32 notes dans la catégorie "Youboox"

InkBook Prime : test complet

100_2574Une toute nouvelle liseuse a fait son apparition en France depuis quelques mois à l'initiative de Youboox, la plate-forme de streaming de livres numériques. Cette dernière propose en effet une offre d'abonnement annuelle avec l'achat d'une liseuse InkBook; une liseuse au format 6 pouces distribuée pour l'instant essentiellement dans les marchés d'Europe de l'Est, le fabricant basé en Pologne. Deux modèles sont proposés, InkBook Classic et InkBook Prime (avec la lumière intégrée). Prix respectivement à 99€ et 149€, l'abonnement d'un an à Youboox Premium est compris. Un catalogue ouvert intégralement à la lecture, de manière illimitée. A signaler que les liseuses sont également disponibles sans les abonnements, à 69€ et 119€. Voir les offres avec toutes les caractéristiques sur le site.

Une offre particulièrement intéressante car elle ouvre et expérimente l'offre en streaming sur liseuse, deux univers que l'on pense traditionnellement étanches entre eux. Passer d'un téléchargement à l'acte avec un paiement unitaire à celui d'un accès intégral à un catalogue en abonnement. Comme je l'ai déjà signalé dans mes précédents tests, le marché des liseuses est devenu désormais très concurrentiel, ce modèle s'engage vers un espace innovant qui peut changer la donne. C'est la première fois qu'un acteur français de l'abonnement streaming explore un tel partenariat avec un fabricant de liseuse. La société InkBook (voir le site) s'est tourné depuis plusieurs années vers le développement de liseuses dans l'environnement Android. Vous retrouverez toutes les caractéristiques techniques de l'InkBook Prime ici. J'ai déjà eu l'occasion par le passé de tester plusieurs modèles Android chez d'autres fabricants. A chaque fois, d'excellentes intentions sur le papier mais un fort sentiment d'inachevé à l'arrivée entre des liseuses plus ou moins bien finies, des logiciels embarqués insuffisants et des applications de lecture à télécharger qui ne sont pas structurellement orientées vers les liseuses. Bref, des liseuses avec lesquelles il fallait beaucoup bidouiller pour avoir un résultat moyen, avec beaucoup de frustrations et tout juste acceptable par rapport aux fabricants reconnus. Le pari de cette nouvelle offre, c'est justement de rompre ce bidouillage avec une liseuse orientée vers un large public sans prise de tête. Nous allons voir si le résultat répond aux attentes. C'est parti:

Prise en main: Côté packaging, un bel effort qu'il convient de saluer. Un étui carton contenant une boite qui s'ouvre comme un livre avec à l'intérieur, la liseuse, un cordon usb, un mode d'emploi rapide. La prise en main de cet InkBook Prime est agréable. On est tout de suite conquis par la finesse et la légèreté de cette liseuse bien compacte (168g et 9mm d'épaisseur).

Côté design, c'est très réussi. Ce n'est pas pour rien qu'InkBook a obtenu le prix Reddot Design Award 2017 pour ce modèle (voir ici). Une liseuse 6 pouces avec l'écran bord à bord qui a peu à peu été abandonné chez les autres fabricants. Des bords arrondis très sympas avec juste un bosselage dans la partie inférieure. De chaque côté, deux séries de boutons à gauche et à droite, pour l'avancement des pages. On pourra tenir la liseuse de n'importe quelle main. En bas, la prise usb et l'emplacement pour une carte micro SD, rien d'autre. Le bouton marche/ arrêt se trouve au dos, souple et inclus dans la masse. La coque plastique au dos enveloppe la liseuse sur les côtés, donnant un excellent sentiment de solidité à l'ensemble. C'est du costaud. Elle est bosselé et rainuré d'une façon très réussie pour la prise en main. J'aime beaucoup la texture mate et soft-touch, un plastique premium épais, très qualitatif, qui ne marque pas plus que cela les traces de doigts. Sur la face avant, un logo peu discret malheureusement en bas et un bouton/ diode sensitif qui donnera une indication d'allumage et un retour vers l'accueil. Le seul bémol à mon sens, ce sont les boutons physiques sur les côtés. Ils sont d'une résistance inégale entre les quatre, pas très souples à l'usage, des retours de force différents, ça craque. Bref, je trouve qu'ils ne sont pas au niveau de l'ensemble et c'est bien dommage. Personnellement je les supprimerais purement et simplement. Remarquez, si vous ne les aimez pas vous ferez comme moi en les ignorant superbement à l'usage en utilisant vos pouces sur l'écran tactile. On les oubliera facilement comme ils sont fondus dans la masse.

Allumage maintenant. L'InkBook Prime dispose d'un écran 6 pouces en eInk Carta, 1024x768 et 212 dpi. Un bel écran contrasté qui n'est pas la meilleure qualité sur le marché, le 300dpi étant désormais un standard sur les modèles de cette gamme de prix. Mais c'est à nuancer cependant, vous ne verrez pas la différence forcément dans les contrastes mais plus dans la définition avec des caractères plus fins. A privilégier donc des caractères un peu plus gras.

Bref, si je passe sur les boutons bien pratiques mais peu qualitatifs, un sentiment très positif se dégage de l'ensemble, une liseuse esthétiquement réussie, d'excellente qualité générale. Avec en prime une réelle sensation de solidité, c'est important en mobilité, on se dit que l'on pourrait peut-être même se passer d'étui avec un peu d'attention.

