127 notes dans la catégorie "Android"

Musées et patrimoine : plus de 300 applications

MuseesNe pas manquer sur le site Club Innovation Culture, une magnifique liste de 332 applications mobiles muséales, patrimoniales et culturelles en France. Beau travail de compilation. Elles ont toutes été lancées depuis 2009, des statistiques sont données. Il y a vingt ans, nous aurions eu 300 titres en CDRom, le web est passé par là, aujourd'hui c'est autant d'applications IOS et Android gratuites ou à tout petit prix, quelques petits euros au mieux. Autant de couteux budgets engagés par les collectivités ou les organismes privés pour développer la fréquentation en parallèle des sites web. Bien difficile aujourd'hui de penser une véritable économie éditoriale numérique quelconque autour du patrimoine culturel.


Cultura : une nouvelle application de lecture sous Android

CulturaCultura est de plus en plus présent dans le livre numérique. En complément d'une gamme complète de liseuses, la marque propose depuis début mars une nouvelle application de lecture pour les tablettes et smartphones Android. En synchronisant vos livres numériques avec votre compte Cultura ou même des livres numériques d'autres provenances, vous pourrez lire sur tous les supports. Cette application est le fruit du partenariat entre Tea et PocketBook, qui va au-delà des seules liseuses pour se déployer sur smartphones et tablettes Android. Enormément de réglages possibles. L'application IOS Apple était déjà disponible depuis juillet dernier, c'est désormais l'univers Android qui s'ouvre pour cette application en V2, à télécharger gratuitement sur GooglePlay. Vous pourrez bien entendu synchroniser facilement la DRM Adobe. Une très convaincante alternative à Aldiko ou Mantano pour lire vos ePub sous Android.


RMN : une application Velasquez

VelasquezL'exposition au Grand Palais qui vient d'ouvrir autour de l'oeuvre de Velasquez s'accompagne d'une application de la Réunion des Musées Nationaux. Quatre ans après la première pour celle de l'exposition Monet, l'application est toujours de mise, c'est désormais un rendez-vous qui reste incontournable dans le dispositif marketing. Si elle participe sans doute pour inciter à la visite, reste à savoir si elle est aussi rentable que le traditionnel catalogue de l'exposition pourtant vendu 50€, plus de 12 fois plus cher. Même la simple affiche de l'exposition est vendue 7€ parmi l'ensemble des publications. Pas de problème de prix élevés pour les applications, allez donc trouver une nouveauté à ce prix-là chez les éditeurs de littérature. Disponible à 3,99€ sur iTunes et sur GooglePlay (attention à vos smartphones et tablettes, nécessite des versions Android 4.0.3 à 5.0).


Icarus : la marque est proposée en France

IcarusNouvelle gamme de liseuses proposée par le nouveau distributeur français LeLecteurModerne. Après OnyxBoox, EnergySistem, c'est aujourd'hui la marque Icarus qui est désormais proposée sur le site. On y trouve deux liseuses:  Illumina 6 pouces disponible en trois coloris à 119€, et eXceL 9,7 pouces à 338€. Toutes les deux avec des écrans eInk Pearl HD, fonctionnant dans un environnement Android. Des couvertures sont également proposées en accessoires. Icarus est une marque basée aux Pays-Bas. J'avais déjà eu l'occasion de tester trois de ses modèles il y a quelques années. L'Icarus Illumina a fait l'objet d'un test sur GoodeReader l'été dernier.


LeLecteurModerne : liseuses Energy Sistem disponibles

LecteurmoderneA signaler chez le nouveau distributeur français LeLecteurModerne, les liseuses de la marque Energy Sistem sont désormais disponibles. Une marque présente surtout sur le marché espagnol. Elles fonctionnent sous environnement Android. Trois modèles au format 6 pouces compris entre 69€ et 118€. A découvrir le test qu'a donné récemment Liseuses.net sur l'Energy Reader Pro.

PS: le site GoodeReader a donné un test très complet sur le modèle d'entrée de gamme Slim.


Onyx Boox AfterGlow 2 : test complet

100_0509Je vous propose de découvrir aujourd'hui une liseuse très originale et assez confidentielle en France. Il s'agit de l'Onyx Boox AfterGlow 2, développée par la société Onyx. Elle est disponible sur le site de la marque mais aussi tout récemment sur un nouveau site LeLecteurModerne. C'est une bonne surprise qu'un nouveau distributeur français se lance ainsi pour donner une visibilité plus importante à cette marque. La gamme Onyx comprend 4 modèles. Deux modèles 6 pouces traditionnels, avec et sans éclairage intégré vendus 69 et 124€. Les deux autres modèles haut de gamme sont dans des formats plus grands. Un 6,8 pouces T68 Lynx à 179€ et un 9,7 pouces M96 Universe à 309€. L'Onyx Boox AfterGlow 2 est donc le modèle 6 pouces avec l'éclairage intégré, le grand standard sur le marché désormais depuis quelques années. Vendu 124€ sur la boutique avec l'ensemble des spécifications techniques. Pourquoi un modèle de plus par rapport à des marques désormais reconnues comme Amazon, Kobo, Bookeen ou PocketBook qui disposent pour chacun aujourd'hui de réseaux de distributeurs et de revendeurs importants avec des SAV? Ce modèle propose une autre approche, une philosophie différente, puisque son originalité réside dans sa très grande proximité avec l'environnement Android, nous allons le voir. Je vous invite à faire ensemble le tour du propriétaire:

