285 notes dans la catégorie "Tablette"

Tablettes : les petites mangent les grandes

TablettesElles n'ont plus la cote sous le sapin, la folie des tablettes semble passée. Plus fines, plus performantes, moins chères, rien n'y fait. D'après le cabinet américain IDC, les ventes mondiales de tablettes ont reculé pour la première fois depuis la création de ce marché en 2010, année de sortie du premier iPad d'Apple. IDC évalue la baisse à 3,2%, avec 76,1 millions d'unités vendues. Même pour Apple, leader avec 28,1% du marché, les ventes d'iPad ont reculé de 18% sur un an. Qui l'eut cru il y a seulement deux ans où les tablettes envahissaient toutes les tables des enseignes. Comme on le prévoyait un peu, les consommateurs ne s'équipent plus avec des matériels qui doublonnent. Exemple emblématique, la cannibalisation des ventes d'iPad, notamment par les plus grands smartphones dits "phablettes", une catégorie dans laquelle rentre le dernier iPhone 6 Plus d'Apple (via LSA).


Lecture numérique : les écrans troublent le sommeil

TablettesNouveaux résultats dans la revue de santé américaine PNAS sur les perturbations dans le sommeil liées à l'utilisation des écrans pour la lecture de livres numériques. La lumière bleue, -la longueur d'onde commune dans les smartphones, les tablettes et l'éclairage LED-, est en mesure de perturber l'horloge biologique et de ralentir ou d'empêcher la production de la mélatonine, l'hormone du sommeil. "L'utilisation de dispositifs émetteurs de lumière électroniques pour la lecture, de communication et de divertissement a fortement augmenté récemment et l'étude a révélé que l'utilisation de ces dispositifs avant le coucher prolonge le temps qu'il faut pour s'endormir, retarde l'horloge circadienne, supprime les niveaux du sommeil, réduit la quantité de production de l'hormone mélatonine, retarde le moment du sommeil paradoxal et réduit la vigilance le lendemain matin". De 12 personnes enfermées dans un laboratoire de sommeil pendant deux semaines, les chercheurs ont trouvé que la mélatonine a été réduite par la lecture d'un e-book, et les lecteurs ont pris plus de temps à s'endormir, eu moins de sommeil profond et étaient plus fatigués le lendemain matin par rapport à quand ils lisent un livre imprimé. Les résultats ont été observés après que les participants aient passé cinq jours à lire à partir d'un livre de poche et cinq jours à partir d'un iPad. Le professeur Charles Czeisler a déclaré sur le site de la BBC: "La lumière émise par la plupart des dispositifs brillent directement dans les yeux du lecteur, alors que d'un livre imprimé ou d'un Kindle, le lecteur n'est exposé qu'à la lumière réfléchie à partir de la page du livre". Revoir aussi ce billet publié par LeFigaro il y a plus de deux ans (via TheBookSeller).

PS: l'étude entend bien sous l'appellation LE-eReaders (Light-Emitting) des tablettes, en l'occurence des iPads d'Apple et non pas des liseuses avec un éclairage intégré.


L'iPad : une année 2015 en Annus Horribilis?

IpadOn croyait l'iPad d'Apple a tout jamais au firmament des ventes d'Apple il y a quelques années. Et si Apple ne pouvait plus compter sur l’iPad pour gagner de l’argent? Ce présage incroyable pourrait vite devenir réalité en 2015 selon certains analystes. Un marché des tablettes complètement saturé, des renouvellements qui ne se font pas avec des cycles de mises à jour plus lents que les smartphones. Peut-être même un besoin de recourir à une tablette qui se fait de moins en moins sentir pour le consommateur. A lire le billet du Monde Informatique.


La Souris Grise : un guide des meilleures applications pour les enfants

GuideUne vraie jungle pour se retrouver dans les stores d'applications où le meilleur côtoie bien souvent le pire. Bravo à La Souris Grise de nous proposer un guide sur les meilleures applications pour les enfants. Il est issu du travail de veille infatiguable mené depuis 4 ans par le magazine en ligne La Souris Grise. Ce guide propose une sélection de 120 applications belles et intelligentes, créatives et innovantes. Des QRCode à l'intérieur renvoient sur le site pour des détails complémentaires. Tous les détails ici. En vente sur le site de la Souris Grise au prix de 11,55€ (port compris). J'espère que nous retrouverons ce guide bientôt dans toutes les bonnes librairies! (via LudoMag, merci à Cédric).


