Le site LibrairiesIndépendantes : quel intérêt réel pour l'internaute ?
Le prêt de livres numériques en bibliothèques : un nouveau site

SNE : les chiffres de l'édition 2016

Sne-logoTraditionnel rendez-vous avant l'été, le SNE (Syndicat National de l'Edition) livre les chiffres 2016 du secteur. Par communiqué de presse aujourd'hui:

Les Chiffres de l’édition en 2016 : la synthèse

Améliorer la fiabilité des repères statistiques du SNE pour mieux éclairer la profession

Chaque année, le Syndicat national de l'édition publie les statistiques de l'édition. En 2017, afin de renforcer la fiabilité et la pertinence de ses chiffres, le SNE a œuvré à la modernisation de son outil statistique, se basant sur trois principes : l’amélioration de la représentativité de l’échantillon, un ajustement en conséquence de l’historique et une transparence sur les méthodes appliquées. Il a été accompagné par le cabinet de conseil AQOA dans cette démarche.

Performante et dynamique pour les éditeurs scolaires – qui ont bénéficié d’une réforme des programmes et d’un renouvellement des manuels d’une ampleur exceptionnelle – l’année 2016 a également été stable et positive pour l’ensemble de la profession.

Le chiffre d’affaires des éditeurs est passé de 2 722,1 millions d’euros en 2015 à 2 837,9 millions d’euros en 2016, soit une évolution de +4,25%. Le nombre d’exemplaires vendus a augmenté de 4,11%, passant de 417,3 millions en 2015 à 434,5 millions en 2016.

Si l’on raisonne hors scolaire, le chiffre d’affaires des éditeurs de l’année 2016 a été stable par rapport à celui de 2015 (+0,11%), tandis que le nombre d’exemplaires vendus a augmenté de +2,5%.

Avec une croissance de +8% en valeur et de +5% en volume, les ventes de livres au format poche ont connu une belle dynamique en 2016 et une évolution plus favorable que la moyenne des ventes de l’ensemble des livres.

Le marché de l’édition numérique, porté par la croissance de l’édition universitaire et professionnelle, poursuit sa progression. Il a généré, en 2016, toutes catégories éditoriales et tous supports confondus, un chiffre d’affaires de 234 millions d’euros et représente 8,65% du chiffre d’affaires des ventes de livres des éditeurs.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des statistiques 2016 dans le rapport réalisé par le SNE.

Pour archives Téléchargement Synthèse-Statistiques-2016_2017

Une année très exceptionnelle pour le marché du livre marquée par l'apport du secteur scolaire (+38,9%). Sans cela c'est une quasi stagnation. Des tableaux intéressants concernant l'édition numérique qui continue inexorablement sa progression, une évolution de près de 30% sur l'année 2016 avec un boom du secteur universitaire et professionnel agrégés ensemble, on se demande bien pourquoi?? On s'approche résolument de 10% du marché du livre en voie de dématérialisation. Sans ce numérique, le marché global serait sans nul doute en réel recul.

Un marché du numérique qui échappe complètement aux libraires indépendants pour les portails universitaires et professionnels, le scolaire (ventes directes des éditeurs) et très à la marge pour le marché "trade" grand public où les géants anglo-saxons captent près de 90% du marché. C'est autant de relais de croissance en moins dans les années qui viennent.

Schema1

Schema2

Schema3

Schema5

Schema6

Une remarque. On devrait isoler le secteur professionnel BtoB proprement dit. Une abondance de chiffres mais le problème reste toujours d'avoir un chiffre précis en France par rapport aux autres pays, un marché du livre numérique trade (grand public) qui sert d'étalon dans les comparatifs internationaux. 4, 4,5% du marché global de l'édition française?

Reprenant le marché global du numérique de 234,126 M€, la vente d'ouvrages complets (téléchargement ou streaming) avec les extraits et chapitres ajoutés, représenterait 58,7% de ce montant, soit 137,432 M€. Rapporté aux ventes de livres globales des éditeurs (2 705,7 M€), nous aurions donc un chiffre de 5,08% du marché global de l'édition. Le livre numérique (format ePub/ Kindle Format et PDF) aurait donc dépassé le cap symbolique des 5% en 2016.

Commentaires