135 notes dans la catégorie "Barnes and Noble"

Le Nook Touch with Glowlight sous les 100$

Nook-simple-touch-glowUn modèle de liseuse/ livre électronique avec l'éclairage intégré à moins de 100$? Nous avions déjà le Tolino en Allemagne. C'est aussi chose faite du côté de Barnes and Noble avec son Nook Touch with Glowlight qui est désormais proposé à 99$ aux Etats-Unis et même à 69£ au Royaume-Uni pour une période limitée (soit près de 80€); il grille ainsi la politesse à Amazon et Kobo avec des modèles vendus près de 20% plus cher. Quand cela vient de l'un des meilleurs modèles sur le marché (revoir mon test), la pression est d'autant plus vive. Franchement, au prix d'un Kindle sans tactile, pas photo. La rentrée va incontestablement être chaude sur les prix avec des modèles largement subventionnés par tous les acteurs (via TechCrunch).


Nook : succès dans les librairies Blackwell

NookblackNous en avions déjà eu l'écho le mois dernier, confirmation en début de semaine que le Nook Simple Touch de Barnes and Noble rencontre un grand succès au Royaume-Uni, cette fois-ci du côté des librairies Blackwell. Proposé au prix imbattable de 29£, le Nook attire par son prix mais aussi par sa qualité.

Matthew Cashmore, directeur du numérique chez Blackwell, revient sur l'impact de la nouvelle tarification du Nook Simple Touch sur les ventes: «Nous ne pouvons pas assurer les stocks de Nook. C'est un grand succès auprès de nos clients - principalement parce que c'est en fait un excellent eReader. Le Nook n'a pas eu la même pénétration du marché que d'autres eReaders parce qu'il était à la fois nouveau sur le marché et pas suffisamment mis en valeur en magasins. La baisse des prix et la vente via de nombreux détaillants ont essentiellement porté le Nook sur l'ensemble du marché. Ce n'est pas seulement la baisse de prix, c'est aussi de mettre autant d'eReaders dans les mains de lecteurs que possible, afin que les gens puissent voir ce qu'est un bon eReader. Le succès de cette opération a été démontrée et continuent à se traduite par de fortes ventes. Les ventes de livres numériques ont bien sûr explosé; quand vous mettez ce nombre d'eReaders dans tant de mains il n'est guère surprenant que les ventes de contenus augmentent de façon exponentielle. Dire que le Nook est en croissance au Royaume-Uni est un euphémisme. Blackwell a choisi le Nook parce que c'était le meilleur eReader; nous restons avec le Nook parce que c'est un superbe succès commercial et qu'il continue". Une stratégie que l'on doit regarder attentivement chez Amazon et Kobo (via Forbes).


Le Nook Touch toujours un best-seller

Nook-Simple-Touch-Asda-best-sellerLes déboires de Barnes and Noble avec ses tablettes, la démission récente de son président William Lynch, tout cela n'entame en rien le succès du Nook Touch sur les marchés américains et britanniques. Il est disponible à 29£ (environ 35€) sur Argos de l'autre côté de la Manche. Un formidable modèle. Personnellement je peux témoigner qu'il serait disponible en France, qu'il taillerait de sérieuses croupières aux modèles de Kobo, d'Amazon et autres. Des regrets sans doute pour Barnes and Noble d'avoir choisi une stratégie de tablette-propriétaire trop couteuse, plutôt que le déploiement en Europe de son offre de readers avec des partenaires et une simple alliance avec un fabricant de tablettes (via TeleRead).

PS: à signaler que l'on peut le faire venir d'Angleterre pour 50€ via des sites sur eBay, une très bonne affaire, par exemple ici.


