369 notes dans la catégorie "Lecture"

Les Libraires Ensemble : sélection de livres pour l'été

LibrairesJuin, c'est souvent le moment de choisir avec soin ses lectures pour l'été. A signaler une belle sélection de livres proposée par le réseau des librairies indépendantes Les Libraires Ensemble. Les catalogues sont bien sûr disponibles chez les 50 libraires du réseau. Vous y trouverez certainement de bonnes idées, les versions numériques toujours disponibles sur les sites de plusieurs d'entre eux. Belles découvertes!


Sondage 2015 : quelles sont vos pratiques en terme de téléchargement de livres numériques ?

PiratageA l'occasion du dernier Salon du Livre et de la publication du baromètre sur les usages du livre numérique, un chiffre portait sur la forte hausse des usages de lecture vers une offre illégale qui concernerait désormais 20% des lecteurs (contre 13% l'année dernière, une hausse de plus de 50% de lecteurs). Près de 18 mois après le premier (décembre 2013), je relance un nouveau sondage sur les pratiques du téléchargement de livres numériques. Légal, illégal, les deux? A quel degré? A l'époque, vous aviez été plus de 300 à me répondre, je vous remercie par avance. N'hésitez pas à faire passer autour de vous. Vos pratiques ont-elles évoluées?

PS: résultats donnés le 12 juin prochain.


Baromètre 2015 sur les usages du livre numérique

BarometreLes résultats de la cinquième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France ont été publiés lors des 14es Assises du livre numérique du SNE. Ce baromètre annuel a pour objectif d’observer les évolutions des usages du livre numérique, au regard notamment de ceux du livre imprimé.
Cette enquête a été menée par OpinionWay, entre le 5 et le 23 février 2015, auprès d’un premier échantillon de 2015 personnes (par téléphone), âgées de 15 ans et plus, et d’un second échantillon de 510 utilisateurs de livres numériques (interrogés en ligne), constitué sur la base des résultats du premier. Le document en archive ici. La vidéo de présentation ci-dessous.

Le communiqué retient les tendances suivantes:

1. Le nombre de lecteurs de livres numériques est en augmentation
Les résultats de cette nouvelle édition révèlent une légère augmentation (+ 3 points) du nombre de lecteurs de livres numériques qui représentent désormais 18% de la population. Cette tendance est cohérente à la fois avec la croissance des ventes de tablettes et, dans une moindre mesure, de liseuses.

2. Le smartphone est davantage utilisé pour la lecture
La lecture sur smartphone a progressé de 5 points par rapport à l’année dernière: 27% des lecteurs numériques l’utilisent pour lire. Pour autant les lecteurs de livres numériques sont toujours des lecteurs multi-supports: ils lisent sur papier (62% déclarent avoir lu un livre imprimé pour la dernière fois il y a moins d’un mois), la tablette est utilisée par 39% de lecteurs, 36% utilisent leur ordinateur portable et la liseuse concerne 23% d’entre eux.

3. Le lecteur de livres numériques achète plus de livres numériques
Ils sont 20% (+2 points) à déclarer acheter en moyenne plus de 4 livres numériques par an. La majorité des lecteurs de livres numériques estime que, dans les années à venir, son usage des livres numériques va rester stable.

En conclusion de cette cinquième édition du baromètre, la SOFIA, le SNE et la SGDL constatent que les pratiques de lecture numérique augmentent doucement, sans commune mesure avec le taux d’équipement des Français en constante progression. Les lecteurs multi-supports ont une pratique du numérique complémentaire du papier et conservent majoritairement leurs habitudes: en 2015, et depuis qu’ils lisent des livres numériques, les lecteurs numériques sont 62% à estimer lire autant, 64% à acheter autant et 64% à dépenser autant pour des livres, qu’ils soient numériques ou imprimés.

Un point important à ajouter aussi et ce n'est pas le moindre, c'est la forte hausse de la lecture d'une offre illégale qui concernerait désormais 20% des lecteurs (contre 13% l'année dernière, une hausse de plus de 50% de lecteurs).

La présentation vidéo de la conférence est ici.

PS: Je revenais hier sur ce baromètre du livre numérique sur Fréquence protestante, merci à Guylène Dubois, en podcast ici.

