119 notes dans la catégorie "Abonnement"

La Fnac s'offre 50% d'Iznéo

FnacSacré communiqué avec l'ouverture d'Angoulême. L'annonce a été faite ce matin par Livres-Hebdo, la Fnac entre dans le capital de la plate-forme de bande dessinée numérique Iznéo. Aucun chiffre n'a été donné. Créée au printemps 2010 à l'initiative de douze éditeurs franco-belges, Iznéo s'est développé largement avec le soutien de fonds publics au travers notamment du CNL (Centre National du Livre). Les éditeurs actuellement dans le capital sont Ankama, Bamboo, Bayard, Casterman, Dargaud, Dupuis, Gallimard, Jungle et Le Lombard. On comprend la recapitalisation nécessaire sur un marché de la bande dessinée numérique encore très confidentiel. L'entrée de la Fnac dans le capital à hauteur de 50% (sans doute bien plus bientôt) pose bien des questions sur la neutralité d'Iznéo qui s'est peu à peu introduit dans beaucoup de dispositifs interprofessionnels notamment PNB (Prêt numérique en bibliothèque). En plus de libraire, Iznéo se positionne en distributeur pour tous les autres revendeurs avec le catalogue le plus complet du marché, riche de 14.000 références. Un accord avec les titres d'Hachette avait également été trouvé en 2013. Les libraires indépendants accepteront-ils de travailler avec une plate-forme propriété de la Fnac? A travers Iznéo, c'est aussi l'enjeu du futur marché du streaming et de l'abonnement qui s'esquisse. Iznéo peut potentiellement s'ouvrir demain à tout type de contenus pour concurrencer Amazon. Cela en se désengageant d'un partenaire comme Kobo/ Rakuten, bien encombrant maintenant que la Fnac convole avec Darty. On le voit, les grandes manœuvres ont commencées...


Amazon : nouvelles règles pour l'Abonnement Kindle

Pere noelSuite aux recommandations de Laurence Engel (Médiatrice du Livre) faîtes en février dernier, Amazon avait une échéance ce mois-ci pour se mettre en conformité avec la loi sur le prix unique du livre numérique pour son offre d'abonnement Kindle Unlimited. La règle étant pour chaque éditeur de fixer le prix de rémunération à la page. Amazon a publié sur son site français les rémunérations fixées avec les éditeurs. Elles s'échelonnent entre 0,0002€ et 0,1€, entre La Musardine et Encyclopedia Universalis. La grande majorité des éditeurs ont choisi un modèle lié au nombre de pages lues des titres, avec des prix plus élevés calqués sur leurs rémunérations de vente à l'unité (moyenne à 0,023€, équivalent prix unitaire à 9,99€ pour 300 pages). Ce sont les soutiers du système, à savoir les auteurs auto-publiés, qui font particulièrement les frais du système puisque leurs rémunérations ont été fixées sans conditions par Amazon à des prix à la page entre 0,0001€ et 0,0003€ (soit entre 1 et 3 centimes d'euros les 100 pages). Les étrennes sont passés avant l'heure pour les auteurs auto-publiés d'Amazon... Amazon a profité de l'occasion pour francisé le nom de l'offre qui s'appellera désormais "Abonnement Kindle". Cela ne change évidemment rien pour le consommateur, hormis que celui-ci ne pourra aller au-delà du plafond de pages rémunérées. Plus d'illimité en pratique. On rappellera que seulement 25.000 titres français sont disponibles dans cette offre; aucun groupes et éditeurs importants ne sont présents.

PS: c'est dans les conditions en anglais que l'on obtient un supplément d'information pour les auteurs auto-publiés. Les auteurs auto-publiés français seraient invités à fixer eux-mêmes leur rémunération à la page dans KDP. A observer les effets dans les prochains mois...

Abonnement Kindle
On December 9, 2015, Kindle Unlimited changed slightly in France. Don't worry; these changes do not impact your royalties. It is now called "Abonnement Kindle."

According to the new system implemented following the recommendations of the book mediator, subscribers residing in France get reading credits when paying their subscription. These credits are "mutualized" among all subscribers residing in France, which allows all subscribers living in France to read a large number of ebooks included in their Kindle Subscription.

