Previous month:
mars 2012
Next month:
mai 2012

139 notes en avril 2012

Nook All Touch à 79$

Nook3Décidément cette semaine est celle du Nook. Entre l'arrivée du nouveau modèle with GlowLight, l'annonce de Microsoft, le Nook All Touch est désormais disponibles dans toutes les grandes chaines américaines (Office Depot, Target, Staples et BestBy) au prix de 79$. Des modèles neufs. C'est la première fois qu'un livre électronique tactile atteint ce niveau de prix. Une logique du marché très bien anticipée par Barnes and Noble. Le meilleur livre électronique au meilleur prix! (via TheDigitalReader).


Microsoft embarque avec le Nook

Nook_logo_branding1Sacré coup de tonnerre avec l'annonce de l'arrivée de Microsoft dans le secteur du livre numérique, pour 300 millions de dollars dans le capital d'une nouvelle structure (17,6%) consacrée au développement du Nook au niveau international par le libraire américain Barnes and Noble, baptisée Newco. On sentait depuis de long mois la redéfinition d'un tel axe stratégique par rapport à Amazon et Kobo/Rakuten, avec un ticket d'entrée à la hauteur.

Le communiqué complet de l'AFP aujourd'hui (via l'Express):

"L'éditeur américain de logiciels informatiques Microsoft va investir 300 millions de dollars dans la nouvelle société qu'entend mettre sur pied le libraire Barns and Noble pour regrouper ses activités numériques, et notamment sa liseuse Nook.

Cet investissement lui confèrera 17,6% du capital de la future société, selon un communiqué diffusé conjointement lundi par les deux groupes.

Début janvier, Barns and Noble -dont la valeur boursière s'est effondrée au cours des dernières années- avait annoncé son intention de filialiser son activité numérique pour en maximiser la valeur pour ses actionnaires.

Dans le texte, la grande chaîne de librairies américaine souligne que l'arrivée de Microsoft au capital de sa filiale n'augure en rien des décisions stratégiques qui pourraient être prises à son propos.

"Il n'est pas possible de donner l'assurance que la réflexion engagée (autour de la nouvelle filiale) débouchera sur une scission ou la création d'une entreprise cotée indépendante et il n'y a pas de date butoir fixée pour conclure cette réflexion", a-t-il mis en garde.

A l'occasion de cet accord, les deux parties ont réglé les contentieux qui les opposaient et, à l'avenir Barnes and Noble et sa filiale recevront des royalties de Microsoft pour l'utilisation des logiciels Nook.

L'opération permet à Microsoft de rebondir dans le domaine en plein essor des liseuses numériques. Le groupe de Redmont (Etat de Washington) a en effet décidé de saborder son Microsoft Reader, qui n'avait pas convaincu.

Nook en revanche a réussi à se faire une place sur un marché dominé par la Kindle du groupe de commerce électronique Amazon.com.

Fin février, Barnes and Noble avait présenté une nouvelle tablette multimédia en couleurs, la Nook Tablet, avec un prix aligné sur celui de la tablette haut de gamme Kindle Fire d'Amazon, à 199 dollars."

Lire également le billet sur TheBookSeller.

Le titre Barnes and Noble a bondit de près de 100% à WallStreet dans des échanges avant-bourse suite à l'annonce de cet accord.


L'irrésistible marché des tablettes

NetbooksQuel marché désormais pour les netbooks, petits ordinateurs portables, par rapport au développement des tablettes? C'est la question que je me posais à la Fnac la semaine dernière, où ils sont désormais face à face sur des travées opposées en confrontation directe. Jusqu'à quand?

