292 notes dans la catégorie "Kobo"

Kobo en Espagne avec la Fnac

KoboKobo était présent en Espagne depuis 2013 avec des acteurs locaux indépendants. C'est une toute nouvelle dimension aujourd'hui avec la Fnac qui continue plus que jamais à tisser son partenariat étroit avec Kobo sur un marché du livre numérique espagnol très dynamique. C'est même le premier marché européen si l'on regarde les chiffres 2015 (via TheBookSeller). 


Kobo Aura One : des problèmes d'autonomie

KoboauraoneDes pertes d'autonomie très importantes ont été constatées par les utilisateurs sur le dernier modèle Kobo Aura One. L'autonomie passant de plusieurs semaines d'utilisation à quelques journées seulement, voire moins. Un problème que je n'avais pas relevé lors de mon test en octobre dernier. Kobo a semble-t-il résolu le problème en proposant un nouveau firmware en téléchargement aux Etats-Unis et au Canada (voir GoodeReader). Celui-ci devait être disponible en Europe et en France. Beaucoup de commentaires à ce sujet sur le blog. Personnellement je ne dispose plus de ce modèle pour le tester à nouveau, voir si tout est désormais correct. N'hésitez à me faire part de vos différents commentaires. J'ai bien entendu demander des informations à Kobo France sur le sujet.


Kobo Aura Edition 2 : test complet

Kobo aura 2Quelques semaines seulement après la sortie du grand Kobo Aura One (mon test ici), voici venir une nouvelle version du modèle de moyenne gamme, le Kobo Aura Edition 2. Apparu il y a tout juste trois ans en octobre 2013 (mon test ici), le Kobo Aura inaugurait à l'époque les modèles avec des écrans bord à bord, sur le principe des smartphones et tablettes. Le succès avait été très mitigé par rapport au Kobo Glo. Je vous propose aujourd'hui un test complet de ce nouveau modèle Kobo Aura Edition 2. Il est disponible depuis quelques semaines chez plusieurs revendeurs, le principal toujours la Fnac qui renouvèle année après année sa confiance à Kobo. Prix à 119,99€, un prix de base très compétitif surtout avec des promotions sur des périodes ponctuelles et la carte Fnac. Voir toutes les spécifications sur le site de Kobo. Le Kobo Aura Edition 2 s'inscrit dans une gamme complète des Kobo qui est partiellement renouvelée en cette rentrée, avec deux modèles Kobo Aura One et donc Aura Edition 2. Avec les Kobo Touch 2.0, et Aura H2O, c'est aujourd'hui pas moins de quatre modèles qui sont proposés en France avec des prix allant de 89,99€ à 229,99€. Le Kobo Glo HD pourtant excellent, sort par la petite porte. Un petit peu dommage, surtout qu'il disposait d'un écran eInk Carta avec une définition la plus élevée sur le marché à 300ppi. La proximité avec ce nouveau modèle risquait de brouiller les choses pour les consommateurs. Sans doute que cela a motivé la décision de Kobo pour le marché français. Je rappelle pour mémoire mes trois tests réalisés sur les trois autres modèles, Kobo Touch 2.0, Kobo Aura H2O et Kobo Aura One. Une bien belle gamme de liseuses.

La concurrence est désormais rude sur le marché des liseuses qui est devenu très mature, avec des lecteurs qui passent beaucoup de temps à lire sur leurs matériels et qui sont forcément de plus en plus exigeants. Plus que le prix, c'est le soin du détail et l'ergonomie générale qui président au choix. Quelques dizaines d'euros supplémentaires ne sont souvent pas rédhibitoires à l'achat, pour des liseuses que l'on conserve de nombreuses années. J'étais resté assez mitigé à l'époque sur le Kobo Aura. Voyons si ce nouveau modèle 6 pouces est à la hauteur des attentes, surtout qu'il remplace l'excellent Kobo Glo HD. Le challenge sera-t-il relevé?

Prise en main: Côté packaging, un réel effort de la part de Kobo. Un étui, puis une boite cloche, une très belle présentation. Superbe à offrir. A l'intérieur, la liseuse, un cordon usb, un mode d'emploi rapide. La prise en main du Kobo est extrêmement agréable. On est tout de suite conquis par la finesse et la légèreté de cette liseuse (180g et 8,5mm d'épaisseur).

Côté design, c'est très réussi aussi. Kobo a tout remis à plat pour ce nouveau modèle 6 pouces. Si nous avions cru sur les premières images que ce modèle disposerait d'une dalle bord à bord, c'était une erreur. Grosse surprise donc. Ce Kobo Aura Edition 2 suit la tradition des Touch, Glo et Glo HD, en rupture par rapport à l'ancien Aura. Si le Kobo Aura One dispose bien d'une dalle bord à bord (qui couvre l'ensemble de la surface supérieure, comme une tablette), Kobo n'a pas suivi ce choix pour ce modèle 6 pouces en dessous. Remise à plat du design qui suit celui de l'Aura One. Des bords arrondis, un très discret logo dans la partie inférieure gauche (j'apprécie beaucoup), des côtés tout juste suffisamment larges pour la taille des pouces, une excellente prise en main avec une liseuse très compacte. Le petit plastique brillant qui entourait l'écran sur le Kobo Glo HD a disparu ici, bravo. Le choix de plastiques mat, qui ne sont pas sensibles aux traces de doigts, est excellent. Kobo, contrairement au Glo HD, a fait le choix de qualité de plastiques supérieurs. Un bosselage arrondi très réussi sur les côtés droit et gauche au dos de la liseuse. Au dos toujours, si l'on retrouve le design du grand modèle, en revanche la matière grainelé caoutchouteuse est absente, dommage. En haut du dos, le bouton bleu marche/arrêt suffisamment large et qui ne dépasse pas en surépaisseur. Pas de boutons tactiles sur ce modèle, Kobo a abandonné depuis très longtemps, tout par l'écran. Sur les bords il subsiste seulement en pied l'emplacement pour le cable USB. La finition de l'ensemble est parfaite. A la prise en main, pouces sur les côtés ou en bas de l'écran, très agréable. Réussite absolument complète même si l'on regrette un peu la matière caoutchouteuse au dos qui aurait vraiment été un petit plus. Beau travail.

Allumage maintenant. Le Kobo Aura Edition 2 dispose d'un écran en eInk Carta, 1024 x 768 résolution 212ppi. Kobo abandonne le 300ppi, ce qui se fait de mieux actuellement. Le pari ambitieux qui avait été fait sur le Glo HD n'est pas reconduit. Dommage, mais est-ce que cela est un réel handicap? Non, je ne le pense pas. L'écran est très beau, bien contrasté. Vous verrez les photos comparatives en bas de l'article. Des noirs puissants, un fond d'écran bien clair, une résolution bien suffisante dans le détail des caractères. Comme d'habitude on peut regretter que Kobo n'aille toujours pas au-delà des 6 pages dans les réglages du flash noir, personnellement 10/15 pages me semble un pré-requis chez les fabricants aujourd'hui. Allez, un effort Kobo, tous les modèles méritent vraiment cette évolution.

Navigation: Comme pour les autres Kobo, je reprend les éléments puisqu'ils se révèlent identiques au niveau du software. Allumage très rapide, 15/20 secondes à partir du mode éteint, 2 secondes seulement à partir du mode veille que l'on privilégiera bien entendu au quotidien. On passe du mode éteint/ veille avec un temps prolongé avec le bouton au dos. Page d'accueil classique désormais sur tous les modèles Kobo avec de nombreuses briques. On retrouve la même navigation que sur les autres modèles, les mises à jours se font très régulièrement. Livre ouvert, derniers livres téléchargés, bibliothèques, recommandations avec l'accès à la librairie par le wifi. Toutes les dernières actions disponibles en un seul coup d'oeil. Kobo met aussi en valeur les statistiques "Reading Life". Ceux ou celles qui les utilisent beaucoup seront contents de les retrouver. Pour les autres qui n'en ont pas grand chose à faire comme moi, c'est une déception de les voir toujours ainsi encombrer la page d'accueil mais on peut les enlever, paramétrage dans les menus.

Comme pour les autres modèles Kobo, on retrouvera la navigation générale bien connue au fil des mises à jours. Les nouveaux venus chez Kobo se familiariseront très vite. On accède rapidement à sa bibliothèque avec un défilement sous forme de barre en bas. Très pratique. Affichage possible sous forme de listes également. A signaler aussi que l'on peut créer ses propres étagères de livres en choisissant ses propres thèmes. Pour la navigation, un mode tactile très efficace, une très bonne rapidité des pages avec un processeur puissant de 1 Ghz désormais classique. Une excellente réactivité. Pour le défilement des pages comme tous les Kobo, on peut frotter la surface légèrement mais aussi simplement toucher le bord droit ou gauche, un détail mais très agréable à l'utilisation. Si on touche le milieu de la page, on accède directement à des propositions de réglages. Navigation dans le livre (table des matières, annotations, recherche, définition et traduction), avancement rapide dans les pages, changement des polices et paramètres. Une déception toujours chez Kobo c'est l'absence du réglage de la grosseur des caractères sur un mode pinch and zoom très pratique avec les doigts comme chez d'autres fabricants. Dommage, un bémol qui devrait vraiment devoir être comblé chez Kobo.