Navigation: Plusieurs choix de lecture sur cette liseuse, à chaque fois des caractéristiques différentes que je vais essayé de vous présenter le plus précisément possible:

1/ Accès au catalogue Youboox. C'est la proposition proposée d'emblée puisqu'elle occupe largement l'espace central de la page d'accueil. Il faut évidemment disposer de l'accès wifi pour naviguer dans Youboox en mode connecté. Il ne s'agit pas à proprement parler de l'application Android de Youboox mais une interface spécialement conçue pour cette liseuse. Si vous avez acheté la version avec l'abonnement compris, vous pourrez récupérer n'importe quel titre du catalogue. Un catalogue de plusieurs milliers de titres pour l'instant, avec un panel d'éditeurs très modeste malheureusement, les principaux groupes français Hachette, Editis, Gallimard/Flammarion, Actes Sud, Seuil, Albin Michel, etc. sont absents. Néanmoins un catalogue qu'il convient d'explorer attentivement, il recèle bien des pépites. Les livres que vous aurez téléchargé seront récupérés en cache dans la mémoire et vous pourrez les lire ensuite à votre guise en mode déconnecté. Pour la recherche de nouveaux titres, vous disposez d'un vase choix de catégories et sous-catégories. Par contre ensuite, c'est assez fastidieux puisque les livres sont proposés 7 titres par 7 titres à faire défiler. Aucune proposition, genre livres les plus lus, les plus récents, ni aucune sélection de libraires. Pas de moteur non plus pour rechercher des titres. Bref une interface encore rudimentaire que l'on souhaite voir évoluer rapidement. Je pense que le mieux est de faire sa sélection sur l'ordinateur, la synchronisation se fera ensuite automatiquement sur la liseuse. A la lecture, c'est aussi très minimaliste. Pas de pinch and zoom pour modifier la taille des caractères, il faudra passer par un menu de personnalisation limité à la taille des caractères et le réglage des marges. Pas de choix de caractères, pas de réglage de l'interlignage, du gras, du folio, de l'avancement des pages, etc. Pas de dictionnaire embarqué, pas de gestion de notes satisfaisant, pas de statistiques. On est très loin des acteurs leaders du marché. En revanche, très bon point du côté de la rapidité (ce processeur est vraiment génial) et du rafraichissement des pages sans flash noir. Bref, à l'arrivée, le sentiment que Youboox doit absolument proposer un standard tant dans sa librairie embarquée que dans les réglages typographiques basiques. Les mises à jours sont indispensables pour profiter au mieux de l'abonnement sur cette liseuse.

2/ Bibliothèque personnelle. Si vous souhaitez importer des livres sur votre liseuse d'une autre façon (connexion par le cable usb à l'ordi, récupération par une application cloud, téléchargement par l'interface web, etc.) vous pouvez bien sûr le faire en gérant votre bibliothèque et l'interface développé par InkBook. Accès en bas à gauche de l'écran d'accueil. J'avoue que j'ai été assez surpris de découvrir une interface de bibliothèque assez rudimentaire qui tranche avec les efforts d'InkBook au niveau du hardware. C'est très bizarre. La gestion des dossiers est minimaliste, un affichage par liste seul. A la lecture, bonne surprise, du pinch and zoom pour régler la taille des caractère, mais seulement 5 polices supplémentaires proposées (Andada, DroidSerif, Merriweather, OpenDyslexic et Volkorn -choix pas trop mauvais-), réglages noir/blanc, orientation de l'écran, marges et interlignages. C'est l'absence de gras qui se fait sentir le plus, pas de gestion du folio et aussi l'impossibilité de télécharger des polices supplémentaires (j'ai bien cherché). L'échelle des polices n'est pas suffisante dans les tailles. Pas de dictionnaire embarqué, pas de gestion de notes. C'est vraiment dommage pour une liseuse très ouverte comme celle-ci, surtout aussi réactive et qualitative dans le rafraichissement de pages. Il ne faudrait pas grand chose du côté de réglages typographiques et de la gestion de la bibliothèque pour avoir un excellent résultat. Là aussi, des mises à jours s'imposent pour rejoindre un standard sur le marché.

3/ Dernière option, l'accès à une application de lecture Android. Cette liseuse (sous Android 4.4 Kitkat) ouvre sur un store d'application proposé par défaut mais il est limité. Intéressant, vous pourrez paramétrer votre application favorite en bas à droite sur votre page d'accueil. En option, il n'y a pas d'accès direct au store Google. Je vous conseille de télécharger l'AppStore de GoodeReader qui ouvre sur des centaines d'application de lecture, il vous facilitera la tâche dans vos recherches. Je n'ai pas bien entendu pu les tester toutes, me limitant à une dizaine comme Aldiko, Bookari, PocketBook Reader, Coolreader, KoboBooks, Moon+Reader, etc. J'ai beaucoup fouillé. A l'arrivée, c'est sans conteste Aldiko que je retiens pour plusieurs raisons. D'abord l'accès à la librairie Feedbooks intégrée qui vous ouvrira sur un catalogue français exhaustif des éditeurs (ainsi que dans d'autres langues) avec la possibilité de lire les premières pages des livres, les catalogues OPDS, etc. On retrouve la qualité de l'interface d'Aldiko qui passe très bien sur la liseuse, avec la possibilité d'importer des caractères en plus par l'ordinateur. Je vous accorde qu'il faut un peu bidouiller mais cela vaut la peine car l'on obtient un très bon résultat. Fluidité et qualité du rafraichissement là-aussi avec le processeur véloce. On pourra aussi régler la lumière avec le doigt à l'écran. On en vient à penser que Youboox devrait vraiment initier un partenariat avec Aldiko pour l'intégrer par défaut; entre un abonnement intégré et le téléchargement pour les nouveautés (l'InkBook propose bien la DRM Adobe), le lecteur dispose d'une liseuse excessivement polyvalente. Le meilleur des deux mondes, téléchargement et abonnement streaming.

