79 notes dans la catégorie "Streaming"

Pirpl : une offre d'abonnement avec la recommandation

PirplDans ce débat délétère autour des abonnements, c'est bien l'illimité et les rémunérations exsangues pour les ayants-droits qui posent problème. Nous ne consommons pas des livres numériques comme de la musique, faut-il le rappeler. En tant que gros lecteur depuis des années je peux en témoigner. Un budget d'abonnement mensuel raisonnable à la fois sur une offre sélectionnée de titres et suffisamment large conviendrait à la très grande majorité d'entre nous. L'innovation ne manque pas. J'en veux pour preuve le modèle que défriche un petit acteur français en ce moment, Pirpl, au travers d'une expérimentation en béta. "7,99€/ mois, lisez trois livres numériques pour le prix d'un livre de poche". Une sorte de club de lecteurs qui pourrait tout à fait séduire avec des recommandations de qualité. Il va falloir suivre de près. C'est sur ce terrain-là que les choses se jouent. Remplir les silos et compter les sorties au guichet, cela n'intéresse personne. Il faut remplacer les robots par de l'humain et une vraie valeur ajoutée de la recommandation. Le Pandora du livre numérique reste à construire, la tâche est immense. Sur les offres de streaming illimitées actuelles, regardez, les recommandations sont proches du néant. Et c'est bien cela qui intéressent les lecteurs de demain, face à des catalogues de livres numériques plus vastes que jamais.


Le livre numérique en illimité est interdit en l'état

LoiLes abonnements de lecture numérique illimitée devront être modifiés. Kindle Unlimited, Iznéo, Youboox et Youscribe devront se mettre en conformité avec la loi sur le prix du livre numérique, selon l’avis de la médiatrice du livre Laurence Engel saisie par la ministre de la Culture en décembre dernier. Nous attendions cet avis avec impatience. Il est finalement tombé à quelques semaines du Salon du Livre. Force à la loi, reprendre ce qui était écrit: "les offres d’abonnement dont le prix n’est pas fixé par l’éditeur ou dont le prix fixé par l’éditeur n’est pas porté à la connaissance de l’ensemble des détaillants ainsi que des usagers, contreviennent aux dispositions législatives». Deux possibilités s’ouvrent: soit le gouvernement envisage une modification de la législation pour rendre ces offres légales, soit les offres évoluent pour se mettre en conformité avec la réglementation existante. La première option n’est clairement pas à l’ordre du jour, c'est pourtant celle qui était prévue quand la loi sur le prix unique du livre numérique avait été promulguée en 2011, avec de nouveaux modèles à tenir compte dans le futur. C'est donc la voie de la seconde qui va être exploré pour l'instant. Une seconde phase du travail de la médiatrice commence donc, un accompagnement des entreprises concernées pour se mettre en conformité avec la loi. Une période de trois mois a été prévue (via Livres-Hebdo). A lire également l'article sur LesEchos. Je donne le rapport de la médiatrice du livre pour archives.


Amazon : Kindle Unlimited au Canada et au Mexique

Kindle-unlimitedAprès de nombreux pays en Europe, Amazon vient d'ouvrir Kindle Unlimited, son service d'abonnement de livres numériques, au Canada et au Mexique. En France nous attendons toujours que s'exprime Laurence Engel, la Médiatrice du Livre, sur la conformité de cette offre par rapport à la loi sur le prix unique du livre numérique (via TheDigitalReader).