Barnes and Noble : confiance renouvellée aux liseuses

Nook2Lors de la conférence sur les résultats de Barnes and Noble lundi, le CEO William J. Lynch a réaffirmé l'importance stratégique des liseuses/ livres électroniques sur le marché américain: "En ce qui concerne notre gamme populaire de eReader Simple Touch, nous avons l'intention de continuer à concevoir, innover et lancer de nouveaux produits. Nous avons les eReaders les mieux cotés sur le marché depuis plusieurs années et nous pouvons gérer cette activité de dispositifs efficaces. Les clients qui possèdent nos produits eReader dédiés comme le Simple Touch Glowlight constituent la majorité de nos ventes de livres numériques, la conception et la vente de ces appareils ont été la clé de notre acquisition de clients et de contenus numériques comme modèle de croissance. Donc, le modèle de développement des eReaders ne change pas." Une très bonne nouvelle que B&N reste présent face à une concurrence vive avec Amazon, Kobo, Sony, Bookeen et PocketBook en Europe. Amazon proposera sans doute une nouvelle gamme en fin d'année. Les renouvellements de matériels se font bien aux Etats-Unis et les lecteurs sur liseuses restent fidèles à ces dispositifs. Les ventes massives de tablettes pour des utilisateurs assez peu intéressés par les livres ne changent pas ce constat. Pour preuve les ventes très relatives d'Apple sur le marché du livre numérique aux Etats-Unis, les chiffres qui circulent depuis quelques semaines entre 10 et 20%.


Barnes and Noble clos l'aventure des tablettes

BN_Profile_180x180Le libraire américain Barnes and Noble a annoncé des pertes très importantes de l'ordre de 34% sur les quatre premiers mois de l'année sur ses activités NookMedia. Les tablettes qui avaient dangereusement mis en difficulté l'entreprise en fin d'année ne seront plus fabriquées qu'avec des licences pour d'autres partenaires s'il y a lieu, Barnes and Noble se concentrant sur ses seules liseuses/ livres électroniques. "Nous prévoyons de continuer à innover seulement dans la catégorie des readers en noir et blanc, et le fondement de notre stratégie reste la même aujourd'hui que depuis que nous sommes entrés dans le marché numérique, qui est d'offrir aux clients un livre numérique, un magazine ou un journal, sur n'importe quel appareil" a déclaré William Lynch chez B&N (via TheBoookSeller).


Microsoft reprendrait Nook Media

Nook-windows-8Selon le site Techcrunch, Microsoft aurait fait une proposition de rachat d'1 milliard de dollars pour la filiale NookMedia de Barnes and Noble. Déjà au capital à hauteur de 16,8%, Microsoft disposerait d'une ouverture idéale sur la disbribution de contenus pour rivaliser avec Apple, Amazon et Google. Une occasion idéale aussi pour Barnes and Noble de se refaire une santé financière tant la situation est désastreuse depuis le début de l'année. Pour moi c'est une affaire cousue d'avance, il s'agit juste de se mettre d'accord sur le montant. Bref, le dernier acteur américain qui manquait dans les contenus culturels numériques, nous avions bien besoin de cela dans le reste du monde. A lire ce billet sur PaidContent.


Nook: tous les modèles à bons prix en Angleterre

Nooksimpletouchreader1-150x150Tous les Nook bradés sur le site britannique et chez les revendeurs. Le Nook Touch à 29£ (soit 35€), le Nook Touch with Glowlight à 69£ (soit 80€). Ne pas hésiter à vous les procurer si vous avez des contacts là-bas ou si vous profitez des vacances. Deux excellents modèles sur lesquels vous pourrez acheter au format ePub chez tous les libraires en France. Les deux tablettes, cauchemars de B&N, sont elles aussi bradées. Les derniers feux du Nook en Europe, j'en ai bien peur. Bien triste tant le Nook avait été innovant dans le secteur depuis tant d'années. Y a t-il seulement un repreneur intéressé par la filiale NookMedia? (via TheDigitalReader).


Barnes and Noble brade ses tablettes

Nook1Barnes and Noble en train de jouer le tout pour le tout pour écouler ses tablettes Nook HD sur le marché américain. Il propose depuis la semaine dernière et jusqu'au 31 mars, un livre électronique gratuit pour l'achat de la tablette. Même les frais de port avec. Triste situation d'un acteur qui aura marqué le développement du livre électronique, une victime de plus de l'univers des tablettes.