Toutes les annotations/ surlignages que vous aurez pu faire seront sauvegardées. Attention, pas d'utilisation possible de stylet. Un dictionnaire Larousse est intégré quand vous laissez votre doigt sur un mot sélectionné. Il y a aussi des dictionnaires de traduction intégrés, à sélectionner au choix. Changement de polices maintenant. Une dizaine de polices au total ont été embarquées, les meilleures restant Amasis, Caecilia et Malabar, mais il est aussi possible d'en télécharger d'autres dans un dossier fonts à créer très facilement. Taille des polices, interlignage, marge et justification se règlent avec des barres de défilement, bien pensées. Vous pouvez revenir à tout moment sur le document par défaut qu'aura choisi l'éditeur. Pour les polices embarquées, la gestion des césures est assurée. Beaucoup de soin toujours sur la gestion de la typographie, marges, interlignage, fonctions avancées pour contrôler la graisse du caractère avec une prévisualisation. Kobo a toujours un coup d'avance dans ces fonctions de réglages typographiques. A signaler également l'excellent Pocket pour récupérer des flux d'articles, un très bon complément avec le web. On voit aussi apparaître un accès Overdrive vers des bibliothèques potentielles dans les menus mais qui ne sera pas utilisable en France pour l'instant.

En résumé sur l'ergonomie générale, ce Kobo Edition 2 bénéficie comme les autres d'une navigation et d'une qualité de lecture remarquable. Pas grand chose pour le prendre en défaut. Certains regretteront l'absence d'emplacement pour une carte micro SD, 4Go de mémoire embarqué tout de même. L'univers du sofware Kobo est un vrai atout, ce modèle comme les autres, et il s'améliore régulièrement. Seul bémol donc, le pinch and zoom, difficilement explicable aujourd'hui.

Eclairage intégré: Beau résultat de ce côté aussi, l'éclairage intégré est excellent. Les diodes sont quasiment invisibles en tête et pied. Pas de halos disgracieux, nous avons un éclairage très naturel qui ne tire pas vers le bleu mais plutôt un peu chaud. Comme pour le Kobo Aura One, j'aime beaucoup. On peut régler la luminosité de manière très précise avec un potentiomètre mais la luminosité est ajustable à tout moment de la lecture sans passer par les paramètres. Il suffira de glisser le doigt sur le côté gauche de l'écran. Kobo est le seul à proposer cette fonction. Sur ce modèle, Kobo ne reconduit pas les innovations de l'Aura One, à la fois du réglage automatique en fonction de la lumière du jour et de la suppression de la lumière bleue le soir. A l'arrivée une gestion globale de la lumière intégrée qui est excellente.

Lecture de PDF: pas de surprise sur ce modèle comme sur les autres de la marque, la gestion de la lecture en mode PDF reste très sommaire. On espérerait des évolutions notables du côté du software, surtout pour les plus grands modèles (voir un billet complémentaire ici].

Accès wifi: Evidemment, le Kobo Aura Edition 2, comme les autres modèles de la gamme Kobo, tire toute sa facilité d'utilisation avec la librairie numérique de Kobo/ Fnac. Une fois que vous aurez paramétré votre accès wifi, vous disposez du catalogue très étendu avec une interface assez réduite dans les choix mais relativement efficace pour trouver des livres. Vous pouvez aussi facilement accéder à des débuts de livres à télécharger. On regrettera sur cette librairie gérée par Kobo l'absence de livres sans DRM avec un seul tatouage numérique proposés par beaucoup d'éditeurs. Bien dommage, on aura tendance à s'orienter chez d'autres libraires. Autre fonction intéressante si vous souhaitez partager vos lectures, c'est une fonction sociale Reading Life qui vous permet de synchroniser votre compte Facebook. En ce qui concerne le navigateur web, il existe bien, il est bien planqué dans les suppléments. Comme d'habitude sur les liseuses, une fonction relativement accessoire. Il vous permettra de récupérer des flux rss, des livres gratuits mais pas de gérer un achat de manière satisfaisante. Si vous voulez acheter ailleurs qu'à la Fnac ou sur Kobo, il faudra le faire depuis l'ordinateur par les dossiers. L'accès à des clouds type Dropbox se fait parfaitement bien, je vous invite à essayer pour gérer votre bibliothèque.

Comme d'habitude, je voudrais signaler également un aspect important à tenir compte si vous ne voulez pas forcément acheter des livres à la Fnac ou sur le store de Kobo. En effet, Kobo apporte aux fichiers des éditeurs un traitement particulier. La mise en page des ePubs qui ne passent pas par Kobo n'est pas optimisé pour les liseuses de la marque. En plus de l'absence de titres courants en tête de page [que l'on ne peut d'ailleurs pas supprimer dans les paramètres chez Kobo, bien dommage] le blanc en tête est du coup réduit, le blanc de pied n'est jamais constant d'une page à l'autre au fil de la lecture. C'est particulièrement inconfortable, cela se ballade constamment. Ce sera le cas aussi pour des livres numériques que vous pourrez emprunter en bibliothèque. C'est une réserve qui est valable pour tous les modèles Kobo. C'est vraiment dommage. Voir plus de détails ici.

Verdict: Au final, le Kobo Aura Edition 2 se révèle tout à fait à la hauteur des attentes. Design et fintion générale très réussis, plastiques mat de qualité, légèreté, finesse, qualité de l'écran, rapidité, éclairage intégré performant, qualité du software Kobo. Un renouvellement de modèle très réussi. Une liseuse magnifique et performante avec un rapport qualité/ prix absolument excellent. Vous apprécierez comme moi ce Kobo Aura Edition 2 au quotidien, chez vous comme en mobilité avec son format très compact.

Les plus:

  • écran eInk Carta de grande qualité, définition et contraste
  • excellent design, qualité de la finition générale, finesse, légèreté, prise en main parfaite
  • qualités des plastiques et de la surface arrière, discrétion des logos
  • bonne ergonomie de la navigation, réglages complets, tactile très efficace
  • processeur très rapide, mémoire interne étendue
  • qualité de l'éclairage intégré, réglage avec le doigt
  • polices nombreuses, gestion des césures, qualité des réglages typographiques
  • ajout de polices possible
  • dictionnaire Larousse et dictionnaires de traductions intégrés
  • fonctions annotations, lecture sociale Reading Life, Pocket
  • librairie associée avec catalogue Kobo/ Fnac très étendu
  • accès possibles à des clouds type Dropbox ou Hubic
  • mises à jours logiciel fréquentes
  • rapport qualité/ prix excellent

Les moins:

  • flash noir limité à 6 pages seulement
  • pas de grossissement pinch and zoom
  • pas de possibilités d'annotations avec stylet
  • gestion décevante du format PDF
  • pas d'audio, text-to-speech
  • pas d'emplacement carte micro SD
  • réserve sur la lecture de fichiers ePub hors environnement Kobo/ Fnac

Je remercie l'équipe de Kobo France de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici (ou avec le tag TestAldus) ainsi que sur la page Pinterest. Ceci est mon 47ème test de liseuses sur le blog. N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ci-dessous pour vous rendre compte.

100_0941 100_0942

 

 

 

 

 

100_0943 100_0944

 

 

 

 

 

 

 

 100_0945 100_0946

 

 

 

 

 

 100_0947 100_0948

 

 

 

 

 

 

 

Touch 2, Aura Edition 2, Aura H2O et Aura One.

100_0949

100_0951


Kobo/ Fnac : une gamme à 4 pour la fin 2016

KobofnacUne gamme à 4 chez Kobo pour cette fin d'année avec la Fnac. C'est ce qui ressort des petits livrets distribués dans les Fnac cette semaine. Deux nouveaux modèles, les Kobo Aura One et Aura Edition 2. Disparition du Kobo Glo HD dont le positionnement devenait ambigu, maintien du "vieux" Kobo Aura H2O qui garde toute sa pertinence avec son format et son excellent écran, avec un prix médian qui reste relativement accessible. Décidément, une bien belle gamme de liseuse pour la Fnac et Kobo en cette fin d'année. Les liseuses ont le vent en poupe !

Kobo


Kobo Glo HD en voie d'épuisement

GlohdUne nouvelle qui semble se confirmer plus rapidement que prévu. Le Kobo Glo HD est bien remplacé par le nouveau Kobo Aura Edition 2, deux modèles avec sensiblement les mêmes caractéristiques mais qui dispose cependant d'une résolution inférieure. Apparu en 2015 et déjà sorti. C'est la première fois qu'un modèle chez Kobo s'efface aussi rapidement. Peut-être surveiller les baisses de prix, ce Kobo Glo HD est excellent, mon test à retrouver ici (via GoodeReader).


Open Dyslexic sur la Kobo Aura One

OpendyslexicLa dyslexie apparaît dans tous les milieux socioculturels. Il y a bien évidemment plusieurs types d’affections: dysphrasie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, tout dépend de chacun et cela touche environ 8% de la population mondiale. La police Open Dyslexic est désormais disponible sur les liseuses Kobo. Elle est embarquée dans le dernier modèle Kobo Aura One et devrait faire partie des prochaines mises à jours sur les différents modèles de la marque. Espérons que les autres fabricants de liseuses suivent rapidement. En attendant vous pouvez également télécharger cette police ici et l'embarquer sur votre liseuse. A lire aujourd'hui le billet préparé par Geoffrey Dorne.