Baromètre


Etats-Unis : Rakuten rachète Overdrive pour une phase 2

OverdriveUne annonce importante dans le milieu des bibliothèques aux Etats-Unis. Rakuten, le géant du e-commerce japonais, déjà très présent dans l'univers du livre numérique avec des sociétés comme Kobo ou Aquafadas, vient de racheter Overdrive pour 410 M$. Takahito Aiki, le PDG de la branche eBook de Rakuten, s'est exprimé: "OverDrive peut être décrite comme une entreprise de partage de l'économie en tant que partage de livres. Kobo Inc, rachetée en 2011 pour 315 M$ était une «phase 1» permettant aux consommateurs d'acheter des livres numériques. Dans le cadre de la «phase 2», OverDrive permettra aux bibliothèques et aux écoles de louer les livres numériques" (via Reuters). Le communiqué de Rakuten est ici, le document de présentation joint en archive. A revoir le billet de l'Enssib, un seul schéma montre l'ampleur d'Overdrive dans la diffusion du livre numérique dans les bibliothèques américaines. Merci à Clément Laberge sur Twitter.

Overdrive


Salon du Livre : Accès Livre, lire sans handicap

Acces livreUn focus important sur la lecture numérique pour les personnes en situation de handicap au Salon du Livre de Paris qui s'ouvre demain. Le Ministère de la culture et de la communication (DGMIC, Service du livre et de la lecture) offre la possibilité à 12 exposants (structures nationales et éditeurs d’ouvrages adaptés) œuvrant pour le développement de la lecture des personnes empêchées de lire du fait d'un handicap, de présenter leurs services et leurs projets sur un stand collectif, intitulé «Accès livre. Lire sans handicap avec le numérique». Tous les détails ici.


CNL-Ipsos : Les Français et la lecture

CnlA quelques jours de l'ouverture du Salon du Livre, le CNL (Centre National du Livre) dévoile une étude sur "Les Français et la lecture". Elle est menée à l’échelon national et a pour objectif de mieux connaître et comprendre, tant le grand public que certaines populations cibles (notamment les 15-24 ans et les non-lecteurs), dans leurs rapports au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription. L’étude porte sur un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone, et s’articule autour d’une trentaine de questions abordant les pratiques de lecture, les modes de procuration des livres, le rapport à la lecture, les loisirs. Elle comporte bien entendu des éléments sur le livre numérique et son adoption dans les pratiques de lecture. 90% des français sont lecteurs de livres, 19% lisent des livres numériques dont 1% de manière exclusive. Des détails dans les schémas ci-dessous. L'étude complète à retrouver ici

Numérique  Etude1

Etude2


Etats-Unis : la lecture numérique installée dans les habitudes

EbookfriendlyComme bien souvent une excellente infographie proposée par le site américain EbookFriendly. Aujourd'hui un concentré de la lecture numérique sur tous les supports. Confirmation s'il en fallait encore que les liseuses tiennent très bien la route aux Etats-Unis dans un marché où la lecture numérique représente aujourd'hui plus de 25% du marché de l'édition global, environ 40% de la littérature générale.

The-growing-popularity-of-e-reading-infographic-840x4387


B.Sensory : le sextoy breton connecté aux livres érotiques

BsensoryA découvrir ce projet B.Sensory, un sextoy spécialement conçu en lien avec la lecture de livres et de nouvelles au format numérique. Le système inclut une application de lecture et un sextoy synchronisé via Bluetooth. Après avoir téléchargé gratuitement l’application sur votre smartphone ou votre tablette, choisissez une nouvelle érotique «vibrante» puis commencez la lecture. Les vibrations peuvent être déclenchées à tout moment au rythme de la lecture, seul ou en duo. Les concepteurs ont lancé un financement participatif sur Indigogo. Ils sont basés en Bretagne, Christel Le Coq était déjà associée à BookBeo il y a quelques années avec des développements orientés vers les QRCodes. On avait déjà le cidre, le coca, la marinière, le bonnet rouge, maintenant le sextoy... (via CôtéBrest).


WorldReader : les liseuses au soleil

Worldreader-Solar-Solution_Students"We've gone Solar". Le projet WorldReader en Afrique présente un développement complémentaire pour les écoles et les bibliothèques, une station avec des panneaux solaires pour recharger les liseuses, proposée en complément des BlueBox. Tous les détails sur le site. Ils seront présents au Mobile World Congress qui démarre en début de semaine prochaine à Barcelone.