Barnes and Noble: des films pour brader les tablettes?

NookmediaConfirmant les indications données la semaine dernière, Barnes and Noble a annoncé des contrats de licences entre sa filiale Nook Media et les majors d'Hollywood (LionsGate, MGM, Paramount, National Geographic, Little Pim), cela pour tenter de rendre ses tablettes plus attractives sur le marché américain. Les majors ont visiblement compris l'enjeu de devoir diversifier au maximum. Est-ce que l'argument va porter à l'heure du choix de sa tablette pour le consommateur américain? Je pense qu'il est déjà trop tard. De quoi peut-être écouler le stock produit en fin d'année, mais au-delà? Microsoft, qui est partenaire de Nook Média, va t'il se relancer sur le marché des tablettes low-cost alors que l'on sait maintenant que son business se fera plutôt du côté de solutions professionnelles type Surface Pro plutôt que sur les tablettes Surface RT qui font face à un échec cuisant (Samsung venant même de quitter la barque)? "Ce qui devait signifier le renouveau de Microsoft tourne petit à petit au désastre commercial: sa propre tablette et son système d’exploitation spécifique n’intéressent pas les consommateurs, Microsoft semble donc dans l’incapacité de rattraper Google (avec des constructeurs comme Samsung, Asus, Sony…) ou Apple sur le marché des tablettes." Alors, remettre au pot pour de nouvelles tablettes Nook?

Jobs


Barnes and Noble abandonne ses Nook

BarnesLes très mauvais résultats annoncés par Barnes and Noble hier scellent malheureusement le destin des livres électroniques et tablettes Nook. Les ventes de ses tablettes ont été très médiocres en fin d'année face à celles d'Apple, Samsung ou Amazon. Pour le troisième trimestre (de novembre 2012 à janvier 2013), les ventes des activités liées au Nook ont chuté de 26% (pour s'élever à 316 millions de $) et les pertes se sont aggravées, multipliées par deux (190,4 millions de $). La baisse des ventes de liseuses et tablettes n'a pas été compensée par la légère hausse des ventes de contenus numériques (+6,8%). Sur un marché américain qui commence à être saturé en livres électroniques/liseuses (entre 15 et 20% des américains en possèdent!) et les méventes sur ses tablettes, l'heure est à une stratégie différente. Si Barnes and Noble ne va pas abandonner le marché du livre numérique (celui-ci représente désormais plus de 20% du marché américain), il va devoir abandonner les supports de lecture. Est-ce pensable de ne plus incarner l'offre en magasins? Personnellement, je ne le pense pas. On peut regretter que Barnes and Noble n'est pas conclu un accord avec Sony par exemple depuis quelques années. Une stratégie qui aurait sans doute été gagnant-gagnant face aux leaders du marché des tablettes. En tout cas bien meilleure que cet accord avec Microsoft qui n'aura finalement débouché sur rien de véritablement concret. C'est vraiment dommage tant Barnes and Noble aura été véritablement créatif avec des matériels innovants sur ce marché depuis 2009. Depuis cette date, il avait même impulsé toutes les innovations majeures, je pense au tactile, à la lumière intégrée, etc. Sale coup pour le marché et beaucoup d'inquiétudes pour l'avenir des librairies Barnes and Noble aux Etats-Unis, un tiers des 677 librairies seraient menacées d'ici dix ans (via Livres-Hebdo).


Barnes and Noble va sans doute sortir du jeu

Nook-familyLa plus grande incertitude sur l'avenir de la filiale Nook Média de Barnes and Noble qui risque de céder son activité sous forme de licences au plus offrant. Une librairie numérique et son éco-système qui peut particulièrement intéresser un géant du hardware comme Samsung ou même Microsoft. Ce sont les informations données par GoodeReader. Aujourd'hui le titre a bondi de près de 25% dans des échanges d'avant-Bourse après que le président du groupe, Leonard Riggio, s'est dit prêt à racheter les points de vente de la chaîne de libraires ainsi que le site barnesandnoble.com. Leonard Riggio, qui détient près de 30% de Barnes & Noble, a dit qu'il ne reprendrait pas l'activité de livres électroniques et de tablettes Nook du groupe. On sera sans doute fixer dans les jours qui viennent (via Les Echos).

