Previous month:
septembre 2021

5 notes en octobre 2021

Webinaire : les progrès numériques au service des DYS

Evénements-Moyen-1Un webinaire intéressant la semaine prochaine autour des lecteurs dyslexiques. Sophie Hamon, responsable accessibilité chez MOBiDYS, s’entretiendra avec Patricia Godin (orthophoniste) et Laetitia Branciard (chercheuse, spécialiste de l’accessibilité numérique, présidente de la commission en charge de l’exception handicap au droit d’auteur, vice-présidente de la FFDYS…) sur l’intérêt du numérique associé aux outils des orthophonistes pour soutenir les publics DYS. N'hésitez pas à relayer autour de vous. C'est par ici.


Kobo Elipsa : test complet

Elipsa3Reprise de mes tests aujourd'hui avec un très beau modèle de liseuse sorti au début de l'été chez Kobo. La liseuse haut de gamme de la marque désormais chez Kobo, qui compte pas moins de 5 modèles. Les liseuses Nia et Clara HD en 6 pouces, la Libra 2 en 7 pouces qui sort en octobre, la Sage en 8 pouces (elle aussi dans quelques semaines en remplacement de la Forma) et cette Elipsa en 10,3 pouces.

En fait, plus qu'une liseuse, c'est un pack entier qui est proposé par Kobo contenant la liseuse, une couverture de protection et un stylet. Un prix de 399,99€ pour ce coffret. Un partenariat toujours avec la Fnac qui assure une visibilité très importante à la marque en France. Le détail sur le site de Kobo.

Depuis quelques années les modèles en papier électronique EInk se sont développés avec des possibilités d'annotations. Kobo, l'un des leaders du marché désormais depuis une dizaine d'année, se devait de proposer quelque chose pour les fidèles de la marque autant que pour une nouvelle clientèle avec une utilisation professionnelle ou semi-professionnelle. Prix élevé donc pour cette liseuse mais justifié semble-t-il par le format, le stylet et la couverture, à condition bien sûr que le résultat soit à la hauteur des attentes.

C'est parti pour un test complet: 

Prise en main: un très beau packaging, un coffret magnifique, beaucoup de soin, on appréciera vraiment pour un cadeau par exemple; à l'intérieur du coffret, la liseuse, la couverture, le stylet et le traditionnel câble usb pour recharger, standard désormais classique avec un mode d'emploi. Il manquerait peut-être le petit adaptateur secteur, mais bon. Première sensation, cette Kobo Elipsa est vraiment fine et relativement légère pour ce format, 383g sur la balance, 7,6mm d'épaisseur. Bien entendu avec la couverture, le poids est bien plus conséquent mais on ne saurait imaginer une liseuse de tel format sans une protection au niveau. Une couverture coque de très belle qualité avec un revêtement plastique agréable de couleur bleu clair; bonne surprise la face avant peu se déclipser très facilement avec des bords aimantés pour être moins lourde en condition de lecture. A l'utilisation le poids n'est vraiment pas un handicap, on peut aussi poser la liseuse sur une table avec des rainures pour la réhausser à l'arrière, c'est malin.

Les finitions sont parfaites, on a vraiment le sentiment d'une liseuse de qualité premium. Seuls boutons en bas à droite dans l'épaisseur, le bouton marche-arrêt (en surépaisseur ce qui est appréciable) et l'emplacement pour le câble usb. Pas de boutons sur la face avant, tout se fait par le tactile. Un bord élargi sur le coté pour la prise en main (rotation possible pour les gauchers), le logo Kobo discret. Belle idée également, l'emplacement du stylet en haut de la liseuse sur le bord de la couverture. Magnétisme, clipsé, pas de risque de le perdre et pas de surépaisseur extérieure. Bref, j'ai eu beau cherché partout sur toutes les coutures, tout est parfait, bravo à l'équipe de Kobo qui a planché sur le design et les matières.

Allumage maintenant, avec un écran 10,3 pouces eInk Carta 1200 avec une résolution de 1.404 x 1.872 et 227 ppp. Un magnifique écran, un contraste et une définition excellente. Des dimensions de 193 x 227,5 x 7,6 mm. Un format équivalent au A5 papier, c'est à dire la moitié du format A4. Les pionniers des liseuses se rappelleront que l'on a désiré en tel écran grand format pendant des années et des années. Vous savez comme je suis sensible à la qualité de l'écran. C'est ce qui se fait de mieux en terme de contraste et de définition. Cette Kobo Elipsa est irréprochable, le meilleur standard actuel sans doute. On peut désormais aller sans problème dans des caractères plus fins avec un contraste sans égal.