Prise en main: Côté packaging, pas grand chose à dire. Boite cloche simple et bien faite, pas de traduction en français au dos. A l'intérieur la liseuse est accompagnée du traditionnel cordon usb. Un petit mode d'emploi minimaliste malheureusement seulement en polonais et en anglais. L'Onyx Boox AfterGlow 2 est agréable dans sa prise en main. Une couleur gris foncé, un design réussi tout en rondeurs. Sur les bords tout autour de la face avant un renfoncement qui accentue sa finesse. Même si les plastiques ne sont pas d'une qualité supérieure comme chez la concurrence, cela reste très correct. Le revêtement est mat et n'est pas trop sensible aux traces de doigts. Bon point. Côté connectique, en pied les sorties pour le câble usb, pour la carte mémoire SDCard et une sortie audio. Sur la tranche supérieure le bouton marche/ arrêt. Côté boutons encore, de chaque côté les boutons page avant et page arrière. Ils sont très souples et agréables à manoeuvrer. Pas de sensation de fragilité, ils ne dépassent pas du format de la liseuse. En bas de la liseuse, un bouton pour le retour au menu. Le dos de la liseuse dans le même revêtement mat que l'avant, toujours tout en rondeurs. A signaler le logo relativement discret en bas de la face avant. Bref, une prise en main agréable. Finesse et légèreté (184g sur la balance), tout à fait correct. Un ensemble très homogène. Même si les modèles de la concurrence sont supérieurs dans la qualité des plastiques et les revêtements de surface, la liseuse reste dans un standard acceptable.

Maintenant allumage. C'est long, très long. Moi qui suis habitué aux liseuses, j'avoue que j'ai été très surpris. C'est pas moins de 40 secondes d'attente avant de voir arriver l'écran d'accueil. Comme sur les tablettes. L'installation du système complet demande ce laps de temps. Cela semble une éternité, il faudra vous y faire à l'usage. L'allumage de l'éclairage intégré est proposé par défaut à l'ouverture. L'Onyx Boox AfterGlow 2 dispose d'un écran 6 pouces en eInk Pearl HD. Ce n'est pas la dernière qualité Carta chez eInk mais cela reste très bon. Une résolution en 758x1024, 212 dpi, du classique en la matière.

Bref, une prise en main correcte, les bémols restent à mon sens les plastiques de qualité en deçà de la concurrence et le temps d'allumage.

Eclairage intégré: Comme je l'ai dit il est proposé par défaut à l'ouverture de la liseuse. Pour le désactiver, une pression prolongée sur le bouton central. Idem pour le remettre en route. Efficace. La qualité de cet éclairage est bon. Pas de zones d'ombres particulièrement visibles en pied. La tonalité est naturelle ni trop bleue ni trop jaune. L'intensité est également très bonne avec un large spectre.

Navigation: L'Onyx Boox AfterGlow 2 est une liseuse entièrement orientée vers l'environnement Android. Il vous faudra choisir votre application de lecture comme sur une tablette ou un smartphone. Je vous rassure, il y a une application proposée par défaut sur la liseuse, OnyxReader. En maintenant la pression sur la couverture du livre à l'ouverture, vous aurez le choix entre NeoReader, OReader, FBReader et donc par défaut OnyxReader. D'autres applications bien connues dans l'univers Android comme Aldiko ou Mantano sont bien entendu téléchargeables sur le PlayStore dont vous aurez configurer l'accès avec mail et mot de passe comme sur un smartphone Android, première chose à faire évidemment. Tout fonctionne comme sur un smartphone en fait, sauf que vous êtes sur une liseuse avec la réactivité de l'encre électronique. Je vais me pencher d'abord sur l'application OnyxReader par défaut. Malgré le paramétrage de départ en langue française, les menus restent en langue anglaise. Comme toutes les applications embarquées d'ailleurs. Je n'ai pas trouvé de dictionnaires français satisfaisants, sans doute celui de EbooksGratuits, cela serait à vérifier. On peut régler le rafraichissement de pages, les différents réglages habituels sur les liseuses au rendez-vous. En revanche gros point noir, le choix de la fonte ne fonctionne pas (même dans des epub sans réglages CSS, ni fontes incluses); c’est clairement le bug le plus embêtant, d’autant plus qu’OnyxReader est l’appli de lecture par défaut. Côté réactivité, il y a un petit temps de latence dans les changements de pages, plus long que chez la concurrence. J'ai eu le sentiment de revenir quelques années en arrière sur des liseuses de précédentes générations. Bref, j'ai cherché à tester d'autres applications de lecture plus satisfaisantes. FBReader est plus satisfaisante mais le choix de polices reste trop limité, mais lui fonctionne bien, ouf.