PS: billet de Livres-Hebdo. On y lit "la liseuse fait perdre de l'argent au groupe". Sourire, ce n'est pas la liseuse qui fait perdre de l'argent mais bien les deux tablettes vendues à prix coûtants voire pire, incapables de rivaliser en fin d'année avec les leaders sur le marché américain. Voir le billet de ZDNet en début d'année. La tablette a tué Barnes...


Barnes and Noble paye cash ses tablettes

Nook1De très lourdes pertes annoncées par Barnes and Noble sur sa filiale numérique Nook Media, 262 M$ pour l'année 2012 (via GoodeReader). B&N paye cash son ambitieuse tentative de challenger avec ses tablettes 7 et 9 pouces, des concurrents comme Apple, Amazon, Google, Samsung, qui sont bien devant lui sur le marché américain. Ces tablettes vendues à prix coûtants et les lourds investissements à consentir sont en train de laminer le librairie américain:

"Si l'iPad et la Galaxy Tab et le Microsoft Surface et le Kindle Fire n'existaient pas, on pourrait dire que le Nook est un appareil révolutionnaire. Le problème est que ce n'est pas le meilleur des dispositifs sur le marché. Ou même le deuxième meilleur. Ou même le troisième meilleur. Et tandis que sur certains secteurs il y a de la place pour de nombreux acteurs mondiaux (pensez aux voitures GM, Volkswagen, Toyota, Hyundai, Ford, Nissan, PSA, Honda, Renault, etc), il semble qu'il n'y ait de la place que pour deux ou trois plateformes dans ce match. Et B&N n'y est pas" (via Slate).

L'action est en chute libre aux Etats-Unis, le spectre de Borders...


Barnes and Noble: en attente d'allumage

Nook1Pendant que Kobo entend bien renforcer sa position en Europe, où en est Barnes and Noble? C'est la question que se pose justement TheDigitalReader. En juin dernier, B&N annonçait un déploiement sur 10 pays en l'espace d'un an. Après une arrivée très retardée en Angleterre en fin d'année avec l'échec des négociations avec Waterstones, rien ne se profile depuis. Assez inquiétant quand on sait que le marché américain ne suffit plus et que les places sont à prendre ailleurs.


Pearson: entrée dans le capital de Nook Media

PearsonLogoUne information particulièrement intéressante aujourd'hui. Le groupe d'édition Pearson a annoncé son entrée dans le capital de Nook Media, la filiale de Barnes and Noble. Pearson investit à hauteur de 89.5 M$. On se rappelle que Microsoft avait déja conclu un partenariat en avril dernier à hauteur de 300 M$. Pearson est un géant de l'édition mondiale, leader dans le secteur de l'éducation, il possède également l'éditeur Penguin. Avec cette nouvelle alliance B&N détiendra 78.2% du capital, Microsoft 16.8% et Pearson 5%. Un accord stratégique qui fait sens, contenus, technologie, distribution. De quoi sans doute venir rivaliser efficacement avec Amazon et Apple surtout sur le secteur de l'éducation, l'un des grands enjeux dans le numérique de demain (via GoodeReader).


Ebooks: 22% des ventes de fiction aux Etats-Unis

Publication des traditionnels chiffres de l'édition américaine par Bowker Market Research. La progression du livre numérique commence à décellerer. Sur le dernier trimestre, il aura quand même pris un point de plus au livre de poche, avec maintenant 22% des ventes pour les éditeurs de fiction. Amazon représenterait 27% de ce total, Barnes and Noble derrière à 16% (via PublisherWeekly).