Coté processeur, il affiche 1,8 GHz à quatre cœurs. De quoi apporter de la rapidité notamment pour des fichiers lourds. Coté stockage 32 Go, suffisant pour ce que j'ai pu tester pendant ces quelques semaines, en sachant que l'accès Dropbox permet de soulager une bibliothèque d'archives trop étendue, je vais y revenir. A signaler qu'il n'y a pas d'étanchéité sur ce modèle.

Lumière intégrée avec le dispositif ComfortLight: une fonctionnalité désormais plébiscitée par beaucoup d'entre vous. J'ai toujours tendance à la relativiser parce que j'utilise toujours ma lampe de chevet au quotidien le soir et la lumière du jour en mobilité. L'éclairage intégré est excellent, les zones d'ombres sont derrière nous désormais. A signaler que la lumière est neutre, sans réglage possible, plus bleue ou plus chaude, comme sur d'autres modèles de la marque. Peut-être un bémol pour certains d'entre vous qui y sont habitués.

Navigation: Les fidèles de chez Kobo s'y retrouveront, "accueil" avec les derniers livres ou documents en cours, "mes livres" avec la bibliothèque embarquée, "mes carnets" avec les espaces d'annotations j'y reviendrais, la librairie KoboStore accessible avec le wifi, ainsi que pas mal de jeux divers embarqués pour les amateurs.

Fluidité dans la navigation avec le processeur puissant, je n'ai vu aucun problème particulier pendant ces semaines sauf une bizarrerie. Le pinch and zoom pour agrandir les caractères avec les doigts ne fonctionnait pas pour le format ePub sur mon modèle, obliger de passer par le menu pour grossir les caractères. J'ai signalé ce problème à Kobo sans avoir de réponse pour l'instant, à vérifier de plus près. Par contre il marchait très bien pour les autres formats.

Coté format justement, c'est 15 formats de fichiers qui sont pris en charge nativement (EPUB, EPUB3, FlePub, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR). J'ajouterais le format WORD, sans problème. Bref tous documents, cela apporte une grande polyvalence à l'utilisation, on se pose pas de questions.

Pour l'ePub, manque le réglage des césures, un peu dommage; à signaler que l'on peut étendre très facilement les polices proposées (seules Amasis, Avenir Next, Caecilia, Georgia, Gill Sans, Kobo Nicket et Malabar sur la liseuse). Toujours les paramètres avancés pour le réglage fin des polices, une spécificité intéressante chez Kobo. Dictionnaire embarqué de qualité, fonctions surligner, ajouter notes et recherches habituelles. Les amateurs d'ePub s'y retrouveront.

Plus que d'autres modèles qui sont délibérément des carnets de notes, cette Kobo Elipsa est une machine à lire et à annoter, puissante et polyvalente pour les gros consommateurs de documents. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire pendant ces dernières semaines, notamment tous ces PDF que l'on met de côté et que l'on ne lit que très rarement de manière exhaustive sur nos écrans rétroéclairés.

Audio: c'est quand même une relative surprise qu'un modèle haut-de-gamme comme cette Kobo Elipsa ne supporte pas le format audio, dommage je trouve, cela aurait mérité un effort supplémentaire, surtout avec le développement actuel des livres audio chez les éditeurs.

Autonomie: un petit mot sur l'autonomie. Une grosse utilisation de la capacité mémoire et du wifi entrainent, comme sur d'autres modèles d'ailleurs, une bonne perte d'autonomie de la liseuse, c'est flagrant. Lors de mes nombreux tests ces dernières semaines, j'ai dû revenir une fois supplémentaire à la prise. Mais je pense qu'une fois les bibliothèques téléchargées dans la mémoire (les couvertures toutes affichées), il n'y aura pas de consommation excessive. Comme d'habitude, je conseille cependant de déconnecter systématiquement le wifi et de ne l'utiliser que si l'on en a besoin au cas par cas.

PDF/ CBR-CNZ/ Word: un grand écran c'est bien évidemment l'ouverture vers la lecture de fichiers de grands formats de pages. J'ai essayé beaucoup de choses, c'est vraiment satisfaisant, jusqu'à des Cahiers de l'Herne en PDF, vous voyez un peu le format. Le A4 réduit de 50% reste très lisible, les bandes-dessinées notamment. Je ne suis pas un grand amateur de bandes-dessinées et je dois bien dire que c'est la première fois que je prend du plaisir à lire des bandes-dessinées sur une liseuse. Le format 10,3 pouces règle le problème de manière définitive, en dessous il faut bien dire que l'on bricolait laborieusement. J'en veux pour preuve que des collections de bandes-dessinées sont proposées imprimées à 50% et restent lisibles, c'est un signe. Le A5 est le format minimum selon moi, on aura même le format presque réel en mode horizontal en deux affichages d'écran.