François Bon : un auteur qui défend les offres d'abonnement

François bonFace aux critiques généralisées (éditeurs, auteurs, libraires, ministère de la culture) depuis plusieurs semaines à l'encontre de l'offre Kindle Unlimited d'Amazon, il fallait bien une voix discordante pour prendre la défense et vanter les mérites des offres d'abonnement. C'est François Bon sur TiersLivre qui monte au créneau avec un titre provocateur: "Quand l’État veut nous empêcher de lire". Son principal argument est la découverte sans achat: "Vous explorez tout le catalogue, vous vous risquez dans les voix nouvelles." Allez au-delà de la seule lecture des premières pages, principe de l'expérimentation de nouveaux modèles: "Qu'on nous laisse seulement faire nos expériences." On peut quand même s'étonner que François Bon verse seulement aujourd'hui dans les modèles d'abonnement grand public alors que Youboox existe depuis plusieurs années. Il aura fallu qu'Amazon remue le cocotier dans toute la chaine du livre pour le décider. C'est fait, les titres qu'il édite sont désormais sur Youboox, bientôt sur Kindle Unlimited. François Bon est un ardent défenseur du modèle de l'abonnement, ayant lui-même converti son propre site web à l'abonnement: "Mon site c’est mon livre, et je n’écris qu’un livre qui est mon site". Amusant de souligner que François Bon est distribué par Immatériel, qui sont eux-mêmes attaché à l'abonnement mais qui ont été les premiers à vivement critiquer le modèle "mortifère" d'Amazon auprès de leurs éditeurs. Ici, guère un mot sur le modèle économique et les rémunérations. L'expérimentation prime sur tout. Pour François Bon, c'est finalement sans surprise tant il a toujours été un grand amateur du Kindle d'Amazon (via L'Express).

PS: à lire l'article sur LeFigaro, les auteurs américains déchantent sérieusement.


Fleur Pellerin : la médiatrice du livre se prononcera sur Kindle Unlimited

Fleur_PellerinPar voie d'un communiqué de l'AFF, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a annoncé hier avoir saisi la médiatrice du livre au sujet de la formule d'abonnement à accès illimité de livres numériques, comme Kindle Unlimited d'Amazon, qui "ne semble pas conforme à la loi". "La loi de 2011 établit une règle: c'est l'éditeur qui fixe le prix de vente du livre numérique. A ce titre, l'offre proposée par Kindle Unlimited ne semble pas conforme à la loi", a indiqué la ministre dans ce communiqué. "C'est pourquoi j'ai saisi la médiatrice du livre, Laurence Engel, qui, après avoir consulté les éditeurs et les plateformes concernés, rendra dans les plus brefs délais son avis sur l'articulation des offres par abonnement avec le cadre fixé par la loi". A signaler qu'Amazon n'est pas le premier à proposer de telles offres en France. C'est le cas de Youboox, Youscribe, Iznéo depuis de nombreuses années. Mais c'est bien évidemment l'arrivée du géant américain qui rebat les cartes avec les inquiétudes des éditeurs, des libraires et des auteurs. Amazon aura beau jeu de dire que ce qui était légal depuis trois ans est désormais illégal à la sortie de son offre. En 2011 à l'établissement de la loi sur le prix unique, ceux qui avaient pensé cette loi avaient dit que son évolution serait nécessaire au regard de nouveaux modèles. Le chantier se rouvre aujourd'hui dans un contexte précipité (via L'Express).


SGDL : les auteurs opposés à Kindle Unlimited

SgdlAprès les éditeurs, les auteurs. Prise de position forte aujourd'hui de la SGDL (Société des Gens de Lettres) à l'encontre des modèles d'abonnement illimité et notamment celui d'Amazon qui vient de sortir en France, Kindle Unlimited, par voie de communiqué de presse. La SGDL s’inquiète de la rémunération des auteurs et des conséquences possibles sur les ventes de livres imprimés comme numériques: "Au moment où la SGDL et l’ensemble des organisations d'auteurs se battent pour faire reconnaître au niveau français et européen une juste et équitable rémunération des créateurs, accepter le principe de l'offre illimitée reviendrait à nier la valeur du livre". La SGDL pose également la question de la légalité de cette formule d’abonnement illimitée en invoquant la loi sur le prix unique du livre numérique. Une question qui avait déjà été posée par Vincent Monadé, président du CNL. A lire le communiqué complet sur le site de la SGDL.


Kindle Unlimited ouvre en France

KindleunlimitedKindle Unlimited arrive en France après l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne depuis septembre. Trois mois après l'arrivée de Netflix en France, Amazon décline un modèle similaire en ouvrant son service d'abonnement à des livres numériques à quelques semaines de Noël. Le village gaulois n'existe pas. On sentait le coup venir avec des tractations en coulisses avec les éditeurs. Une offre d'abonnement à 9,99€/ mois. Le premier mois à 0,99€ pour tester, offre valable jusqu'au 10 janvier prochain. Au catalogue 700.000 titres mais seulement 20.000 en français (moins de 3%). Titres accessibles en streaming mais aussi en téléchargement sur les liseuses Kindle. La limitation serait de 10 livres par mois. Rappelons que le catalogue numérique français est désormais de plus de 150.000 titres. Et encore dans l'offre d'Amazon figure d'autorité tous les titres auto-publiés. Une goutte d'eau donc côté éditeurs.

