Previous month:
mars 2012
Next month:
mai 2012

139 notes en avril 2012

Decitre: le Tea se sert chaud

Tea_logo_300x186Le Tea dans la bouilloire en ce mois d'avril. Après l'ouverture de la librairie Decitre en début de semaine (Cultura et Rue du Commerce encore avec leurs "vieux rayons", mais cela devrait venir vite), l'interface de librairie sur le Cybook Odyssey est apparemment réalisée sur les modèles en vente dans les librairies Decitre à Lyon.

"The Ebook Alternative (TEA) veut inventer un modèle gagnant à la fois pour les lecteurs, les éditeurs, les libraires et les e-marchands. Les premiers vont découvrir des fonctionnalités innovantes: ajout de commentaires, annotations exportables, surlignage et gestion de leur bibliothèque numérique, quels que soient les marchands auxquels ils ont acheté des livres numériques. Aux éditeurs, TEA promet la diffusion élargie des catalogues grâce à la diversité des supports pouvant être équipés.

Les libraires et les e-marchands deviennent, quant à eux, prescripteurs du livre numérique. «Le libraire peut faire une démonstration en librairie avec sa tablette et toucher un chiffre d’affaires additionnel. Les e-marchands touchent également la commission du libraire qu’accorde habituellement l’éditeur», précise Guillaume Decitre. Le distributeur se rémunère donc à hauteur de 30% et verse 5% des ventes à TEA" (via eCommerce).

A lire également le billet sur La Croix et l'interview de Guillaume Decitre sur Idboox.

Guillaume Decitre n'est-il pas en train de réaliser ce que les éditeurs français n'ont pas su faire pour un marché ouvert en France?


Gallimard sur iBooks "at least"

GallimardDe manière très discrète, Gallimard a rejoint finalement la plateforme iBooks d'Apple, bon dernier des grands éditeurs français. 330 titres au format ePub qui ont ralliés les serveurs de Cupertino. Les autres en PDF bien évidemment refusés par Apple, notamment tout le fond "Patrimoine numérisé"; je ne sais pas trop ce que l'on en fera chez l'éditeur, peut-être demander un coup de main à Google... (via eBouquin, merci).


Dropbox accessible sur Cybook Odyssey

Cybook_odysseyPetit message, j'ai eu l'occasion de tester l'utilisation de Dropbox sur le Cybook Odyssey, impeccable. Dès que vous avez du wifi, vous pouvez accéder à l'ensemble de votre bibliothèque dans le nuage. Mieux, une fois votre mot de passe enregistré, vous pourrez mettre Dropbox dans vos favoris visuellement en bas de la page d'accueil et accéder facilement à votre compte. Adieu carte SD et cable usb. J'aurais l'occasion en fin de semaine de revenir en test sur ce modèle.


3 millions de tablettes, et moi et moi et moi...

TabletteLes ventes de tablettes devraient doubler en France sur un an et atteindre les 3 millions d'unités écoulées d'ici fin 2012, selon l'étude REC+ de l'institut GfK diffusée aujourd'hui en exclusivité par l'AFP. C'est le remplacement du netbook qui est en marche:

"Produit phare de l'année passée et de l'année en cours", la tablette qui a séduit 440.000 acheteurs français en 2010, 1,5 million en 2011 et déjà 232.000 pour les deux premiers mois de l'année en cours devrait connaître une "nouvelle année de forte croissance en 2012, où GfK prévoit la vente de 3 millions d'unités supplémentaires".

"Initialement positionnée à la croisée des chemins entre le baladeur vidéo, le smartphone et le micro-ordinateur, la tablette lorgne plutôt vers ce dernier segment pour remplacer dans les foyers français un netbook (petit ordinateur portable, ndlr) vieillissant", résume l'institut.

Que ce soit au niveau de la taille de l'écran ou de la possibilité de connexion au réseau téléphonique, "les choix faits par les consommateurs témoignent d'un usage proche du PC et destiné à un cadre résidentiel", ajoute GfK.

L'an dernier, 78% des tablettes vendues disposaient d'un écran de 9 pouces (22,5 centimètres) ou plus de diagonale, mais seulement 19% étaient compatibles 3G.