Bonne surprise, le pinch and zoom avec les doigts pour régler la taille des caractères fonctionne également dans les différentes applications. L'application de lecture OReader fonctionne aussi pas trop mal. On navigue ainsi de logiciel en logiciel, essayant celui-ci ou celui-là sans être complètement satisfait il faut bien le dire. Lequel choisir? Bien mal fichu de répondre à l'arrivée. On a certes le choix, mais un choix qui n'est guère complètement satisfaisant en terme d'expérience de lecture à chaque fois. Autre détail, les boutons physiques ne marchent pas toujours avec les applications tierces, c’est selon. Ils marchent avec Mantano, mais pas avec Aldiko, par exemple. A chaque fois, c'est au petit bonheur, un peu le sentiment de développements laissés en jachère, débrouillez-vous avec cela en attendant mieux. Côté Mantano, il vous faudra acheter la version payante pour accéder à un choix de police.

A l'arrivée de tout cela, je retiens FBReader, Aldiko et Mantano en version payante. Pour moi, c'est un point clé. Un habitué d'Android, qui aura longuement testé et fait le choix d'une application de lecture particulière, s'y retrouvera d'emblée avec une liseuse à sa main. Dans le cas contraire, une expérience de lecture bien déstabilisante et avec un arrière-goût de frustration car rien n'est complètement abouti.

Côté réactivité je n'ai guère été emballé. Tactile et boutons fonctionnent correctement, les boutons ne fonctionnant pas toujours selon les applications je l'ai dit. La gestion de la bibliothèque est satisfaisante, elle ne dépend pas des applications. Affichage par liste ou couvertures, c'est bien fait. Boutique installée, ne vous attendez à rien, bien sûr, en langue française, il vous faudra passer par l'ordinateur et le cable usb. Je n'ai pas essayé Feedbooks, cela vaudrait le coup de tester. Un accès au stockage avec des fichiers affichés, mémoire interne et externe, classique. Vous pouvez incorporer une carte SD pour étendre la mémoire. Beaucoup d'applications de jeux peuvent être installés bien entendu, c'est le grand intérêt d'une telle liseuse avec l'environnement Android. Les amateurs s'y retrouveront vite.

Pour l'accès wifi, pas grand chose à en dire, il fonctionne très bien. Une bonne surprise, c'est la présence de l'audio qui ouvre sur des applications en text-to-speech Android, des fichiers audio à écouter. Le tout sans haut-parleurs, il vous faudra un petit casque. A noter un cloud proposé, Midiapolis Drive, un service de stockage en ligne préinstallé sur les Onyx, un peu comme Dropbox ou Hubic. Il y aura aussi bientôt un pack d’epub classiques français à télécharger m'a assuré le distributeur.

Quand on installe puis qu’on s’abonne à Pocket, chaque article en hmtl téléchargé apparaît ensuite dans la bibliothèque, puis sur l’écran de démarrage, c’est carrément à revoir. On ne sait pas trop comment gérer cela. Côté gestion PDF, je dois dire que je n'ai pas défriché de ce côté-là; cela demanderait sans doute une expertise experte des logiciels Android que je n'ai pas et que je n'ai pas eu le courage de défricher pour ce seul test. C'est sans doute à l'avenant du format ePub. Un mot sur l'autonomie aussi. Sa proximité avec Android et les accès wifi fréquents auront une réelle influence sur la batterie. Une quinzaine de jours je dirais, contre un mois voire plus sur des liseuses traditionnelles.

Cet environnement Android complètement ouvert désoriente plutôt qu'autre chose quand on souhaite une "bonne machine à lire qui fait le job et le fait très bien". A aucun moment, il faut bien le dire, je n'ai eu une expérience de lecture équivalente à ce que propose désormais la concurrence à la fois dans les interfaces générales mais aussi dans le soin des petits détails. Amazon, Kobo, Bookeen, PocketBook, tous ont capitalisé au fil des années sur leurs propres logiciels au rythme des mises à jours. Si il y a toujours des détails plus ou moins bons chez chacun (la liseuse idéale existe-t-elle?), il y a chez tous un environnement général bien fait et cohérent, que l'on prend plaisir à retrouver. Ici c'est moins bien abouti, un peu avec des élastiques si vous voyez ce que je veux dire. On mesure que les développeurs sur Android se sont complètement désintéressés des liseuses mais peut-on leur reprocher vraiment, c'est déjà tellement compliqué de suivre cette course à l'échalote permanente des environnements Android. Alors les liseuses, vous me direz...

