est comme cela malheureusement. Il faudra alors considérer la liseuse plus pour ses qualités pratiques, accès, encombrement. Vous pourrez bien évidemment accéder à des promotions, des livres du domaine public gratuits, des livres inédits d'auteurs ou d'éditeurs strictement numériques qui proposent des offres moins chères. Vous pourrez aussi faire des économies si vous les partagez. Les échanges sont possibles en confiance dans un cadre privé avec de la famille ou des proches si vous achetez des livres avec un seul tatouage numérique. Beaucoup d'éditeurs en proposent. C'est possible si vous achetez ces livres sans DRM chez des libraires indépendants, hors des environnements Amazon, Apple et Google qui ne vendent que des livres avec des DRM qui vous lient exclusivement avec votre liseuse personnelle. Vous pouvez aussi accéder à des livres numériques dans votre bibliothèque, à condition que celle-ci en propose. Ce sont des offres qui vont s'accélérer dans les années à venir.

Après, bien entendu, ne soyons pas naïfs. Les livres numériques s'échangent beaucoup sur les réseaux comme la musique ou les films. C'est peut-être sans doute un facteur accélérateur que l'offre légale ne soit pas plus satisfaisante avec des prix plus intéressants pour le consommateur. L'Italie commence à le comprendre actuellement avec des prix qui baissent. Maintenir les prix élevés de l'offre légale, c'est attiser le piratage avec des lecteurs qui sont tentés d'aller regarder de ce côté-là.

Que retenir alors sur la rentabilité d'une liseuse? Quel profil de lecteurs?

  • 12 livres en nouveautés par an si vous en achetez beaucoup
  • gros lecteur nouveautés/ poche, une moyenne de 24 livres (deux livres par mois) me semble un chiffre à retenir pour considérer l'achat d'une liseuse
  • 6 nouveautés et 18 poches par an à condition de partager et de lire des livres strictement numériques
  • 30 livres de poche par an, à condition de partager et de lire des livres strictement numériques
  • au-delà d'une trentaine de livres par an, vous pouvez faire de sérieuses économies

Cela reste théorique bien entendu. Pour la très grande majorité d'entre vous, vous êtes très peu à basculer l'ensemble de vos achats en numérique. Vous achetez encore beaucoup de livres de poche et en grands formats selon l'humeur et la volonté de les conserver en bibliothèques. Surtout avec des prix élevés qui ne sont pas forcément convaincants. La liseuse peut également être perçue comme un appareil très complémentaire, uniquement réservée pour les vacances, le fait de diminuer l'encombrement. Ce sera un budget considéré en plus, de confort. Une chose encore. La liseuse peut aussi être utilisée dans un usage en famille et non plus personnel, chacun s'en servant au gré de ses envies du moment. Dans un budget global dans la famille, sa rentabilité en sera accélérée. Rappelons que le budget livres représentait 81€ par français en moyenne (chiffre 2012).

Peut-être vous reconnaitrez-vous dans ces profils. Je serais ravi d'avoir vos différents témoignages, surtout si vous lisez au format numérique depuis plusieurs années et que vous vous êtes penchés sur vos budgets d'acquisitions de livres. Merci d'avance.


PocketBook Sense : lire c'est dans la poche

Liseuse-Sense-KenzoRepéré ce témoignage sur le blog de Jean-Jacques Birgé sur Mediapart. Lire c'est dans la poche avec la PocketBook Sense. Ma meilleure liseuse pour cet hiver, mon test complet ici. A retrouver dans les librairies Decitre et Cultura à 149€, liseuse et couverture Kenzo comprise. La meilleure liseuse chez des libraires, tous les libraires devraient la vendre, le prix de deux Pléiade. En attendant une opération reprise de Kindle comme en Allemagne!


GfK : un marché du livre numérique à 63,8M d'euros

Marche_livre_numeriqueL'institut GfK a présenté aujourd'hui sa traditionnelle étude sur le marché du livre en France. Sur un marché global du livre en 2014 en recul de 1,3% en valeur, à 3,9M d’euros, et de 1,4% en volume, à 351 millions d’unités vendues, le livre numérique reste encore "marginal", représentant 1,6% du chiffre d’affaires total et 2,4% des volumes. Un chiffre d'affaires annuel à 63,8M d'euros en augmentation de 45% par rapport à 2013 (valeur) et de 60% en volume avec 8,3 millions de titres téléchargés. C'est néanmoins une tendance en conformité avec la tendance haute donnée par GfK il y a plus de deux ans. GfK prévoit une progression pour cette année, de +40%, soit environ 90M d'euros pour 2015. Autre observation, par rapport à un marché du poche aux alentours de 350M d'euros, le livre numérique représenterait désormais en 2014 près de 20% des ventes de poche en France. A voir si nous aurons d'autres chiffres au moment du Salon du Livre. C'est peut-être au-delà des 100M d'euros que le livre numérique sortira de la "marginalité"... (via LivresHebdo).


