349 notes dans la catégorie "Blogs"

5 polars français pour l'été

Table polars5 polars français pour vos vacances, une petite sélection glanée grâce aux chroniques de 5 blogs de qualité. Merci à Julien pour son amical concours. Si vous en repérez d'autres, n'hésitez pas dans les commentaires, bonnes lectures!

  • "La Palette de l'ange" de Catherine Bessonart (Aube) via Le Concierge masqué.
  • "Imagine le reste" de Hervé Commère (Fleuve) via LordArsenik.
  • "L'Homme qui a vu l'homme" de Marin Ledun (Ombres Noires) via LesPolarsPourpres.
  • "Il n'est jamais trop tard" de Chris Constantini (Versilio) via ActionSuspense.
  • "Le Jour des morts" de Nicolas Lebel (Marabout) via Blog813.

Et un 6ème pour la route!

La-palette-de-lange-couverture Imagine Homme Constantini Nicolas-lebel-le-jour-des-morts Adieu demain

 


Aldus en quelques chiffres

AldusEn ce dernier jour de juin, quelques statistiques sur le blog qui a franchi en mai dernier les 2 millions de pages vues depuis sa création selon Typepad. A signaler l'intérêt de plus en important dans d'autres pays que la France, plus de 22% de mes visiteurs. Au niveau de la fréquentation, vous êtes plus de 20% à revenir me lire plus de 10 fois par mois sur le blog. Une statistique qui témoigne de votre fidélité, je vous en remercie. Autre élément intéressant, vous êtes 83% sur ordinateur, 9% sur tablette et 8% sur mobile. Merci aussi à eBuzzing qui me référencie régulièrement dans les vingt blogs en technologies nomades, un peu seul au milieu de sites "techos" purs et durs.

Site

Fréquentation


Livre numérique : seulement le droit de se taire...

DroitA lire le billet de LettresNumériques qui revient sur les droits des lecteurs numériques. On ne peut pas dire que nous soyons gâter en la matière. Format propriétaire, limitation des usages et du nombre d'appareils, impossibilité des prêts, suppression à terme des livres, déni des auteurs et des éditeurs qui souhaitent des modèles ouverts, solidification des monopoles anglo-saxons. C'est beaucoup. La Grande-Bretagne avance sur le sujet début juin prochain. La bonne façon en effet serait peut-être d'attaquer le portefeuille, comme l'avait soulevé la députée Isabelle Attard dans le débat à l'Assemblée Nationale à la fin de l'année dernière. Taxer à 20% les offres de livres numériques verrouillés, assimilées tout à fait à un service. A relire mon propre billet en novembre dernier. Pour l'instant nous n'avons en effet que "le droit de se taire"...


Aldus : deux millions de pages vues

AldusUn peu plus de deux ans après le million, le blog vient de passer ce soir les 2 millions de pages vues, en relevé Typepad. 4.651.857 exactement selon Feedburner. Plus de 6.000 billets, vous êtes désormais plus de 20.000 visiteurs uniques par mois à venir me lire. Des grands nombres qui me donne le tourni, je n'aurais jamais pensé cela quand j'ai démarré. Tout cela sur le grand web, sans l'aide de Facebook ni de GoogleNews. L'esprit du blog flotte toujours!

Je vous remercie tous et toutes pour votre fidélité à me suivre, ainsi que pour vos différents témoignages de sympathie au hasard des commentaires.

PS: il avait fallu 67 mois pour atteindre le premier million, 25 seulement pour atteindre le deuxième.


Le livre numérique : témoignage d'une lectrice

Montdemarsan"Pourquoi je suis passée au livre numérique", c'est le titre de l'intéressant témoignage d'Agnès Maillard sur le blog Monolecte. Entre amour des livres et des librairies, le livre numérique prend discrètement sa place... Cela en dit plus long que quatre jours de Salon du Livre. Si vous repérez des témoignages similaires, n'hésitez pas à m'envoyer les liens.