De manière générale, je retiens ce processeur (Quad-Core Cortex A9 de 1.6 Ghz) très rapide, qui apporte beaucoup à la navigation et à la lecture. L'allumage est instantané, la fluidité est remarquable dans les changements de pages, les rafraichissements, la navigation web, l'ouverture des applis, etc. Bémol, je n'ai pas réussi à récupérer des clouds comme Dropbox ou Hubic. La récupération des livres ne se fait pas, dommage. En revanche excellent point pour ceux qui possèdent une vaste bibliothèque avec l'emplacement d'une carte micro SD.

Comme vous le voyez, beaucoup de possibilités et d'intentions sur cette liseuse InkBook Prime mais il reste du boulot, des mises à jours souhaitées. Je retiens Aldiko, l'application absolument indispensable.

Eclairage intégré: Un éclairage de bonne qualité, une lumière naturelle dans sa tonalité et dans une bonne échelle d'intensité. En revanche, pas de dispositif de réglage de la tonalité lumineuse pour le soir comme chez d'autres fabricants.

Accès wifi et bluetooth: Une liseuse avec le wifi indispensable puisque qu'elle ouvre naturellement sur une offre connectée. Cet accès quasi consubstantiel joue évidemment de manière drastique sur l'autonomie. Elle est à mon avis divisé par deux par rapport aux autres liseuses sur le marché. Comptez 8/10 jours tout au plus dans une utilisation quotidienne soutenue. Vous me direz, cela reste très largement supérieur à un smartphone ou une tablette sous Android. A signaler le bluetooth, je pensais pouvoir récupérer facilement une connexion sur le réseau mobile smartphone, cela peut se révéler très pratique en mobilité. Malheureusement, rien à faire, il ne fonctionne pas.

Verdict: Au final, la liseuse InkBook Prime est une excellente petite liseuse bien compacte, véloce dans sa rapidité de navigation, très ouverte dans ses fonctionnalités et l'ouverture vers les applications. Design et finition générale réussis (malgré le bémol des boutons), légèreté, finesse, éclairage intégré, emplacement carte micro SD. C'est une liseuse à recommander pour des lecteurs déjà ouverts et familiers avec l'environnement Android sur leurs smartphones et tablettes. En revanche pour des primo-lecteurs numériques ou des lecteurs qui souhaitent plus de facilité d'utilisation, il faudrait absolument que des mises à jours arrivent vite pour plus de facilité de navigation et de réglages typographiques. Un pari à moitié réussi donc par rapport aux attentes. Un aspect à tenir compte aussi, c'est que vous disposez d'un abonnement premium Youboox avec un large choix de bandes dessinées et de journaux/ magazines que vous pourrez consulter pendant un an sur vos smartphones ou tablettes si vous en avez. D'autre part les synchronisations smartphone/ liseuse sont évidents au quotidien, au rythme de vos usages.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette liseuse InkBook Prime au quotidien. Beaucoup de possibilités, surtout avec l'indispensable Aldiko. C'est en tout cas la meilleure liseuse Android que j'ai eu l'occasion de tester à ce jour. Comme je le disais précédemment, elle possède un tel potentiel d'évolution que je la recommande absolument, avec un prix très intéressant avec l'abonnement. C'est un très bon début pour Youboox qui, faut-il le rappeler, s'est lancé dans cette "aventure liseuse" depuis quelques mois seulement. Il ne faudrait pas grand chose pour que cette InkBook Prime rejoigne les autres fabricants, voire qu'elle les dépasse ensuite avec son modèle d'abonnement streaming intégré, qui je le pense préfigure des modèles que nous aurons dans quelques années. Ceux qui pensent que les liseuses s'arrêteront avec le passage au streaming pourront revoir leurs copies. Un challenge innovant à relever dont les premiers pas sont très encourageants. Une liseuse très excitante qu'il va falloir suivre absolument dans l'année à venir, avec les mises à jours nécessaires, mais je sais que Youboox y travaille activement. Un vent frais dans un univers des liseuses un peu atone, il n'y a pas que dans l'étanchéité, l'audio et le grand format que les choses bougent. Et c'est encore un acteur français qui innove!

Les plus:

  • design, qualité des plastiques et de la finition générale
  • finesse, légèreté, bonne prise en main
  • excellent sentiment de solidité, important en mobilité
  • bonne ergonomie de la navigation, tactile très efficace
  • qualité du bouton d'allumage
  • qualité du processeur très rapide, mémoire interne étendue
  • bon éclairage intégré
  • emplacement carte micro SD
  • ouverture vers l'environnement des applications Android
  • complémentarité évidente avec smartphone ou tablette
  • qualité de la mise en place indispensable d'Aldiko/ Feedbooks
  • excellent rapport qualité/ prix avec l'abonnement intégré

Les moins:

  • définition de l'écran un peu en deçà du standard du marché
  • qualité moyenne des boutons sur les côtés
  • logo peu discret sur la face avant
  • réglages typographiques très sommaires
  • pas de dispositif de réglage de la tonalité de la lumière intégrée
  • pas de dictionnaires intégrés
  • gestion de la bibliothèque moyenne
  • pas d'ajouts de polices possibles
  • pas d'audio, pas de text-to-speech
  • accès bluetooth inexistant
  • autonomie réduite à l'utilisation
  • offre d'abonnement sur un catalogue réduit de titres
  • pas de librairie intégrée
  • mises à jours du software souhaitables rapidement

Je remercie l'équipe de Youboox de m'avoir permis ce test complet.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici (ou avec le tag TestAldus) ainsi que sur la page Pinterest. Ceci est mon 54ème test de liseuses sur le blog. N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ci-dessous pour vous rendre compte. Je vous joint également l'excellente vidéo de TheEBookReader publié l'année dernière.

