143 notes dans la catégorie "Québec"

De Marque : la solution LCP Readium bientôt au Québec

DemarqueLa société québecoise DeMarque a annoncé par communiqué de presse le passage en version bêta dès cet automne de son application mobile de prêt numérique en bibliothèque pour la Ville de Québec:

"Ce projet, qui bénéficie du soutien du programme de vitrine technologique de la Ville de Québec, permettra à la Bibliothèque de Québec de devenir la première bibliothèque de la province à proposer à ses usagers son application de lecture personnalisée mobile, ce qui rendra l’expérience d’emprunt d’un livre numérique plus conviviale que jamais.

La version iOS de l’application sera testée en condition réelle cet automne dans le réseau de la Bibliothèque de Québec. De Marque procédera à l’acquisition d’un lot de licences de livres numériques provenant en grande partie de maisons d’édition et d’auteurs établis dans la région de Québec.

Le nouveau système de prêt numérique en bibliothèque développé par De Marque sera parmi l’un des premiers au monde à utiliser la solution Readium LCP pour la gestion des droits numériques. Ce standard libre développé par la fondation Readium, et auquel des membres de l’équipe De Marque ont contribué, permettra de diminuer considérablement les coûts associés à chaque emprunt pour les bibliothèques, en plus de réduire le soutien technique auprès des usagers.

Avec le nouveau système proposé par De Marque, il ne sera plus nécessaire d’installer une application de lecture tierce et de se créer un identifiant Adobe pour emprunter un livre numérique; les lecteurs n’auront qu’à se connecter auprès de leur bibliothèque. En plus de l’application mobile, une application Web sera également disponible pour la lecture en streaming au format HTML pour éviter tout problème de compatibilité. Tous pourront facilement emprunter et lire un livre numérique, peu importe leur âge, l’appareil qu’ils utilisent ou leur degré d’aisance avec la technologie.

« Grâce au soutien de la vitrine technologique de la Ville de Québec, nous avons pu réaliser notre vision d’améliorer l’accès aux livres numériques en bibliothèque, se réjouit M. Boutet, le PDG de DeMarque. Ce seront les citoyens de Québec qui pourront profiter en premier de notre application de lecture.»

« Ce système pourra ensuite être déployé non seulement dans l’ensemble des bibliothèques du Québec, mais aussi ailleurs dans le monde, ajoute-t-il. On perçoit déjà de l’intérêt en Europe francophone, et j’ai aussi reçu des appels de Chicago et de Pittsburgh. C’est passionnant car ces discussions portent sur la manière dont cette application améliorera l’expérience de lecture numérique des gens. Pour moi, c’est là où réside l’innovation. »

DeMarque est un acteur clé pour le marché, tant au niveau des éditeurs/ distributeurs que des bibliothèques, y compris en Europe.  Avec ce premier pas au Québec, c'est enfin une étape décisive pour la suppression de la DRM Adobe pour le prêt numérique en bibliothèque.


Québec : 5 millions d'emprunts en bibliothèques

QuebecLe succès ne faiblit pas avec les années chez nos amis québecois. Lancée en décembre 2011, la plate-forme PretNumerique.ca a franchi le 24 août dernier le cap des 5 millions d'emprunts de livres numériques. Plus de 350.000 utilisateurs répartis dans près de 140 bibliothèques ou réseaux à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick (soit plus d'un millier d'établissements). Voir le site.


André Breton dans le domaine public au Québec

BretonAndré Breton, décédé en 1966, est entré dans le domaine public l'année dernière au Québec. Son rôle de chef de file du mouvement surréaliste, son œuvre poétique, critique et théorique en font une figure majeure de l'art et de la littérature française. Le site EbooksGratuits propose cet été l'incontournable Nadja, ainsi que les textes fondateurs du surréalisme, les célèbres Manifestes du Surréalisme publiés entre 1924 et 1953 qui restent encore indisponibles au format numérique chez l'éditeur. C'est enfin réparé pour tous les francophones dans le monde entier.