In the context of this new system, authors and publishers established in France have to set a price per reading unit (on KDP, per page read) for their ebook included in "Abonnement Kindle." You can enter this price in your KDP account.

These changes are the result of a request from the book mediator regarding the ebooks subscription services in France, and only concerns authors and publishers established in France. KDP authors and publishers not established in France don’t need to set a price per page for their ebooks included in our ebooks subscription programs.

The royalties of KDP authors and publishers based in France do not vary based on the price per page read set. KDP authors and publishers established in France are paid a share of the KDP Select Global Fund, as are all KDP authors and publishers.

PS: [15/12/15] Lire ici les rémunérations sur 6 zones à travers le monde.

Prixpage


Youboox : une box à offrir sur le numérique

YoubooxLes box de livres recommandés arrivent en numérique. Après plusieurs initiatives qui ont fleuries depuis plusieurs mois côté imprimé, le site Youboox propose pour cette fin d'année le même concept avec un abonnement promotionnel de lecture en streaming. Le Boox, pour un prix de 39€ (contre 69€ prix pratiqué habituellement), vous obtiendrez un abonnement d'un an à la plateforme à offrir avec un livret de sélections de 50 livres spécialement recommandés par le site sur des thèmes à choisir. Un catalogue de titres qui ne se développe guère, tous les grands éditeurs français en défiance par rapport à ce modèle, aussi bien les nouveautés que les fonds. En attendant peut-être une offre Kindle Unlimited d'Amazon de la même veine. Le géant américain doit surveiller attentivement, il possède globalement le même catalogue. La surenchère sur ce type d'offre n'a pas fini de s'étendre; reste à savoir si les lecteurs suivront avec une offre de titres aussi limitée, même à prix bradés (le prix de trois/quatre titres à l'unité en nouveautés sur les plateformes de téléchargement).

PS: à signaler que les magazines commencent également à arriver sur Youboox, on voit la porosité des modèles édition/ presse.


SNCF eLivre : une offre pour les smartphones

SncfAu lendemain de l'annonce de la bibliothèque numérique e-Livre lancée par la SNF, on peut s'interroger sur l'opportunité d'une telle offre pour les usagers. D'emblée elle exclue tous les possesseurs de liseuses puisque aucun téléchargement de livres numériques n'est possible. Possesseurs de Kindle, Kobo, Cybook et autres PocketBook, ne cherchez pas, cette offre n'est pas faite pour vous. Les tablettes sont très peu présentes en mobilité dans les transports, surtout dans les courts trajets. De plus comme les ordinateurs portables, elles fonctionnent immanquablement avec du wifi. Pas de wifi disponible pour e-Livre dans les transports. C'est donc exclusivement les usagers qui souhaitent lire sur leurs smartphones qui se sentiront concernés. Les amateurs de bandes-dessinées à prix égal se retrouveront plus dans des offres comme celle d'Iznéo ou de Séquencity. Mais lire une bande-dessinée sur smartphone? Côté de l'offre, c'est la faiblesse des catalogues qui est la plus criante, les usagers qui voudront découvrir la lecture numérique vont s'en rendre compte très rapidement.

Reste qu'une opération de cette ampleur sur l'ensemble de la population française va être un bon test pour observer l'adoption de la lecture numérique sur les smartphones. Le gros bémol étant que la SNCF ne propose pas une offre de wifi associée dans les rames. A chacun de disposer d'un accès réseau satisfaisant sur son propre smartphone, ce qui est loin d'être le cas, nous en faisons tous l'expérience dans nos trajets quotidiens. Bref, une annonce qui ressemble à un bon coup de communication de la part de la SNCF, mais un service qui reste très insuffisant, très frustrant pour l'usager et qui risque bien d'être très rapidement oublié.