KindleSur chaque titre concerné, le bouton "Lire pour 0,00€ avec Kindle Unlimited" apparait désormais. On va regarder attentivement ce qui se trouve dans ce catalogue hormis les éditeurs déjà présents sur des offres concurrentes comme Youboox ou Youscribe. Amazon aura finalement préférer sortir avec un catalogue assez réduit en poussant ses Kindle avec des promotions agressives en cette fin d'année. Peut-être aussi un détail qui n'est sans doute pas un hasard, Amazon lance Kindle Unlimited en France le jour même où Hachette se lance aux Etats-Unis avec un nouveau modèle de vente sur Twitter. Donnant donnant...

PS: confirmation, une offre semblable à la concurrence. Aucun groupe majeur; deux acteurs importants que l'on pouvait attendre, à savoir l'offre Iznéo (bande dessinée) et Harlequin, ne sont pas là. A lire également le billet sur LesEchos qui relaie les propos d'un éditeur: "Confier à un seul acteur, le plus puissant du marché, l’accès aux catalogues de l’édition française, dans des conditions déterminées par lui, semble un bon moyen de liquider tous les réseaux de vente de livres numériques puis probablement physiques".


Iznéo et J'aimeLire partagent leurs catalogues

YakariEchange de contenus entre Iznéo et J'aimeLire, la plateforme du groupe Bayard pour les enfants. Un partenariat a été annoncé hier. Iznéo récupère ainsi des contenus jeunesse qui viennent enrichir son offre de bande-dessinée, J'aimeLire de son côté propose désormais plus de bandes-dessinées pour les petits sur son J'aimeLireStore. On voit que la diversification est inévitable désormais dans les offres d'abonnement en streaming chez les spécialisés face à des offres généralistes qui s'annoncent et qui risquent bien de rebattre les cartes.


Kindle Unlimited : le "mortifère" arrive pour les éditeurs?

Death noteLes conditions d'Amazon pour son offre Kindle Unlimited sont de plus en plus pointées du doigt. C'est bien entendu le sort même des distributeurs qui se jouent en ce moment avec de nouveaux modèles et des conditions de rémunérations en chute libre. C'est le distributeur Immatériel qui aurait alerté ses clients. Des extraits sont donnés par le site IDBoox aujourd'hui:

Immatériel qui distribue plusieurs centaines d’éditeurs français sur les différentes plateformes d’ebooks a écrit à ses clients les mettant en garde sur l’adhésion à Amazon Kindle Unilimited.

Nous nous sommes procurés ce document dont nous reproduisons ici un extrait: «D’une rémunération de 60% sur le PPHT pour l’éditeur pour l’achat à l’acte, la rémunération passe brutalement à 20% du PPHT, sans compter la commission d’Immatériel. Il s’agit donc d’une perte sèche de plus 40% de vos revenus lorsqu’un livre est consommé via Kindle Unlimited plutôt qu’en vente à l’acte.
Nos interlocuteurs d’Amazon nous le confirment: dès lors que leur clientèle américaine et anglaise a commencé à goûter à ce mode de consommation, les premiers mois gratuits se sont rapidement transformés en abonnements payants. Tout nous invite à penser que la consommation par abonnements sera préférée par leurs clients s’ils ont du choix, ce qui créera obligatoirement un manque à gagner pour les éditeurs.».

Immatériel parle même de «mode de consommation mortifère» pour la chaîne du livre toute entière. Il se retrouve en effet en première ligne avec beaucoup d'éditeurs indépendants qui peuvent traiter avec Amazon directement. Le distributeur pointe avec raison le nombre de clients d'Amazon qui pourraient basculer rapidement vers l'offre d'abonnement au regard des prix élevés pratiqués à l'unité. Même si beaucoup de livres ne se trouvent pas dans l'offre pour l'instant, sur des profils de lecteurs particuliers l'effet de cannibalisation de cette offre peut être très important.