100_2566 100_2567 100_2568

 

 

 

 

 

 

  

100_2569 100_2570 100_2571

 

 

 

 

 

 

100_2578  100_2575

  100_2576

 100_2577


InkBook Prime : un test sur Liseuses.net

InkbookA signaler un test de la liseuse InkBook Prime commercialisée par Youboox en France. C'est sur le site Liseuses.net. Un bon rapport qualité/ prix avec l'accès à toutes les applications de lectures sur Android. Deux bémols, un modèle plus compliqué dans la prise en main à déconseiller aux débutants et une autonomie plus limitée.


Youboox : des offres d'abonnement avec des liseuses InkBook

YoubooxLe fabricant de liseuses InkBook avait annoncé un partenariat avec Numilog il y a quelques mois, il n'a pas fait long feu visiblement. C'est aujourd'hui Youboox qui proposent ces liseuses InkBook sous Android. Une certaine ironie à voir désormais des liseuses vendues chez les opérateurs des offres d'abonnement en streaming. Les liseuses InkBook Classic2 et Prime sont proposées respectivement à 99€ et 149€ avec un abonnement d'un an compris à Youboox. Les livres ne seront bien sûr pas lisibles en streaming mais à télécharger comme pour l'offre KindleUnlimited d'Amazon, le même catalogue très réduit de titres de littérature générale, très peu d'éditeurs ayant rejoint ce modèle d'abonnement. Les livres téléchargés sur la liseuse sont synchronisés avec une application Youboox sous Android, ils ne sont pas acquis mais seulement lisibles lors de la période d'abonnement.


Youboox : une application Youboox Pop! pour les enfants

PopYouboox, la plate-forme de lecture numérique en streaming propose depuis quelques semaines une application de lecture avec une offre spécialement conçue pour les jeunes lecteurs, baptisée Youboox Pop!  3000 titres disponibles, un catalogue de bandes dessinées, livres d’éveil, loisirs et jeux, romans, magazines ou encore documentaires. Il s'agit bien sûr d'une segmentation du catalogue généraliste Youboox avec un design pour les plus jeunes. Voir le site. Prix à 4,99€/ mois, une rédution de 50% pour le lancement. Cette application est pour l'instant disponible uniquement dans l'environnement Apple, iPhone our iPad.


Youboox ouvre un partenariat en Tunisie

YoubooxLe site de lecture en streaming Youboox a annoncé un partenariat en Tunisie avec l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, qui revendique 7 millions d’abonnés. Il poursuit ainsi sa stratégie de développement avec de grandes entreprises extérieures au secteur du livre qui sont en recherche d'offres complémentaires pour leurs abonnés. "Ce partenariat avec Ooredoo marque une première étape dans la stratégie d'internationalisation de Youboox vers l'Afrique francophone, la volonté de devenir la marque de référence pour la lecture numérique dans le monde francophone et celle de rendre plus simple l'accès à la culture" a annoncé Hélène Mérillon, présidente et co-fondatrice de Youboox dans un communiqué. Youboox avait déjà révélé l'année dernière que la moitié de ses abonnés se trouvait en Afrique francophone (via Livres-Hebdo).


Youboox : Prix du livre numérique 2016

NumeriklivresLes Editions NumerikLivres ont reçu la semaine dernière le "Prix du livre numérique 2016" pour le livre Une source parmi les ruines de Tang Loaëc. Voir ici. Ce prix est organisé chaque année par le site Youboox. Les autres titres primés sont Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet aux Editions Gulf Stream et Chroniques d'abîme de Marc Jallier chez Via Fabula.


CDiscount lance CStream

CstreamCDiscount, la filiale du groupe Casino, vient de lancer CStream, une offre culturelle globale d'abonnement en streaming. Pour 9,99€ mensuel, CStream propose à la fois de la musique, des films, des magazines et des livres. Le site s’appuie sur trois start-up partenaires: VOD Factory pour la vidéo, Snowite pour la musique, Youboox pour les livres. CStream est donc l’addition de trois offres qui disposent pour le moment d'un catalogue de 300 films, 50 millions de titres musicaux et 50.000 livres plus une trentaine de magazines sur tous supports (smartphones, tablettes, télévision, PC et Mac). Très peu de nouveautés dans l’offre de films, aucune série et aucun éditeur important dans l’offre de livres. CDiscount compte sur ces 11 millions de visiteurs uniques par mois pour attirer une clientèle familiale et très sensible au prix (via Les Echos).


Abonnement : Youboox donne ses chiffres

YoubooxOù en sont les abonnements streaming en France? Face à des groupes d'édition totalement opposés au modèle pour l'instant (revoir les déclarations d'Arnaud Nourry chez Hachette l'année dernière) et qui n'ouvrent pas leurs catalogues, bien difficile de se faire une idée exacte. Des éléments de réponses aujourd'hui fournis par Hélène Mérillon, fondatrice du site Youboox sur le site Actualitte. Si le site revendique un million de lecteurs inscrits ce sont 20.000 seulement qui sont clients sur l'offre payante en premium. La moitié seraient des francophones hors de France. Youboox revendique un chiffre d'affaire de 450.000€ en 2015. A noter que les revenus de Youboox ne sont pas seulement issus des abonnements mais aussi de la publicité présente sur le site et des partenariats avec des opérateurs en marque blanche, récemment Orange en Belgique. Ces partenariats représenteraient jusqu’à 25% du chiffre d’affaire de Youboox. S'engouffrer dans des propositions pour les opérateurs est une réelle opportunité: «Nous avons déjà présenté quelques offres, mais les acteurs ne répondaient pas avec enthousiasme. Désormais nous avons une chance de convaincre, sans que la concurrence soit trop forte. Amazon n’a pas besoin d’un acteur tel qu'Orange, Bouygues ou SFR pour des abonnements de lecture, nous avons donc un coup à jouer.» La nouveauté prochaine pourrait passer par la commercialisation d’une liseuse.

