43 notes dans la catégorie "Typographie"

Back Office : une nouvelle revue sur les pratiques de design graphique et numérique

BackofficeJe vous avais parlé l'année dernière du projet d'une nouvelle revue de recherche consacrée aux pratiques du design graphique et numérique. C'est fait. Coéditée par les Éditions B42 et Fork Éditions (et jumelle de la revue Back Cover, bilingue, à parution annuelle et thématique), cette revue Back Office s’incarne dans un double format: revue imprimée et application numérique. Avec une parution annuelle, elle explore les processus de création en jeu dans la diversité des médias contemporains. "Le premier numéro de Back Office, intitulé «Faire avec» interroge les notions d’outil, d’instrument et d’appareil, dans le contexte du design. Articulant une quinzaine d’articles, ce numéro montre que ces notions, dans le cas des technologies numériques, sont complexes et polymorphes. Back Office s’adresse à la fois à la communauté scientifique et aux designers professionnels de par la variété des formes d’articles, le soin apporté à la maquette et la présence de la revue sur les supports imprimés et numériques. Elle est aussi pensée à destination des enseignants et des étudiants, qui y trouveront des retours d’expérience sur des initiatives pédagogiques inventives." A découvrir sur le site. Longue vie à BackOffice !


Les Jardins Typographiques : le retour du plomb?

JardinstypographiquesLa typographie au plomb renaîtra-t-elle comme nos bons vieux vinyles? A découvrir Les Jardins Typographiques. Un studio de création graphique basé dans l'Indre. Un studio très particulier puisqu'il propose des réalisations typographiques au plomb pour les particuliers et les entreprises, en recherche d'une communication qui sort de l'ordinaire. Couleurs, papiers, la créativité est infinie. Même des livres peuvent être réalisés. Christelle Fort nous explique sa démarche. Elle propose également des animations, des formations et va lancer un financement participatif pour acquérir du matériel. Succès au plomb!


SIGIL améliorez vos ePubs - 02 Supprimer les lignes de blancs

SigilUn deuxième petit tutoriel sur Sigil pour améliorez vos ePubs. J'ai choisi d'utiliser le logiciel libre SIGIL qui me parait le plus facile et le plus complet pour bon nombre de petites modifications simples. Il propose également de fabriquer des ePubs de manière élaborée mais ce ne sera pas le sujet dans ces tutoriels. C'est en tout cas une première sensibilisation simple à ce logiciel très riche qui vous permettra d'aller plus loin si vous le souhaitez. Après la suppression des polices en novembre dernier (revoir ici), je vous propose aujourd'hui de supprimer les lignes de blancs entre les paragraphes. C'est un élément qui revient régulièment dans les ePubs, notamment chez beaucoup d'ePubs gratuits que vous trouverez. Suivez le guide:

DeuxDeuxième petit tutoriel donc. Pourquoi ces blancs entre les paragraphes? Outre le fait de surcharger inutilement les pages avec des changements de pages plus fréquents, ces lignes de blancs sont assez gênantes au fil de la lecture. En effet, typographiquement la ligne de blanc entre les paragraphes marque une rupture de temps dans le récit. La systématiser à chaque changement de paragraphes n'est pas correct. Si vous désirez les enlever de vos ePubs, voyons comment les supprimer simplement :

  • Télécharger le logiciel libre sur votre ordinateur, c'est ici. Je vous conseille cet excellent manuel pour démarrer.
  • Ouvrez SIGIL depuis votre bureau, puis ouvrez dessus le fichier ePub du livre numérique que vous voulez modifier. Il faut bien sûr que celui-ci ne comporte aucune DRM. Des fichiers comportant des tatouages peuvent être modifié sans intervention supplémentaire (merci aux éditeurs concernés), c'est l'un de ceux-là que j'utiliserais ici. Vous pouvez cliquer sur les copies d'écrans ci-dessous pour les agrandir.
  • En haut à gauche: File, puis Open comme sur tous les logiciels classiques.
  • La couverture apparait au milieu, normal. Dans la zone à gauche de l'écran, vous visualisez le déroulé de votre livre, la couverture, le titre, puis les différents chapitres, etc. Ceux-ci sont nommés indifféremment selon les livres. Pas d'inquiétude si c'est différent chez vous. Il s'agit de repérer un chapitre, n'importe lequel, en cliquant dessus.

Sigil1

  • Comme vous le voyez sur ce chapitre qui apparait dans la zone au milieu de l'écran, les lignes de blancs entre les paragraphes sont bien présentes, il s'agit maintenant de les enlever. Dans cette zone centrale, vous visualisez à la fois l'ePub tel qu'il apparaitra sur votre écran de lecture mais aussi la version codée en cliquant en haut sur le bouton < > qui se trouve à droite du petit livre. Vous basculez ainsi petit livre (version lecture) et < > (version codée).

Sigil2

  • Une fois que vous avez ainsi cliqué sur < >, la version codée de votre chapitre apparait. Repérez la balise qui se trouve dans les paragraphes. Ici c'est <p class="Standard">, mais cela peut être tout autre chose, l'essentiel est de repérer comment s'appelle cette balise dans votre livre.

Sigil3

  • Retournez ensuite dans le déroulé de votre livre à gauche. En descendant avec l'ascenceur après les fichiers du texte, vous trouvez un dossier Style, ouvrez-le, vous accédez à un ou plusieurs dossiers qui sont vos feuilles de styles. Elles déterminent la mise en forme de votre texte. Cliquez sur le style.css.

Sigil4

  • La feuille de style apparait au milieu de votre écran. Repérez la fameuse balise qui vous intéresse, ici en l'occurence <p class="Standard">. Intéressez-vous à deux éléments qui sont à la suite de cette balise : margin-bottom et  margin-top. Vous voyez qu'ellles sont suivies toutes les deux de deux valeurs.

