0 notes dans la catégorie "LG"

Le livre électronique pliable et incassable arrive

LgLes premiers écrans flexibles et incassables arrivent. Ce n'est plus de la science-fiction. LG s'apprêterait à sortir en production des premiers modèles dans les prochains mois. Les principaux fabricants de livres électroniques devraient s'engager sur ce créneau. A lire TheDigitalReader et le billet de Florent sur CNet.

A voir également cet étonnant petit modèle annoncé sur le marché russe, le Wexler Flex One. De plus en plus pratique et à emmener partout le livre électronique!


LG Display produit des écrans souples et résistants

Lg-display-e-ink-on-plasticLG Display a annoncé la production d'écrans eInk souples et résistants. D'une taille  de 6 pouces avec une résolution de 1024 x 768, ils peuvent être pliés jusqu’à un angle de 40 degrés. Les écrans seront d’abord destinés à des manufacturiers chinois. Des premiers modèles de livres électroniques viendraient même en Europe le mois prochain. Selon LG, ces écrans ont une épaisseur de 0.7 mm et seraient complètement résistants aux chocs (via eReaderInfo).


LG Display présente un écran flexible géant

Lg19PoucesDemo Une photo assez saisissante d'un écran flexible de 19 pouces (25x40cm, excusez du peu!) et d'une épaisseur de 0,3mm mis au point par LG Display en Corée. Une technologie identique à celle qui est va être utilisée pour le livre électronique Skiffreader annoncé au CES de Las Vegas (via Mobileread). Lire également plus de détails dans le MondeInformatique.

La fin du marché qui ne mène nulle part

Lg La marque sud-coréenne LG, l'un des leaders mondiaux de la téléphonie et des écrans, vient de signer un partenariat avec PVI, le seul constructeur d'écrans en papier électronique qui fournit les principaux livres électroniques existants et qui vient également de prendre le contrôle complet de eInk (via FinancialTimes et EnGadget). Il semble bien que les récents succès d'Amazon et de Sony accélèrent et révisent les positions des géants asiatiques qui avaient jusqu'ici regardés d'assez loin ce marché "secondaire". C'était aussi l'avis du visionnaire Steve Jobs il n'y a pas si longtemps, rappelez-vous, "le Kindle ne menait nulle part". Qui dira encore que le marché de la lecture ne mène nulle part. Fallait être sourd ou borgne comme le logo!