Pirpl : une offre d'abonnement avec la recommandation

PirplDans ce débat délétère autour des abonnements, c'est bien l'illimité et les rémunérations exsangues pour les ayants-droits qui posent problème. Nous ne consommons pas des livres numériques comme de la musique, faut-il le rappeler. En tant que gros lecteur depuis des années je peux en témoigner. Un budget d'abonnement mensuel raisonnable à la fois sur une offre sélectionnée de titres et suffisamment large conviendrait à la très grande majorité d'entre nous. L'innovation ne manque pas. J'en veux pour preuve le modèle que défriche un petit acteur français en ce moment, Pirpl, au travers d'une expérimentation en béta. "7,99€/ mois, lisez trois livres numériques pour le prix d'un livre de poche". Une sorte de club de lecteurs qui pourrait tout à fait séduire avec des recommandations de qualité. Il va falloir suivre de près. C'est sur ce terrain-là que les choses se jouent. Remplir les silos et compter les sorties au guichet, cela n'intéresse personne. Il faut remplacer les robots par de l'humain et une vraie valeur ajoutée de la recommandation. Le Pandora du livre numérique reste à construire, la tâche est immense. Sur les offres de streaming illimitées actuelles, regardez, les recommandations sont proches du néant. Et c'est bien cela qui intéressent les lecteurs de demain, face à des catalogues de livres numériques plus vastes que jamais.


Presse : quelle suite au prochain numéro?

PresseAvant que ce soit un jour le sujet de préoccupation dans le secteur du livre, penchons-nous sur la presse. Les ventes numériques peuvent-elles compenser la vente au numéro? Certes le numérique se développe, mais "à ce niveau il ne pourra jamais endiguer le repli de la diffusion totale qui reste lourdement impactée par la baisse de la vente au numéro". A lire le très intéressant article de ZDNet aujourd'hui.


Les liseuses : quel budget ?

CalculetteLa liseuse comme appareil dédié, petite machine à lire. Un investissement très vite rentabilisé? C'est la question qui revient souvent dans les conversations face à des livres numériques avec des prix élevés. Est-ce que le jeu en vaut véritablement la chandelle?

D'abord côté budget. Comptons 150€, comprenant à la fois la liseuse et la pochette indispensable pour la protéger. Cela pourra être moins (autour de 100€ pour des modèles d'entrée de gamme) ou un peu plus avec des modèles grands formats (autour de 200€) plus confortables mais moins pratiques en mobilité. 150€ me semble être le budget moyen. Quelle durée? Deux/ trois ans me parait à l'usage idéal. Mais cela pourra être beaucoup plus. Les liseuses ne sont pas des appareils qui sont trop liés à "l'obsolescence programmée" comme les smartphones. Pas trop fragiles, elles fonctionnent très bien au fil des années sous réserve qu'on en prenne un peu soin. Plus proches des tablettes, elles vieillissent bien comme on dit. Surtout que depuis quelques années, tous les modèles proposés par les marques les plus connues sont d'excellente qualité. Partons sur deux ans pour nos calculs, au bout de deux ans, vous souhaiterez peut-être en changer pour un appareil plus évolué (grand format, contraste). 150€ sur 24 mois, c'est donc 6,25€/ mois de budget.

6,50€ c'est le prix moyen d'un livre de poche, 4€ pour un livre d'occasion (voir chiffres-clés). C'est aussi, si l'on y regarde bien, à peu près la réduction actuelle sur un roman grand format à 20€, de l'ordre de 30% actuellement (6€ exactement). En achetant juste une nouveauté par mois, vous rentabilisez tout juste l'appareil. Tous les livres achetés au-delà, vous faites une économie réelle. Le calcul est en revanche plus défavorable si vous achetez beaucoup de livres de poche. Les livres numériques sont globalement à des prix supérieurs de 20% par rapport à ceux-ci, exception faite d'un éditeur comme Gallimard qui aligne aux prix de ses Folios.