PS: les Editions Gallimard proposent dix titres d'André Breton bardés de DRM comme tous les classiques de la littérature française à leur catalogue et qui restent indisponibles dans de très nombreux pays du fait des clauses de territorialité. Littérature universelle vous dites?


Roger Martin du Gard dans le domaine public au Québec

MartindugardIl y a tout juste 80 ans cette année, l'écrivain français Roger Martin du Gard obtenait le Prix Nobel de littérature. Son oeuvre principale, Les Thibault, est une vaste suite romanesque, composée de huit tomes d'inégale longueur dont la publication s'est étalée de 1922 à 1940. C’est tout particulièrement pour cette œuvre, et bien qu'il lui restât encore à en écrire l'Épilogue, que Roger Martin du Gard reçut ce prix en 1937, dix ans après Henri Bergson, dix ans avant André Gide.

Le cycle se compose de huit romans: Le Cahier gris (1922), Le Pénitencier (1922), La Belle Saison (1923), La Consultation (1928), La Sorellina (1928), La Mort du Père (1929), L'Été 1914 (1936) et Épilogue (1940).

Les Thibault sont indisponibles au format numérique chez l'éditeur Gallimard, il est heureusement entré dans le domaine public au Québec, Roger Martin du Gard décédé en 1958. Vous pourrez trouver une excellente version sur le site EbooksGratuits. Si vous avez du mal à le télécharger, je me ferais un plaisir de vous l'envoyer dans une version complète.

Il y a quelques mois, France-Culture nous reproposait un entretien avec l'éditeur Christian Bourgois réalisé en 1996 dans lequel il parlait de l'importance de ce livre: "Le livre fondateur, le premier grand livre que j'ai lu et qui était extrêmement important pour moi, cela a été Les Thibault de Roger Martin du Gard que j'ai lu à l'âge de 13 ans. J'ai eu l'impression de lire un grand roman, de découvrir le Roman, l'Histoire. Il a eu une très grande influence politique sur mes convictions d'enfant et de jeune homme. La première grande oeuvre pour moi cela a été Les Thibault."

Une excellente saga pour cet été, je vous conseille.


Québec : le bilan 2016 du prêt numérique en bibliothèque

PretnumeriqueLe prêt numérique en bibliothèque poursuit une progression importante au Québec. Publication hier des résultats de BiblioPresto qui gère la plate-forme Pretnumerique.ca. Ce sont désormais 134 réseaux regroupant près d'un millier de bibliothèques à travers le Québec et le New-Brunswick. Au Québec, 94% de la population est desservie par une bibliothèque proposant le service de prêt numérique. Voir le détail de l'année 2016 sur le site.

Quebec


Québec : la ville développe le prêt numérique en bibliothèque

Quebec La Ville de Québec donne un sérieux coup de pouce au prêt de livres numériques en bibliothèque. En effet, elle va accorder une aide de 300.000$ à l’entreprise De Marque afin de tester la nouvelle génération du système de prêt actuellement utilisé dans les bibliothèques de la ville. Cette subvention va permettre de développer la plate-forme pretnumerique.ca, déjà largement déployée dans les établissements, avec un modèle de prêt qui a été repris en France depuis à travers le dispositif PNB. Le prêt de livres numériques rencontre un grand succès au Québec, revoir ici.

Les trois grandes innovations seront les suivantes:

  • Une application mobile de lecture numérique simplifiée, comportant un accès privilégié aux catalogues et aux prêts de la bibliothèque publique, disponible dans les environnements iOS et Android;
  • Une solution novatrice de gestion des droits numériques;
  • Une solution de lecture à travers un navigateur web.

(via QuébecHebdo).


Michel Tournier dans la Pléiade

TournierMichel Tournier entre dans la Pléiade demain 23 février. Décédé au printemps dernier, il n'aura malheureusement pas vu cette consécration de son vivant. Avec Georges Perec en mai prochain, ce seront respectivement les 57, 58ème auteurs français du XXème siècle à entrer dans la célèbre collection. A lire le dossier de France-Culture.