Amazon : Kindle Unlimited, l'arme fatale?

Kindle unlimitedL'offre Kindle Unlimited devrait sans doute être déployée en France cette semaine. L'annonce du partenariat Chapitre/ Youscribe ne serait pas le fruit du hasard mais bien avant-coureur de cette annonce. Plusieurs sources me laissent à penser que cela ne devrait plus tarder. Pas de village gaulois après la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Amazon osera t-il la provocation, le jour même de l'annonce des prix Goncourt et Renaudot dans la journée de demain? Une annonce qui risque bien en tout cas de rebattre les cartes. Toute la question va être de savoir le périmètre exact et les catalogues concernés au-delà de ce qui est présent jusqu'ici sur les offres existantes de Youboox, Youscribe et Iznéo. Si les refus de vente d'offres similaires sont effectivement sanctionnables par la loi, on peut penser qu'un alignement rapide va se faire. Les univers des smartphones et tablettes vont se rejoindre, après ce sera une question d'ergonomie et de fluidité. On peut imaginer qu'Apple et Google suivent à terme. Kobo avec la Fnac? Plus compliqué. Amazon, un rouleau compresseur qui ne cesse d'avancer. Pour cette nouvelle offre, Amazon dispose à la seconde de l'ensemble de tous les fichiers sur ses propres serveurs. Il maitrise parfaitement aussi bien ses propres tablettes que celles de la concurrence avec ses applications de lecture.

Mais bien plus, côté gros lecteurs. Là où Amazon dispose d'une arme fatale, c'est évidemment la possibilité de télécharger sur ses liseuses Kindle via son environnement propriétaire, ce qu'aucun autre acteur n'est en mesure de faire pour l'instant. Le diffuseur Volumen a annoncé cet après-midi un pourcentage de 42% de son chiffre d'affaire numérique avec Amazon, Le Diable Vauvert parle même d'un chiffre à 70% pour certains de ses titres, une situation "très inquiétante" pour Marion Mazauric. Amazon plus conquérant que jamais avec cette nouvelle offre qui arrive...


Chapitre.com : partenariat avec Youscribe

YouscribeLe site Chapitre.com a annoncé hier un partenariat avec le site de streaming Youscribe. Un renvoi des clients sur le site pour une offre d'abonnement avec un partage de revenus dont on ne connait pas les modalités. Un peu plus de 100.000 titres, sans surprise pas de nouveaux titres que ceux que l'on voyait déjà sur Youboox et la bande-dessinée présente sur Iznéo déjà largement streamée. Rien de bien nouveau donc. Pour mémoire, c'est Juan Pirlot de Corbion, l'actuel fondateur de Youscribe, qui avait lui-même créé Chapitre en 1997. Amusant de lire sur certains sites que Chapitre va "proposer cette offre dans ses librairies" puisque que celles-ci n'existent plus sous la marque. Un site Youscribe qui affiche ses ambitions et se voit déjà en Netflix du livre (lire Challenges).


Amazon : Kindle Unlimited en Italie et en Espagne

Kindle-UnlimitedAprès la Grande-Bretagne et l'Allemagne, Amazon poursuit le déploiement de son offre d'abonnement de livres numériques en streaming Kindle Unlimited en Italie et en Espagne. Dans les deux pays, une offre à 9,99€/ mois qui comprend près de 700.000 titres, essentiellement en langue anglaise et de l'auto-publication. Kindle Unlimited est toujours aux abonnés absents en France, signe que la négociation est plus compliquée que prévue avec les éditeurs, notamment avec le groupe Hachette (via TheBookSeller).

PS: plusieurs échos insistants ce soir, l'offre en France devrait ouvrir rapidement.


