5 notes dans la catégorie "Proust"

Du côté de chez Swann : une édition numérique enrichie

Capture decran 2013-11-14 11.56.17En ce mois de novembre avec la commémoration du centenaire de la publication du premier volume de l'oeuvre de Marcel Proust, à signaler une édition numérique de "Du côté de chez Swann", qui offre la particularité de présenter le texte intégral indexé avec, en parallèle, un cahier multimédia richement illustré de photographies d'époque, de peintures, d'extraits musicaux ou de lectures audio. Les résumés indexés permettent de naviguer aisément et de retrouver précisément un passage. Le lecteur dispose également d'une chronologie de l'auteur et de l'œuvre, d'un glossaire et d'une bibliographie.

Détails de l'ibook (bientôt disponible sur iPad et Mac OS X Mavericks)

  • Texte intégral
  • Mise en page fixe et flottante
  • Surlignage, annotation, copier/coller, export par mail, partage sur les réseaux sociaux
  • Recherche plein texte
  • Cahier multimédia comportant près de 150 illustrations visuelles et sonores avec extraits du texte de Proust en correspondance
  • Frise chronologique en 3D de la vie de l'auteur et de la chronologie du récit
  • Glossaire
  • Bibliographie avec liens directs pour télécharger des extraits ou acheter les ouvrages répertoriés

L'édition numérique est actuellement finalisée et se trouve en attente de commercialisation. Plus de détails ici. L'auteur cherche désormais des lecteurs, étudiants, professeurs, bibliothécaires, souhaitant évaluer et corriger cette version complète et fonctionnelle.
Je vous invite à vous rapprocher de lui. Il tient à disposition des personnes intéressées le fichier ibooks compatible tout iPad et Mac OS 10.9.

Envoi du lien de téléchargement sur simple demande motivée à philippe@liseurs.com

Si vous êtes éditeur ou distributeur de livres numériques enrichis sur d'autres plateformes, vous pouvez également le contacter pour une éventuelle collaboration.


Antoine Compagnon: Proust dans l'univers numérique

CompagnonPassionnante conférence "L'oeuvre et l'auteur à l'heure du numérique" d'Antoine Compagnon qui a eu lieu en novembre dernier à la BNF et au Cnam. Il nous parle de l'oeuvre de Marcel Proust et sa destinée dans l'univers numérique. A retrouver sur le site "Les Rendez-vous des Lettres" d'Eduscol, ne pas perdre l'url ici. Il fait référence au site Gutenberg et à de multiples autres éditions numériques; pour compléter, à signaler une excellente édition complète gratuite sur la BEQ disponible ici, qui mentionne parfaitement la source du texte proposé.

PS: deux autres interventions à signaler, celles de Milad Doueihi et Frédéric Kaplan ici. Il y en a bien d'autres aussi durant ces trois journées.


Pratiques et bonheurs de lectures

"Billet envoyé par Thierry Berton, lecteur:"

Pour illustrer les bienfaits de la lecture sur tablette numérique, voici quelques lignes rédigées il y a quelques temps, en espérant que tout cela incitera nos éditeurs de France et de Navarre, comme par exemple M. Gallimard, de tester la chose, de prendre en main ces objets étranges, et de découvrir un plaisir nouveau dans la découverte de nombre de textes.

Voici quelques considérations d'ordre général.

1. Saint-Simon: Je n'avais jusqu'à présent jamais lu une seule ligne de Saint-Simon. Je me souviens que nous avions à la maison une intégrale de belle facture, que mon père lisait de temps en temps, dorée sur tranche, cuir, avec des gravures en couleur que je regardais surtout. Il y a bien eu un volume en poche, plus tard, mais que je n'ai jamais vraiment lu, tant le texte, sa mise en page était oppressante, touffue et indigeste. Mais il a fallu, sans doute des années de maturation aussi, mais surtout le format électronique, et l'existence des tablettes de lecture, pour rendre ce texte intéressant, voire même passionnant. Pour Saint-Simon, je crois que je vais privilégier le petit écran de 5 pouces de mon EZ Reader Astak. Le texte s'y prête. Le Verbe de Saint-Simon, la chronique d'un journaliste génial et assidu, l'effervescence de sa pensée et de ses écrits, permettent une lecture au creux de la main (= écran 5 pouces).