Amusant de rappeler que Michel Tournier n'aimait guère La Pléiade: "Et puis, je n'apprécie guère l'objet, peu lisible, trop lourd. Je préfère le poche, l'anti-Pléiade par excellence, qu'on emmène en voyage, qu'on oublie dans le train. A mes yeux, mes livres ne sont véritablement publiés que lorsqu'ils paraissent en poche". (via BibliObs).

Aucun volume de la Pléiade n'est disponible au format numérique malheureusement. Les Editions Gallimard ne souhaitent pas numériser ce catalogue prestigieux.

Un passeport pour la postérité donc mais avec des auteurs tous décédés sauf un, Jean d'Ormesson, qui entrent dans le domaine public au fil des années. Un domaine public heureusement disponible dans l'espace numérique pour les francophones du monde entier. C'est l'occasion de faire un petit point:

Sur les 59 auteurs, 8 sont entrés dans le domaine public en France (Ramuz en plus cette année), 16 de plus dans le domaine public au Québec (Marcel Aymé en plus en fin d'année) où la durée est inférieure -50 ans contre 70 ans en France-. En 2020, ce seront 3 autres auteurs de plus qui les rejoindront au Québec, De Gaulle, Giono et Mauriac. A signaler le cas particulier de Saint-Exupéry qui bien que décédé en 1944 (dans le domaine public dans le monde entier) n'entrera dans le domaine public en France qu'en 2032 du fait de son statut d'écrivain "mort pour la France".

Le 15 février 2010, la Wikimedia Foundation a reçu une demande des Editions Gallimard de retirer certaines pages du Wikisource en langue française, avec pour motif qu'elles sont en violation de copyright. Cette demande s'appuie sur l'affirmation des Éditions Gallimard que le site Wikisource vise un public français et que, par conséquent, d'après les règles françaises de conflit de lois, le droit d'auteur s'applique à ce contenu. Voir ici.

Je remercie Fabien de m'avoir communiqué le tableau ci-dessous (cliquer pour l'agrandir).

Domainepublic


Bibliothèques au Québec : le prêt de livres numériques en service de base

QuébecPendant ce temps-là, le prêt de livres numériques en bibliothèques est un service de base au Québec avec un succès qui ne se dément pas au fil des années: "La progression du prêt numérique se poursuit, au Québec. En 2016, le prêt a augmenté de 22%, alors que les collections offertes aux usagers ont été enrichies à hauteur de 23%. Le service, lancé officiellement en 2012, avait alors enregistré un peu moins de 100.000 emprunts. En 2016 seulement, c'est près de 1.500.000 de prêts numériques qui ont été réalisés. Aucun signe d’essoufflement à l'horizon! Il s'agit maintenant d'un service de base offert par pratiquement toutes les bibliothèques publiques du Québec et du Nouveau-Brunswick." nous communique le responsable de PretNumerique.ca. C'est plus de 4 millions de prêts qui ont été fait depuis 2012. A découvrir cette nouvelle vidéo pour présenter le service.


Québec : le livre numérique, un nouveau public pour les bibliothèques ?

BibliothequeIntéressantes réflexions chez les bibliothécaires québécois qui disposent d'un retour plus important sur le prêt de livres numériques. Avec des statistiques en forte croissance, il semble bien que c'est un nouveau public que les bibliothèques touchent avec le livre numérique. Des lecteurs essentiellement tournés vers l'usage et la qualité de service. Patricia Lemieux, chef de division à la bibliothèque de Candiac, soutient que les «livres papier ont toujours la côte», malgré l’arrivée du numérique. Elle indique que les usagers qui voyagent, notamment les snowbird, et qui souhaitent emprunter les livres de la bibliothèque se tournent vers les livres numériques. «Il y a aussi des gens qui ne souhaitent pas se déplacer. Ça répond à un besoin», dit-elle. Ève Lagacé, directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), croit que l’ajout de cette offre dans les bibliothèques municipales a amené de nouveaux usagers plutôt que de changer les habitudes des abonnés. Depuis 2016, toutes les bibliothèques de la région offrent une collection de livres numériques. Mme Lagacé soutient qu’il est rendu marginal qu’une bibliothèque n’offre pas ce service (via LeReflet).

