Jules Verne dans le domaine public

Verne24 mars, anniversaire aujourd'hui de la mort de Jules Verne mort le 24 mars 1905, il y a 112 ans. L'occasion de regarder ce qui est disponible en téléchargement gratuit. Il n'y a que l'embarras du choix. La première source de longue date sur l'incontournable Bibliothèque Electronique du Québec qui propose une bibliothèque numérique Jules Verne complète sur cette page. Un téléchargement complet ici. Une offre également sur Bibebook. La page collaborative Wikisource est ici. On trouve 42 titres au format ePub dans Gallica, d'excellentes versions avec des illustrations. Le site EbooksLibresetGratuits n'est pas en reste bien évidemment, en partenariat avec la BeQ. Une quasi intégrale des oeuvres de Jules Verne avec romans, nouvelles, récits, etc. Merci à Antoine Oury pour une liste des titres que je joins ci-dessous:

Romans posthumes :

Théâtre :

---------------------

[Si vous souhaitez une édition complète des livres de Jules Verne je vous propose un fichier ePub complet des versions de la Bibliothèque Electronique du Québec, près de 18000 pages au total. A télécharger -clic droit, savelinkas sur votre bureau, attention cela peut être un peu long, 17,6Mo-. édition complète. Merci de télécharger parallèlement les versions séparées sur la BeQ pour saluer leur travail.]

---------------------


Mon Paris, mes librairies

CarteRetrouvez, dès la fin du mois de mars, toutes les librairies de Paris répertoriées dans une carte de Paris qui sera distribuée gratuitement dans les librairies. Illustré par Lolita Séchan — auteure de la bande dessinée "Les Brumes de Sapa" publiée aux éditions Delcourt en septembre 2016 —. Ce plan pratique à glisser dans une poche est une ode à Paris, ses quartiers, et à la lecture. Une pensée particulière ce week-end à toutes les librairies de Paris, ainsi qu'au réseau ParisLibrairies, la plus grande librairie du monde.


Framalibre : l’annuaire du Libre

FramalibreFramalibre, l'annuaire du libre renait ce mois-ci. Né en 2004, ce site est un annuaire collaboratif de logiciels libres. "Un outil pratique, fait par et pour des «non-pros» de l’informatique, conçu comme une porte d’entrée vers ce monde numérique où les êtres humains et leurs libertés sont respectés." Il était vieillissant. Une toute nouvelle présentation aujourd'hui. Framalibre se veut désormais un annuaire du Libre, en général, et non pas seulement du Logiciel Libre. Vous y retrouverez:

  • des outils informatifs, catégorie S’informer,
  • des logiciels, du matériel et des jeux de données libres, dans S’équiper,
  • des livres, albums, films et autres œuvres culturelles dans Se cultiver,
  • et même les entreprises, collectifs, associations et autres initiatives du monde du Libre dans pour bien S’entourer.

A lire tous les détails sur Framablog.


SOFIA/SNE/SGDL : 7ème baromètre 2017 sur les usages du livre numérique

Barometre-usage-livre-numerique-2017-couvertureSi les Assises du livre numérique ne sont plus présentes au Salon du Livre, cela ne remet pas en question la publication du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique. Une 7ème édition de celui-ci est donné aujourd'hui par voie de communiqué de presse:
Cette enquête a été menée par OpinionWay, entre le 6 et 17 février 2017, auprès d’un premier échantillon de 2006 personnes (enquête par téléphone), représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, et d’un second échantillon de 506 utilisateurs de livres numériques (enquête en ligne), constitué sur la base des résultats du premier échantillon.

Les habitudes des lecteurs numériques se confirment:

  • Un cinquième des Français ont déjà lu un livre numérique
  • Les usages se stabilisent
  • Les achats depuis le terminal de lecture dominent
  • Les lecteurs de livres numériques utilisent de plus en plus leurs différents objets connectés
  • Les lecteurs de livres numériques aiment les polars.

Retrouvez la synthèse ici Dans les usages, je lis que "le piratage est en baisse", voilà qui va rassurer les éditeurs qui s'inquiétaient peut-être de l'étude donnée hier par le CNL.