2. Proust: par contre, la complexité de Proust, la richesse infinie aussi, me semblent dédiées aux écrans plus larges, comme celui de l'Iliad (8.1 pouces). Là, dans ce grand format, on ouvre le texte, ou lui offre de l'espace, une bordure blanche, un texte pdf en majesté, le plaisir tout nouveau et inédit d'une présentation luxueuse. En effet, c'est là le support idéal qui me permettra de dépasser sans aucun doute les premières 200 à 300 pages. Maturité sans doute là encore, qui me permet de mieux appréhender et vibrer avec les tonalités multicolores et multi-sonores du Verbe proustien, mais aussi importance primordiale pour moi de la mise en page et en espace. Même l'édition de la Pléiade apporte cette impression d'étouffement et d'oppression, tant le texte est ici aligné au plus près, au plus dense, occupant la totalité du papier bible. Il y a aussi cette édition intégrale, en un volume, aux éditions Quarto Gallimard :))), mais, si le livre est magnifique, il reste imposant, lourd et volumineux : il faut s'installer, s'attabler pour lire, comme on le ferait d'un travail, d'une tâche, d'une besogne. Quant aux éditions de poche, même constat: papier de mauvaise qualité, texte bien trop dense, et qui ne rend pas hommage à la splendeur des écrits de Proust. En somme, lire sur une tablette électronique, c'est bénéficier d'un outil presque pédagogique d'aide à la lecture. Avec l'espace ainsi retrouvé, la légèreté du lecteur, je vais enfin pouvoir me régaler de Proust, puisque la complexité des longues phrases se trouve comme portée et allégée par le confort de l'oeil, à l'aise vraiment, et toujours respirant à grandes bouffées.

3. Melville (Moby Dick): là encore, la tablette électronique permet une mise en page idéale, et qui surclasse toutes les éditions papier (j'en ai 4 : deux anciennes, avec illustration, mais lettres trop petites, et texte trop oppressant et dense, plus en poche, mais là encore, mêmes problèmes, mêmes obstacles pour aller jusqu'au bout du livre). Ici, le lecteur de 5 pouces semble parfait: dans sa version ePub, c'est un régal.

Bonne lecture à tous.


Lire Proust sur le Sonyreader

100_5987 Lire Proust avec plusieurs milliers d'autres lecteurs. Je vous avais signalé au mois de juin dernier l'initiative de Véronique Aubouy sur le site LeBaiserdelaMatrice. Depuis ce week-end, c'est parti, vous pouvez participer à l'aventure, lire des pages de la Recherche, enregistrées dans l'environnement que vous vous serez choisi. Puisque la Librairie Gallimard ne propose pas encore l'édition de la Recherche sur le Sonyreader, je me suis essayé à trouver ce qui se faisait de mieux dans les sites gratuits. Le pire souvent, je vous fait grâce. Et, c'est du côté de la Bibliothèque électronique du Québec, qui vient de fêter ses dix années d'activité que j'ai trouvé une édition de grande qualité. L'édition complète d'"A la recherche du temps perdu" en 15 volumes; ils insistent sur le travail de numérisation. Une fois recadré en supprimant les marges inutiles, c'est absolument parfait, typo très agréable, justifié, respect du code typo, espaces insécables, espaces fines, un vrai travail professionnel. Ils arrivent maintenant à près de 1000 titres (soit 9 titres par mois). A l'exemple des Editions du Boucher, c'est pas la course à la masse critique, une vraie démarche éditoriale, le même souci de privilégier la qualité à la quantité... En attendant de posséder la version de la Pléiade des éditions Gallimard, c'est assurément ce que l'on trouve de meilleur sur le Sonyreader (et en PDF s'il vous plait). Bravo à nos amis québécois.

PS: je vous donne l'ensemble de la série : 01.pdf; 02.pdf; 03.pdf; 04.pdf; 05.pdf; 06.pdf; 07.pdf; 08.pdf; 09.pdf; 10.pdf; 11.pdf; 12.pdf; 13.pdf; 14.pdf; 15.pdf; Surlalecture.pdf