Editions Plon : une application Retour en Absurdie

DegroodtLes Editions Plon et Amplibook proposent une application à partir du nouveau livre de Stéphane De Groodt Retour en absurdie, qui vient de paraître. L'idée est "d'établir une communication virale cross-media" autour du livre:

Grâce à cette application les lecteurs peuvent accéder aux premiers chapitres du livre sur leurs smartphones et tablettes. Si les premières pages du livre les séduisent, ils peuvent en partager automatiquement des extraits avec leurs amis sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Plus on partage, plus on débloque de chroniques.

Toujours le syndrome "Candy Crush", je vous dis!


Les enfants sur les tablettes?

TablettePremiers résultats d'une enquête sur les usages des enfants sur tablette. A l'occasion de l'espace "Connected Family by La Souris Grise de la Paris Games Week", La Souris Grise publie les premiers résultats de son étude "Les usages des enfants sur tablette", menée sur 800 familles équipées de tablette(s) à la maison.
On notera en particulier que presque 21% des enfants de l'échantillon sont dotés de leur propre tablette -8,8% des moins de 3 ans. 
Par ailleurs, si le jeu reste l'activité préférée des enfants, l'éducation et l'aide aux devoirs sont également très présents dans les usages. C'est ainsi que plus de 50% des enfants, tous âges confondus, utilisent également la tablette pour cette activité, la proportion atteignant 77,8% pour les plus de 12 ans. 
L'étude complète sortira le 13 novembre. Elle aborde, par tranches d'âges: les équipements, les contenus, les temps d'utilisation, le budget et la fréquence d'achat des parents et la lecture sur tablette. Les premiers chiffres sont accessibles ici.

Kobo arrête les tablettes

Kobo-arc-headerAu moment où Kobo sort un nouveau modèle de liseuse haut de gamme, les tablettes de sa gamme Arc (quatre modèles) ont du plomb dans l'aile. Un marché trop concurrentiel, impossible de suivre. Confirmation de la part du président de Kobo Michael Tamblyn hier à Franckurt, Kobo va arrêter sa gamme de tablettes Kobo Arc. Elles resteront vendues jusqu'à épuisement des stocks mais pas renouvellées. Celui-ci a expliqué que les tablettes ne sont plus une priorité pour l'entreprise. Au lieu de cela Kobo tournera son attention vers ses applications sur les matériels d'autres marques. "Nous avons remarqué que les gens étaient tout aussi heureux à lire au travers d'une application sur tous les appareils qu'à lire directement sur nos propres tablettes." Kobo suit en cela la même stratégie que Barnes and Noble qui a choisi d'arrêter ses propres tablettes cette année pour s'allier à Samsung aux Etats-Unis.
Kobo va maintenant tourner son attention sur le maintien des trois liseuses: Touch, Aura et Aura H2O récemment lancé. Malheureusement, les plans futurs ne comprennent pas un remplacement pour le Kobo Mini en 5 pouces, bien dommage. La Glo passerait elle aussi à la trappe, bien incompréhensible tant elle me parait supérieure à l'Aura qu'il faudra grandement améliorer. Les liseuses sont bien toujours au coeur de la stratégie de la marque pour convaincre de nouveaux lecteurs. J'ai tendance à dire, elle font très bien le job. Il y a quelques années les tablettes allaient soit-disant remplacer les liseuses... (via TheDigitalReader et TheBookSeller).


Youboox : 2ème anniversaire avec une nouvelle interface

YoubooxYouboox, la librairie numérique en streaming, a tout juste 2 ans cet automne. Elle en a profité pour refaire entièrement son interface pour naviguer dans la bibliothèque. On peut lire sur Youboox à partir de n’importe quelle connexion internet, c'est désormais possible grâce à la web-app disponible ici. De nouvelles fonctionnalités ont aussi été ajoutées dans les applications Apple ou Android à télécharger. Pas de nouveaux éditeurs qui restent très timides par rapport à ce type d'offre. On relevera par exemple seulement 4 titres de la rentrée littéraire chez Allary Editions, Au Diable Vauvert et Aux Forges de Vulcain. Youboox propose de la lecture sur tablettes et smartphones (pas de liseuses) avec un abonnement à 7,99€/ mois pour lire sans publicités.