SNCF : lancement de sa bibliothèque numérique avec Youscribe

SncfLa SNCF annonce aujourd'hui l'ouverture d'une offre de bibliothèque numérique "SNCF e-Livre" de 100.000 titres. Elle sera accessible au travers d'une application iPhone ou Android. L’accès à cette offre est gratuit durant un mois et demi. Au-delà, il faudra s’abonner à hauteur de 9,90€ par mois. Il n'y a pour l'instant pas d'offres spécifiques pour les détenteurs de cartes SNCF. Pas de téléchargement possible, une offre en streaming uniquement disponible sur smartphones et tablettes. Tous les détails sur le site dédié. En parcourant la bibliothèque, on aura vite fait de repérer que cette bibliothèque numérique est celle du site Youscribe en marque blanche. Parmi ces 100.000 titres annoncés, des extraits, 5.000 titres libres de droits que l'on trouve partout, des catalogues d'éditeurs anciens avec du pratique, de la jeunesse, de la bande-dessinée, pas ou très peu de nouveautés. Aucun titre des grands groupes d'édition Hachette, Editis, Madrigall, Bayard, La Martinière, Albin Michel, Actes-Sud, etc. Seul le groupe Media Participations (Fleurus, Le Lombard, Dargaud, Dupuis) a mis un certain nombre de bandes-dessinées, également présentes sur Iznéo. Pour le reste des morceaux de catalogues qui ont valeur de test pour les quelques éditeurs présents. La même offre de livres que l'on retrouve déjà chez les acteurs d'offres d'abonnement, à savoir Youscribe, Youboox et KindleUnlimited. En attendant celle de MacDonald sans doute... (via LeFigaro). Une offre qui n'est aucunement réservée aux usagers, tout un chacun peut s'abonner. Surtout qu'en ce qui concerne l'accès wifi dans les trains, les dernières nouvelles ne sont guère encourageantes; celles-ci ne devraient pas mettre sur les rails ce nouveau service.

PS: depuis plusieurs années la SNCF avait déjà démarré plusieurs expérimentations en province ainsi qu'une opération ponctuelle avec le site Youboox en Gare Montparnasse. A noter que Storylab est le prestataire de l'autre partie du service, concernant l'environnement de lecture et les interviews d'auteurs. JFD Conseil, l'agence qui organise par ailleurs le prix SNCF du polar, se charge de l'animation de l'application, avec la mise en avant de titres, en fonction de l'actualité, et de la région où se trouve l'utilisateur de l'application (via LivresHebdo).


Libération : «Alors que Deezer rentre en bourse, le "Netflix du livre" ferme»

LibérationConversation à bâtons rompus avec Frédérique Roussel la journaliste de Libération ce midi. Nous avons parlé de Oyster, défunt "Netflix du livre". C'est déjà en ligne sur la page de Libération. Et vous, comment percevez-vous ces modèles d'abonnement pour le livre? Ravi d'en débattre avec vous.


Etats-Unis : Oyster, un "Netflix du livre" en moins

OysterL'offre d'abonnement de livres numériques Oyster va s'arrêter dans quelques mois aux Etats-Unis. Le temps de rembourser les abonnés. Pas de rachat, fermeture pure et simple. Un "modèle de demain" qui ne passera pas l'année. L'annonce a été faite hier. Créé en 2013, Oyster avait lancé le modèle de l'offre d'abonnement illimité, repris depuis par Amazon avec son offre Kindle Unlimited. L'équipe de Oyster devrait rapidement rejoindre les bureaux de Google pour certainement faire évoluer l'offre de livres dans Google Play. La fermeture de Oyster intervient deux mois après celle d'Entitle, un autre service d'abonnement. Il ne reste plus désormais que Scribd face à Amazon sur ce type d'offre aux Etats-Unis (via TheVerge). A lire également l'excellent billet sur LeMonde. A réécouter les propos de Arnaud Nourry (PDG d'Hachette) sur France Inter en mars dernier: "Une formule qui ne va pas prospérer, je m'en réjouis".


Storyplayr : de nouvelles applications sur iPad et Android

StoryplayrUne belle nouvelle, c'est le lancement d'une nouvelle version des applications Storyplayr pour iPad et tablettes Android. La bibliothèque numérique contient à présent plus de 400 albums de jeunesse issus d’une trentaine d’éditeurs partenaires pour les enfants de 3 à 10 ans, et de nombreux Kamishibaï.
Pour répondre aux demandes des bibliothécaires, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées aux applications iPad et Android: 
- moteur de recherche intégré à l'application
- gestion des mots-clés
- consultation en streaming ou téléchargement (pour une consultation hors connexion).

Plus de détails sur Storyplayr, un pure-player très original qui séduit de plus en plus d'éditeurs pour la jeunesse.