Sigil5

  • Modifiez ces deux valeurs à 0 comme sur l'écran ci-dessous.

Sigil6

  • Voilà, c'est presque terminé. Allez juste vérifier que les blancs entre les paragraphes ont bien été supprimés. Vous pouvez retournez visualiser n'importe quel chapitre puisque la feuille de style corrigée s'applique bien évidemment à tout le livre.

Sigil7

  • Les blancs entre les paragraphes ont bien été supprimés, c'est bon. Ne vous inquiétez pas pour des blancs plus importants dans le texte qui marquent de vraies ruptures dans le temps du récit. Ceux-ci ne seront pas impactés.
  • N'oubliez pas de sauvegarder votre ePub avant de sortir de Sigil. File puis Save en haut à gauche. Vous voyez, une opération assez simple qui ne vous demandera que quelques minutes une fois que vous l'aurez pratiquée plusieurs fois.
  • A bientôt pour un nouveau petit tutoriel. Bonnes lectures !

CHARIS SIL : une police indispensable pour sa liseuse

CharissilBeaucoup d'entre vous me demande souvent quelles sont les meilleures polices de caractères à utiliser sur sa liseuse. Les choix proposés sur les différentes liseuses sur le marché ne sont pas forcément étendus, beaucoup de polices à oublier. Je vous avais indiqué l'été dernier un site Poliseuse qui vous donne des idées. Que dire au travers de ma pratique? La police Caecilia a été pendant des années un standard incontournable pour les liseuses d'Amazon. Bookeen l'a d'ailleurs importé sur ses modèles il y a quelques années. Amasis, Georgia, Malabar sur Kobo. Le même Kobo a développé Kobo Nickel que personnellement je n'aime pas trop. Amazon et Google ont proposé depuis deux nouvelles polices spécialement développées pour la lecture numérique. Amazon avec Bookerly qu'il propose dans son environnement propriétaire; Google, c'est Literata qui remplace Droid Serif comme police par défaut dans ses livres numériques depuis mai 2015. A télécharger ici.

Au travers de mon expérience de gros lecteur au quotidien, je pense qu'une police est absolument indispensable sur sa liseuse. C'est tout à fait subjectif bien sûr. Cette police Charis SIL (créée il y a tout juste 20 ans en 1997) est classique, compacte mais très lisible, suffisamment grasse pour les caractéristiques de l'écran électronique mais pas trop comme Caecilia. Je l'avais découverte grâce à quelques puristes de la typographie numérique. J'avoue qu'en quelques années je l'ai adopté pour la très grande majorité de mes lectures. Aucun fabricant ne la propose en standard et c'est bien dommage, surtout qu'elle est libre depuis 2009. Cette police est à télécharger sur le site, choisir le dossier zip en bas (Linux). 4 polices Regular, Bold, Italic et Bold Italic en version 5.0, à placer sur sa liseuse. Vous retrouverez les différents petits tutoriels pour chaque marque sur le blog dans la rubrique taguée ici, c'est l'affaire de 5mn. Bonnes lectures avec CharisSIL et d'autres! N'hésitez pas à m'indiquer dans vos commentaires votre propre police préférée. Je ferais une synthèse à suivre.


SIGIL améliorez vos ePubs - 01 Supprimer les polices

EpubJ'avais lancé l'idée à la rentrée, j'ai pris un peu de retard, pardonnez-moi. Je vais me rattraper et d'ici la fin de l'année vous fournir quelques petits tutoriels pour améliorer les ePubs que vous achetez ici ou là et qui ne vous donnent pas entièrement satisfaction. C'est souvent des défauts qui reviennent de manière récurrente. J'ai choisi d'utiliser le logiciel libre SIGIL qui me parait le plus facile et le plus complet pour bon nombre de petites modifications simples. Il propose également de fabriquer des ePubs de manière élaborée mais ce ne sera pas le sujet dans ces tutoriels. C'est en tout cas une première sensibilisation simple à ce logiciel très riche qui vous permettra d'aller plus loin si vous le souhaitez: 

01Premier tutoriel aujourd'hui, concernant les polices de caractères embarquées dans les fichiers ePubs. En effet, certains éditeurs s'entêtent encore à en fournir à l'intérieur des fichiers. Certaines sont complètement inadaptées (genre Garamond, Baskerville, Times, etc.). D'autres sont fournies déjà dans tous les choix des polices proposées dans les liseuses ou les tablettes avec les différents logiciels de lecture. Elles font doublon, c'est un non sens. Autre élément, elles alourdissent inutilement le poids des fichiers de manière très importante, souvent multiplié par deux, voir trois. De plus bien souvent, elles créées des conflits dans la gestion des polices sur vos liseuses. Attention, dans le cas de livres avec des mises en pages complexes (sciences humaines et sociales, livres pratiques, etc.), certains éditeurs font des choix très judicieux avec des polices différentes. Il convient de les conserver. C'est pour les romans, les essais, que le problème se pose pour des polices souvent inutiles. Voyons comment les supprimer très simplement:

  • Télécharger le logiciel libre sur votre ordinateur, c'est ici. Je vous conseille cet excellent manuel pour démarrer.
  • Ouvrez SIGIL depuis votre bureau, puis ouvrez dessus le fichier ePub du livre numérique que vous voulez modifier. Il faut bien sûr que celui-ci ne comporte aucune DRM, je vous invite à rechercher sur le web comment les supprimer. Des fichiers comportant des tatouages peuvent être modifié sans intervention supplémentaire (merci aux éditeurs concernés), c'est l'un de ceux-là que j'utiliserais ici. Vous pouvez cliquer sur les copies d'écrans pour les agrandir.
  • En haut à gauche: File, puis Open comme sur tous les logiciels classiques.