Si la tablette a été initialement présentée comme un appareil "nomade", l'étude REC+ montre "au contraire qu'elle est essentiellement utilisée à la maison, avec 81% du temps d'utilisation à domicile, contre 19% à l'extérieur".

En termes d'usage, "tous les contenus ont trouvé leur place sur ces nouveaux appareils", estime GfK.

"On observe une répartition équilibrée entre tous les types d'utilisation: 19% du temps passé est ainsi réservé au jeu vidéo, 16% au visionnage de vidéo et 15% à l'écoute de musique", détaille l'étude.

Plus globalement, GfK souligne que les propositions des fabricants "restent diversifiées pour adresser tous les niveaux de caractéristiques techniques et de prix".

"En revanche, c'est sur la dimension du contenu, mieux intégré et optimisé, que l'offre innove", souligne-t-il, estimant que par le biais des magasins d'applications, "l'offre de contenu devient plus lisible et permet au consommateur de tirer pleinement parti des différentes options proposées au travers de la tablette".


Google Drive en rival de Dropbox

GoogleGoogle propose désormais un stockage disponible dans les nuages GoogleDrive qui s'apparente très fortement à son concurrent Dropbox. 5Go offert, de quoi sérieusement en mettre comme on dit. Un service en plus pour ceux qui sont déjà très fortement dans l'environnement global Google, est-ce que les autres voudront y venir en rajoutant une couche supplémentaire? Après la confrontation Facebook/Google+, le cloud enjeu de toutes les convoitises. Un peu schizophrénique tout cela. Lire le billet du côté d'Affordance, l'observateur Google par excellence.

PS: pour ceux qui réfléchissent à une offre payante, lire le billet de Presse-Citron; j'avoue que j'y songe de plus en plus pour me simplifier la vie.


Lagardere Active sur Newsstand d'Apple avec Aquafadas

LagardereLagardère Active, 1er éditeur de magazines français, entre sur le kiosque numérique d'Apple Newsstand avec la solution développée par Aquafadas. 21 titres sont concernés pour l'instant, disponibles pour les détenteurs d'un iPad ou d'un iPhone. Ils seront commercialisés au titre ou à l'abonnement. Voici la liste: Art & Décoration, Auto Moto, Be, Campagne Déco, Elle (disponible prochainement), Elle Déco, Elle à Table, France Dimanche, Ici Paris, Infobébés, Le Journal de la Maison, Le Journal de Mickey, Le Journal du Dimanche, Maison et Travaux, Mon Jardin Ma Maison, Parents, Paris Match, Première, Psychologies, Public, Télé 7 Jours.

«Lagardère Active s’est lancé en pionnier dans l’édition numérique de ses médias avec Paris Match, le premier magazine disponible dans une édition iPad en France, explique Olivier Boutin, Directeur des Programmes sur tablettes. Pour passer à la vitesse supérieure et déployer un grand nombre de nos magazines sur les nouveaux supports, nous avions besoin d’une solution technique qui automatise le passage de nos titres au numérique. La solution d’Aquafadas nous garantit la génération automatique des applications de nos magazines numériques, avec un confort de lecture optimum pour l’utilisateur et un interfaçage efficace avec les services d’Apple. Le modèle économique d’Aquafadas, permettant de maîtriser l’investissement fourni sur ce nouveau marché, nous a également orienté vers cette technologie».


Tor n'a pas tort

TorLa France pionnière sur le livre numérique? Et pourquoi pas finalement sur la politique anti-DRM. Les anglo-saxons regardent peut-être avec attention ce qui se passe en France. Aujourd'hui un éditeur américain important dans le domaine de la science-fiction et la fantasy, Tor, a décidé d'abandonner les DRM à partir de l'été. Des verrous scélérats qui briment les lecteurs et excluent la librairie indépendante au profit de groupes monopolistiques qui imposent de plus en plus leurs lois aux éditeurs.