C'est un paradoxe pour des gros lecteurs qui sont naturellement plus tournés vers ce type d'appareil. Lire en numérique actuellement coûte plus cher que lire des livres de poche, c'est incompréhensible pour le lecteur mais c'est comme cela malheureusement. Il faudra alors considérer la liseuse plus pour ses qualités pratiques, accès, encombrement. Vous pourrez bien évidemment accéder à des promotions, des livres du domaine public gratuits, des livres inédits d'auteurs ou d'éditeurs strictement numériques qui proposent des offres moins chères. Vous pourrez aussi faire des économies si vous les partagez. Les échanges sont possibles en confiance dans un cadre privé avec de la famille ou des proches si vous achetez des livres avec un seul tatouage numérique. Beaucoup d'éditeurs en proposent. C'est possible si vous achetez ces livres sans DRM chez des libraires indépendants, hors des environnements Amazon, Apple et Google qui ne vendent que des livres avec des DRM qui vous lient exclusivement avec votre liseuse personnelle. Vous pouvez aussi accéder à des livres numériques dans votre bibliothèque, à condition que celle-ci en propose. Ce sont des offres qui vont s'accélérer dans les années à venir.

Après, bien entendu, ne soyons pas naïfs. Les livres numériques s'échangent beaucoup sur les réseaux comme la musique ou les films. C'est peut-être sans doute un facteur accélérateur que l'offre légale ne soit pas plus satisfaisante avec des prix plus intéressants pour le consommateur. L'Italie commence à le comprendre actuellement avec des prix qui baissent. Maintenir les prix élevés de l'offre légale, c'est attiser le piratage avec des lecteurs qui sont tentés d'aller regarder de ce côté-là.

Que retenir alors sur la rentabilité d'une liseuse? Quel profil de lecteurs?

  • 12 livres en nouveautés par an si vous en achetez beaucoup
  • gros lecteur nouveautés/ poche, une moyenne de 24 livres (deux livres par mois) me semble un chiffre à retenir pour considérer l'achat d'une liseuse
  • 6 nouveautés et 18 poches par an à condition de partager et de lire des livres strictement numériques
  • 30 livres de poche par an, à condition de partager et de lire des livres strictement numériques
  • au-delà d'une trentaine de livres par an, vous pouvez faire de sérieuses économies

Cela reste théorique bien entendu. Pour la très grande majorité d'entre vous, vous êtes très peu à basculer l'ensemble de vos achats en numérique. Vous achetez encore beaucoup de livres de poche et en grands formats selon l'humeur et la volonté de les conserver en bibliothèques. Surtout avec des prix élevés qui ne sont pas forcément convaincants. La liseuse peut également être perçue comme un appareil très complémentaire, uniquement réservée pour les vacances, le fait de diminuer l'encombrement. Ce sera un budget considéré en plus, de confort. Une chose encore. La liseuse peut aussi être utilisée dans un usage en famille et non plus personnel, chacun s'en servant au gré de ses envies du moment. Dans un budget global dans la famille, sa rentabilité en sera accélérée. Rappelons que le budget livres représentait 81€ par français en moyenne (chiffre 2012).

Peut-être vous reconnaitrez-vous dans ces profils. Je serais ravi d'avoir vos différents témoignages, surtout si vous lisez au format numérique depuis plusieurs années et que vous vous êtes penchés sur vos budgets d'acquisitions de livres. Merci d'avance.


Wattpad : nouveau Facebook littéraire?

WattpadCinquante nuances de Grey de E.L. James avait été découvert et publié par Vintage Books en auto-publication, le nouveau phénomène de l'édition After de Anna Todd a été écrit depuis un téléphone sur la plateforme Wattpad, un club littéraire nouvelle génération qui fédère plus de 35 millions d'utilisateurs. Un public jeune et féminin. Le principe de ce "Facebook de la littérature 2.0" est de permettre de publier, lire, annoter et commenter des histoires pianotées, chapitre par chapitre, depuis son téléphone. Les éditeurs surveillent beaucoup ce site. Hugo et Cie, qui publie After en France, a même décidé de propulser l'une de ses auteurs Laura Trompette sur Wattpad. Observer les usages. Le seul bémol du système Wattpad? Impossible d'obtenir la moindre rémunération. Amazon surveille sans doute aussi, lui qui pourrait très bien prendre la main sur Wattpad si son succès se confirme. A moins que Facebook ne dégaine le premier. Le lecture est-elle un véritable enjeu pour lui? (via Slate et l'Expansion).


