256 notes dans la catégorie "eInk"

Foire de Frankfurt : les fabricants chinois étaient présents

IreaderLes fabricants chinois de liseuses pourraient-ils changer la donne en Europe dans les mois ou les années à venir? C'est la question qui se pose en voyant la présence à la récente Foire de Frankfurt de nouveaux acteurs. Zhangyu, un acteur semble t-il très important sur le marché chinois puisqu'il revendique 40% du marché. Sous la marque IReader, à découvrir son modèle 6,8 pouces. Très intéressant aussi un autre fabricant qui présente un modèle Boyue T103, un grand format en 10,3 pouces flexible en eInk Mobius (résolution 1872 x 1404, 227 ppi). Une série en pré-production actuellement. Là où le japonais Sony a récemment jeté l'éponge avec son DPT-S1, les chinois peuvent-ils réussir au travers de partenariats avec des distributeurs en Europe? Personnellement je trouve que l'on a cruellement besoin de modèles ouverts et génériques. On parle beaucoup d'avancées dans l'interopérabilité. Ces modèles pourraient y participer. A suivre... (via Lesen.net).


EInk : 10 ans de liseuses

Eink10 années tout juste entre l'Iliad d'Irex Technologies et le dernier Kobo Aura One. L'occasion d'une photo comparative entre ces deux liseuses, mesurer l'évolution de la qualité des écrans eInk et du confort de lecture. Sans parler du design, du poids et de la finesse, du tactile, de la mémoire, de la rapidité du processeur, de l'ergonomie de navigation, de l'éclairage intégré, de l'autonomie, de l'accès à des catalogues, du prix, etc. Tout cela n'a plus rien à voir. Seul le stylet et la facilité d'annotation n'a pas été retenu au fil des années. D'ici la fin de l'année, je reprendrais quelques modèles "historiques" en test pour des séquences vintage. A suivre...

Iliadkobo


Amazon : un Kindle pour les mangas

KindleIntéressante initiative d'Amazon qui lance sur le marché japonais un Kindle spécialement conçu pour l'univers des mangas. Une version de son Kindle PaperWhite mais boostée avec de la mémoire à revendre puisque cette liseuse comporte une mémoire de 32GB (4 fois plus que la version de base). Potentiellement c'est l'équivalent de 700 mangas qui pourront être embarqué. Avec un défilement de pages bluffant. On se rappelle qu'il y a douze ans Sony avait sorti sa première liseuse Librié justement sur le marché nippon pour approcher les lecteurs de mangas. Sans succès à l'époque. Une véritable provocation aujourd'hui d'Amazon en terre nippone. Pour le prix, un supplément de l'équivalent de 19$ seulement. A suivre, il pourrait bien venir par chez nous bientôt, les amateurs de mangas sont là... (via TheVerge).


Toppan avec eInk sur l'affichage couleur

ToppanLe géant asiatique de l'imprimé Toppan a annoncé la semaine dernière un partenariat avec le fabricant d'encre électronique eInk. Une annonce sans doute liée à la récente présentation très convaincante de la technologie couleur Acep à San Francisco en mai dernier. L'accord parle d'un grand dispositif 32 pouces flexible pour l'affichage publicitaire. L'indication de la date en fin 2017 (via TheDigitalReader).


E Ink : première vidéo du procédé ACeP

E-ink_logoDes photos et une première vidéo en direct du SID 2016 pour présenter les panneaux en ACeP (Advanced Color Epaper), le nouveau procédé d'encre électronique couleur annoncé par E Ink hier. La qualité est bluffante avec des couleurs contrastées. Une présentation en lumière du jour s'impose. Reste le passage en production, c'est jusqu'ici ce qui a posé problème depuis de nombreuses années pour beaucoup de technologies concurrentes. E Ink est bien placé avec le succès de son procédé noir et blanc. Ce SID 2016 pourrait bien rester dans les annales.

PS: d'après le site GoodeReader, la technologie ACeP ne sera pas prête pour une production de masse pour les ereaders (liseuses) avant 2018. D'ici là  E Ink va se concentrer sur l'affichage et la signalétique.