Aldus partenaire du réseau LesLibraires.fr

Leslibraires.frEn cette semaine du Salon du Livre, j'ai le plaisir de vous annoncer le partenariat du blog avec le réseau des librairies LesLibraires.fr. Un choix de chroniques de livres par des libraires toutes les semaines, des interviews sur le numérique et d'autres surprises, viendront enrichir le blog; j'espère que vous apprécierez. Un tout nouveau site très réussi pour LesLibraires.fr depuis le début du mois, plus de 200 librairies indépendantes partenaires, livres neufs, anciens, d'occasion et bien sûr un rayon numérique très complet. Toutes les références interopérables sur tous les supports de lecture, qui respectent le travail des éditeurs. Les livres numériques libres sont chez les libraires. Merci à Marion, Thomas et toute l'équipe.

PS: LesLibraires.fr seront présents au Salon du Livre sur le stand des Editions Dialogues en G50, allez les rencontrer.


Bon Noël à tous

BoulesComme je n'ai rien à vous vendre et que l'avalanche promotionnelle et marketing m'agace beaucoup, je mets en veille minimale le blog durant les semaines à venir. Si vous n'avez pas encore répondu à mon petit sondage sur le téléchargement de livres numériques, c'est par ici, merci. Nous ferons le point début janvier. J'en profite pour vous remercier pour votre fidelité, vous êtes désormais près de 30.000 visiteurs uniques à me lire tous les mois. Je vous souhaite un très beau Noël avec de belles lectures.


La saga du Livre de Poche

Livre-de-poche-documentsFévrier 1953, lancement de la collection Livre de Poche qui allait démarrer une véritable révolution culturelle. A lire sur l'excellent blog Journal d'un lecteur qui revient sur la saga et les débats houleux «Les livres de poche sont-ils de vrais livres? Leurs lecteurs sont-ils de vrais lecteurs?». Vendus 2 francs à l'époque, c’est-à-dire six fois moins cher, en moyenne, qu’un ouvrage en format traditionnel. Entre les lignes, le livre numérique bien entendu. On ne peut que sourire quand on voit la défensive actuelle des éditeurs sur les prix des livres numériques. Et la menace réelle du piratage exponentiel. Alors, Livre de Poche dans dix ou vingt ans?


Publienet : nouveau site

PublienetGrosse refonte du site Publienet depuis hier, sous forme de blog d'ouverture avec l'accès à la librairie associée. Bien pensé, beaucoup de respiration dans la présentation, on se repère aisément. Publienet, c'est plus de cinq ans d'existence, maintenant plus de 600 titres au catalogue, disponibles sur toutes les plateformes sans DRM. Des formules d'abonnements aux bibliothèques qui ont reçu le soutien récent du CNL. Depuis les premiers essais sur le Sony PRS-505, Publienet ça marche mieux que jamais sur toutes vos liseuses et tablettes!


Baisses des prix: un oasis ou un mirage?

MirageLes baisses de prix, un peu c'est bien, mais en abuser? C'est la question posée au travers d'un échange sur le Crak Linkedin, le blog de la Souris qui Raconte qui relaie. Ce témoignage d'un éditeur d'applications repéré dans la discussion:
"Lorsque nous sortons une nouvelle application, nous activons de nombreux leviers marketing (…). Nous parvenons le plus souvent à bien positionner cette nouvelle app au classement de l’appstore. Mais au bout de quelques jours, l’effet de la nouveauté s’estompe et cette application s’enfonce mécaniquement dans les profondeurs du classement.
Pour faire remonter cette app, il n’existe malheureusement que très peu de solutions aujourd’hui. La plus efficace et la plus facile à actionner, est la baisse de prix temporaire (…) Mais finalement est-ce viable? (…)
A force de faire des promos, ne sommes-nous pas en train d’habituer les consommateurs à attendre une baisse de prix pour acheter? Au final, je pense que cela risque d’appauvrir la qualité de l’offre des éditeurs, car il ne sera bientôt plus rentable de proposer des apps riches en contenu (puisque non rentable, ou alors à très très long terme)."

Je m'étais posé la même question pour Bragelonne en début d'année.

Merci à Roxane sur twitter.


Silvère Mercier: le livre numérique en bibliothèques

MercierDeux présentations très complètes proposées par Silvère Mercier, bibliothécaire à la Bibliothèque Publique d'Information à Paris et chargé de la médiation numérique, sur l'univers du livre numérique en bibliothèques. Des points complémentaires minimes, liste ci-dessous. Vous le retrouverez bien entendu sur Bibliobsession.