Kobo : affichage des pages de fichiers ePub

KoboA la suite de mon test du dernier Kobo Aura One, je signalais un problème d'affichage de fichiers ePub. Problème qui se pose sur tous les modèles de liseuses Kobo bien sûr. En effet Kobo fait subir sur les fichiers ePubs fournis par les éditeurs un traitement particulier avant de les proposer à la vente sur son site ou ceux de ses partenaires comme la Fnac. Ces modifications optimisent les fichiers pour les liseuses Kobo, certes, mais du coup provoquent des disparités. Les fichiers ePub originaux qui n'auraient pas eu un tel traitement provoquent un problème d'affichage sur les modèles de la marque. La marge en haut de page n'est pas suffisante et les marges en bas fluctuent, des lignes de blancs en plus ou en moins. C'est particulièrement gênant à la lecture. Beaucoup d'entre vous m'ont demandé des photos pour illustrer le problème. Vous trouverez 6 pages successives d'un roman, au format ePub original, vendu sur les autres plateformes du marché. C'est aussi le cas de fichiers ePubs dans des offres gratuites ou empruntés en bibliothèques par exemple. Un problème qui n'existe bien évidemment chez aucun autre fabricant. Ce n'était pas le cas chez Kobo il y a quelques années. Chacun doit pouvoir en tenir compte, si c'est gênant pour lui. Souhaitons que Kobo puisse résoudre ce problème dans ses prochaines mises à jours.

100_0929 100_0930 100_0931

 

 

 

 

 

 

 

 

100_0932 100_0933 100_0934

 


Kobo Aura One : lecture de fichiers PDF

KoboEn complément de mon test du Kobo Aura One publié en début de semaine, j'en profite pour faire un focus sur la lecture de fichiers PDF. La sortie d'un grand modèle 8 pouces laissait présager une évolution notable de la gestion de la lecture de fichiers dans ce format. Malheureusement quelques essais m'ont convaincu que ce n'était pas le cas. Je remercie l'un de mes lecteurs de m'avoir envoyé quelques fichiers intéressants venant du site Cairn, des articles au format A4, à la fois des justifications en pleine page mais aussi sur plusieurs colonnes. Un bon condensé de ce qui se présente pour des amateurs d'essais en sciences humaines et sociales, voir en sciences dures notamment pour des thèses, etc. Attention, les temps de chargement des pages pour des documents lourds (c'est très souvent le cas dans ce format) sont élevés.

Les fonctions de lecture proposées sont simples. Choix vertical ou horizontal, zoom soit avec le potentiomètre soit avec le doigt en pinch and zoom, puis navigation dans la page toujours avec le doigt. Une mise au format largeur ou hauteur au choix apporte un petit plus pour l'automatisation mais pas complètement satisfaisant, pas assez fin dans les réglages. Les changements de page se font avec le doigt sur le bord de l'écran. L'ouverture d'une fenêtre permet de visualiser où l'on est dans le document. Elle devient un peu gênante constamment à l'usage. Cette navigation un peu rudimentaire même si elle est intuitive se révèle bien fastidieuse pour la lecture de long documents. Pas de redimensionnements de pages automatisés, pas de mode reflowable. Plus décevant encore en mode horizontal pourtant très adapté, les changements de pages oublient la partie inférieure pour passer à la page suivante. Bref ingérable...

Si le format 8 pouces permet de lire des formats imprimés qui s'en rapprochent (type mangas par exemple) de manière relativement satisfaisante -si l'on passe sur les chargements de pages-, la lecture de PDF au format A4 restera l'exception. De temps en temps pour le lecteur, mais en aucun cas adapté pour de gros lecteurs de ce format. Tant que Kobo ne reverra pas la gestion dans de prochaines mises à jour, à oublier.

PS: mes photos ne sont pas formidables mais elles illustrent bien les problèmes je pense.

100_0917 100_0918 100_0919

 

 

 

 

 

 

100_0920 100_0921

 

 

 

 

 

 

 

100_0922 100_0923

 

 

 

 

 

100_0924 100_0925


Kobo Aura One : test complet

100_0916A peine sorti, c'est déjà le modèle vedette de cette rentrée. Kobo nous propose en effet une nouvelle liseuse haut de gamme avec un grand écran. Contrairement à son principal rival Amazon, le fabricant canadien a en effet fait le choix de relever le défi du format pour les lecteurs exigeants. Il y a quelques années était sorti un Aura H2O au format 6,8 pouces (mon test ici), c'est aujourd'hui un pouce de plus, à savoir 7,8 pouces que consacre ce Kobo Aura One. Je vous propose un test complet de ce nouveau modèle haut de gamme référence chez Kobo. Il est disponible à partir de la semaine prochaine chez plusieurs revendeurs, le principal toujours la Fnac qui renouvèle année après année sa confiance à Kobo. Prix à 229,99€, cher sans doute mais c'est bien moins qu'Amazon sur son modèle haut de gamme Kindle Oasis. Voir toutes les spécifications sur le site de Kobo. Le Kobo Aura One s'inscrit dans une gamme complète des Kobo qui est partiellement renouvelée en cette rentrée, avec la sortie d'un nouveau 6 pouces Aura Edition 2 toujours en septembre. Avec les Kobo Touch 2.0, Glo HD, Aura Edition 2, Aura H2O et donc Aura One, c'est aujourd'hui pas moins de cinq modèles qui sont proposés en France avec des prix allant de 89,99€ à 229,99€. Plutôt que de sortir brutalement les anciens modèles, Kobo fait toujours le choix de les laisser gentiment s'épuiser d'eux-mêmes à coup de promotion. Excellent pour le consommateur. Sans doute trois modèles devraient subsister à terme. Je rappelle pour mémoire mes trois tests réalisés sur les trois petits frères, Kobo Touch 2.0Kobo Glo HD et Kobo Aura H2O. N'ayez crainte, le Kobo Aura Edition 2 devrait suivre rapidement.

La concurrence est désormais rude sur le marché des liseuses qui est devenu très mâture, avec des lecteurs qui passent beaucoup de temps à lire sur leurs matériels et qui sont forcément de plus en plus exigeants. Plus que le prix, c'est le soin du détail et l'ergonomie générale qui président au choix. Quelques dizaines d'euros supplémentaires ne sont souvent pas rédhibitoires à l'achat, pour des liseuses que l'on conserve de nombreuses années. Les fabricants l'ont bien compris avec des fonctionnalités ajoutées, c'est aussi le cas aujourd'hui, nous le verrons. J'avais dit à l'époque tout le bien que j'avais pensé du Kobo Aura H2O à sa sortie. En plus du format, la qualité de l'écran était l'atout de cette liseuse. Voyons si ce petit coup de "pouce" supplémentaire va valoir la peine de succomber au Kobo Aura One. Le Kobo Aura One est-elle la nouvelle référence en matière de liseuse? C'est parti pour un tour complet du modèle:

Prise en main: Côté packaging, un réel effort de la part de Kobo. Un étui, puis une boite cloche, une très belle présentation. Superbe à offrir. A l'intérieur, la liseuse, un cordon usb, un mode d'emploi rapide très bien fait. La prise en main du Kobo est extrêmement agréable. On est tout de suite conquis par la finesse et la légèreté. 230g et 6,9mm d'épaisseur pour une liseuse de ce format, ce n'est pas beaucoup vous verrez.

Côté design, c'est très réussi aussi. Kobo a tout remis à plat pour ce nouveau modèle. Si nous avions cru sur les premières images que ce modèle ne disposait d'une dalle bord à bord, c'était une erreur. Ce nouveau Kobo Aura One dispose bien d'une telle dalle qui couvre l'ensemble de la surface supérieure, comme une tablette. Contrairement au dernier Glo HD et au Aura H2O, Kobo reconduit le choix du Kobo Aura. Un modèle tout en rondeurs (aucun angles vifs), des côtés tout juste suffisamment larges pour la taille des pouces, une excellente prise en main. Le choix de plastiques mat, qui ne sont pas sensibles aux traces de doigts, est excellent. Kobo, contrairement au Glo HD, a fait le choix de qualité de plastiques supérieurs. Un bosselage arrondi très réussi sur les côtés droit et gauche de la liseuse. Au dos, une matière grainelé caoutchouteuse qui assure une sensation très agréable dans la prise en main. En haut du dos, le bouton marche/arrêt suffisamment large et qui ne dépasse pas en surépaisseur. Sur les bords subsiste seulement en pied l'emplacement pour le cable USB. On apprécie toujours également la grande discrétion du logo Kobo en bas sur la face avant. Au dos un grand logo Kobo discret également sur le côté dans la masse. Une petite surprise, c'est l'absence de cache pour protéger l'étanchéité de la prise usb comme sur le Aura H2O. Le Kobo Aura One est étanche comme lui mais ici pas de cache pour l'eau ou même le sable, c'est un peu déstabilisant. Mais puisque c'est prévu comme cela, passons. Pas d'emplacement également pour la réinitialisation. La finition de l'ensemble est parfaite. A la prise en main, pouces sur les côtés ou en bas de l'écran, excellent. Réussite absolument complète, on cherche vainement à trouver la moindre chose à redire avant l'allumage, vraiment du beau travail.