Léon : un album illustré interactif pour les enfants

LeonA découvrir Léon, une application pour les petits lecteurs. Elle est développée par le studio français WittyWings, aidé par l'éditeur Plug In Digital, et comble un vide, en s'aventurant dans les albums pour enfants. Léon c'est l'histoire d'un jeune garçon qui vivra une aventure souvent extraordinaire devant vous, et dans laquelle vous pourrez changer de nombreux éléments... en déplaçant des mots! Des interactions ludiques, pleines de surprises et d'humour. Un délicieux travail d'illustration et un concept excellent. Cette application est disponible au prix de 4,99€ sur iPad comme sur Android. Lire la fiche complète sur KickMyGeek. Elle a été présentée dans le cadre du Festival Numok dans les bibliothèques de la ville de Paris qui se poursuit ce printemps.


CNL : une étude 2017 "Les Français et la lecture"

CnlLe Centre National du Livre donne aujourd'hui une très complète étude sur «Les Français et la lecture». Depuis 2015, le CNL a confié à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bi-annuel portant sur un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone.

Ce baromètre a pour objectif de :

  • Suivre l’évolution des pratiques et des perceptions de lecture des Français vis-à-vis du livre et de la lecture
  • Mieux comprendre les raisons d’éloignement et d’érosion des pratiques
  • Faire venir ou revenir à la lecture les publics qui en seraient éloignés

Le format numérique s'installe toujours plus dans les usages avec 5 pts en plus, le nombre de lecteurs de livres numériques passant de 19 à 24% par rapport à 2015. Le lectorat s'est «considérablement féminisé», souligne l'étude (+11 pts en 2 ans): il est aujourd'hui composé d'autant d'hommes que de femmes, majoritairement jeunes, et diplômé(e)s. C'est aussi du côté des grands lecteurs (+ de 20 livres/an) que le livre numérique s'installe durablement. J'ai retenu deux slides très synthétiques. L'étude à retrouver ici. Une confirmation des usages qui contraste et interpelle en tout cas avec le marché de l'ebook français, en décrochage par rapport à nos voisins européens. Il n'est pas suffisant de se fier aux seuls chiffres de ventes des éditeurs pour appréhender le numérique.

Cnl1

Cnl2


Editeurs : le livre numérique en Europe

FepA l'occasion de son 50ème anniversaire, la Fédération des Editeurs Européens publie une étude sur l'état du secteur de l'édition européenne en 2017. Les chiffres remontés sont de 2015. Versant numérique, une courbe qui confirme le décrochement de la France par rapport à nos voisins. Je me suis étonné du niveau de l'Espagne par rapport au chiffre donné l'année dernière qui était de 5,1%, il semblait bien que c'était le niveau de l'ebook (voir ici). Le document de la FEE est à retrouver ici.

Europe


Hachette : un partenariat avec Wattpad

HachetteLe marché du livre-audio suscite décidément toutes les attentions. Le groupe Hachette a annoncé la semaine dernière un partenariat avec Wattpad pour la production d'une série de 50 titres en commun, basés sur les histoires les plus populaires tirées de la plate-forme sociale de lecture bien connue. Ils devraient sortir sous le label "Hachette Audiobooks: Powered by Wattpad" au début de l'été sur le marché anglo-saxon. Pas d'indications pour le moment pour les autres pays (via PublishersWeekly).


A la lecture de Marcel Proust

ProustPremier jour de printemps. Tout au plaisir de relire A la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Plus de 25 ans après, troqué les volumes Pléiade pour une version numérique. Déjà 600 pages derrière moi sur les quelques 3000 au total. Le texte débarassé de la glose, des notes et autre appareil critique qui l'alourdit, l'encombre, l'académise, le vitrifie. Cent ans après, lire Proust comme le lecteur des années 1910-1920. Le petit Marcel aurait apprécié, tant il était attentif à la modernité de son temps...


EPub Summit 2017 à Bruxelles : cinq point à retenir

EpubsummitLes 9 et 10 mars derniers se déroulait à Bruxelles la 2e édition de l’ePub Summit, organisé par l’EDRLab. Au programme, deux journées de conférences, tables rondes et ateliers afin d’étudier le marché du livre numérique et faire le point sur les dernières avancées. Le blog belge Lettres Numériques nous livre un compte-rendu de 5 grandes tendances dégagées au cours de ces deux jours. Mutualisation, interopérabilité, commercialisation, prise en compte du lecteur et livre-audio. A lire ici.