«Nos auteurs et nos lecteurs nous le demandent depuis très longtemps", a déclaré le président et éditeur Tom Doherty. «Ils disposent de dispositifs de lecture nombreux et les DRM sont une nuisance constante pour eux. Elles les empêchent d'utiliser des livres numériques légitimement achetés de façon parfaitement légale, comme de les échanger d'un lecteur à un autre."

D'autres éditeurs tels que Robot Baen et Angry vendent déjà leurs e-books sans DRM.

Selon Mike Shatzkin, la suppression des DRM dans les ebooks est actuellement en discussion sérieuse.

Dans un post sur son blog, écrit après la Foire du Livre de Londres, Shatzkin a noté: "J'ai entendu une rumeur à partir d'une source très fiable que deux des BigSix (groupes principaux sur le marché américain) envisagent d'aller vers le sans DRM très bientôt. La rumeur vient du Royaume-Uni, mais il est difficile de voir une société globale faire cela dans un seul pays seulement. Un autre observateur a entendu des rumeurs similaires provenant de différentes sources".

En tout cas une chose est sûre, Hachette Group ne fait pas partie de ces deux-là, on ne prêche que des convertis!

(via TheBookSeller).


La Souris qui raconte est sur iTunes

Souris
Notre Souris favorite toujours bien active dans le gruyère. A découvrir le catalogue interactif sur iTunes.
Réalisé avec Authors, le catalogue 2012 comporte 95 pages. Il reprend les 25 titres LSQR, avec des vidéos, des interview d'auteurs, des illustrations en bonus (inédites sur le site). Sans modération pour les vacances!

PS: elle est même passé dans le PAF!


Babelio, c'est Carcassone!

BabelioBabelio toujours plus proche, avec Facebook. Dorénavant les utilisateurs de Babelio, bibliothèque en ligne et site de partage de critiques, livres et citations, peuvent se connecter à la base de données avec leur compte Facebook.
Les inscrits peuvent partager avec leurs contacts, sur leur profil, les dernières actualités publiées sur Babelio (lectures, avis, quiz...) "voir qui parmi vos amis Facebook est déjà membre de Babelio, pour pouvoir les ajouter à vos amis Babelio."

Pierre Frémeaux, l'un des fondateurs du site, a donné la semaine dernière au Labo de l'Edition quelques chiffres qui montrent clairement la montée en puissance:

Babelio, c'est désormais:

  • 48.000 lecteurs/membres
  • 700.000 visiteurs uniques/mois pour 4 milions de pages vues/mois
  • 170.000 critiques (15.000 nouvelles/mois)
  • 13.000 critiques presse
  • 42.000 vidéos d'auteurs

Le village s'agrandit, c'était Bourg-en-Bresse fin décembre, c'est maintenant Carcassone! A découvrir aussi un document que vous retrouverez ici.


Harry Potter: les versions françaises disponibles

PotterLes versions numériques en français des titres d'Harry Potter viennent de débouler aujourd'hui sur le site PotterMore au prix de 7,99€ pour chaque volume, une remise de 10% pour l'ensemble. A noter, pas de DRM suivant l'engagement pris par l'auteur.

Relais également sur Amazon ici, sans affiliation de ma part. Amazon est pour l'instant le seul libraire en France à proposer les versions numériques, j'ai l'impression que la situation restera en l'état. Les autres, circulez... Une pensée aux Editions Gallimard Jeunesse qui ont porté le succès du petit sorcier en France.


Un Kobo dans Le Monde

LemondeFichtre, même les journalistes du Monde s'y mettent! Attention pour l'instant, juste Olivier Zilbertin, chroniqueur dans les pages "nouvelles technologies" qui a craqué pour un "beau Kobo":

"Fréquentant de longue date l'univers des nouvelles technologies, peut-il avouer ici qu'il est un peu blasé, parfois, le chroniqueur? Raison de plus pour témoigner qu'au fil des pages électroniques, feuilletant d'un effleurement léger sur l'écran le premier livre acquis, l'autre jour, il a retrouvé le vertige et l'enthousiasme, "l'ambroisie et le nectar vermeil" de ses premières lectures et découvertes sur Internet. Regrettant simplement de ne pas s'y être mis plut tôt."