Allumage maintenant. Le Kobo Aura One dispose d'un écran en eInk Carta HD de dernière génération en 1872x1404, 300ppp. C'est ce qui se fait de mieux actuellement. Magnifique, l'encre électronique à son meilleur niveau, renforcé par l'écran généreux en 7,8 pouces. Vous verrez les photos comparatives en bas de l'article. Des noirs puissants, un fond d'écran très clair, une résolution très fine dans le détail des caractères. Si je faisais jusqu'à présent des réserves sur les dalles bords à bords sur le rendu avec la surépaisseur de la dalle, ce n'est objectivement plus le cas ici. Sans doute avec la finesse de la dalle du dessus, on ne perçoit pas de différence avec des modèles classiques. Quelque soit l'angle de lecture, il n'y a aucune réfraction ou perte de lisibilité quelconque. Vous verrez en bas de l'article la photo comparative que j'ai pu faire entre ce Kobo Aura One et le Kobo Aura H2O au format 6,8 pouces. La différence de format est appréciable. Qualité d'écran, ce modèle est au niveau du Kobo Aura H2O qui était la référence jusqu'ici. La définition élevée apporte plus de détails dans les caractères fins. Jusqu'à 6 pages sans flash noir, c'est absolument impeccable. Comme d'habitude on peut regretter que Kobo n'aille toujours pas au-delà de ces 6 pages dans les réglages, personnellement 10/15 pages me semble un pré-requis chez les fabricants aujourd'hui. Un effort Kobo.

Cet écran est un atout incontestable pour ceux qui souhaitent grossir les caractères à la lecture. Ils conserveront des mises en pages avec suffisamment de lignes pour une lecture très confortable qui se rapprochera de la lecture d'un roman classique et non d'un poche. Parfait chez soi. En revanche pour un usage nomade en extérieur, cette liseuse se révelera moins pratique. Malgré sa finesse et sa légèrereté, le format avec l'étui associé prend de la place dans le sac à main. Impossible pour les poches de veste. A chacun de juger à l'usage.

Navigation: Comme pour les autres Kobo, je reprend les éléments puisqu'ils se révèlent identiques. Allumage très rapide, 15/20 secondes à partir du mode éteint, 2 secondes seulement à partir du mode veille que l'on privilégiera bien entendu au quotidien. On passe du mode éteint/ veille avec un temps prolongé avec le bouton au dos. Page d'accueil classique désormais sur tous les modèles Kobo avec tout un tas de briques. On retrouve la même navigation que sur les autres modèles, les mises à jours se font très régulièrement. Livre ouvert, derniers livres téléchargés, bibliothèques, recommandations avec l'accès à la librairie par le wifi. Toutes les dernières actions disponibles en un seul coup d'oeil. Kobo met aussi en valeur les statistiques "Reading Life". Ceux ou celles qui les utilisent beaucoup seront contents de les retrouver. Pour les autres qui n'en ont pas grand chose à faire comme moi, c'est une déception de les voir toujours ainsi encombrer la page d'accueil mais on peut les enlever, paramétrage dans les menus.

Comme pour les autres modèles Kobo, on retrouvera la navigation générale bien connue au fil des mises à jours. Les nouveaux venus chez Kobo se familiariseront très vite. On accède rapidement à sa bibliothèque avec un défilement sous forme de barre en bas. Très pratique. Affichage possible sous forme de listes également. A signaler aussi que l'on peut créer ses propres étagères de livres en choisissant ses propres thèmes. Pour la navigation, un mode tactile très efficace, une très bonne rapidité des pages avec un processeur puissant de 1 Ghz désormais classique. J'ai été surpris par l'excellente réactivité. 8 Go de mémoire sur ce modèle, de quoi voir venir même sans l'ajout de la carte micro SD. Certains bibliophages regretteront l'absence de l'emplacement de la carte microSD sur un modèle haut de gamme. Pour le défilement des pages comme tous les Kobo, on peut frotter la surface légèrement mais aussi simplement toucher le bord droit ou gauche, un détail mais très agréable à l'utilisation. Si on touche le milieu de la page, on accède directement à des propositions de réglages. Navigation dans le livre (table des matières, annotations, recherche, définition et traduction), avancement rapide dans les pages, changement des polices et paramètres. Une déception toujours chez Kobo c'est l'absence du réglage de la grosseur des caractères sur un mode pinch and zoom très pratique avec les doigts comme chez d'autres fabricants. Dommage, un bémol qui me vraiment devoir être comblé chez Kobo.

Toutes les annotations/ surlignages que vous aurez pu faire seront sauvegardées. Attention, pas d'utilisation possible de stylet. Un dictionnaire Larousse est intégré quand vous laissez votre doigt sur un mot sélectionné. Il y a aussi des dictionnaires de traduction intégrés, à sélectionner au choix. Changement de polices maintenant. Une dizaine de polices au total ont été embarquées, les meilleures restant Amasis, Caecilia et Malabar, mais il est aussi possible d'en télécharger d'autres dans un dossier fonts à créer très facilement. Taille des polices, interlignage, marge et justification se règlent avec des barres de défilement, bien pensées. Vous pouvez revenir à tout moment sur le document par défaut qu'aura choisi l'éditeur. Pour les polices embarquées, la gestion des césures est assurée. Beaucoup de soin toujours sur la gestion de la typographie, marges, interlignage, fonctions avancées pour contrôler la graisse du caractère avec une prévisualisation. Kobo a toujours un coup d'avance dans ces fonctions de réglages typographiques. A signaler également l'excellent Pocket pour récupérer des flux d'articles, un très bon complément avec le web. On voit aussi apparaître un accès Overdrive vers des bibliothèques potentielles dans les menus mais qui ne sera pas utilisable en France pour l'instant.

En résumé sur l'ergonomie générale, ce Kobo Aura One se révèle d'une navigation et d'une qualité de lecture remarquable. Cela renforcé par son format généreux. Pas grand chose pour le prendre en défaut. L'univers du sofware Kobo est un vrai atout, ce modèle comme les autres, et il s'améliore régulièrement.

Eclairage intégré: Belle surprise de ce côté. Kobo apporte un certain nombre d'innovations sur ce modèle. D'abord l'éclairage intégré est excellent. Les diodes sont quasiment invisibles en tête et pied. Pas de halos disgracieux, nous avons un éclairage très naturel qui ne tire pas vers le bleu mais plutôt un peu chaud. J'aime beaucoup. On peut régler la luminosité de manière très précise avec un potentiomètre. Mais on peut aussi laisser la liseuse ajuster l'éclairage en mode automatique. Avec un capteur intégré en haut sur la face avant, le Kobo Aura One détecte la lumière disponible et ajuste son niveau de luminosité automatiquement. PocketBook avait lancé cette inovation sur le modèle Sense il y a quelques année, Kobo la reprend aujourd'hui. Une innovation très intéressante je trouve.

Kobo apporte une nouveauté supplémentaire avec un réglage de la lumière naturelle qui contrôle la couleur de la lumière. Elle s'étend d'un orange sans lumière bleue pour la lecture de nuit sans éclairage comme un lampe de chevet, à une lumière très blanche qui apporte un excellent contraste pour la lecture de jour. Réduire la quantité de lumière bleue permet un meilleur confort de sommeil. On peut régler aussi l'heure à laquelle le soir on souhaite une lumière plus orangée. Le réglage de la luminosité est ajustable à tout moment de la lecture sans passer par les paramètres. Il suffira de gliser le doigt sur le côté gauche de l'écran. Kobo est le seul à proposer cette fonction. Bien entendu ces réglages de la lumière et l'utilisation en lumière du jour réduiront très fortement l'autonomie de la liseuse. Je ne me suis pas penché précisément sur la question mais je pense que l'on réduira de moitié, d'un mois à quinze jours en utilisation très fréquente. A l'arrivée une gestion globale de la lumière intégrée jamais atteinte sur aucun autre modèle sur le marché. Compliments !

Lecture de PDF: Une grande liseuse c'est bien, mais sans doute percevez-vous toute de suite que son intérêt principal se situe au niveau de la lecture de fichiers PDF ou CBR-CBZ pour les manguas par exemple. Si la lecture de PDF reste un aspect très relatif sur des liseuses au format 6 pouces sont des modèles fondamentalement orientés pour lire du format ePub, le format 8 pouces ouvre en théorie de nouvelles perspectives. Au moins sur des formats imprimés pas trop grands. Je dois dire que tout ce que j'ai pu testé ce révèle très décevant sur la Kobo Aura One. Des temps très longs de changement de pages mais surtout une navigation qui n'a pas évolué spécifiquement pour ce modèle. Kobo ne fait aucune communication à ce niveau, ce n'est pas pour rien. Si vous pouvez naviguer dans le PDF avec le doigt ou grossir en pinch and zoom, vous ne pouvez en revanche faire aucun réglage spécifique pour rendre la lecture en continu plus agréable. Un repère visuel de la zone de l'écran concerné apparait mais il se révèle géner plus qu'autre chose puisqu'il apparait constamment. Pétage de cable en perspective. En mode horizontal également, si vous régler sur la moitié supérieure d'une page et que vous avancez, vous tombez sur la page suivante et non sur la moitié inférieure. Pour les mangas si vous avez même une bonne vue, la lecture plein écran sera possible. Mais la navigation en pinch and zoom sera pénible elle-aussi. Le mode "reflowable" n'est toujours pas au niveau atteint par Sony à l'époque. Kobo ne semble pas se concentrer sur cet aspect. Une gestion PDF que je juge indigente pour un modèle 8 pouces. Je ferais bientôt un billet spécifique avec d'autres modèles concurrents. Indépendamment de l'écran, sur la navigation de lecture, Kobo reste bon dernier de la classe. Bref, si vous pensez changer votre liseuse 6 pouces pour ce modèle afin de lire des PDF de manière confortable, c'est à oublier. Peut-être que Kobo nous donnera des mises à jours bientôt? Ce serait à souhaiter... [à lire un billet complémentaire ici].