L'enseignement de la littérature avec le numérique

Arton4396L'enseignement de la littérature avec le numérique. C'était le thème d'un colloque co-organisé la semaine dernière par l'UMR Litt&Arts (Université Grenoble Alpes) et le Groupe en Littératie Médiatique Multimodale (Université du Québec à Montréal), à la MSH-Alpes de Grenoble. Comment, dans l'enseignement de la lecture et de l'écriture littéraires, les ressources numériques (supports didactiques, outils de production et de diffusion) font évoluer la configuration des textes étudiés en classe et leurs approches scolaires. Voir le détail sur Fabula. Une vidéo devrait être mise en ligne bientôt. A cette occasion François Bon proposait Du mouvant (d’une responsabilité neuve dans le numérique imprédictible). A lire sur Tiers-Livre, je joins un fichier ePub ici pour vos liseuses. Bonne lecture!


eBalzac : une édition numérique hypertextuelle de Balzac

BalzacUn projet d’édition numérique eBalzac devrait être mis en ligne dans quelques mois, proposant une édition numérique hypertextuelle des œuvres de Balzac. Ambitieux et particulièrement attentif aux usages scientifiques, ce projet se présente comme une édition numérique enrichie de l’œuvre de Balzac permettant la mise en avant des textes sources qui ont pu influencer l’écriture balzacienne. Tous les détails sur le Movi d'OpenEdition.

Livre Paris 2017 : le numérique ?

SalondulivreLivre Paris se tiendra à la Porte de Versailles du 24 au 27 mars prochain. Le numérique très discret. Une douzaine de développeurs d'applications seront présents, la liste ici. Aucun fabricant de liseuses, même Kobo sera absent. Les Assises du livre numérique organisées par le Syndicat national de l'édition et programmmés depuis 2008 seront absentes. Un seul rendez-vous désormais à l'automne. La liste complète avec le thème numérique donne pour l'instant 64 occurences, à découvrir ici. J'ai repéré seulement deux rendez-vous pour les professionnels, l'un organisé sur le stand Ile-de-France le lundi 27 mars de 11h30 à 12h45 «Les éditeurs face au numérique» et au même moment toujours entre 11h et 12h «L'édition demain» sur le stand du CNL. Il faudra choisir. A signaler un autre moment autour du livre-audio organisé par la Région Grand Est, en partenariat avec La Plume de Paon, le samedi 25 mars de 11h30 à 12h30 «Le livre audio dans l’espace transfrontalier».

Un seul acteur, son seul rendez-vous annuel physique avec ses lecteurs, que l'on verra beaucoup puisqu'il dispose d'un stand désormais très important à l'égal des grands éditeurs, c'est Amazon, ses Kindle et ses "services" associés. Le numérique c'est lui seul en quelque sorte...

PS: deux autres rendez-vous repérés, le vendredi -17h/18h- "Emprunter des livres numériques en bibliothèque: premier bilan" organisé par le SNE (stand U14) et le lundi -12h/13h- "Du document à l'objet documentaire: l'impact du numérique sur la recherche et la formation" (Agora).


Tea : un nouveau lecteur Tea Ebook

TeaTea (The Ebook Alternative) continue à dérouler une expérience de lecture la plus complète possible pour ses partenaires libraires, Decitre, Cultura, France-Loisirs, etc. Intéressante initiative aujourd'hui avec TEA Ebook, un nouveau lecteur de livres numériques sur ordinateur permettant une lecture hors ligne sur Mac, Windows ou Linux. TEA Ebook télécharge automatiquement tous vos ePub achetés chez les libraires partenaires. Vous pouvez retrouver l’intégralité de votre bibliothèque d’ebooks au format ePub et ajouter de nouveaux ePub non protégés, les lire grâce à l’application. A télécharger ici. Côté DRM, pas de DRM Adobe, mais la solution Care bientôt déclinée vers LCP. Une solution plus simple pour les lecteurs. Tea Ebook est un lecteur en ePub 2, on peut imaginer que le format ePub 3 arrive à moyen terme. Si vous souhaitez participer à l’amélioration de TEA Ebook, n'hésitez pas à compléter un questionnaire sur le blog.