Des précisions de la part de Jean-François Cusson de Prêtnumerique.ca que je remercie: "La progression du prêt numérique se poursuit, au Québec. En 2016, le prêt a augmenté de 22%, alors que les collections offertes aux usagers ont été enrichies à hauteur de 23%. Le service, lancé officiellement en 2012, avait alors enregistré un peu moins de 100.000 emprunts. En 2016 seulement, c'est près de 1.500.000 de prêts numériques qui ont été réalisés. Aucun signe d’essoufflement à l'horizon! Il s'agit maintenant d'un service de base offert par pratiquement toutes les bibliothèques publiques du Québec et du Nouveau-Brunswick." A l'heure où certains bibliothécaires sont encore dans la défiance par rapport à un tel service en France, les nombreux retours de nos voisins francophones (Québec, Belgique, Suisse) devraient les interpeller...


Paul Gadenne dans le domaine public au Québec

GadenneA signaler pour nos amis québecois, le site EbooksGratuits poursuit la numérisation des livres de Paul Gadenne. L'auteur décédé en 1956, ses livres sont entrés dans le domaine public au Québec il y a une dizaine d'années déjà. Après La Plage de Scheveningen (1952), le site propose cette semaine son premier livre Siloé sorti en 1941. Un livre confidentiel et exceptionnel, d'un auteur malheureusement trop peu reconnu à sa juste valeur. En France, il est proposé par les Editions du Seuil sous DRM, avec les habituelles restrictions géographiques pour nombre de francophones dans le monde entier.

Je ne saurais trop conseiller la qualité du travail d'EbooksGratuits, entre les phases de numérisation et de relectures/ corrections extrêmement rigoureuses, réalisées par des bénévoles passionnés. La liste des oeuvres sera tenue à jour au rythme des parutions.


Québec : 25 principaux avantages du livre numérique

Kersanti"25 principaux avantages du livre numérique". C'est Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation à Université de Montréal, qui nous propose de lister les résultats préliminaires d’une enquête réalisée auprès de plus de 100 jeunes du secondaire et d’une revue exhaustive de la littérature scientifique au Québec. Avantages cognitifs, affectifs, sociaux, etc. "Dans l’étude que nous avons réalisée au printemps 2014 (à retrouver ici), les jeunes du secondaire rencontrés ont clairement indiqué ne presque plus lire de livres papier, sauf quand ça compte, ou quand ils sont obligés. En fait, moins de 5% des élèves rencontrés aiment lire un livre papier par plaisir, et non par obligation. Certains ont même affirmé n’avoir jamais lu un livre [papier] au secondaire. Alors oui, selon nous, la question posée n’est pas la bonne. Ce qui est réellement fondamental, c’est plutôt d’amener tous les jeunes à lire, à lire plus, et à lire une variété de textes… pas juste des pages Facebook, des textos ou des tweets." Ces 25 avantages à télécharger ici.


Québec : La Presse fait ses adieux au papier

LapresseC’est une petite bombe dans le monde des médias. Guy Crevier, le grand patron du quotidien La Presse au Canada, l’a annoncé aujourd'hui aux salariés: l’édition quotidienne de son journal ne paraîtra plus en papier à partir de janvier 2016. Sauf le samedi. «La Presse deviendra bientôt le tout premier quotidien imprimé d’importance au monde à devenir 100% numérique en semaine et se positionnera comme le leader numérique en information au Québec. Trente mois après son lancement, La Presse+ est plus performante que La Presse papier après 131 ans d’existence. Plus de 460.000 personnes la consultent désormais chaque semaine et l’ont intégrée à leur rituel d’information. Parallèlement, elle obtient un vif succès auprès des annonceurs qui l’ont adoptée rapidement comme véhicule publicitaire créatif, performant et mesurable pour joindre une clientèle de premier plan», a expliqué Guy Crevier, qui a confié sa «tristesse» d’arrêter le papier mais qu’il n’était «pas possible de le maintenir à long terme» (via PresseTablette). A relire également l'article consacré à LaPresse+.