File01

  • Une fois le fichier ouvert sur SIGIL, c'est la zone à gauche qui nous intéresse, qui regroupe les différents fichiers, Textes, Styles, Images, Fonts.

File02

  • C'est ce dernier fichier Fonts qui nous intéresse. Allez repérer les différentes polices qu'il contient.

File03

  • Sélectionner toutes les polices à supprimer, clic droit puis Delete.

File04

  • Voilà, terminé, n'oubliez pas de sauvegarder votre fichier. File puis Save avant de sortir.

Votre fichier ePub peut être utilisé sur tous vos supports (liseuses, tablettes, smartphones) sans les contraintes de police inadaptée, de poids et de conflit. N'ayant pas peur d'avoir fait une quelconque bétise, tous les textes s'ouvriront correctement. Le logiciel de lecture embarqué sur votre matériel vous proposera une police par défaut et un large choix de polices, vous trouverez parfaitement votre bonheur.

Bonnes lectures, à bientôt pour un nouveau petit tutoriel !


Open Dyslexic sur la Kobo Aura One

OpendyslexicLa dyslexie apparaît dans tous les milieux socioculturels. Il y a bien évidemment plusieurs types d’affections: dysphrasie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, tout dépend de chacun et cela touche environ 8% de la population mondiale. La police Open Dyslexic est désormais disponible sur les liseuses Kobo. Elle est embarquée dans le dernier modèle Kobo Aura One et devrait faire partie des prochaines mises à jours sur les différents modèles de la marque. Espérons que les autres fabricants de liseuses suivent rapidement. En attendant vous pouvez également télécharger cette police ici et l'embarquer sur votre liseuse. A lire aujourd'hui le billet préparé par Geoffrey Dorne.


Poliseuse : les polices pour les liseuses

PoliceUn intéressant blog à suivre si vous êtes amateur de typographie et en recherche de polices originales pour télécharger sur votre liseuse préférée. Les polices embarquées par les fabricants sont souvent limitées. Il y a tout un espace de créativité à explorer pour améliorer sa propre expérience de lecture. Créé au début de l'année, Poliseuse répertorie déjà des tutoriels (Kobo seulement pour l'instant) et des dizaines de polices référencées avec beaucoup de détails. N'hésitez pas à faire partager vos polices préférées.


Back Office : une nouvelle revue de design graphique

BackofficeUn très bon projet à soutenir. Back Office, une nouvelle revue de design graphique et de pratiques numériques. Elle vise à constituer un espace de réflexion unique en langue française et un vecteur de visibilité à l’international pour la communauté francophone. Riche d’environ 176 pages et vendue au prix de 24€, la revue abordera chaque année une nouvelle thématique. A l'initiative de deux designers et d'un chercheur, ils ont lancé un campagne de financement participatif sur Kickstarter il y a quelques semaines. Tous les détails sont ici.
Les revues sur le sujet sont trop rares et celle-ci se veut d'un niveau universitaire. N'hésitez pas à les soutenir. Merci à Antoine de me l'avoir signalé.


Cybook Bookeen : importer des polices de caractères supplémentaires

Cybook Un nouveau petit tutoriel qui intéressera beaucoup d'entre vous. Bien souvent les polices de caractères embarquées dans les liseuses ne vous conviennent pas complètement. Un choix trop limité ou des polices inadaptées pour vous. On enrage un peu. Le numérique, c'est quand même la possibilté de choisir parfaitement une police à son goût. Ce petit tutoriel vous permettra d'ajouter très facilement des polices sur votre liseuse favorite.

Après PocketBook et Kobo, aujourd'hui les modèles Cybook de Bookeen. C'est parti:

  • pour retrouver des polices intéressantes, je vous invite à relire quelques conseils. J'avais réalisé un choix il y a deux ans. Allez voir les commentaires avertis. Si vous en découvrez d'autres, n'hésitez pas à les signaler à la suite. Bien entendu, les polices doivent être libres ou légalement achetées pour celles qui sont couvertes par un copyright. A rechercher et à vérifier sur les sites que vous trouverez grâce à Google, merci à lui. Un site excellent ici.
  • une fois que vous aurez réalisé un petit choix de polices. Je fais remonter des commentaires -et confimé par Bookeen-, privilégier les polices OpenType (.otf). Mais les polices .ttf sont utilisables également.
  • brancher le Cybook (tous les modèles sont possibles) sur votre ordinateur avec le cable usb, "ouvrir le dossier et afficher les fichiers" sur votre ordinateur, ouvre l'explorateur avec l'arborescence et tous les fichiers.
  • un dossier "Fonts" s'affiche dans l'arborescence. Bookeen met en valeur de manière très claire et ouverte cette possibilité d'importer de nouvelles polices. Bravo.
  • c'est dans ce fichier "Fonts" que vous devez copier vos nouvelles polices en fichiers .otf
  • voilà, terminé, une fois tout débranché, en retournant sur votre liseuse, vos nouvelles polices s'afficheront à votre guise.
  • bonnes lectures!

PS: ce tutoriel décrit le processus avec un ordinateur PC (Windows 7), je remercie d'avance si quelqu'un d'entre vous veut bien décrire la manoeuvre sur Mac dans les commentaires (ou un lien quelque part bien sûr).


Kobo : importer des polices de caractères supplémentaires

KobogloPetit tutoriel, qui je pense intéressera beaucoup d'entre vous. Bien souvent les polices de caractères embarquées dans les liseuses ne vous conviennent pas complètement. Un choix trop limité ou des polices inadaptées pour vous. On enrage un peu. Le numérique, c'est quand même la possibilté de choisir parfaitement une police à son goût. Ce petit tutoriel vous permettra d'ajouter très facilement des polices sur votre liseuse favorite.

