Previous month:
novembre 2010
Next month:
janvier 2011

70 notes en décembre 2010

Alors, tablette ou ordinateur?

Apple En attendant les livres eux-mêmes, un billet intéressant sur iPadd sur la cannibalisation du marché des ordinateurs portables (et autres netbooks) par les tablettes. Plus d'un tiers selon une récente étude menée par le cabinet Goldman Sachs sur la prochaine année 2011? Phénomène de transition ponctuel ou effet plus durable? Voilà qui en effet risque de chambouler les calculs prévisionnels chez les fournisseurs d'hightech! Est-ce que vraiment tous nos ordinateurs de demain seront plats? Personnellement, j'ai décidé de remplacer mon ordinateur par... un ordinateur. Et c'est surtout du côté des récents MacBook Air ultra-fins que je lorgne, comme Bruno Rives d'ailleurs! Et c'est pourtant pas faute d'avoir eu des tablettes entre les mains toute cette année! Et vous, vous avez décidé quoi? (voir iPadd, le site référent en la matière, chacun son truc!).

PS: en bonus ce remarquable panorama sur l'histoire des tablettes Apple depuis 1979! (merci à Etienne Mineur).


Larousse: une application au pied du sapin

Noel Les applications iPad au pied du sapin pour les enfants ou même avant? Larousse vient de sortir la sienne «30 Histoires de Noël». Vous jugerez à travers le communiqué de presse et les vidéos jointes:

"30 histoires sonorisées, racontées par l’auteur elle-même.
Une collaboration de 8 dessinateurs pour une ambiance visuelle renouvelée à chaque histoire.
Des fonctionnalités de lecture uniques grâce à l’iPad
Un karaoké magique pour suivre le texte au fur et à mesure de sa lecture audio
La possibilité d’écouter la prononciation de chaque mot séparément
Des définitions adaptées aux enfants pour tous les mots difficiles ou autres carabistouilles!
Catherine Mory, professeure de français en collège, est également l’auteure chez Larousse des 12 Travaux d’Hercule et de L’Odyssée d’Ulysse dans la collection Incroyables Légendes.
Cette application fonctionne sur iPad et ne nécessite aucune connexion Internet.
 Prix découverte de l’application: 2,39€ sur l'AppStore."


TVA réduite pour 2012

Assemblee La commission mixte paritaire députés-sénateurs a validé l'application de la TVA sur le livre numérique à 5,5%, mais en a reporté la mise en œuvre au 1er janvier 2012. Si on peut se réjouir de cette annonce en revanche le délai semble surréaliste. Il faudra attendre un an encore avant d'obtenir des prix en adéquation avec les attentes des consommateurs. A moins bien entendu que les éditeurs n'anticipent d'eux-mêmes en rognant sur leurs marges avec l'assurance d'obtenir la baisse pour 2012. C'est personnellement ce que je souhaite. A l'heure où le marché du livre numérique démarre en France dans le grand public, le signe serait fort pour faire face à un piratage qui risque invitablement de s'étendre sur les réseaux. Un an, c'est très long à l'ère du numérique et il se crée bien des habitudes... (via L'Express). A lire également le communiqué de presse du Ministère de la Culture mis en ligne sur le site du CNL.