Accès wifi: Evidemment, le Kobo Aura One, comme les autres modèles de la gamme Kobo, tire toute sa facilité d'utilisation avec la librairie numérique de Kobo/ Fnac. Une fois que vous aurez paramétré votre accès wifi, vous disposez du catalogue très étendu avec une interface assez réduite dans les choix mais relativement efficace pour trouver des livres. Vous pouvez aussi facilement accéder à des débuts de livres à télécharger. On regrettera sur cette librairie gérée par Kobo l'absence de livres sans DRM avec un seul tatouage numérique proposés par beaucoup d'éditeurs. Bien dommage, on aura tendance à s'orienter chez d'autres libraires. Autre fonction intéressante si vous souhaitez partager vos lectures, c'est une fonction sociale Reading Life qui vous permet de synchroniser votre compte Facebook. En ce qui concerne le navigateur web, il existe bien, il est bien planqué dans les suppléments. Comme d'habitude sur les liseuses, une fonction relativement accessoire. Il vous permettra de récupérer des flux rss, des livres gratuits mais pas de gérer un achat de manière satisfaisante. Si vous voulez acheter ailleurs qu'à la Fnac ou sur Kobo, il faudra le faire depuis l'ordinateur par les dossiers. L'accès à des clouds type Dropbox se fait parfaitement bien, je vous invite à essayer pour gérer votre bibliothèque.

Je voudrais signaler également un aspect important à tenir compte si vous ne voulez pas forcément acheter des livres à la Fnac ou sur le store de Kobo. En effet, Kobo apporte aux fichiers des éditeurs un traitement particulier. La mise en page des ePubs qui ne passent pas par Kobo n'est pas optimisé pour les liseuses de la marque. En plus de l'absence de titres courants en tête de page [que l'on ne peut d'ailleurs pas supprimer dans les paramètres chez Kobo, bien dommage] le blanc en tête est du coup trop réduit, le blanc de pied n'est jamais constant d'une page à l'autre au fil de la lecture. C'est particulièrement inconfortable, cela se ballade constamment. Ce sera le cas aussi pour des livres numériques que vous pourrez emprunter en bibliothèque. C'est une réserve qui est valable pour tous les modèles Kobo. C'est vraiment dommage.

Verdict: Au final, le Kobo Aura One se révèle à la hauteur des attentes, un digne successeur du Kobo H2O. Design et matières très réussis, légèreté, finesse, qualité de l'écran, rapidité, éclairage intégré, qualité du software Kobo. Une excellente liseuse que vous apprécierez au quotidien chez vous, moins peut-être en mobilité de par son format. Pourquoi un tel format justement? Est-il bien légitime pour bon nombre de lecteurs si la liseuse se révèle ne pas convenir pour la lecture de PDF? Sans être une liseuse réellement décevante, le rapport qualité/prix me semble pour cette raison quand même un peu en deçà. Un prix bien élevé pour un modèle qui ne dispose pas de son plein potentiel, c'est vraiment dommage. Vous garderez votre Kobo Aura H2O qui n'aura pas trop pris de rides supplémentaires. Vous hésiterez à changer votre liseuse 6 pouces pour perdre sur l'aspect pratique. Je lis ici et là des retours sur les habituels comparaisons avec des tablettes, principalement l'iPad Mini. Beaucoup n'ont toujours pas compris depuis tant d'années les spécificités particulières des liseuses pour les lecteurs de livres numériques. Comme je le disais plus haut, la Kobo Aura One sera le bon choix pour des lecteurs souhaitant lire avec des caractères assez gros pour des mises en pages proches de romans grands formats, sutout chez eux. Ils ne seront pas regardants pour quelques dizaines d'euros en plus. L'excellente gestion de l'éclairage intégré sera un atout supplémentaire qui les décideront sans doute. Pour ces deux aspects, ils auront bien raison. Ce Kobo Aura One est un bien beau modèle qui ne décevra pas ses lecteurs.

Les plus:

  • écran eInk Carta magnifique qualité, définition et contraste
  • excellent design, qualité de la finition générale, finesse, légèreté, prise en main parfaite
  • qualités des plastiques et du grip arrière, discrétion des logos
  • étanchéité pratique en extérieur
  • bonne ergonomie de la navigation, réglages complets, tactile très efficace
  • processeur très rapide, mémoire interne étendue
  • qualité de l'éclairage intégré, réglage avec le doigt, mode automatique excellent
  • polices nombreuses, gestion des césures, qualité des réglages typographiques
  • ajout de polices possible
  • dictionnaire Larousse et dictionnaires de traductions intégrés
  • fonctions annotations, lecture sociale Reading Life, Pocket
  • librairie associée avec catalogue Kobo/ Fnac très étendu, bientôt Overdrive ?
  • accès possibles à des clouds type Dropbox ou Hubic
  • mises à jours logiciel fréquentes

Les moins:

  • malgré finesse et légèreté, format peu pratique pour un usage nomade
  • prix un peu élevé qui rebutera certains
  • flash noir limité à 6 pages seulement, dommage
  • pas de grossissement pinch and zoom
  • pas de possibilités d'annotations avec stylet
  • gestion très décevante du PDF pour ce format d'écran
  • pas d'audio, text-to-speech
  • pas d'emplacement carte micro SD
  • réserve sur la lecture de fichiers ePub hors environnement Kobo/ Fnac

Je remercie l'équipe de Kobo France de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici (ou avec le tag TestAldus) ainsi que sur la page Pinterest. Ceci est mon 46ème test sur le blog. N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ci-dessous pour vous rendre compte. J'ajoute également les excellentes vidéos chez nos amis de GoodeReader et Lesen.net. Autre test avec des données comparatives intéressantes, celui de Allesebook.de.

PS: je ferais un billet supplémentaire la semaine prochaine sur la gestion des fichiers PDF avec quelques exemples.

100_0895 100_0896

 

 

 

 

 

 

 

 

100_0897 100_0898

 

 

 

 

 

 

 

100_0899 100_0900

 

 

 

 

 

 

 

100_0901 100_0902 100_0903

 

 

 

 

 

 

100_0905 100_0906

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Kobo Touch 2, Aura H2O et Aura One.

100_0911

 Aura H2O et Aura One, puis Touch 2 et Aura One.

100_0912 100_0913

 


Fnac : Kobo Aura One et Aura Edition 2 en pré-commande

KoboauraoneLes deux nouveaux modèles de liseuses chez Kobo sont apparus en pré-commande sur le site de la Fnac. La grande Kobo Aura One au prix de 229,99€ et la Kobo Aura Edition 2 à 129,99€. Les livraisons sont prévues à partir du 1 septembre. J'ai eu confirmation que la Kobo Glo HD restait pour l'instant dans la gamme en France mais avait vocation à sortir à terme. Le challenge est à relever pour la liseuse 6 pouces tant la Glo HD est excellente, à suivre...


Kobo : un nouveau Kobo Aura Edition 2

KoboauraEn plus du grand Kobo Aura One, Kobo a profité de la journée d'hier pour annoncer un nouveau modèle Aura Edition 2 en complément du Kobo Glo HD. On ne sait pas si un remplacement sera effectif ou pas. Une différence de 10€ seulement pour l'instant entre les deux modèles aux Etats-Unis. Nous verrons en France. Kobo nous a déjà habitué à des gammes différentes par pays. La version 1 de l'Aura était sortie en 2013 et n'avait pas forcément convaincu par rapport aux modèles Glo et Glo HD depuis. Il revient donc avec une nouvelle génération au sein d'une gamme renouvelée, logique.

Le Kobo Aura Edition 2 est donc un modèle de milieu de gamme en e-Ink Carta, résolution à 1024 X 768, 212 dpi. Nouveau design, pas d'écran bord à bord comme le montre la vidéo (personnellement je préfère), l'éclairage intégré a été revu. 4 GB de mémoire interne, pas d'extension possible. Le design a été complètement revu donc, bouton au dos, nouveau grip, similaire au grand Aura One. Joint les spécifications officielles:

Ecran 6” E Ink Carta HD tactile, résolution 1024 x 768, 212 dpi

  • 159 x 113 x 8.5 mm, 180g
  • 4 GB de mémoire interne, équivalent de 3,000 eBooks
  • Eclairage intégré ComfortLight
  • typo: 11 polices et plus de 50 styles; réglage graisse et épaisseur.
  • 14 formats supportés (EPUB, EPUB3, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR)
  • Wi Fi 802.11 b/g/n, pas de micro USB
  • batterie 2 mois de charge

Le Kobo Aura Edition 2 devrait être disponible en pré-commande à partir du 30 août prochain au prix de 129,99€. On surveillera les pages sur le site de la Fnac avec la confirmation de la gamme complète prévue en France. 


Kobo Aura One : la liseuse haut de gamme ultime ?

