39 notes dans la catégorie "Dilicom"

PNB : le catalogue s'enrichit

PnbUn coup d'oeil du côté des offres PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) sur le site Feedbooks. L'offre a doublé en seulement un mois. Un catalogue de plus de 6200 titres, bientôt proposé par beaucoup de bibliothèques. A suivre...

PS: à revoir la présentation du projet PNB qui avait été organisée par LeMotif aux Lilas en septembre dernier


Conférence sur deux offres numériques pour les... par LEMOTIF


MO3T : le prototype fonctionne

Mo3TLivres-Hebdo revient cette semaine dans ses colonnes sur le projet MO3T, initié par Orange en 2012. Un modèle ouvert qui permettrait d'acheter des livres numériques, de constituer des bibliothèques personnelles transférables à volonté par le lecteur, mais aussi de prêter et d'offrir ses livres. Voir la présentation sur le site dédié. Ce dispositif arrive aujourd'hui dans une phase concrète et ces informations sont les bienvenues:

"Le prototype de ce système fonctionne et Dilicom, qui pilote le consortium de ses 17 participants, en fait la démonstration avec Orange auprès des acteurs du secteur, et au Salon du livre. "Il s’agit de garantir au lecteur qu’il pourra accéder depuis n’importe quel appareil, pour une durée illimitée, à ses livres numériques, achetés dans les librairies physiques ou numériques de son choix", rappelle Vincent Marty, directeur de Dilicom. MO3T désignait au départ ce "Modèle ouvert 3 tiers", qui rassemble les éditeurs et leurs distributeurs, les libraires, et les applications de bibliothèques personnelles dans un fonctionnement non exclusif, contrairement aux modèles fermés d’Amazon et d’Apple. En se rapprochant de la phase d’ouverture au public, le 3T est devenu le symbole plus intelligible pour les lecteurs de "liberté, simplicité et sécurité", indique Pierre Geslot, directeur de la lecture numérique chez Orange, très impliqué dans le projet.

Le démonstrateur permet aujourd’hui d’acheter un ebook via une des trois librairies en test (Dialogues, Lamartine, La Procure), pour le stocker dans un gestionnaire de bibliothèque personnelle (ePagine ou Orange), de le prêter ou de l’offrir. "Nous avons listé plus d’une centaine de services possibles. Pour la première version de ce démonstrateur, nous nous sommes limités aux plus simples", expliquent les initiateurs du projet. La technique n’est apparemment plus un problème: ce qu’il sera possible de faire dépendra des droits accordés par les éditeurs.

Le cœur de MO3T est donc un système de gestion de droits, permettant d’identifier qui peut faire quoi avec son livre numérique: est-il prêté, et pour combien de temps? Le propriétaire peut-il en conserver l’usage, ou n’y a-t-il plus accès, comme avec un livre physique? Peut-il transmettre sa bibliothèque à ses héritiers? La revendre? Le tout sans qu’aucun des acteurs de la chaîne n’ait accès aux données des autres.

"Ce service devra fonctionner à coût constant, l’objectif étant de récupérer les frais de DRM, qui ne seront plus nécessaires", souligne Vincent Marty. La suite appartient à la décision du consortium: "Continuer la recherche et le développement pour sortir la V2, démarrer en même temps l’exploitation de la V1, ce qui suppose la création d’une société, ou reporter le tout à plus tard", sachant que le projet est financé à hauteur de 7 millions d’euros par la Caisse des dépôts et le consortium.

PS: A lire également l'interview de Pierre Gelot, directeur du département Livres Numériques chez Orange.


PNB : le catalogue disponible sur Feedbooks

PNB1PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) avance désormais à grands pas. Feedbooks rend aujourd'hui public le catalogue des offres disponibles sur le site à cette adresse. Pour chaque titre, les formats (EPUB, PDF), les modalités d’accès (téléchargement, streaming), le nombre d’emprunts associé à la licence et la durée de la licence. L’offre actuelle comprend pour l’instant 3.000 titres et devrait s’étoffer d’au moins 10.000 titres supplémentaires avec l’arrivée des offres d’autres diffuseurs chez Eden, ainsi que d’Editis et d’Immatériel. Tous les détails sur le blog de Feedbooks.


Bibliothèques : Aulnay-sous-Bois en pilote du projet PNB

BookeenLe programme PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) est entré dans sa phase opérationnelle en ce mois de février. Ce projet interprofessionnel, à l’échelle nationale, est mis en place pour expérimenter la mise à disposition de livres numériques en bibliothèques. Trois bibliothèques ont été sélectionnées pour participer à ce projet pilote: Montpellier, Grenoble et Aulnay-sous-Bois. Cette phase opérationnelle s’étendra de février à juin 2014. Après l'annonce de Grenoble il y a quelques semaines, c'est Aulnay-sous-Bois, déjà pionnière dans le domaine, qui revient sur le dispositif dans ce billet. "Nous travaillons déjà avec les acteurs engagés dans le projet, la librairie Le Divan et Epagine qui nous fournissent les ebooks. PNB est piloté par la plate-forme Dilicom, qui assure depuis 2010 les échanges et transactions relatifs aux livres numériques entre les e-distributeurs et les libraires. Le fournisseur de logiciel de bibliothèque Archimed utilisé à Aulnay-sous-Bois est également impliqué dans ce projet." Un projet très attendu par les bibliothèques pour accompagner un équipement de liseuses et de tablettes qui ne cesse de s'étendre, revoir la carte ici avec près de 600 établisssements référencés.