Amazon Kindle Unlimited : plus de revenus, de moins en moins pour les auteurs

Kindle-Unlimited$0.0051, c'est le dernier tarif qui circule concernant la rémunération à la page faite par Amazon aux auteurs auto-publiés sur son service d'abonnement Kindle Unlimited. Un tarif qui diminue inexorablement mois après mois au rythme du développement de ce service (-12% par rapport au seul mois précédent). Si Amazon passe toujours sous silence le nombre de clients inscrits, il donne quelques statistiques. Une enveloppe de 11,8M$ à se répartir entre les éditeurs et les auteurs. C'est 2,23 milliards de pages lues contre 2 milliards le mois dernier. Sur ce seul service d'Amazon, le géant américain tirerait plus de revenus que Barnes and Noble et sa plateforme Nook aux Etats-Unis (via TheDigitalReader).


Les Humanoides Associés passent à l'abonnement en illimité

BdbuzzLa bande-dessinée est décidément de plus en plus proche des modèles de la presse et les éditeurs se lancent désormais avec leurs catalogues en solo. Les Humanoïdes Associés annoncent une formule d'abonnement illimité à 5,99€/ mois pour accéder à l'intégralité de leur catalogue numérique (500 titres pour l'instant, fonds et nouveautés). "C’est un test, on va voir ce que ça donne, explique Guillaume Nougaret, directeur marketing aux Humanoïdes associés. Nous n’avons pas de stock à mettre de côté, ça peut fonctionner avec 10 ou 10.000 clients. Notre but est de toucher une nouvelle clientèle. Peut-être les lecteurs papillonneurs qui souhaitent passer d’un album à un autre ou les expatriés". Les auteurs n'ont même pas été prévenus par de telles offres. Le forfait illimité sans le consentement des auteurs est-il bien légal? L'offre est à découvrir sur BDBuzz (via Culture Box).


Amazon Kindle Unlimited : dix pays sont ouverts

Kindle unlimitedIrrésistiblement, le modèle s'étend. L'abonnement Kindle Unlimited est désormais ouvert dans dix pays à travers le monde. Porté par les modèles prédominants aujourd'hui dans les secteurs de la musique et de la vidéo, Amazon surfe sur la vague de Netflix et d'AppleMusic. L'immense majorité des titres présents sont vendus à l'unité 4,99€ et moins. Même si les catalogues de titres proposés sont encore très loin d'incorporer des nouveautés qui sont les plus prisés par les lecteurs -ni aucun fonds d'éditeurs importants-, Amazon déroule, il a le temps...

Pour que l'abonnement Kindle Unlimited commence à être intéressant financièrement, il faudra que vous soyez dans les cas suivants :

  • un seul livre à 9.99€ minimum par mois,
  • deux livres à 4.99€ par mois,
  • trois livres ou plus à 2.99€ par mois,
  • dix livres ou plus à 0.99€ par mois.

A condition de trouver ceux qui vous intéressent bien sûr...

(via EbookFriendly).

Kindle


Ebookids : lecture en illimité pour les petits

LogoLancement cet été d'une plateforme de lecture numérique pour les enfants, Ebookids. Le site permet aux enfants de 3 à 9 ans ainsi qu’à leurs parents de lire en streaming et en illimité des centaines d’histoires inédites selon des thématiques bien identifiées. Ebookids ambitionne de devenir le "Netflix du livre pour enfants". Lire l'article sur TheDigitalReader. Ebookids fonctionne donc selon le principe de l'abonnement, gratuitement jusqu’au 1er octobre. Une version premium sera ensuite proposée au prix unique de 1,99€/ mois. Petit poucet deviendra-t-il grand?


Amazon revoit sa copie pour la rémunération des auteurs

AmazonAmazon a profité du lancement de sa nouvelle Kindle PaperWhite pour annoncer un changement majeur dans la manière de rémunérer les auteurs de livres numériques. Jusqu’ici le géant américain avait fait le choix de payer les auteurs sur une somme forfaitaire à partir d'un minimum de 10% de pages lues dans l’ouvrage. Maintenant la rémunération ne se fera plus au nombre de livres vendus mais au nombre de pages lues. Le livre à la découpe en quelque sorte, un changement de paradigme important comme le rappelle Affordance. La mise en place sera effective au 1er juillet prochain. Cela concerne bien entendu les auteurs qui entrent sur le programme d'auto-publication d'Amazon KDP mais aussi sur la formule d'abonnement Kindle Unlimited puisque les publications sont automatiquement reversées dans celle-ci. Amazon annonce clairement qu'un livre de 200 pages abandonné au milieu sera payé autant qu'un livre de 100 pages lu jusqu'au bout. A suivre... (via BidnessEtc).


