68 notes dans la catégorie "Publienet"

François Bon allume la mèche

Arton2139 Deuxième étage de la fusée Publienet dirigée par François Bon, l'édition numérique de livres précédemment parus chez des éditeurs dans leurs versions papier. Si depuis plus de deux ans maintenant il s'en était toujours tenu soigneusement, sans franchir la barrière, à l'édition au format numérique d'inédits d'écrivains reconnus ou de textes n'ayant pas trouvé d'éditeurs, François Bon s'engage maintenant dans l'édition de ses propres textes parus chez ses anciens "petits" éditeurs. L'Enterrement (paru chez Verdier) aujourd'hui, Limite paru aux Editions de Minuit suivra dans quelques semaines: "Les droits numériques m'en appartiennent évidemment, mais surtout le souhait de compléter le travail de fond mené par Verdier: si vous avez L'Enterrement Verdier dans votre bibliothèque, ou si vous vous le procurez en librairie dans sa couverture jaune (le prix en Folio est sensiblement le même que la version numérique, il y était paru en 1994, avec un nouveau tirage en 2000 je crois, mais on est peu informé, dès lors que c'est en poche), envoyez-moi une photo, et on vous donnera code d'accès pour la version numérique. On doit marcher en complément, et disposer d'une version numérique, avec recherche plein texte, portabilité sur téléphone ou liseuse, bibliothèque numérique transportable, c'est un service que vous, lecteur, êtes en droit d'exiger de l'éditeur lorsque vous achetez un livre papier –le contrat que vous passez avec l'auteur et l'éditeur est un contrat sur la lecture, donc les services qui y sont associés, et pas seulement sur le transfert d'un objet matériel". Au delà d'un choix individuel, François Bon compte bien fédérer d'autres auteurs avec lui avec des arguments dans la rémunération bien supérieurs à ce que proposent actuellement les éditeurs. "Auteurs, Publie.net vous propose une exploitation de ces droits numériques à partage égal de recettes, ne signez pas un avenant numérique à moins de 20%, et –selon le droit commercial en vigueur– si notre proposition est meilleure que celle de votre éditeur papier, vous avez toute légitimité à nous confier cette diffusion. Il ne s’agit pas d’une diffusion concurrentielle de celle encore très bâtarde de vos éditeurs principaux (DRM qui ne gênent que le client, prix prohibitif, pur décalque papier), mais d’un outil complémentaire et stratégique –sur le web en général, et sur l’iBookStore en particulier." Un véritable défi aux plateformes récemment mise en place par les distributeurs traditionnels avec une invitation aux petits éditeurs à entrer en discussion avec Publienet plutôt qu'avec elles! "Nous pouvons envisager toute forme technique adaptée à une éventuelle collaboration: simple insertion de vos epub et PDF sur notre plateforme, et nous vous reversons 50% des recettes, soit prise en charge création des ressources numériques, etc. L’important c’est la présence, et c’est d’agir ensemble. Et bien sûr, autre point stratégique: la page web avec ressources numériques renvoie au livre papier, et possibilité d’offrir à l’acheteur du livre en librairie un code privé pour la version numérique (simple tatouage à son e-mail) en sus. Amis éditeurs: l’excellence de votre savoir typo, presses, colles et papiers, distribution à coups de kilomètres et de dimanches, nous c’est la même chose en terme de codage, Ruby on Rail, Onix 3, communautés et réseaux, nuits de geeks –travaillons ensemble, et ce sera le meilleur moyen pour vous de vous approprier les outils..." A suivre de très près cette initiative dans la mesure où beaucoup d'auteurs sont dans la même situation que lui et se trouvent déjà dans la sphère Publienet avec des inédits. Publienet sort du bois et entre bien en concurrence avec les plateformes numériques (une de plus). Le catalogue Publienet dispose d'ailleurs d'un accès potentiel à tous les libraires de France avec l'interopérabilité des catalogues en vigueur dans quelques semaines (via Immatériel). Toussaint, Chevillard, Rollin, Delaume et d'autres vont-ils s'engager dans un tel pari? Est-ce que François Bon, renégat qu'il est, n'est pas en train de signer son "Enterrement" dans l'édition et dans la librairie traditionnelles? A suivre, mais c'est clair que c'est une mini-bombe dans le landernau de l'édition française!