Acep

Acep2


E Ink présente un papier électronique couleur avancé (ACeP)

DisplayweekUne nouvelle importante aujourd'hui. La société E Ink, le principal innovateur de la technologie de l'encre électronique dans le monde, a profité du DisplayWeek SID 2016 de San Francisco pour annoncer aujourd'hui par communiqué de presse une percée technologique majeure avec un papier électronique couleur avancé (ACeP-Advanced Color E-Paper) :

«L'ACeP est un plein écran couleur de haute qualité en lumière réflexive (sans rétro-éclairage). Pour la première fois, un affichage électrophorétique (EPD) peut produire une couleur à chaque pixel sans l'utilisation d'un réseau de filtres de couleur (CFA). ACeP établit une nouvelle norme pour les couleurs vives et réfléchissantes réalisable avec EPD. L'application cible initiale pour ACeP sera pour la signalisation numérique.

ACeP réalise une gamme de couleurs complète, qui comprend les huit couleurs primaires, en utilisant seulement des pigments colorés. L'affichage utilise une seule couche de fluide électrophorétique, qui est commandé à l'aide des tensions compatibles avec les panneaux arrière TFT commerciaux. Le fluide peut être incorporé dans chaque microcapsule ou des structures Microcup®. La richesse des couleurs est réalisé en ayant tous les pigments de couleur dans chaque élément d'image (pixel) plutôt que les couleurs côte à côte en pixels obtenus avec un CFA. Ceci élimine l'atténuation de la lumière, qui peut être très importante. Comme l'actuel ePaper de E Ink, ACeP maintient la très faible puissance énergétique nécessaire et la lisibilité du papier électronique dans toutes les conditions d'éclairage.

«Au fond, E Ink est une entreprise de matériaux et de technologie», a déclaré Frank Ko, président de E Ink Holdings. «Il est de ce noyau qui fournit l'énergie et la fondation pour le flux de produits en cours de développement à base d'encre électronique. Nous nous attendons avec ACeP à devenir le socle sur lequel une autre génération de produits d'affichage EPD peuvent être développés".

Dans l'élaboration de l'ACeP, les chercheurs ont résolu le problème très complexe de la façon d'obtenir la couleur de réflexion à chaque pixel dans une structure commercialement viable. D'autres approches ont utilisé l'empilement des structures de fond de panneaux qui sont complexes, difficiles à fabriquer et coûteuses. L'approche de E Ink utilise un seul fond de panneau. De nombreux matériaux et des inventions de forme d'onde sont nécessaires pour commander indépendamment la position des nombreux pigments de couleur.

«L'équipe technique a été convaincu de ce qui était réalisable», a déclaré Michael McCreary, CTO E Ink Corporation. «L'équipe R&D globale de E Ink a une profonde compréhension et l'expérience des affichages électrophorétiques. Au cours des années de travail acharné pour appliquer cette expérience à la couleur, les percées nécessaires pour atteindre ce jalon étaient nombreuses et fréquentes. Nous sommes très fiers de l'accomplissement et le dévouement de l'équipe à cette tâche.»

Plusieurs panneaux au format 20 pouces affichants une résolution de 1600 x 2500 en 150 ppi ont été construits. ACeP sera exposé sur le stand E Ink (#521) lors de la conférence au Moscone Center du mardi 24 mai au jeudi 26 mai 2016.»

Le communiqué sur Business Wire est ici. Cette traduction est sans doute imparfaite, merci pour vos commentaires. Lire aussi le billet sur Mashable.

A signaler que E Ink a reçu au début du mois de mai un prix prestigieux aux Etats-Unis, celui du National Inventors Hall Of Fame pour la contribution du procédé de l'encre électronique, développé par ses trois représentants Jonathan Albert, Barrett Comiskey et Joseph Jacobson. Voir sur le site.

Une première image du procédé ACeP. Nous devrions en savoir plus bientôt, sans doute des vidéos de présentation...

Eink


Kobo : une nouvelle liseuse pour fin mai ?