Crak : tablettes à l'école, quels contenus?

CrakLes tablettes à l'école. On en est où? Le Crak organise la semaine prochaine le mercredi 24 septembre une journée de débats à l’Ecole de l’Image au 73 boulevard Saint-Marcel à Paris. Au-delà du déploiement des équipements dans les classes, de nouveaux usages et de nouvelles pédagogies naissent. L'objectif est de faire le point sur la question clé du numérique à l’école: le contenu. La présence d'Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat à l’économie numérique, cloturera la journée. Tous les détails ici.


La Souris qui raconte sort Mon Ami Crocodile

Ami crocodileRentrée chez notre amie Françoise de "La Souris qui raconte" qui nous propose un délicieux "Mon Ami Crocodile" pour les petits. A vos ordinateurs et tablettes! Comme d'habitude le premier épisode est gratuit et donne envie d'acheter l'histoire complète. Toujours beaucoup de soins dans les illustrations, les animations et les musiques.

PS: joint un petit tutoriel pour découvrir les livres sur tablettes.

Tutoriel du navigateur Photon from La souris qui raconte on Vimeo.


Tablettes : font-elles encore rêver?

TablettesLes tablettes sur la même pente que les netbooks? Simple crise de croissance ou début de la fin? Alors que s'ouvre l'IFA Berlin cette semaine, les interrogations sont dans toutes les têtes. On les disait installées à jamais, quelques années après leurs sorties le constat est bien là.  «Ce qui est certain, c’est que le marché est arrivé à un point charnière de son existence», affirme Jean-Philippe Bouchard, directeur tablettes chez IDC. L'institut a abaissé ses prévisions pour la seconde fois en quelques mois, estimant que la hausse des ventes de tablettes ne devrait finalement pas dépasser les 7% cette année, moitié moins que prévu.
Prises en sandwich entre les smartphones qui s’agrandissent en phablettes et les ordinateurs portables qui deviennent de plus en plus légers, les ventes de tablettes, longtemps exponentielles, s’essoufflent depuis quelques mois. Si les pays émergeants sont encore en phase d'acquisition, les renouvellements ne se font pas en Europe de l'Ouest. Smartphone, phablette, tablette, on ne peut pas tout acheter et il semble que ce soit bien la mobilité qui prime désormais (via LesEchos, lire Libé qui parle d'une "fin de l'état de grâce").


CDiscount : une tablette à 49,99€ avec une librairie embarquée

CdiscountLe site CDiscount avait discrètement développé une application de lecture sur Android cet été en partenariat avec TEA (The Ebook Alternative). C'était pour préparer le lancement d'une tablette 7 pouces en cette rentrée. CDiscount va donc proposer en fin de semaine cette tablette au prix de 49,99€. Comment réussir ce pari? C'est en s'associant au constructeur chinois Haier que l'enseigne a conçu cette tablette tournant sous Android 4.4 Kit Kat et baptisée CDisplay. A découvrir le site dédié. Une tablette qui va sans doute être attentivement testée dans les semaines à venir. Elle repose sur un processeur quadcore ARM Cortex cadencé à 1,4 GHz. Android Kit Kat 4.4 tournera avec 1 Go de RAM, 8 Go d'espace de stockage, extensible avec une MicroSD. Un écran IPS de 7 pouces avec une résolution de 1024 x 600 pixels. Sa batterie de 4000 mAh devrait avoir une bonne autonomie. Pas d'APN, mais uniquement un capteur de 0,3 Mpx situé à l'avant. Cette tablette sera orientée bien évidemment sur les différentes offres de CDiscount. Une approche qui n'est pas sans rappeler celle d'Amazon. L'enseigne de e-commerce française a fait donc appel à Haier, vaste conglomérat chinois de l'électroménager, qui compte se positionner sur le marché des terminaux mobiles. Avec un tel prix, enfoncé le Kindle Fire, un beau pied de nez à Amazon. Une tablette low-cost de plus sous le sapin cet hiver, un sapin qui risque quand même d'être bien encombré avec les offres actuelles de terminaux. Après Decitre, Cultura, System-U, c'est un nouvel accord important pour TEA lancé en 2011 par Guillaume Decitre. Lire le billet sur LSA.