Au final un sentiment bien mitigé pour cet Onyx Boox AfterGlow 2. Si j'aime les possibilités très ouvertes vers l'univers Android, je reste cependant réservé au niveau de la liseuse elle-même. Côté hardware, la qualité de fabrication est en retrait par rapport aux standards actuels du marché. Fabrication un peu juste, celle qui existait il y a deux, trois ans chez les concurrents. C'est fini aujourd'hui, concurrence oblige. Qualité des plastiques, revêtement, écrans eInk Carta sur certains modèles concurrents. C'est beaucoup, surtout pour un modèle vendu 124€. Il serait bien moins cher (au-dessous des 100€) peut-être, mais à ce niveau de prix, difficile de tenir la concurrence. Même bémol du côté du software avec les interfaces de lecture. Tous les concurrents ont fait de gros efforts ces dernières années du côté du confort de l'utilisateur, à la fois dans les écrans, dans la navigation, dans la mise en valeur des réglages. Les soucis du détail sont partout, ce n'est pas pour rien. Les lecteurs sont de plus en plus exigeants, les liseuses demandent des interfaces très lisibles et claires. L'univers Android, s'il est riche et plein de possibilités n'en demeure pas moins pour l'instant relativement éloigné des liseuses il faut bien le dire. Si tout est ouvert, c'est au canif et à l'opinel, au lecteur de se débrouiller. L'interface en français est absolument rudimentaire, les bugs sont récurrents, on ne sait trop pourquoi. Quel logiciel choisir, celui-ci plutôt que tel autre? A moins que vous ayez une grande pratique des applications de lecture sur Android, il vous faudra toutes les essayer.

Il faudra être un vrai fan de bidouilles et d'Android pour apprécier cette liseuse et son environnement à sa juste valeur. Une "liseuse de geeks" assurément. Je l'ai montré autour de moi, c'est le sentiment qui revient à l'utilisation. Attention, il faut en être conscient avant d'acquérir cette liseuse. Je ne vois l'intérêt de l'Onyx Boox AfterGlow 2 que pour ceux qui ont une grande familiarité avec l'univers Android, déjà gros lecteurs sur smartphones/ tablettes et qui voudraient retrouver leurs applications favorites sur une liseuse dédiée, mener une complémentarité de lecture entre les appareils. Hormis ce cas très précis, je pense que les autres utilisateurs risquent d'être déçus, incapable d'y trouver une expérience de lecture réellement satisfaisante dans les détails. Un gap important qu'il va être difficile de combler, j'ai bien peur. Les efforts de la concurrence sont bien là et ce n'est pas pour rien. Souhaitons que les applications de lecture Android se penchent un peu sur ces "liseuses Android", elles le méritent certainement pour l'étendue de leurs possibilités. Nous verrons si l'avenir des liseuses Android s'ouvrent dans les années à venir. A suivre de près les grands modèles, c'est peut-être de ce côté-là que les lecteurs exigeants les attendront avec des possibilités étendues qui se rapprochent de l'univers des tablettes. Et là, Android a bien entendu toute sa force de frappe. A suivre...

Les plus:

  • écran eInk Pearl HD très correct
  • éclairage intégré de bonne qualité, lumière naturelle sans halos
  • modèle compact, design réussi, finesse, légèreté
  • finition générale acceptable, bonne prise en main
  • port micro SD card
  • port audio
  • accès possibles à des clouds
  • bon web browser
  • ouverture très large vers l'univers Android, applications jeux et autres

Les moins:

  • plastiques et revêtement qui ne sont pas de qualités supérieurs
  • temps d'allumage important
  • processeur qui manque de vélocité
  • application de lecture par défaut insatisfaisante
  • pas d'application de lecture complètement aboutie
  • choix difficile d'un logiciel "idéal", retenons FBReader, Aldiko et Mantano
  • défauts sur les dictionnaires, les polices, la gestion des boutons
  • langue française bien trop souvent absente
  • fonctions incompréhensibles et bugs récurrents
  • gestion Pocket pas réussie
  • mises à jours logiciels sans aucunes certitudes
  • pas de fonctions sociales
  • pas de librairie embarquée
  • autonomie réduite avec accès wifi fréquent
  • liseuse un peu chère, rapport qualité/ prix

Je remercie Nicolas chez LeLecteurModerne de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici, ainsi que sur la page Pinterest. C'est ma 40ème liseuse testée à ce jour.

PS: à signaler également un très bon test sur eBookReader. Je vous mets la vidéo.