KoboDes rumeurs autour d'une nouvelle liseuse pour fin mai chez Kobo. C'est le site américain GoodeReader, toujours bien informé, qui l'annonce. A quoi s'attendre? Peut-être bien une série spécifiquement pour la fête des mères avec des écrans en eInk Carta. L'actuel modèle de base, le Kobo Touch 2.0 dispose en effet d'un écran de génération précédente en eInk Pearl. Il est vendu 90€. Un écart de prix de 40€ seulement avec le Kobo Glo HD (eInk Carta et éclairage intégré) pas très légitime pour une génération précédente d'écran. Ce nouveau modèle pourrait soit remplacer le Kobo Touch 2.0 purement et simplement, soit s'intégrer dans la gamme en conservant l'actuel Kobo Touch 2.0 avec une baisse de prix autour de 70€ sur celui-ci pour concurrencer Amazon à ce niveau de prix. Ce printemps pourrait servir de test pour Kobo. Personnellement je verrais plutôt la première solution, ne nous leurrons pas l'eInk Pearl ne survivra pas dans les différentes gammes des fabricants à 2016. A suivre...


Eink : une nouvelle génération d'écrans sans doute bientôt

EinkVizplex, Pearl, Carta, Mobius, la technologie évolue régulièrement chez eInk, le fabricant de papier électronique qui équipe toutes les liseuses sur la marché. Des rumeurs de plus en plus persistantes font état d'une prochaine annonce dans les mois à venir pour une nouvelle génération d'écrans, sans doute prévue pour des modèles plus grands (de 6 jusqu'à 13,3 pouces). La génération Pearl qui équipe la plupart des liseuses du marché à bas prix arrive en fin de vie. Carta pour les premiers prix, la nouveauté pour les modèles plus chers? C'est aussi la technologie Regal de rafraichissement d'écran sans flash qui va être à surveiller attentivement. Ces dalles devraient équipés en toute logique les sorties de l'automne. Est-ce qu'Amazon aura encore une période d'exclusivité? A suivre... (via GoodeReader). 


Bookeen : interview de Michaël Dahan

DahanL'annonce hier du partenariat entre Leclerc et Bookeen remet en lumière l'activité du fabricant français Bookeen, l'un des pionniers sur le marché de la lecture numérique depuis 2003. C'était l'occasion d'interroger Michaël Dahan, le PDG de Bookeen, à la fois sur cet accord et plus généralement sur le marché des liseuses.

Joli coup que cet accord de partenariat, pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, nous sommes fiers d'avoir signé avec E.Leclerc, l'un des grands acteurs du livre en France. Aujourd'hui les partenariats avec les distributeurs représentent presque 90% de notre chiffre d'affaires. Avec Relay, Carrefour France sur l'offre Nolim il y a deux ans, les succès sont au rendez-vous. C'est ce qui a convaincu un nouveau partenaire comme E.Leclerc. Une alliance naturelle entre notre savoir-faire technologique et des distributeurs en recherche de solutions clés en mains. Une plateforme de téléchargement de livres numériques, les applications, les liseuses, les accessoires, bref tout l'environnement est couteux en terme de développement et d'évolution. La mutualisation est absolument indispensable pour rivaliser avec les géants anglo-saxons.

Où en est Bookeen? Vous continuez également un déploiement à l'international, n'est-ce pas?

Nous sommes à l'équilibre depuis 2014, avec un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros l'en dernier. Nous avons procédé à une levée de fonds auprès de Turenne Capital en 2009, la société autofinance aujourd'hui sa croissance. Une nouvelle levée est toutefois envisagée l'an prochain pour accélérer notre développement. Nous continuons notre développement à l'international. Parmi nos clients figurent Carrefour Espagne et Belgique, le premier libraire brésilien Saraiva, le premier libraire en ligne suédois Adlibris, ainsi que des distributeurs en Italie, Hongrie, Russie, etc.

Comment percevez-vous le marché des liseuses?

Les liseuses sont adaptés à la lecture numérique. Elles le restent pour les lecteurs exigeants en terme de confort. Nous observons cette tendance sur tous les marchés, même les plus avancés. Même si leur renouvellement est plus lent que sur d'autres gammes de produits électroniques, nous nous adressons à une clientèle qui a saisi aujourd'hui leur spécificité. En France, nous avons encore de belles perspectives de ventes, notamment en régions dans des zones où la Fnac n'est pas présente.

