43 notes dans la catégorie "Adobe"

InDesign : éditer en numérique

9782212854213_mediumA signaler la parution aux Editions Eyrolles d'un livre qui en intéressera plus d'un, "Edition numérique avec InDesign" de Pierre Labbe, l'un des grands spécialiste du logiciel. L'occasion de faire le point sur les suites, sur ce que l'on peut faire ou pas, facilement ou pas. La version numérique est disponible, elle aussi, au prix de 9,99€ sans DRM (ePub et PDF). Merci Eyrolles!


ePUBee : enlever la DRM Adobe

EpubeeVous êtes nombreux à me demander à chaque fois comment se débarrasser de la DRM Adobe, ce virus qui nous empêche de disposer de nos livres, honnêtement achetés chez nos libraires préférés. Toutes les explications sur mon billet paru au mois de mai l'année dernière après le coup de gueule du très médiatique Korben. Il figure déjà dans mes billets les plus lus, on va en remettre une couche pour tous les nouveaux venus en ce début d'année. Une pensée à la Librairie Dialogues et à tous les éditeurs qui ont décidé de se passer de virus. D'autres suivent! Vivent les livres libres et honnêtement achetés!


K2PDF: optimiser les PDF

K2pdfopt_icon Merci à Korben qui a déniché un petit optimiseur pour convertir les fichiers PDF sur le Kindle. Fonctionne sur Windows ou Linux. Tous les détails ici. Les fichiers et la transformation qu'il donne en exemple sont particulièrement convaincants! A essayer d'urgence. Bien entendu le résultat obtenu est aussi un PDF, donc utilisable sur tous les autres lecteurs 6 pouces du marché. C'est K2PDFopt et c'est ici.


Flammarion casse les prix "sélectivement"

Montebourg Les ebooks, nouveaux vecteurs de tribunes pour les politiques, emboitant le pas au succès du livre de Stéphane Hessel. Nouveau cas aujourd'hui avec le "livre" d'Arnaud de Montebourg "Votez pour la démondialisation" aux Editions Flammarion vendu à la moitié du prix de sa version imprimée à 0,99€ sur ePagine par exemple. Il vaut mieux s'appeler de Montebourg que Houellebecq et Giesberg pour agir sur la politique de prix de l'éditeur! Autre chose, avec la DRM Adobe à coût fixe, inutile de vous dire que c'est une opération pratiquement blanche et qu'Adobe est l'heureux bénéficiaire de la lutte pour la démondialisation, un peu paradoxal, non?


Une application gratuite pour retirer la DRM Adobe

L'essayer c'est l'adopter! On l'attendait, c'est fait. Vous vous rappelez sans doute du coup de gueule de l'ami Korben, l'un des blogeurs les plus lus en France, à propos des fichues DRM qui nous imposent des restrictions d'usage sur nos livres achetés en toute légalité. Il enfonce le clou aujourd'hui en nous révélant l'initiative d'un petit malin:

"Il fallait installer tout un tas de trucs pour faire sauter les protections d’Adobe Digital Editions (Python, un toolkit et des scripts), mais maintenant, sous Windows ce n’est plus nécessaire, puisqu’un petit malin a codé ePUBee DRM Removal. Il vous suffit simplement d’avoir installé ADE au préalable.

Select Directory1 ePUBee DRM Removal   Plus de DRM sur les ePub

Cette application gratuite retire les DRM des ePub, ce qui vous permettra ensuite de les mettre sur tous les ordinateurs, téléphones, tablettes ou liseuses capables de lire ce format. Il suffit juste de spécifier un répertoire contenant les fichiers à dé-DRMiser et le tour est joué !

ePUBee DRM Removal est téléchargeable ici."

Voilà qui vous permettra de disposer de vos livres légalement achetés sur l'ensemble de vos livres électroniques sans restrictions. Je passe de ce pas tous mes livres à la moulinette.

Une pierre de plus pour les éditeurs ayant adoptés le sans-DRM!

PS: le hasard fait que demain, c'est la journée mondiale de la lutte anti-DRM!

 

MISE A JOUR mai 2012

Nouvelle mise à jour du logiciel ePubee, comment enlever les DRM sur vos livres en trois clics:

1. lancer directement ou clic droit "Exécuter en tant qu'administrateur"

2. appuyer sur UnDRM directory (les chemins sont déjà installés)

3. récupérer vos livres dans le répertoire

Plus simple, on ne peut pas faire! Attention, il faut patienter un peu. Vous aurez souvent la sensation que cela ne marche pas, que rien ne se passe, il n'y a pas de marque visuelle mais ePubee travaille bien pour vous. Hop, au bout de longues secondes, votre patience enfin récompensée, croyez-moi!