Petit Futé étoffe son catalogue numérique

Petitfute Aujourd'hui 17 nouvelles applications guides numériques Petit Futé sur iPhone/iPad. Comme d'habitude gratuites pendant 24h. L'occasion de faire un petit point avec Eric Martin, Directeur des Ventes: "A ce jour, nous ne pouvons pas en mesurer les effets sur les guides papier. Nous pensons tout de même plutôt «toucher» des consommateurs qui n’achètent pas de guides papier. L’un des effets notables est la notoriété qui se propage pour la marque sur ce nouveau média et ce nouveau canal de vente auprès de nouveaux consommateurs. Depuis début avril, nous en sommes à plus de 3.150.000 téléchargements dont environ 1% transformés en payant pour 123 apps (+17 nouveautés aujourd’hui). Le Top 5 des ventes: Corse, Thaïlande, New York, Italie, Provence.  Top 5 des téléchargements: Londres, Bretagne, Espagne, Barcelone, New York. Les mêmes guides au format epub arrivent sur iBookStore dès janvier prochain, ainsi que sur d’autres supports et chez d’autres distributeurs. L’an prochain ce sont plus de 300 titres qui seront disponibles dans les formats pdf et epub sur plusieurs supports et chez plusieurs distributeurs, ainsi que plusieurs dizaines d’apps interactives géolocalisées sur plusieurs environnements de mobiles et tablettes." A signaler également la présence dans les «Rewind 2010» iTunes d’Apple: 4 Apps Petit Futé dans le top 10 des Apps gratuites Voyage sur iPad avec Paris Gourmand, Paris Enfants, Argentine et Dordogne et 1 App Petit Futé dans le top 15 des Apps rentables Voyage sur iPhone avec la Corse. L'ensemble des titres sont ici.


Digitales : le livre numérique sur 1001libraires.com

Emission Digitales, l'émission mensuelle sur le livre numérique, c'est sur le site 1001libraires.com qui va s'ouvrir dans quelques semaines. Au sommaire de ce premier numéro que vous retouverez dans la rubrique [email protected], une réflexion sur le rôle et la place de la librairie indépendante sur le marché du livre numérique. Avec Hervé Gaymard, député de Savoie, auteur de Pour le livre: Rapport sur l’économie du livre et son avenir, Matthieu de Montchalin, libraire à L’Armitière à Rouen et vice-président du Syndicat de la Librairie Française, et Michael Dahan, co-fondateur de la société Bookeen, concepteur et fabricant de lecteurs. J'ai le grand plaisir d'animer cette émission, l'objectif étant de réunir des acteurs qui comptent, vous apporter des éclairages nouveaux et pertinents sur ce nouveau marché qui arrive. L'occasion aussi de défendre cet effort de mutualisation important de la librairie indépendante en France, défendre une certaine idée du livre de demain, numérique ou pas!

PS: petite erreur qui va être rectifié, la dernière partie est sur 'le livre dans l'économie numérique".


Enjeux du poche

Poche Livres multimédias, livres-applications, livres augmentés, livres enrichis, etc. Avec plus de 600.000 titres imprimés disponibles, l'essentiel du marché n'est pas là comme le rappelait très justement l'étude Idate. «Renoncer au numérique, ce serait comme s’il y a 20 ans on avait laissé le livre de poche aux grandes surfaces», assure Olivier Dumont de la librairie Doucet au Mans, pionnier dans la vente de livres numériques. Le livre numérique est le livre pas cher de demain, c'est un fait, enrichi ou pas. Avec le Kindle d'Amazon sans doute pour le printemps prochain en France, c'est sur ce marché-là que la concurrence va être rude (via LeMaineLibre).


Un livre numérique par-delà la Méditérannée

Coran A lire absolument le billet sur La Feuille, aujourd'hui consacré au développement du livre numérique dans les pays de Maghreb. Accès, piratage, opportunité pour la diffusion des textes?

PS: lire également le billet sur Textes auquel je joint la vidéo mise en ligne suite à l'atelier qui a eu lieu récemment à Tanger organisé par Diversités.


Musée des Arts et Métiers : entre technique et marché

Pendule_home Dans le cadre des Rencontres du Café des Techniques au Musée des Arts et Métiers, un bien bel endroit pour cette conférence "Le Livre face au défi du numérique" qui aura lieu le 16 décembre prochain:

"Qu’est-ce qui différencie la lecture papier de celle sur support numérique? Le lecteur sera-t-il capable de s’adapter, et de devenir un «hyperlecteur»? Éditeurs, auteurs, libraires: quelles sont les répercussions sur l’ensemble de la chaîne du livre? Quels sont les modèles économiques envisagés?"