Un OVNI chez Pocket

CarnagesA signaler un véritable OVNI dans le catalogue numérique des Editions Pocket. Une version numérique pratiquement alignée sur le prix en poche. Vous ne rêvez pas! C'est "Carnages" de Maxime Chattam au prix de 4,49€. Un titre qui a valeur de test chez l'éditeur n'en doutons pas et qui fait déjà un carnage au niveau des ventes (via Feedbooks).


La Montagne secrète pour petits et grands

Montagne secreteA découvrir La Montagne Secrète, un éditeur numérique québecois dans le secteur jeunesse qui mèle avec bonheur créations graphiques et sonores de très grande qualité. Je les avais découvert au Salon de Montreuil. Ils nous proposent jusqu'à la fin de la semaine de télécharger gratuitement l'un des titres "Le Géant de la Fôret", un voyage musical. A ne pas manquer pour les petits qui sont encore en vacances. Plusieurs applications iPad sont également disponibles.


Dropbox: des liens pour échanger

Dropbox-vignUne nouvelle fonctionnalité qui va certainement retenir l'attention de ceux qui utilisent Dropbox. Désormais, l'outil de stockage de fichiers "dans le cloud" permet aux utilisateurs de partager des fichiers avec d'autres utilisateurs par l'intermédiaire de liens de téléchargement. Lesquels peuvent être utilisés par n'importe quel internaute, sans avoir besoin de s'inscrire au préalable sur Dropbox. J'ai testé avec un ami proche, impeccable. De plus en plus indispensable Dropbox! (via Numerama).


Amazon Kindle Touch en France

Pour Challenges, Marie-Pierre Sangouard, directrice des contenus Kindle chez Amazon France, détaille la sortie des Kindle Touch wifi et 3G et replace le livre électronique face au développement des tablettes tactiles multi-fonctions. Elle revient également sur la politique de prix des éditeurs.


Amazon lance son Kindle Touch en France par Challenges


Decitre: nouveau site en ligne

DecitreNouveau site mis en ligne par la librairie Decitre ce matin. Un moteur de recherche efficace qui ouvre sur des notices bien complètes et très réussies visuellement je trouve. Large place aux "E-Books" avec un onglet mais aussi sur les fiches des livres imprimés eux-mêmes. Repérage facile avec des couleurs, rouge pour les livres imprimés, orange pour les ebooks. Côté publicités, pas de bannières, une simple étagère de livres d'actualité. Sobre mais efficace. Comme sur Amazon, les différentes versions disponibles s'affichent, la fiche technique est très complète. Beaucoup de liens sur les réseaux sociaux bien connus. Côté contenus, l'offre Hachette ne semble pas être intégrée pour l'instant. Bref, du beau travail, compliments.


Kobo leader au Canada

Ca-lgflagKobo détiendrait 46% du marché du livre électronique canadien, confirmant leur stratégie payante à ce jour. A la fois au travers du partenariat avec les librairies Chapters qui leur donne une proximité avec les clients mais aussi de la diversification avec une gamme livre électronique/tablette comparable à Amazon. Dans le même temps, Sony reculerait très nettement sur ce même marché (via GoodeReader).


Le Vieil Homme et la Mer, bis repetita

Lecture2Notre ami Thierry en congé, c'est Françoise que j'accueille aujourd'hui pour une petite chronique destinée au club:

Tout le monde connaît cette œuvre courte "Le Vieil homme et la mer" d’Ernest Hemingway, et les initiés connaissent la traduction récente faite par François Bon. Une traduction polémique, dont il était question aussi ici! Je ne reviendrai pas sur ce sujet qui a incontestablement donné à ma lecture une dimension qu’elle n’aurait pas eu si cette controverse ne l’avait pas précédée. La noblesse d’une traduction respectueuse (pour ne pas dire amoureuse) attaquée par des requins d’une espèce inconnue en mer, et dont je ne ferai pas la publicité… Une mise en abîme du livre?