Foire de Londres : une étude Nielsen sur le piratage

BookpirateLa Foire du Livre de Londres s'est ouverte cette semaine sur fond de Brexit qui inquiète beaucoup le secteur de l'édition britannique. L'institut Nielsen et la société Digimarc proposent une étude sur le piratage de livres numériques. Une progression endémique avec toujours aussi peu de solutions pour l'endiguer. Une perte sèche évaluée par Digimarc à plus de 300M$ pour les éditeurs. Comme pour le piratage en général, toujours difficile de mesurer l'impact réel sur l'économie du secteur. Même si le marché de l'ebook est en recul de près de 4% au Royaume-Uni (voir GoodeReader), il semble que ce soit plus l'augmentation des prix qui impacte les ventes. Mais des prix plus élevés qui incitent sans doute plus de lecteurs à fréquenter les sites illégaux. Faut-il le rappeler, la limitation du piratage passe d'abord par une offre légale attractive. L'étude est a retrouver sur le site de Digimarc, pour archives: ici (via PRNewswire).


Readiktion : une application avec de courts romans interactifs

ReadiktionDécidément, beaucoup d'effervescence autour des livres à choix ouverts dont le lecteur influence directement le cours de l'intrigue. A découvrir Readiktion, une application mobile de romans interactifs. Le principe est simple: vous lisez des histoires composées d'épisodes courts (5 à 7 minutes de lecture). A la fin de chaque épisode, vous faites un choix qui influence la suite de l'aventure. Une campagne de crowdfunding a été lancé pour accompagner le développement. Il doit bien y avoir une bonne dizaine de projets comparables qui sollicitent l'interactivité du lecteur. A suivre...


Marché de l'ebook anglo-saxon : quelle situation début 2017?

PaysIntéressant tableau relayé par GoodeReader, celui des ventes de livres numériques sur les 4 plate-formes anglo-saxonnes, Amazon, Apple, Kobo et Nook durant le mois de février dernier. Attention il ne s'agit pas des chiffres d'affaires mais du nombre de livres, cumulés par type d'activités. De haut en bas: auteurs indépendants auto-publiés, catalogue des 5 majors de l'édition, éditeurs indépendants et autres publications hors-catégories. Auquel s'ajoute sur Amazon l'impression à la demande. Si on regarde au niveau des 619 millions d'ebooks achetés, la répartition est la suivante: Amazon (84,8%), Apple (10,3%), Nook (3,1%) et Kobo (1,8%). Ces chiffres en disent long sur la situation du livre numérique sur le marché anglo-saxon.

Vous pouvez suivre ces relevés de ventes mensuels sur le site Authorearnings.

Ventes


Bibliothèques : TEA va distribuer les titres Hachette pour PNB dans le format interopérable LCP

TeahachettePremiers signes encourageants pour une DRM moins contraignante à gérer pour les lecteurs de livres numériques en bibliothèque. La société Tea et le groupe Hachette annoncent aujourd'hui par communiqué de presse un partenariat pour déployer la solution interopérable LCP dans le cadre du prêt numérique via PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) et intègre, de ce fait, le catalogue Hachette Livre dans son activité de distributeur numérique pour les bibliothèques.

TEA va permettre à tout libraire le souhaitant, de s’approvisionner auprès de sa plate-forme pour la vente du catalogue numérique d’Hachette Livre disponible dans PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque). Les commandes des livres numériques ainsi vendues passeront par Dilicom via le dispositif PNB et TEA fournira à la bibliothèque les fichiers aussi bien sous DRM Adobe que sous la protection Readium LCP (Licensed Content Protection), format que va pousser officiellement l’EDRLab dans les prochaines semaines.
 
TEA renforce ainsi sa position d’acteur majeur de Prêt Numérique aux Bibliothèques en France: déjà fournisseur d’un service permettant aux libraires de vendre le catalogue PNB complet, et alors qu’elle présente le 10 mars à l’EPUB Summit de Bruxelles la première (et seule) liseuse à encre électronique compatible avec le format Readium LCP déployé pour PNB, TEA prend une place de choix comme distributeur de livres numériques pour les bibliothèques.

Une annonce importante qui aura sans doute des échos en Europe. LCP avance. Si l'année 2017 pouvait être l'année de l'abandon de la DRM Adobe, ce serait une grande avancée pour tout ceux qui souhaitent accéder à des offres d'achats et de prêts indépendantes, alternatives aux majors anglo-saxonnes.