PS: à signaler que Youboox vient d'annoncer une deuxième levée de fonds d'1 million d'euros (via FrenchWeb).


Youboox Network : un point d'accès pour les booktubers

YoubooxnetworkDepuis plus d'un an, Youboox, la plateforme de lecture en streaming, anime le premier réseau Youtube dédié à la lecture, YoubooxNetwork. Près d'une quarantaine de chaines BookTube. Les fameux booktubers, on surfe sur la vague en ce moment, les nouveaux "influenceurs du livre" de demain. L'objectif de ce réseau est avant tout d'aider cette communauté à se développer et se professionnaliser. Au sujet du phénomène des Booktubers, lire l'article du Monde aujourd'hui.


Youboox : Prix du livre numérique 2015

PdlnLe Prix Youboox du livre numérique 2015 a été décerné hier à Alice aux pays des Merveilles, de Lewis Carroll (traduction Henri Parisot) illustré par Pat Andrea et publié aux Editions Diane de Selliers. Un livre numérique sorti en mars dernier, au format ePub3 disponible sur iBooks d'Apple. Voir ici. Un ouvrage uniquement disponible chez Apple, un prix bien emblématique de l'impasse actuelle du marché du livre enrichi. Le Prix des lecteurs a lui été décerné à Les Romans d’amour sont dangereux de Catherine Choupin, une auteure auto-éditée par la plateforme Librinova.


Youboox : une box à offrir sur le numérique

YoubooxLes box de livres recommandés arrivent en numérique. Après plusieurs initiatives qui ont fleuries depuis plusieurs mois côté imprimé, le site Youboox propose pour cette fin d'année le même concept avec un abonnement promotionnel de lecture en streaming. Le Boox, pour un prix de 39€ (contre 69€ prix pratiqué habituellement), vous obtiendrez un abonnement d'un an à la plateforme à offrir avec un livret de sélections de 50 livres spécialement recommandés par le site sur des thèmes à choisir. Un catalogue de titres qui ne se développe guère, tous les grands éditeurs français en défiance par rapport à ce modèle, aussi bien les nouveautés que les fonds. En attendant peut-être une offre Kindle Unlimited d'Amazon de la même veine. Le géant américain doit surveiller attentivement, il possède globalement le même catalogue. La surenchère sur ce type d'offre n'a pas fini de s'étendre; reste à savoir si les lecteurs suivront avec une offre de titres aussi limitée, même à prix bradés (le prix de trois/quatre titres à l'unité en nouveautés sur les plateformes de téléchargement).

PS: à signaler que les magazines commencent également à arriver sur Youboox, on voit la porosité des modèles édition/ presse.


Abonnements sur le livre numérique : Youboox et YouScribe dans les clous

TabletteLa situation semble se clarifier du côté des abonnements en streaming de livres numériques. Retoqués dans leurs modèles de rémunération par rapport à la loi sur le prix unique il y a quelques mois, suite au rapport remis par la médiatrice du livre Laurence Engel à la Ministre de la Culture, chacun était prié de revoir sa copie au cas par cas. Le nouveau modèle économique d'abonnement à un catalogue de livres numériques proposé par Youboox et YouScribe vient d'être approuvé par Laurence Engel. L'annonce a été faite hier par les deux sites. C'est le principe d'une fixation d'un barème de prix à la page contrôlé par les éditeurs qui a été retenu. Celui-ci sera imputé sur les abonnements des lecteurs en fonction de leur consommation après déduction de la remise des librairies. Ces tarifs seront communiqués aux abonnés, comme le prévoit la loi.

Les deux entreprises ont six mois pour appliquer ce nouveau modèle validé par la médiatrice. En pratique l'illimité ne le sera pas puisqu'un lecteur pourra lire entre 8 et 20 titres maximum entre nombre de pages, livres de fonds, nouveautés selon leurs barèmes respectifs. Bien assez bien entendu pour des romans, mais envisageables avec des bandes dessinées et des livres d'enfants associés en famille. Au-delà, le lecteur sera invité à payer un peu plus pour son forfait de base comme dans le cas des forfaits téléphoniques. La plateforme Iznéo du groupe Média Participations avait elle-aussi levé cette barrière à l'entrée.

Le livre numérique a un prix unique inscrit par la loi, exception faite des offres en promotion, des offres en bundle (3 pour 2, 2 pour 1, etc.), maintenant des offres en location, en attendant les offres couplées (papier/ numérique) qui seront sans doute la prochaine étape. J'espère aussi que les libraires numériques traditionnels pourront eux aussi entrer dans le marché de la location, que celle-ci ne sera pas réservée à quelques-uns (comme le propose actuellement Iznéo par exemple pour la bande dessinée). On attend bien entendu Amazon et son abonnement KDP qui devra revoir sa copie pour l'abonnement en France, wait and see... (via Livres-Hebdo).

PS: à lire cet excellent billet sur Marianne "La Tyrannie de l'illimité". En effet, les créateurs ont du souci à se faire...

PS: Hélène Mérillon de Youboox était l'invitée de France-Culture pour parler des modèles de rémunération validée par la médiatrice.