KoboauraonePrésentation officielle à la presse aujourd'hui du nouveau Kobo Aura One. Tout simplement la plus grande liseuse avec la dernière technologie d'encre électronique sur le marché à la rentrée, une grande première puisque c'est la première fois qu'un écran en eInk Carta sera installé sur une dalle de cette taille. La différence du format 7,8 pouces est bien sûr impressionnante par rapport aux traditionnels 6 pouces (voir la photo avec le Kindle PaperWhite). C'est vraiment le nouveau pari que fait Kobo par rapport à Amazon sur le haut de gamme. Je retiens également la très grande finesse (6,9mm) et le poids réduit (230g). Kobo annonce aussi sur ce modèle un réglage particulier pour atténuer la lumière bleue de l'éclairage intégré la nuit. Joint les spécifications officielles:

Ecran 7.8” E Ink Carta HD tactile, résolution 1872 x 1404, 300 dpi

  • 195.1 x 138.5 x 6.9 mm, 230g
  • 8 GB de mémoire interne, équivalent de 6,000 eBooks
  • Eclairage intégré ComfortLight PRO – réduction de l'exposition à la lumière bleue, plus de confort en vision nocturne
  • typo: 11 polices et plus de 50 styles; réglage graisse et épaisseur.
  • 14 formats supportés (EPUB, EPUB3, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR)
  • Wi Fi 802.11 b/g/n, micro USB
  • batterie 1 mois de charge
  • étanchéité : IPX8 waterproof rating (plus de 60 minutes à 2 mètres d'eau) 

Le prix est confirmé à 229€, ce Kobo Aura One devrait être disponible le 6 septembre prochain en France, la Fnac toujours le partenaire privilégié de Kobo. Le Kindle Oasis d'Amazon bloqué à 6 pouces et surtout avec son prix à 289,90€ risque bien de faire pale figure. Une première vidéo sur CNet pour le découvrir. Alors, cette Kobo Aura One en liseuse ultime?

Kobo-aura-one-04
 


Un Kobo Aura One pour très bientôt

Kobo-aura-oneCe ne sont désormais plus de simples rumeurs. Un nouveau Kobo Aura One devrait être annoncé dans les jours qui viennent chez le fabricant Kobo. Un grand modèle qui va remplacer le Kobo Aura H2O. Un écran plus grand, 7,8 pouces contre 6,8 pour son prédécesseur. Kobo fait le pari de la taille face à la concurrence. C'est la taille de l'iPad Mini. Les spécifications et des premières photos sont apparues chez un revendeur aux Pays-Bas, relayées par le forum Mobileread. Une superbe dalle pour l'écran, un nouveau design, un nouveau grip au dos. Un modèle haut de gamme pour les amateurs exigeants. Pas de solaire, dommage. Prix à 229€ selon les premières annonces. Il sera bien entendu vendu principalement à la Fnac dans notre pays.

Voici les spécifications de ce nouveau modèle :

- Ecran 7.8 pouces E Ink Carta HD, tactile
- Résolution 1872 x 1404 pixels, 300 dpi

Dimensions et poids
- 195.1 x 138.5 x 6.9 mm
- Poids 252 g
Connectivité
- Wi-Fi 802.11
- Micro USB
Eclairage intégré
- Comfort Light Advanced Technology
Mémoire
- 512 MB RAM
- 8 GB of memory
Batterie
- Approximativement 1 mois
Etanchéité
- Waterproof


Kobo Glo HD sans doute remplacée à la rentrée

Kobo-glo-hd-4La Kobo Glo HD ne devrait pas faire l'hiver. La liseuse sortie au printemps 2015 devrait être remplacé dans une nouvelle gamme à l'automne chez Kobo. Un nouveau modèle Kobo Aura One au format 7,8 pouces mais aussi un autre en 6 pouces. Quelles nouvelles fonctionnalités? Je verrais bien le recours à l'énergie solaire venir chez Kobo. J'espère aussi que la qualité des plastiques sera amélioré pour ces modèles dans la gamme supérieure (via GoodeReader).

PS: pour preuve une très grosse promotion en ce moment de la Kobo Glo HD vendue à 79,99€ à la Fnac. Une excellente façon de démarrer la lecture numérique à petit prix avec un modèle haut de gamme.


Kobo : un nouveau Kobo Aura One à l'automne

Kobo-logo-colorDes premiers signes pour un nouveau modèle chez Kobo baptisé Aura One. Les habituelles certifications FCC sont en cours. Cette liseuse serait au format 7,8 pouces. Un grand modèle qui manque pour l'instant dans la gamme Kobo. J'avais dit à la fin de l'année dernière que cette année 2016 serait l'année de nouveaux modèles en grand format. Le dernier semestre pourrait bien me donner raison, Kobo le premier à donner des signes en ce sens. Une autre liseuse 6 pouces serait aussi en préparation. L'automne devrait voir de belles surprises, à suivre... (via GoodeReader).


Royaume-Uni : Waterstone's rejoint Kobo

WaterstoneQuelques mois seulement après avoir quitté Amazon, la chaine de librairies britannique Waterstone's a annoncé qu'elle clôturait sa librairie numérique en propre pour rejoindre Kobo. Ultime péripétie d'une stratégie désastreuse, Waterstone's aurait pu jouer la carte Kobo depuis bien longtemps comme la Fnac en France. Le marché du livre numérique britannique traduit bien le vaste fiasco face à Amazon avec des acteurs incapables de s'organiser valablement. Espérons que cette nouvelle alliance redonnera un peu d'espoir à des éditeurs anglais bien inquiets. Il y a un an déjà, la situation n'a sans doute fait que s'empirer... (via TheBookSeller).


Kobo Touch 2.0 : test complet

100_0852Avec un peu de retard, je vous propose un test complet du nouveau modèle d'entrée de gamme chez Kobo, le Kobo Touch 2.0. Sorti à l'automne dernier, il vient remplacer la liseuse la plus vendue à ce jour chez Kobo, la Kobo Touch. Un modèle bien connu chez nous depuis quatre ans puisque c'est celui qui avait accompagné l'arrivée de Kobo en France avec le partenariat avec la Fnac à l'automne 2011, l'année de l'arrivée du Kindle d'Amazon et du démarrage du marché français (revoir mon test ici). La Fnac doit beaucoup à ce Kobo Touch qui l'avait propulsée avec succès sur le marché du format numérique. Même si Kobo a ouvert sa distribution vers d'autres enseignes, le rapport reste étroit avec la Fnac, Kobo souvent assimilé à la "liseuse de la Fnac". Toujours proposée au fil des années, il était désormais temps de renouveller cette liseuse d'entrée de gamme avec une version 2.0. C'est chose faite. Disponible depuis l'automne donc, elle est vendu à la Fnac au prix de 89,90€ et chez d'autres distributeurs, pas d'exclusivité désormais. Le Kobo Touch 2.0 s'inscrit dans une gamme complète des Kobo. Avec les Kobo Glo HD et Kobo Aura H2O, c'est aujourd'hui trois modèles qui sont proposés en France avec des prix allant de 89,90€ à 179,99€. Je rappelle mes deux tests réalisés sur ses deux grands frères, Kobo Glo HD et Kobo Aura H2O.

Le Kobo Touch était un excellent modèle, sans doute le meilleur modèle d'entrée de gamme sur la place à la fois pour la qualité des matériaux, sa robustesse et l'évolution du software au fil des années. Le challenge était élevé de le remplacer pour continuer à séduire beaucoup de primo lecteurs qui ne recherchent pas forcément trop de fonctionnalités mais plus le petit prix pour démarrer la lecture numérique. Mais le prix n'est pas le seul argument comme nous allons le voir. Ce Kobo Touch 2.0 est proposé en un seul coloris noir, voir les spécifications sur le site de Kobo. Le Kobo Touch 2.0 est-il le digne successeur du Kobo Touch? C'est parti pour un tour complet du modèle:

Prise en main: Côté packaging, pas grand chose à dire. Une traditionnelle boite cloche de qualité, bien résistante. A l'intérieur, un cordon usb, un mode d'emploi très bien fait. Première prise en main du Kobo extrêmement agréable alliant à la fois compacité, légèreté (185g). Un modèle 6 pouces avec un aspect pratique indéniable dans les poches ou le sac à main.

Côté design c'est très réussi. C'est exactement le même que celui du Kobo Glo HD qui avait été revu à l'époque. Un modèle tout en rondeurs (aucuns angles vifs), des côtés juste suffisamment larges pour la taille des pouces, une excellente prise en main. Légèreté, Kobo n'a pas fait le choix de la finesse à tout prix comme d'autres, mais cela n'a aucune conséquence à mon sens, quelques millimètres de plus ou de moins. Le choix de plastiques mat, qui ne sont pas sensibles aux traces de doigts, est excellent. Même si ce ne sont pas des plastiques de qualité supérieure (comme sur l'ancien Kobo Touch, peut-être un peu moins robuste à l'usage), ce n'est pas très génant. Au dos on ne retrouve pas sur ce modèle la matière plastique grainelée et caoutchoutée très réussie du Kobo Glo HD. C'est un peu dommage, un peu mesquin pour l'économie de prix. Un plastique grainé seul mais sans effet caoutchouc. J'apprécie également la grande discrétion du logo Kobo en bas. Au dos un grand logo Kobo discret également et l'apparition d'un logo Rakuten en bas. Rakuten impose peu à peu sa marque.

Petit détail aussi, même remarque que sur les Kobo Aura H2O et Kobo Glo HD, l'écran est entouré d'un très léger bord plastique brillant qui attire les reflets surtout en lumière artificielle; dommage de ne pas avoir opté pour un plastique mat. Avec l'absence de la matière au dos, c'est bien les seuls bémols de l'appareil s'il faut en trouver. Côté connectique, minimaliste. Un bouton marche/ arrêt en alu sur le dessus. Pas de surépaisseur, fonctionne à la pression très bien avec le doigt. En bas sur le tranche, juste l'emplacement du cordon usb et un petit trou pour le reset. Pas d'emplacement pour une carte micro SD. Pour maintenir un prix compétitif, Kobo a sacrifié cet aspect. Personnellement je ne trouve pas cela très grave tant la mémoire embarquée de 4Go permet déjà de disposer de plusieurs milliers de livres. Pour les autres, on utilisera aisément un cloud personnel.