"Initialement positionnée à la croisée des chemins entre le baladeur vidéo, le smartphone et le micro-ordinateur, la tablette lorgne plutôt vers ce dernier segment pour remplacer dans les foyers français un netbook vieillissant. Les choix faits par les consommateurs témoignent d’un usage proche du PC et destiné à un cadre résidentiel. Comme sur tout autre segment micro-informatique, les propositions des fabricants restent néanmoins diversifiées pour adresser tous les niveaux de caractéristiques techniques et de prix. En revanche, c’est sur la dimension du contenu, mieux intégré et optimisé, que l’offre innove. En effet, par le biais des stores et des applications associées, l’offre de contenu devient plus lisible et permet au consommateur de tirer pleinement parti des différentes options proposées au travers de la tablette. En résulte une consommation de contenu équilibrée et un succès de l’offre dans sa totalité qui va croissant au fil des mois." Lire l'intéressant billet chez InfoDSI.


Nook Touch with GlowLight: succès des pré-commandes

Nook2Les critiques dithyrambiques et unanimes aux Etats-Unis pour le nouveau Nook with Glowlight. Le magazine américain Consumer Reports aussi. Le succès déjà au rendez-vous d'après Barnes and Noble qui annonce des pré-commandes très importantes pour ce modèle et une rupture de stock à prévoir avec Mother's Day qui tombe le 13 mai aux Etats-Unis. It's a hit!

Avec l'acquisition d'actions par le fond d'investissement Jana Partners la semaine dernière (12% du capital), B&N est au plus haut à Wall Street et l'on reparle de la scission de l'activité livre numérique.


Le Problème Spinoza, Irvin Yalom

YALOM-Spinoza-72dpiJe n'avais encore jamais lu de livres de Irvin Yalom, j'avais échappé au phénomène Yalom jusqu'ici, et bien il n'est jamais trop tard, bien heureusement. Aujourd'hui, je voudrais vous parler du dernier titre de cet auteur américain "Le Problème Spinoza" qui vient de sortir aux Editions Galaade en version numérique en même temps que le livre imprimé. Un gros livre de plus de 600 pages que vous ne pourrez pas lacher tant il est très bien construit. Ce problème Spinoza, quel rapport entre le célèbre philosophe néerlandais du XVIIème siècle, "Prince des Philosophes" et Albert Rosenberg, théoricien du parti nazi? Deux personnages que l'on suit à tour de rôle tout au long du roman comme un jeu de piste, dévoilant leurs conditions d'hommes dans leurs temps au prise avec leur destin personnel et la progression de leurs idées, leurs projets littéraires respectifs, tous les deux voués à une grande oeuvre qui les dépasse largement. L’œuvre du philosophe juif remettrait-elle en péril, près de trois siècles après, les convictions antisémites de l'idéologue allemand, pourrait-elle détruire comme un chateau de cartes le projet de toute une vie au service du Reich?

Un livre épais de plus sur la guerre penserez-vous, peut-être avec méfiance tant ils sont légions. Pas du tout, allez-y en confiance, hormis une trentaine de pages un peu difficiles dans le deuxième quart du livre, le reste est absolument lumineux d'intelligence dans le récit, dans la progression de la narration. Tout à fait accessible et passionnant de bout en bout. C'est construit comme une enquête policière qui tient en haleine, même si l'on connait par avance le destin final de Rosenberg. Yalom a rigoureusement suivi la trame historique en inventant simplement quelques personnages emblématiques qui aident à faire accoucher leurs idées, leurs propres interrogations; des psychanalyses inventées qui nous plongent dans les chemins de la pensée des deux personnages. Ce livre est une très grande réussite littéraire, déjà salué comme il se doit aux Etats-Unis, nul doute qu'il va rencontrer le succès qu'il mérite en France. La traduction est magnifique. Pour moi un grand moment de lecture de cette année, tant j'enchainais depuis plusieurs semaines des livres décevants dont je préfère taire les titres. Je vais rapidement reprendre les autres ouvrages de Irvin Yalom que j'avais raté. En version numérique, je continue bien sûr. Merci à mon ami Olivier pour cette belle découverte!

Lu pour le Club des Lecteurs Numériques, à signaler la qualité de la version ePub, bien des éditeurs devraient en prendre de la graine! Et c'est sans DRM!
A lire la note de lecture de Tilly pour le club.