Quels sont les perspectives d'évolution, notamment au niveau de la couleur?

Nous allons d'abord terminer nos développements autour de l'allongement de la durée d'autonomie des liseuses avec la technologie solaire Wysips de Sunpartner Technologies. Nous seront prêts en principe en fin d'année. L'année prochaine nous allons nous consacrer à des modèles plus grands, tout cela bien sûr en fonction des souhaits de nos clients. Notre premier Cybook Ocean est en train d'évoluer avec un écran en eInk Carta. Le premier modèle nous a conforté dans l'idée qu'il y avait un potentiel important de ce côté-là. Nous sommes bien sûr également très attentif aux grands écrans au format A4 et à des solutions d'écriture. Pour la couleur, il faudra attendre encore. Il y a de gros progrès chez eInk du côté du contraste des couleurs. Les filtres ont été supprimés, les capsules d'encre de couleurs ont désormais un rendu satisfaisant. En revanche il y a encore de gros progrès à faire du côté des temps de rafraichissement d'écrans, encore bien trop importants. Nous sommes attachés à améliorer l'expérience utilisateur, mais nous ne souhaitons pas proposer des solutions qui ne soient pas complètement satisfaisantes dans les usages.

Succès à Bookeen! Je remercie Michaël Dahan de m'avoir accordé un peu de son temps précieux, surtout cette semaine.


PocketBook : bientôt un support A4 en eink Mobius

Pb logoUn support électronique qui puisse remplacer le papier A4. A la fois performant en terme de rendu et de rapidité d'affichage, mais aussi suffisamment probant en terme d'écriture. Longtemps que la question se pose pour remplacer le papier d'écriture qui nous entoure. Les années qui viennent pourraient être décisives avec de nouveaux supports qui bénéficient de l'expérience de l'encre électronique dans le secteur du livre. On sait que Sony travaille sur le sujet depuis deux ans à partir d'écrans eInk Mobius. C'est désormais Pocketbook qui commercialisera en fin d'année un support sur ce même type d'écran, un format A4 que beaucoup attendent. J'ai eu l'avantage de prendre en main un premier prototype. Finesse, souplesse mais avec une certaine rigidité dans la prise en main, légèreté, c'est absolument bluffant. Un peu l'équivalent de deux sets de table en plastique, pour vous donner une idée. Le prix aussi devrait être au rendez-vous. A suivre...

Pocketbook1 Pocketbook2

 

 

 

 

 

Pocketbook Pocketbook3

 

 

 

 

 

  Pocketbook4


Eté 2015 : cap sur l'eInk Carta pour les nouveaux modèles

Carta12015 va être un grand cru sur le marché des liseuses. Avec cet été qui arrive, c'est l'arrivée d'une nouvelle génération de liseuses, toutes équipées en écran eInk Carta, la dernière technologie d'encre électronique. Vous savez combien je suis sensible, année après année, à l'amélioration du contraste qui est un élément essentiel dans le confort de lecture. Jusqu'ici réservé à Amazon qui bénéficiait d'une exclusivité avec son Kindle PaperWhite et Kobo avec son grand modèle Aura H2O depuis la fin de l'année dernière, les liseuses 6 pouces y accède enfin. D'ici fin mai, Kobo et PocketBook vont donc sortir deux nouveaux modèles Kobo Glo HD et PocketBook Touch Lux 3, toutes deux avec ces nouveaux écrans. Cap sur Carta, à y regarder de près si vous avez attendu jusqu'ici pour renouveler votre liseuse.


PocketBook Aqua au congélateur

AquaVous vous rappelez sans doute de la série de crash-tests sur les liseuses organisée par GoodeReader. Un site russe s'est essayé à tester la PocketBook Aqua en situation extrême. Etanche certes, mais résiste-elle à l'épreuve du gel? C'est oui, j'avoue que j'ai été assez bluffé. Sacrément résistante la technologie de l'encre électronique... On essaye de la faire bouillir? (via TheDigitalReader).

PS: la même expérience a été faite avec le Kobo Aura H20.