Epubee


Adobe: la créativité au format ePub

Longtemps que l'on attendait les évolutions du côté d'Adobe pour permettre le passage au format ePub de manière optimisée. C'est désormais fait. LCreative Suite 5.5 d’Adobe est disponible sous ses déclinaisons habituelles (Premium, Design, Master). "Pont entre la version actuelle et la CS 6, que l’on devrait découvrir en 2012, cette mouture intermédiaire fait, on s’en doute, la part belle à la production de contenu et présente son lot d’innovations. Elle s’améliore surtout sur le plan de l’exportation de fichiers au format ePub" (via ZDNet). Voir également la vidéo de présentation d'Adobe qui a été mise en ligne il y a quelques semaines. J'en connais qui vont pouvoir s'y mettre! (merci Guillaume pour l'info).


Fnac et DRM

Donald furieux L'ami Korben (l'un des premiers bloggeur high-tech)  en pétard contre la Fnac et les "fichues" DRM de ses livres numériques:

"Me voilà donc avec un livre à 15€ sur les bras, que je peux lire uniquement sur mon ordinateur. Pas cool. Bien sûr, pour mon voyage, c’est mort, à moins de trimballer mon ordi de bureau avec moi dans le train. Je ne vous raconte pas mon niveau de haine contre la Fnac à ce moment là… L’impression d’avoir été arnaqué purement et simplement sans pouvoir récupérer ma thune ni mon livre. Ce qu’il faut savoir surtout, c’est qu’à aucun moment, ils disent lors du process d’achat que le livre comporte des DRM (voir captures écran). Apparemment, ne pas le mentionner est illégal. Avant l’achat, on ne me dit pas qu’il y a un DRM… Après l’achat, on continue à simplement me dire que c’est un format ePub… Et même si on me prévient qu’il faut que j’utilise le logiciel Adobe Digital Editions et que je crée un identifiant (ce que je reconnais ne pas avoir fait), à aucun moment, la FNAC ne mentionne la présence d’un DRM."

Il a bien entendu concocté son petit tutoriel perso (dans l'esprit de celui-ci) pour faire sauter tout ce cirque et libérer son livre!

Je vous laisse apprécier le nom de l'URL de son billet qui va essaimer sans nul doute, je fais de même sur le mien!


Adobe en mode sécuritaire

Adobe La pression doit être vive en ce moment de la part des éditeurs. Adobe en train de mettre à jour la "Digital Publishing Solution for eBooks". Un peu plus de flexibilité  avec la mise en oeuvre de marqueurs sociaux. L’offre, qui comprend Content Server 4.1 et le SDK Reader Mobile 9.2, ne s’appuie plus seulement sur la protection par cryptage d’un ebook, mais donne aussi la possibilité d’utiliser un identifiant Adobe. A la suite de ce que propose Amazon et son propre système, certains éditeurs pourront décider de rendre un ebook lisible sur n’importe quel périphérique pour peu que l’on connaisse le mot de passe et l’ID du compte Adobe associé. Si Adobe entend libéraliser son système de gestion des droits numériques, il n’ouvre pas pour autant les vannes du partage inconditionnel de fichiers ePub et PDF: les éditeurs conservent la possibilité d’imposer le type de mot de passe utilisé, par exemple un numéro de carte bancaire, ce qui devrait désinhiber quelques pulsions de largesse. Mais ces mêmes éditeurs peuvent aussi choisir de ne rien imposer du tout. Seule mesure sécuritaire, le mot de passe retenu est converti dans tous les cas en fonction non réversible, autrement dit, il est codé sans décodage possible. En pratique, on verra le verdict des lecteurs et l'influence sur les appels en SAV. Se faire dérober des fichiers avec son code bancaire à l'intérieur, on n'a pas fini de rassurer les acheteurs de livres avec ce type de pratiques! (via Zdnet).