Des tablettes à l'école primaire

TabletteA lire une étude réalisée en Suisse sur l'adoption des tablettes dans les classes du primaire (via Café pédagogique). Elle vient compléter celle qui avait été proposée au Québec dans les lycées et collèges en début d'année. Les ordinateurs portables à bas prix (comme le ChromeBook) ou les tablettes semblent bien être au coeur du débat désormais aux Etats-Unis.


Barnes and Noble : Galaxy Tab 4 Nook avec Samsung

BarnesOn n'y reprendra plus le libraire américain Barnes and Noble à se lancer avec des tablettes propriétaires. Elles ont bien failli condamner l'enseigne entière il y a plus d'un an. L'heure est aux accords gagnant/ gagnant. L'annonce avait été faite au début de l'été, c'est officiel aujourd'hui avec le lancement d'une tablette 7 pouces Galaxy Tab 4 NOOK, en partenariat avec Samsung. Un prix à 179$, une concurrence de taille face à Amazon avec l'apport du géant coréen qui surfe sur la vague Android. On pensait Microsoft, Sony, c'est donc Samsung qui aura répondu présent. Avec une très bonne tablette et de solides liseuses (peut-être un renouvellement de la gamme?), voilà Barnes and Noble bien pourvu sur le marché américain pour concurrencer un Amazon dont le dernier FirePhone semble subir un démarrage plus que difficile. B&N-Samsung, "it's a terrific partnership" lance même l'auteur James Patterson (via BusinessWire).


Barnes and Noble : un accord avec Samsung

BarnesandnobleOn se rappelle de la descente aux enfers de Barnes and Noble en début d'année dernière avec les méventes de ces tablettes Nook sur le marché américain. Ne pas refaire les mêmes erreurs auprès de clients exigeants qui souhaitent le meilleur d'un matériel qui évolue très vite. C'est le sens aujourd'hui de l'accord qui vient d'être engager par Barnes and Noble avec Samsung pour la distribution de la tablette 7 pouces Galaxy Tab 4 avec l'environnement Nook. La sortie est prévue début août dans tous les magasins aux Etats-Unis. On voyait plutôt Microsoft, c'est donc Samsung qui aura senti la bonne affaire avec le libraire américain. Peut-être d'autres accords à venir entre d'autres libraires et des acteurs de l'high-tech. Je pense à Kobo et Sony qui ont commencé des rapprochements. Le communiqué de presse est ici. Peut-être d'autres annonces pour la rentrée, je verrais bien un Nook Glowlight avec l'eInk Carta (via LaPresse.ca).


Google ouvre son kiosque à journaux

GoogleplayLe store est désormais complet. Google ouvre aujourd'hui en France le rayon qui manquait à son offre de contenus numériques. Après les applications, les films, la musique, les livres, c'est désormais la presse qui rejoint GooglePlay avec un onglet Kiosque. Abonnements et ventes au numéro, faites votre marché pour vos tablettes et smartphones Android. Beaucoup d'hebdomadaires et de mensuels sont là (Le Point, L'Express, Le NouvelObs, Paris-Match, Marie-Claire, Elle, Première, etc.). Rien de gratuit à l'ouverture pour tester. Il faudra vous abonner avec des semaines offertes. Autre avantage, c'est que vous pourrez les lire également sur vos ordinateurs. En revanche pas de quotidiens. Sont proposés également sur la même page en bas les flux d'actualités au travers des applications à télécharger gratuitement. Convergence toujours, Google à tous les étages. Si le modèle de Google est bien en place, c'est une autre histoire pour la presse...


Sequencity : la cité des libraires BD ouvre ses portes

SequencityLe projet avait été annoncé en décembre dernier, il aura fallu patienter quelques mois supplémentaires. C'est quand Sequencity? Voilà, le portail Sequencity ouvre aujourd'hui au travers d'une application gratuite sur l'iPad pour l'instant. Un nouveau site de vente de bande-dessinée numérique comme les autres, avec des abonnements sans âme?  Non, les créateurs se sont focalisés sur la médiation et les conseils de vrais libraires indépendants de bande-dessinée, de mangas qui vous proposent des tables et vous guident en vous recommandant leurs coups de cœur parmi les catalogues de plus d'une vingtaine d'éditeurs à ce jour (Dupuis, Casterman, Le Lombard, Bamboo, Fluide Glacial, Gallimard, etc.). Sequencity prend le parti de valoriser la recommandation humaine des libraires. Sequencity, c'est une place de marché avec des échoppes qui vous proposent chacunes leurs propres sélections de livres:

  • Librairie Aladin à Nantes
  • Librairie Expérience à Lyon
  • Librairies "Momie Folie" à Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand, Dijon, Annecy, Metz
  • Librairie "La BD dans la Théière" à Rocheservières (Vendée)
  • 4 autres librairies en cours d'intégration à Paris et dans d'autres villes en région.