PS:
1/terminologie:
- ebook -anglo-saxon-, livre numérique / désigne les fichiers.
- reader (ereaders) -anglo-saxon-, livre électronique, liseuse, tablette, smartphone, ordinateur/ désigne les appareils de lecture (voir ici)
pour moi le terme livrel avancé au tout début au Québec n'est plus de mise aujourd'hui.
2/pour le marronnier "mort du livre", sur le principe je suis d'accord; mais ne pas oublier que si les modèles économiques et la rentabilité ne sont pas là pour les éditeurs, les livres disparaitront; les livres de bibliophilie, littérature éditions cartonnées et illustrées ont pratiquement disparus, les encyclopédies disparaissent, les livres de poche bas de gamme disparaitront sans doute un jour car ils ne seront plus rentables; beaucoup de titres ne seront plus fait qu'à la demande. Le livre scolaire pour moi sera décisif. Beaucoup d'observateurs s'accordent à penser que quand l'apprentissage de la lecture se fera sur un support numérique, les pratiques vont basculer de manière fondamentale une génération après.
3/tablette avant liseuse

le premier Cybook de Cytale par exemple était présent au Village numérique du Salon du Livre en 2001 avec Jacques Chirac; c'était une tablette, voir ici.
Liseuses arrivent en 2004 Sony Librié, 2006 Iliad Irex, Sony Reader, 2007 Kindle, etc. Apple a popularisé la tablette, iPad en 2010 surfant sur succès iPhone sorti en 2007. Une année 2007 décidément décisive.
4/autonomie liseuse: un mois voire deux mois.
5/flash noir très limité maintenant, puisqu'on peut le provoquer seulement toutes les 10/15 pages.
6/lumière intégrée n'est pas seulement un concept marketing; elle ne transforme pas la liseuse en tablette parce que l'éclairage est incident comme une lampe de chevet (diodes sur les côtés de l'écran) et non un rétro-éclairage avec fatigue oculaire comme tablette.
7/ nuancer le déclin liseuses. Les européens sont en phase d'acquisition à la différence des américains qui renouvellent. 8 millions de britanniques, 1,3 million d'allemands, 500.000 français, prévision GFK en France 500.000 cette année; les deux marchés tablettes/liseuses avancent parallèlement dans toute l'Europe.


IDPF au Salon du Livre

IdpfL'IDPF (International Digital Publishing Forum), qui est l'organisme international qui porte le développement du format standart ePub, était l'invité exceptionnel du dernier Salon du Livre pour une journée de présentation. Beaucoup auront regretté les frais d'inscriptions élevés. A lire absolument le très complet billet que consacre Figoblog à cette journée (merci à Virginie via Twitter).


Tablettes: 7 pour, 7 contre

écoleLes bonnes et mauvaises raisons pour adopter les tablettes en milieu éducatif. C'est à lire du coté de ces deux blogs, Sic'estpasmalheureux et Framablog. A vous de juger. Personnellement, en ayant une chez moi que personne n'utilise plus trop et ayant du mal à trouver de bonnes raisons pour la changer cette année, j'aurais tendance à porter mes faveurs vers ce type d'initiative, dans l'Oise. L'ordinateur d'une richesse d'ouverture et d'utilisation bien plus grande à mon goût, "un laptop par gamin!". Petite question auprès de mes deux ados, ils plébiscitent aussi les ordis. Et si on leur demandait aussi leur avis sur la question?


Best of: 20 meilleurs blogs du livre numérique pour 2013

BestPetite mise à jour de mon best of blogs. Le Comptoir de la BD nous avait quitté en fin d'année, les blogs du Labo BNF et celui de Julien Simon étaient arrivés. En ce début d'année, eBouquin nous quitte malheureusement. Plus d'activité depuis quatre mois, son fondateur Clément parti vers de nouvelles aventures, c'est bien dommage pour la blogosphère. J'ai introduit Esprit BD pour reprendre le flambeau de la bande-dessinée ainsi que Visimuz, l'Art sur les tablettes. N'hésitez-pas à m'en signaler d'autres, je souhaite apporter une cure de jouvence pour le Salon du Livre!

Vous y glisserez peut-être aussi Aldus!

PS: en langue anglaise, à rajouter bien entendu les indispensables Teleread, MobileRead, PublishingPerspectives, ifBook, TheDigitalReader, GoodeReader, eBookNewser, eBookFriendly et Toc O'Reilly; le blog espagnol TodoeReaders.