De Marque choisi par les Bibliothèques de Grenoble

DeMarque_Logo2La société De Marque a annoncé aujourd'hui son partenariat avec le réseau des Bibliothèques municipales de Grenoble dans le déploiement de l'offre PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) porté par Dilicom en France. Un acteur de taille qui va apporter son savoir-faire technique développé au Québec. De Marque a remporté l’appel d’offres de la Ville de Grenoble en partenariat avec Feedbooks. «Il s’agit d’une opportunité incroyable pour De Marque, qui offrira dès ce printemps une solution sur mesure aux quelques 41.000 utilisateurs des bibliothèques municipales de Grenoble en s’appuyant sur un modèle similaire à la plateforme québécoise pretnumerique.ca», explique M. Marc Boutet, président-directeur général et cofondateur de De Marque.

A lire le communiqué complet ici.


Dilicom: répertoire des éditeurs numériques

DilicomA signaler sur le site de Dilicom, la mise à disposition d'un répertoire de tous les éditeurs diffusés numériquement par Dilicom (sur le hub) avec leurs distributeurs partenaires. Un document indispensable pour les librairies qui souhaitent proposer une offre. Plus de 600 éditeurs référencés. Seul le groupe Hachette et les éditeurs affiliés manquent à l'appel.


Dilicom : un prototype de bibliothèque numérique

LogoDilicomLa société Dilicom a présenté le 1 février dernier un prototype de gestion de bibliothèque de livres numériques. Ce prototype permettrait à un lecteur de rassembler en une seule interface tous ses livres numériques, quelle que soit la librairie d'achat (pour autant que l'achat transite par le Hub Dilicom). Un dispositif essentiel pour mutualiser les libraires sur des offres numériques crédibles. L'acheteur de livres en librairies est par nature volage et lui simplifier l'usage de sa bibliothèque sur un point unique parait indispensable. Ce prototype repose sur le protocole OPDS. Un développement qui n'est pas sans rappeler l'annonce du portail Orange dans lequel Dilicom est lui-même partenaire. Retrouvez le document de présentation à cette adresse (via la lettre d'information d'Alire).

PS: un petit clin d'oeil à Hadrien à propos de sa remarque récente côté "gros sous".


Dilicom : nouveau moteur de recherche

Logo-dilicom01Le rôle de Dilicom qui ne cesse de progresser dans la distribution du marché numérique pour les libraires. On se rappelle de la confirmation du rôle du hub, acté il y a plus d'un an maintenant par des libraires comme Immatériel notamment. Depuis le raccordement s'est fait avec beaucoup de plateformes en amont. Dans Livres-Hebdo aujourd'hui, l'annonce de la mise en place d'un nouveau moteur de recherche. L'occasion aussi d'une évaluation assez précise de l'offre française:

Cette semaine, Dilicom a mis en service une nouvelle version de son moteur de recherche, adap­tée à l'identification des livres nu­mériques en tant que tels, alors qu'auparavant ils étaient rattachés à leur version papier. Quelque 100.000 notices sont maintenant disponibles dans la base, renvoyant à différents formats: PDF encore en majorité, ePub pour l'essentiel des nouveaux apports, ou parfois en streaming, soit au total 60.000 à 65.000 livres, pour l'essentiel en français. Ceux de Numilog (groupe Hachette et éditeurs distribués-dif­fusés) n'y figurent pas encore, soit 28.000 livres en français. L'offre numérique globale francophone peut donc s'estimer à 90.000 ou­vrages.
La fiche d'un ouvrage en version papier indique son éventuelle dis­ponibilité en version numérique dans un pictogramme, lequel fait apparaître les différents formats et protections (DRM, watermarking) lorsque la souris est pointée des­sus. Une notice par type de fichier, avec un EAN propre, apparaît également en résultat de recherche, et permet de renvoyer vers le feuil­letage d'extraits, lorsque ce service est proposé par le distributeur nu­mérique.
Les prix littéraires sont également indiqués sur les notices, et il est possible de les retrouver via la re­cherche détaillée (51 prix référen­cés).
La recherche peut aussi désormais être lancée par date de création, in­dique Vincent Marty, directeur gé­néral  de la plateforme de com­mandes des librairies.