Youboox : le livre numérique comme un service

YoubooxHélène Mérillon, la fondatrice de YouBoox, était l'invité de FrenchWeb. Elle a confirmé les modes de rémunération appliqués sur la plateforme: "En moyenne sur Youboox un éditeur va toucher entre 7 et 10€ pour 1.000 pages lues". Elle réaffirme également la notion d'accès au livre numérique comme à un service. Que les éditeurs de demain tirent des revenus des lecteurs occasionnels dans les librairies. "Demain le streaming sera l'un des canaux de distribution majeur du livre". Une vision très éloignée de celle que réaffirmait Arnaud Nourry, PDG d'Hachette, sur l'antenne de France Inter il y a quelques semaines. Dans les deux, trois années à venir, la situation risque t-elle de changer en France? Un pari pour 2020?

PS: pour revenir à la rémunération actuelle sur un livre numérique moyen de littérature générale de 300 pages à 14,99€, 1.000 pages "vendues" et non pas seulement "lues" rapportent 33,15€ aux éditeurs. On voit rapidement le rapport. Et que dire d'une bande dessinée de 48 pages dans un tel contexte... A lire également l'article sur l'Usine Digitale.


eBooks: Youboox va devoir se muscler pour... par frenchweb


François Bon : un auteur qui défend les offres d'abonnement

François bonFace aux critiques généralisées (éditeurs, auteurs, libraires, ministère de la culture) depuis plusieurs semaines à l'encontre de l'offre Kindle Unlimited d'Amazon, il fallait bien une voix discordante pour prendre la défense et vanter les mérites des offres d'abonnement. C'est François Bon sur TiersLivre qui monte au créneau avec un titre provocateur: "Quand l’État veut nous empêcher de lire". Son principal argument est la découverte sans achat: "Vous explorez tout le catalogue, vous vous risquez dans les voix nouvelles." Allez au-delà de la seule lecture des premières pages, principe de l'expérimentation de nouveaux modèles: "Qu'on nous laisse seulement faire nos expériences." On peut quand même s'étonner que François Bon verse seulement aujourd'hui dans les modèles d'abonnement grand public alors que Youboox existe depuis plusieurs années. Il aura fallu qu'Amazon remue le cocotier dans toute la chaine du livre pour le décider. C'est fait, les titres qu'il édite sont désormais sur Youboox, bientôt sur Kindle Unlimited. François Bon est un ardent défenseur du modèle de l'abonnement, ayant lui-même converti son propre site web à l'abonnement: "Mon site c’est mon livre, et je n’écris qu’un livre qui est mon site". Amusant de souligner que François Bon est distribué par Immatériel, qui sont eux-mêmes attaché à l'abonnement mais qui ont été les premiers à vivement critiquer le modèle "mortifère" d'Amazon auprès de leurs éditeurs. Ici, guère un mot sur le modèle économique et les rémunérations. L'expérimentation prime sur tout. Pour François Bon, c'est finalement sans surprise tant il a toujours été un grand amateur du Kindle d'Amazon (via L'Express).

PS: à lire l'article sur LeFigaro, les auteurs américains déchantent sérieusement.


Amazon : Kindle Unlimited, l'arme fatale?

Kindle unlimitedL'offre Kindle Unlimited devrait sans doute être déployée en France cette semaine. L'annonce du partenariat Chapitre/ Youscribe ne serait pas le fruit du hasard mais bien avant-coureur de cette annonce. Plusieurs sources me laissent à penser que cela ne devrait plus tarder. Pas de village gaulois après la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Amazon osera t-il la provocation, le jour même de l'annonce des prix Goncourt et Renaudot dans la journée de demain? Une annonce qui risque bien en tout cas de rebattre les cartes. Toute la question va être de savoir le périmètre exact et les catalogues concernés au-delà de ce qui est présent jusqu'ici sur les offres existantes de Youboox, Youscribe et Iznéo. Si les refus de vente d'offres similaires sont effectivement sanctionnables par la loi, on peut penser qu'un alignement rapide va se faire. Les univers des smartphones et tablettes vont se rejoindre, après ce sera une question d'ergonomie et de fluidité. On peut imaginer qu'Apple et Google suivent à terme. Kobo avec la Fnac? Plus compliqué. Amazon, un rouleau compresseur qui ne cesse d'avancer. Pour cette nouvelle offre, Amazon dispose à la seconde de l'ensemble de tous les fichiers sur ses propres serveurs. Il maitrise parfaitement aussi bien ses propres tablettes que celles de la concurrence avec ses applications de lecture.

Mais bien plus, côté gros lecteurs. Là où Amazon dispose d'une arme fatale, c'est évidemment la possibilité de télécharger sur ses liseuses Kindle via son environnement propriétaire, ce qu'aucun autre acteur n'est en mesure de faire pour l'instant. Le diffuseur Volumen a annoncé cet après-midi un pourcentage de 42% de son chiffre d'affaire numérique avec Amazon, Le Diable Vauvert parle même d'un chiffre à 70% pour certains de ses titres, une situation "très inquiétante" pour Marion Mazauric. Amazon plus conquérant que jamais avec cette nouvelle offre qui arrive...


Youboox : 30.000 titres supplémentaires?

YoubooxCela bouge sans doute en coulisses autour des offres de livres numériques en streaming en France. Alors que le service d'Amazon Kindle Unlimited a ouvert en Allemagne la semaine dernière, Jeremy Amsellem, le responsable éditorial de la plateforme de streaming Youboox, était l'invité de France-Culture vendredi dernier où il a annoncé 30.000 titres supplémentaires (+40% du catalogue) versés dans l'offre "très rapidement". Françoise Benhamou revenait aussi sur ce type de service et la rupture qu'il créé dans les usages en tant que "renoncement à la propriété". Complémentaire ou substitution, c'est bien là le problème par rapport à d'autres offres. A ce propos, à voir si Youboox sera autorisé à proposer les ouvrages en téléchargement comme le fait Amazon sur son Kindle.