100_0507 100_0508

 

 

 

 

 

 

 

100_0501 100_0503 

 

 

 

 

 

100_0504

100_0505 

 

 

 

 

 

 

100_0506

100_0502

 

 

 

 

 

 

 


Energy eReader Pro : un test sur Liseuses.net

EnergyA découvrir sur le site Liseuses.net une liseuse assez confidentielle en France, l'Energy Ereader Pro; elle est logiquement plus présente sur le marché espagnol car le distributeur Energy Sistem est basé là-bas. Il s'agit d'un test réalisé par l'un des lecteurs du site. Ecran 6 pouces en eInk Pearl HD avec une résolution de 738x1024, éclairage intégré. Sa principale spécificité est qu'elle intègre Android 4.2. Elle est disponible entre autres chez Pixmania au prix de 119€ ou directement sur le site d'Energy Sistem.


Onyx : ouverture d'un site français Onyxboox.fr

OnixVous avez peut-être déjà vu quelques vidéos sur les modèles de liseuses Onyx. Une très bonne nouvelle aujourd'hui, puisqu'elles sont désormais disponibles sur un site français Onyxboox.fr. 4 modèles sont proposés, depuis la Boox Classic à 69€ jusqu'à la Boox M96 Universe au format 9,7 pouces à 309€. L'originalité des liseuses Onyx c'est qu'elles fonctionnent sous Android 4 (sauf Boox Classic, Android 2), dans une version parfaitement adaptée à la lecture. Les Onyx Boox sont les seules liseuses du marché (sauf la Boox Classic) qui vous laissent ainsi la possibilité d'y installer les logiciels de lecture de votre choix, tous bien connus dans l'univers des tablettes: Aldiko, Mantano, MoonReader, FBReader mais aussi via Amazon Kindle, Google Play Books, Adobe Acrobat. Utiliser une liseuse comme une tablette Android! J'aurais l'occasion de vous en reparler en toute fin d'année avec des tests. En attendant, revoir les présentations de la T68 Lynx faites pendant l'été sur EbookReader, DigitalReader et GoodeReader.


Editions Plon : une application Retour en Absurdie

DegroodtLes Editions Plon et Amplibook proposent une application à partir du nouveau livre de Stéphane De Groodt Retour en absurdie, qui vient de paraître. L'idée est "d'établir une communication virale cross-media" autour du livre:

Grâce à cette application les lecteurs peuvent accéder aux premiers chapitres du livre sur leurs smartphones et tablettes. Si les premières pages du livre les séduisent, ils peuvent en partager automatiquement des extraits avec leurs amis sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Plus on partage, plus on débloque de chroniques.

Toujours le syndrome "Candy Crush", je vous dis!


Editions Synops : la grotte Chauvet avec des contenus multimédias

PremierchefdoeuvreA découvrir un ouvrage paru assez discrètement pendant l'été et qui mérite que l'on s'y intéresse. Un très beau livre, "Le Premier chef-d'oeuvre de l'humanité" qui retrace l'histoire de la grotte de Chauvet-Pont d'Arc dans l'Ardèche, depuis sa découverte en 1994 jusqu'à l'ouverture de la caverne pour le public qui aura lieu en 2015. Inscrite récemment sur la liste du patrimoine mondiale de l'Unesco, cette grotte a fait l'objet d'un relevé complet, l'ensemble des fresques d'une numérisation en images issues de la technologie 3D. Le livre est illustré de très nombreuses photographies et magnifiquement imprimé. Il permet de s'immerger avec beaucoup de réussite dans l'atmosphère de la grotte, au plus près des peintures murales. La bonne idée a été aussi d'ajouter un ensemble de contenus multimédias à partir d'applications gratuites IOS et Android. Développées en partenariat avec la société Onprint. Pas de vilains flash-codes mais de simples petits repères visuels dans le livre à flasher et qui vous permettent d'enrichir la lecture au fur et à mesure. Pas moins d'une quinzaine répartis dans l'ouvrage. De fascinantes images à découvrir, d'un réalisme absolument bluffant. C'est devant des sujets comme celui-ci que le multimédia prend tout son sens par rapport à la lecture. Un très beau travail à la fois graphique, visuel et sonore. Tous les détails sur le site LePremierChefdOeuvre. Voir également le site des Editions Synops qui publient cet ouvrage que l'on pourra retrouver en librairie.


Foire de Frankfurt : Samsung comme partenaire de l'innovation

Frankfurt-logoSamsung sera le "partenaire de l'innovation" à la prochaine Foire de Frankfurt qui aura lieu du 8 au 12 octobre prochain. L'organisation parle de "la convergence de la technologie mobile et du marché global de l'édition" (via TheBookSeller). En toute coincidence bien sûr, cette nouvelle arrive avec la présentation aujourd'hui et à l'IFA Berlin qui s'ouvre demain, du Samsung Galaxy Note 4, dernier bijou de la marque. Une phablette 5,7 pouces avec son stylet qui explore de nouvelles dimensions du côté de l'écriture. Ces fameuses phablettes peut-être bien en train de ranger discrètement dans les placards les grandes soeurs-tablettes bien moins mobiles. La Foire de Frankfurt sera un terrain idéal pour Samsung afin de convaincre les éditeurs, pour l'instant assez circonspects sur le marché des applications enrichies, surtout dans l'univers Android.