Chacun chez soi, en fonction de leus goûts parce que tous les libraires sont différents. Mieux, si vous ne trouvez pas forcément, vous pouvez entrer directement en relation avec un "vrai" libraire qui vous guidera et vous poussera même visuellement des livres. Les livres achetés sont proposés en streaming qui rejoindront votre bibliothèque. Le site internet devrait ouvrir dans les jours qui viennent avec un service identique, souhaitons qu'une application Android va venir bientôt aussi. Sequencity pose les pierres d'une ville ouverte sur les livres, un projet qu'il va falloir suivre attentivement. Non, l'innovation n'est pas réservée aux anglo-saxons sur lesquels certains s'extasient à longueurs de colonnes, elle est près de chez nous! Longue vie à Sequencity!

PS: Joint quelques copies d'écrans, cliquez pour agrandir. MAJ 14.05 Le site est désormais ouvert.

Sequencity6

  

Sequencity2

Sequencity ✦ App pour lire des bandes dessinées from Sequencity on Vimeo.


Un marché des tablettes qui s'essoufle

Tablettes1Le cabinet américain IDC a communiqué des chiffres sur les productions de tablettes pour le premier trimestre 2014. Après un pic prometteur à la fin de l'année, le marché des tablettes connait un coup de frein très net avec une hausse de 3,9% seulement par rapport à la même période l'année dernière. On est loin des projections données il y a quelques années. Sans surprises, Apple et Samsung portent le marché. En revanche, c'est Amazon qui plonge avec sa tablette Kindle Fire, pourtant largement subventionnée. Plusieurs explications: des renouvellements qui ne se font pas avec des nouveaux modèles sans grande innovation, des smartphones de grande taille (phablets) qui entrent en concurrence frontale. A signaler un graphique intéressant sur 01Net. Il va être intéressant de regarder du côté des ultrabooks (convertibles ou non) avec des prix que l'on espère baisser, des ordinateurs que l'on aura sans doute enterrés un peu vite face aux tablettes.

Tablettes


Tablettes et liseuses dans les Ideas-Box

IdeasboxSoutenez le programme Ideas-Box lancé à l'automne 2013 par Bibliothèques Sans Frontières, la principale ONG d'appui aux bibliothèques à l'accès à l'information et à la culture dans le monde francophone. Des grandes boîtes de couleurs destinées aux populations réfugiées. 15 tablettes, 50 liseuses, 5000 ebooks et 250 livres imprimés présents dans les Ideas-Box, véritables médiathèques portatives. Voir le site dédié et l'appel aux dons.


Streaming : s'abonner pour lire des livres?

Livres-600x332Avec NetFlix qui débarque en France dans quelques mois et des modèles d'abonnement de vidéos qui vont s'étendre, la tentation est grande d'appliquer les mêmes modèles pour le livre. A lire le billet sur MetaMedia qui se demande si un tel modèle peut réussir. Youboox, qui compterait plus de 230.000 lecteurs inscrits, reverse entre 1 et 3€ aux maisons d’éditions pour 1.000 pages lues via le modèle premium. C'est entre 0,30 et 0,90€ pour un roman moyen, charge à celles-ci de payer les auteurs et ayants-droits. C'est très loin du compte par rapport aux offres actuelles en achat à l'acte. Dégradation de la valeur pour un secteur du livre qui n'est pas en recherche pour l'instant de modèles alternatifs pour sa survie, comme la musique ou la vidéo. "Le paradoxe pour ces plateformes par abonnement, c’est que plus l’abonné est un grand lecteur, plus la marge sur le prix de l’abonnement s’étiole. A cela, Justo Hidalgo répond que «les gens paient pour lire des livres mais aussi pour un service de lecture… qu’ils n’utilisent pas complètement! Comme leur abonnement à la salle de gym.» Il faut en effet espérer que le public voit dans ce service un réel intérêt à payer car le Digital Book World qui estime le prix moyen d’un ebook aux Etats-Unis à 6,33$, un abonné devrait lire 20 livres par an pour rentabiliser son abonnement. D’après le Pew Research Center, cela ne concerne que 14% des américains."