Abonnements sur le livre numérique : Youboox et YouScribe dans les clous

TabletteLa situation semble se clarifier du côté des abonnements en streaming de livres numériques. Retoqués dans leurs modèles de rémunération par rapport à la loi sur le prix unique il y a quelques mois, suite au rapport remis par la médiatrice du livre Laurence Engel à la Ministre de la Culture, chacun était prié de revoir sa copie au cas par cas. Le nouveau modèle économique d'abonnement à un catalogue de livres numériques proposé par Youboox et YouScribe vient d'être approuvé par Laurence Engel. L'annonce a été faite hier par les deux sites. C'est le principe d'une fixation d'un barème de prix à la page contrôlé par les éditeurs qui a été retenu. Celui-ci sera imputé sur les abonnements des lecteurs en fonction de leur consommation après déduction de la remise des librairies. Ces tarifs seront communiqués aux abonnés, comme le prévoit la loi.

Les deux entreprises ont six mois pour appliquer ce nouveau modèle validé par la médiatrice. En pratique l'illimité ne le sera pas puisqu'un lecteur pourra lire entre 8 et 20 titres maximum entre nombre de pages, livres de fonds, nouveautés selon leurs barèmes respectifs. Bien assez bien entendu pour des romans, mais envisageables avec des bandes dessinées et des livres d'enfants associés en famille. Au-delà, le lecteur sera invité à payer un peu plus pour son forfait de base comme dans le cas des forfaits téléphoniques. La plateforme Iznéo du groupe Média Participations avait elle-aussi levé cette barrière à l'entrée.

Le livre numérique a un prix unique inscrit par la loi, exception faite des offres en promotion, des offres en bundle (3 pour 2, 2 pour 1, etc.), maintenant des offres en location, en attendant les offres couplées (papier/ numérique) qui seront sans doute la prochaine étape. J'espère aussi que les libraires numériques traditionnels pourront eux aussi entrer dans le marché de la location, que celle-ci ne sera pas réservée à quelques-uns (comme le propose actuellement Iznéo par exemple pour la bande dessinée). On attend bien entendu Amazon et son abonnement KDP qui devra revoir sa copie pour l'abonnement en France, wait and see... (via Livres-Hebdo).

PS: à lire cet excellent billet sur Marianne "La Tyrannie de l'illimité". En effet, les créateurs ont du souci à se faire...

PS: Hélène Mérillon de Youboox était l'invitée de France-Culture pour parler des modèles de rémunération validée par la médiatrice.


24 symbols ouvre en Allemagne

24symbolsLe site espagnol 24symbols, le pionnier de la lecture numérique en abonnement streaming, ouvre en Allemagne en partenariat avec l'opérateur Mobilcom Debitel. Un prix mensuel à 5,99€, un catalogue de 200.000 titres dans la moitié en allemand pour démarrer. Quelques éditeurs indépendants, la grande majorité des titres issus de l'auto-publication, Les principaux éditeurs allemands sont pour l'instant absents de cette offre. Comme dans le cas de la musique et de la vidéo, ce type de service devrait s'orienter vers les opérateurs qui souhaitent compléter des formules d'abonnement auprès de leurs usagers (via Lesen).


Etats-Unis : Amazon dévore le marché du streaming

Kindle unlimitedAmazon, rouleau compresseur dans tous les domaines. A peine quelques mois après avoir ouvert son offre d'abonnement Kindle Unlimited à l'automne dernier, Amazon se présente déjà comme le leader du streaming de livres numériques aux Etats-Unis devant ses concurrents Oyster et Scribd qui avaient pourtant créé le concept il y a plus de deux ans. L'offre Kindle Unlimited représenterait déjà plus de la moitié des abonnements aux Etats-Unis. On comprend mieux que Oyster tente désormais de proposer le téléchargement à l'unité, pour un tant soit peu rivaliser et sauver les meubles (via Goodereader). On attend avec impatience les "adaptations" (annoncées en février), qui devraient intervenir en France pour encadrer ce type d'offres d'abonnements.