Découvrez "D'ici là"

A signaler le très beau travail éditorial, graphique et sonore du 4ème numéro de la revue "D'ici là" intitulé "Le palimpseste de la mémoire est indestructible" sous la direction de Pierre Ménard. 33 auteurs, 115 pages. C'est du côté de Publienet bien sûr!


Publienet avec les éditeurs

Publie Publienet commence à proposer des livres avec des partenariats croisés avec des éditeurs. En l'ocurrence les Editions Argol. C'est ici. Une bonne façon d'associer à la fois les oeuvres éditées et les inédits des auteurs.

"Très heureux, chez Publie, de proposer cet ouvrage en co-édition avec un éditeur de cette exigence (alors même que de nombreux auteurs publiés sont communs à nos deux maisons), conscient comme peu des possibilités et ouvertures qu’offre le net et les réseaux. Le livre numérique comme extension donc, complément, dépliement, déploiement, écho au livre papier… voilà qui permet d’envisager une partie de ce que cette bascule technologique peut porter comme formes nouvelles, complémentaires, et enrichissantes à l’édition traditionnelle. Ce livre numérique est offert à tout acquéreur du livre papier publié chez Argol: vous trouverez dans ce livre un "code promotionnel/avantage" (à mentionner lors de votre commande sur publie.net, en remplacement du moyen de paiement)."


François bricole

FBself3_bigger "Pour #publienet vital que j'aie nouveaux matériels mais pour reflets et blanc #prs600 échec Sony alors que #Opus réussite
Pour ceux qui ne sont pas adeptes de Twitter, je traduis: François Bon n'est pas très convaincu par l'écran du nouveau Sony PRS-600 et préfère celui du nouveau Cybook Opus.

Si vous souhaitez vous joindre à la conversation, c'est par ici (attention au décalage horaire).

François Bon lit Rabelais

100_7183 100_7184 100_7185 Nous étions quelques facquins... C'était à l'Abbaye de Fontevraud vendredi dernier. Francois Bon nous a parlé des Voyages de Rabelais et lu abondamment des passages de ses livres. Etonnant comment François s'est emparé de l'utilisation de son Sonyreader dans le cadre de lectures publiques. 100_7186 100_7187 100_7188 Rappelons que vous pouvez trouver à la fois ces lectures sur Tiers-Livre et les textes originaux de Rabelais sur Publienet. A saluer le remarquable travail sur la qualité de ces éditions.
 

L'Immatériel, c'est reparti

Logo_tiny A noter que l'Immatériel vient de réouvrir ce matin. Un nouvel espace de distribution de livres numériques pour les éditeurs qui le souhaitent. "À la fois distributeur numérique et concepteur de librairies en ligne, immatériel.fr se donne pour mission de faciliter la diffusion d'œuvres numériques sur tous supports et à travers tous types d'accès et toutes solutions de paiement."
Vous en saurez plus sur ce réamorçage sur le blog. Longue vie à l'immatériel...

PS: A écouter le podcast chez Mélico.


Dans la BU, lulu...

Slogan Livrel Voilà, ça y est, c'est officiellement parti du côté de la BU d'Angers. "Ouf. Le démarrage a été bien plus compliqué que prévu (retards de livraison, problème de facturation, et les machines sont arrivées en mai, quand les étudiants étaient déjà presque tous partis - et puis, il a paru utile de prendre le temps de laisser les readers entre les mains des collègues pour qu’ils voient de quoi il retournait)." A suivre chez DanielBourrion, et son patron. Et le pire, c'est qu'ils nous ressortent du livrel, même moi, j'avais un peu jeté l'éponge! J'adore le slogan qu'ils ont adoptés.  Avec nos évangélistes, ils sont partis comme des petits pains: "60% du stock ont été empruntés dès le premier jour…". Des Cybooks remplis avec Publienet et certainement bien d'autres choses à venir pour très bientôt, c'est dans une bibliothèque sur les bords de la Loire!