Youboox : 2ème anniversaire avec une nouvelle interface

YoubooxYouboox, la librairie numérique en streaming, a tout juste 2 ans cet automne. Elle en a profité pour refaire entièrement son interface pour naviguer dans la bibliothèque. On peut lire sur Youboox à partir de n’importe quelle connexion internet, c'est désormais possible grâce à la web-app disponible ici. De nouvelles fonctionnalités ont aussi été ajoutées dans les applications Apple ou Android à télécharger. Pas de nouveaux éditeurs qui restent très timides par rapport à ce type d'offre. On relevera par exemple seulement 4 titres de la rentrée littéraire chez Allary Editions, Au Diable Vauvert et Aux Forges de Vulcain. Youboox propose de la lecture sur tablettes et smartphones (pas de liseuses) avec un abonnement à 7,99€/ mois pour lire sans publicités.


Youboox : des campagnes publicitaires dans les livres

Logo_Youboox_2014La publicité va-t-elle envahir les livres numériques à grande échelle? C'est la question que l'on peut se poser avec l'arrivée de modèles d'abonnements à bas prix qui vont devoir se tourner vers des revenus complémentaires. Hasard du calendrier, la même semaine de l'ouverture de l'offre Kindle Unlimited d'Amazon aux Etats-Unis, la plateforme de lecture numérique Youboox a lancé un nouveau service dédié aux petits éditeurs, auteurs et tout autres annonceurs, leur permettant d'acheter leurs propres campagnes publicitaires dans les livres, sous formes de bannières ou d’opérations spéciales. Avec une «cible technophile captive, âgée de 25 à 55 ans et amatrice de culture», la plateforme publicitaire mise en place permet une diffusion sur tablettes et smartphones, et un accès aux statistiques des campagnes (nombre d'affichages, taux de clics...). Trois packs de «communication» sont proposés, à 100, 200 et 300€ HT, pour 10.000, 25.000 et 50.000 affichages de bannières, sur 4 semaines de diffusion maximum. Des opérations spéciales peuvent également être mises en place via la mise en avant des œuvres directement dans l'application Youboox et via des newsletters «envoyées à plus 180.000 adresses emails ciblées». Youboox annonce le chiffre de 400.000 membres ayant accès à 60.000 livres (juin 2014) (lire le communiqué de presse).


Youboox lance une offre bundle (abonnement + tablette)

YoubooxYouboox, la plateforme de lecture en streaming, est prête à beaucoup pour développer de manière substantielle son nombre d'abonnés. Elle propose aujourd'hui un bundle, une tablette Android 7 pouces gratuite sous réserve de souscrire un an d'abonnnement (7,99€/ mois, soit 95€). Ne rêvez-pas, pas d'iPad bien sûr. Une tablette chinoise d'une valeur de quelques dizaines d'euros. Développement durable avec ce type de matériel? On peut se poser la question. Ce n'est pas la première fois que l'on voit de telles offres. Plusieurs journaux et magazines s'étaient déjà lancé dans des expériences ponctuelles, notamment le quotidien LeSoir en Belgique avec des tablettes de meilleure gamme. Tout ce petit monde en attendant Amazon un jour... L'offre de Youboox est valable jusqu'au 31 juillet. Le communiqué de presse complet:

18 juin 2014
Pour cet été, Youboox, première plateforme de lecture numérique illimitée en streaming, a pensé à toutes les personnes qui ne sont pas équipées en tablette numérique. Pour qu'elles puissent partir en vacances avec 50.000 livres dans la poche, Youboox lance une grande opération: une tablette Android 7" offerte + 1 an de lecture.
Plutôt que de partir sur la plage avec 6 kilos de livres, Youboox propose une alternative très intéressante: une tablette Android de quelques grammes pour lire plus de 50.000 livres numériques dans toutes les catégories: romans, BD, guides de voyage, polars,...
La tablette est offerte pour tout abonnement d'un an de lecture pour 7,99€/mois* au lieu de 9,99€/mois.
Pour bénéficier de l'opération:
https://www.youboox.fr/fr/ope?coupon_code=3TGEUY
 
Caractéristiques de la tablette:
CPU: Rockchip 3026, Dual Core ARM Cortex-A9, CPU 1.0GHz, OS: Android 4.2.2, RAM: 512M, ROM: 4GB, support micro SD Card (32GB), Webcam avant et arrière camera 0.3MP, Wifi: 802.11b/g/n, 3G: clé 3G externe TD-SCDMA/ WCDMA-EVDO, Ports: USB 2.0, support OTG.

Streaming : s'abonner pour lire des livres?

Livres-600x332Avec NetFlix qui débarque en France dans quelques mois et des modèles d'abonnement de vidéos qui vont s'étendre, la tentation est grande d'appliquer les mêmes modèles pour le livre. A lire le billet sur MetaMedia qui se demande si un tel modèle peut réussir. Youboox, qui compterait plus de 230.000 lecteurs inscrits, reverse entre 1 et 3€ aux maisons d’éditions pour 1.000 pages lues via le modèle premium. C'est entre 0,30 et 0,90€ pour un roman moyen, charge à celles-ci de payer les auteurs et ayants-droits. C'est très loin du compte par rapport aux offres actuelles en achat à l'acte. Dégradation de la valeur pour un secteur du livre qui n'est pas en recherche pour l'instant de modèles alternatifs pour sa survie, comme la musique ou la vidéo. "Le paradoxe pour ces plateformes par abonnement, c’est que plus l’abonné est un grand lecteur, plus la marge sur le prix de l’abonnement s’étiole. A cela, Justo Hidalgo répond que «les gens paient pour lire des livres mais aussi pour un service de lecture… qu’ils n’utilisent pas complètement! Comme leur abonnement à la salle de gym.» Il faut en effet espérer que le public voit dans ce service un réel intérêt à payer car le Digital Book World qui estime le prix moyen d’un ebook aux Etats-Unis à 6,33$, un abonné devrait lire 20 livres par an pour rentabiliser son abonnement. D’après le Pew Research Center, cela ne concerne que 14% des américains."