BNF : Gallicadabra pour les petits sur l'iPad

GallicadabraLa Bibliothèque Nationale de France lance aujourd'hui Gallicadabra, une application de lecture sur iPad spécialement dédiée aux enfants de 3 à 12 ans. Conçue comme une petite bibliothèque numérique, l’application propose une sélection de classiques de la littérature pour la jeunesse. Une version Gallica pour les petits. Gallicadabra a été réalisée pour être facilement utilisée par les enfants grâce à son interface simple et colorée. 30 histoires sont organisées en différentes catégories : contes, fables, alphabets, comptines, albums. Cette application est disponible gratuitement uniquement pour l'iPad d'Apple. Aucune indication pour l'instant pour les autres enfants (via AFP/La Dépêche).


Bibliothèques : Réseau Carel communique les conditions dans PNB

PnbA l'heure d'un large déploiement (voir la carte GoogleMap) du prêt de livres numériques en bibliothèques, les bibliothècaires les attendaient de pied ferme. Réseau Carel, en charge des négociations des conditions dans PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) avec les éditeurs, communique aujourd'hui un document complet de l'avancement de celles-ci. Madrigal, Editis, Hachette, etc. Tous les groupes sont détaillés sur les conditions qu'ils proposent. Durée des licences, nombre et simultanéité des prêts, prix. Même si les négociations ont avancées dans le bon sens pour les établissements publics depuis deux ans, deux points principaux de vigilence restent au centre des négociations. Les prix élevés qui grêvent les budgets des bibliothèques en empêchant une offre aussi large que possible, et surtout l'absence ou la trop faible simultanéité des prêts pour les nouveautés, un non-sens dans un environnement dématérialisé. Des files d'attentes artificielles qui découragent les utilisateurs qui ne comprennent pas. Immatériel, Iznéo, La Martinière en bons élèves. Madrigal, Actes-Sud, Fenixx et Albin Michel (négociations en cours) peuvent mieux faire. Difficultés pour l'instant avec Hachette et dans une moindre mesure avec Editis pour lesquels Réseau Carel déconseille l'achat à ses membres.

  • Réseau Carel déconseille à ses membres l'acquisition des nouveautés du groupe Hachette, du fait à la fois de l'absence de simultanéiété dans le prêt et des prix trop élévés des nouveautés.
  • Réseau Carel déconseille à ses membres l'acquisition des nouveautés du groupe Editis du fait des prix trop élevés et d'une simultanéité trop restreinte.

J'ai contacté Réseau Carel qui m'a précisé que les discussions étaient en cours avec Hachette et Editis, notamment sur la question de la simultanéité et du prix très élevé des nouveautés. Editis et Hachette restent très ouverts aux échanges selon Réseau Carel qui reste optimiste sur les chances de faire évoluer ces deux offres. Tous les détails ici.

Rappelons que Réseau Carel a publié un document expliquant le fonctionnement complet de PNB pour ceux qui ne le connaissent pas bien. Le document s'intitule "Le PNB tel qu'on le parle". A découvrir ici.


Kobo : une liseuse Kobo Aura H2O Edition 2 bientôt ?

H2OKobo serait sur le point de lancer une liseuse Aura H2O Edition 2. Une excellente liseuse au format 6,8 pouces sortie en 2014 (revoir mon test ici) qui mérite absolument une deuxième version améliorée. Un modèle qui reste toujours une réference en matière de contraste d'écran. Ce format 6,8 pouces reste aussi un excellent compromis entre confort de lecture et mobilité pratique. Une version plus fine, plus lègère, avec les fonctionnalités apportées sur la récente Kobo Aura One serait la bienvenue. Les soucis d'autonomie en moins, bien sûr. Cette sortie pourrait se faire au mois de mai, l'incontournable fêtes des mères oblige (via GoodeReader).


Québec : la ville développe le prêt numérique en bibliothèque

Quebec La Ville de Québec donne un sérieux coup de pouce au prêt de livres numériques en bibliothèque. En effet, elle va accorder une aide de 300.000$ à l’entreprise De Marque afin de tester la nouvelle génération du système de prêt actuellement utilisé dans les bibliothèques de la ville. Cette subvention va permettre de développer la plate-forme pretnumerique.ca, déjà largement déployée dans les établissements, avec un modèle de prêt qui a été repris en France depuis à travers le dispositif PNB. Le prêt de livres numériques rencontre un grand succès au Québec, revoir ici.