CDiscount : une tablette à 49,99€ avec une librairie embarquée

CdiscountLe site CDiscount avait discrètement développé une application de lecture sur Android cet été en partenariat avec TEA (The Ebook Alternative). C'était pour préparer le lancement d'une tablette 7 pouces en cette rentrée. CDiscount va donc proposer en fin de semaine cette tablette au prix de 49,99€. Comment réussir ce pari? C'est en s'associant au constructeur chinois Haier que l'enseigne a conçu cette tablette tournant sous Android 4.4 Kit Kat et baptisée CDisplay. A découvrir le site dédié. Une tablette qui va sans doute être attentivement testée dans les semaines à venir. Elle repose sur un processeur quadcore ARM Cortex cadencé à 1,4 GHz. Android Kit Kat 4.4 tournera avec 1 Go de RAM, 8 Go d'espace de stockage, extensible avec une MicroSD. Un écran IPS de 7 pouces avec une résolution de 1024 x 600 pixels. Sa batterie de 4000 mAh devrait avoir une bonne autonomie. Pas d'APN, mais uniquement un capteur de 0,3 Mpx situé à l'avant. Cette tablette sera orientée bien évidemment sur les différentes offres de CDiscount. Une approche qui n'est pas sans rappeler celle d'Amazon. L'enseigne de e-commerce française a fait donc appel à Haier, vaste conglomérat chinois de l'électroménager, qui compte se positionner sur le marché des terminaux mobiles. Avec un tel prix, enfoncé le Kindle Fire, un beau pied de nez à Amazon. Une tablette low-cost de plus sous le sapin cet hiver, un sapin qui risque quand même d'être bien encombré avec les offres actuelles de terminaux. Après Decitre, Cultura, System-U, c'est un nouvel accord important pour TEA lancé en 2011 par Guillaume Decitre. Lire le billet sur LSA.


Barnes and Noble : Galaxy Tab 4 Nook avec Samsung

BarnesOn n'y reprendra plus le libraire américain Barnes and Noble à se lancer avec des tablettes propriétaires. Elles ont bien failli condamner l'enseigne entière il y a plus d'un an. L'heure est aux accords gagnant/ gagnant. L'annonce avait été faite au début de l'été, c'est officiel aujourd'hui avec le lancement d'une tablette 7 pouces Galaxy Tab 4 NOOK, en partenariat avec Samsung. Un prix à 179$, une concurrence de taille face à Amazon avec l'apport du géant coréen qui surfe sur la vague Android. On pensait Microsoft, Sony, c'est donc Samsung qui aura répondu présent. Avec une très bonne tablette et de solides liseuses (peut-être un renouvellement de la gamme?), voilà Barnes and Noble bien pourvu sur le marché américain pour concurrencer un Amazon dont le dernier FirePhone semble subir un démarrage plus que difficile. B&N-Samsung, "it's a terrific partnership" lance même l'auteur James Patterson (via BusinessWire).


Icarus Illumina sur GoodeReader

IcarusA découvrir sur le site GoodeReader un test complet de l'Icarus Illumina HD. L'originalité de ce modèle 6 pouces avec un écran eInk HD Pearl, est qu'il tourne sur une interface Android. Beaucoup de fans apprécieront de retrouver leurs applications de lecture préférées et d'autres applis bien sûr. Un modèle très original et intéressant dans son approche. Icarus est un fabricant basé aux Pays-Bas, voir le site. Ce modèle est proposé à partir de 119,95€ selon les configurations. On regrettera qu'Icarus ne dispose pas de distributeur en France avec plus de visibilité.

PS: joint également une vidéo sur TheEbookReader qui a testé l'application Kindle sur Android.


Dropbox : prévisualisation des fichiers word et PDF

DropboxA signaler la dernière mise à jour de l'application Dropbox sur Android qui permet désormais la prévisualisation des documents word et PDF. Un point relativement utile pour ceux qui souhaitent vérifier les contenus présents dans les documents sans avoir à quitter l’application (ni à télécharger les fichiers en question). On souhaiterait vite la même fonctionnalité pour le format ePub (via Frandroid).