Après PocketBook la semaine dernière, aujourd'hui les modèles Kobo. C'est parti:

  • pour retrouver des polices intéressantes, je vous invite à relire quelques conseils. J'avais réalisé un choix il y a deux ans. Allez voir les commentaires avertis. Si vous en découvrez d'autres, n'hésitez pas à les signaler à la suite. Bien entendu, les polices doivent être libres ou légalement achetées pour celles qui sont couvertes par un copyright. A rechercher et à vérifier sur les sites que vous trouverez grâce à Google, merci à lui. Un site excellent ici.
  • une fois que vous aurez réalisé un petit choix de polices (privilégiez les fichiers en .ttf)
  • brancher le Kobo (tous les modèles sont possibles) sur votre ordinateur avec le cable usb, "Connecter", puis "ouvrir le dossier et afficher les fichiers" sur votre ordinateur, ouvre l'explorateur avec l'arborescence et tous les fichiers.
  • contrairement au PocketBook, le dossier "fonts" n'est pas un fichier caché, il s'affiche dans la liste.
  • c'est dans ce fichier "fonts" que vous devez copier vos nouvelles polices en fichiers .ttf
  • voilà, terminé, une fois tout débranché. Il faut faire un vrai redémarrage du Kobo (pas une mise en veille) pour que les nouvelles polices soient visibles, vos nouvelles polices s'afficheront à votre guise.
  • bonnes lectures!

PS: ce tutoriel décrit le processus avec un ordinateur PC (Windows 7), je remercie d'avance si quelqu'un d'entre vous veut bien décrire la manoeuvre sur Mac dans les commentaires (ou un lien quelque part bien sûr).


PocketBook : importer des polices de caractères supplémentaires

PocketPetit tutoriel, qui je pense intéressera beaucoup d'entre vous. Bien souvent les polices de caractères embarquées dans les liseuses ne vous conviennent pas complètement. Un choix trop limité ou des polices inadaptées pour vous. On enrage un peu. Le numérique, c'est quand même la possibilté de choisir parfaitement une police à son goût. Ce petit tutoriel vous permettra d'ajouter très facilement des polices sur votre liseuse favorite.

Je démarre aujourd'hui sur les modèles PocketBook, d'autres viendront bientôt. C'est parti:

  • pour retrouver des polices intéressantes, je vous invite à relire quelques conseils. J'avais réalisé un choix il y a deux ans. Allez voir les commentaires avertis. Si vous en découvrez d'autres, n'hésitez pas à les signaler dans les commentaires. Bien entendu, les polices doivent être libres ou légalement achetées pour celles qui sont couvertes par un copyright. A rechercher et à vérifier sur les sites que vous trouverez grâce à Google, merci à lui. Un site excellent ici.
  • une fois que vous aurez réalisé un petit choix de polices (privilégiez les fichiers en .ttf)
  • brancher le PocketBook (tous les modèles sont possibles) sur votre ordinateur avec le cable usb, "liaison avec le PC", puis "ouvrir le dossier et afficher les fichiers" sur votre ordinateur, ouvre l'explorateur avec l'arborescence et tous les fichiers.
  • les fichiers contenant les fonts sont cachés, aller dans "Organiser" puis "Options des dossiers et de recherche" puis "Affichage". Il faut "Afficher les dossiers cachés" et décocher la case "Masquer les fichiers protégés du système d'exploitation (recommander)" N'hésitez pas à confirmer le message d'avertissement.
  • dans l'arborescence de l'explorateur est apparue d'autres fichiers parmi lesquels un dossier system.
  • allez dans "system" puis dans "fonts"
  • c'est dans ce dossier "fonts" que vous devez importer des polices de caractères que vous aurez sélectionnés en .ttf
  • mettez les aussi dans le dossier "adobe" puis "fonts" pour être bien complet avec AdobeViewer.
  • une fois que c'est fait, retourner dans les options de l'explorateur pour rechanger les paramètres que vous avez coché et décoché, remettre tout correctement sur votre explorateur.
  • voilà, terminé, une fois tout débranché, en retournant sur votre liseuse, vos nouvelles polices s'afficheront à votre guise.
  • bonnes lectures!

PS: ce tutoriel décrit le processus avec un ordinateur PC (Windows 7), je remercie d'avance si quelqu'un d'entre vous veut bien décrire la manoeuvre sur Mac dans les commentaires (ou un lien quelque part bien sûr).

PS: merci à Jérôme, toute la procédure pour Mac à retrouver dans les commentaires.


Editeurs : quels choix typographiques?

TypoEn matière de choix typographiques, certains éditeurs imposent des polices en les embarquant dans les fichiers ePub. D'autres ont décidés de laisser complètement la main aux lecteurs qui peuvent choisir à leur gré celles qui sont disponibles sur leurs différentes liseuses ou tablettes. Quelles polices sont embarquées dans les ePubs? Sur 54 éditeurs de cette liste, près de la moitié, 25 ont fait le choix de ne pas imposer la police. 10 ont choisi le Times, 6 le Garamond, les autres très minoritaires. Si vous en repérez d'autres, n'hésitez pas à me signaler je rajouterais. Merci à Guillaume de m'avoir aidé à constituer cette liste.