Dilicom vers un hub

Dilicom Dilicom organisait le 7 février dernier à l'Hôtel de Massa une journée autour du livre numérique et du rôle d'un hub. Plusieurs représentants des éditeurs était invités à en débattre. Des vidéos ont été mises en ligne sur le site. Beaucoup de mal à les visionner dans leur intégralité, j'espère que vous aurez plus de chance que moi. Pourquoi ne pas faire simple avec des outils de partage de vidéos que tout le monde connait bien, l'énigme reste entière...

PS: Bravo Dilicom, mon appel aura porté. Huit vidéos, à retenir particulièrement celle de François Gèze, un grand monsieur de nos métiers, et la présentation du hub par Véronique Backert et Nobert Mugnier (que vous trouverez sur le site).

Le livre numérique et le Hub Dilicom - Introduction from Dilicom on Vimeo.

Le livre numérique et le Hub Dilicom - L’édition numérique : état des lieux from Dilicom on Vimeo.

Le livre numérique et le Hub Dilicom - Les tablettes de lectures et les formats from Dilicom on Vimeo.

Le livre numérique et le Hub Dilicom - DRM et SAV from Dilicom on Vimeo.

Le livre numérique et le Hub Dilicom - Conclusion from Dilicom on Vimeo.


Dilicom en facilitateur

Logo_dilicom A signaler une interview de Vincent Marty, directeur Général de Dilicom, sur IDBoox. En savoir plus sur le fameux hub inter-professionnel "facilitateur de commandes des ebooks pour les libraires"! En première ligne à observer les retours-libraires, lui aussi prône l'abandon des DRM au profit d'une protection dite "sociale", un marquage en filigrane pour identifier l'acheteur.


Dilicom: hub numérique en phase de tests

Dilicom La société Dilicom annonce aujourd'hui dans un communiqué le lancement d'une série de tests de son hub numérique:

"En partenariat avec les plateformes Eden, E-plateforme (Editis), Immatériel et Editions Dialogues, Dilicom met en place un hub dont le principe de base est le même que celui qui régit aujourd’hui le livre physique. C’est un point unique de connexion qui permettra à tous les détaillants de ne développer qu’un seul lien technique pour l’ensemble de leurs fournisseurs. Ce point de convergence répartira tous les flux entrants vers les plateformes propriétaires des contenus. En sens inverse, un seul point pour la diffusion de leurs métadonnées vers les revendeurs sera nécessaire aux distributeurs. Ce n’est ni une plateforme de stockage des fichiers numériques ni un gestionnaire des offres commerciales. C’est donc un opérateur technique dont le rôle sera d’assurer la transmission des flux entre acheteurs et vendeurs." L'objectif est de pallier l'absence d'une plateforme commune des éditeurs comme Libreka en Allemagne par exemple. Le communiqué est ici. Vincent Marty (Dilicom) était longuement revenu sur le site du SLF (Syndicat de la librairie française) sur le rôle d'un hub numérique. L'objectif est ambitieux, reste à savoir s'il sera aussi simple et efficace à mettre en oeuvre pour les libraires et transparent pour les clients; il ne s'agit pas de complexifier des transactions que l'internaute ne supporte plus, on l'a vu récemment dans le déploiement de l'application EdenReader. L'expérience-consommateur, la grande force de lecteurs comme le Nook de Barnes and Noble, le Kindle d'Amazon et l'iPad d'Apple. Il s'agit de jouer dans la même cour que ces gens-là. J'avoue que je ne demande qu'à le croire... Non seulement les libraires ne disposent pas des fichiers, mais en plus, ils ne disposent pas d'un point d'accès unique pour aller les chercher. On rappellera aussi pour mémoire l'absence d'Hachette; Arnaud Nourry, son PDG, ne reconnaissait pas au début de l'année la pertinence d'une telle solution: "Ni Dilicom ni aucune autre instance interprofessionnelle existante ne peuvent répondre à cette mission ni à la nécessité d'aller vite…."

PS: quelques précisions de la part de Vincent Marty:

"Oui, l’intermédiation est totalement transparente pour le lecteur, notre rôle consistant simplement à assurer les transactions entre plateforme et libraire. Le clic d’achat de l’internaute déclenchera une série de requêtes en web service qui aboutiront à la mise à disposition sur le site du libraire ou dans un mail d’un lien de téléchargement. Le tout dans un temps très court; par la suite, si le libraire le souhaite, le hub pourra envoyer le mail à l’internaute pour son compte. Mais cette option n’est pas prévue pour la période de tests.

La mise en place pour le libraire sera très simple; installation d’un module d’accès au web service qui permettra l’accès à toutes les plateformes reliées au hub qui offre 4 fonctions principales:

  • récupération des notices à un rythme fixé par lui (par exemple, il pourra tous les jours demander les mises à jour depuis sa connexion de la veille ou depuis une date précise (max 8jours)
  • vérification avant chaque transaction du prix et de la dispo (optionnel)
  • commande
  • récupération du ou des liens de téléchargement".