Oyster dévoile des statistiques Android/ Apple

OysterL'application Oyster a fait son apparition sur les mobiles Android le mois dernier aux Etats-Unis. Lecture en streaming sous abonnement. Pour accéder aux 500.000 ouvrages référencés par l’application, il faut d’abord s’inscrire et insérer ses coordonnées bancaires. Un premier mois est offert. Il n’y aura débit que si l’utilisateur ne se désinscrit pas au terme des 30 jours qui suivent sa date d’inscription. L’abonnement est ensuite facturé 9,95$ par mois, pour de l’illimité. Oyster communique aujourd'hui sur son blog des premiers comparatifs Android/IOS Apple (via DigitalBookWorld).


Feedbooks rachète l'application de lecture Aldiko

AldikoConvergence entre une librairie numérique et une application de lecture, c'est l'annonce aujourd'hui du rachat d'Aldiko par le français Feedbooks. Aldiko, une application de lecture bien connue par ceux qui utilisent l'univers Android sur leurs smartphones et tablettes. Créé en 2009, elle avait passé les 20 millions de téléchargements en avril dernier. Ce n'est pas la première fois que Feedbooks et Aldiko se rapprochent puisque depuis 2012 Feedbooks proposait par défaut une librairie OPDS sur Aldiko. On se désole qu'un acteur français innovant comme Feedbooks soit toujours exclu du catalogue Hachette, alors qu'il dispose de tous les catalogues étrangers et français sans exception.

Le communiqué de presse complet:

Le libraire en ligne Feedbooks acquiert Aldiko, une application de lecture de livres qui compte plus de 20 millions d’utilisateurs

Paris, le 27 mai 2014

La société Feedbooks, librairie en ligne proposant plus de 800.000 livres auprès d’une audience mondiale, acquiert l’application de lecture de livres sur Android Aldiko qui dispose de plus de 20 millions d’utilisateurs.

Cette acquisition majeure permet à Feedbooks d’accompagner ses clients sur l’ensemble de la chaine  de valeur et de leur proposer la meilleure expérience de lecture possible. Pour financer cette acquisition clef, Feedbooks est soutenu par A Plus Finance, qui est entré au capital de la société et accompagne celle-ci depuis début 2012.

Loïc Roussel, co-fondateur de Feedbooks, précise: «Avec l’acquisition d’Aldiko, Feedbooks relie éditeurs et lecteurs dans une maitrise totale de l’expérience utilisateur, du travail sur le catalogue avec nos libraires, à l’expérience de lecture dans Aldiko, aujourd’hui sur Android et bientôt sur iOS.»

Tiffany Wong, fondatrice de Aldiko, commente: «Nous sommes ravis de rejoindre Feedbooks avec lequel nous collaborons depuis longtemps. Feedbooks a été un partenaire clé donnant accès à nos utilisateurs à un catalogue international de livres gratuits et de grande qualité. Les deux sociétés partagent une vision commune de l’importance des technologies ouvertes qui peuvent profiter à la fois aux utilisateurs et à l’industrie de l'édition. Nous sommes convaincus qu’ensemble nous pouvons proposer aux utilisateurs une offre plus fluide et plus riche.»

Jean-Michel Pimont, Directeur Associé de A Plus Finance, commente: «Cette acquisition stratégique permet à Feedbooks de se rapprocher de ses clients grâce à la complète maitrise de son canal de distribution et représente un potentiel de développement important pour la société.»


Google ouvre son kiosque à journaux

GoogleplayLe store est désormais complet. Google ouvre aujourd'hui en France le rayon qui manquait à son offre de contenus numériques. Après les applications, les films, la musique, les livres, c'est désormais la presse qui rejoint GooglePlay avec un onglet Kiosque. Abonnements et ventes au numéro, faites votre marché pour vos tablettes et smartphones Android. Beaucoup d'hebdomadaires et de mensuels sont là (Le Point, L'Express, Le NouvelObs, Paris-Match, Marie-Claire, Elle, Première, etc.). Rien de gratuit à l'ouverture pour tester. Il faudra vous abonner avec des semaines offertes. Autre avantage, c'est que vous pourrez les lire également sur vos ordinateurs. En revanche pas de quotidiens. Sont proposés également sur la même page en bas les flux d'actualités au travers des applications à télécharger gratuitement. Convergence toujours, Google à tous les étages. Si le modèle de Google est bien en place, c'est une autre histoire pour la presse...


Smartphones : les livres en mobilité

MobilewLe Mobile World Congress 2014, qui s'est tenu la semaine dernière à Barcelone, aura permis de fixer les tendances en matière de mobilité et d'usages. Une illustration récapitulative intéressante envoyée par la Chaire Numérique de Paris-Dauphine dans sa newsletter, je les remercie. Un univers Android qui ne cesse de s'étendre sur smartphones, tablettes suivent la tendance, lire le billet de Presse-Citron. La lecture d'ebooks vient encore bien loin dans les usages par rapport à d'autres, 9ème position. Le Monde en parlait la semaine dernière. Même si le marché explose, la mobilité des smartphones ne fait pas encore tout pour les livres.