  • Actes-Sud, LibérationSerif
  • Albin Michel, pas de police
  • Allia, pas de police
  • Anne Carrière, pas de police
  • Archipel, Georgia
  • Atalante, pas de police
  • Au Diable Vauvert, AGaramondPro
  • Belfond, pas de police
  • Bouquins, Times
  • Bragelonne, pas de police
  • Buchet-Chastel, pas de police
  • Calmann-Lévy, pas de police
  • Cherche-Midi, ACaslonPro
  • Christian Bourgois, Times
  • Denoel, pas de police
  • Dilettante, LiberationSerif
  • Efractions, AGaramondPro
  • Fayard, pas de police
  • First, Times
  • Flammarion, pas de police
  • Fleuve noir, Times
  • Galaade, Bembo
  • Gallimard, AGaramondPro
  • Grasset, Times
  • Julliard, pas de police
  • Lattès, pas de police
  • Liana Lévi, pas de police
  • Libretto, pas de police
  • Métailié, pas de police
  • Michel Lafon, pas de police
  • Minuit, BergamoStd
  • NumerikLivres, pas de police
  • Olivier, Times
  • Philippe Rey, Times
  • Picquier, pas de police
  • Plon, Times
  • POL, MinionPro
  • Presse de la Cité, Times
  • PublieNet, LibreBaskerville
  • Rivages, CharisSIL
  • Robert Laffont, Times
  • Rouergue, LibérationSerif
  • Seuil, CharisSIL
  • Sonatine,Trump Medieval
  • Stock, pas de police
  • Table ronde, pas de police
  • Toucan, pas de police
  • Tousssaint Louverture, pas de police
  • Verdier, AGaramondPro
  • Versilio, CharisSIL
  • Verticales, AGaramondPro
  • Viviane Hamy, pas de police
  • XO, pas de police
  • Zulma, AGaramondLt

B.A.-BA du livre numérique

BabaVous connaissez sans doute pour beaucoup d'entre vous les rendez-vous réguliers que le graphiste Jiminy Panoz nous propose autour du design du livre numérique sur son site. Aujourd'hui il nous offre gratuitement un "B.A.-BA du livre numérique" sous forme d'un abécédaire qui va de Accessibilité à ZIP. En version ePub et Kindle, par ici, pour votre week-end. Merci à lui.


Livre numérique: faire ses ePub en toute simplicité

Boiteaoutils2

Il y a longtemps que je voulais faire un petit billet récapitulatif sur la meilleure méthode pour créer facilement des fichiers ePub de qualité. Je ne suis pas un spécialiste du code informatique, mais je peux témoigner de ma propre pratique et de mon expérience des liseuses/ livres électroniques au fil des années. Je revendique quelques modestes compétences dans leur diversité. Je lis aussi beaucoup, je connais bien la typographie, j'ai envoyé en composition des milliers de livres au fil des années. J'en ai formaté beaucoup moi-même pour mon usage personnel. J'ai dans ma bibliothèque beaucoup de catalogues de caractères d'avant le numérique, qui témoignent de centaines d'années de la pratique de la typographie dans les livres avec des caractères comme Aster, Baskerville, Bodoni, Century, Garamond, Plantin, Times, Univers, etc. J'ai aussi beaucoup lu de conseils plus récents à droite à gauche, les testant, les gardant pour ma propre utilisation, pour formater mes propres livres au format ePub. Alors, compliqué de faire de bons ePub pour son utilisation personnelle? Mais non, c'est simple comme bonjour:

Etant éloigné à titre personnel de l'univers Apple, j'ai toujours utilisé le logiciel Word. Depuis plus de vingt ans, Word est la référence absolue dans le traitement de textes, un outil professionnel à mon sens indispensable pour ceux qui veulent travailler sur leurs textes et les conserver dans la durée. Je ne touche rien de la part de Microsoft pour affirmer cela, juste ma propre expérience professionnelle. Universalité des échanges et exports de fichiers, lecture sur toutes machines, évolution du logiciel, pérennité des données. On peut aller voir ailleurs, on y revient toujours et on peut se féliciter d'avoir fait le choix. Mes premiers textes archivés datent des années 80. J'ai pris grand soin de faire les mises à jours et de les archiver sur des supports qui ont évolués au fil des années, de la disquette souple au disque dur, voire au cloud. Je connais aussi beaucoup d'auteurs qui ont pris ce soin-là, mettant à jours leurs corrections. Ils sont assurément prêts pour le numérique. On nous bassine souvent sur la pérennité du numérique, ne pas confondre données et supports physiques. Avec un peu d'attention sur ses propres archives, il n'y a aucun problème pour ceux qui aiment travailler sur les textes. Et pour longtemps.

Maintenant quelques conseils pour la meilleure lecture possible:

- Choisir un caractère qui pourra se changer dans tous les cas, sur toutes les liseuses et les tablettes du marché sans bugs. J'enrage contre les éditeurs qui veulent imposer leur soit-disant "marque" avec un caractère absolument inadapté et sans possibilité de le changer pour le lecteur (ou avec un dysfonctionnement assuré). Un comble à l'heure de la lecture numérique. Ces mêmes éditeurs n'ont sans doute jamais eux-même lu un seul livre sur la moindre liseuse du marché. Ils feraient mieux de se concentrer sur le graphisme et la qualité du papier des livres imprimés. Vous, pour éviter cela, allez au plus simple. Je vous conseille le Times New Roman (wikipedia). On ne parlera pas du Times, sans doute le caractère le plus lu au cours de notre civilisation moderne. Faites le choix du texte courant en corps 14, un bon compromis dans l'échelle, qui donnera le plus de lattitude pour vos lecteurs. Parties en corps 18, chapitres en 16. Bien entendu, texte justifié et respectant le code typographique, espaces fines et insécables, etc.

