Kobo : 26 millions de lecteurs dans 190 pays
Accessibilité : Daisy dans vos bibliothèques

MO3T : c'est officiellement terminé, fin du feuilleton

Mo3t-2Orange a reconnu officiellement l'abandon du programme MO3T. C'est ce que confirme hier Livres-Hebdo dans un entretien avec David Lacombled, directeur délégué à la stratégie des contenus d'Orange: "Les conditions qui devaient permettre la réalisation commerciale du programme MO3T n'ont pas été trouvées et Orange a jugé préférable de ne pas donner suite à ce projet. Le consortium devait réunir l'ensemble des acteurs du marché, mais cette condition n'était pas remplie". Après la fermeture de ReadandGo en août dernier, fermez le ban pour le livre numérique.

C'était pourtant un projet stratégique important chez Orange depuis de nombreuses années, avec pour objectif d'organiser un environnement ouvert et interopérable du livre numérique sur l'ensemble du marché français pour rivaliser avec les acteurs anglo-saxons. Pour faire très court: "Acheter partout, retrouver sa bibliothèque sur tous ses appareils, chez l'opérateur de son choix". La promesse était pourtant bien belle. Revoir mes billets ici pour suivre le feuilleton. Un projet MO3T démarré en fanfare avec les sous du grand emprunt à la rentrée 2012 (un an après l'arrivée du Kindle en France). Il y a un an encore, le débat semblait encore ouvert. Malgré les volontés des libraires indépendants, du CNL, du Ministère de la Culture, rien n'y aura fait. Tous les acteurs partis sur d'autres voies.

On peut retenir à mon avis les trois éléments décisifs qui auront manqué sur un marché français qui représentera cette année plus de 100M€ de chiffre d'affaire:

  • l'absence d'Hachette (n°1 de l'édition en France) autour de la table
  • l'absence de grands libraires clés (Fnac, Cultura, Leclerc, Decitre, Furet du Nord, etc.) autour de la table
  • aucune velléité de développement d'une liseuse dans l'environnement

Début 2016, ce n'est plus pensable. Sur tous ces points, on peut dire que Deutsche Telekom avec Tolino aura été bien plus perspicace et convaincant qu'Orange. Il rivalise désormais au coude à coude avec Amazon en Allemagne et étend le modèle en Europe. Bien dommage pour nous en matière d'usages et d'interopérabilité.

Commentaires