L'Esten ouvre ses portes

Esten A signaler une nouvelle formation dans le domaine du cross-média. A l'heure où les professionnels de l'édition se posent la question de l'entrée dans le numérique, l'École Supérieure des Techniques de l'Edition Numérique (ESTEN) vient d'ouvrir ses portes à Tours (37). Première formation initiale du genre en France avec des certifications Adobe et Quark, le Bachelor Édition Numérique dispensé par l'ESTEN forme des experts qui, à l'issue d'un cursus de 3 ans, maitriseront parfaitement la compétence multi-support: imprimé, internet et multimédia. Une année d'études supplémentaire et ils sortiront managers en conduite de projet multicanal. Le détail des programmes ici. Longue vie à l'ESTEN!

INFORMATIONS PRATIQUES

ESTEN
http://blog.esten.fr/
direction@esten.fr
Tél. : 02 47 800 215
Fax : 02 47 800 214
18, rue du Docteur Bretonneau - 37000 TOURS


Des tablettes avec Adobe

En direct du stand d'Adobe à la Web 2.0 Expo de San Francisco un prototype de tablette sous Android avec un écran multi-touch. Inutile de vous dire que la tablette peut faire fonctionner sans aucun problème les applications sous Air ou Flash. On pense également à toutes les applications dérivées des logiciels graphiques d'Adobe. La concurrence à l'iPad s'organise...


Avec des livrels, on vous en donne plus

Premium Lectures Numériques revient sur l'initiative de l'éditeur Random House qui propose sur le nouveau site Book and Beyond des livres avec des suppléments réalisés en concertation  avec les auteurs:
"This is a Premium ebook featuring audio clips from a reading and a video interview with author James Patterson. The file size of this ebook is 30MB, considerably more than a regular ebook. This premium ebook is best downloaded via a broadband connection and enjoyed using Adobe® Digital Editions on your Mac or PC. The audio and video content will not be able to play on the Sony Reader or other dedicated ebook device."
Des ePub Premium! Jouer la complémentarité entre livre électronique et son ordinateur habituel. Une bonne façon de tirer profit du meilleur des deux technologies et d'apporter des bonus intéressants. Une excellente alternative aux offres sur le Kindle, non?


Le Cybook entre dans l'ePub

CybookPackage Une très bonne nouvelle hier, c'est l'annonce par Bookeen, sur son blog, de la signature de l'accord avec Adobe pour intégrer aussi bien le PDF reformatable (qui existe déjà sur le Sonyreader) mais aussi le format ePub. Voilà qui va ouvrir le Cybook a beaucoup de livres potentiels, notamment vers des éditeurs qui adoptent la norme ePub pour la diffusion de leurs catalogues (avec une DRM Adobe). Sur le site d'Adobe, on voit que outre le Cybook, l'ensemble des livres électroniques disponibles adoptent la technologie développée par Adobe (sauf le Kinble bien évidemment). On attend la mise à jour du Cybook avec impatience maintenant. Profiteront-ils du prochain Salon du Livre?


Le Silence de Mahomet en ePub

100_5994 100_5995 100_5996 Voilà, téléchargement rapide. Comme dit Alain, un bel ePub, il embarque très bien sur le Sonyreader. Côté DRM, reconnaissance de l'ID-Adobe sur le lecteur Adobe Digital Editions de son ordinateur, repéré avec le Sonyreader enregistré. Si c'est pas le cas, pas d'affichage possible. Bien fait, bon choix du caractère avec empattement dans l'esprit de la collection. Les trois niveaux de grossissement adaptés pour tous les lecteurs. Reste le problème récurrent de la justification, pas de raison que cela ne vienne pas vite, le format prc le gère très bien sur le Cybook. Je ne 100_5997 100_5998 m'étendrais pas sur le prix de cette version numérique à 17 euros, bien cher, 2 euros de moins que la version en papier, cela va être difficile d'expliquer au lecteur du Divan. Je peux imaginer que c'est une phase de test pour l'instant. Ne concernera que quelques naïfs comme moi. Pour une offre large et crédible sur ces nouveaux supports de lecture, il va bien falloir prendre le taureau par les cornes. Je suis curieux de voir les prix chez Penguin, c'est pour bientôt.

PS: sur Waterstones, les réductions sont plus substantielles mais loin encore de celles d'Amazon aux Etats-Unis sur le Kindle.