Mobile


Mantano : synchronisation avec Dropbox

PremiumA signaler depuis quelques semaines une mise à jour de l'application Mantano (pour les tablettes et smartphones Android) qui vous permettra de synchroniser votre bibliothèque avec Dropbox, dans sa version Premium. Il y a longtemps que j'attendais cette fonctionnalité très pratique. Je ne saurais trop vous conseiller cette application de lecture, la meilleure et la plus complète sous Android selon moi.

PS: il est également possible de synchroniser avec le propre Cloud de Mantano, dix jours d'essai gratuit.


Gallica est désormais sur GooglePlay

GallicaGallica, le site de la Bibliothèque Nationale de France, nous propose aujourd'hui une application disponible sur le store d'applications de Google. Vous pourrez y retrouver les collections numérisées. Plusieurs millions de documents y sont accessibles gratuitement: livres, fascicules de presse, revues, manuscrits, photographies, estampes, affiches, cartes, partitions… A tester sur vos tablettes Android. On regrettera de ne pas pouvoir télécharger les documents, lecture en streaming seulement à partir de cette application.


Youboox sur Android

YoubooxA signaler que le site Youboox est désormais accessible sur les tablettes Android au travers d'une application gratuite à télécharger sur GooglePlay. A découvrir entre autres gratuitement beaucoup de bandes-dessinées de chez Dupuis (Lucky Luke, Boule et Bill, Les Tuniques bleues, etc.), des titres de la rentrée littéraire du Diable Vauvert (par exemple "Manuel de survie à l'usage des incapables" de Thomas Gunzig), des titres chez Bragelonne, etc. Youboox propose une formule d'abonnement (du type Iznéo) mais aussi donc des livres proposés gratuitement en freemium avec de la publicité. Pour l'instant sur tablettes Android, ces derniers sont encore sans publicités apparentes. D'après les livres testés et les écrans que j'ai pu voir, la publicité devrait se présenter sur les tablettes avec un écran en pleine page au démarrage et un petit bandeau centré en pied de page en cours de lecture que l'on pourra très simplement cacher avec son pouce. On ne peut pas dire que cela soit particulièrement contrayant pour le lecteur. Un modèle de la gratuité qui pose bien des questions -notamment du côté du prix unique, de la rémunération des auteurs, de la dégradation de la valeur, etc.-, s'il devait se généraliser sur l'ensemble des plateformes obligées de se transformer en régies publicitaires. Un modèle que n'ont pas même adopté les américains dans le secteur du livre. Alors que le marché du livre numérique démarre seulement en France, il s'orienterait déjà vers le gratuit? Amazon et Google pourraient bien entendu embrayer le modèle très rapidement, ils ne demandent sans doute que cela (via AndroidMT).

PS: attention l'application nécessite version Android 4.0 et ultérieurs, oubliés vos "vieux" smartphones.


IFA Berlin : papier électronique et écran LCD

Ifa_berlin101Convergence entre papier électronique et écran LCD. On se rappelle du YotaPhone. Le sujet revient sur le devant de la scène à l'occasion de l'IFA Berlin avec deux présentations. L'une chez Alcatel qui propose une coque "One touch Hero" qui vient se clipser sur la tablette 6 pouces que vient de sortir le fabricant (lire le billet de Florent sur Cnet). L'autre chez PocketBook sous forme d'une couverture additionnelle à rabat (lire le billet de SlashGear). Dans les deux cas la synchronisation est faite instantanément entre les deux dispositifs. La finesse des écrans en papier électronique va permettre toutes les adaptations imaginables. Une tablette 8 pouces avec une couverture en eInk Carta. Sony serait sans doute le mieux placé pour mener à bien un tel dispositif avec son Xperia et son expérience du papier électronique. Un projet qui aurait de quoi séduire et rallier tout le monde!


Paris-Librairies : l'application Android est disponible

Paris librairiesElle était attendue depuis plusieurs mois, elle nous arrive pour la rentrée. L'application Paris-Librairies est désormais disponible sur smartphones et tablettes Android, l'adresse Google Play ici.

Sur Paris-Librairies, géolocalisez en quelques secondes le livre imprimé que vous recherchez, puis retirez-le dans la librairie de votre choix. La fonction GPS est bien entendu active et les librairies classées selon votre situation dans Paris. Ce n'est pas virtuel, les livres effectivement en stock qui vous attendent à quelques stations de métro. Lecteurs parisiens, je vous invite à tester et à glisser l'application dans vos favoris.
Paris-Librairies est une association loi 1901 qui regroupe plusieurs dizaines de librairies parisiennes (64 à ce jour) soit "l'équivalent de la plus grande librairie du monde avec près de 1.500.000 références". Bonne nouvelle, la plus grande librairie du monde est désormais accessible dans votre poche en quelques secondes!