Poll-results-1024x383


La bibliothèque Oyster devient aussi une librairie

OysterOyster, le principal concurrent d'Amazon sur les offres d'abonnement illimitées aux Etats-Unis, a annoncé qu'il pourra désormais vendre les livres au titre. De bibliothèque, il devient dorénavant en plus librairie. Les catalogues d'Hachette, HarperCollins, MacMillan, Penguin Random House et Simon & Schuster sont concernés (nouveautés et pré-commandes) ainsi que d'autres éditeurs indépendants. Un exemple ici. Cette annonce n'est pas anodine de la part des majors américaines, marquant ainsi dans leurs conflictuelles négociations avec Amazon, que celui-ci n'a pas le monopole sur les divers canaux de distribution de livres numériques sur le marché américain. Reste à savoir si cette annonce pourra véritablement changer la donne face à un marché américain très largement acquis à Amazon et ses Kindle. En France, il va être intéressant d'observer si des acteurs comme Youboox ou Youscribe pourront obtenir la même chose des groupes d'édition pour rivaliser avec Amazon. Pour être tout à fait équitable, cela supposerait aussi que tous les libraires puissent dans le même temps proposer des offres en location avec des durées de prêts limités comme le fait déjà Iznéo par exemple. Passer de bibliothèque à librairie, et inversement. Dans un contexte d'encadrement des offres d'abonnement illimitées, c'est à suivre... (via Techcrunch).


Youboox : le livre numérique comme un service

YoubooxHélène Mérillon, la fondatrice de YouBoox, était l'invité de FrenchWeb. Elle a confirmé les modes de rémunération appliqués sur la plateforme: "En moyenne sur Youboox un éditeur va toucher entre 7 et 10€ pour 1.000 pages lues". Elle réaffirme également la notion d'accès au livre numérique comme à un service. Que les éditeurs de demain tirent des revenus des lecteurs occasionnels dans les librairies. "Demain le streaming sera l'un des canaux de distribution majeur du livre". Une vision très éloignée de celle que réaffirmait Arnaud Nourry, PDG d'Hachette, sur l'antenne de France Inter il y a quelques semaines. Dans les deux, trois années à venir, la situation risque t-elle de changer en France? Un pari pour 2020?

PS: pour revenir à la rémunération actuelle sur un livre numérique moyen de littérature générale de 300 pages à 14,99€, 1.000 pages "vendues" et non pas seulement "lues" rapportent 33,15€ aux éditeurs. On voit rapidement le rapport. Et que dire d'une bande dessinée de 48 pages dans un tel contexte... A lire également l'article sur l'Usine Digitale.


eBooks: Youboox va devoir se muscler pour... par frenchweb


Publie.net : abonnement annuel à 59€

LogopublieA signaler du 20 au 26 mars pendant la période du Salon du Livre, l'éditeur numérique Publie.net propose une réduction sur l'abonnement annuel à l'ensemble des titres de son catalogue. Prix à 59€ seulement au lieu de 99€. C'est par ici. Rappeler que les offres d'abonnements d'éditeurs ne sont pas remises en question par le champ du prix unique avec des prix fixés par les éditeurs eux-mêmes.


Abonnements: Laurence Engel a confirmé le délai de trois mois à l'Arald

AraldLaurence Engel, nommée Médiateur du livre en septembre 2014, était à Lyon il y a quelques semaines à l'invitation de l'Arald. Elle s'est exprimé sur la définition de sa fonction et a posé les bases de son rôle de médiateur. Elle est également revenue sur l'avis qu'elle a rendue en février dernier rappelant que, "si le modèle d'abonnement rentre bien dans le cadre de la loi sur le prix unique du livre numérique, certaines offres du marché étaient pourtant exclues du cadre légal". Les trois mois de délais pour proposer une offre compatible avec les contraintes du texte législatif ont été à nouveau confirmés. Tout devra être en règle d'ici le début de l'été. Lire le retour complet sur le site de l'Arald.