Lecture2


Frankenstein : un livre dont vous êtes le héros

Frankenstein, le roman de Mary Shelley, revisité par une application sur iPhone/iPad. une "adaptation" qui suscite des questions. Le texte de la romancière britannique a été démantelé pour être ré-articulé à la manière d’un «livre dont vous êtes le héros». Le designer de l’application, Dave Morris a réécrit le texte à la seconde personne tout en gardant les différents points de vue. Le lecteur-joueur incarne donc tour à tour Victor Frankenstein puis sa créature, dans un scénario décousu. Les classiques font l'objet de toutes les convoitises du fait de leur grande popularité. Alors, livres-gadgets ou véritable révolution en rupture avec la lecture traditionnelle? Toujours plus de jeux! (via Envie d'Ecrire).


Kobo: accès au catalogue francophone partout

KoboPetit message de Kobo France aujourd'hui sur twitter, à l'attention de nos amis francophones qui ne se trouvent pas sur le territoire français:

"Vous pouvez acquérir le Kobo dans n'importe quel pays, l'accès au catalogue sera le même. Bien entendu sous réserve des droits éditeurs sur les titres qu'ils proposent. Sinon, pas de restriction d'accès".

N'hésitez pas à relayer si vous rencontrez des problèmes.


Le Kobo by Fnac à 99,90€ en magasin

KoboConfirmation, le Kobo by Fnac est bien vendu au prix de 99,90€ dans les magasins Fnac, sans nécessairement être adhérent. Une baisse de plus de 20% et un seuil psychologique au dessous des 100€ qui devrait en décider plus d'un avec l'été qui s'annonce. C'est la première fois en France en magasin. On peut amortir désormais son livre électronique sur l'achat d'une quinzaine de livres, voire moins si l'on s'échange des livres entre amis (livres sans DRM, il y en a de plus en plus, sachez les repérer). Côté notes et commentaires sur le site, des clients largement satisfaits de leur achat. La concurrence est frontale avec le tout nouveau KindleTouch vendu sur le site d'Amazon.fr au prix de 129,00€. La bataille des prix ne fait que commencer!

A signaler également la possibilité d'offrir des livres numériques avec une carte cadeau à télécharger en caisse, de 10€ à 150€. Voir le détail ici. Une carte utilisable uniquement sur le site Fnac et non pas sur le Kobo lui-même:

Choisissez vos livres numériques sur FNAC.COM :
=> ajoutez vos achats au panier et finalisez

Lors de la finalisation de la commande, étape 4 : dans la rubrique "Vous bénéficiez d’avantages ou de réductions sur Fnac.com ?" en haut de la page :
=> choisissez l'onglet CARTES CADEAU FNAC/KADEOS
=> type de carte : FNAC
=> saisissez le numéro de la carte cadeau KOBO + les chiffres sous la zone à gratter
=> complétez le paiement, le cas échéant, avec une CB


Nook Touch with GlowLight: le meilleur selon MacWorld

NookgLe nouveau Nook with Glowlight élu meilleur livre électronique sur le marché par la célèbre revue MacWorld aux Etats-Unis. On doit ruminer chez Amazon, après l'innovation du tactile ils ratent celle de la lumière. Ringards les livres électroniques? Laissez-moi rire! Toujours plus de confort dans la lecture. Je prévois un modèle lumineux chez tous les fabricants d'ici la fin de l'année (via Teleread).


Dropbox sous surveillance des éditeurs

DropboxDropbox sans doute l'objet de toutes les attentions de la part des groupes d'édition français à l'encontre de boites aux trafics trop "importants".

Pour preuve ce billet posté cette semaine sur le forum d'un site de téléchargement illégal bien connu:

"Bonsoir tout le monde

Je viens de recevoir de la part de Dropbox un mail un peu "bizarre" et qui me semble de mauvaise augure. Je vous en fait part.