Yotaphone 2 est disponible en Europe

YotaphoneLe fameux Yotaphone nous revient en Europe avec une version 2. Grand écran 4,7 pouces smartphone classique sur la face avant, écran eInk au dos pour lire les notifications, tout basculer quand la batterie est faiblarde pour l'avant et pour lire des livres bien sûr. Merci au journal Le Point pour sa vidéo bien faite. Il est pour l'instant disponible sur le site pour nos amis anglais en livres sterlings à 555£ soit quand même 699€. A suivre bientôt en France.


YotaPhone 2 : le smartphone à deux écrans... par LePoint


PocketBook : un grand CAD Reader semi-flexible

CAD_ReaderTout juste un an après le premier PocketBook CAD Reader, PocketBook annonce un nouveau modèle toujours destiné à un usage professionnel. Un généreux écran 13,3 pouces en eInk Mobius avec une résolution 1600 X 1200, un processeur de 1.5 GHz en dual-core, avec 512 MB de mémoire RAM. Une capacité de stockage de 8 GB. Une configuration qui le place résolument en concurrence avec le DPT-S1 chez Sony. L'originalité de ce nouveau modèle c'est d'être semi-flexible, une évolution logique avec une destination moins fragile, vers l'extérieur avec des usages en mobilité "tout-terrain". On devrait le découvrir au prochain Consumer Electronics Show de Las Vegas qui aura lieu au début du mois de janvier (via Goodereader).


Les liseuses toujours au coeur de la lecture numérique

LiseuseOn leur prédit depuis de nombreuses années un enterrement de première classe, comme les défunts netbooks. Malgré l'explosion des smartphones, tablettes et phablettes de toutes tailles (c'est d'ailleurs bien compliqué de s'y retrouver aujourd'hui), force est de constater que les liseuses sont bien toujours là, au coeur de l'expérience de lecture de toutes les librairies leaders du marché, hors Apple. Sept années après l'arrivée du premier Kindle, Amazon revient à trois modèles dans sa gamme cet automne. Un signe qui ne trompe pas. 3 chez Amazon, 5 chez Kobo, 6 chez PocketBook, 2 chez Bookeen, 2 chez Carrefour, c'est au total 18 modèles qui seront disponibles en France en cette fin d'année, peut-être un de plus avec le Cybook Ocean chez Bookeen. Entre 59 et 189€, de 6 à 8 pouces, un vaste choix. Un tableau complété ailleurs en Europe: Tolino qui conforte sa présence Outre-Rhin et bientôt au-delà avec ses deux liseuses, Barnes and Noble qui arrive avec la sienne chez des libraires au Royaume-Uni, des grandes librairies espagnoles qui développent leurs propres liseuses propriétaires. A rajouter à cela des alliances entre les acteurs et les grandes chaines de librairies dans toute l'Europe, un opérateur majeur comme Deutsche Telekom qui a sauté le pas avec succès. Si Sony a malheureusement jeté l'éponge confronté à la situation de libraire qu'il n'a jamais été, force est de constater que la santé des liseuses est toujours au beau fixe et qu'elles gardent toute la confiance des lecteurs qui lisent beaucoup en numérique. L'aventure continue plus que jamais! A suivre...


Amazon: Kindle 5 et Kindle Voyage entrent en scène

Kindle-voyage-e-reader-theverge-1_1320.0Cela n'aura pas tardé. Les pages détectées tout juste hier, Amazon a dévoilé aujourd'hui les caractéristiques de ses deux nouveaux modèles Kindle et Kindle Voyage complétant en entrée de gamme et en haut de gamme le Kindle PaperWhite qui est un grand succès pour la marque depuis sa sortie en 2012. Trois Kindle désormais dans la gamme d'Amazon, avec bien sûr le smartphone FirePhone et les tablettes Fire (deux nouveaux modèles HD, HD8.9 à respectivement 99 et 379$ ainsi qu'une tablette 7 pouces pour enfants HD Kids Edition à 149$). Les mises à jours sont pour l'instant intervenues uniquement sur le site américain, on va surveiller en France. Regardons un peu les caractéristiques de ces deux nouveaux modèles de liseuses:

Kindle 5On l'attendait depuis longtemps, Amazon renouvelle donc son Kindle 4 de base sorti à l'automne 2011. C'est dire qu'il y a une éternité. Ce nouveau Kindle 5 incorpore les dernières caractéristiques désormais incontournables sur le marché. Suppression du bouton pour naviguer désormais avec l'écran tactile. Un écran 6 pouces en eInk Pearl, 167 ppi et 16 niveaux de gris. Des dimensions 169 mm x 119 mm x 10.2 mm avec un poids de 191g. 4GB de mémoire interne. Accès wifi. Pas d'éclairage intégré sur ce modèle d'entrée de gamme, ni de dalle unie. Un prix à 79$. Stratégiquement, Amazon n'en rajoute pas sur un marché qu'il domine très largement aux Etats-Unis et en Angleterre. Il se réservera sans doute comme d'habitude des périodes de promotions pour accentuer la pression sur ses rivaux en Europe et dans le reste du monde. Bref, sans trop de surprises, un nouveau Kindle qui va continuer à être un point d'entrée dans l'environnement Kindle d'Amazon. La page sur Amazon.com est ici. Il est en pré-commande aux Etats-Unis et disponible dès le 2 octobre.

Kindle voyageLa grande attraction est donc ce nouveau Kindle Voyage, modèle haut de gamme d'Amazon. Ecran toujours 6 pouces en technologie eInk Carta comme le Kindle PaperWhite. 162 mm x 115 mm x 7.6 mm avec un poids de 180g. 4GB de mémoire interne. Amazon introduit avec ce modèle une dalle unie comme l'avait fait Kobo et Tolino ces dernières années. Les apports importants sont la résolution de 300ppi avec 16 niveaux de gris, une résolution encore jamais atteinte sur les ereaders -le Kindle PaperWhite à 212ppi-. L'éclairage intégré est bien sûr présent avec une caractéristique intéressante puisque celui-ci va pouvoir se rêgler automatiquement en fonction des conditions de luminosité extérieures. Autre détail, Amazon introduit des boutons sur les côtés pour le défilement de pages en le tenant d'une seule main. Baptisé PagePress, ce dispositif repose sur un capteur de force conçu sur mesure qui réagit à une augmentation subtile de pression et déclenche le changement de page. Ce Kindle Voyage est vendu 199$ en version wifi. Il sera complété également par une version 3G à 249$. La page est ici. Il est en pré-commande aux Etats-Unis et disponible dès le 21 octobre. Pas d'étanchéité sur ce modèle, il faudra toujours faire attention à l'eau et à la poussière. Un prix bien élevé pour un modèle 6 pouces alors que d'autres acteurs proposent désormais des modèles en 6,8 et 8 pouces qui améliorent très nettement l'expérience de lecture. Un 6,8 pouces à ce prix-là certainement. Je suis bien moins convaincu par un 6 pouces avec la seule résolution, la dalle unie, l'éclairage automatique et PagePress, pour 80$ de plus par rapport à l'excellent Kindle PaperWhite. Beaucoup attendait Amazon sur ce terrain, ils seront déçus et sans doute pas près à renouveller leur PaperWhite récemment acquis. Un Kindle PaperWhite qui reste à mon sens le meilleur rapport qualité/ prix dans la gamme d'Amazon.

Trois liseuses Kindle désormais chez Amazon avec des nouveaux modèles aux caractéristiques qui ne cessent de progresser sur tous les fronts, résolution de l'écran, éclairage intégré et changement de page. Cela prouve une nouvelle fois que les liseuses restent bien au coeur de l'expérience de lecture chez le leader américain, qui sait parfaitement où sont ses principaux clients. Même si Amazon communique bien moins que Kobo là-dessus, une gamme élargie qui plaident bien pour cette situation. Comme d'habitude, Amazon propose d'excellentes machines. On regrettera toujours l'environnement propriétaire extrêmement fermé d'Amazon -format, contrôle d'accès, licences, etc.-, qui est une spécificité tout contenus culturels confondus. Aucun livre à vous. Entrer dans l'environnement Kindle d'Amazon, c'est décider dès aujourd'hui de pouvoir en sortir un jour en perdant toute sa bibliothèque. Ce n'est pas marqué en toutes lettres dans les publicités bien entendu.