Blloon : le streaming "Candy Crush", du livre à la page

Blloon-logoUne nouvelle offre de livres numériques en streaming qui s'exporte, c'est l'allemand Blloon qui vient d'ouvrir le site au Royaume-Uni avec des accords avec des éditeurs anglo-saxons comme Allen & Unwin, Diversion Books, Faber Factory, Guardian Books, Houghton Mifflin Harcourt, Lonely Planet, Open Road Media, Profile, RosettaBooks, Workman Publishing, etc. L'application est disponible gratuitement sur l'Appstore. Pas de livres précis, c'est le concept de pages qui est retenu chez Bllon avec des interfaces très visuelles. Une fois inscrit vous avez la possibilité de lire jusqu'à 1000 pages gratuitement et vous pouvez continuer à lire en partageant et en recommandant des livres -ou en invitant d'autres personnes à rejoindre le service. "Une étude montre que 85% des jeunes serait susceptibles de recommander des livres s'ils sont récompensés pour cela. Un principe de gamification qui permet aux jeunes de parler de livres et de Blloon, tout en obtenant quelque chose en retour". Une sorte de "Candy Crush" appliqué aux livres. Bien entendu l'abonnement est aussi prévu en premium à un coût de £3,99€ pour obtenir directement 500 pages supplémentaires. Comme "Candy Crush" je vous dis. Quand aux revenus directs pour les éditeurs, "Sucette" comme on dit... (via TheBookSeller).


France : bientôt des livres numériques en location?

LouerAlors que le développement d'offres en streaming semble de plus en imminent en France sous la pression d'Amazon, comment faire pour ne pas casser ce marché du livre numérique avec l'élément disruptif de l'abonnement et non plus de l'achat? Ce "renoncement à la propriété", complémentaire ou de substitution? C'est le véritable casse-tête en ce moment des éditeurs. Ménager à la fois la chèvre et le chou pour ne pas voir conforter et amplifier des acteurs déjà très largement monopolistiques. Leur objectif est bien de valoriser de manière plus importante des catalogues qui ne se vendent pas, inciter à la découverte avec des formules plus attractives. Sans aller vers le streaming (il faut que les libraires possédent les fichiers, seuls les acteurs américains et quelques autres les ont), pourquoi ne pas proposer de la location au titre? Le portail de bandes dessinées Iznéo ne fait pas autre chose depuis longtemps, proposant à la fois de l'achat au titre mais aussi de la location pour dix jours avec un prix divisé par trois. Par exemple ici.

On peut tout à fait imaginer un déploiement rapide de ces offres de location à l'ensemble des revendeurs qui seraient tous traités sur un pied d'égalité. Le lecteur veut acquérir le titre pour sa bibliothèque de manière définitive? Il achète au prix fort. Il hésite sur un titre plus confidentiel et souhaite le lire sans forcément le conserver? Il le loue à prix réduit. Le cadre de l'offre serait parfaitement délimité; celle-ci serait tout à fait en accord avec la loi sur le prix unique. La chrono-dégradabilité est déjà utilisée très largement pour les services de presse et le prêt numérique en bibliothèques. Elle est simple à mettre en place. La location a été parfaitement évaluée dans un modèle comme MO3T par exemple. Les libraires pourraient tout à fait devenir les bibliothèques "payantes" de demain. Je ne vois aucune raison qu'ils ne puissent pas accéder à la location de titres alors qu'Amazon va sans doute ouvrir le téléchargement sur une période donnée sur ces Kindle très bientôt. Ouvrir l'abonnement en streaming chez certains sans ouvrir à la location au titre chez les autres? Un grand écart difficilement défendable pour les éditeurs. On parle beaucoup de nouveaux modèles à explorer, d'innovations. Ne pas s'orienter seulement vers ceux qui arrangent bien certains.


Youboox : 30.000 titres supplémentaires?

YoubooxCela bouge sans doute en coulisses autour des offres de livres numériques en streaming en France. Alors que le service d'Amazon Kindle Unlimited a ouvert en Allemagne la semaine dernière, Jeremy Amsellem, le responsable éditorial de la plateforme de streaming Youboox, était l'invité de France-Culture vendredi dernier où il a annoncé 30.000 titres supplémentaires (+40% du catalogue) versés dans l'offre "très rapidement". Françoise Benhamou revenait aussi sur ce type de service et la rupture qu'il créé dans les usages en tant que "renoncement à la propriété". Complémentaire ou substitution, c'est bien là le problème par rapport à d'autres offres. A ce propos, à voir si Youboox sera autorisé à proposer les ouvrages en téléchargement comme le fait Amazon sur son Kindle.