1044-1


Les Nook disponibles en Angleterre

Nook_simpletouch_glowlight-4f874ce-introLes Nooks Simple Touch et Simple Touch with Glowlight sont désormais disponibles en Angleterre sur un site dédié (respectivement à 79£ et 109£). Les tablettes suivent fin novembre. Voilà bien des modèles dont pourrait s'emparer des libraires français avec un partenariat avec B&N, sur l'exemple de Kobo qui depuis un an garde toujours l'exclusivité de sa distribution avec la Fnac (via TheVerge).


Les Nooks débarquent en Angleterre

NooksLes modèles de la gamme Nook de Barnes and Noble sont désormais disponibles en Angleterre, en pré-commande sur le site anglais. Ils seront vendus dans plusieurs enseignes à travers le pays: Blackwell's, Foyles, John Lewis, etc. Prix à 79£ (99€) pour le Nook Touch et 109£ (137€) pour le Nook Touch with Glowlight. Les tablettes devraient suivre elles-aussi.


Nook Simple Touch with Glowlight : test complet

100_9769Un peu plus d'un an après mon test du Nook Simple Touch de Barnes and Noble, voici donc celui du modèle sorti au printemps dernier aux Etats-Unis, le Nook Touch with Glowlight. Merci au site Qoqa qui a eu la riche idée de nous en proposer en avant-première en France en juillet dernier. J'ai donc pu l'utiliser en vacances cet été. Comme d'habitude j'aime bien faire un test dans la durée. On appréhende beaucoup mieux les livres électroniques après la lecture de plusieurs livres que sur un coin de bureau ou dans un salon sur un présentoir. La lecture en mode électronique est aussi affaire de petits détails.

    Ce nouveau Nook with Glowlight est le dernier né des livres électroniques du libraire américain Barnes and Noble. Il est disponible uniquement aux Etats-Unis sur le site et dans les librairies. Après le succès de son Nook Simple Touch sur le marché américain (reconnu par beaucoup comme le meilleur depuis un an), B&N a innové avec un nouveau modèle avec un éclairage intégré. C'est le premier livre électronique a disposer de ce type de technologie. Un avantage concurrentiel de six mois puisque tous les fabricants vont proposer un modèle de ce type d'ici la fin de l'année. En avant, suivez-moi pour le tour du propriétaire:

    Conditionnement d'abord, toujours rien à redire, c'est absolument parfait. Pas de fioritures, on va à l'essentiel. Carton rigide, mousse à l'intérieur, le paquet peut voyager en toute sécurité. A l'intérieur juste l'essentiel, un petit cordon usb, un adaptateur pour le secteur (prise US bien sûr); il vous faudra trouver un petit équivalent français (merci Qoqa de l'avoir mis dans le paquet) ou le recharger directement depuis l'ordinateur. Pas grave, tant la charge est annoncée pratiquement pour deux mois. Un petit dépliant très simple et pédagogique. D'ailleurs, on peut s'en passer tant c'est simple de comprendre le fonctionnement. Pas de housse mais c'est devenu un standart, il faudra regarder du côté des accessoires, toujours aussi nombreux chez B&N, vous trouverez forcément une housse à votre goût. Attention passage obligé, ce serait dommage pour la casse.

    Ce qui frappe d'emblée, c'est la proximité avec le modèle Simple Touch. On ne change pas un modèle unanimement reconnu pour la qualité de son design. Il est strictement identique au précédent, seul le liseré extérieur en plastique qui entoure la coque sur la face avant est gris clair au lieu d'être noir. Prise en main maintenant. Léger, très léger. Il est moins lourd que le précédent. On passe sous la barre des 200g, 197g contre 212g. C'est pas beaucoup sur le papier mais on le sent quand on l'a dans la main. Autrement, tout est pareil. Prise en main toujours aussi excellente avec le revêtement softtouch. Les bords font la taille d'un pouce, nickel, on peut le tenir main gauche, main droite surtout que les boutons avant-arrière sont de chaque côté, malin. Au dos, un bosselage ergonomique très bien étudié qui s'adapte à la main. Des plastiques très bien finis et costauds, rien à redire. Design complètement épuré (vous vous rappelez Starck), Barnes se contente de l'essentiel. On arrive enfin après plusieurs années de compromis et d'hésitations, à l'essentiel, l'écran et ce qu'on lit, c'est bien. Reste un bouton en bas, très discret, l'initiale N de Nook pour afficher les menus, deux très légères barres de chaque côté à gauche et à droite pour se passer du tactile quand on veut simplement tourner les pages. Et c'est tout, tout le reste se fera grâce au tactile. Pour la connectique, l'essentiel aussi. Un bouton au dos pour allumage/arrêt, la prise usb en bas et l'emplacement sur le côté pour la SD Card, discret avec un cache. Toujours pas de touch reset, pas de problème, ce Nook marche au doigt et à l'oeil.