A titre personnel, mon budget de livres numériques est d'environ 200€/ annuel, un cinquième de mon budget livres total, tout compris. Ce budget se stabilise depuis quelques années même si je lis de plus en plus en numérique, comme beaucoup d'entre vous je pense. Je ne reviendrais pas sur l'utilisation du streaming sur tablettes qui ne m'intéresse pas, privilégiant pratiquement exclusivement la lecture sur liseuse, impossible pour l'instant avec ce type d'offres.

Un abonnement à une offre en streaming coute 9,99€/mois (soit 120€ annuel), ce qui correspond au budget d'un lecteur qui lit à mon avis 1,5 livres par mois, soit 18 livres par an (entre livre de poche, grand format et prêt à des amis). Pour un service numérique qui se substitue à l'achat à l'unité, c'est intéressant si le lecteur peut effectivement trouver la très grande majorité des livres qu'il souhaite se procurer. Personnellement, si je peux trouver une grande partie (60%), voire la presque totalité des livres que je recherche, en réalisant une économie substancielle. Il me resterait en l'espèce 80€ supplémentaires pour me procurer des livres absents sur la plateforme. Dans toutes les offres que j'ai pu regarder depuis un an, on est encore très loin du compte, deux, trois livres au mieux étaient présents. Payer pour un tel service c'est bien, à condition que ce service soit à la hauteur des attentes. Une OFFRE QUASI-EXHAUSTIVE est indispensable, des nouveautés comme des livres de fonds (même sans tomber dans des livres confidentiels). Pour les gros lecteurs pour switcher, aussi bien que les lecteurs moyens ou occasionnels pour s'y retrouver réellement. N'oublions pas que 120€, c'est déjà un budget important pour ces derniers, si en plus ils ne trouvent pas les livres qui font l'actualité, c'est rédhibitoire.

La martingale est en effet de faire payer des abonnements pour des livres qui ne seront pas lus effectivement. C'est indispensable pour faire tourner le système. Du type j'oublie, comme la salle de gym en effet. A la différence essentielle, c'est que quand vous vous abonnez à une salle de gym, vous ne ressortez pas immédiatement parce que vous ne trouvez pas le dernier accessoire à la mode pour parfaire vos abdos-fessiers. Vous avez par principe dans la salle de gym, une offre "quasi-exhaustive" à disposition. Quitte à réévaluer avec la concurrence en début d'année, mais pas une réévaluation-sanction à chaque fois que vous franchissez la porte, générant de la frustration pratiquement dans tous les cas.


Mantano : synchronisation avec Dropbox

PremiumA signaler depuis quelques semaines une mise à jour de l'application Mantano (pour les tablettes et smartphones Android) qui vous permettra de synchroniser votre bibliothèque avec Dropbox, dans sa version Premium. Il y a longtemps que j'attendais cette fonctionnalité très pratique. Je ne saurais trop vous conseiller cette application de lecture, la meilleure et la plus complète sous Android selon moi.

PS: il est également possible de synchroniser avec le propre Cloud de Mantano, dix jours d'essai gratuit.


Presse : top des ventes numériques des mag en 2013

Logo-PresseDes chiffres de ventes de magazines dans leurs versions numériques? Les éditeurs de presse sont très discrets à communiquer sur le sujet. Merci à Gilles Tanguy, journaliste au magazine Capital, qui a dévoilé sur twitter le "Top 50 des ventes numériques des mag en 2013". Même si les chiffres sont en augmentation sensible sur l'année, des ventes au numéro qui montrent que c'est très loin d'être la ruée vers l'or escomptée pour les éditeurs de presse. Lire les sites web certainement, acheter la version numérique du magazine est encore du domaine de l'exception, surtout avec une offre exponentielle sur les sites de partage de torrents (j'ai regardé, le numéro du Point de cette semaine a déjà été téléchargé près de 800 fois sur un seul site). Il serait intéressant d'avoir des chiffres sur les offres d'abonnements/ forfaits multi-quotidiens et magazines qui ne sont pas comptabilisées dans ce tableau.

Bf45V9aCYAA-rBO.png large