Québec : le cap des 2 millions d'emprunts en moins d'un an

BiblioprestoEtonnants québécois. Le service de prêt de livres numériques en bibliothèques poursuit sa croissance. La barre du premier million de livres numériques empruntés fut atteint le 6 septembre 2014, 996 jours après le lancement du service PretNumérique.ca. Le second million d'emprunts a été atteint en 345 jours seulement, le 17 août dernier. A l'heure où certains doutent encore du modèle pour la France, un succès à saluer dans les bibliothèques québécoises. C'est désormais 130 établissements qui proposent le service à travers tout le Québec, auprès de 225.000 usagers.


Québec : enquête sur les ventes de livres numériques

OccqEn 2014, les librairies et les entrepôts numériques du Québec ont traité des commandes représentant 506.000 livres numériques dont la valeur dépasse 7 M$. Ces résultats sont tirés de l'Enquête sur les ventes de livres numériques réalisée par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec.

Le prix moyen des livres numériques en 2014 est de 14,18$. Il est plus élevé à la fin de l'année qu'au début. Les résultats révèlent aussi que les ventes ont été plus faibles en été qu'en hiver. L'enquête complète est à télécharger ici (via Le Portail du Québec).


Québec : Lire vous transporte à l'aéroport

LirevoustransporteL’aéroport Montréal-Trudeau au Québec offre maintenant le téléchargement de livres d’auteurs québécois grâce au projet Lire vous transporte. L'initiative de l’Association des libraires du Québec et des Bibliothèques de Montréal, de proposer des livres dans les transports publics avait démarré avec les bus et le métro, l'avion aujourd'hui. Une bibliothèque numérique gratuite composée de 35 titres est désormais téléchargeable à l'aéroport Montréal-Trudeau. "Les passagers pourront consulter une trentaine de livres numériques anglais et français provenant d'auteurs québécois et donnant un avant-goût de la vaste collection de livres numériques du Québec". Tous les détails sur le site de Banq.


Québec : tablettes en bibliothèques

TabletteUn très bon billet du côté de la blogueuse québecoise LaBibliomancienne qui dresse une belle synthèse des usages de la tablette en bibliothèques. Après les premières expérimentations, c'est l'heure des premiers bilans. A regarder de près, nous qui avons un métro de retard par rapport au marché anglo-saxon. Il s'agit d'une série de trois billets prévus, le précédent à lire ici.


Québec : un bilan 2014 du prêt de livre numériques en bibliothèques

Quebec Bibliopresto, l'organisme à but non lucratif appartenant aux bibliothèques québécoises, nous propose une infographie sur son offre de prêt de livres numériques en bibliothèques pretnumerique.ca. Une année 2014 qui a a connue une progression très importante. Environ 800 municipalités proposent désormais le service à travers l'ensemble du Québec.

Resultats2014_pretnumerique-1-2-3


Québec : les bibliothèques accélèrent

ReseaubiblioDe plus en plus de bibliothèques au Québec ouvrent des offres de prêt de livres numériques. Le Réseau BIBLIO du Bas-Saint-Laurent, qui représente une centaine de bibliothèques, avait sondé en 2012 ses membres pour connaître leur intérêt à passer au prêt de livres numériques. «On nous disait oui, mais ne pas négliger le livre papier», indique Jacques Côté, le directeur général du réseau. Ainsi, 200 titres ont été lancés en 2014, de façon très modeste. Puis, le lancement officiel de 1.500 premiers livres numériques a été effectué il y a à peine un mois. «On vise 5.000 titres d’ici le 31 mars 2016» (via LePlacoteux).

Le piratage de livres côté Québec

QuebecMarginal mais préoccupant. Le Québec est lui aussi touché par le piratage de livres numériques. A lire l'article sur LaPresse.ca: «On ne va pas se raconter d'histoire, il est temps de sonner l'alarme. Le marché du livre numérique démarre au Québec, il n'y a pas d'incidence majeure actuellement, mais avec la multiplication des tablettes, il va y avoir une pression. Plus l'offre de livres numériques sera grande, plus le problème va se poser, et ce, dans un avenir rapproché», prévient Richard Prieur, directeur général de l'Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).