    Trois heures pour le charger complètement, c'est parti. Allumage. Ecran 6 pouces eInk Pearl c'est celui qui est utilisé sur l'ensemble du marché, le meilleur en qualité avant les prochain Pearl HD qui avanceront sur la définition. C'est ce qui se fait de mieux en terme d'affichage non-rétroéclairé. Fond de l'écran, qualité de contraste, rien à redire. Le Nook s'ouvre très vite en quelques secondes, le processeur Texas Instruments au rendez-vous. L'année dernière je m'étais trompé, ce n'est pas Freescale mais bien TI qui est sous la coque. Pour tous les autres détails, je vous renvoie à mon test de l'année dernière puisque que les deux modèles sont identiques. Mais la surprise, c'est bien entendu la lumière!

    La grande innovation de ce Nook est bien évidemment la lumière intégrée qui vous permet de lire dans des conditions d'éclairage faibles, voire la nuit, de poursuivre votre lecture avec tout le confort nécessaire. On avait vu la technologie arriver il y a un an environ mais on ne s'attendait pas à ce que Barnes and Noble soit capable de l'intégrer en production aussi vite. Ce sont les fabricants concurrents eux-mêmes qui ont été surpris. Le fameux Glowlight de ce Nook permet un éclairage uniforme de l'écran. Il ne s'agit pas d'un rétro-éclairage en dessous (vous n'allez pas transformer votre livre électronique en tablette, je lis ces anneries de temps en temps ici et là), mais d'un éclairage incident placé dans la partie supérieure de l'écran avec des diodes, équivalent à une petite lampe que vous dirigeriez sur la page de votre livre. Pas d'incidence sur la fatigue visuelle donc, c'est important. Vous conserverez les qualités propres au papier électronique, l'éclairage en plus pour plus de confort si vous le souhaitez. Deux méthodes pour accéder à la lumière. Soit en appuyant sur le bouton en bas de manière prolongée, soit directement par le menu. Fonctionnement identique pour l'éteindre. Vous pouvez également controler l'intensité de la lumière avec le tactile avec une barre de contrôle, selon les conditions dans lesquelles vous vous trouverez. J'avoue que ce Glowlight est un atout très intéressant. Après plusieurs semaines d'utilisation, je peux vous dire que j'aurais maintenant du mal à m'en passer. Je ne lis jamais la nuit dans l'obscurité complète. Cela ne change pas mes habitudes. Mais dans beaucoup d'endroits où l'éclairage extérieur manque un peu (dans les transports, à l'ombre, chez soi, etc.) c'est un pur bonheur de déclencher ce petit éclairage de manière discrète, même à demi-intensité. En plus de rendre l'écran lumineux, il apporte de la blancheur au fond de l'écran. La lumière, le soleil comme celle artificielle du Nook, est toujours mon amie, en toutes circonstances. J'en connais même qui maintenant utilisent la lumière intégrée de manière continue, ce n'est pas mon cas, mais c'est fonction de chacun, charge à vous d'essayer. A signaler qu'il y a quand même un petit halo de lumière très léger dans la partie supérieure de l'écran, à l'endroit où sont placées les diodes. Un petit détail à minimiser et qui n'a pas de conséquences outre mesure à la lecture. Côté batterie, la baisse de charge pour une utilisation constante est là, mais reste tout à fait acceptable. Même si B&N annonce de 4 à 8 semaines, je dirais pour ma part 4 semaines pour une utilisation relativement régulière de la lumière. Je n'ai pas utilisé la lumière en continue, comptez peut-être 3 semaines. C'est toujours l'utilisation du wifi qui réduit la charge, la lumière intégrée beaucoup moins. De toutes les façons, cela reste très acceptable, habitués que nous sommes, pauvres mortels, à nos branchements de smartphones au quotidien.