Stylet et fonctions d'annotations: c'est bien entendu l'apport numéro un de ce modèle. La qualité du stylet proposé est impeccable, très agréable à l'utilisation. La graisse du stylet est suffisante. Avec ces deux boutons gomme et surlignage, il se révèle très complet pour annoter. Attention à la petite pile à placer en haut du stylet à la première utilisation. Elle est fournie dans la boite. Disponibles par lots de 5, les embouts de rechange du Stylet Kobo sont vendus avec un outil pratique permettant d’échanger l’embout usé par le nouveau, en toute simplicité (prix à 9,99€ les 5). Peut-être prévoir d'en commander tout de suite une série pour les grands utilisateurs.

Kobo propose des cahiers d'annotations, l'écriture avec le stylet est très agréable, le contact de la pointe avec l'écran très bon. On regrettera un peu de latence, mais je pense que l'on s'y habituera très bien au bout de quelques semaines d'utilisation. Une reconnaissance de caractère type OCR est proposée, c'est très convaincant pour ma propre écriture. On pourra bien sûr importer des illustrations dans ses notes. La récupération des cahiers vers l'extérieur est très réussie comme le reste. Attention, l'orientation "cahiers d'annotations" s'il est très correct, reste une fonctionnalité secondaire par rapport à d'autres modèles comme la ReMarkable par exemple, qui sont vraiment orientés "gribouillage de cahiers" avec beaucoup plus de fonctionnalités. Une philosophie différente, la Kobo Elipsa est très orientée sur la lecture de documents et annotations/ accès/échanges, sans parler bien sûr du format ePub et de l'accès à la librairie.

Accès Dropbox: Kobo propose en partenariat avec Dropbox un accès cloud gratuit qui vous permettra d'accéder et de sauvegarder très facilement tous vos documents. L'utilisation de ce cloud sur tous vos appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs et donc liseuse) est excessivement pratique pour tous vos mouvements de documents, les échanges comme les sauvegardes. Les annotations sont sauvegardées de manière impeccable quand vous rafraichirez votre bibliothèque. Seuls les fichiers ePub avec vos annotations ne seront pas disponibles hors de l'environnement Kobo. En effet Kobo a développé sa propre couche pour ces annotations. Sachez en tenir compte entre aficionados de liseuses de marques diverses. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette dimension indispensable à l'utilisation avec Dropbox, bravo.

Librairie intégrée: Rien trop à dire, la librairie Kobo est très complète et pratique pour découvrir et lire de nouveaux livres.

Verdict: En conclusion de ce test, cette Kobo Elipsa se révèle une magnifique liseuse, fine, légère, à la finition remarquable, bien complète et ouverte, avec tous les paramétrages possibles. Vraiment un modèle haut-de-gamme qui tient toutes ses promesses. J'insiste sur la qualité des matériaux, on est vraiment dans la sensation d'un modèle premium. Qualité de l'écran, rapidité avec le processeur, l'espace de stockage est étendu. Vous prendrez beaucoup de plaisir à lire dessus avec son grand écran, généreux et bien contrasté. Le stylet et son utilisation sont très réussis. C'est la polyvalence des formats et l'accès Dropbox qui m'a séduit avant tout. Enfin pouvoir lire des documents grands formats et longs avec un vrai confort de lecture et l'annotation en plus. Sincèrement, je ne vois pas trop où dénicher de défauts à cette liseuse. On regrettera l'audio, je l'ai dit. Le poids avec la couverture ne m'a pas gêné outre-mesure, je l'ai beaucoup trimballé dans le train notamment, sans gêne particulière, aussi bien posé sur la tablette qu'en main sans la partie supérieure de la couverture déclipsée.

Reste le prix élevé bien sûr. A ce prix-là, c'est un budget important pour une liseuse. Mais le pack est complet avec la liseuse à l'écran grand format, le stylet et la couverture de qualité, on en a pour son argent comme on dit. Si bien sûr vous n'annotez pas trop vos documents, à bien considérer sans doute, à moins de se la faire offrir en cadeau. En revanche pour une utilisation professionnelle ou semi-professionnelle (tous formats, annotations, corrections, sauvegardes et échanges avec des tiers), je pense que cette liseuse se révèlera très polyvalente et efficace à l'usage, on aura très vite "rentabilisé" l'investissement. Une machine à lire et à annoter impressionnante.