Ebooks gratuits : Nimier, Woolf et Spitz

EbooksUne très belle livraison de nos amis d'Ebooks Gratuits hier, avec entre autres des livres de Roger Nimier, Virginia Woolf et un livre de science-fiction "La Guerre des mouches" de Jacques Spitz qui ravira les amateurs. Les conditions de l'accès au domaine public sont réservés pour certains (50 ans contre 70 ans après le décès de l'auteur); les heureux québecois disposent d'un domaine public plus étendu que le nôtre. Ebooks Gratuits, c'est un catalogue de plus de 2500 titres d'excellente qualité en accès gratuit.


Bibook : tout savoir sur la lecture numérique

BibookOn ne saurait trop parler de la nécessité d'accompagner les nouveaux lecteurs dans la lecture numérique sur leurs différents appareils. Le rôle des bibliothèques est fondamental. Introduction aux livres numériques et aux appareils de lecture, guide de démarrage, appareils et applications compatibles, foire aux questions, astuces de recherche. A signaler le remarquable travail réalisé par DeMarque et Bibook, la nouvelle bibliothèque numérique de prêts à Grenoble. L'expérience québecoise dernière elle, c'est une mine pour tout ceux qui veulent se familiariser avec le livre numérique. C'est par ici, sans modérations.


Québec : le cap du million de livres prêtés en bibliothèques

MillionUn cap symbolique est atteint pour le prêt de livres numériques en bibliothèques au Québec, qui vient de dépasser le million de livres prêtés. Cela en un peu moins de trois ans puisque la formule à débuté en janvier 2012 dans les établissements. A l'heure où démarre véritablement les offres de prêts numériques PNB en France selon les mêmes modalités, c'est une belle raison d'espérer le même succès pour les bibliothèques et les librairies concernées. Rappelons que le service de prêt est maintenant offert dans plus de 90% des bibliothèques québécoises, nous sommes très loin de cela en France (via DeMarque).


Regards France-Québec : le livre résiste-t-il au numérique?

Numérique"Le livre résiste-t-il au numérique?" C'est le titre de l'intéressant billet rédigé par Julie Therriault (Ebsi-Montréal) et Pierre Gandonnière (Enssib-Villeurbanne) dans le cadre du cours en ligne Economie du web. Merci à Jean-Michel Salaün. Un regard croisé à la fois québecois et français. Nous devrions plus souvent confronter nos pratiques entre nos deux cultures. Nous sommes enfin loin des débats manichéens et stériles que l'on entendait constamment il y a quelques années. Certains en arrières-gardes en font toujours leur petit fond de commerce. Observer avec humilité et prudence sans dénier les usages, plus intéressant. Je trouve leur conclusion pleine d'à-propos: "En conclusion, les différentes pistes explorées ici plaident plutôt en faveur d’un livre papier qui recule sans doute, mais se maintient et recompose sa formule éditoriale pour se positionner différemment de la version numérique". N'hésitez pas à échanger avec eux.


Bibliomobi dans l'agglomération de Lille

BibliomobiDécidément les expériences s'accélèrent dans les transports en commun. Depuis le 15 octobre, les usagers lillois du réseau Transpole ont à leur disposition un nouveau service baptisé "Bibliomobi" qui leur permet de télécharger et de lire gratuitement sur leurs smartphones des nouvelles provenant d’une sélection du catalogue numérique des médiathèques de la ville. 5 par mois à choisir. Des étiquettes NFC et QR Codes sont disséminés dans des stations de bus et de métro de la métropole. Tous les détails sur le site.

A signaler également que le projet Lire vous transporte a été lancé le 7 octobre dernier dans sa deuxième édition à Montréal au Québec. D'octobre 2014 à mars 2015, avec de nombreux ajouts et des surprises qui viendront s'y greffer momentanément pendant la saison hivernale, c'est une bibliothèque numérique gratuite composée d'une quarantaine de livres québécois qui sera disponible un peu partout dans la métropole, dans 65 abribus et le métro (voir QuébecHebdo).