Avec Thierry Baccino, professeur de psychologie cognitive, laboratoire cognition humaine et artificielle (Paris8/Lutin/EPHE), Françoise Benhamou, professeur des universités, vice présidente de l’université Paris 13 et Stéphane Michalon, directeur de ePagine. Cette rencontre sera animée par Nathalie Milion, journaliste scientifique. L'occasion de revoir Thierry Baccino que nous avions vu en mai dernier à ePaperWorld pour nous parler de ses avancées en laboratoire, en matière de lecteurs, de tablettes multimédias et d'"hyperlecteurs" (via le blog ePagine, attention de réserver les places sont limitées).


Izibook: solution de vente en marque blanche

Izibook Une plateforme de distribution de livres numériques en marque blanche pour les éditeurs et les libraires, c'est Izibook dont je vous avais parlé l'année dernière et qui fait son chemin depuis. Izibook dispose de l'appui de la société NuxosGroup (voir l'entretien avec les fondateurs sur PresseEdition). Plusieurs éditeurs vendent en direct leurs livres maintenant avec cette solution. Le plus connu d'entre eux, Eyrolles bien sûr (mais où ne sont-ils pas?) qui était leur partenaire depuis de nombreuses années, mais aussi les Presses Universitaires de Grenoble, Diateino, La Découvrance, etc. Cela ne dispensera pas d'aller vendre ailleurs bien entendu. Les prix d'abonnements sont très attractifs avec des offres entre 39 et 79€/mois selon les versions et 15% de commission sur les ventes (offres jusqu'à fin décembre); une bonne façon de tester le marché, avec un acteur indépendant sur le marché. J'ai recherché ces éditeurs sur d'autres librairies, rien vu pour l'instant, les tuyaux n'ont pas l'air d'être raccordés, dommage. Notamment un libraire du grand large pour un éditeur de mer! Vendre ses livres soi-même, c'est bien, mais les vendre aussi chez ses meilleurs prescripteurs (555 titres imprimés), c'est mieux, non?

PS: attention au son pour la vidéo!


Idate : marché du livre numérique à l'horizon 2014

Idate Avec un peu de retard, je relaie un communiqué de presse annonçant la sortie d'une étude sur le marché du livre numérique entre 2008 et 2014 réalisée par le cabinet français Idate dont l'activité est reconnue depuis plusieurs années sur le sujet.

Principaux résultats:

  • A fin 2010, le marché du livre numérique a décollé partout dans les pays de l'étude mais présente des situations contrastées. Les Etats-Unis deviennent le premier marché au monde avec des ventes d'e-books atteignant 594 millions EUR en 2010. Ils devancent le Japon, marché pionnier, à 527 millions EUR. Les marchés européens demeurent relativement modestes mais enregistrent de fortes croissances (de l’ordre de 80 %). Cette migration numérique concerne tous les genres littéraires même si certains basculent plus rapidement (littérature sentimentale, science-fiction & fantasy, polar) et se déploie sur une multitude de terminaux (e-readers, PC, téléphones mobiles, consoles de jeux, tablettes, baladeurs multimédia).
  • D'ici 2014, la transition numérique ne devrait pas provoquer globalement de destruction de valeur. Certes, les ventes de livres imprimés déclinent généralement depuis plusieurs années dans les pays de l'étude (sauf en France et au Canada) et l'émergence d'une offre numérique ne fera qu'accentuer la tendance, surtout pour les genres littéraires qui auront basculé plus rapidement. Néanmoins, les ventes d'e-books parviendront à compenser ce déclin du livre imprimé voire à faire croître le marché du livre en raison de ventes incrémentales (qui n'auraient pas eu lieu dans l'univers imprimé). A horizon 2015, l'avenir du marché se jouera à deux niveaux, autour d’abord du degré de conversion au numérique des lecteurs occasionnels (qui représentent la majorité du marché du livre en volume) et ensuite de l'impact du livre enrichi, produit multimédia hybride, susceptible d'attirer un public non lecteur de livres traditionnels.
  • Le marché du livre numérique demeure en effet pour l'essentiel une transposition du marché papier. D'une part, le catalogue numérique se compose majoritairement de livres homothétiques alors que les livres enrichis et les créations nativement numériques restent anecdotiques. D'autre part, les lecteurs d'e-books sont les mêmes que les lecteurs papier et ils achètent les mêmes titres. En outre, les pratiques tarifaires autour des e-books reprennent le modèle dominant du papier (téléchargement à l'acte en Amérique et en Europe et abonnement à des oeuvres fragmentées en épisodes au Japon). Les autres modèles (location, vente au chapitre ou publicité) sont cantonnés à des genres précis. Enfin, en dehors de la fiscalité, le cadre réglementaire (notamment les lois sur le prix unique du livre) est de plus en plus similaire.
  • Sur la nouvelle chaîne de valeur, les rapports de force se modifient. Les éditeurs réaffirment en amont leur valeur auprès d'auteurs et d'agents tentés de les contourner. En aval, ils mettent à disposition les contenus, organisent leur circulation et influent sur le prix de vente final. Pour les revendeurs, l'intensité concurrentielle augmente sous l'effet de la multiplication des acteurs (libraires traditionnels, libraires pure-players, agrégateurs, équipementiers, géants du net, opérateurs mobiles). La concurrence se développe à échelle planétaire autour d’acteurs majeurs prêts à casser les codes comme Amazon qui s'appuie sur l'offre premium la plus développée avec un positionnement tarifaire agressif, Apple qui développe des offres moins larges mais plus locales sur iBooks qui a remis en avant le modèle d’agence et bientôt Google Editions (Google eBooks) misant sur son programme de numérisation Google Books et la puissance de son algorithme de recherche permettant d'inclure des résultats issus de livres.

  Courbe

 

La brochure de l'étude est ici et le lien sur Idate (merci Marc).


Centre Pompidou: livres enrichis signés Leezam

Si vous n'étiez pas à la conférence-débat sur les livres "enrichis" à la Bibliothèque du Centre Pompidou le 29 novembre dernier, voici une vidéo qui vient d'être mise en ligne à l'initiative de Leezam.


Conférence "Quels livres demain?" au Centre Pompidou
envoyé par LeezamMovies. - Regardez plus de courts métrages.


Curiosa: livres érotiques gratuits

Leg A signaler un nouveau site (hébergé au Canada) qui recence des livres érotiques classiques et contemporains distribués gratuitement. C'est Livres érotiques gratuits. "Rien à voir avec les bas-fonds de l'internet où votre PC pourrait attraper une maladie honteuse rien qu'en cliquant dessus. Il s'agit de vraie littérature, dont la grande majorité des titres figurait jusqu'à l'été dernier sur Livres pour Tous, avant que son administrateur décide de ne plus suivre ce domaine en raison de contraintes techniques qui lui sont propres. La reprise de son fonds documentaire sur LEG a été faite avec son accord." N'hésitez pas à aller référencer de nouvelles perles que vous aurez repérées sur la toile, n'en déplaise à Monsieur Jobs! (via AnnaGalore). Une autre adresse également, celle des Editions Blanche qui nous ouvre des bibliothèques idéales!


Editeurs: en mort lente ou déjà fossiles?

Fossile Un dossier à lire pour votre week-end, c'est sur Non-Fiction:"Pourquoi les éditeurs français courent à leur perte" avec quatre articles de Rémi Mathis (archiviste paléographe et wikipediste de la première heure), Lionel Maurel, (conservateur à la BNF), Mathieu Pérona (chercheur en économie à Science-Po) et Constance Krebs. Entre offre actuelle, aspects juridiques, prix et évoution des contenus. Les éditeurs apprécieront, toujours un peu éculé ce cliché que les éditeurs sont  de manière générale fossilisés, ignorants ce qui se passe et incapables de transition. Cette réflexion avec des bibliothécaires cette semaine, "à quoi va t'on servir", remplacer éditeurs par bibliothécaires...