- Si vous partez d'un PDF, utiliser l'export word, très pratique et de qualité sur Acrobat. Je parle d'Acrobat car il me semble que c'est un logiciel indispensable. Un investissement, certes, mais que vous ne regretterez pas avec les mois et les années. C'est finalement une bonne idée d'acheter les PDF chez les éditeurs quand les ePubs sont mal foutus. Vous les exporterez en ePub et vous aurez les deux! :-)

- Avec ce document exporté sur Word, supprimez toute la mise en page (la petite gomme sur la page accueil), puis appliquer la mise en forme ci-dessus. Pour les suivantes, il vous suffira de copier-coller votre texte dans un document déjà formaté, puis d'appliquer le pinceau "reproduire la mise en forme".

- Bien respecter l'utilisation des feuilles de styles dans Word, vos exports dans ePub se feront de manière correcte. Finis les "retour-chariot", bien gêrer les sauts de pages dans la mise en page. Pas de couverture, gardez-la pour après.

 - Petit détail aussi pour éviter les interlignages intempestifs sur vos ePub au final, faites "Mise en Page", "Paragraphe" et les réglages suivants:

Word
- Une fois votre livre bien préparé sur Word, passage à l'ePub. J'ai beaucoup testé de solutions d'export ePub, il y en a pléthore sur la place. Personnellement, je vous conseille Calibre, c'est la solution la plus simple d'utilisation. Elle a aussi le mérite d'être gratuite. Elle a certes des lacunes pour des documents difficiles, mais pour des textes simples, c'est à mon avis la meilleure. En quelques minutes, vous aurez un livre numérique au format ePub (ou mobi si vous utilisez un Kindle), de qualité et très léger, ce qui est important à mon sens. La gestion de la couverture et des métadonnées est excellente. Si je n'utilise pas du tout Calibre pour gêrer ma bibliothèque personnelle, en revanche il m'est devenu indispensable depuis plusieurs années pour créer mes ePub facilement.

Voilà, à l'arrivée une demi-heure pour une centaine de pages (un quart d'heure si vous êtes habitué). N'hésitez-pas à me faire part de vos propres pratiques en la matière; à tester et à glisser dans vos liseuses/ livres électroniques pour vos devoirs de vacances, vive l'ePub, bons ePubs et bonnes lectures!

PS: je vous invite aussi à retrouver mon billet sur les polices de caractères, les fonts à embarquer sur vos machines pour donner un peu de "couleurs" à vos textes.

PS: compte tenu des commentaires, dois-je rappeler que ce billet n'est bien entendu pas écrit pour des éditeurs qui souhaitent aborder la production de leurs catalogues au format numérique et la distribution sur les plateformes de ventes. Il y a sur la place beaucoup de studios professionnels de qualité avec des coûts intéressants.


Puces typo : troisième édition le 25 mai

Logo-campusSamedi prochain 25 mai aura lieu à Bagnolet la troisième édition des Puces typo, organisée par Les Rencontres de Lure et le Campus de la Fonderie de l'Image. Un évenement annuel pour tous les passionnés de typographie en France. Le numérique et les arts graphiques traditionnels se cotoient harmonieusement, en pleine effervescence. A relayer absoument autour de vous. A revoir la vidéo qui avait été tournée l'année dernière (via le site).

Les Puces Typo 2012 from Campus de la Fonderie de l'Image on Vimeo.


Le détail en typographie

B42-JH_scaledUn seul livre acheté sur le Salon du Livre, sur le stand du Motif qui présentait comme d'habitude des tables réservées à des éditeurs indépendants, livre acheté à la Librairie Tschann à la caisse. Petit livre que je ne connaissais pas, "Le détail en typographie" de Jost Hochuli aux Editions B42. Jost Hochuli est un typographe et graphiste suisse très connu pour son travail dans le design du livre. Ce livre a été publié pour la première fois en 1987 en sept langues. Cette traduction française sortie en 2010 revue et augmentée. Ouvrage d'autant plus intéressant, puisque au moment où le livre se dématérialise et se sépare maintenant de notions de format, de mise en page, de marges, de disposition de colonnes de textes, etc, -tous ces éléments relevants de la macro-typographie-, il aborde au contraire le champ de la micro-typographie, domaine de la lettre, interlettrage, mot, espace, ligne, interlignage, colonne, etc. Et là le détail typographique prend plus que jamais tout son sens dans l'univers numérique. Petit livre dont devrait absolument s'emparer les designers de livres numériques et autres fabricants de lecteurs pour améliorer la lisibilité. Il y a encore beaucoup à faire de ce côté-là, nous balbutions encore il faut bien le dire. A la recherche du meilleur gris typographique! Quelques petits détails sont à moduler, le livre étant écrit pour la langue allemande. Je me suis régalé dans mon train au retour. Lire aussi le billet sur typographismes avec des photos de l'ouvrage, exemplaire dans sa conception et sa réalisation. A signaler également chez le même éditeur la parution récente d'un autre titre "Lire à l'écran", un petit précis de lecture à l'heure du numérique, avec la participation de Marin Dacos au Cléo (voir le billet sur Non-Fiction). Bref, procurez-vous les deux!


Droid Serif sur Kobo/ PocketBook

DroidMerci à Odyssée Tierra qui nous propose une excellente police Droid Serif sur Google à ajouter sur votre Kobo ou PocketBook. Vient enrichir mes petites réflexions sur le sujet. A titre personnel moins convaincu par Roboto, beaucoup trop gras sur les livres électroniques, plus adapté smartphone. Beaucoup d'autres à tester pourquoi pas, que vous retrouverez sur le site GoogleWebFonts. Sans modération, merci pour vos retours!