Youboox : 2ème anniversaire avec une nouvelle interface

YoubooxYouboox, la librairie numérique en streaming, a tout juste 2 ans cet automne. Elle en a profité pour refaire entièrement son interface pour naviguer dans la bibliothèque. On peut lire sur Youboox à partir de n’importe quelle connexion internet, c'est désormais possible grâce à la web-app disponible ici. De nouvelles fonctionnalités ont aussi été ajoutées dans les applications Apple ou Android à télécharger. Pas de nouveaux éditeurs qui restent très timides par rapport à ce type d'offre. On relevera par exemple seulement 4 titres de la rentrée littéraire chez Allary Editions, Au Diable Vauvert et Aux Forges de Vulcain. Youboox propose de la lecture sur tablettes et smartphones (pas de liseuses) avec un abonnement à 7,99€/ mois pour lire sans publicités.


Amazon : Kindle Unlimited au Royaume-Uni

KindleAmazon a ouvert aujourd'hui son offre Kindle Unlimited au Royaume-Uni. Un Netflix du livre, 650.000 titres disponibles en abonnement pour 7,99£/ mois. Streaming sur les tablettes Fire et téléchargement sur les Kindle. Les 30 premiers jours sont proposés gratuitement pour tester. Si figurent évidemment quelques vieux titres en têtes de gondoles comme "Hunger Games" et les livres de Harry Potter ainsi que toute l'offre d'auto-publication issu du programme KDP d'Amazon (les auteurs n'ont rien à dire là-dessus), en revanche aucun titre pour l'instant des éditeurs anglo-saxons importants (via TheBookSeller). Les éditeurs français et allemands sont sollicités par Amazon pour une ouverture prochaine dans ces deux pays, la confirmation a été faite par Livres-Hebdo aujourd'hui. On devrait retrouver logiquement une offre équivalente à celle que propose déjà Youboox et Scribd en France, reste à savoir si Amazon ira pour l'instant au-delà avec des éditeurs majeurs et des titres récents. A suivre très attentivement.


Netflix : un avenir pour la VOD en bibliothèques?

NetflixIntéressant billet de Claude Poissonot, sociologue et enseignant à l'IUT "Métiers du livre" de Nancy, dans Livres-Hebdo aujourd'hui, sur l'avenir de la VOD en bibliothèques. La mutation du prêt de CD est en cours dans beaucoup d'établissements avec un certain succès puisque bon nombre sont bien souvent obligés de suspendre le service en cours d'année faute de budgets suffisants. Avec l'arrivée de Netflix en France, on peut légitiment s'interroger sur l'avenir du modèle à moyen terme: "Netflix portera donc peut-être le coup de grâce à l’offre de VOD par les médiathèques. C’est une des interrogations de cette rentrée.  Les collections de DVD, qui ont reçu un certain succès, seront-elles les dernières traces modernes de la définition des bibliothèques par leurs documents?". A méditer, bien évidemment, alors que certains réclament à corps et à cris des "Netflix du livre".


Youboox : des campagnes publicitaires dans les livres

Logo_Youboox_2014La publicité va-t-elle envahir les livres numériques à grande échelle? C'est la question que l'on peut se poser avec l'arrivée de modèles d'abonnements à bas prix qui vont devoir se tourner vers des revenus complémentaires. Hasard du calendrier, la même semaine de l'ouverture de l'offre Kindle Unlimited d'Amazon aux Etats-Unis, la plateforme de lecture numérique Youboox a lancé un nouveau service dédié aux petits éditeurs, auteurs et tout autres annonceurs, leur permettant d'acheter leurs propres campagnes publicitaires dans les livres, sous formes de bannières ou d’opérations spéciales. Avec une «cible technophile captive, âgée de 25 à 55 ans et amatrice de culture», la plateforme publicitaire mise en place permet une diffusion sur tablettes et smartphones, et un accès aux statistiques des campagnes (nombre d'affichages, taux de clics...). Trois packs de «communication» sont proposés, à 100, 200 et 300€ HT, pour 10.000, 25.000 et 50.000 affichages de bannières, sur 4 semaines de diffusion maximum. Des opérations spéciales peuvent également être mises en place via la mise en avant des œuvres directement dans l'application Youboox et via des newsletters «envoyées à plus 180.000 adresses emails ciblées». Youboox annonce le chiffre de 400.000 membres ayant accès à 60.000 livres (juin 2014) (lire le communiqué de presse).