Orange : Read and Go sur Android

Readandco Encore très discrète, voici l'application Read and Go d'Orange sur les smartphones et tablettes sous Android: "Pour le moment, le catalogue est assez pauvre, 300 titres pour chaque catégorie. Néanmoins, techniquement c’est solide et simple d’utilisation. Orange travaille avec Milibris, pour s’occuper de tout le système. Le process est simple: l’éditeur envoie tout simplement un fichier en PDF, ePub ou HTML 5 à la plateforme d’intégration Milibris. Milibris, l’intègre et redistribue vers les serveurs d’Orange. Pour faire simple. L’identification se fait grâce à la carte SIM, du coup, vous retrouverez toutes vos acquisitions même après un changement de téléphone. L’objectif est de pouvoir accéder à sa bibliothèque d’un peu partout: PC, TV,  tablette, smartphone… La road map semble bien fournie avec des fonctionnalités plutôt intéressantes comme le text-to-speech. Le paiement, c’est la même, vous retrouverez vos achats sur votre facture Orange à la fin du mois..." (via FrAndroid).


PocketBook: confirmation avec Mirasol

Logo J'ai bien eu confirmation cette semaine de la part d'Alexandre Shabaev (Directeur de PocketBook-France) qu'un premier lecteur-prototype PocketBook utilisant la technologie Mirasol sera présenté au prochain CES de Las Vegas au mois de janvier prochain, confirmant le dynamisme de la société sur l'ensemble des lecteurs avec des technologies eInk, LCD, demain couleur non rétro-éclairée.


PocketBook 902 : test complet

2010_1124ebook0053 Premier livre électronique au format 9,7 pouces à arriver en France, c'est le PocketBook 902 disponible depuis quelques semaines seulement sur la boutique PocketBook. J'ai eu la chance de pouvoir le découvrir en avant-première. Il existe en deux versions noire et blanche. La qualité de fabrication est exactement la même que le petit frère 602 déja testé ici il y a quelques semaines. En blanc, qualité des matières équivalentes, le noir ou le blanc se vallent tout à fait. Le conditionnement soigné, une pochette très résistante fournie avec le lecteur et agréable qui le protégera bien au quotidien, pas de souci.

Ce PocketBook 902 est très proche de son petit frère 602 dans toutes les fonctionnalités, la navigation, je vous invite à vous reportez à mon billet précédent. Ce qui évidemment est complètement différent, c'est bien entendu le format! Ouah... Vous passez véritablement d'un livre de poche à un livre grand format. Un écran de près de 10 pouces, ce n'est pas rien! Sur la balance 547g, c'est moins qu'un iPad avec ses 680g mais c'est sûr que ce n'est pas un format que l'on trimballe partout. On préfèrera pour une lecture moins nomade, chez soi; ce que privilégierons beaucoup de lecteurs seniors qui apprécieront ce grand format vraiment très agréable pour lire à la maison ou au travail, confortablement installé. Je l'ai beaucoup montré autour de moi, les gens sont très sensibles à cet aspect, c'est indéniable. Rien à dire sur la fluidité des pages, c'est bon, équivalent au petit frère. Aucune différence dans la navigation dans les fichiers, quelques petits bémols dans les icônes qui vont être aussi corrigés dans les mises à jours à venir selon PocketBook.