Cours et ressources sur le livre numérique

LoupeEtudiants dans les métiers du livre, à quelques semaines du Salon du Livre, vous travaillez peut-être sur le livre numérique pour vos différents cours et exposés. Si vous cherchez des ressources, allez jeter un coup d'oeil sur le tag Cours et Ressources que je pose depuis le début du blog. 240 billets répertoriés. Petit travail de classement niché dans le grand web. J'espère que vous y trouverez votre bonheur, bon courage.


Nathalia les bons conseils

Maman-manganiséeA découvrir les billets de Nathalia sur son blog. Depuis le mois de novembre beaucoup de livres électroniques lui sont passés entre les mains, Kindle 4, Kobo Mini, Kindle Paper White et Kobo Glo. Elles les testent quelques semaines puis les rend, un bon moyen de se faire sa petite idée!

PS: autre idée si vous voulez les tester, allez dans vos bibliothèques!


La blogosphère du livre, quatre ans après?

L'autre jour, en classant des papiers, je suis retombé sur cette carte réalisée par Le Motif et publiée par Vendredi Hebdo au Salon du Livre 2009. Je ne l'aurais pas retrouvé sur le web, comme quoi les papiers. Quatre ans déjà, cela parait une éternité. Beaucoup de blogs disparus, des nouveaux aussi pour le livre numérique. Elle avait été éreinté cette carte, les oublis, la grosseur des patates, François qui a abordé une île (à relire les commentaires, savoureux avec le recul). Ce serait intéressant de refaire l'état de la blogosphère, de la twittosphère... Si des étudiants veulent s'emparer du sujet!

Vendedi_une_encart-1


Amis des livres, vous pouvez sortir vos liseuses

TxtrIl y a plus de quatre ans déjà il ne les aimait déjà pas beaucoup notre ami LaFeuille, à relire cet article. Passivité, enfermement, ringardisme. Aujourd'hui, il les met purement et simplement au grenier de l'histoire, en vous demandant de les ranger, à la trappe. Ringardes les "liseuses"? N'en déplaise à ces afficionados du tout web, l'innovation est bien au rendez-vous de ces machines à lire et elles n'ont pas fini de nous accompagner. Je préfère ce type de témoignage qui traduit bien plus les attentes de millions de lecteurs à travers le monde. La logique de l'écran n'est pas tout, l'avenir de la lecture numérique se joue aussi du côté de l'affichage non-rétroéclairé, c'est une certitude.

PS: on peut rappeler aussi les récentes études aux Etats-Unis et le succès très concret de Kobo, très largement acquis sur papier électronique.

PS: réaction un peu énervée de Michel Fauchié (KotKot), pleine de justesse:

Je suis un fervent partisan de la diffusion des idées, des savoirs et de la connaissance: la bibliothèque reste ma référence en la matière. Quoiqu'on dise, un large accès au plus grand nombre, accompagné d'une médiation de qualité me semble un garant de la diversité et de la démocratie.

M'énerve donc le titre qui met en avant une obsolescence quasi programmée d'un engin qui permet de faire découvrir la lecture numérique. Et les bibliothèques, justement, en profitent. Plus de 200 recensées sur une carte, ce n'est plus une expérimentation des années 2009/2010 avec La Roche-sur-Yon et Issy-les-Moulineaux.

Toujours mises en avant, les études de marché (et les analyses qui vont avec) occultent les études & analyses d'usages qui pourtant sont de loin les plus intéressantes.

Alors, "vous pouvez ranger cet avis-là", je suis persuadé que la lecture numérique, par le biais des liseuses, a beaucoup fait pour la cause. Et si l'engin ne correspond pas à la "demande", il sera toujours temps de l'abandonner.

En attendant, causez avec ces lecteurs, demandez-leur comment ils renouent avec la lecture, avec "des" lectures différentes. Et parlez avec les professionnels qui se mettent en route (oh, parfois doucement) vers une autre cultre numérique: celle-ci m'intéresse parce qu'elle va bien au-delà des machines, elle va servir à repenser la bibliothèque.

Sinon, le blog lafeuille, c'est bien, juste que sur le terrain, il y a parfois des bras qui se baissent quand on va si vite vers les conclusions en chambre.

A suivre...