La Souris Grise : étude sur les usages des tablettes chez les enfants

Souris griseA découvrir une étude très complète du côté de La Souris Grise sur les usages des tablettes chez les enfants de 0 à 12 ans. Pas moins de 800 familles équipées au minimum d’une tablette à la maison ont été interrogées entre février et août 2014. Confirmation de l'usage massifs des jeux, de l'éveil/ éducation. "La lecture fait partie des activités les moins pratiquées sur les tablettes. Plus de 86% des parents indiquent ainsi qu’ils ne lisent pas d'histoires numériques à leurs enfants via la tablette. Cependant, la pratique de la lecture n’est tout de même pas négligeable. Presque 17% des parents notifient tout de même que leurs enfants lisent sur tablettes. Et surtout, 55,3% d’entre eux déclarent que leur enfant, et ce à tout âge, écoutent seuls par ce biais des histoires. Un intéressant renouveau des livres audios." Côté modèle économique, des parents qui veulent tout gratuit, voilà qui va rassurer les éditeurs. Un marché complètement siphonné par celui des applications. Année après année la situation n'évolue guère. L'étude complète est à télécharger sur La Souris Grise, le prix à discrétion.


Bookeen : avis pour les bookeeneurs

BookeenEncore une initiative très sympa de nos amis de Bookeen qui vous proposent, sur leur BookeenStore, de partager vos lectures avec le reste de la communauté. Un espace dédié, «l’avis des bookeeneurs», a été mis en place dans la rubrique «sélections» du BookeenStore.

Postez sur twitter avec le hashtag #avis@bookeen ou en commentaire de cet article les livres que vous recommandez, vos derniers coups de cœur…  et ils les ajouterons dans cette rubrique.


Bibliothèque digitale TER en Languedoc-Roussillon

LanguedocNouvelle expérience de bibliothèque numérique de la SNCF dans les TER. Après la région Lorraine, c'est le Languedoc-Roussillon. Beaucoup de livres classiques gratuits, des livres payants sont accessibles à partir de 0,99€, tous téléchargeables avec des QRcodes. Voir également le site. Adaptés à la durée des trajets, certains livres affichent des temps de lecture d'un quart d'heure à une heure. StoryLab et ParrallèlesEditions sont partenaires de l'opération. Voir le communiqué. A suivre attentivement ces premières expériences, il faut s'attendre à des développements d'ampleur dans les années à venir, surtout avec des accès qui devraient se généraliser. La SNCF a annoncé qu'elle préparait un appel d'offres pour 2015, pour rendre enfin disponible le wi-fi à ses voyageurs dans tous les TGV.

Sncf


Polar : près de 30% des lecteurs adoptent "aussi" le format numérique

BabelioA lire sur le blog Babelio le compte-rendu de la réunion du 11 décembre dernier autour du polar. Les résultats d'une grande étude à laquelle 3714 lecteurs ont répondu, ce qui constitue un chiffre record dans le cadre des sondages menés par Babelio auprès de sa communauté. Un signe que, plus que tout autre genre, le polar mobilise. C'est aussi l'occasion de prendre la température du numérique chez les amateurs: "Le numérique n’est pas pour autant porté par le faible attachement à l’objet livre des lecteurs de polars. Seuls 28,2% des lecteurs sondés lisent en effet au format numérique. Plus éloquent encore, 68% des lecteurs numérique lisent tout de même majoritairement au format papier. Ceci peut s’expliquer par le fait qu’il n’y a pas de consensus net sur le prix moyen de l’ebook. Il s’agit d’un marché en cours de calibrage. Les choses sont ainsi certainement amenées à évoluer dans les années à venir." Pour les lecteurs de polars, le format numérique reste un complément à la lecture imprimée. Retrouver la présentation complète ici.