Etats-Unis : Amazon proposera Kindle Unlimited pour la rentrée

KindleunlimitedEffervescence cette semaine autour de l'ouverture prochaine aux Etats-Unis d'une offre Kindle Unlimited chez Amazon. Le site GigaOm a dévoilé des écrans de tests ainsi qu'une première vidéo promotionnelle qui ont été depuis promptement supprimés. Amazon proposera sans doute dans les prochaines semaines cette offre au prix de 9,99$/ mois en lecture illimitée sur l'ensemble de son environnement propriétaire (ses tablettes Fire, ses liseuses en téléchargement, mais aussi son prochain smartphone). Un modèle en abonnement illimité qui prend résolument la voie de modèles dans la musique (Spotify, Deezer) ou dans la vidéo avec Netflix. Certains acteurs se sont déjà positionnés aux Etats-Unis sur la lecture numérique en streaming comme Oyster, Scribd ou Comixology déjà racheté par Amazon. Le géant américain, qui représente déjà un vrai monopole sur le marché anglo-saxon avec 60% de parts de marchés aux Etats-Unis et même 80% au Royaume-Uni dans le téléchargement à l'unité, les rejoindrait avec une offre de titres certainement similaire. On parle de 600.000 titres disponibles au démarrage. Tout va dépendre bien évidemment de l'étendue des catalogues, notamment ceux des majors de l'édition américaine qui sont la clé du système.

Aucune annonce officielle pour la France si ce n'est des distributeurs approchés, ce n'est pas nouveau. On peut imaginer qu'Amazon pourrait étendre rapidement avec une surface identique à celles de pionniers comme Youboox ou Youscribe, voire même pourquoi pas avec celle d'Iznéo dans la bande-dessinée, encore que ce soit plus difficile puisque les éditeurs sont à la fois "juges et partis" sur cette plateforme. Rappelons que la "Bibliothèque de prêt Kindle" existe déjà, accessible en souscrivant un abonnement Amazon Premium à 49€ par an en France. Les membres Amazon Premium possédant un Kindle peuvent emprunter gratuitement un livre par mois, sans date limite de retour (un seul emprunt à la fois) parmi plus de 6.000 titres en français figurant dans cette bibliothèque de prêt. On est pour l'instant bien loin d'une offre réellement en accord avec ce que les lecteurs recherchent véritablement, suffisament large et ciblée sur des titres best-sellers. La "longue traine" n'aura pas eu de succès dans l'imprimé, aucune raison qu'elle ait plus d'avenir dans l'univers dématérialisé.

L'enjeu est bien là pour convaincre de dépenser 9,99€ par mois, une somme importante si on la compare avec l'achat mensuel de livres en France, qui plus est dans le seul environnement numérique. Comme le rappelle DigitalBookWorld, avec de telles offres le lecteur n'est pas certain de rentrer dans ses frais. On est très loin de playlists comme dans la musique ou de séries/ films consommées en deux heures en famille. Avec un prix moyen de 6,33$ pour les livres numériques à succès, l'abonné devra lire 20 livres par an pour y parvenir -à condition qu'il trouve réellement tout ce qu'il souhaite-. Or, seulement 14% des Américains lisent autant, d'après une étude du Pew Research Center. Pour séduire vraiment un public de masse, il faudra aller au-delà, 6,99€ voire moins, avec les dégradations de revenus pour les auteurs et les éditeurs que cela suppose. Après, vous me direz, s'il n'y a plus d'éditeurs à rémunérer comme le souhaite Amazon à terme, c'est évident que cela résoud une grande partie de l'équation.

PS: MAJ: Amazon a ouvert aujourd'hui son offre Kindle Unlimited, premier mois gratuit. Il aura sans doute dû se résoudre à un plan B dans l'urgence, avec moins de 30.000 titres disponibles pour l'instant. Dans les conditions d'utilisations de ce service, Amazon limite le téléchargement à 10 livres en prêt à la fois sans date de retour. Il se réserve également la possibilité de surveiller attentivement toute utilisation frauduleuse sur les comptes: "We reserve the right to accept or refuse membership in our discretion. You may not transfer or assign your membership or any Kindle Unlimited benefits. We may take reasonable actions necessary to prevent fraud, including placing restrictions on the number of titles that can be accessed from the program at any one time". A suivre...