"Dear Dropbox User:

We have received a notification under the Digital Millennium Copyright Act ("DMCA") from Editis that the following material is claimed to be infringing:

htttp://dl.drpbox.com/u/33268720/PUBLIC/ xxxxxxxx

htttp://dl.drpbox.com/u/33268720/PUBLIC/ xxxxxxxx

htttp://dl.drpbox.com/u/33268720/PUBLIC/ xxxxxxxx

Accordingly, under Section 512(c)(1)(C) of DMCA, we have removed or disabled access to the material that is claimed to be infringing or to be the subject of infringing activity.

As a result of this notice, public sharing on your account has been disabled. We will reinstate your account's public links if you remove the file(s) listed above from your account.

Please be aware that copyright infringement violates our Terms of Service and Copyright Policy, which can be found at:

https://www.dropbox.com/terms#terms

https://www.dropbox.com/help/210

Also note that Dropbox has a policy of terminating the accounts of repeat infringers. If you repeatedly use Dropbox to infringe copyrights, your account will be terminated and you will lose access to your files.

If you believe that this DMCA notice was sent in error, you may file a counter notification. That notification must comply substantially with 17 U.S.C. § 512(g)(3) and include a statement under penalty of perjury of a good faith belief that the DMCA notice was the result of mistake or misidentification. You can submit a counter notification using our online form here:

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

or by sending it to the following address:

Copyright Agent
Dropbox Inc.
185 Berry Street, Suite 400
San Francisco, CA 94107

cop[email protected]

- The Dropbox Team "

Bien évidemment je n'ai pas tout bien compris mais l'essentiel de ma traduction me laisse présager la venue de quelques soucis.

D'autres personnes ont-elles également reçu ce genre de mail?
Pour ma part, j'ai préféré supprimer mon compte Dropbox...  
Merci d'avance pour vos avis  

Plus loin dans les commentaires:

J'ai reçu des mails disons similaires de Mediafire (4 en tout) et hier il m'ont envoyé un mail comme quoi j'étais bannie. Je n'ai plus accès à mon compte donc je dois tout récupérer ailleurs.
Je suis occupée à le faire d'ailleurs.
Plainte de Hachette en ce qui me concerne.


DRM: quand le doute s'installe...

AutrucheJ'avais repéré ce billet d'une jeune femme témoignant de sa rencontre récente avec un cadre dans l'édition aux Etats-Unis qui en venait lui-même à supprimer les DRM de ses propres livres et le revendiquant ouvertement. Merci à Framablog de nous proposer une traduction de cet article aujourd'hui. Si le doute commence à s'installer chez certains, on peut espérer que cela soit bientôt viral!

PS: pour ceux qui ne connaissent pas encore le remède, c'est par ici, bientôt un an maintenant que c'est en ligne.


Comparer les applications de lecture différée

Skitched-20120424-153610Très intéressant comparatif sur les applications de lecture différée, entre les trois les plus populaires, Instapaper, qui a créé le genre en 2008, depuis rejoint par Readability et Pocket (ex-Read it Later). Bien que semblables, ces trois applications ne font pas tout à fait la même chose, et ont chacune un modèle économique différent. Laquelle choisir? Éléments de réponse sur IGénération.


Etats-Unis: le livre électronique face à la tablette

HeaderUne autre étude, celle-ci réalisée aux Etats-Unis, a confirmé que la situation n'est peut-être pas aussi manichéenne que certains voudraient bien le penser. Les livres électroniques restent très populaires aux Etats-Unis.
"Les livres électroniques continuent de jouir d'une utilisation répandue parmi les consommateurs américains, et ce malgré l'adoption rapide des iPads et autres tablettes PC. Selon un nouveau rapport de TDG (The Diffusion Group), la pénétration des livres électroniques dédiés a augmenté de 8% dans les ménages américains en fin d'année 2010 et 20% en fin d'année 2011, une augmentation de 250% en seulement 12 mois.