Numérique


François Bon : un auteur qui défend les offres d'abonnement

François bonFace aux critiques généralisées (éditeurs, auteurs, libraires, ministère de la culture) depuis plusieurs semaines à l'encontre de l'offre Kindle Unlimited d'Amazon, il fallait bien une voix discordante pour prendre la défense et vanter les mérites des offres d'abonnement. C'est François Bon sur TiersLivre qui monte au créneau avec un titre provocateur: "Quand l’État veut nous empêcher de lire". Son principal argument est la découverte sans achat: "Vous explorez tout le catalogue, vous vous risquez dans les voix nouvelles." Allez au-delà de la seule lecture des premières pages, principe de l'expérimentation de nouveaux modèles: "Qu'on nous laisse seulement faire nos expériences." On peut quand même s'étonner que François Bon verse seulement aujourd'hui dans les modèles d'abonnement grand public alors que Youboox existe depuis plusieurs années. Il aura fallu qu'Amazon remue le cocotier dans toute la chaine du livre pour le décider. C'est fait, les titres qu'il édite sont désormais sur Youboox, bientôt sur Kindle Unlimited. François Bon est un ardent défenseur du modèle de l'abonnement, ayant lui-même converti son propre site web à l'abonnement: "Mon site c’est mon livre, et je n’écris qu’un livre qui est mon site". Amusant de souligner que François Bon est distribué par Immatériel, qui sont eux-mêmes attaché à l'abonnement mais qui ont été les premiers à vivement critiquer le modèle "mortifère" d'Amazon auprès de leurs éditeurs. Ici, guère un mot sur le modèle économique et les rémunérations. L'expérimentation prime sur tout. Pour François Bon, c'est finalement sans surprise tant il a toujours été un grand amateur du Kindle d'Amazon (via L'Express).

PS: à lire l'article sur LeFigaro, les auteurs américains déchantent sérieusement.


Les bibliothèques sont des portes sur l'avenir

GaimanA lire absolument ce petit essai "Pourquoi notre futur dépend des bibliothèques, de la lecture et de l’imagination" de l'auteur anglais Neil Gaiman, une conférence qu'il a donné le 14 octobre 2013 à l'invitation de la Reading Agency, au Barbican Centre de Londres. Traduite et proposée gratuitement par Le Diable Vauvert, merci à eux. Avec la surabondance de l'accès aux informations que nous avons aujourd'hui, ne pas oublier le rôle particulier et important que les bibliothèques ont toujours eu, et auront encore demain pour la lecture et le savoir. "Les bibliothèques sont en réalité des portes sur l'avenir". Chez tous les bons libraires. Si vous démarrez aujourd'hui votre nouvelle liseuse, commencez donc par ce petit texte, 17 pages à ne pas manquer.

PS: dans le même ordre d'idée cette récente vidéo 'Librairies Change Lives"


Lecture numérique : les écrans troublent le sommeil

TablettesNouveaux résultats dans la revue de santé américaine PNAS sur les perturbations dans le sommeil liées à l'utilisation des écrans pour la lecture de livres numériques. La lumière bleue, -la longueur d'onde commune dans les smartphones, les tablettes et l'éclairage LED-, est en mesure de perturber l'horloge biologique et de ralentir ou d'empêcher la production de la mélatonine, l'hormone du sommeil. "L'utilisation de dispositifs émetteurs de lumière électroniques pour la lecture, de communication et de divertissement a fortement augmenté récemment et l'étude a révélé que l'utilisation de ces dispositifs avant le coucher prolonge le temps qu'il faut pour s'endormir, retarde l'horloge circadienne, supprime les niveaux du sommeil, réduit la quantité de production de l'hormone mélatonine, retarde le moment du sommeil paradoxal et réduit la vigilance le lendemain matin". De 12 personnes enfermées dans un laboratoire de sommeil pendant deux semaines, les chercheurs ont trouvé que la mélatonine a été réduite par la lecture d'un e-book, et les lecteurs ont pris plus de temps à s'endormir, eu moins de sommeil profond et étaient plus fatigués le lendemain matin par rapport à quand ils lisent un livre imprimé. Les résultats ont été observés après que les participants aient passé cinq jours à lire à partir d'un livre de poche et cinq jours à partir d'un iPad. Le professeur Charles Czeisler a déclaré sur le site de la BBC: "La lumière émise par la plupart des dispositifs brillent directement dans les yeux du lecteur, alors que d'un livre imprimé ou d'un Kindle, le lecteur n'est exposé qu'à la lumière réfléchie à partir de la page du livre". Revoir aussi ce billet publié par LeFigaro il y a plus de deux ans (via TheBookSeller).