Kobo by Fnac: plus de caractères

3a95d2e47c134e40326f17dcf91bbSi vous venez d'acheter un Kobo à la Fnac depuis quelques semaines et que vous vous désesperez de ne pas trouver suffisamment de choix de caractères à l'intérieur, pas de panique. Revoir ce petit billet paru l'été dernier, quand on ne parlait pas encore du Kobo par chez nous, encore moins à la Fnac! Créez juste un petit dossier "fonts" dans le dossier qui s'ouvre sur votre ordinateur et mettez-y des polices que vous aurez sélectionné sur des sites comme dafonts ou d'autres. Je vous avais proposé aussi une petite sélection ici. Si je devais en retenir quatre, Charis, Charter, Caecilia, ClassicRound. Mais essayez aussi les autres! Vous les trouverez facilement sur le web, il vous faut des fichiers ".ttf". Bonnes fontes avec le nouveau Kobo!


Hubert Nyssen en technicien visionnaire du livre

Actes sudPour rendre hommage à Hubert Nyssen, dont le décès a été annoncé aujourd'hui, il m'a semblé intéressant de vous proposer un article paru dans un numéro hors-série de "Science et Vie Micro" en janvier 1988 sous la plume de Philippe Brizard, consacré au 10ème anniversaire des Editions Actes Sud. Dans cet article, en écho à Apple et Steve Jobs, le journaliste revient sur l'aventure de la micro-édition dans laquelle les Editions Actes Sud s'étaient engagées en pionnière à l'époque, alliant à la fois qualité typographique et modernité:

------------

Editer c'est découvrir, la micro-édition au service des beaux livres

Actes Sud, Hubert Nyssen éditeur. Ces mots sont désormais connus des amoureux de la littérature. Loin du tapage médiatique et des salons parisiens, Hubert Nyssen prouve qu'un éditeur exigeant peut vivre de son travail sans faire de concession. Actes Sud fête cette année ses dix ans. Oh surprise! Cet anniversaire coïncide avec l'arrivée de la micro-édition dans ses locaux.

   La vieille batisse domine avec indifférence le Rhône. Cette construction biscornue, pleine d'escaliers, de couloirs et de terrasses, est le berceau de 300 ouvrages, que viennent rejoindre chaque mois une vingtaine de nouveaux titres. Attention, n'allez pas penser qu'Actes Sud fleure bon le thym, la ciboulette ou autres soupes aux herbes sauvages. Point trace de régionalisme ici. Simplement un éditeur ayant jugé incongru de "monter" à Paris pour exercer son métier.

    Les livres qu'édite Hubert Nyssen sont pour moitié des ouvrages étrangers, qu'un réseau de lecteurs signale à son attention, et pour moitié des découvertes françaises, nouveautés et rééditions. L'équipe d'Actes Sud a pour seul critère la qualité des manuscrits (qui arrivent à raison d'une trentaine chaque jour par la poste, passage du Méjan) et les coups de coeurs éprouvés à la lecture. "Même si l'on est en droit de contester tel ou tel choix, je n'ai personnellement pas à rougir d'aucun des livres que j'ai édités" affirme fièrement, pipe en avant, Hubert Nyssen, gentleman à la soixantaine moustachue et distinguée.

Francaise-garamond  Son exigence se manifeste aussi dans la présentation des ouvrages. Ni bouquin au texte serré et à la reliure fragile, ni faux livre de luxe, l'ouvrage Actes Sud est maniable, sobre, solide et lisible. Edité selon sa longueur dans l'un des trois formats oblongs dont les dimensions s'harmonisent (10x19; 11,5x21,7; 13x24), composé en Garamond et justifié selon un gabarit délibéremment étroit, le texte est imprimé sur un beau papier Vergé Edition Ivoire. Les cahiers cousus sont assemblés sous une couverture souple mais toujours illustrée avec goût.

   Comment la micro-édition s'est-elle intégrée dans cet univers où l'esthétisme est roi? L'informatisation des Editions Actes Sud pourrait se raconter comme une belle histoire. Il était une fois un jeune bruxellois de 25 ans qui avait pour nom Juan Pirlot de Corbion. Juan se sentant à l'étroit dans son pays natal, décide de partir en France et d'y devenir journaliste. En Avignon, il croit découvrir l'école qui fera de lui un vrai reporter. Hélas la formation n'est pas convaincante. Un jour il rencontre Hubert Nyssen (à l'occasion d'une conférence à l'école) qui au vu de son passé d'étudiant en lettres, lui propose d'effectuer un stage à Actes Sud comme lecteur de manuscrits. Juan apprécie cette ambiance éditoriale, proche de celle de l'artisanat familial. Mais il n'y a malheureusement pas de poste à temps plein pour lui. C'est alors qu'il tombe sur le dossier de SVM en mars 1987 consacré à la micro-édition. Une idée germe: pourquoi ne pas proposer à Actes Sud une cellule d'informatique éditoriale dont il serait le responsable? Dans la foulée, en digne émule de Tintin -dont il a un peu la bouille- Juan monte dans sa petite auto pour enquêter plusieurs mois dans les milieux de l'édition électronique, sans même avoir soumis son projet à Actes Sud. Après son étude budgétée, il propose le packaging "micro-édition + Juan Pirlot" à Hubert Nyssen. Celui-ci l'écoute. Visiblement intéressé, il demande à voir. "Je devais prouver que la qualité serait préservée" se souvient le jeune homme. Après plusieurs semaines d'essais typo, la réponse est positive. Si cela n'avait pas été le cas? Juan répond avec une naiveté non feinte qu'il n'y a même pas songé.