Les trois grandes innovations seront les suivantes:

  • Une application mobile de lecture numérique simplifiée, comportant un accès privilégié aux catalogues et aux prêts de la bibliothèque publique, disponible dans les environnements iOS et Android;
  • Une solution novatrice de gestion des droits numériques;
  • Une solution de lecture à travers un navigateur web.

(via QuébecHebdo).


Bibliothèques de Rouen : le numérique entre Rotomagus et Rn'Bi

RotomagusA découvrir Rotomagus, la nouvelle bibliothèque numérique patrimoniale du réseau des bibliothèques de Rouen qui a ouvert le 15 février dernier. Cette plate-forme conçue en partenariat avec La Bibliothèque nationale de France propose un vaste choix de manuscrits, de livres, de documents anciens des fonds régionaux, un programme de numérisation démarré en 2001. Numérique toujours, la ville de Rouen propose également une offre de prêts de livres numériques sur Rn'Bi. Bravo Rouen!


BookTubers, BookTubeuses : 39 chaines recencées

YoutubeAh les BookTubers, BookTubeuses, surtout les beuses que les bers d'ailleurs, elles sont partout en ce moment. "Bonjour tout le monde, j'espère que vous allez bien"... Mode ou phénomène durable qui concurrencera les critiques traditionnelles (blogs compris), bien malin de savoir. Merci à Thierry Crouzet qui pour leur "faire du gringue" en service de presse s'est colitiné une excellente liste de 39 chaines Youtube, c'est par ici. De Lectures de Nine à Tara Lennart. De mon côté, j'ai plutôt envie de mettre la dernière en tête de liste. A vous de juger...

PS: à signaler que l'on parlera du phénomène du côté du Labo de l'édition début avril, voir ici.


Marcel Proust dans le domaine public

ProustMarcel Proust sous les feux de l'actualité et des médias ce mois-ci avec la découverte d'une séquence filmée. C'est suffisamment rare pour rappeler que l'oeuvre de Marcel Proust est dans le domaine public depuis 1987, cela fait tout juste 30 ans cette année. Elle est disponible librement dans ses versions numériques. C'est justement le moment de faire un petit point sur la question car on trouve de tout. Il y a bien sûr les textes de références chez Gallimard qui a assuré au fil des années l'établissement des textes. D'autres éditeurs, depuis 1987, ont aussi procédé à des phases de numérisation et de relecture pour proposer des versions imprimées, puis des versions numériques aujourd'hui. Des versions enrichies qui si elles sont gages de qualité n'en sont pas moins payantes, avec des DRM de toutes sortes et surtout elles restent indisponibles pour les francophones dans le monde entier du fait de restrictions géographiques. Ce qui est tout à fait anormal pour un tel auteur. Proust confisqué...

Avec l'essor du livre numérique, Proust fait l'objet de toutes les attentions marchandes, vous vous en doutez. Plus de 300 propositions recencées sur les plate-formes de ventes (plus de 700 résultats sur la boutique Kindle!) bien d'entre elles douteuses qui fleurissent régulièrement presque tous les mois. Les plate-formes ferment les yeux, tout est bon pour attirer le chaland.

L'oeuvre principale de Proust, À la recherche du temps perdu, est considérable en terme de numérisation et de relecture. C'est un travail qui a été fait heureusement sur plus d'une quinzaine d'années par des bénévoles de manière professionnelle avec des étapes sucessives et strictes de relectures. Cette référence "libre" existe. Ce sont 15 volumes sur la Bibiliothèque Electronique du Québec qui reprennent le texte de l’édition Gallimard, Paris, 1946-47, elle-même en 15 volumes.

Les éditions proposées gratuitement par EbooksGratuits, Bibebook et Feedbooks reprennent ce texte de référence, en mentionnant l'origine en toute clarté. A vous de choisir les mises en formes typographiques qui vous conviennent. Ces versions sont bien entendu disponibles librement pour les francophones dans le monde entier. A signaler également une version collaborative en ligne disponible sur WikiSource ainsi qu'un texte intégral avec 486 entrées pour naviguer dans l'intégralité de La Recherche à découvrir ici.