    Pour le reste, aucune nouveauté sur ce Nook par rapport au modèle Simple Touch, je vous invite à relire ce que j'en disais l'année dernière. Depuis, quelques nouvelles mises à jour du firmware se sont succédées apportants plus de rapidité. C'est un point important à considérer, Barnes and Noble s'occupent de ses clients. Les seuls bémols sont toujours les mêmes malheureusement. Un choix de caractères limités à six. Même s'ils sont bons, je suis toujours sur Amasis ou Caecilia, quelques autres seraient quand même les bienvenus. A signaler que la gestion des interlignages et des marges est toujours excellente, on galère pas comme chez d'autres. Autres bémols, l'impossibilité de changer les écrans de veille (on voudrait retrouver la couverture de son livre en cours), la pauvreté de l'accès au web pour acheter des livres chez d'autres libraires. Barnes and Noble veut bien entendu que vous achetiez dans sa librairie intégrée, lui qui subventionne le livre électronique de manière importante. Le wifi marche de manière excellente. Le passage par l'ordinateur est indispensable si vous voulez acheter ailleurs. J'avoue que cela ne me dérange pas car je n'achète que chez des libraires indépendants pour alimenter ma bibliothèque sur mon cloud Dropbox. L'accès Dropbox n'est pas possible sur ce Nook, dommage, j'utilise mon bout de cable qui traine constamment sur le bureau. Ma SD card est de toute façon bien fournie, je ne manque jamais. Bien entendu, ce livre électronique ne bénéficie pas de l'adaptation à l'environnement français (interface, librairie, dictionnaire, fonctions sociales, etc).

    Le Nook Simple Touch était déjà le meilleur livre électronique sur le marché, avec ce nouveau Nook Simple Touch with Glowlight, Barnes and Noble prend encore un coup d'avance par rapport aux autres. Nous allons découvrir les nouveaux modèles qui arrivent en cette rentrée chez la concurrence. La lumière intégrée est la grande innovation de cette année avec le Kindle Paperwhite d'Amazon et le Kobo Glo de Kobo. En attendant, je vous conseille plus que jamais ce livre électronique, tant j'ai de plaisir à l'utiliser chaque jour. Sincèrement, cette fonction Glowlight est un plus qui vaut grandement les quelques dizaines d'euros supplémentaires, faites-moi confiance. Si vous connaissez quelqu'un qui peut vous le ramener des Etats-Unis dans ses bagages (un peu plus de 100€ avec le taux de change), il est aussi en vente sur des sites basés en Angleterre sur eBay. Il nous viendra par l'Angleterre c'est annoncé. Ce Nook nous manque, à nous, pauvres européens que nous sommes!

Les plus:

  • qualité de la fonction Glowlight, confort amélioré à l'utilisation
  • design épuré et finition très réussis, plastiques mats et résistants de qualité, softtouch sensuel, prise en main excellente en toutes circonstances
  • touches pages avant-arrière de chaque côté, très discrètes
  • écran eInk Pearl, excellente qualité de contraste
  • navigation tactile et rapidité excellente grâce au processeur Texas Instruments
  • gestion du format ePub, qualité de l'interface de lecture (marges, interlignages, typos, appels de notes, etc.)
  • connection wifi efficace
  • accès à la librairie Barnes and Noble très complète (livres anglo-saxons uniquement)
  • environnement Android
  • emplacement SD card discret
  • mise à jour régulière du firmware
  • rapport qualité/prix