Comme pour les autres modèles, Kobo en finit désormais avec la dalle bord à bord qu'il avait adopté pour le Kobo Aura. Une très bonne chose je trouve que ce retour à une dalle classique sans surépaisseur apporte la meilleure lisibilité possible. Les mêmes choix chez Amazon pour ses Kindle Paperwhite et Voyage ou pour PocketBook pour ses Touch Lux 3 et Sense. Personnellement, je préfère. Ne pas céder au "marketing tablette" mais à celui du confort sans reflets et à la qualité de la lisibilité.

Si le Kobo Glo HD embarque un écran en eInk Carta (le meilleur de la technologie chez eInk), ce mdèle Kobo Touch 2.0 dispose lui d'un écran en eInk Pearl de dernière fabrication. Entrée de gamme oblige du côté du prix, c'est le cas chez tous les fabricants. Malgré cela, le contraste de la série est excellent. Vraiment rien à redire, avec des noirs puissants et un fond d'écran très clair. Vous verrez en bas de l'article la comparaison entre ce Kobo Touch 2.0 et le grand Kobo Aura H2O (écran eInk Carta), la différence est toute relative, qui plus est quand vous ne les avez pas l'un à côté de l'autre. Réussite donc. Jusqu'à 6 pages sans flash noir, c'est absolument impeccable. Comme d'habitude on peut regretter que Kobo n'aille toujours pas au-delà de ces 6 pages dans les réglages, personnellement 10/15 pages me semble un pré-requis chez les fabricants aujourd'hui. Pas d'éclairage intégré sur ce modèle basique mais un excellent écran. L'appréciation générale est excellente.

Navigation: Comme pour le Kobo Glo HD, je reprend les éléments puisqu'ils se révèlent identiques. Allumage très rapide, 15/20 secondes à partir du mode éteint, 2 secondes seulement à partir du mode veille que l'on privilégiera bien entendu au quotidien. On passe du mode éteint/ veille avec un temps prolongé avec le bouton en haut. Page d'accueil classique désormais sur tous les modèles Kobo avec tout un tas de briques. On retrouve la même navigation que sur les autres modèles, les mises à jours se font très régulièrement. Livre ouvert, derniers livres téléchargés, bibliothèques, recommandations avec l'accès à la librairie par le wifi. Toutes les dernières actions disponibles en un seul coup d'oeil. Kobo met aussi en valeur les statistiques "Reading Life". Ceux ou celles qui les utilisent beaucoup seront contents de les retrouver. Pour les autres qui n'en ont pas grand chose à faire comme moi, c'est une déception de les voir toujours ainsi encombrer la page d'accueil mais on peut les enlever, paramétrage dans les menus.

Comme pour les autres modèles Kobo, on retrouvera la navigation générale bien connue au fil des mises à jours. Les nouveaux venus chez Kobo se familiariseront très vite. On accède rapidement à sa bibliothèque avec un défilement sous forme de barre en bas. Très pratique. Affichage possible sous forme de listes également. A signaler aussi que l'on peut créer ses propres étagères de livres en choisissant ses propres thèmes. Pour la navigation, un mode tactile très efficace, une très bonne rapidité des pages avec un processeur puissant de 1 Ghz désormais classique. J'ai été surpris par l'excellente réactivité. 4 Go de mémoire, de quoi voir venir même sans l'ajout de la carte micro SD. Pour le défilement des pages comme tous les Kobo, on peut frotter la surface légèrement mais aussi simplement toucher le bord droit ou gauche, un détail mais très agréable à l'utilisation. Si on touche le milieu de la page, on accède directement à des propositions de réglages. Navigation dans le livre (table des matières, annotations, recherche, définition et traduction), avancement rapide dans les pages, changement des polices et paramètres. Une déception toujours chez Kobo c'est l'absence du réglage de la grosseur des caractères sur un mode pinch and zoom très pratique avec les doigts comme chez PocketBook, dommage, seul bémol.

Toutes les annotations/ surlignages que vous aurez pu faire seront sauvegardées. Attention, pas d'utilisation possible de stylet. Un dictionnaire Larousse est intégré quand vous laissez votre doigt sur un mot sélectionné. Il y a aussi des dictionnaires de traduction intégrés, à sélectionner au choix. Changement de polices maintenant. Dix polices au total ont été embarquées, les meilleures restant Amasis, Caecilia et Malabar, mais il est aussi possible d'en télécharger d'autres dans un dossier fonts à créer très facilement. Taille des polices, interlignage, marge et justification se règlent avec des barres de défilement, bien pensées. Vous pouvez revenir à tout moment sur le document par défaut qu'aura choisi l'éditeur. Dans les paramètres avancés, on peut régler le rafraichissement des pages de 1 à 6 pages pour éviter le flash noir, ce que je vous conseille absolument de faire à 6 pages pour l'oublier. Dommage de ne pas proposer plus, je l'ai dit plus haut. Un effort Kobo. Pour les polices embarquées, la gestion des césures est assurée. Beaucoup de soin toujours sur la gestion de la typographie, marges, interlignage, fonctions avancées pour contrôler la graisse du caractère avec une prévisualisation. Elle reste néanmoins quelquefois toujours imparfaite, beaucoup de livres achetés étant bloqués dans les choix de marges, d'interlignage. A signaler également l'excellent Pocket pour récupérer des flux d'articles, un très bon complément avec le web.

Un mot sur la lecture de PDF qui reste un aspect très relatif sur des liseuses au format 6 pouces, des modèles fondamentalement orientés pour lire du format ePub. Une navigation bien faite au doigt avec un repère visuel de la zone de l'écran concerné. La réactivité est bonne même avec des documents aux poids importants. Pour les PDF, le pinch and zoom fonctionne avec efficacité, on se ballade dans le texte facilement. De vos documents word vous ferez des documents PDF avant de les importer, bien pratique. Si vous avez même une bonne vue, la lecture plein écran sera possible. Par contre le mode "reflowable" n'est toujours pas au niveau atteint par Sony à l'époque. Kobo ne semble pas se concentrer sur cet aspect. Une gestion PDF acceptable mais sans en faire plus, pas très grave à mon sens sur du 6 pouces, un peu plus dommage au-delà.

En résumé sur l'ergonomie générale, ce Kobo Touch 2.0 se révèle d'une navigation et d'une qualité de lecture remarquable, pas grand chose pour le prendre en défaut. L'univers du sofware Kobo est un vrai atout, ce modèle comme les autres, et il s'améliore régulièrement.

Accès wifi: Evidemment, le Kobo Touch 2.0, comme les autres modèles de la gamme Kobo, tire toute sa facilité d'utilisation avec la librairie numérique de Kobo/ Fnac. Une fois que vous aurez paramétré votre accès wifi, vous disposez du catalogue très étendu avec une interface assez réduite dans les choix mais relativement efficace pour trouver des livres. Vous pouvez aussi facilement accéder à des débuts de livres à télécharger. On regrettera sur cette librairie gérée par Kobo l'absence de livres sans DRM avec un seul tatouage numérique proposés par beaucoup d'éditeurs. Bien dommage, on aura tendance à s'orienter chez d'autres libraires. Autre fonction intéressante si vous souhaitez partager vos lectures, c'est une fonction sociale Reading Life qui vous permet de synchroniser votre compte Facebook. En ce qui concerne le navigateur web, il existe bien, il est bien planqué dans les suppléments. Comme d'habitude sur les liseuses, une fonction relativement accessoire. Il vous permettra de récupérer des flux rss, des livres gratuits mais pas de gérer un achat de manière satisfaisante. Si vous voulez acheter ailleurs qu'à la Fnac ou sur Kobo, il faudra le faire depuis l'ordinateur par les dossiers. L'accès à des clouds type Dropbox se fait parfaitement bien, je vous invite à essayer pour gérer votre bibliothèque. Pas grand chose à dire côté autonomie, 1 à 2 mois (utilisation intense du wifi ou pas) sur le papier ne change pas grand chose sur le fond tant les liseuses sont des monstres d'autonomie par rapport à nos autres ustensiles électroniques quotidiens.

Je voudrais signaler également un aspect important à tenir compte si vous ne voulez pas forcément acheter des livres à la Fnac ou sur le store de Kobo. En effet, Kobo apporte aux fichiers des éditeurs un traitement particulier. La mise en page des ePubs qui ne passent pas par Kobo n'est pas optimisé pour les liseuses de la marque. En plus de l'absence de titres courants en tête de page (le blanc est du coup un peu réduit), le blanc de pied n'est jamais constant d'une page à l'autre au fil de la lecture. C'est particulièrement inconfortable, cela se ballade constamment. Vous verrez deux photos de pages en bas du billet. Ce sera le cas aussi pour des livres numériques que vous pourrez emprunter en bibliothèque. C'est une réserve qui est valable pour tous les modèles Kobo. C'est vraiment dommage.