Bien que cela constitue une diffusion impressionnante (les livres électroniques ont été introduit dès 2007), l'activité de la lecture numérique est rapidement devenue une application de plus proposée par des appareils polyvalents plus puissants, iPad en tête et autres tabletttes. Pour cette raison, de nombreux analystes ont rapidement prédit le déclin rapide des livres électroniques, un peu comme la calculatrice ou la montre-bracelet ont été intégrées par les smartphones.

"Sans aucun doute la demande en lecture numérique est de plus en plus touchée par la disponibilité de plaquettes et les tablettes PC», note Michael Greeson, associé chez TMD et directeur de la recherche. "La tablette  iPad fournit une plate-forme de lecture numérique convaincante qui élimine pour beaucoup la nécessité d'un livre électronique séparé."

En dépit de cette «amplification» de la lecture numérique, les livres électroniques s'avèrent attrayants pour un nombre croissant de consommateurs. Pour ceux qui aiment lire des livres numériques, les livres électroniques dédiés sont nettement moins chers et sans doute plus pratique à utiliser que les grands iPads. "La simplicité et le confort de l'expérience de lecture sur les livres électroniques est difficile à remplacer», note Greeson.

Greeson reconnaît que, au fil du temps, l'écart de prix entre tablettes et livres électroniques va diminuer. Alors que dans une certaine mesure c'est ce qui augmenterait la probabilité que les plaquettes se substitueront aux livres électroniques, il le voit un peu différemment: "Avec la baisse des prix, le livre électronique dédié deviendra si bon marché que leurs avantages de coûts sur les tablettes deviendront encore plus convaincants." Ce fait n'est pas perçu par les établissements d'enseignement pour envisager de passer à des manuels électroniques, encore confrontés à des budgets décroissants. "Dans de tels cas, entièrement basés sur les tablettes, cela se révélera trop cher pour un déploiement de masse."

Pendant le même temps, TMD s'attend à ce que les fabricants comme Apple introduisent des appareils de formats plus petits qui ressemblent davantage aux caractéristiques physiques des livres électroniques, mais qui auront la performance et la mémoire pour supporter un plus large éventail d'applications et de services. "Avec ces fonctionnalités supplémentaires, cependant, viennent des frais supplémentaires, encore une fois la séparation sera renforcée entre livres électroniques simples et ces appareils plus sophistiqués. Indépendamment de la réduction des coûts, les livres électroniques dédiés seront toujours moins chers que les tablettes, et donc suffisamment convaincants pour un grand nombre de consommateurs."

(via EreaderInfo).


Le Kindle Fire truste films et séries télévisées

Amazon_Kindle_FireAprès l'iPad d'Apple toujours très loin devant sur le marché des tablettes, Amazon tient maintenant solidement la deuxième place aux Etats-Unis enfonçant un peu plus la concurrence Android qui récupère des miettes. Pas forcément une bonne chose pour Google, le Kindle Fire embarquant en effet une version profondément modifiée du système Android. «C'est officiel: Google a perdu le contrôle du marché des tablettes Android», titrait jeudi le site spécialisé Business Insider. La cible des tablettes, films et séries télévisées, le marché explose Outre-Atlantique:

"Pour Amazon, cette stratégie s'avère en tout cas payante. Comme il y est déjà parvenu dans les livres électroniques avec le Kindle classique, le Kindle Fire lui permet en effet de vendre davantage de contenus au format numérique, notamment des films et des séries télévisées. «Les clients achètent beaucoup de contenus, on le voit particulièrement en Amérique du Nord avec la vente de biens culturels entre le quatrième et le premier trimestre qui s'accélère», explique ainsi le directeur financier du groupe, Tom Szkutak. Sur l'ensemble du trimestre, selon les chiffres annoncés jeudi, les ventes de biens culturels sur Amazon ont progressé de 19% à 4,71 milliards de dollars, alors que les ventes d'autres marchandises et d'appareils électroniques ont bondi de 43% à 7,97 milliards de dollars. La bonne surprise est venue du bénéfice, en recul de 35% par rapport à la même période l'an dernier (130 millions de dollars), mais largement supérieur aux attentes des analystes. Vendredi, l'action progressait de plus de 15% à l'ouverture de la Bourse de New York" (via LeFigaro).