Ces deux modèles sont les 9ème et 10ème chez Amazon depuis 2007 (si l'on excepte les versions 3G), dans l'ordre: Kindle 1, 2, DX, 3, 4, Touch, PaperWhite1, PaperWhite2, 5 et Voyage.

Voir les premières vidéos de présentation sur le site TheVerge qui a eu l'exclusivité.

PS: les pages tout juste mises en ligne sur le site français alors que j'avais déjà rédigé le billet. La surprise vient de l'agressivité du prix du Kindle 5 à 59€ en France (avec cependant des offres publicitaires dessus). Même situation en Allemagne. La pression est bien réelle sur la concurrence. Il sera disponible le 2 octobre. En revanche rien encore sur le Kindle Voyage en France. Un indice, le Kindle Vogage est apparu sur le site allemand au prix de 189€, disponibilité le 4 novembre prochain. Le Kindle PaperWhite, prix révisé à 109€.


Kobo Aura H2O : premières images en face du Kobo Aura HD

Kobo-aura-h2o-4Plusieurs vidéos sur le nouveau Kobo Aura H2O à la suite de l'IFA Berlin. Plus que l'étanchéité, un élément sympa mais pas forcément déterminant, on va surveiller l'apport de l'eInk Carta par rapport au précédent modèle Aura HD. Lire le récent billet de Techcrunch, à découvrir le test de GoodeReader. On regrettera qu'ils ne montrent les deux écrans qu'avec l'éclairage intégré pour se rendre compte. Ce nouveau modèle de Kobo, un sérieux client face au Kindle PaperWhite avec un format plus grand, devrait être disponible en octobre. Pas encore de pré-commande sur la Fnac, principal partenaire de Kobo en France.

PS: Joint en bas une photo trouvée sur TheDigitalReader, qui montre bien l'écart de contraste, le Kobo Aura H20 à droite cette fois.

Screen


PocketBook et Kobo à l'IFA Berlin

IfaPocketBook et Kobo seront présents au traditionnel salon de l'high-tech IFA Berlin qui ouvrira ses portes la semaine prochaine du 5 au 10 septembre. L'occasion de confirmer leurs gammes respectives. Pas moins de onze modèles au total. 6 chez PocketBook, 5 chez Kobo. Formats différents, lumière intégrée, étanchéité, technologie eInk Carta, caméra embarquée. Beaucoup de fonctionnalités pour tous les goûts et les budgets avec des modèles compris entre 79 et 179€. Des lecteurs de plus en plus exigeants, le low-cost semble définitivement enterré. Une tendance marketing d'appel avec l'étanchéité, plus sûrement la tendance de fond avec des formats plus grands 6,8 et 8 pouces. PocketBook et Kobo concluent désormais des accords avec de plus en plus de distributeurs et de libraires dans toute l'Europe.

Le livre numérique passera le cap des 5% du marché de l'édition dans tous les pays européens dans l'année qui vient. Face à la marée des smartphones, des phablets et des tablettes, les liseuses tirent plus que jamais leurs épingles du jeu dans le paysage de la lecture numérique comme l'a confirmé Michael Tamblyn (Kobo) cette semaine. A signaler que E-Ink Corporation sera présent également pour présenter ses dernières technologies.

Pocketbook-ereaders

Kobo


Sony DigitalPaper DPT-S1 est disponible en ligne

SonyJusqu'ici vendu exclusivement au travers d'un réseau de distributeurs agréés, le Sony Digital Paper DPT-S1 est désormais disponible en ligne au prix de 1100$ sur le site américain de Sony, exclusivement livré sur le territoire US. Un modèle au format inédit de 13 pouces (équivalent d'un A4) qui ouvre sur les possibilités d'annotations au stylet comme on le ferait sur une feuille de papier classique. Prix élevé certes, mais qui peut trouver rapidement des applications professionnelles évidentes pour favoriser l'archivage et limiter la consommation de papier en entreprises. Plusieurs sociétés s'étaient lancées sans succès sur ce concept du papier communicant par le passé. Elles n'avaient ni la réputation ni la capacité technologique de Sony. A suivre de près (via GoodeReader).