Verdict: Au final, le Kobo Touch 2.0 se révèle à la hauteur des attentes, un digne successeur du Kobo Touch. Design et matières réussies (dommage pour le dos en grip), légèreté, un bel écran eInk Pearl, rapidité, qualité du software, une excellente petite liseuse que vous adopterez rapidement et pour longtemps. De belles et nombreuses heures de lectures en perspective. Le rapport qualité/prix me semble quand même un peu en deçà avec un prix de 89,90€ que je juge un peu cher. Le juste prix par rapport au Kobo Glo HD, qui dispose de fonctionnalités supplémentaires, à 129,90€ me semblerait plutôt devoir être à 79,90€. Cela d'autant plus que Kobo pratiquement régulièrement des promotions sur le Kobo Glo HD dans les enseignes (couverture offerte). Du coup, je vous conseille le Kobo Glo HD bien évidemment. Je soupçonne Kobo de volontairement vous inciter à acheter le modèle au-dessus. Malgré cela, je considère ce Kobo Touch 2.0 comme le meilleur choix du marché à ce niveau de prix (à la réserve de vous fournir chez Kobo/ Fnac), surtout si vous n'êtes pas du tout intéressé par l'éclairage intégré. C'est un modèle absolument idéal pour démarrer à petit prix. Comme d'habitude, je vous invite à aller le prendre en main en magasin. Bonnes lectures !

Les plus:

  • écran eInk Pearl de belle qualité, belle définition et contraste
  • excellent design et finition générale, prise en main parfaite
  • qualités des plastiques, légèreté, discrétion des logos
  • bonne ergonomie de la navigation, réglages complets, tactile très efficace
  • processeur très rapide
  • flash noir débrayable, 6 pages seulement, dommage
  • polices nombreuses, gestion des césures
  • ajout de polices possible
  • dictionnaire Larousse et dictionnaires de traductions intégrés
  • fonctions annotations, lecture sociale Reading Life, Pocket
  • librairie associée avec catalogue Kobo/ Fnac très étendu
  • accès possibles à des clouds type Dropbox ou Hubic
  • mises à jours logiciel fréquentes

Les moins:

  • petit bord plastique brillant qui entoure l'écran
  • pas de revêtement grip au dos
  • pas de grossissement pinch and zoom
  • pas de possibilités d'annotations avec stylet
  • gestion moyenne du PDF
  • pas d'audio, text-to-speech
  • pas d'emplacement carte micro SD
  • prix un peu élevé pour l'entrée de gamme
  • réserve sur la lecture de fichiers ePub hors environnement Kobo/ Fnac

Je remercie l'équipe de Kobo France de m'avoir permis ce test.

Comme d'habitude, vous pourrez retrouver l'ensemble de mes tests ici, ainsi que sur la page Pinterest. Ceci est mon 45ème test sur le blog. N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ci-dessous pour vous rendre compte.

100_0854 100_0855

 

 

 

 

 

 

 

100_0856 100_0857

 

 

 

 

 

 

 

 

100_0858 100_0859

 

 

 

 

 

 

 

100_0860 100_0862

 

 

 

 

 

 

 

100_0863 100_0864


Fnac : le Kindle bientôt chassé de chez Darty ?

FnacdartyDarty est finalement repris par la Fnac aujourd'hui après un combat mené de haute lutte avec le propriétaire de Conforama, le groupe sud-africain Steinhoff. Même si elle est bien entendu à la marge dans la stratégie de fondation du nouveau groupe, il va être intéressant de voir l'évolution côté liseuses. Un élément symboliquement très significatif puisque Darty est depuis de longue date la seule enseigne physique en France à donner une visibilité en magasin au Kindle d'Amazon (octobre 2012). Un aspect qui ne dérange guère Darty puisque que celui-ci ne propose pas de librairie numérique. Il en est tout autrement bien entendu du côté de la Fnac qui a un partenariat avec Kobo sur la vente de liseuses et de livres numériques.

L'objectif de la Fnac avec le rachat de Darty est de rivaliser plus fortement avec Amazon avec au total 330 boutiques en France, environ 250 à l'étranger, 27.000 collaborateurs pour un chiffre d'affaires cumulé de 7 milliards d'euros. On voit mal continuer le paradoxe pour le client d'acheter un Kindle chez Darty avec l'impossibilité de se fournir en livres dans le nouveau groupe leader lui-même dans l'offre culturelle. On rappellera qu'Amazon et Fnac/ Kobo sont les leaders du marché français du livre numérique avec sans doute plus des deux tiers de parts de marché à eux trois. Une rivalité qui va être redoublée demain. Autre élément et pas des moindres, ce nouveau groupe Fnac/ Darty devient le deuxième acteur du e-commerce dans l'hexagone derrière Amazon. Avec un Kobo possédé par le géant asiatique du e-commerce Rakuten (PriceMinister), Kobo est-il encore le partenaire idéal du nouveau groupe? Pas sûr. Décidément, ce rachat de Darty par la Fnac risque bien de rebattre les cartes dans le paysage du livre numérique français. A suivre...


Liseuses : quelles nouvelles améliorations?

Kobo-glo-hd-franceAvant les annonces Amazon et Kobo dans les prochaines semaines, que peut-on attendre sur de nouveaux modèles aujourd'hui en 2016, alors qu'Amazon présentera, excusez du peu, sa 8ème génération de liseuses Kindle? Un petit tour d'horizon que je vous propose aujourd'hui, il n'est bien entendu pas exhaustif:

  • le format: le marché s'est orienté depuis plusieurs années essentiellement sur les modèles 6 pouces. Plus petit je ne pense pas, ce n'est pas une orientation qui va revenir. Surtout que les 6 pouces peuvent être désormais très compacts avec une surface exceptionnelle consacrée à l'écran. Plus grands en revanche, beaucoup de lecteurs attendent des développement avec des innovations. Des écrans intermédiaires 6,8 ou 7 pouces? Pour moi le 8 pouces serait un minimum avec bien sûr le 13,3 pouces (équivalent A4) qui viendra en son temps soyons-en sûr au niveau du grand public.
  • l'écran: l'eInk Carta, la dernière génération en production  de masse chez eInk, est désormais le standard du marché. Il pourrait éventuellement être remplacé par d'autres écrans sur des modèles évolués haut de gamme pour Amazon qui garde la main chez eInk du fait de son leadership. Hormis l'amélioration constante du contraste, c'est la suppression du flash noir qui reste un chantier ouvert.
  • la batterie: si 1 à 2 mois sont les autonomies standards sur le marché des liseuses, on pense bien entendu au développement de l'énergie solaire sans retour à la prise. Bookeen a initié le mouvement dans ses annonces, Amazon ou d'autres pourraient aussi avancer. Un vrai plus pour les lecteurs je trouve.
  • les fonctionnalités: certaines pourraient être généralisées comme le réglage de la lumière sur l'écran (Kobo), le réglage du grossissement de la typo avec les doigts, la généralisation de l'accès 3G pour un accès plus facile aux librairies, l'accès plus facile à des clouds bibliothèques, le retour du text-to-speech avec l'audio, de l'annotation au stylet avec un niveau plus rapide, ce sont les sujets qui me viennent à l'idée.
  • le design: les couvertures intégrées (ou aimantées) ont été développées par certains fabricants comme PocketBook, cela pourrait en inspirer d'autres. Personnellement j'aime beaucoup, c'est très pratique.
  • la couleur: nous pensons tous aux liseuses avec des écrans couleur. Même si Amazon pourrait bien créer la surprise avec sa technologie LiquaVista bien discrète depuis des années, cela me parait encore prématuré. Mais elle viendra un jour...

Alors sur quoi avanceront Amazon et Kobo dans les prochaines semaines? Faites vos jeux, les paris sont ouverts. N'hésitez-pas à me donner vos commentaires sur les améliorations que vous souhaiteriez.


Kobo : une nouvelle liseuse pour fin mai ?

KoboDes rumeurs autour d'une nouvelle liseuse pour fin mai chez Kobo. C'est le site américain GoodeReader, toujours bien informé, qui l'annonce. A quoi s'attendre? Peut-être bien une série spécifiquement pour la fête des mères avec des écrans en eInk Carta. L'actuel modèle de base, le Kobo Touch 2.0 dispose en effet d'un écran de génération précédente en eInk Pearl. Il est vendu 90€. Un écart de prix de 40€ seulement avec le Kobo Glo HD (eInk Carta et éclairage intégré) pas très légitime pour une génération précédente d'écran. Ce nouveau modèle pourrait soit remplacer le Kobo Touch 2.0 purement et simplement, soit s'intégrer dans la gamme en conservant l'actuel Kobo Touch 2.0 avec une baisse de prix autour de 70€ sur celui-ci pour concurrencer Amazon à ce niveau de prix. Ce printemps pourrait servir de test pour Kobo. Personnellement je verrais plutôt la première solution, ne nous leurrons pas l'eInk Pearl ne survivra pas dans les différentes gammes des fabricants à 2016. A suivre...


Kobo confirme le succès des liseuses

TamblynLa majorité des ventes de livres numériques se font toujours du côté des liseuses. C'est ce qu'a réaffirmé Michael Tamblyn, le PDG de Kobo, dans une récente interview à Publishing Perspectives. Ce sont aussi des clients plus fidèles dans le temps, il détaille même le lectorat type. Il a aussi révélé que la stabilisation des prix et la préférence pour des modèles avec des fonctionnalités évoluées par les utilisateurs rendent les ventes des seules liseuses profitables pour Kobo en 2015. Un pari qui était loin d'être gagné il y a quelques années avec la dégringolade des prix imposée par Amazon.