PS: Confirmation, les majors de l'édition américaine sont pour l'instant tous absents de cette offre (lire le billet du NYT). Dans un contexte de négociations très tendues -notamment avec le goupe Hachette-, Amazon semble bien mettre une pression supplémentaire.


Oyster dévoile des statistiques Android/ Apple

OysterL'application Oyster a fait son apparition sur les mobiles Android le mois dernier aux Etats-Unis. Lecture en streaming sous abonnement. Pour accéder aux 500.000 ouvrages référencés par l’application, il faut d’abord s’inscrire et insérer ses coordonnées bancaires. Un premier mois est offert. Il n’y aura débit que si l’utilisateur ne se désinscrit pas au terme des 30 jours qui suivent sa date d’inscription. L’abonnement est ensuite facturé 9,95$ par mois, pour de l’illimité. Oyster communique aujourd'hui sur son blog des premiers comparatifs Android/IOS Apple (via DigitalBookWorld).


Lavoisier : solution de streaming en bibliothèques

Lavoisier1La librairie professionnelle Lavoisier lance une offre numérique de ses livres en streaming à destination des bibliothèques: "Nous nous sommes rendu compte que l'offre d'ebooks en téléchargement ne correspond pas aux besoins des bibliothèques. Une solution de streaming en abonnement nous a semblé la bonne formule" explique Pierre-Patrick Fenouil, P.-DG de Lavoisier. Les bibliothèques pourront choisir un bouquet d'ebooks au sein du catalogue Lavoisier (2000 titres) avec un devis sur mesure calculé en fonction du nombre de titres choisis et du nombre d'utilisateurs potentiels. Les titres disponibles sur tous supports (ordinateurs, tablettes et smartphones), c'est la société Immatériel qui est le partenaire technique. L'offre à retrouver sur EolLavoisier (via Livres-Hebdo).


Youboox lance une offre bundle (abonnement + tablette)

YoubooxYouboox, la plateforme de lecture en streaming, est prête à beaucoup pour développer de manière substantielle son nombre d'abonnés. Elle propose aujourd'hui un bundle, une tablette Android 7 pouces gratuite sous réserve de souscrire un an d'abonnnement (7,99€/ mois, soit 95€). Ne rêvez-pas, pas d'iPad bien sûr. Une tablette chinoise d'une valeur de quelques dizaines d'euros. Développement durable avec ce type de matériel? On peut se poser la question. Ce n'est pas la première fois que l'on voit de telles offres. Plusieurs journaux et magazines s'étaient déjà lancé dans des expériences ponctuelles, notamment le quotidien LeSoir en Belgique avec des tablettes de meilleure gamme. Tout ce petit monde en attendant Amazon un jour... L'offre de Youboox est valable jusqu'au 31 juillet. Le communiqué de presse complet:

18 juin 2014
Pour cet été, Youboox, première plateforme de lecture numérique illimitée en streaming, a pensé à toutes les personnes qui ne sont pas équipées en tablette numérique. Pour qu'elles puissent partir en vacances avec 50.000 livres dans la poche, Youboox lance une grande opération: une tablette Android 7" offerte + 1 an de lecture.
Plutôt que de partir sur la plage avec 6 kilos de livres, Youboox propose une alternative très intéressante: une tablette Android de quelques grammes pour lire plus de 50.000 livres numériques dans toutes les catégories: romans, BD, guides de voyage, polars,...
La tablette est offerte pour tout abonnement d'un an de lecture pour 7,99€/mois* au lieu de 9,99€/mois.
Pour bénéficier de l'opération:
https://www.youboox.fr/fr/ope?coupon_code=3TGEUY
 
Caractéristiques de la tablette:
CPU: Rockchip 3026, Dual Core ARM Cortex-A9, CPU 1.0GHz, OS: Android 4.2.2, RAM: 512M, ROM: 4GB, support micro SD Card (32GB), Webcam avant et arrière camera 0.3MP, Wifi: 802.11b/g/n, 3G: clé 3G externe TD-SCDMA/ WCDMA-EVDO, Ports: USB 2.0, support OTG.