J’ai éprouvé un très grand plaisir à la re-lecture de ce texte. Comme beaucoup de pré-ados, je l’ai étudié en classe; et probablement comme beaucoup de pré-ados je n’en avais, alors, pas apprécié la véritable dimension. Je ne vous ferai pas l’affront de vous résumer l’histoire. Le hasard faisant souvent bien les choses, et comme chez La Souris Qui Raconte, l’image est aussi importante que le texte, mon résumé sera celui de Hagen Reiling dont je vous laisse apprécier toute la maîtrise du tracé.

Un vieil homme, un enfant, un poisson «frère», des requins… tels sont les protagonistes de cette œuvre qui prônent des valeurs d’amitié et de solidarité, de force et de combativité, de stratégie bienveillante aussi (si, si, c’est possible)! J’ai aimé sans retenu ce vieil homme, noble, grand, beau… J’ai aimé la valeur du combat équitable, entre Santiago et l’espadon qu’il appelle son frère; chacun dans le respect de la force de l’autre, mais l’un plus malin que l’autre! J’ai aimé l’amour de l’enfant, Manolin, qui a tellement de choses à apprendre de Santiago, et dont il n’a jamais douté. J’ai soutenu Santiago dans son combat contre l’espadon, j’ai essayé de comprendre sa tactique de pêche, et comment, au bout de trois jours et deux nuits, il l’arrime à son embarcation. J’ai été soulagée de le voir épuisé mais vainqueur!

Le récit n’aurait certainement pas eu la même portée philosophique si le vieil homme était simplement rentré au port, après une pêche miraculeuse qu’il n’espérait plus. Hemingway lui impose un combat supplémentaire. Bien plus vil, bien plus lâche, disputé par des requins avides. «Le vieux» comme Santiago s’appelle lui-même, est épuisé. Il n’a presque rien mangé depuis des jours. Ni dormi. Ses mains et son dos le font terriblement souffrir. Et pourtant, il doit combattre encore, comme pour se justifier! Dès lors que le premier requin entame la chair de l’espadon, les suivants se succèdent sans laisser de répit au vieil homme, dans une bataille dévastatrice et injuste.

Ce combat c’est le combat de sa vie. Pour sa survie. Pour la mémoire de son frère. Il doit vaincre… malgré tout.

Cette œuvre, remarquablement contemporaine, m’a profondément émue, vous l’aurez compris! Elle renvoie à beaucoup de fondamentaux, que j’essaie tant bien que mal de défendre dans mes propres publications. Le respect de soi et des autres, même si l’autre est, ici, un espadon. Ce poisson gigantesque sorti du ventre nourricier de Dame Nature. Il est le «Bon» de la Nature, quand le requin est le «Mal»! Il est bien sûr question de bravoure et de courage, et le choix d’un vieil homme est essentiel. Car ce qui le rend fort n’est-ce pas sa sagesse plutôt que ces muscles fatigués?  Enfin l’enfant. L’innocence. Il aime ce vieil homme et n’a jamais cessé de croire en lui, même vieux, même sur la fin de sa vie, parce que justement, il a tant à lui apprendre!

Alors, le moins que le vieil homme puisse faire, au nom de son frère, au nom de Manolin, par respect pour lui-même aussi, est de ne pas s’avouer vaincu, jamais. De ne pas bouder la chance qui a mis sur sa route ce poisson qui, à lui seul, aurait pu nourrir un homme tout un hiver, et le rapporter, coûte que coûte.

Une leçon d’humilité remarquable que je vous invite vivement à partager! Merci Monsieur Hemingway et merci Monsieur Bon!


La collection 10-18 en numérique

1018A signaler l'offre numérique de la collection 10-18 qui commence à s'étoffer avec 87 titres. La série Grands Détectives notamment avec Anne Perry, Peter Tremayne ou Nicolas Remin, best-sellers bien connus. Malheureusement avec l'incompréhension habituelle, des prix souvent bien supérieurs aux versions imprimées (plus de 30% par exemple pour ce titre sur Amazon). Vous les retrouverez en vente dans vos librairies habituelles ainsi que sur le site de 10-18. Une stratégie identique à celle de Penguin par exemple au Royaume-Uni.