Toutes les autres éditions (je dis bien toutes, car j'en ai une petite preuve -un infime détail typographique-) que vous trouverez à petits prix sur les plate-formes sont des versions pillées sur la BeQ, sans aucune relecture bien sûr.

Sur Gallica, le portail de la BNF (Bibliothèque Nationale de France), seulement 4 des 19 volumes (éditions des années 20) sont disponibles au format ePub, voir ici. Ces versions sous copyright/licence. De plus ces versions ne tiennent aucunement compte des manuscrits de Proust, eux-même propriété de la BNF.

On écartera aussi les propositions toujours de la BNF qui, à travers un partenariat privé, propose des versions payantes (BNF Collection ebooks) numérisées industriellement qui n'ont fait l'objet elles-aussi d'aucune relecture. On trouvera d'ailleurs ces versions proposées gratuitement sur TV5Monde ici. Paradoxe toujours, des versions sous copyright que ne peuvent pas proposer librement les bibliothèques...

Notre domaine public en jachère. Marcel Proust, mort depuis 95 ans cette année, mérite décidément mieux...

---------------------

[Si vous souhaitez une édition complète de A la recherche du temps perdu je vous propose un fichier ePub complet des versions de la Bibliothèque Electronique du Québec, 2950 pages au total. A télécharger -clic droit, savelinkas sur votre bureau- édition complete. Merci de télécharger parallèlement les versions séparées sur la BeQ pour saluer leur travail.

[Je donne également la version du texte définitif de 1987 que l'on peut trouver en ligne (voir ci-dessus). J'ai préparé au format ePub un premier volume sur les trois prévus. Les autres suivront.

édition définitive 1987 (tome1)

---------------------

PS: Lire Proust en 2017? En complément, je souhaite pointer sur l'excellent article paru sur Fabula en 2013. Je retiens ce passage :

"Lire Proust en 2013 nous amène à nous poser la question du support de la lecture, et de nous interroger sur l’adaptabilité de Proust au format de l’iPad et autres supports électroniques. Malgré la richesse des ressources en ligne et les combinatoires infinies auxquelles peuvent prétendre les éditions immatérielles, Proust semble ne pas être l’auteur par qui se passera le tournant numérique. Son œuvre paraît ne pas appeler un nouveau format d’édition, qui serait du type hypertextuel, et qui permettrait, par exemple, de visualiser le «musée imaginaire» de Proust ou de se faire une idée de ce à quoi ressemblait Charles Haas. La Recherche — pas plus d’ailleurs que les œuvres de Rabelais, de Flaubert ou de Céline — n’a pas été pensée ni écrite en ce sens et résiste à ce type d’adaptation moderniste, tout aussi réductrice qu’inadaptée. Si la Recherche est l’œuvre par excellence du palimpseste, des feuilletages de discours et de voix, l’une des œuvres où l’intertextualité a le plus de sens, le fonctionnement du texte n’est justement pas celui de l’hyperlien. Bien au contraire, l’abondance qu’offre l’Internet, et les ressources de la numérisation ramènent Proust à sa forme peut‑être la plus simple, débarrassée des embarrassants discours qui l’accompagnent, le contraignent et le déforment. La lecture de la Recherche décrit, comme nous l’avons vu, un mouvement centripète ; mais la Recherche en elle‑même ne s’ouvre que sur elle et le monde qu’elle construit."

L'article complet ici à lire absolument.

Si la lecture d'un "Hyper Proust" ne semble pas de mise, même en 2017, en revanche lire Proust au format numérique "simplement" sur sa liseuse, sans parler de l'accès à tous les francophones, relève un aspect incontestablement pratique. Le lire au mieux dans les versions de poche (la série bien couteuse), la collection Quarto (avec un volume et un poids conséquent) et dans la Pléiade par son format (avec un prix très élevé et allourdi de ses notes et de son appareil critique considérable). Cette dernière la plus pratique en découragera plus d'un pour les caractères trop petits. Un élément qui ne me semble plus acceptable en 2017 pour un simple lecteur, qui souhaite accéder à l'oeuvre de Proust avec le meilleur confort de lecture possible. J'en veux pour preuve les efforts qui sont faits actuellement par des collections de poche pour améliorer la lisibilité de leurs éditions.