Bibliothèques, allez-y!

Publienet Je relaie l'appel de Bibliobsession, pour expérimenter avec Publienet. Enfin accès à autre chose que du gratuit... Les Pieds-Nickelés sont bien entendu toujours sur la brèche avec des portables pour les étudiants: "Bon, d’accord, les premiers prix en PC Portables baissent chaque jour. N’empêche: ces petites machines de plus en plus essentielles ont un prix. Du coup, il y a ceux qui peuvent s’en payer une, et les autres. Et ça, on ne peut pas juste le déplorer. Il faut agir!". Et ils agissent !


François Bon dans le vrai

François fait un petit bilan sur ses deux mois d'utilisation de son Sonyreader. Je le rejoins pratiquement sur tout. On ne reviendra pas sur l'irréversibilité (Sony vient d'ailleurs enfin d'actualiser le site français, le Sonyreader dans les produits grands publics de sa gamme). Pour la guerre des formats, pas génant, le Sonyreader accepte tout et redimmensionne à la volée. J'adore. Avec pour l'instant un format qui marche pour les gens épris de livres, c'est le PDF. François l'a choisi pour Publienet (index général ici), malin, il se décarcasse pour travailler ses textes, c'est pour que ça se voit dans ce qu'on lit sur son livre électronique. Pour l'instant, le parti de ceux qui choisissent la qualité à la quantité. A ce sujet, ne pas oublier le Boucher qui doit encore faire un petit effort pour adapter ses textes. François a la chance de disposer de textes de qualité (le veinard), j'ai nettoyé mon Sonyreader de textes gratuits dont je ne suis pas absolument sûr. Mon syndrome du Moine, celui-là il est toujours là, bien tenace. Mon critère à moi? Simple, finalement... Est-que que je les mettrais sur les rayonnages de mes bibliothèques? Comme j'ai fais pas mal de ménage chez moi, cela tombe bien, j'ai fait le même ménage dans mes disques durs. J'ai viré des trucs que je lirais jamais! Vite octobre, voir ce qu'on me propose enfin! D'ici là, je me replonge dans MobyDick et ça sera du côté de Libretto, mon Sonyreader attendra bien encore un peu en mode veille...


Sonyreader et Mac

Sonyreadermac Même coup de coeur de François pour le Sonyreader, c'est en substance ce qui ressort du long et très intéressant compte-rendu qu'il a fait ce week-end sur Tiers-Livre.
Je le rejoins totalement quand il dit: "avant d’acheter un Reader, quoi savoir, quoi demander... Et tout d’abord les formats acceptés: exiger ou vérifier que le format rtf est pris en compte, sinon, passez votre chemin, tant pis pour le fabricant – nous sommes en droit d’exiger l’usage de notre Reader pour nos documents de travail personnels." Les premiers essais de PDF qu'il a réalisé et qui SONY03 Bing_pdf_iTouch seront certainement rapidement étendus sur publie.net sont très bons et passent aussi idéalement sur l'Iphone via Safari (merci Alain). On notera aussi la grande complémentarité entre Mac et Sony, ce qui n'était pas gagné d'avance. D'autant que les objets sont très bien assortis, non? Alors, comment Apple pourra t-il continuer d'ignorer l'univers de la lecture nomade et des livres électroniques? C'est la question...


Publienet: ça marche

100_5124 100_5125 Un petit clin d'oeil à François Bon dont le projet Publienet, qui propose des inédits d'écrivains contemporains, ne cesse de grandir. Plus de 120 textes sont disponibles maintenant sur plusieurs supports de lecture numérique. Pour moi, l'occasion de découvrir un inédit de Claro dont j'apprécie les traductions depuis de nombreuses années (Pynchon, Gaddis, Vollmann et tant d'autres) et un autre d'Eric Chevillard sur le Sonyreader. Hardi François...

100_5126 100_5127