Les moins:

  • choix de polices limité à six, pas de possibilités d'en ajouter
  • écrans de veille imposés
  • espace mémoire réduit par les logiciels Barnes
  • restriction de l'environnement Android/wifi, navigation web et achat dans d'autres librairies à oublier
  • pas d'accès Dropbox
  • pauvreté de la gestion du format PDF, pas texttospeech ni audio
  • pas de 3G, de bluetooth
  • lecteur vendu aux States uniquement, sans garantie hors du territoire américain

Comme d'habitude, je vous ai mis une série de photos. Ce test vient bien entendu compléter ma série de tests ici, ainsi que sur la page Pinterest.

100_9766 100_9767

 

 

 

 

 

 

100_9768 100_9769

100_9771

 

 

 

 

 

100_9772 100_9773 100_9774


Barnes and Noble : les Nook en Angleterre

BarnesnobleLe libraire américain Barnes and Noble a annoncé une hausse de 46% de ses revenus numériques sur son premier exercice fiscal de 2013 à fin juillet (communiqué ici), redressant ainsi une situation assez préoccupante en début d'année. Le marché américain surfe toujours plus sur l'ebook. B&N a aussi annoncé l'arrivée des Nooks en Angleterre pour octobre prochain (via TheBookSeller).


Microsoft: une tablette annoncé lundi?

Article_ballmerCESMicrosoft devrait certainement annoncer lundi l'arrivée d'une nouvelle petite tablette 7 pouces, concurrences Amazon, Google et autres obligent. Conséquence logique de son nouveau partenariat avec Barnes and Noble, les livres devraient être particulièrement mis en avant. L'actuelle Nook Tablet devrait prendre un coup de vieux avec l'arrivée de Microsoft et de Windows 8. Certains pensent aussi à un modèle de livre électronique, pour ma part je ne suis pas convaincu du tout, priorité à la tablette pour Microsoft dans un premier temps, pour ne pas décrocher complètement de ce marché (via LesNumériques).


MobileTechreview: Nook with Glowlight

On l'attendait depuis plusieurs semaines, voici l'indispensable test MobileTechReview sur le nouveau livre électronique de Barnes and Noble, le Nook with Glowlight. Amazon s'est bien fait grillé la priorité sur cette innovation "lumineuse" pour beaucoup de lecteurs qui va devenir un standard du marché. Le test complet devrait suivre dans quelques jours avec la note.


Barnes and Noble plébiscité pour la satisfaction-client

Barnes-and-noble-booksellersBarnes and Noble a annoncé aujourd'hui que leur site était classé numéro un pour la satisfaction-client comme détaillant en ligne, dans la catégorie "Livres, Musique et Vidéo" en fonction de l'indice ForeSee aux Etats-Unis. Barnes and Noble est également classé dans les 10 détaillants en ligne au niveau global de la satisfaction des clients parmi toutes les entreprises sondées (via DigitalBookWorld). A mettre en relation avec le carton du Nook sur Google auprès des "mom" américaines.

Pas mal, pour un vieux commerçant-libraire comme Barnes and Noble, "Brick and Mortar" de l'ancien monde. Si j'avais des sous comme Microsoft, je les mettrais aussi plus volontiers dans Newco que dans Facebook!


Le Nook est chez Qoqa

QoqaIls sont formidables nos amis de Qoqa. Ils nous trouvent des petites perles au meilleur prix que l'on ne trouve pas partout. Aujourd'hui, ils nous proposent pour 48h le Nook de Barnes and Noble au prix de 89€ (+5€ d'envoi). Ils l'avaient déjà fait l'année dernière. Ne pas hésiter, le tout meilleur livre électronique aux Etats-Unis, il sera bientôt en Angleterre; même si en France vous ne pourrez pas commander directement dessus des livres en français avec le wifi, vous pourrez l'utiliser avec beaucoup de plaisir en passant par l'ordinateur. Sans modération comme on dit.

PS: pour la Fête des Mères à venir, foncez!