PS: l'étude entend bien sous l'appellation LE-eReaders (Light-Emitting) des tablettes, en l'occurence des iPads d'Apple et non pas des liseuses avec un éclairage intégré.


La Grande Librairie : classement 20 livres

La-grande-librairie-63599-307654L'émission La Grande Librairie sur France 5 a donné hier soir le résultat d'un grand sondage sur le thème 'Les 20 livres qui ont changé votre vie". Deux livres restent indisponibles à ce jour en version numérique: Belle du Seigneur d'Albert Cohen et Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez. Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, la première partie disponible, la suite en attente d'une nouvelle traduction.

Le classement complet avec les versions numériques disponibles est le suivant:

1. Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupery - 5,99€ ici
2. L’Étranger d’Albert Camus - 5,49€ ici
3. Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline - 8,99€ ici
4. L’Ecume des jours de Boris Vian - 8,99€ ici
5. A la recherche du temps perdu de Marcel Proust - gratuit ici
6. Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier - gratuit ici
7. L’Alchimiste de Paulo Coelho - 5,49€ ici
8. Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez
9. Belle du Seigneur d’Albert Cohen
10. Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire - gratuit ici
11. Harry Potter de J.K. Rowling - la collection 57,54€ ici
12. La Peste d’Albert Camus - 6,49€ ici
13. 1984 de George Orwell - 7,99€ ici
14. Le Monde selon Garp de John Irving - 8,99€ ici
15. Crime et châtiment de Fedor Dostoïevski - 7,49€ ici (Flammarion)
16. Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien - 14,99€ tome1 ici
17. Le Parfum de Patrick Süskind - 5,99€ ici
18. Le Journal d’Anne Frank - 7,49€ ici
19. Madame Bovary de Gustave Flaubert - gratuit ici
20. Les Misérables de Victor Hugo - gratuit ici

PS: à signaler l'audience record de cette émission puisque presque un million de français l'auront suivis (voir LeFigaro).


Bibook : tout savoir sur la lecture numérique

BibookOn ne saurait trop parler de la nécessité d'accompagner les nouveaux lecteurs dans la lecture numérique sur leurs différents appareils. Le rôle des bibliothèques est fondamental. Introduction aux livres numériques et aux appareils de lecture, guide de démarrage, appareils et applications compatibles, foire aux questions, astuces de recherche. A signaler le remarquable travail réalisé par DeMarque et Bibook, la nouvelle bibliothèque numérique de prêts à Grenoble. L'expérience québecoise dernière elle, c'est une mine pour tout ceux qui veulent se familiariser avec le livre numérique. C'est par ici, sans modérations.


La Médiathèque Valentin Haüy avec Bookshare

ValentinhauyÀ partir d’aujourd’hui, la Médiathèque Valentin Haüy devient le partenaire français de Bookshare, la plus grande bibliothèque numérique au monde, proposant des services adaptés aux besoins des personnes handicapées. Les personnes empêchées de lire et utilisatrices des services de la Médiathèque Valentin Haüy peuvent ainsi accéder à plus de 180.000 nouveaux livres. Tous les détails ici. Merci à Luc Maumet.


Les enfants sur les tablettes?

TablettePremiers résultats d'une enquête sur les usages des enfants sur tablette. A l'occasion de l'espace "Connected Family by La Souris Grise de la Paris Games Week", La Souris Grise publie les premiers résultats de son étude "Les usages des enfants sur tablette", menée sur 800 familles équipées de tablette(s) à la maison.
On notera en particulier que presque 21% des enfants de l'échantillon sont dotés de leur propre tablette -8,8% des moins de 3 ans. 
Par ailleurs, si le jeu reste l'activité préférée des enfants, l'éducation et l'aide aux devoirs sont également très présents dans les usages. C'est ainsi que plus de 50% des enfants, tous âges confondus, utilisent également la tablette pour cette activité, la proportion atteignant 77,8% pour les plus de 12 ans. 
L'étude complète sortira le 13 novembre. Elle aborde, par tranches d'âges: les équipements, les contenus, les temps d'utilisation, le budget et la fréquence d'achat des parents et la lecture sur tablette. Les premiers chiffres sont accessibles ici.