Les plus:

  • finesse, légèreté, design réussi, qualité du stylet et de la couverture
  • plastiques de qualité, finition parfaite
  • magnifique écran eInk 10,3 pouces (il change tout), haute définition, contraste très réussi
  • large mémoire embarquée de 32Go
  • qualité de l'éclairage en mode neutre
  • bonne ergonomie et navigation, qualité du tactile
  • fonctions très étendues et réussies pour la lecture
  • reconnaissance de caractères excellente dans les cahiers
  • très grande ouverture, nombre des formats supportés et réglages possibles
  • connexion directe avec Dropbox absolument épatante à l'utilisation
  • réglages très complets, mises à jours fréquentes chez Kobo
  • excellente intégration de la librairie développée par Kobo
  • bon rapport qualité/prix de ce pack, sans doute réservé pour une utilisation professionnelle ou semi professionnelle

Les moins:

  • absence de l'audio
  • pas d'étanchéité
  • pas de réglage de la tonalité orangée pour le soir, seulement neutre
  • pas de mode pinch and zoom pour le format ePub (à vérifier)
  • temps de latence observé sur l'écriture au travers des cahiers, demande un peu de pratique pour ne plus trop y penser
  • quelques polices "efficaces" pour l'ePub manquent toujours, il faudra les ajouter par vous-même
  • prix élevé pour une utilisation qui ne serait pas professionnelle ou semi-professionnelle

Je remercie Kobo pour ce modèle envoyé en test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici, ainsi que sur la page Pinterest. Il s'agit de mon 56ème test de liseuses sur le blog, merci pour votre fidélité à me lire. Pour les images ci-dessous, cliquez dessus pour les agrandir.

Elipsa1 Elipsa2 Elipsa4

 

 

 

 

Elipsa5 Elipsa6 Elipsa7

 

 

 

 

Elipsa8 Elipsa9 Elipsa10

 

 

 

 

 

Elipsa11 Elipsa12 Elipsa13

 

 

 

 

 

 Elipsa15

 

 

 

 

 

 

 

Elipsa16 Elipsa17


Youboox racheté par Nextory

Logo_youbooxAprès Feedbooks il y a un peu plus de deux ans avec DeMarque, c'est un second acteur français du livre numérique qui passe sous pavillon étranger. Youboox vient en effet d'annoncer un rachat par le suédois Nextory. Fondée en 2011, Youboox avait un challenge difficile à relever sur un marché du streaming boudé par les principaux groupes français, Hachette en tête. Les catalogues de nouveautés absents, il fallait se retourner sur la bande-dessinée, la presse, etc.

Dix années de développement, c'est leurs accords avec des opérateurs qui leur a permis de constituer une base de 2,5 millions de lecteurs francophones. Je me souviens de ma rencontre à Odéon avec Hélène Mérillon et Fabien Sauleman au tout début de l'aventure, quand leur projet tenait sur quelques feuilles de papier. Ce rachat par Nextory va sans doute permettre une nouvelle dynamique, surtout à l'international. Que deviendra la marque?

Un marché du streaming qui est toujours bien difficile, tant les éditeurs semblent plus que jamais en défiance par rapport à des modèles monopolistiques, avec bien sûr Amazon qui rode avec son Prime dévastateur...


Kobo : deux nouvelles liseuses Libra 2 et Sage

KoboDeux nouvelles liseuses du côté de chez Kobo. C'est sur les segments de moyenne et de haut de gamme que Kobo se penche cet automne, avec notamment plus de stockage (32GB) et un effort sur les livres-audio, désormais accessibles sur ces deux modèles avec un accès Bluetooth.

La Libra 2 remplace la Libra H2O avec un écran E Ink Carta 1200 HD de 7 pouces, avec une définition de 1.264 x 1.680 pixels (300 ppp). Elle possède un éclairage en façade avec le système ComfortLight PRO pour régler la luminosité et la température de l'affichage. Elle est étanche. La Kobo Libra 2 sera en vente le 19 octobre pour 189,99€.

Le modèle Sage remplace la Forma, Avec un écran de 8 pouces en E Ink Carta 1200 HD de 1.440 x 1.920 pixels (300 ppp), elle est étanche IPX8, avec l'interface Wi-Fi, du port USB Type-C, et du système ComfortLight PRO.
La liseuse est compatible avec le Stylet Kobo (39,99€), ce qui permet d'ajouter des notes manuscrites sur les ePub comme sur les fichiers PDF. La Kobo Sage sera en vente le 19 octobre prochain pour 289,99€.

Tous les détails sur le site de Kobo.


Mobilis, l'accessibilité du livre

AccessIntéressante journée le jeudi 21 octobre prochain à Nantes, autour de l'accessibilité du livre, à l'initiative de Mobilis.

"Qu'est ce que l'accessibilité dans la filière du livre ? Comment se déploie t-elle ? Des échanges, des partages d'expérience et un mini-forum de professionnels pour découvrir des exemples de médiations, d'outils et pratiques et des maisons d'édition qui en ont fait leur spécialité."

Cette journée est gratuite, ouverte à tous sur inscription, le programme complet est ici.