0 notes dans la catégorie "Netgalley"

NetGalley passe au tatouage numérique

NetgalleyL'étau des DRM commence à se desserrer peu à peu, aussi bien du côté du marquage numérique que du côté de DRM plus simples à utiliser pour les lecteurs. C'est NetGalley qui publie aujourd'hui un communiqué de presse annonçant le passage à une solution de marquage. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, NetGalley propose d'être le partenaire des éditeurs pour organiser la recommandation, en fournissant des services de presse numériques à tous les acteurs des réseaux sociaux.

14 décembre 2015 — La recherche d’alternatives professionnelles au système des DRM est une problématique récurrente sur le marché du livre. Pour répondre à la demande des éditeurs et faciliter l’accès des lecteurs aux titres promus sur tous supports, sans perdre pour autant la traçabilité des catalogues, NetGalley annonce aujourd’hui la mise en place d’une «DRM sociale» (appelée aussi «tatouage numérique»).

«Nous avons toujours cherché à offrir au lecteur la meilleure expérience de lecture qu’il soit tout en garantissant à l’éditeur la protection et la traçabilité de ses contenus», a souligné Susan Ruszala, présidente de NetGalley. «Nous sommes donc heureux de proposer désormais un panel d’option large, flexible et cohérent avec la politique numérique propre à chaque éditeur.»

La DRM sociale inscrit dans le fichier PDF ou EPUB les informations relatives au lecteur qui accède au fichier: ces informations sont visibles pour le lecteur, au sein même du fichier qu’il reçoit, et conservées également en back-office. Ainsi, le partage illégal de fichiers peut être suivi et l’activité frauduleuse tracée au besoin. Les lecteurs peuvent accéder au fichier sur tous les supports qui acceptent le format EPUB et PDF, et le transférer sur l’ensemble de leurs supports de lecture. Aucun coût additionnel ne sera facturé lors du choix de la DRM sociale, NetGalley absorbant le coût de la DRM sociale dans la tarification globale du service. L’éditeur maintient dans tous les cas le contrôle de sa diffusion, la visibilité de ses fichiers et le suivi des accès. Comme pour les autres options de protection proposées par NetGalley, l’éditeur sera responsable des avertissements et des actions en justice liées à toute pratique frauduleuse ou illégale. L’architecture de la DRM sociale NetGalley relève du système créé et mis en place par Firebrand, société-mère de NetGalley, via son service Cloud. Doug Lessing, Président de Firebrand, concluait ainsi l’implémentation de la fonctionnalité sur NetGalley: «Sur le plan international, nous constatons une demande de plus en plus forte en faveur d’alternatives à la DRM telle que nous la connaissons. Notre objectif était de favoriser ces alternatives et de proposer à nos éditeurs une solution fiable via NetGalley et globalement, via l’ensemble de nos service sur le marché du livre.»