Une raison de plus pour Google de s'activer sur sa tablette!

PS: pour les petits malins qui succomberaient aux tablettes low-cost, attention aux arnaques, lire le billet de TabletteTactile.


Les anglais s'y mettent

BritainNos amis britanniques aiment les livres électroniques. Vastes catalogues et prix intéressants, heureux lecteurs anglais. Près d'un tiers d'entre eux les auraient déjà adoptés, avec une intension d'achat de 15% supplémentaire dans les six prochains mois, un sondage réalisé par le cabinet Wiggin Media auprès de 2.500 consommateurs de 15 à 64 ans, un échantillon représentatif de la population. A préciser également qu'un tiers des personnes interrogées téléchargent des livres illégalement (via TheBookSeller).


La société EInk reporte des pertes

EinkVolumes de production en retrait sur le début de l'année, la société eInk reporte des pertes en ce début d'année 2012 (via Digitimes). Les fabricants ne peuvent pas être partout. Déception sans doute sur le modèle Kindle de base (un modèle sans tactile cela existe encore?), le Kindle Touch tout juste disponible en Europe, Sony en très net recul sur le marché anglo-saxon sans librairie satisfaisante. Amazon, Kobo concentrent leurs budgets pour l'instant sur les tablettes, marché de la tablette à tout faire oblige. Certains parlent déjà du "coulage" du papier électronique, une adaptation normale du marché, attention au raccourci pour ceux qui ne voient pas la différence entre tablette et livre électronique. Un marché unique? De nouveaux modèles de livres électroniques (NookTouch with GlowLight en tête chez B&N) vont être la preuve du contraire dans le courant de l'année; les leaders savent parfaitement où se trouvent les aspirations différentes de leurs clients.


Nook Touch with GlowLight: comparatif

Une vidéo que l'on attendait beaucoup, un comparatif rigoureux entre Nook Touch With GlowLight et Nook Touch, avec lumière et sans. Merci à TheeBookReader. Une fonctionnalité qui intéresse tous les fabricants de livres électroniques, Amazon en tête. Barnes and Noble a bien grillé la politesse à tout le monde avec une sortie "lumineuse" de ce modèle début mai! Mashable en fait déjà un "winner"et Gizmodo "the best one"!

PS: j'ai ajouté aussi un "déballage".


Tea: l'interface Cybook Odyssey

Merci à TEA de m'avoir envoyer les copies d'écran des interfaces sur le Cybook Odyssey. Elles sont bien entendu en noir et blanc sur le papier électronique.

Le catalogue est de 38.000 titres pour l'instant, dont environ 500 gratuits et libres de droits. Il manque des éditeurs, petits et grands. Il s'agit d'une première étape mais ils n'ont pas l'intention de laisser des éditeurs de côté. Certains sont en phase d'intégration technique.

Prochaines étapes, l'ouverture des sites Cultura et Rue du Commerce, pour l'instant en marque blanche pour la partie numérique, en attendant l'intégration aux sites de ventes de livres imprimés. Les interfaces seront implémentées, suivant les enseignes, sur les modèles vendus en magasins.

Côté tablettes, TEA s'apprête à proposer une application Android qui est en cours de certification chez Adobe; elle permettra à la fois de lire avec une application de lecture innovante (notamment dans le domaine de la gestion des annotations) et des achats de livres possibles. Modèle ouvert toujours, pour l'instant l'application iPad n'est pas la priorité en natif mais sur un modèle web, surtout avec la politique d'Apple qui n'a pas bougé, pas de place pour des libraires. Chez TEA, on pense très vite à un développement HTML5 disponible sur l'ensemble des navigateurs, une politique suivie par les acteurs de la presse.

TEA c'est aujourd'hui une équipe de 10 personnes, ça infuse sec!

Je remercie Eric pour toutes ces informations.

Decitre1
Decitre2
Decitre3