Se    Juan assure désormais la composition de tous les nouveaux titres Actes Sud. L'entreprise a acquis six Macintosh SE équipés de disques durs -dont quatre servent aussi à d'autres tâches- raccordés en réseau à une imprimante laser. Les manuscrits sélectionnés sont saisis sur Macintosh (logiciel Word 3.0), par une équipe de cinq clavistes que Juan a recrutés et formés. Il n'est guère envisageable d'exiger des écrivains qu'ils fournissent leurs romans sur disquettes. Les traducteurs, eux, sont pour la plupart équipés de traitements de texte.

    Dans un premier temps, Juan n'utilisait pas de logiciel de mise en page; un traitement de texte évolué, comme Word 3.0 suffit au formatage de textes continus sur une seule colonne. Depuis peu, il a fait l'acquisition de X-Press dans le souci d'atteindre une qualité typographique irréprochable. Si la police utilisée par Actes Sud reste toujours la même, le corps évolue en fonction du format du livre et de la longueur du texte; "Or, remarque-t-il, un corps 11 de photocomposition n'a rien à voir avec un corps 11 de micro-édition!" Et Juan de montrer une multitude d'épreuves laser avec en marge les annotations d'Hubert Nyssen: "illisible", "trop serré", "trop lâche", etc. La chasse, l'interlignage, la césure, doivent donc être paramétrés de façon très précise.

    Bien entendu, la sortie laser sert uniquement à vérifier la qualité de la page. La sortie de l'original sur Linotronic 100, sous la forme de bromures ou de films, est sous-traitée à la société Imprimerie Libérale à Châteaurenard (entre Arles et Avignon). Lors de notre visite à Actes Sud, Juan attendait avec inquiétude les films du premier ouvrage réalisé en micro-édition. Renseignement pris, le flashage du "Naufragé de Saint-Louis" de Guy Rohou s'est effectué sans dommages et après impression, le livre sera disponible en février "dans toutes les bonnes librairies". Avant même l'arrivée de Juan Pirlot, Christine Nyssen, chargée de la gestion, songeait depuis quelques années à rapatrier l'ensemble de la composition à Actes Sud.

   Plusieurs solutions furent alors envisagées: il a notamment été question de terminaux reliés aux photocomposeuses; mais l'idée fut finalement écartée parce que jugée trop lourde. "Un réseau de micros apporte une plus grande souplesse de travail et réduit donc les coûts" constate Christine.

HubertN_portraitreduit    Hubert Nyssen ne saurait contredire ces propos, lui qui, adepte du paradoxe, voit dans la micro-édition beaucoup plus qu'un simple outil destiné à favoriser la production: "la sophistication de l'outil informatique -dit-il- nous permet de retrouver la jouissance artisanale des imprimeurs-éditeurs d'antan. C'est là le vrai sens de la modernisation".

Philippe Brizard

Article paru dans "Science et Vie Micro" hors-série, janvier 1988

------------

Merci à Guillaume de m'avoir aidé à récupérer rapidement cet article. Science et Vie Micro ayant arrêté sa publication en avril 2010, j'ai cherché vainement un contact à la rédaction de l'Ordinateur Individuel/SVM. Je les remercie d'avance, ainsi que l'auteur de l'article, de me confimer leur autorisation tacite pour la diffusion de ce bel hommage au talent visionnaire d'Hubert Nyssen en tant que technicien du livre.

PS: lire également l'interview que lui consacre le NouvelObs. A noter que Juan Pirlot de Corbion a vogué vers de nouvelles aventures numériques depuis cette époque, puisqu'il a été le fondateur de Chapitre.com en septembre 1996 et de l'actuel site YouScribe en avril 2010.


PocketBook/ Kobo/ Bookeen: "best of" de 20 polices

LettrineV ous avez été nombreux à m'envoyer vos commentaires à propos du premier choix de polices que j'avais sélectionné. Un choix parmi les polices les plus intéressantes pour importer sur son livre électronique préféré, des caractères agréables pour les gros lecteurs que vous êtes! Comme je l'ai indiqué précédemment, seul les modèles de chez PocketBook et Kobo permettent cet import dans le dossier fonts au travers de l'utilisation du logiciel FBreader pour le premier. BebookMini également, signalé par Béranger.

Attention : Comme PocketBook et Kobo, Booken a désormais ouvert la possibilité d'importer des polices depuis quelques mises à jours.

Le choix a été rude, j'ai finalement retenu 20 polices (avec le type et la taille), de quoi, je le pense, contenter le plus grand nombre. Je mets également en gras un choix de 5 polices que je juge incontournable si elles ne sont pas déjà présentes sur les modèles, cela n'empêche pas de regarder les autres :

  • Adobe Garamond Premier, courant, 24
  • Adobe Caslon Pro, courant 24
  • Baskerville Classico, courant, 22
  • Caecilia PMN Bold, 20
  • Cambria Math, courant, 22
  • Chaparral Pro, 22
  • Charis SIL Regular, 20
  • Charter BT, 22
  • Classic Round Medium, 22
  • Droid Serif, courant, 22
  • Liberation Serif, courant, 22
  • Linux Libertine Regular, 24
  • Minion Pro, 24
  • MPlantin, courant, 22
  • Palatino LT Standart, courant, 22
  • Tex Gyre Bonum Regular, courant, 20
  • Tex Gyre Pagella Regular, courant, 22
  • Tex Gyre Schola Regular, courant, 22
  • Tex Gyre Termes Regular, courant, 24
  • Times, courant, 24

Certaines sont libres de droits, d'autres sont à acheter, vous les trouverez en trois clics pour la plupart. Il s'agit d'un work in progress. J'attends bien entendu vos commentaires et que vous m'en indiquiez d'autres au hasard de vos recherches. Encore un grand merci à vous tous!

PS: mise à jour 25/01/12; ces polices peuvent aussi être embarquées sur le Kobo. Sans modération!