Polar : près de 30% des lecteurs adoptent "aussi" le format numérique

BabelioA lire sur le blog Babelio le compte-rendu de la réunion du 11 décembre dernier autour du polar. Les résultats d'une grande étude à laquelle 3714 lecteurs ont répondu, ce qui constitue un chiffre record dans le cadre des sondages menés par Babelio auprès de sa communauté. Un signe que, plus que tout autre genre, le polar mobilise. C'est aussi l'occasion de prendre la température du numérique chez les amateurs: "Le numérique n’est pas pour autant porté par le faible attachement à l’objet livre des lecteurs de polars. Seuls 28,2% des lecteurs sondés lisent en effet au format numérique. Plus éloquent encore, 68% des lecteurs numérique lisent tout de même majoritairement au format papier. Ceci peut s’expliquer par le fait qu’il n’y a pas de consensus net sur le prix moyen de l’ebook. Il s’agit d’un marché en cours de calibrage. Les choses sont ainsi certainement amenées à évoluer dans les années à venir." Pour les lecteurs de polars, le format numérique reste un complément à la lecture imprimée. Retrouver la présentation complète ici.

Numérique


Epoints s'ouvre aujourd'hui

EpointsUn nouveau site très attendu s'ouvre aujourd'hui. Je vous en avais parlé dès le mois de septembre, Epoints propose une nouvelle offre de livres numériques au format court à 0,99€. Tous les titres d'auteurs sont édités au Seuil et dans la collection Points bien connue. Outre le petit prix, tous les titres d'Epoints sont vendus sans DRM, c'est une initiative à saluer, une première dans le groupe La Martinière. L'ensemble des livres (une trentaine à ce jour) sont bien entendu proposés sur l'ensemble des plateformes de ventes (sur LesLibraires.fr par exemple ici) mais aussi sous forme d'abonnement sur le site Epoints. Chaque livre représente un certain nombre d'heures de lectures qui est indiqué à chaque fois. Vous pouvez vous abonnez pour 4,99€/ mois pour obtenir un crédit de 10 heures de lecture, les livres étant téléchargeables sur tous les appareils, l'accès au catalogue est complet dans la limite du crédit. Le premier mois est offert pour tester. Tous les détails ici. Titres originaux, catalogue étendu, petit prix, pas de DRM, nouveau modèle d'abonnement innovant. A signaler également la conception, la ligne graphique et le design réalisés par Marine Crespel. De belles perspectives pour Epoints à son démarrage. Longue vie!


Le fonds Simenon s'écrit en numérique

SimenonA lire l'intéressante interview sur IDBoox de John Simenon qui gère le patrimoine de son père Georges Simenon décédé en 1989. Saluer sa position très volontariste avec plus de 250 titres disponibles sur Simenon numérique et sur toutes les plateformes. "Le numérique est essentiel, il est directement lié au fait de faire vivre son patrimoine littéraire". Georges Simenon était un précurseur du marketing littéraire, il aurait nagé comme un poisson dans l'eau sur les réseaux. Son fils est convaincu que son père aurait "accueilli le numérique les bras ouverts".


Les polars de gare en numérique

RelayPetits prix, vite lus en toute discrétion, ils rencontrent un grand succès dans leurs versions numériques. Je vous avais parlé de la collection de polars Le Poulpe il y a quelques semaines, petit tour d'horizon sur les polars de gare, les collections populaires de polars au format de poche et leurs versions numériques:

  • Maigret: 103 romans policiers et nouvelles entre 1931 et 1972, tous disponibles en numérique sur le site dédié et sur toutes les plateformes.
  • San Antonio: 175 titres entre 1949 et 2001, tous disponibles en numérique chez 12-21 et sur toutes les plateformes.
  • SAS De Villiers: 200 titres entre 1965 et 2013, tous disponibles en numérique sur toutes les plateformes.
  • L'Exécuteur: 600 titres parus à partir de 1969, 40 titres numériques sur toutes les plateformes.
  • OSS 117: 250 titres entre 1949 et 1992, pas de versions numériques.
  • Série Noire: plus de 2000 titres entre 1945 et nos jours, 6 titres poche/ numériques disponibles sur toutes les plateformes.
  • Bob Morane: 200 titres parus à partir de 1953, 45 titres numériques (x3) uniquement sur un site dédié et sur Amazon.
  • Le Celte: 31 titres numériques sur Amazon et Kobo/Fnac uniquement.
  • La Chouette: 22 titres entre 1955  et 1962, 5 titres numériques sur Amazon et Kobo/ Fnac uniquement.
  • Le Poulpe: 285 titres entre 1995 et 2014, 70 titres numériques sur Amazon et Kobo/ Fnac uniquement.

Si vous en voyez d'autres, n'hésitez pas à me les signaler je les ajouterais.


Patrick Modiano : un Nobel français qui ne refuse pas le numérique

ModianoPatrick Modiano a reçu aujourd'hui le Prix Nobel de littérature. 15ème auteur français à recevoir cette prestigieuse distinction, le dernier était J.M.G. Le Clézio en 2008. Tout un symbole, c'est Modiano lui-même qui avait inaugurée l'entrée de la collection Folio en numérique au printemps 2011, celle-ci avait aussi marqué de la part de l'éditeur un alignement des prix du numérique sur l'imprimé poche. Depuis cette date 25 livres de Patrick Modiano sont disponibles en numérique à petits prix. L'occasion de redécouvrir son oeuvre.

PS: cela n'aura pas tardé; à signaler qu'un pack entier de 20 de ses livres commence à circuler sur les réseaux torrents depuis cette nuit même. Google référence en tête de recherche avec trois mots clés.


Le Poulpe en numérique : 70 titres disponibles

Pouy PoulpeLe Poulpe, la cultissime collection de polars des Editions Baleine, déploie désormais ses tentacules dans l'univers numérique avec plus de soixante-dix titres au format numérique sur les près de 300 que comptent la collection créé en 1995 (un bon nombre de titres épuisés aujourd'hui). On aime les petits prix à 2,99€, moins les DRM pour une série qui a toujours porté haut son militantisme libertaire. Autre élément de déception, le Poulpe est disponible en uniquement sur Amazon et sur Kobo/ Fnac. Allons, un effort pour les autres libraires et les lecteurs inconditionnels du Poulpe en encre électronique!


Royaume-Uni : les jeunes toujours du côté de l'imprimé

StudentLa génération des 16-24 ans est toujours fermement attaché aux livres imprimés. Près des 3/4 d'entre-eux (73% exactement) disent préférer l'imprimé au format numérique ou audio. C'est ce que révèle une étude menée par Voxburner pour TheBookseller. 27% seulement préfèreraient donc les livres numériques et 31% ont dit qu'ils n'achètent pas de livres numériques du tout. C'est plus de 900 jeunes au Royaume-Uni qui ont été interrogés au sujet de leurs habitudes de lecture.

Luke Mitchell, directeur de Voxburner, dit que l'étude révèle que les 16-24 ans pensent que les livres numériques sont trop chers: «Ils nous ont dit qu'ils aiment toucher les livres, mais qu'ils seraient prêts à se convertir au numérique à condition que les prix soient là,» dit-il. "70% ont dit que £6,99 était un prix raisonnable à payer pour un livre de poche, mais seulement 10% étaient prêts à payer le même prix pour un ebook". D'après lui, les jeunes sont "aussi intéressés à investir dans les livres que par le passé". Quand il s'agit de livres de poche, 37% des jeunes ont dit qu'ils paieraient dans l'intervalle £5,00-£7,00 et 35% ont dit qu'ils paieraient dans celui de £3,00-£5,00. Cependant, ils sont moins disposés à payer autant pour les livres numériques, 43% disant que ceux-ci devraient coûter moins de £3,00 et 27% disant qu'ils devraient coûter entre £3,00 et £5,00. Parmi ceux qui ont lu les livres numériques, 39% utilisent un e-reader comme un Kindle, 37% optent pour leurs smartphones et 36% préfèrent une tablette.

Beaucoup de jeunes utilisent également les bibliothèques. 44% vont régulièrement dans les bibliothèques publiques tandis que 66% utilisent une bibliothèque de collège ou une université. Plus de la moitié (53%) ont dit qu'ils seraient prêts à emprunter des livres numériques dans les bibliothèques publiques si ils étaient facilement accessibles.