Adobe Co: un coup d'oxygène

Marquee_acs_558x168 On attendait l'évolution du serveur Adobe pour permettre le téléchargement et la protection des fichiers ePub. La logique aussi du partenariat entre Adobe et Sony. Quand je dis on, c'est bien l'ensemble de la profession qui attends une solution comme celle-ci. C'est pour le 22 septembre prochain. Une date importante pour la gestion des livres numériques pour les éditeurs, bibliothèques, diffuseurs, distributeurs, libraires, agrégateurs (j'en oublie?). "Adobe® Content Server 4 software is a robust server solution that digitally protects PDF and reflowable EPUB eBooks for Adobe Digital Editions software and supported mobile devices, including the Sony® Reader Digital Book PRS-505. Easy to integrate into existing systems using industry-standard technologies, Content Server 4 allows you to host and manage eBooks on your existing infrastructure. Content Server even supports lending libraries and third-party resellers."
Plus de détails sur Sonyinsider. "Nous savons que les clients de livres numériques veulent une large sélection de contenu, un choix de plates-formes de lecture et des dispositifs particuliers ainsi que la possibilité d'obtenir leur livre numérique de leur détaillant préféré, bibliothèque publique locale ou directement auprès de l'éditeur», a déclaré Paul Weiskopf, vice-président général-développement de l'entreprise chez Adobe. "Adobe Content Server 4 permet à l'industrie de l'édition de répondre à tous les besoins des clients de livres numériques et, en même temps, de protéger les précieux droits d'auteur." Avec déjà une première liste de clients signataires: Booxen Co. Ltd, Ciando, Ebooks Corporation, Hachette Livre, HarperCollins, Ingram Digital Group, Jouve, LibreDigital, NetLibrary, Overdrive, Random House, Value Chain International Ltd, and others." Décidément, il s'en passe des choses en ce mois de septembre dans le monde du livre numérique.

Pour la technique, tous les détails ici.

PS: ah oui pardon, j'avais oublié les auteurs eux-mêmes! car je ne vois pas bien ce qui pourrait empêcher les auteurs de best-sellers de disposer de leur propre solution pour 6500 dollars.


SonyReader : gestion du PDF

Prs505 Ce qui frappe d'emblée avec le Sonyreader, c'est le temps de mise en route. Trois secondes-chrono contre quarante-cinq secondes sur l'Iliad, l'écart est considérable! (même si je pense que Irex a dû faire des progrès dans les versions plus récentes). Et c'est vrai, que cela change beaucoup de choses. Surtout quand vous reprenez une lecture au pied levé, trois secondes, on est plus prêt du temps qu'il vous faut pour retrouver la page d'un livre avec ou sans marque-pages. A l'utilisation, c'est très important pour l'adhésion à un livre électronique, c'est évident. Pas de stylet sur le Sonyreader mais une ergonomie très intelligente. Des boutons sur le côté de l'écran permettent d'accéder très rapidement aux différents contenus. Pour tourner les pages, on peut utiliser indifféremment le bouton rond en bas à gauche et les petits boutons placés sur le côté droit. Cette double possibilité est très bien vue, cela dépend comment l'on souhaite prendre son livre électronique en main. Le bouton en bas à droite permet la navigation dans les menus avec la validation au centre, le petit bouton complémentaire à côté permet à tout moment de revenir au menu de base. Dernier bouton, complètement à 100_4959 100_4961 gauche permet quant à lui de zoomer la page en deux niveaux de grossissement. Autre chose qui m'a frappé d'emblée, c'est le contraste excellent avec la blancheur du fond d'écran supérieure à mon Iliad "ancienne génération". La technologie Vizplex apparue en milieu de l'année dernière apporte un indéniable progrès. Mais en accédant à des premiers fichiers en pdf, j'ai été surpris de constater que les caractères étaient gris comme si on avait appliqué un filtre dessus, vous jugerez la différence avec l'Iliad avec un fichier identique. C'est très ennuyeux, je me suis même demandé au début si l'ensemble des fichiers étaient comme cela. Non, juste sur les pdf. Hadrien nous livre une première explication: "A ma connaissance, l’erreur serait du côté de Sony là-dessus. Les ingénieurs d’Adobe s’étaient déjà prononcés je ne sais plus où (Mobileread à coup sur), comme quoi Sony aurait fait une erreur de dithering dans leur implémentation (d’où le côté filtre). Cela me parait étrange un tel décalage d’offset avec du dithering mais si c’est ceux qui ont travaillé dessus qui le disent… En tout cas c’est très facile à corriger dans ce cas là". A rectifier d'urgence, toute la typographie est grise, on ne peut lire correctement que des caractères engraissés et encore c'est quand même gris. Je trouve étrange que Sony n'ait pas corrigé cette anomalie rapidement. A suivre...