Enormément de formats acceptés, tout l'intérêt de ce modèle réside bien entendu dans la lecture de fichiers au format A4 en PDF. Le taux de réduction devient correct au format 10 pouces pour une lecture très agréable; j'ai chargé plusieurs dossiers pour le valider, vous verrez celui sur Rimbaud. Mes photos sont pas formidables mais il faisait mauvais temps, sans trop de lumière malheureusement.  Vous verrez une légère rémanence sur l'une des photos, les deux lecteurs en vis-à-vis; pas de souci en mode lecture, le rafraichissement se fait très bien, même si l'on supprime le flash toutes les dix pages ce qui est mon cas. Côté options, on retrouvera tous les bonnes surprises, text-to-speech en tête, mais aussi la connection wifi et bluetooth très pratique, j'en avais pas trop parlé précédemment. Vous pourrez échanger des fichiers très rapidement, ça marche très bien.  Côté bandes-dessinées et mangas, je me suis risqué à charger une version d'Astérix pour me rendre compte du format, les textes sont petits mais sur deux pages à l'italienne à chaque fois, c'est bon. Au bout du compte, ma réserve vient de l'absence d'annotations. Personnellement, je ne conçois pas ce type de modèle A4 sans des posssibilités d'annotations avec du tactile et un stylet, je dois dire que c'est très frustrant. Si sur un petit format, c'est accessoire, en revanche sur un grand modèle comme celui-là, on reste sur sa faim; il faudra peut-être carrément s'orienter vers le jumeau 903 avec du tactile Wacom qui devrait venir pour la fin d'année. Pour 80€ de plus, c'est certainement un investissement supplémentaire que l'on ne regrettera pas. Bref, un très beau livre électronique qui complète heureusement la gamme Pocketbook et enchantera beaucoup de lecteurs sensibles au format  plus qu'au tactile, et je pense qu'ils sont plus nombreux qu'on ne le croit!

Les plus:

  • design et finition très réussis, plastiques mats de qualité
  • écran de très bonne qualité, eInk Vizplex, mais très proche de l'eInk Pearl
  • housse de bonne qualité fournie dans la boite
  • temps de latences bons, connection efficace wifi et bluetooth pour s'échanger des fichiers
  • navigation agréable dans les bibliothèques et classement à la carte selon chacun
  • environnement Linux avec les widgets, les jeux, etc.
  • paramétrages des touches à la carte
  • text to speech, déjà très bon en français dans sa première version
  • choix étendus de polices et des tailles de caractère nombreux
  • logiciel FBreader qui complète efficacement Adobe Digital reader, le must côté "sans DRM"
  • nombreux dictionnaires disponibles, ceux qui pratiquent plusieurs langues apprécieront
  • modèle très ouvert dans l'étendue des formats et l'environnement Linux, évolutivité certaine
  • accès à des documents A4 au format PDF dans d'excellentes conditions
  • prix très compétitif notamment par rapport au Kindle DX, avec une garantie de deux ans

Les moins:

  • pas de chargeur secteur
  • pas de tactile, c'est un choix assumé pour privilégier la qualité d'affichage
  • on regrettera l'absence de prise de notes et de stylet sur un lecteur de ce format, c'est très frustrant, il faudra attendre le modèle 903, à venir bientôt.
  • absence pour l'instant de bibliothèques connectées, espérons que cela vienne vite comme en Allemagne avec Libreka

La boutique de vente en France est ici. Je complèterais au fur et à mesure vers d'autres distributeurs. La demande est déjà très forte pour ce type de lecteur ailleurs en Europe sur des marchés plus matures. PocketBoook va devoir gêrer la pénurie ici en France!

PS: à signaler un autre retour complet sur le forum Mobileread.

2010_1124ebook0042 2010_1124ebook0044 2010_1124ebook0045

 

 

 

 

2010_1124ebook0047 2010_1124ebook0048 2010_1124ebook0050

 

 

 

 

2010_1124ebook0041 2010_1124ebook0056 2010_1124ebook0057

 

 

 

 

2010_1124ebook0063 2010_1124ebook0064 2010_1124ebook0065

 

 

 

 

 

 

2010_1124ebook0060