Hachette : Arnaud Nourry confirme la défiance envers l'abonnement

NourryArnaud Nourry, le patron d'Hachette Livre, était l'invité de France Inter ce matin pour parler notamment du livre numérique. Les principales confirmations, c'est la défiance par rapport au modèle d'abonnement ("une formule qui ne va pas prospérer, je m'en réjouis") et le fait que la hausse éventuelle de la TVA ne sera pas répercutée sur les prix des livres numériques du groupe Hachette. Dommage que les DRM (une règle absolue pour tous les éditeurs du groupe) et l'interopérabilité des livres numériques n'aient pas été abordées. Deux éléments qui interpellent les consommateurs, au moins autant que les prix élevés. Le lecteur ne semble pas peser pour grand chose dans tout cela...

PS: feu nourri autour des prix dans les questions; toujours le même discours, des réductions de "30 à 40%". Tiens, on aura perdu 10% depuis la semaine dernière. Encore un effort, c'est encore loin du compte chez les éditeurs du groupe Hachette.


A.Nourry : "C'est absurde de différencier le... par franceinter


A. Nourry : "On tue la création quand on cesse... par franceinter


Iznéo by Le Figaro

FigaroLe Figaro.fr et ses presque 11 millions de visiteurs uniques mensuels (1er site de presse en ligne) attire bien des convoitises pour les pure-players du streaming de l'édition. Ouverture aujourd'hui d'une boutique Iznéo sur le site du Figaro. Le communiqué de presse parle d'une "association forte" entre le plus important site d’actualité et la principale librairie de bande dessinée en ligne. On voit que l'abonnement à des offres de livres numériques rejoint désormais des stratégies communes avec celles de la presse numérique.


Librairies numériques, livre numérique : les liens sur toutes offres

ReadersVous êtes de plus en plus nombreux à consulter ma liste complète des librairies numériques et des offres, régulièrement mise à jour depuis octobre 2009.

Pour faciliter la gestion de cette liste avec pas moins de 14 parties différentes et une meilleure visibilité en fonction des besoins, j'ai ajouté des ancres pour chaque partie, la liste est la suivante:

N'hésitez pas à les utiliser. Je remercie Alixe pour cette brillante idée et sa mise en place. Comme d'habitude, n'hésitez pas à me communiquer des ajouts et des modifications, je ne peux pas tout voir!


Abonnements illimités : quelles modifications?

AbonnementYouboox et YouScribe, les sites français qui proposent des abonnements illimités ont beau tous les deux se réjouir de l'avis de la Médiatrice du Livre donné la semaine dernière, il va bien falloir qu'ils composent avec leur offre actuelle. Comment arriver à un consensus sur le prix de vente d'un livre numérique en abonnement illimité entre plusieurs éditeurs aux stratégies très différentes? Juan Pirlot de Corbion, directeur de YouScribe, avance néanmoins deux solutions: La première consisterait à reverser 60% de son chiffre d’affaires ou d’adapter ce pourcentage selon les propositions des éditeurs. La seconde viserait à moduler les offres aux lecteurs par paliers d’utilisation et de reverser à l’éditeur l’équivalent du prix de vente public au-delà d’un certain nombre de consultations. "Je ne vous dis pas que ces deux options ont suscité l’enthousiasme chez les éditeurs", reconnaît-il. Dans les documents remis à la presse, Youscribe présente autrement ces deux options. Les négociations avec les éditeurs pourraient soit se caler sur les modèles d’achat de licence des clubs de livres, soit s’inspirer du modèle du prêt numérique en bibliothèque publique (PNB) qui démarre cette année (via L'UsineDigitale).

La position d'Amazon est elle sans ambiguïtés, semblant bien décidée à maintenir l'offre actuelle: "L'accueil de Kindle Unlimited a été très positif en France, comme dans tous les pays où le service a été lancé, car il permet aux lecteurs de découvrir facilement un plus grand nombre d'auteurs et aux auteurs de toucher un plus grand nombre de lecteurs dans le monde entier. Alors que nous comptons continuer à proposer Kindle Unlimited en France, nous regrettons cette interprétation de la loi qui pourrait empêcher les lecteurs français de découvrir de nouveaux auteurs français, et les auteurs et éditeurs français de tirer pleinement avantage de cette opportunité unique."

Si on voit mal les sites français en position de jouer un bras de fer quelconque, il en est tout autre d'Amazon. Tout cela est bien flou pour l'instant, le printemps va être chaud...

PS: à lire également la réaction de Tea qui conçoit beaucoup d'offres pour des libraires partenaires.