Kobo Aura H2O : format 6,8 pouces en eInk Carta

Koboaurah2OKobo devrait présenter le 1er septembre prochain son nouveau Kobo Aura H2O. En plus de l'étanchéité IP67 qui lui doit son nom, cette liseuse embarquerait, selon les éléments donnés en exclusivité par le site allemand AlleseBook, un écran 6,8 pouces en eInk Carta, (résolution HD 1430x1080, 265 dpi), dernière génération chez eInk. Comme je le supposais, eInk aura bien ouvert sa ligne de production de dalles à un format plus grand pour Kobo. Le Kobo Aura H2O remplacera donc le Kobo Aura HD qui avait connu un grand succès au printemps 2013, lançant le premier un format 6,8 pouces qui donne un réel confort d'utilisation. Intéressant pour moi c'est qu'il sera bien dans la lignée de son prédécesseur, sans une dalle unie comme sur le Kobo Aura ou le dernier Tolino Vision. Le contraste et la définition sont plus élevés sans surcouche additionnelle. Une voie aussi suivie par Amazon avec son Kindle PaperWhite.

Le Kobo Aura H2O disposera d'un processeur de 1GHz, 4GB de mémoire interne et bien entendu l'éclairage intégré, le tactile, le wifi et un emplacement microSD card. Plus léger avec 233g, plus fin avec 9,7mm. Il devrait être en pré-commande dès le 1er septembre avec un prix autour de 169/179€. Joint l'ensemble des caractéristiques, toujours données par le même site. Avec ce modèle, Kobo devrait frapper très fort en cette rentrée sur un marché des liseuses qui reste incontournable et très dynamique pour les lecteurs exigeants.

Kobo-aura-specs


La liseuse (électronique) : 10ème anniversaire aujourd'hui

SonylibriéLa liseuse (électronique) a tout juste 10 ans aujourd'hui. C'est en effet le 24 avril 2004 que Sony sortait le premier modèle à base d'encre électronique (technologie eInk), le Librié, en partenariat avec Philips. Le premier dispositif de lecture basé sur un écran réflexif proche d'un papier sans aucun rétro-éclairage. Le communiqué de presse est encore ici. Un événement relativement confidentiel à l'époque, cette sortie ayant valeur de test pour Sony sur le seul marché japonais, qui visait le secteur du manga. Ce n'était pas encore le bon déclic. Vendu 41.790 yens (environ 320€), la page est encore accessible sur le site de Sony. A relire l'article que lui consacrait le Guardian. C'est Amazon, trois ans plus tard, qui trouvera la formule gagnante avec son Kindle associé à un catalogue très étendu et un dumping sur les prix des livres. Il fera véritablement démarrer le marché du livre numérique. La société eInk a depuis fait évoluer considérablement la technologie, ralliant au fur et à mesure tous les leaders du secteur. Malgré smartphones et tablettes, les liseuses sont toujours bien là, chez tous les acteurs qui comptent, avec une terminologie désormais établie. Les trois liseuses Kindle toujours bien établies dans le top10 de l'électronique sur le site américain d'Amazon. La dernière entrante en Europe, Tolino en Allemagne au printemps de l'année dernière qui rivalise solidement avec Amazon. Dix ans et encore de nouveaux modèles à venir dans les mois qui viennent, on peut en être sûr. Il se serait vendu, selon les estimations, plus de 100 millions de dispositifs à travers le monde. Un impressionnant catalogue toujours à jour ici. Pour tout ceux qui les ont adoptées, petites et grandes, longue vie aux liseuses. Couleur, écriture (avec le dernier modèle chez Sony), il reste encore bien des pages à écrire!

PS: neuf modèles chez Sony depuis 2004, dix si l'on rajoute le petit PRS-350 (5 pouces) en 2010.

Sonyreader


Sony DigitalPaper à Hollywood

1blue_box2-imageBientôt plus de papier à Hollywood? Accompagnant son arrivée aux Etats-Unis pour des solutions professionnelles autour de son DigitalPaper, Sony a annoncé aujourd'hui un accord avec Ease Entertainment, pour des solutions dématérialisées. Scénarios, études, contrats, comptabilités, la liste est importante des chantiers possibles. Cela fait quelques ramettes à Hollywood. A suivre... (via PCBDesign007).