A titre personnel, mon budget de livres numériques est d'environ 200€/ annuel, un cinquième de mon budget livres total, tout compris. Ce budget se stabilise depuis quelques années même si je lis de plus en plus en numérique, comme beaucoup d'entre vous je pense. Je ne reviendrais pas sur l'utilisation du streaming sur tablettes qui ne m'intéresse pas, privilégiant pratiquement exclusivement la lecture sur liseuse, impossible pour l'instant avec ce type d'offres.

Un abonnement à une offre en streaming coute 9,99€/mois (soit 120€ annuel), ce qui correspond au budget d'un lecteur qui lit à mon avis 1,5 livres par mois, soit 18 livres par an (entre livre de poche, grand format et prêt à des amis). Pour un service numérique qui se substitue à l'achat à l'unité, c'est intéressant si le lecteur peut effectivement trouver la très grande majorité des livres qu'il souhaite se procurer. Personnellement, si je peux trouver une grande partie (60%), voire la presque totalité des livres que je recherche, en réalisant une économie substancielle. Il me resterait en l'espèce 80€ supplémentaires pour me procurer des livres absents sur la plateforme. Dans toutes les offres que j'ai pu regarder depuis un an, on est encore très loin du compte, deux, trois livres au mieux étaient présents. Payer pour un tel service c'est bien, à condition que ce service soit à la hauteur des attentes. Une OFFRE QUASI-EXHAUSTIVE est indispensable, des nouveautés comme des livres de fonds (même sans tomber dans des livres confidentiels). Pour les gros lecteurs pour switcher, aussi bien que les lecteurs moyens ou occasionnels pour s'y retrouver réellement. N'oublions pas que 120€, c'est déjà un budget important pour ces derniers, si en plus ils ne trouvent pas les livres qui font l'actualité, c'est rédhibitoire.

La martingale est en effet de faire payer des abonnements pour des livres qui ne seront pas lus effectivement. C'est indispensable pour faire tourner le système. Du type j'oublie, comme la salle de gym en effet. A la différence essentielle, c'est que quand vous vous abonnez à une salle de gym, vous ne ressortez pas immédiatement parce que vous ne trouvez pas le dernier accessoire à la mode pour parfaire vos abdos-fessiers. Vous avez par principe dans la salle de gym, une offre "quasi-exhaustive" à disposition. Quitte à réévaluer avec la concurrence en début d'année, mais pas une réévaluation-sanction à chaque fois que vous franchissez la porte, générant de la frustration pratiquement dans tous les cas.


Youboox sur Android

YoubooxA signaler que le site Youboox est désormais accessible sur les tablettes Android au travers d'une application gratuite à télécharger sur GooglePlay. A découvrir entre autres gratuitement beaucoup de bandes-dessinées de chez Dupuis (Lucky Luke, Boule et Bill, Les Tuniques bleues, etc.), des titres de la rentrée littéraire du Diable Vauvert (par exemple "Manuel de survie à l'usage des incapables" de Thomas Gunzig), des titres chez Bragelonne, etc. Youboox propose une formule d'abonnement (du type Iznéo) mais aussi donc des livres proposés gratuitement en freemium avec de la publicité. Pour l'instant sur tablettes Android, ces derniers sont encore sans publicités apparentes. D'après les livres testés et les écrans que j'ai pu voir, la publicité devrait se présenter sur les tablettes avec un écran en pleine page au démarrage et un petit bandeau centré en pied de page en cours de lecture que l'on pourra très simplement cacher avec son pouce. On ne peut pas dire que cela soit particulièrement contrayant pour le lecteur. Un modèle de la gratuité qui pose bien des questions -notamment du côté du prix unique, de la rémunération des auteurs, de la dégradation de la valeur, etc.-, s'il devait se généraliser sur l'ensemble des plateformes obligées de se transformer en régies publicitaires. Un modèle que n'ont pas même adopté les américains dans le secteur du livre. Alors que le marché du livre numérique démarre seulement en France, il s'orienterait déjà vers le gratuit? Amazon et Google pourraient bien entendu embrayer le modèle très rapidement, ils ne demandent sans doute que cela (via AndroidMT).

PS: attention l'application nécessite version Android 4.0 et ultérieurs, oubliés vos "vieux" smartphones.


Youboox: supprimer facilement les publicités?

PublicitéLire des livres avec de la publicité. Sur le modèle de la musique avec Deezer ou Spotify, l'idée fait son chemin chez certains éditeurs avec des sites comme Youboox. A la différence de la musique, les publicités peuvent être enlevé sur les navigateurs avec un logiciel anti-pub.

Petit test avant et après, et hop!:

Copie +®cran 1
Copie +®cran 2
Un problème qui pose la question contractuelle avec les éditeurs concernés, qui proposent ainsi des contenus de manière strictement identique à des offres payantes qui sont proposées sur d'autres sites de streaming. La publicité peut-être, à condition qu'elle soit effectivement appliquée, non?

PS: depuis ce test, il semble que Youboox ait mis en place une détection de Adblock qui impose la publicité. Je n'ai pas testé tous les navigateurs, c'est en tout cas le cas avec Firefox et AdblockPlus.